AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Carter + One day we were adolescent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alec J. MillerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/12/2016
Pages lues : 86
Crédits : Alles
Avatar : Francisco Lachowski
Pseudo : Mekhaï
Âge : 24 ans
MY SOUL

MessageSujet: Carter + One day we were adolescent   Dim 15 Jan - 13:24

« Miller, tu te charge des consultations en gynécologie, le Dr Braxton est au bloc toute la matinée. » J’arquais un sourcil face à mon résident qui me demandait de me rendre dans ce service dont je n’en avais strictement rien à faire pour faire des échographies. Y a pas des gens payés pour ça ? Ca arrivait de temps en temps que le docteur Braxton confie ses consultations aux internes lorsqu’il avait de lourdes opérations à faire mais ça ne m’étais jamais arrivé que l’on m’y envoie. Il faut dire que passer une sonde sur le ventre de mamans pleines de questions plus idiotes les unes que les autres, ce n’était pas ma passion. Moi ce que j’aimais, c’était la chirurgie, être au bloc et réalisé des opérations. Je ne m’étais pas encore trouvé de spécialisation mais j’aimais un peu toucher à tout et puis j’avais le temps avant de devoir choisir, encore trois ans. Par contre je ne m’étais pas tapé six ans d’études et un an et demie d’internat pour me retrouver en gynécologie… « Adams peut le faire, il a déjà bossé avec Braxton et… » Je n’eux même pas le temps de finir ma phrase que mon résident leva le doigt en l’air avant de me couper. « Tais toi et fais ce que je te dis, à moins que tu préfères aller faire les toucher rectales ? » Je soupirais avant de partir sans répondre en direction du service auquel j’étais assigné. Je m’y étais rapidement rendu, passant par la salle d’attente, saluant les personnes présentes par politesse sans vraiment faire attention, juste un bref regard, j’allais voir l’assistante qui me tendait mes dossiers. J’en avais plusieurs à faire dans la matinée, je n’étais pas sorti de l’auberge. « Madame Preston ? » Une femme au ventre bien rebondi se levait difficilement, soutenue par un homme que je supposais être le papa. Elle venait pour sa consultation du huitième mois, elle n’allait donc pas tarder à accoucher. Je lisais brièvement son dossier, rien d’anormal jusque là, aucun problème, juste une échographie de routine, voilà qui devrait ne pas me prendre bien longtemps. Je laissais ma patiente entré avant de lui demandé de s’installer et lever son haut. « Tout vas bien, rien à signaler ? » lui demandais-je tout en m’installant sur mon tabouret à côté de la table d’auscultation, branchant mes appareils. Lorsqu’elle eut fini de parler, je la prévenais que j’allais lui appliquer le gel, puis je débutais l’échographie en posant la sonde sur son ventre. Après quelques minutes à lui montrer et lui expliquer chaque chose que j’observais. Lorsque j’eux fini, je l’invitais à regagner la salle d’attente le temps d’imprimer les résultats. En passant, je demandais à l’assistante de m’installer la prochaine consultante en lui tendant le premier classeur sur ma pile avant d’aller m’occuper des résultats. Quelques minutes plus tard, je rendais son échographie à ma patiente puis je retournais en salle d’auscultation, attrapant finalement le dossier. Ma patiente s’appelait Carter Gardner, elle venait pour une première consultation. Immédiatement, ce prénom m’avait rappelé des souvenirs, ceux de mon enfance et mon adolescence mais je ne m’y attardais pas, je n’avais pas tellement le temps de rêvasser. De toute façon, celle que j’avais connue portait Barrow comme nom de famille et pas Gardner. Je relevais enfin les yeux vers ma salle m’avançant vers la table. « Bonjour madame G…? »Carter ? A peine avais-je posé les yeux sur elle que je l’avais reconnu, ce visage si familieux, ces grands yeux… Je ne parvenais même pas à réaliser que c’était bien elle, je ne m’étais pas attendu à la revoir, encore moins ici et maintenant… Depuis maintenant de nombreuses années c’était un silence radio total et je n’avais plus eu la moindre nouvelle. Plus aucune après cette nuit qui a changé mon destin à tout jamais. Carter m’avait prit ma première fois, m’avait fait découvrir l’amour et m’avait tout pris le lendemain même en partant comme une voleuse, en m’abandonnant.  Et voilà que je la retrouvais ici, enceinte et visiblement mariée vu son changement de nom et là, d’un coup je le vivais mal. Elle avait trouvé le bonheur autre part, elle semblait avoir se créer sa petite vie de famille et elle m’avait laissé derrière. Je ne sais pas ce que je ressentais mais pendant de longues secondes j’étais immobiles à l’observé… Tout se bousculait dans ma tête, en premier lieu j’avais ressenti de la joie en la voyant, puis de la rancœur, de la peine aussi, de la tristesse… Je ne savais pas si j’étais énervé, triste ou trop surpris pour définir ce que je pensais. Reprenant mes esprits, je décidais de faire comme-ci de rien n’était, elle m’avait laissé derrière elle alors peut-être ne voulait-elle pas m’avoir à nouveau dans sa vie… Je ne sais même pas si j’avais envie de lui parler tout se bousculait, alors le mieux que je pouvais faire à l’heure actuelle, c’était de faire mon boulot. « Je vais débuter l’échographie, soulevez votre haut s’il vous plait. » J’allais m’installer près d’elle sans lui jeter un moindre regard, sans dire rien de plus mais les larmes qui m’étaient montées aux yeux trahissait ma pensée. J’attendais juste qu’elle s’exécute pour commencer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Carter GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 26/12/2016
Pages lues : 257
Crédits : @avatar : Schizophrenic ✘ @gif : tumblr
Avatar : Anna Kendrick
Pseudo : monocle. #alice
Âge : Vingt-neuf ans. ✘ 31 octobre 1987
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Carter + One day we were adolescent   Dim 5 Fév - 21:10

Alec & Carter
One day we were adolescent

Depuis que j’avais regardé ce test de grossesse dans la main de Declan, je croisais les doigts pour faire face à une plaisanterie. Ça ne pouvait pas être autre chose, hormis un mauvais coup du sort. On arrivait à peine à subvenir au besoin de trois personnes et voilà que je me retrouvais enceinte. Une seconde fois et comme la première, elle n’était pas voulue. Je ne savais pas quoi faire, mais je devais avoir le cœur net. J’avais essayé d’avoir un rendez-vous avec Lena, mais je n’avais eu aucune chance. Si je voulais le savoir au plus vite, je n’avais pas le choix d’aller voir quelqu’un d’autre. On me donnait donc un rendez-vous avec un autre médecin. Je ne le connaissais ni d’Ève ni d’Adam, mais je pourrais toujours lui dire de transférer mon résultat à ma gynécologue. Prenant rendez-vous le plus tôt possible, je tentais de rester patiente et ne pas finir complètement folle dingue ! Cette envie que j’eusse de dévaliser toutes les pharmacies pour acheter tous les tests de grossesses et ainsi attendre que l’un d’eux soit négatif, me démangeait comme pas possible ! Je me sentais un peu plus soulagée quand le jour du rendez-vous arriva. Laissant Declan à la maison pour qu’il s’occupe de Steve, je m’étais vêtue de mes habits de travail. J’enfilerais directement après mon rendez-vous au country club. Je ne pouvais pas me permettre de réduire mes heures. Assisse dans la salle d’attente, lisant Hidden Figures, j’attendais mon tour. Étrangement, bien que ce ne soit pas ma première fois, je me sentais tout aussi nerveuse. Ma vie avait complètement changé lorsque j’avais découvert être enceinte il y avait un peu plus de deux ans. Est-ce qu’elle changerait encore ? J’espérais, mais cette fois pour le mieux, non pas que je n’étais pas heureuse dans mon mariage, au contraire, mais nos soucis d’argent m’inquiétaient. Je ne savais plus quoi faire, sachant que Declan ne serait pas d’accord à ce que je demande de l’argent à mon père. Toutefois, si on continuait ainsi, je n’aurais pas d’autre choix que de demander un soutien financier. La voix d’une femme résonnait dans mes oreilles, relevant la tête je réalisais que celle-ci m’appelait pour que j’aille dans la salle d’échographie. Prenant une profonde inspiration, je me levais en mettant mon livre dans mon fourre-tout. J’avais l’impression d’avoir des jambes en coton et que d’un instant à l’autre j’allais flancher sous mon propre poids. Cette sensation n’avait rien d’exaltant, au contraire, j’étais de plus en plus terrifié. Dans quelques minutes j’allais savoir si ma famille s’agrandirait ou non. Souriant à la dame, j’entrais dans la pièce déposant mon sac sur une chaise avant de prendre place sur celle qui servirait à faire l’échographie. Je fermais les yeux, prenant de profonde inspiration, avant de sentir mon portable vibrer. Étirant le bras, je réussissais à récupérer celui-ci sans me vautrer au sol. Je lisais le message texte d’une collègue, me prévenant que le patron avait repousser mon shift. Un soupir franchissait mes lèvres, au moment où un homme entrait dans la pièce. Je tapais rapidement une réponse, avant de fermer mon portable et de relever la tête. J’adressais un sourire au jeune homme. « Bonjour. » disais-je en le regardant. « Vous êtes le docteur Braxton ? » demandais-je, ignorant complètement ce à quoi devait ressembler ce docteur, je ne savais même pas si c’était une femme ou bien un homme. Dans tous les cas, je trouvais qu’il faisait jeune, mais ça ne l’empêcherait pas de faire un travail adéquat. Après tout Lena était à ses tout premier début quand j’avais été la voir pour qu’elle s’occupe de ma grossesse. Le jeune homme qui avait désormais prit place près de moi, ne semblait pas des plus bavard, pinçant mes lèvres, j’allais relever mon chemisier, lorsque je remarquais que quelque chose clochait. Il ne semblait pas dans son état. « Est-ce que ça va ? » En fait, avec tout le stresse que je ressentais, je n’avais pas pris le temps de bien le regarder. Mais en voyant ses yeux vitreux, je réalisais que son visage m’était familier. Je n’arrivais pas à mettre le doigt sur l’endroit où je l’avais déjà croisé, mais ce regard sombre humidifié par les larmes, je savais que je l’avais déjà vu. Fronçant légèrement mes sourcils, je le regardais un peu plus attentivement. « On ne se serait pas déjà croisé par hasard ? »

_________________

To say that one waits a lifetime for his soulmate to come around is a paradox. People eventually get sick of waiting, take a chance on someone, and by the art of commitment become soulmates, which takes a lifetime to perfect.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alec J. MillerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/12/2016
Pages lues : 86
Crédits : Alles
Avatar : Francisco Lachowski
Pseudo : Mekhaï
Âge : 24 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Carter + One day we were adolescent   Ven 10 Fév - 23:59

Cette journée n’allait décidemment pas être ce que j’avais espéré en me levant ce matin. Normalement aujourd’hui, j’aurais dû aller à la mine m’occupé des urgences et finalement je me retrouvais en gynécologie pour faire le boulot d’un interne pendant que le titulaire en charge de l’endroit était au bloc et évidemment, je ne pouvais même pas assister à l’opération. Cependant, j’avais beau être passablement agacé voir même contrarié, j’étais quelqu’un de consciencieux et j’allais bien faire mon travail, les patients n’avaient pas à pâtir des mauvais traitements auxquels j’avais droit. Et puis ça aurait pu être pire, j’allais devoir annoncé des grossesses à des femmes enceintes toutes la journée, c’était gai, c’était rose, c’était mielleux, c’était tout ce que je détestais en fait. Je n’avais rien contre les enfants ni les bébés, on me disait même que j’étais plutôt doué avec eux mais je n’aimais pas ce qui était trop sentimental. Alors entre les mères inquiètes et les débuts de grossesse, j’allais être bien servi tout au long de la journée. J’avais assez rapidement fait la première patiente avant de demander à l’assistante de m’installer la seconde patiente. Juste le temps d’imprimer les résultats de l’échographie pour les lui donner directement. C’est donc juste ensuite que j’avais récupéré le dossier de ma seconde patiente dont le prénom me laissait nostalgique. D’après ce que je lisais dessus madame Gardner avait déjà un enfant et venait pour effectuer une vérification de grossesse. Rien de bien compliqué et que je ne puisse faire. C’était ce que je m’étais dis avant d’apercevoir le visage de la fameuse patiente. Et finalement, ce n’était pas seulement son prénom qui me disait quelque chose. Je la connaissais bien et pas qu’un peu, malgré les neuf ans sans se voir, je l’avais reconnu de suite. Son visage avait changé avec le cours des années, sa coupe de cheveux aussi mais Carter restait Carter et je l’aurais reconnu entre mille, ce qui ne semblait qu’être mon cas à moi puisqu’elle ne bronchait pas en m’apercevant malgré mon étonnement sans doute visible. La seule chose qui l’intéressait était de savoir si j’étais le docteur Braxton. Je soupirais intérieurement me décidant à ne rien dire. Je n’avais pas envie d’un affrontement maintenant, je savais que j’allais m’énerver et je crois qu’il ne valait mieux pas parce que sinon ça pouvait mal finir, et je ne voulais pas me disputer avec une femme enceinte qui m’a laissé derrière elle quand je n’étais qu’un adolescent. « Non le docteur Braxton est en train d’opérer. Je suis son remplaçant pour la journée mais ne vous inquiété pas, tout devrait bien se passer. » Je n’avais même pas osé me présenter comme le docteur Miller même si je finissais par croire que même cela ne suffirait pas à ce qu’elle me reconnaisse. J’avais décidé de continuer comme si de rien n’était malgré que mon regard s’embuait de larmes que je ne laisserais pas couler. Je ne voulais pas et je ne lui offrirais pas ça. Je lui avais alors demandé de relever son chemisier sans plus de dialogue. En général, je tentais d’établir un contact avec mes patients mais là je n’y arrivais tout simplement pas, c’était au dessus de mes forces. « Qui sait, on rencontre beaucoup de personnes au cours de notre vie, on laisse plus de la moitié derrière nous au fil des années. » Je posais le gel après l’avoir prévenu que ça pourrait être froid puis j’avais attrapé la sonde que je posais sur son ventre. « Moi je suis plutôt quelqu’un de physionomiste et je n’oublie jamais un visage même s’il remonte de dix ans en arrière, qu’il n’avait que quinze ans à l’époque et donc qu’il était plus petit, n’avait pas de barbe et n’était qu’un lycéen et pas un médecin. » Je lui souriais en parlant bien évidemment de moi pour la mettre un peu sur la voix même si je devais sans doute resté trop vague pour qu’elle comprenne réellement mes sous-entendus, au moins elle allait se triturer les méninges à m’imaginer comme je lui avais décris. « Ah au fait, je ne me suis pas présenter du coup, je suis le docteur Miller, je remplace le docteur Braxton pour la journée. » Je lui souriais, si avec ça elle ne me reconnaissait pas, je crois que j’allais abandonner définitivement et me dire que je n’avais vraiment pas compté. Parce que même sans parlé de cette histoire d’amour qu’il y avait eu entre nous, on avait quand même passé des années et des années à se voir toutes les vacances, on était amis d’enfance avant tout. Toutefois, sans vraiment faire attention de savoir si elle avait compris ou non, je continuais. « L’échographie montre que vous êtes bel et bien enceinte, vu la taille du fœtus, je dirais de quatre semaines. Félicitation. » Je lui souriais, sincèrement car malgré tout, c’était une belle nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Carter + One day we were adolescent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carter + One day we were adolescent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isabella Eloïse Carter {OK}
» Maison de Carter (-18 ans)
» A true humanitarian,Jimmy Carter.
» entraînement Carter
» James Carter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Georgetown :: MedStar Georgtown University Hospital-
Sauter vers: