AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Party rock anthem (DERRICK&JAZZ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité

MessageSujet: Party rock anthem (DERRICK&JAZZ)   Dim 29 Jan - 15:11


   
   

   

   
DERRICK & JAZZ


   Yo, I'm runnin' through these streets like Drano
I got that devilish flow, rock 'n' roll, no halo
We party rock, yeah, that's the crew that I'm with
On the rise to the top, no lead in our zeppelin.

LLe tournage d'une série est toujours quelque chose de stressant, surtout quand il s'agit de tourner la première saison et qu'on ne sait pas comment va être accueillie cette production. L'équipe de tournage de Jazz et Derrick n'échappe pas à la règle et tout le monde s'est retrouvé pour la diffusion du pilot. Une façon pour eux tous de se soutenir et de montrer aux téléspectateurs qu'ils sont une équipe aussi soudée que dans leur écran de télévision. La diffusion a eu lieu il y a maintenant trois jours et même si le public était présent en nombre ils n'ont encore eu aucun retour de la part des critiques ou du public. Du moins jusqu'à aujourd'hui. Ce matin Jazz a reçu un appel du producteur de la série pour lui annoncer que les critiques étaient bonnes et qu'ils ont eu un très bon retour de la part des téléspectateurs et de la chaine qui produit la série. Une nouvelle rassurante pour la jeune femme qui avait peur de n'être bonne qu'à jouer la fille sexy dans les films d'horreur et d'épouvante. Elle s'est donc installée sur la table du salon, son ordinateur devant elle pour lire les critiques des différents sites et autres professionnels du cinéma et de la télévision. Son jeu d'actrice est salué même si certains modèrent leur propos. Qu'importe, aucun n'a dit qu'elle devrait changer de profession ou qu'elle n'avait aucun talent et c'est ce qui l'importe le plus. Quelques minutes plus tard la voilà au téléphone avec son agent pour lui annoncer la bonne nouvelle. Comme à son habitude il cache sa joie et a plutôt tendance à démolir les espoirs de la demoiselle. Le moral au plus bas elle décide de fêter les bonnes retombées de la série avec toute l'équipe. La voilà donc à prévenir tout le monde concernant une éventuelle fête samedi soir dans un immense restaurant chinois en plein Chinatown. Jazz s'est occupé de tous les détails, a réservé le restaurant et a prévenu tous les membres de l'équipe. Certains ne seront pas là mais les principaux acteurs de la série ont confirmé leur présence.

   Le grand soir est arrivé et Jazz se prépare à retrouver tous ses nouveaux amis au restaurant. La fête se veut bon enfant alors pas besoin de se mettre sur son 31 non plus. Elle opte donc pour un jean moulant et un top fluide. Une paire d'escarpins pour féminiser le tout, une petite pochette et une veste puis la voilà partie. Pas de voiture pour la jeune femme qui jusque là n'a pas les moyens de se payer un véhicule. Bien que ses parents lui versent de l'argent tous les mois elle ne veut pas s'en servir et préfère économiser en cas de coup dur. C'est donc une des maquilleuse qui passe la chercher ce soir. Quelques minutes plus tard les filles arrivent devant le restaurant où les attendent quelques journalistes prêts à couvrir l'évènements. Toutefois Jazz n'est pas naïve et elle sait qu'ils sont là dans le seul espoir d'obtenir un scoop concernant le couple qu'elle forme soit disant avec Derrick. Ils ont un moment de retard ces paparazzis, il y a un moment que les deux ne sortent plus ensemble. Ils sont amis maintenant, un peu plus peut-être mais rien qui ne vaut un gros titre dans un magazine people. Après avoir sourit aux photographes et leur avoir adressée quelques sourires et signes de main Jazz entre dans le restaurant. Beaucoup de personnes sont déjà arrivées mais pas Derrick. La jeune femme prend place à la grande table, à coté de la place vide réservée à Dede et commande à son tour un cocktail de fruits avec alcool. Ce soir elle a envie de s'amuser et de profiter même si beaucoup de personnes savent qu'elle ne tient pas beaucoup l'alcool. Les minutes passent et ne voyant pas son binôme arriver elle décide de lui envoyer un message sur son portable. - Bon si tu laissais la nana avec qui tu es pour venir nous rejoindre au resto ? Tu te souviens qu'on fête le début de la série ce soir ? On t'attend pour manger, tout le monde meurt de faim je ne vais pas les retenir longtemps ahah ! -

   
COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
Derrick HolloranGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 4339
Crédits : #avatar : monocle. ≡ #crackship : bae ♥ & monocle. ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Shipshape Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Schizophrénie : Rhett #GGustin ≡ Chip #THolland ≡ Carter #AKendrick ≡ Solora #CBennet ≡ Lowen #DStevens ≡ Devon #ZKravitz ≡ Jesabel #LCollins ≡ Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (4/5) meg ; sam ; jessie ; lisbeth
waiting list ≡ carson, levi, haley
old memories ≡ shaz ; meg ; freya ; "jazz" ; levi ; savannah ; sheri ; declan ; lisbeth ; zoya ; lisbeth ; zoya
Âge : Trente deux ans ≡ 31 août 1986

MessageSujet: Re: Party rock anthem (DERRICK&JAZZ)   Mar 7 Fév - 20:43

Jazz & Derrick
Party rock anthem

L’automne avait été une saison chargée pour moi, entre la série qu’on avait commencé à tourner et mon nouveau film, je n’avais que très peu de temps pour moi. Courant entre la capital et la ville des anges, je pouvais dire que je ne restais pas un instant en place. C’était assez difficile, mais je parvenais à tout gérer, ce qui relevait du miracle. Mais depuis la sortie du pilot, c’était un peu plus calme, je n’avais plus besoin de voyager autant. Je restais tout de même à l’affut de toute possibilité s’offrant à moi. Assis dans le canapé de chez Zoey, je parcourrais les réseaux sociaux et autres sites sur mon portable, je n’avais pas pu lire les critiques avant ce jour. Jazz m’avait vaguement parler de notre réussite et j’avais évité le sujet avec mon agent. De tout manière, je connaissais son discours, il n’aurait rien de mieux à faire que me dévaloriser et empocher tout de même son chèque. Je détestais être attacher à cet homme, mais je n’avais pas encore trouver de faille à mon contrat. Prenant mon mal en patience, j’attendais la fin de celui-ci bien qu’il me restait encore bien des années avant de voir la lumière au bout du tunnel. Pour l’heure, je me contentais de lire les critiques plus positive que négative. Ce qui s’annonçait bien et même si je tombais sur des commentaires moins positif, je me laissais pas abattre pour autant. Ce qui m’amusait le plus c’était sans doute les fans de mon duo avec Jazz, beaucoup nous suivait dans nos films, mais ils semblaient heureux de nous revoir ensemble. La majeure partie des commentaires parlaient de notre duo, à quel point ils étaient heureux de nous voir dans un autre style et nous trouvait toujours autant attachant. Mais j’en connaissais une qui n’aimait pas la tournure de la série et en parlant du loup… En entendant ses talons claquer sur le plancher, je relevais mon regard vers elle. « C’est ce soir. » demandait-elle en posant ses mains sur ses hanches, j’avais l’impression qu’elle se transformait en ma mère, j’allais être grondé à cause d’une sortie… Fermant mon portable, je le glissais dans ma poche. « Oui. Je devrais y aller pour me préparer. » C’était plutôt rare que j’amenais Zoey avec moi, toujours trop compliqué, et puis je savais que si elle était avec moi, je ne pouvais pas m’amuser autant. « Tu vas encore retrouver l’autre. » Je me levais, levant un sourcil, connaissant son aversion pour Jazz, je ne disais rien. Si j’entrais dans son jeu, je savais que je perdrais le contrôle, une chose que je n’avais pas fait depuis longtemps. Valait mieux que ça reste ainsi. « Tu vas encore te la faire. » « ÇA SUFFIT ! » Mon ton avait lever, ma relation avec Jazz ne regardait que nous, mais comme j’avais omis de lui dire la teneur de notre lien dans la série, Zoey semblait prête à croire tout et n’importe quoi. Certes, il y avait une part de vérité, mais c’était inutile qu’elle s’acharne sur mon ex. « Ce n’est qu’une série, merde ! Apprend à voir la différence entre l’acting et la vie réelle ! » Non, mais elle était aussi enfantine que tous les autres. Je ne comptais plus le nombre de message que j’avais déjà reçu sur le fait qu’on me voit avec une autre femme que Jazz. Certain fan nous croyait dur comme fer ensemble, ils devaient apprendre à dissocier nos rôles de notre vie privé. Et voilà, que ma copine faisait comme eux. Elle me balançait un magasine à potin où on nous voyait s’embrasser. Un cliché prit pendant le tournage d’une scène et bien sur les tabloïd n’avait rien trouvé de mieux que d’en tirer profit. Des scènes comme celle-ci, il y en aurait plus d’une, mais ça ne voulait rien dire. « T’es prête à croire ça ! » disais-je en déposant violemment le magazine sur la table basse. « Tu sais quoi j’en ai marre. Marre que tu me bassine toujours sur ce sujet. » Mon ton était glacial, trente ans et j’avais l’impression de sortir avec une gamine. J’avais déjà eu des copine beaucoup plus jeune qu’elle et bien plus mature. « Va falloir que tu arrêtes avec tout ça, sinon ce sera fini entre nous. » avais-je dis tout en me dirigeant vers la sortie, claquant la porte à la fin. J’enfilais mon blouson, me dirigeant vers ma voiture pour prendre la direction de mon appartement et me changer. Je sautais dans la douche pour faire un brin de toilette, Jazz devait déjà y être puisque je ne l’avais pas trouvé à l’appartement en arrivant. J’enfilais un jeans, un t-shirt plutôt moulant et des bottillon en cuir, avant de prendre mon portable qui venait de sonner. – Désolé, je suis en chemin. Je me suis pris la tête avec Zoey. J’appuyais sur envoyé, avant de prendre mon blouson aviateur, mes lunettes à la Top Gun et je retournais à ma voiture pour prendre cette fois la direction du Chinatown. En arrivant, je n’étais pas surpris d’y trouver journaliste et paparazzi, mais saluant brièvement ceux-ci, j’entrais dans le restaurant. Très vite, je remarquais la table occupé par toute l’équipe qui avait pu venir. « Derrick is here ! » lançais-je d’un ton jovial, avant de saluer quelque personne, puis de finalement me laisser tomber sur la chaise vide près de mon ex. « Tu m’as commandé quelque chose ? » demandais-je un sourire espiègle. « Encore désolé pour le retard. »

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Party rock anthem (DERRICK&JAZZ)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let's party rock !
» 1# LET'S THE PARTY ROCK !
» Party rock all night [ soirée sur invitation ]
» Sorry for party rock'in | Ft Nam Chung Su
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: La cour d'école, tant de plaisir :: Les oubliettes :: Les rp's archivés-
Sauter vers: