AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour c'est comme la pâtisserie, ça s'apprend ! ♠ Chippy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Amaryllis DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 109
Crédits : Avatar : valtersen ; Signature : neon demon; Gifs : MISSGOLIGHTLY & tumblr
Avatar : Naomi Watts
Pseudo : Trucpau
Schizophrénie : Sheri Brackenreid #lcollins
Kelvin Forrest #tjames
Savannah Miles #lpipes
Jay Maxwell #jlsoffer
Elizabeth Pollard #bheathcote
Lexie White #lliberato
Disponibilités : CLOSED:

NeilChipAustinFamily & AustinAustin#2Skye
Âge : 45 ans - 15/09/1972
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: L'amour c'est comme la pâtisserie, ça s'apprend ! ♠ Chippy   Mer 1 Fév - 19:15

Chip & Amaryllis
L'amour c'est comme la pâtisserie, ça s'apprend !

Je courais dans tous les sens, une fois de plus. J’avais l’impression de ne faire que ça en ce moment et ça avait le don de me donner le tournis et d’être de mauvaise humeur. C’était mon jour de repos et je devais emmener Daisy à ses ateliers du mercredi après-midi. J’avais oublié ce que c’était que de faire ça et comme Neil était au boulot, c’était à mon tour. Souriant à la petite bouille qui descendait les escaliers, je pris son sac à dos qui contenait de quoi se changer, j’attrapais sa petite main et la menais à la voiture criant à Chip qui était dans la maison. « Je reviens Chippy ! » J’entendis le petit rire de Daisy et ça me fis sourire aussi, ce surnom allait lui coller à la peau jusqu’à la fin de ses jours. Une fois en voiture, j’allumais la radio et trouvais des chansons que la petite connaissait, elle avait une jolie voix et l’entendre chanter à son âge me faisait craquer, je devais l’avouer. Je la déposais à la salle puis lui fis un bisou sur la joue avant de lui dire que je reviendrais la chercher, un petit signe de la main et voilà qu’elle était entre de bonnes mains. Je soupirais d’aise et remontais dans la voiture, coupant la radio pour rentrer dans le silence. Que c’était agréable ce silence. Une fois rentrée, je déposais ma veste sur le porte-manteau et allais à la cuisine, ouvrant le frigo j’attrapais le sachet de pommes puis les mis sur le plan de travail. C’était l’heure de pâtisser et je ne sais pas ce que j’allais pouvoir faire de ces pommes, mais je savais que j’avais besoin de main d’œuvre et j’allais pouvoir la trouver là-haut. Attrapant mon tablier, je montais et frappais à la porte de Chip, passant ma tête après avoir attendu quelques secondes. Bah oui, on ne savait jamais ! « Chip ? Ca te dit de venir cuisiner avec ta maman d’amour ? » Je lui offris un grand sourire et n’attendant pas sa réponse comme ça je ne lui donnais pas le choix, je repartis dans la cuisine, ne fermant pas sa porte non plus. Il serait obligé de se lever comme ça, pas le choix. J’attrapais des recettes contenant des pommes et en choisis deux, les exposant sur le plan de travail. Je sortis tous les ingrédients, fouillant dans les placards et préchauffant le four et l’huile. « Beignets et pudding aux pommes. Tu veux faire quoi ? » Je tournais la tête vers Chip avec un sourire sur mes lèvres, j’avais un sixième sens pour savoir quand mes enfants étaient dans les parages. Je commençais à éplucher les pommes en attendant que mon fils prenne aussi de quoi m’aider. C’était aussi le moment de passer du temps tous les deux, rien que nous. Ca faisait un petit temps qu’on n’avait pas fait ça et depuis l’arrivée de Daisy à la maison, j’avais senti comme un changement dans son comportement. Alors il fallait qu’on ait une discussion, du moins juste se parler, de tout et de rien et savoir ce qui se passe dans sa vie ces derniers jours. « Alors, comment ça va les cours ? » C’était une question banale mais depuis qu’ils étaient rentrés au lycée, je leur laissais plus de moue sur leur devoir, n’étant pas sans cesse en train de contrôler. Il fallait qu’ils soient autonomes, tous les deux. Mais quand une mauvaise note arrivait, j’étais là pour leur faire savoir et surtout pour remettre les pendules à l’heure. C’est bien beau de sortir faire la fête mais derrière il faut assumer. Je mis les pommes dans un saladier et je me mis à les couper en rondelle pour les beignets. « Yasmin n’est pas là aujourd’hui ? » Je tentais le tout pour le tout. Après tout cette jeune demoiselle était chez nous quasiment tout le temps et ne pas la voir aujourd’hui était bizarre. Je l’appréciais cette petite, puis Chip et elle étaient mignons. Rien que d’y penser, j’avais un grand sourire sur mes lèvres. J’essayais de le cacher car sinon je savais que j’allais avoir un : mamaaaaaaaaaan, de sa part. Et je ne voulais pas qu’il se braque tout de suite, ce n’était pas un sujet dont on parlait tout le temps mais j’étais curieuse. Après tout il était en âge de tout alors je me devais de faire attention à mon petit garçon. Mon petit Chippy. Je soupirais en voyant ses années passées si vite et me remis à la tâche, les pommes n’allaient pas se couper seules.

_________________



Notre plus grande gloire n'est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. — Confucius.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chip DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/12/2016
Pages lues : 777
Crédits : #avatar : Lempika. #gif : tumblr
Avatar : Tom amazing Holland
Pseudo : monocle. #alice
Schizophrénie : Derrick #CWood Rhett #GGustin Andy #ATveit Carter #AKendrick Solora #CBennet Lowen #DStevens Devon #ZKravitz
Disponibilités : closed neil ; winnie ; baby ; austin&neil ; austin ; noäm ; yasmin ; amaryllis ; isaiah ; cherry blossom ; winnie ; skye (uc.)
waiting list nothing
old memories nothing
Âge : Dix-neuf ans, dude ! #1nov98
MY SOUL

MessageSujet: Re: L'amour c'est comme la pâtisserie, ça s'apprend ! ♠ Chippy   Ven 17 Mar - 19:39

Amaryllis & Chip
L'amour c'est comme la pâtisserie, ça s'apprend !

Les cours ayant fini plus tôt à cause de la rencontre de parent qui devait avoir lieu dans la soirée, j’étais rentré plus tôt. C’était rare, et encore plus rare de trouver quelqu’un à la maison. Entendant la voix de Daisy, j’avais préféré monter dans ma chambre. Habituellement, je n’étais pas le genre d’adolescent à rester cloîtrer dans ma chambre. Je préférais de loin être dehors, profiter de L’air frais, dépenser mon énergie dans une activité quelconque, mais seul c’était ennuyant. J’aurais pu aller au sous-sol, frapper sur le ballon poire, mais je savais que s’y j’allais là, Daisy saurait me trouver. Elle savait qu’elle ne devait pas entrer dans ma chambre, lieu sacré, elle n’osait pas franchir la porte. Au moins, je connaissais mon havre de paix. Entendant la voix de ma mère, je relevais mon regard de mon portable où je flânais en me perdant sur diverse réseaux sociaux. Je recevais un sms de Yasmin, me levant pour prendre la direction de la cuisine et subtiliser quelque chose à manger, je lisais le message de ma meilleure amie. Elle semblait s’amuser avec les filles. Me prenant un verre de jus, je retournais dans ma chambre, j’allais préparer mes trucs pour sortir, allez à la salle de sport, mais avant que je n’ai réussi à ramasser toutes mes choses, la porte de ma chambre s’ouvrait pour voir le visage de ma mère apparaître. Je retirais mes écouteurs, je sais c’est étrange, mais j’aimais bien être dans ma bulle avant de faire de l’exercice. Seulement, ce qui jouait dans mes écouteurs, ce n’était pas de la musique, mais une voix monotone qui lisait un lire. J’avais vu à cette méthode avec ma professeure de littérature, ce n’était pas la meilleure des idées, sauf que depuis que je faisais cela, je n’avais plus autant de difficulté avec ce cours. Ce n’était pas parfait, mais s’il n’y avait pas de sport, c’était bien rare que j’arrivais à quelque chose de merveilleux. « Euh… » Je n’avais pas le temps de lui répondre qu’elle était déjà partie, laissant le bruit de ses pas résonner dans la maison. Regardant mon sac de sport, je poussais un soupire, mettant pause sur ma lecture, je décidais d’aller dans la cuisine. Faire du sport, j’en faisais tous les jours, cuisiner avec ma mère et pouvoir me goinfrer, ça, c’était plus rare. Dévalant les marches, j’arrivais dans la cuisine. Je ne sais pas si j’avais été discret, mais avant même de dire un mot ma mère avait parlé « Euh… Je sais pas trop, quelque chose qui m’empêcherait d’empoisonner la famille. » répondais-je avec un sourire espiègle. Je n’étais pas un mauvais cuisinier, j’étais même sans doute le plus doué de la maisonnée pour faire les pancakes ou les crêpes, mais pour le reste le talent n’y était pas forcément. Je m’assoyais au bar à manger, prenant des pommes que j’épluchais comme elle. Allez savoir combien on en aurait besoin. Concentré dans ma tâche, je ne réalisais même pas que ma langue était sorti, montrant mon assiduité, je me permettais aussi de manger quelques pelures au passage. « Ça va, la routine je dirais. » disais-je de façon évasive. Le sujet de l’école c’était toujours quelque chose de plus tendu avec moi. Je ne voulais pas les décevoir, mais j’avais un mal certain avec la notion de cours. Mes devoirs étaient bien souvent fait à la va-vite, je ne prenais pas vraiment le temps pour réellement étudier sauf avant les cours. Et puis, en ce moment, je passais beaucoup de temps à faire la fête, bien sûr que ça affectait mes notes… Mais j’étais comme tout lycéen qui se cherche, qui se trouve contrarié… J’étais comme beaucoup d’autre même si on le voyait peut-être pas ainsi. « Non. » répondais-je gardant mon regard rivé sur la pomme que je tenais dans ma main. « Elle sortait avec des filles du lycée et les mecs n’étaient pas les bienvenues. Je me voyais pas trop mettre une jupe seulement pour sortir moi aussi. » continuais-je en laissant un sourire prendre place sur mes lèvres. Je pouvais concevoir que c’était étrange qu’on ne soit pas ensemble – non pas en tant que couple, simplement ensemble au même endroit. « Tu sais on est pas toujours ensemble, on peut vivre loin l’un de l’autre. » En disant cela, je voyais mon portable vibrer sur le comptoir, un bref coup d’œil et je voyais le nom de Yasmin sur mon écran d’accueil. « Et toi, tu n’es pas avec papa ? » plaisantais-je. « C’est rare de pas vous voir vous bécoter ! » Je relevais mon regard de la pomme pour la regarder, un sourire taquin à la commissure de mes lèvres.

_________________
Team friendship Guys care about sports teams. I'm not talking about simply rooting; I'm talking about a relationship that guys develop, a commitment to a sport team that guys take way more seriously than, for example, wedding vows.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amaryllis DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 109
Crédits : Avatar : valtersen ; Signature : neon demon; Gifs : MISSGOLIGHTLY & tumblr
Avatar : Naomi Watts
Pseudo : Trucpau
Schizophrénie : Sheri Brackenreid #lcollins
Kelvin Forrest #tjames
Savannah Miles #lpipes
Jay Maxwell #jlsoffer
Elizabeth Pollard #bheathcote
Lexie White #lliberato
Disponibilités : CLOSED:

NeilChipAustinFamily & AustinAustin#2Skye
Âge : 45 ans - 15/09/1972
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: L'amour c'est comme la pâtisserie, ça s'apprend ! ♠ Chippy   Sam 24 Juin - 13:59

Chip & Amaryllis
L'amour c'est comme la pâtisserie, ça s'apprend !

J’aimais bien passer du temps avec Chip, je savais que je l’embêtais à le sortir de sa chambre alors qu’il faisait autre chose, mais j’avais besoin de le voir et de lui parler. J’étais une mère après tout et j’étais sans cesse à la recherche d’affection de la part de mes enfants. Je n’en manquais pas mais j’aimais bien passer un peu de temps avec eux ne serait-ce que pour discuter de choses et d’autres. Et là, j’avais bien l’intention de parler de Yasmin. Après tout, elle venait souvent à la maison et fréquentait Chip depuis un moment alors je me posais des questions. Et le seul qui pouvait me répondre c’était mon fils lui-même. Mais j’allais devoir redoubler d’effort pour ne pas qu’il me perce à jour tout de suite. Je voulais avant tout passer un agréable moment avec lui. Et d’ailleurs, je ne voulais pas lui laisser le temps de me répondre par oui ou par non sur le fait de m’aider à cuisiner. Sinon, j’étais quasiment sûre de la réponse, alors je redescendis dans la cuisine pour m’apprêter à faire la popote et préparer quelque chose de bon pour ma famille ce soir. Ce que j’appréciais aussi c’est qu’il n’y avait que Chip et moi, pas de Daisy, pas de Skye et pas de Neil. Rien que tous les deux et ces moments me manquaient beaucoup. C’est comme si je n’avais pas vu mon fils grandir et ça me rendait folle alors j’essayais tant bien que mal de passer le peu de temps libre que j’avais avec Skye et Chip, alors aujourd’hui c’était le tour de l’aînée des jumeaux. Tournant la tête vers mon fils, je rigolais à sa réponse et haussais les épaules. « Je te couvrirai si jamais ça arrive. T’en fais pas pour ça. » Je souris et continue mes mouvements d’épluchure en passant de pommes en pommes. C’était une mécanique je connaissais par cœur, si bien que je pouvais le faire les yeux fermés. Mais je n’allais pas m’y risquer. Je l’observais et souriais à sa détermination de mettre fin à la peau des pommes. C’était son truc à lui de sortir le bout de sa langue pour montrer sa concentration. Il avait fait tant de progrès, lui qui est hyperactif. « D’accord. » Dis-je sur un ton amusé en épluchant une dernière pomme le temps de lui laisser terminer son tas à lui. M’occupant du four et de prendre les autres ingrédients, je posais ma question sans vraiment avoir l’air intéressée. C’était banal. D’ailleurs, Chip ne remarqua pas tellement mon intéressement pour savoir où se trouvait sa meilleure amie. Ramenant les ingrédients sur le plan de travail, je hochais la tête et allais sortir la balance pour la ramener devant lui. « Dommage, je suis sûre que les jupes t’iraient à merveille, je t’en aurais prêté une. » Je lui tire la langue avant de rire et de me mettre à couper les pommes en lamelles fines pour que ça soit plus appréciable en bouche une fois cuit. Alors que je terminais la première pomme, j’arquai un sourcil face à sa remarque et je me contentai d’hausser les épaules. « Je disais cela comme ça. » Pas besoin d’aller chercher plus loin je crois bien que mon fils ne me dira rien sur sa relation avec Yasmin. Même si j’étais curieuse, je savais que je touchais un terrain sensible. Suivant son regard, je souriais et pointais mon doigt vers lui en reprenant la parole. « Même loin l’un de l’autre, vous réussissez à vous parler constamment… » Laissant ma phrase en suspens, je me remis à la tâche avant de lâcher mon couteau et d’ouvrir la bouche en grand. Puis je me mis à rire en voyant le regard de mon fils. « Chip Danvers ! Je t’interdis de dire ce genre de choses. » Je ne pouvais m’empêcher de rire légèrement en voulant être sérieuse mais c’était impossible. Chip venait de marquer un point pour le coup. « Ton père et moi ce n’est pas pareil. » Je secoue la tête et lui file un couteau dans les mains pour qu’il prenne la relève de ce que je faisais pour que je me concentre sur la pâte à faire. « Je veux simplement savoir si tu as une amoureuse. » Je relève la tête pour le regarder et souris sincèrement avant de me concentrer sur ce que je fais. Je ne voulais pas l’embarrasser voilà pourquoi j’avais utilisé ce genre de nom ridicule mais qui allait sûrement le faire sourire par la même occasion.

_________________



Notre plus grande gloire n'est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. — Confucius.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: L'amour c'est comme la pâtisserie, ça s'apprend ! ♠ Chippy   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour c'est comme la pâtisserie, ça s'apprend ! ♠ Chippy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) Colton Haynes || L'amour c'est comme l'art et l'art demande du temps..
» Derek de Saxe,« En amour comme à la chasse, le vrai plaisir est de braconner. »
» L'amour c'est comme une boule de neige - Valaina
» Lenaïc ; L'amour c'est comme une fleur, on la plante, elle grandit et puis une vache arrive et tout est fini.
» Stiles Stilinski - L'amour c'est comme une fleur, on la plante, elle grandit et puis une vache arrive et tout est finit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Cathedral Heights :: home-
Sauter vers: