AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Arizona S. CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 627
Crédits : Tag
Avatar : Claire Holt
Pseudo : Niagara
Schizophrénie : Crystal S. Hanson (Nina Dobrev)
Disponibilités : DISPO [3/5]
www. Ryan
www. Jared
www.
www.
www.
Âge : 28 ans (14.03.89)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers   Mer 7 Sep - 22:19

Arizona Sydney Campbell
Je vis sans états d'âme et les dames m'envient

Prénoms : Arizona, Sydney. Nom de famille : Campbell. Date & lieu de naissance : 14 mars 1989, Fairbanks (Alaska). Âge : 27 ans. Métier : Hôtesse de l'air. Statut civil : Célibataire. Statut financier : Riche. Caractère : Arizona a toujours aimé attirer l'attention, notamment celle des hommes. Il faut dire qu'elle a le physique adéquat pour plaire. Si à une époque, Arizona ne demandait qu'à être aimée, à combler d'amour son petit cœur... Aujourd'hui elle trouve les gens romantiques particulièrement écœurants. Ecoeurée par l'hypocrisie dont les hommes pouvaient faire preuve, son petit coeur brisé est devenue une vraie carapace de roc. Elle préfère séduire les hommes jusqu'à ce qu'ils soient à sa merci ... voire même les faire espérer jusqu'à ce qu'ils soient au bout de leur vie ... pour finalement les laisser à poil dans leur lit et se barrer comme une connasse. C'est bien simple, c'est elle qui dicte les règles quand elle veut quelque chose, elle l'obtient et s'il le faut elle utilise la force. Elle prend un malin plaisir à ridiculiser les petits malins en leur collant une raclée devant tout le monde. Elle a une fâcheuse tendance à s'ennuyer rapidement alors Arizona qui aime mentir et jouer prend plaisir à se faire passer pour quelqu'un qu'elle n'est pas là le temps d'une soirée, juste pour s'amuser. De  la même façon, elle se lasse vite des hommes avec qui elle sort parfois. Ses relations "officielles" ne durent guère plus de quelques mois sans compter qu'elle a plus d'une fois été infidèle puisque les sentiments n'étaient plus là. Avec tout ce qu'elle a vécu, elle a perdu l'habitude de s'attacher aux gens avec le temps, mais il y'a quelques privilégiés qui bénéficient de son amour. Et pour ces personnes, Arizona est vraiment prête à tout. Du genre hautaine et égocentrique, Arizona peut très facilement énerver les gens, notamment la gente féminine qui ne supporte pas ses airs supérieurs et jalousent sa beauté - oui oui, du point de vu d'Arizona c'est la seule explication qui tienne la route. C'est une fille qui ne tolère pas "non" en guise de réponse qu'importent les domaines et elle ne supporte pas d'avoir tort. C'est bien simple : elle n'a jamais tort ... et quand c'est le cas eh bien elle a raison d'avoir tort ! Ce n'est pas une fille excessivement violente, cependant mieux vaut ne pas lui chercher des noises surtout lorsqu'elle est dans un mauvais jour. Elle n'est pas particulièrement bagarreuse de base mais comme elle est très impulsive et pas vraiment patiente... elle peut vite en venir aux mains si nécessaire. Parti politique : Entre républicains et démocrate, je serai plutôt une démocrate, je préfère les idées qu'ils défendent, pour autant... la politique, je m'en balance comme de mon premier biberon ! Tant que personne ne m'emmerde, ça me va. Groupe : Drink with me. Avatar : Claire Holt.
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
Honnêtement, je ne suis pas une grande lectrice de romans. Alors si vous considérez les magasines comme des livres, beaucoup, dans le cas contraire... je met parfois plusieurs mois à terminer un seul livre. Je suis plutôt du genre à regarder des DVDs dans mon canapé qu'à lire un gros bouquins. Par contre j'en ai pas mal dans ma bibliothèque mais ils servent plutôt de décoration (bah oui, une bibliothèque vide, c'est laid !)

Pour toi, l'amitié c'est...
Pour moi, l'amitié est quelque chose d'essentiel car c'est la seule chose sur laquelle je puisse réellement compter. Je n'ai plus vraiment de liens avec ma famille et je ne m'attache pas sentimentalement, par conséquent, la seule chose à laquelle je puisse m’accrocher sont mes amis. Et quand je dis "amis" je parle des véritables, ceux pour qui ont peut se sacrifier, ceux qui comptent plus que tout. Bien entendu j'ai un certain nombre d'"amis" mais on peut les considérer plutôt comme des "potes". Mais ma meilleure amie est la femme la plus importante dans ma vie, celle a qui je confie tout.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
Houla, quelque chose de "fou" ? J'en sais trop rien à vrai dire, il y a sûrement eu un bon paquets de rumeurs différentes que je n'ai jamais moi-même entendu. Après j'ai longtemps eu une réputation de salope et de marie-couche-toi-là juste parce que j'étais un peu trop coquette alors quand je suis tombée enceinte, autant vous dire que ça a confirmé cette rumeur aux yeux de tous. Mais je n'ai pas souvenir d'une rumeur "folle" lancée sur moi, de toute façon, je n'accorde pas d'importance aux gens qui ne le méritent pas.
A horreur des insectes quels qu'il soient, même à la vue d'une simple chenille, elle devient une véritable chochotte. Elle supporte les papillons tant qu'ils volent loin d'elle. Très narcissique, elle peut passer des heures à se regarder dans le miroir. Il lui arrive de changer d'identité le temps d'une soirée en donnant un faux nom, un faux métier et en jouant ce rôle jusqu'à ce qu'elle s'ennuie. Est très chiante au niveau de la nourriture, elle ne se nourrit jamais de boîte de conserves, elle ne mange pas de poisson, ni de légumes la plupart du temps. En fait elle est plutôt adepte du traiteur ou elle cuisine elle-même. Ne supporte pas les gens romantiques, ça lui fout de l’urticaire et lui donne envie de vomir. Préfère la nourriture salée au sucré. A tendance à rougir quand elle s'énerve et à tendance à devenir agressive lorsqu'elle est mal à l'aise. Dépense un minimum de deux mille dollars par mois en shopping. Très dépensière, elle ne réfléchit pas quand elle souhaite acheter quelque chose, elle le prend juste. S'offre une journée au spa une fois par mois. Pratique le yoga pour se détendre. Aime beaucoup les vins. Ne boit presque pas d'eau minérale mais essentiellement des sodas et du sirop. Se lave toujours avec un gel douche qui sent la pêche.
Prénom : Nolwenn. Pseudo sur le net : Niagara. Âge : 20 ans et toutes mes dents. Pays : France. Comment as-tu découvert le forum ? Ancienne de YFT et j'ai suivi le sujet du projet sur Bazzart   . Quelles sont tes premières impressions ? J'aimeeeeuh   joulies couleurs   . Crédits : Tumblr (gifs), Mad Love (vava fiche), Tag (vava). Un petit mot pour la fin ? J'ai hâte   .

Code:
<pris>CLAIRE HOLT</pris> ► Arizona S. Campbell
Revenir en haut Aller en bas
http://niagara-gallery.e-monsite.com
avatar
Arizona S. CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 627
Crédits : Tag
Avatar : Claire Holt
Pseudo : Niagara
Schizophrénie : Crystal S. Hanson (Nina Dobrev)
Disponibilités : DISPO [3/5]
www. Ryan
www. Jared
www.
www.
www.
Âge : 28 ans (14.03.89)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers   Mer 7 Sep - 22:19

You want to make a memory
Citation qui représente ton personnage ici

Alaska, vingt-six ans plus tôt. Arizona était la première fille d'un heureux couple, petit ange chouchoutée par trois grands frères. Deux autres garçons suivirent après elle. Une belle petite famille qui vivait dans la ville de Fairbanks, ville tranquille avec son paysage montagneux. C'était une famille tranquille dans l'ensemble. Mère réputée pour être une poule pondeuse, certes, des enfants plutôt turbulents, mais que voulez-vous, vous savez ce qu'on dit sur les garçons ! Quoi qu'il en soit, cette famille n'avait pas vraiment d'histoires ou de conflits avec les autres. Ils étaient le genre de voisins polis qu'on appréciait sans connaître plus que ça. Du moins... tant que les enfants étaient jeunes car les six enfants Campbell ont assez vite fait parler d'eux de part leur nombre, leur caractère et la façon dont ils étaient tous liés entre eux. Les garçons étaient tous très protecteurs avec leur unique sœur, même les plus jeunes. Ils étaient tous très proches les uns des autres et gare à quiconque s’aviserait de faire du mal à l'un d'entre eux car les cinq autres rappliquaient sur le champ. Seule fille de la fratrie, Arizona partageait une grande complicité avec sa mère.


Arizona grandissait entourée de toute sa petite famille, un été elle avait travaillé sur une petite plage autour d'un lac. Non pas pour se faire de l'argent étant donné qu'elle avait une famille largement aisée, mais plus pour la responsabiliser un peu et accessoirement, pour qu'elle coupe quelques temps les ponts avec certains de ses amis. En effet, très influençable à l'adolescence, Arizona s'était vite entourée de personnes qui profitaient d'elle sans vraiment s'en rendre compte. Elle prêtait des vêtements à des amis sans jamais les revoir, avançait parfois de l'argent mais en attendait toujours le remboursement dans « Pas longtemps, t'inquiète ! ». Et en grande optimiste qu'elle était qui croyait en la bonté des gens, elle attendait simplement. Arizona travaillait donc au bar, encore mineure, elle ne servait pas d'alcool mais était tout à fait apte à vendre des sodas, des glaces et des snacks. Elle rencontra cette fille, une cliente comme une autre à laquelle elle n'accorda ni plus ni moins d'attention qu'aux autres. Mais alors qu'elle demandait à cette jeune femme ce qu'elle désirait, Nadia, une amie à elle arriva en les interrompant. Son "amie" commença à se plaindre que ses parents lui avaient coupé les vivres, qu'elle devait voir son copain ce soir mais qu'elle ne pouvait pas puisqu'on lui avait confisqué ses clés de voiture, ... Elle voulait donc l'aide d'Arizona, lui prêter sa voiture, et pourquoi pas une robe pour séduire son petit-ami. Mais avant qu'elle n'ait le temps de venir à bout de sa tirade, la cliente se rebella et envoya bouler la jeune femme. D'abord surprise, Arizona tenta de tempérer les choses pour éviter le conflit mais elle n'eut pas grand mot à dire quand la belle brune fit déguerpir la demoiselle. Après quoi, cette jeune femme dont elle ignorait tout lui fit clairement comprendre que cette "grognasse" comme elle l'avait appelé se servait d'elle et qu'elle n'était pas du tout son amie. Un léger sourire sur le visage, Arizona la remercia et lui offrit sa glace. Le soir-même, elle revit la jeune femme, Megara, sur la plage. Elles allèrent rapidement l'une vers l'autre en parlant de l'incident de l'après-midi et le feeling passa très vite entre elles. Assez différentes, elles se lièrent très vite et quand Megara rentra chez elle à la fin de l'été, les deux jeunes femmes restèrent en contact. Téléphone, internet, ... Il se passait rarement un jour sans qu'elles ne se parlent.


Élevée avec cinq frères, Arizona apprit rapidement à se défendre contre ceux qui cherchaient à l'embêter à l'école et tout ce qui allait avec. Pour autant, elle n'en était pas moins féminine et élégante. En grandissant, elle devint vite une jeune femme joyeuse et très belle, et elle avait conscience de cette beauté. Arizona ne manquait pas de se pavaner devant ces messieurs dans de belles robes pour qu'ils soient tous subjugués par sa beauté et ses cheveux blonds dont elle était si fière. Bien entendu, avec un père et cinq frères, autant dire que ses fréquentations étaient surveillées de près mais Arizona prenait plaisir à titiller ses frères si protecteurs avec elle. A dix-sept ans, la jeune femme faisait tourner bien des têtes mais beaucoup des jeunes hommes qui la convoitaient craignaient d'avoir affaire à ses frères. Comment dire qu'une jolie fille entourée de cinq gaillards près à tabasser le premier qui ferait du mal à leur sœur ... n'est pas le meilleur argument pour faire la cour à la dame. Plusieurs s'y étaient risqués, elle avait eu quelques amourettes mais rien de bien long à chaque fois. Jusqu'à lui ... celui qui avait fait chavirer son cœur, il lui vola son cœur et sa virginité. Arizona était folle amoureuse de lui seulement ... il fut aussi son premier chagrin d'amour. Après avoir réussi à obtenir la belle il ne lui accorda plus la moindre attention. Au cour d'une petite fête donnée à Fairbanks elle le retrouva à draguer une autre fille et elle vit rouge. Si ses yeux avaient pu lancer des flammes, il aurait été en train de brûler sur place, et cette pouffiasse avec ! Elle se précipita vers eux pour réclamer des explications mais la baffe du siècle atterrit sur la joue du jeune homme avant qu'Arizona n'ait le temps d'exiger quoi que ce soit. Sa conquête semblait ne rien comprendre à la situation. Un simple « Dégage ! » de la part de la belle blonde suffit à lui faire prendre la fuite. Elle entra dans une fureur sans nom, frappant son ex amant de toute la force dont ses petites mains fragiles pouvaient faire preuve. Il fit une chute en arrière assez violente mais il se releva vite et sans rien ajouter de plus elle partit en courant dans la direction opposée pour aller pleurer seule.


Quelques temps plus tard, elle apprit qu'elle était enceinte. Il n'y avait qu'un père possible, le seul avec qui elle ait fait l'amour. Ses parents étaient partagés entre la fureur et la compassion. Concernant ses frères, c'était tout vu. Le plus âgé de ses frère s'empressa d'aller trouver le jeune homme pour lui ordonner d'assumer d'avoir mis sa sœur enceinte. Un regard hautain sur le visage, il lui répondit qu'il ne voyait pas de quoi il parlait et qu'il n'y avait aucune preuve que ce soit lui vu la façon dont elle se pavanait dans la ville. Le poing de son frère parti droit dans le visage de cet abruti et s'en suivit une bagarre violente entre les deux hommes. Bagarre qui fut gagnée par son frère. Quand Arizona débarqua sur les lieux, son ex amant était étalé par terre le visage en sang et son frère était à genoux par terre à côté de lui. « Pas ça .... » dit-elle la voix tremblante. Elle chercha le pouls du jeune homme sans succès... il l'avait tué. Et à sa grande surprise elle se foutait bien que le père de son enfant soit mort ... mais c'était son frère qui l'avait tué. Par sa faute à elle, il était devenu un meurtrier... il allait finir derrière les barreaux pour avoir seulement défendu son honneur. « Je suis désolée ... » murmura-t-elle les larmes aux yeux. C'était sa faute si toute cette histoire avait commencé. Son unique réflexe quelques jours plus tard fut d'appeler Megara pour tout lui raconter, de sa grossesse inattendue aux ennuis de son frère.


Arizona hurlait, elle avait mal, chaud, elle transpirait. Elle avait l'impression que ses entrailles se déchiraient, elle donnait naissance. Du moins elle essayait... elle n'y arrivait pas. Elle avait l'impression qu'elle ne pourrait jamais y arriver, elle était trop terrifiée. Terrifiée à l'idée de donner la vie, terrifiée de devenir mère... terrifiée d'accoucher en plein milieu de son salon car il était trop tard pour se rendre à l'hôpital. Son frère était en prison, son père était bloqué dans des foutus bouchons alors qu'elle accouchait. Sa mère était là, quatre de ses frères aussi et pourtant elle ne s'était jamais sentie aussi seule. Elle avait peur qu'à tout moment un drame se passe. Des scénarios tous plus surnaturels les uns que les autres prenaient place dans son esprit... elle n'avait jamais eu peur à ce point. Son frère n'était même pas là pour la naissance de sa nièce et c'était sa faute. Mais elle finit par entendre des pleurs, ceux de son enfant, la respiration d'Arizona était saccadée, lente mais un sourire s'afficha sur son visage. Elle venait de donner la vie. Tout le monde était vivant. Mais elle se sentait terriblement faible, épuisée. Quand on posa son enfant sur sa poitrine, elle se sentit soudain forte, heureuse, comme si rien ne pouvait briser son bonheur.


Si une part d'elle craignait qu'on lui arrache son enfant, il n'en fut rien. Arizona pu l'élever avec l'aide de ses parents et ses frères. Une adorable petite fille qu'elle avait appelé River. Ses cheveux étaient noirs, en parfait contraste avec ceux de sa mère. Elle n'avait pas de père mais elle avait une mère, des oncles et des grands-parents qui tenaient à elle et qui la surprotégeaient de tout. Deux ans passèrent sans le moindre souci... du moins sans plus de souci que d'habitude. De son côté, Arizona continuait à beaucoup plaire aux hommes, mais elle avait désormais mauvaise réputation. Celle d'une fille facile qui s'était laissée séduire et était tombée enceinte à dix-sept ans d'un homme sans y être mariée, ses frères étaient réputés pour être des types bagarreurs en bref ... tout ça n'aidait pas à sa vie sentimentale et un manque affectif commençait à se faire ressentir. L'amour de sa famille c'était une chose, celle de sa fille aussi mais ... elle ne se sentait plus désirée en tant que femme et elle détestait ça. Elle détestait que les gens chuchotent sur son passage, que l'on parle dans son dos, que les hommes qui l'abordent ne souhaitent rien d'autre que de lui faire écarter les cuisses et se fichant de ce qu'il y'avait dans son cœur, marre de rembarrer tous ces enfoirés à chaque fois... Elle avait besoin d'être aimée, c'était tout ce qu'elle souhaitait.


Arizona avait désormais vingt-deux ans, sa fille en avait cinq. En deux ans, il s'en était passé des choses, l'un de ses frères avait échappé de peu à la justice pour le même genre de raisons qui avaient conduit son aîné derrière les barreaux. Une bagarre violente, des plaintes portées contre lui pour agression, … Autant dire que lorsqu'il avait commencé à s'attirer ce genre d'ennuis, il s'était pris une gifle monumentale de la part de sa sœur. Il rentrait à des heures pas possibles complètement bourré et probablement pas uniquement sous l'effet de l'alcool. Et derrière cela, Arizona devait gentiment recoucher River qui avait été réveillée par les bruits en lui disant que rien ne se passait et qu'il fallait se rendormir. Elle assistait impuissante à tout ce qu'il se passait dans sa vie et celle de ses proches. Elle ne pouvait rien faire pour changer tout ça, et ça la rendait folle. Une nuit, Arizona sortit discrètement de la maison pour se promener, réfléchir ... elle marchait au calme, à l'extérieur de la ville. Un homme surgit droit devant son chemin, venant de nulle part, son cœur loupa un battement pendant qu'elle poussa un petit cri de surprise. Un rapide coup d’œil lui fit deviner qu'il était saoul, il commença à essayer de la toucher, elle le repoussa, il insista et commença à devenir violent et Arizona chuta, se retrouvant les fesses par terre. Marre ... elle tenta de se relever mais il tirait sur sa robe malgré qu'elle se débattait. Marre... marre... MARRE ! Un éclat de fureur dans le regard, Arizona lui envoya son poing en plein dans le ventre avant de lui en asséner un autre dans le nez. Elle avait les nerfs à vif, en ce moment … Et ce soir particulièrement, elle n'avait vraiment pas envie qu'on lui prenne la tête. D'abord surpris, le type tituba pendant qu'elle se relevait et rebroussait chemin. « Sale pute ! » entendit-elle derrière elle. Elle se figea et se retourna lentement. « Pardon ? ... » qu'il ose seulement répéter. Il l'insulta une nouvelle fois et elle se précipita sur lui pour le frapper à nouveau mais elle sentit une lame lui transpercer le ventre. Elle ne comprit pas tout de suite ce qu'il se passait jusqu'à ce qu'il la ressorte et que sa robe se couvre de sang. Le regard vide, elle tomba à genoux tandis qu'il lâchait le couteau et s'enfuyait. Il était tard mais la nuit semblait s'assombrir à chaque seconde.


Arizona rouvrit les yeux, réveillée par le lever du soleil. Qu'est-ce qu'elle fichait là ? Elle se releva brusquement en se rappelant la nuit, instinctivement elle porta la main à son ventre, sa blessure lui faisait encore mal... Analysant autour d'elle, elle réalisa qu'elle était à l'hôpital. Comment était-elle arrivée là ? Qui l'avait amenée ici ? Comment l'avait-on trouvé ? Est-ce qu'on avait prévenu sa famille ? Tant de questions se bousculaient dans sa tête et elle était incapable d'articuler un mot. Elle avait un goût métallique désagréable dans la bouche qui la fit grimacer quand elle essaya de parler. Tandis que les bips bips des machines s'agitèrent parce qu'elle tentait de bouger, des infirmières débarquèrent dans sa chambre en lui demandant de rester allongée pour ne pas rouvrir ses points de suture. Peu de temps après, on appela sa famille mais les nouvelles n'étaient pas bonnes. Deux de ses frères étaient venus et leurs têtes ne lui disaient rien qui vaille. Fronçant les sourcils, Arizona se redressa malgré la douleur « Qu'est-ce qu'il se passe ? » ils échangèrent un regard désemparé. L'un deux prit la parole « Ecoute... Hier soir il s'est passé un truc quand t'étais pas là... » Arizona détestait le ton qu'il employait, lui il était du genre à tout prendre à la légère. « Y'a un incendie qui s'est déclenché à la maison... » « Nan ... » Son père était dans le coma dans une des chambres de l'hôpital, l'un de ses frères était blessé mais ses jours n'étaient plus comptés … Mais sa mère, sa fille, son plus jeune frère … Ils n'étaient plus. Les yeux d'Arizona s'embuèrent avant même qu'elle n'ait le temps d'acceper ou même de comprendre la situation. L'incendie s'était très vite étendu sans que les Campbell n'aient le temps de réagir, sa mère s'était empressée d'aller chercher River mais elles avaient été bloquées par les flammes et son frère avait désespérément cherché un moyen de les sortir de là, en vain … Cette nuit avait décimé la moitié de la famille Campbell. Quant à Arizona, elle était vivante... mais c'était tout comme.


Très rapidement, le déni fit place à la colère et Arizona resta longuement dans cette phase du deuil. Elle trouvait la vie totalement injuste. A quoi bon avoir enduré tout ce qui lui était arrivé dans sa vie si c'était pour que tous les gens qu'elle aime l'abandonnent les uns après les autres. C'en était trop, elle devait partir d'ici, trop de mauvais souvenirs la hantaient dans cette ville. Attrapant son sac à main avec ses papiers, elle s'envola pour Washington juste après les enterrements sans plus de bagage, partant rejoindre sa meilleure amie, laissant ses trois frères et son père toujours inconscient derrière elle. Elle débarqua sans prévenir chez Megara, totalement bouleversée, lui racontant tous les récents événements et hurlant qu'elle en avait marre de souffrir, marre d'être celle qu'elle était. Arizona voulait tout changé dans sa vie. Tout. Et Megara était la mieux placée pour cela. Depuis ce jour, Arizona n'a pas quitté Washington. Elle y vit depuis cinq ans près de chez sa meilleure amie. Son deuil était fait, et plus jamais elle ne s'était laissée marcher sur les pieds par qui que ce soit. Elle a prit en main sa vie et personne n'avait quoi que ce soit à lui dicter. A son tour de jouer avec le cœur des hommes et de ne pas s'attacher à eux. C'est bien simple... Arizona était désormais incapable de s'attacher vraiment à qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
http://niagara-gallery.e-monsite.com
avatar
Nash HowdenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/08/2016
Pages lues : 262
Crédits : shellhead|avatar+ship ◈ monocle|ship ◈ tumblr|gifs
Avatar : Chris Evans
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Declan (stan) Trent (hammer) Neil (downey) Rhys (pine) Avri (vikander)
Disponibilités : open carter; anaëlle; devon
Âge : 34 ans ◈ 12 avril 1983
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers   Mer 7 Sep - 22:24

Bienvenue

_________________


in each and every world
and in the middle of the night ✻ i may watch you go. there'll be no value in the strength of walls that i have grown
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arizona S. CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 627
Crédits : Tag
Avatar : Claire Holt
Pseudo : Niagara
Schizophrénie : Crystal S. Hanson (Nina Dobrev)
Disponibilités : DISPO [3/5]
www. Ryan
www. Jared
www.
www.
www.
Âge : 28 ans (14.03.89)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers   Mer 7 Sep - 22:24

Mercii
Revenir en haut Aller en bas
http://niagara-gallery.e-monsite.com
avatar
Jade BraxtonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 731
Crédits : double exposure (Avatar), stardustjvn (gif)
Avatar : Katherine Mcnamara
Pseudo : Lydia
Schizophrénie : Julian (Steven Mcqueen); Isobel (Melissa Benoist); Chelsea (Hailee Steinfeld); Juliet (Katharine Mcphee); Luis (Matthew Doddario)
Disponibilités : Simon | Elena | Bastian | Derrick
Âge : 23 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers   Mer 7 Sep - 22:25

Bienvenuuuuue Ari !

_________________
Jade Braxton

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arizona S. CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 627
Crédits : Tag
Avatar : Claire Holt
Pseudo : Niagara
Schizophrénie : Crystal S. Hanson (Nina Dobrev)
Disponibilités : DISPO [3/5]
www. Ryan
www. Jared
www.
www.
www.
Âge : 28 ans (14.03.89)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers   Mer 7 Sep - 22:25

Merci !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://niagara-gallery.e-monsite.com
avatar
Derrick HolloranGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 2939
Crédits : #avatar : class whore ≡ #crackship : mon ananas (.truelove) & chounette ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Shipshape Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Schizophrénie : Rhett #GGustin ≡ Andy #ATveit ≡ Chip #THolland ≡ Carter #AKendrick ≡ Solora #CBennet ≡ Lowen #DStevens ≡ Devon #ZKravitz
Disponibilités : really closed declan ; isobel ; levi ; haley ; isobel ; savannah ; meg ; jessie ; jade ; shane (uc.) ; trixie
waiting list ≡ alaska
old memories ≡ shaz ; meg ; freya ; "jazz" ; levi ; savannah ; sheri
Âge : Trente-et-un ans ≡ 31 août 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers   Mer 7 Sep - 22:53

Bienvenue

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arizona S. CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 627
Crédits : Tag
Avatar : Claire Holt
Pseudo : Niagara
Schizophrénie : Crystal S. Hanson (Nina Dobrev)
Disponibilités : DISPO [3/5]
www. Ryan
www. Jared
www.
www.
www.
Âge : 28 ans (14.03.89)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers   Mer 7 Sep - 22:53

Merci
Oh Chris !!
Revenir en haut Aller en bas
http://niagara-gallery.e-monsite.com
avatar
Julian SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 441
Crédits : lux aeterna - QUIET RIOT - Soso♥ - Paupau
Avatar : Steven Mcqueen
Pseudo : Lydia
Schizophrénie : Jade (Katherine Mcnamara) | Isobel (Melissa Benoist) | Chelsea (Heilee stenfield) | Juliet (Katharine Mcphee) | Luis (Matthew Doddario)
Disponibilités : [3/3] Pas disponible

Soan | Alec | Bastian | Jared

VA : Soan
Âge : 24 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers   Jeu 8 Sep - 9:28

BIENVENUE
Félicitation, tu es des nôtres


La pauvre Arizona Surprised Elle n'a pas eu une vie facile. En tout cas, j'ai pu bien lire ta fiche entièrement cette fois. ** J'espère qu'on pourra se trouver un lien avec Julian. Very Happy En attendant, je te valide.

Bravo ! Tu fais maintenant partir de notre famille et nous en sommes très heureuses. Nous espérons que tu te feras rapidement une place parmi nous mais en tout cas tu en as déjà une grande pour nous. Et oui chaque personne est importante sur ce forum puisque les autres tout comme toi le font vivre.

Pour que ton personnage ne termine pas seul à distribuer des bouts de pain aux pigeons, bien qu’il puisse le faire si tu en as envie, je t’invite à te créer une fiche de lien mais aussi à venir sur celles des autres tu y trouveras peut-être ton bonheur. Mais les amis, ce n’est pas tout ! Je suis certaine seront très enthousiastes à l’idée de t’héberger chez eux mais avoir un toit pour sois ou avec plusieurs personnes de manière officielle c’est quand même mieux. Viens faire un tour à l’agence immobilière et installe toi où ça te plaît. Et au cas où tu as un métier, pour être certain de pouvoir payer le loyer de ce logement, viens nous le dire à l’office de l’emploi. Si ton personnage est une de tes doubles personnalités n’oublie pas de le signaler ici. Oh et si tu n’as pas envie d’attendre et prévoir une rencontre avec un ami ou un inconnu rends toi sur meeting, tu trouveras ton bonheur. Enfin, tu peux également venir contrôler si j’ai bien fait mon boulot en ajoutant ton personnage dans le bottin des avatars, mais laisse-moi un petit laps de temps tout de même. Allez, maintenant va t’amuser, ne te prive pas, tu es là pour ça. ♥️

_________________
MY LIVE IS... MINE ✽
Ce que tu attends de moi ? Je ne suis pas certain que je te le donnerai, tu auras ce que j'aurai envie que tu ailles. Ne pose pas de question, c'est comme ça que je fonctionne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arizona S. CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 627
Crédits : Tag
Avatar : Claire Holt
Pseudo : Niagara
Schizophrénie : Crystal S. Hanson (Nina Dobrev)
Disponibilités : DISPO [3/5]
www. Ryan
www. Jared
www.
www.
www.
Âge : 28 ans (14.03.89)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers   Jeu 8 Sep - 9:41

Et non, pas facile Crying or Very sad pour ça que c'est une garce maintenant /SBAFF/
Merciiii
Revenir en haut Aller en bas
http://niagara-gallery.e-monsite.com
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers   

Revenir en haut Aller en bas
 
ARIZONA | Moi je suis libre comme l'air, on me désire je me sers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis libre comme l'air
» Je suis libre, libre comme l'air. Ou presque, puisqu'un un petit bout de toi me reste. (Joos)
» «Je suis arrivé comme un roi, je pars comme une légende»
» ( Diarie) Je suis libre comme le vent ( rp fini !!) :)
» Libre comme l'air (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: