AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N°189 | hands stuck together ≡ lennon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Declan GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/09/2016
Pages lues : 454
Crédits : shelhead.|avatar+crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : sebastian stan
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Trent (hammer) Nash (evans) Neil (downey) Rhys (pine) Avri (vikander)
Disponibilités : open derrick; carter; eric; lennon; carter (II); alec
Âge : 32 ans ◈ 12 novembre 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: N°189 | hands stuck together ≡ lennon   Jeu 2 Fév - 19:14

Declan & Lennon
hands stuck together
On dit, que lorsqu'on marie quelqu'un, on marie également sa famille. Il était en effet dur d'y échapper. Declan avait pourtant fait de son mieux. Rencontrer la famille de Carter avait sans doute représenté l'angoisse la plus profonde qu'il n'avait jamais ressentie. L'idée même de se présenter face à eux en tant que candidat certains et affirmé pour le rôle d'acteur principal dans la vie de Carter, lui donnait envie de vomir. Il ne voyait pas par quel miracle de la nature cela pourrait bien se passer. Résumons : lui, ce collègue dont ils avaient dû entendre des choses pas très jolies de la part de Carter, avait épousé la jeune femme à Las Vegas. Bourré. Puis, pour pimenter un peu la chose, lui avait fait un gosse dans la foulée. Eh au moins, il l'avait épousé, il n'y a pas sacrilège! Mais avouez que le tableau que cela dépeignait était tout sauf glorieux. Declan n'avait pas non plus de caractéristiques rayonnantes pour le sauver de ce mauvais pas et se racheter à leurs yeux. Voilà pourquoi il avait toujours trouvé des excuses lorsque Carter avait, ne serait-ce que sous-entendu, de lui présenter un membre de sa famille. Ca ne pouvait, en revanche, pas être éternellement repoussé. Carter avait commencé en douceur. Les frères et sœurs d'abord. Les mères. Et puis le père. Ce dernier point vu un désastre contenu lors duquel Declan réalisa qu'avec tous les efforts du monde, il n'arriverait quand même pas à sembler assez bien pour sa fille. Declan était complétement d'accord, mais ça restait désagréable à savoir. Puis il y avait également eu le reste de la famille périphérique. Comme les cousins et cousines. Lennon, personne ne s'était attendu à ce qu'ils s'entendent aussi bien. Alors bien sûr, Declan n'était pas toujours le plus délicat. C'est peut-être pour cela qu'elle l'avait prévenu de la légère condition de son cousin. C'est qu'elle n'imaginait pas la pression et l'effort de paraître parfait qu'il démontrait chaque fois qu'il rencontrait un nouveau membre de sa famille. Lennon pouvait litéralement lui envoyer une chaise en plein visage qu'il dirait probablement merci. Lennon était important pour Carter, il était primordial que Declan paraisse au moins acceptable à ses yeux. Mais ce que sa femme n'avait peut être pas anticipé, c'est qu'il connaissait bien le syndrôme d'Asperger pour l'avoir étudié lors de ses études. Il avait un diplôme en psychologie bon sang, bien sûr qu'il était capable de réagir à ce genre de situation. C'était pour ça qu'il avait été formé. Tout cela pour dire que leur rencontre s'était très bien passée et qu'ils avaient plutôt bien accrochés. Au point où Lennon s'était transformé en un allier inespéré. Du moins, Declan espérait qu'il allait pouvoir l'aider. Depuis qu'il avait appris la nouvelle grossesse de Carter, l'inquiétude l'habitait constamment. Comment allaient-ils payer tout ça, il n'en avait aucune idée. Il fallait qu'il trouve un job. Un vrai. Qu'il arrête de déconner. Il restait cependant difficile d'occulter tous les doutes qu'il pouvait avoir au sujet de sa voie professionnelle. L'idée même qu'on se moque de son expérience, de sa compilation de jobs minables ou qu'il foire tout simplement lui-même un entretien d'embauche. Il n'était plus habitué à tout ça. Alors il s'était donné une dernière chance. Demander à droite à gauche pour voir si quelqu'un ne pouvait pas lui faciliter la tache, avant qu'il doive se résoudre à sauter à pied joint dans le monde cruel du marché du travail. Lâche, certes, mais Declan n'avait jamais été bien téméraire. C'est pourquoi il s'était rendu chez Lennon en début d'après-midi, en secret, toquant à la porte de chez lui. Il ne voyait pas l'intérêt de partager sa démarche avec Carter si cela se soldait par un échec. Il ne voulait pas qu'elle se fasse de faux espoirs. Il espérait vraiment que Lennon puisse l'aider, ou du moins avoir quelques contacts. N'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lennon P. DaughertyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 25/12/2016
Pages lues : 127
Crédits : (c) Tearsflight & Tumblr
Avatar : Eddie Redmayne
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereTommy #SClaflinIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Disponible pour deux RP's, tu peux faire ta demande.

#EnCours Declan + Jessie+West

#EnAttente Carter

Âge : Trente-et-un ans (10 décembre)
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°189 | hands stuck together ≡ lennon   Lun 6 Fév - 23:46

Declan & Lennon
hands stuck together
Mon service de nuit, cette fois-ci, avait été particulièrement long. Normalement, je ne m’en plaignais pas trop quand j’avais du boulot, parce que c’était l’inactivité qui faisait passer le temps plus lentement, mais cela ne me plaisait pas d’être débordé non plus. Cependant, depuis que le psychologue chargé d’aider les patients qui logeaient à la base pour soigner des traumatismes était parti et que personne ne l’avait remplacé pour le moment, c’était beaucoup plus complexe. Tout le monde devait en faire davantage pour combler le manque, ce qui n’était pas toujours facile et cette nuit, nombreux patients firent des cauchemars, ce qui vint limite doubler ma tâche habituelle. Au bout du compte, quand le soleil s’était levé et que mon collègue avait pris la relève, j’étais rentré chez moi, particulièrement épuisé. Alors que normalement, j’avais encore un peu de mal à l’idée de dormir alors que la ville s’agitait autour de moi, là, je n’eus aucun mal à fermer les yeux et me laisser emporter dans les bras de Morphée. Lorsque j’ouvris finalement les yeux, la journée était déjà bien entamée, encore plus que lorsque je me levais normalement après une nuit de boulot. Cela me perturba quelque peu, mais je me rassurai en me disant que je pourrais rattraper le coup plus tard, puisqu’à partir de maintenant, j’étais en congé pour deux jours complets. Après avoir pris une douche et avoir enfilé un jean et un t-shirt, je descendis au rez-de-chaussée pour me préparer un petit-déjeuner, même si l’heure commune pour déjeuner était passée pour la majorité des gens. Je mis le café en marche, puis alors que je commençais à préparer le nécessaire pour faire une omelette, j’entendis frapper à la porte. Dans un premier temps, je sursautai, croyant limite que je n’étais pas assez éveillé pour vivre pleinement le moment présent, mais me rendant compte que ce n’était pas le cas lorsque la cafetière fit « ding » pour signifier que le tout était prêt, je fronçai les sourcils, n’attendant personne. Malgré tout, je me rendis à la porte, accompagné de Nala qui s’assit sitôt que je fus devant, puis je l’ouvris. Puis, j’écarquillai les yeux quand je vis mon cousin par alliance, planté devant moi, trahissant ainsi ma surprise. Et si mon regard ne fut pas suffisant, je me trahis encore plus en lâchant un:  « Declan ? » qui n’avait rien de gracieux. Je pris un petit moment pour me ressaisir, et j’ajoutai:  « Que puis-je faire pour toi ? », espérant juste qu’il ne se passait pas quelque chose de grave avec Carter ou Steve pour le coup. Parce que même si Declan et moi nous nous entendions plutôt bien, il n’en demeurait pas moins que jamais il n’avait pris l’initiative de me payer une visite à l’improviste et ce, complètement seul. De ce fait, il devait avoir une bonne raison, mais encore un peu bouleversé de son arrivée soudaine, je n’arrivais pas à mettre le doigt sur ce que ça pourrait être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Declan GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/09/2016
Pages lues : 454
Crédits : shelhead.|avatar+crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : sebastian stan
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Trent (hammer) Nash (evans) Neil (downey) Rhys (pine) Avri (vikander)
Disponibilités : open derrick; carter; eric; lennon; carter (II); alec
Âge : 32 ans ◈ 12 novembre 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: N°189 | hands stuck together ≡ lennon   Mer 29 Mar - 20:52

Declan & Lennon
hands stuck together
Il n'avait suffit que d'un dixième de seconde pour que Declan perde toute assurance. Alors que la porte s'ouvrait face à lui, la pertinence de sa visite devenait de moins en moins claire. Qu'est-ce qu'il faisait? Était-ce une bonne idée de venir importuner Lennon avec ses soucis professionnels? Sans doute avait-il mieux à faire. Declan se demandait si Carter lui en voudrait d'avoir fait une telle démarche. Penserait-elle que c'était égoïste? Idiot? Il n'avait pas non plus envie que Lennon prenne pitié de lui et s'embarrasse de devoir lui dire qu'il ne pouvait rien faire pour l'aider. Lennon sembla surpris de le voir à sa porte, et Declan ne pouvait lui en vouloir. Ca devait presque lui paraître absurde. S'ils s'entendaient bien, ils n'avaient jamais vraiment été en tête à tête et Declan avait encore moins fait le déplacement seul jusqu'à chez lui. Oui, Lennon devait trouver ça particulièrement étrange. Mais Declan était là maintenant. Il aurait l'air encore plus con s'il trouvait une excuse débile à lui donner avant de faire demi-tour. Autant assumer jusqu'au bout. Declan n'était tout de même pas particulièrement à l'aise pour tout annoncer de but en blanc. Il n'avait pas non plus envie de donner à Lennon l'impression qu'il se servait de lui. Lui demander un service comme ça, cash, lui semblait extrêmement malpoli. Mais en même temps, il n'allait pas non plus s'inviter à prendre un café ou une autre connerie du genre pour repousser l'échéance. « Hey » le salua-t-il maladroitement, se dandinant à moitié sur le pas de la porte. Lennon semblait tellement solennel à lui demander ce qu'il pouvait faire pour lui, comme si ça ne pouvait lui traverser l'esprit que Declan soit venu juste pour savoir comment il allait. Ok, certes, ça n'était pas la raison de sa venue, mais c'était une question de principe. Il s'attendait déjà à ce que Declan demande quelque chose de lui, et il n'allait pas décevoir. Declan haussa une épaule s'accordant quelques minutes de répit. « Uh...c'est stupide » dit-il dans un rire gêné, sa main agrippant les cheveux dans le bas de sa nuque dans un geste nerveux. « C'est juste que, je cherche du boulot en ce moment » expliqua-t-il, se sentant idiot à chaque mot. Lennon savait déjà ça, il était le cousin de Carter bon sang! Pour quelqu'un d'accompli sur le plan professionnel comme Lennon, le discours d'un trentenaire en recherche d'emploi ne devait pas lui paraître très glorieux. « Et je me disais que peut-être tu avais des pistes ou des contacts....n'importe quoi » acheva-t-il. « Je demande juste, c'est pas...on sait jamais, tu vois » expliqua-t-il maladroitement. Il serra la mâchoire, énervé contre lui-même. Il n'était pas foutu de parler correctement, il avait l'air d'un abruti fini. Il se sentait juste tellement honteux à quémander à la porte de son cousin par alliance, à être confronté à sa situation humiliante qu'il avait provoqué tout seul. C'est pour ça qu'il paraissait éternellement détaché ou apathique. Dès qu'il commençait à se soucier de quelque chose, il devenait mal assuré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lennon P. DaughertyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 25/12/2016
Pages lues : 127
Crédits : (c) Tearsflight & Tumblr
Avatar : Eddie Redmayne
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereTommy #SClaflinIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Disponible pour deux RP's, tu peux faire ta demande.

#EnCours Declan + Jessie+West

#EnAttente Carter

Âge : Trente-et-un ans (10 décembre)
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°189 | hands stuck together ≡ lennon   Jeu 6 Avr - 0:42

Declan & Lennon
hands stuck together
Je savais bien que je n’étais pas un exemple de personne en pleine possession de mes moyens lorsque je m’adressais à autrui, bien souvent, c’était comparable à une véritable corvée, une torture me concernant, mais là, je pouvais dire que Declan était mal à l’aise devant ma personne, voire même plus que moi dans le cas présent. Cela me bouleversait, en toute honnêteté et par conséquent, je ne sus faire autrement que de me montrer davantage inquiet de son comportement. Je savais bien que le mari de ma cousine et moi-même n’étions pas aussi proches que je pouvais l’être avec Carter, mais je considérais que nous avions une relation nous permettant d’agir de façon relativement confortable l’un avec l’autre et de ce fait, le sentiment que quelque chose clochait ne faisait que se décupler me concernant. Heureusement pour moi, Declan ne mit pas une éternité à me dire la raison de sa venue chez moi. Rapidement, je me calmai puisqu’elle m’avait signifié qu’il n’y avait rien de grave avec Carter ou Steve, ce qui était sommes toutes l’essentiel me concernant. Enfin, non pas que j’allais complètement ignorer la demande de Declan, bien au contraire, me conforter de la sorte me permit de m’y concentrer davantage, écouter attentivement ce qu’il avait à me demander et même au bout du compte, me permettre d’esquisser un petit sourire, tout discret, si bien que je ne savais même pas si Declan l’avait vu pour le coup. Mais là n’étant pas l’essentiel, je n’attendis pas plus longtemps pour réagir de façon un peu plus évidente et me décaler légèrement de côté pour laisser l’entrée libre, signifiant par ce simple geste que mon cousin par alliance pouvait entrer dans la demeure sans problème. Puis, ne me rappelant pas s’il avait déjà vu ma chienne avant aujourd’hui, je lui dis:  « Nalà est imposante, mais elle ne ferait pas mal à une mouche, ne t’en fais pas. » Enfin, si on lui demandait de le faire, elle serait bien capable, mais clairement, je ne me voyais pas lui tenir une telle exigence qui serait complètement inutile. Une fois que Declan fut entré dans mon humble demeure, je refermai la porte, et d’un signe de main, je lui fis signe de s’installer au salon. Puis, je me posai également dans le canapé, oubliant pendant un instant de lui proposer un truc à manger ou à boire, et oubliant mon petit déjeuner par la même occasion, mais je me doutais bien que laisser un tel suspense s’installer n’était pas idéal non plus, alors au pire, je m’en occuperais par la suite, si ça ne me sortait pas complètement de la tête, évidemment. Mais pour le moment, je me contentai de le considérer, et finalement, avant de me lancer, lui demander:  « Tu voudrais un boulot dans ton domaine, enfin, je veux dire… comme psychologue ou quelque chose du genre ? » Mon « quelque chose du genre » pourrait peut-être paraître idiot, mais je voulais m’assurer que nous étions sur la même longueur d’ondes avant de dire quoi que ce soit, ou du moins, quoi que ce soit de concret, puisque rapidement, je ne tardai pas à ajouter:  « Parce qu’il y a un poste qui s’est libéré à la base… » mais me promettant de ne pas m’éterniser pour le moment, me faire de fausses idées ou quoi que ce soit du genre, je m’arrêtai là, attendant de voir ce que Declan allait dire avant de m’avancer dans mon propos.

_________________

Je voulais que tu comprennes ce qu'est le vrai courage, au lieu de t'imaginer que c'est un homme avec un fusil à la main. Le vrai courage, c'est de savoir que tu pars battu, mais d'agir quand même sans s'arrêter. - Guillaume Musso
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Declan GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/09/2016
Pages lues : 454
Crédits : shelhead.|avatar+crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : sebastian stan
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Trent (hammer) Nash (evans) Neil (downey) Rhys (pine) Avri (vikander)
Disponibilités : open derrick; carter; eric; lennon; carter (II); alec
Âge : 32 ans ◈ 12 novembre 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: N°189 | hands stuck together ≡ lennon   Lun 1 Mai - 12:37

Declan & Lennon
hands stuck together
Il aurait pu se passer un siècle et demi ou une seconde, Declan aurait été incapable de faire la différence. A peine avait-il eu prononcé ses derniers mots, que l'attente de la réponse de Lennon lui paraissait interminable. Il pouvait sentir l'embarras s'emparer de ses muscles et les faire spasmer en anticipation. Il était tellement tenté de mettre les voiles après un rapide "ok, bye, tient moi au courant", mais il était figé sur place. Au fond de lui, Declan savait que la réaction de Lennon allait être très posée, polie et qu'il n'y avait aucune raison pour qu'il se moque de lui ou lui claque la porte au nez. Mais les pensées de Declan étaient complètement irrationnelles en l'instant présent. Il cru apercevoir un léger sourire sur les lèvres de son interlocuteur, mais la seconde d'après, le rictus n'était plus là. Sans doute l'avait-il imaginé. Il l'espérait du moins. Envisager que Lennon puisse trouver sa démarche ridicule était une chose, mais que l'autre en vienne à en apporter une preuve concrète? Non merci. Il préférait rester dans l'ignorance! Finalement, après ce qui sembla être une éternité, Lennon se décala dans le geste universel pour le faire entrer chez lui. Declan resta pantois un instant. OK. Ok, ils allaient faire ça a l'intérieur donc, pourquoi pas. Il se mit enfin en mouvement lorsque Lennon le mis en garde. Il n'avait jamais vu la chienne de Lennon et s'imagina soudainement face à un Saint-Bernard immense qui allait lui sauter dessus. « Oh...ok » répondit-il, entrant presque prudemment dans la demeure. Declan n'avait pas peur des chiens. Il n'était juste pas trop habitué à eux. Il n'avait toujours eu que des chats chez lui. La chienne en question était un Berger Allemand et sa vision d'un gros mastodonte poilu qui allait l'écraser sous son poids, s'évapora aussitôt de son esprit. Dans l'absolu, Declan savait que l'animal être bien plus que capable de lui infliger des dégâts mais, clairement, Declan ne représentait aucune menace pour son maître. Il rejoignit le salon, guidé par Lennon, avant d'y prendre place. Declan n'arrivait pas à se détendre. Il avait l'impression d'être un élève dans le bureau du proviseur, ou un patient face à un médecin particulièrement intransigeant. Après un moment de silence tonitruant, Lennon s'exprima enfin. C'était une question toute à fait censée et qui aurait dû mettre Declan à l'aise, mais ce dernier restait sur ses gardes. Ça n'était pas un piège, bon sang! « Uh...oui, idéalement » répondit-il avant de se racler la gorge. « Quelque chose dans cette branche ». Le domaine était vague après tout, et Declan était assez désespéré pour tout accepter. Il faut dire qu'à part un diplôme et quelques stages sous le bras, il n'avait pas beaucoup d'expérience sur le terrain. La suite il ne s'y était pas du tout attendu. Combien y avait-il de chance? « Vraiment? » demanda-t-il, tentant de rester cool. Il ne voulait pas s'emballer pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lennon P. DaughertyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 25/12/2016
Pages lues : 127
Crédits : (c) Tearsflight & Tumblr
Avatar : Eddie Redmayne
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereTommy #SClaflinIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Disponible pour deux RP's, tu peux faire ta demande.

#EnCours Declan + Jessie+West

#EnAttente Carter

Âge : Trente-et-un ans (10 décembre)
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°189 | hands stuck together ≡ lennon   Dim 14 Mai - 22:32

Declan & Lennon
hands stuck together
Est-ce que j’avais songé au fait que de voir mon cousin par alliance une fois de temps à autre et au quotidien, ce serait chose totalement différente ? Que discuter comme ça, à tout hasard, et discuter au boulot, ce serait deux réalités séparées auxquelles il faudrait tous deux nous adapter ? Bien que ce soit le genre de chose susceptible de m’angoisser au quotidien, là, tout de suite, je n’y songeai même pas. Non pas que cela ne me faisait pas peur, même si les changements du quotidien ne m’effrayaient plus autant que précédemment, mais parce que là, tout de suite, ma priorité était de venir en aide à Declan, puis indirectement à ma cousine. Non seulement parce que j’appréciais le jeune homme qui se trouvait en face de moi, bien que nos conversations ne soient pas toujours des plus développées, mais plus encore, je savais à quel point Carter était désemparée face au fait que son mari ne semblait pas se trouver de boulot, que ce soit par manque de volonté ou autre. Mais là, il était évident qu’il voulait faire des efforts, qu’il voulait trouver quelque chose de stable qui plus est, au vu du fait qu’il me répondit par l’affirmative au moment où je lui demandai s’il voulait trouver quelque chose dans son domaine de prédilection, plutôt que d’accepter n’importe quel emploi qui saurait lui rapporter des revenus. Et coup de chance, je pouvais lui proposer quelque chose, alors pourquoi le garderais-je pour moi, qu’importe si cela me rendait nerveux ou pas ? Peut-être que plus jeune, je me serais retenu de le faire, ou du moins, je l’aurais fait non sans quelques réticences, mais là, tout de suite, je me disais qu’au pire, j’angoisserais, et je verrais par la suite comment je pourrais ajuster la chose. Être anxieux, cela faisait partie de mon quotidien, même si chaque fois, je tentais tant bien que mal de me contrôler, alors rendu à mon âge, j’avais appris à peu près à faire avec. Ce qu’il me fallut attendre tout de fois, ce fut de voir si un boulot dans une base militaire saurait plaire à Declan. Si jamais ce n’était pas le cas, alors clairement, il serait venu frapper à la mauvaise porte, mais là, il semblait manifester un certain intérêt, même s’il me donna l’impression de le cacher. Voulait-il ne pas s’emballer trop vite ? Était-ce une question d’orgueil ? Trop peu doué pour percevoir les réactions des gens dans de telles situations, je décidai de ne rien dire, puis je me contentai de simplement hocher la tête pour lui confirmer ce fait. En revanche, je ne pris pas la parole tout de suite, m’accordant un temps de réflexion pour mettre mes mots en ordre, et finalement dire:  « Le psychologue qui travaillait à la base est parti et pour le moment, il n’y a personne qui le remplace. En gros, c’est la personne qui s’occupe de faire le suivi avec les soldats au retour de mission, ou bien rencontrer ceux qui ont vécu des traumatismes et qui ont besoin d’un traitement sur un plus long terme. » Au final, je regrettai de m’être obligé de prendre un tel temps de réflexion, puisqu’en fait, je venais de décrire quelque chose de bien banal, soit:  « Enfin, le travail d’un psychologue quoi… » Je ne m’osai pas à lui dire que j’avais été obligé de l’exercer quelque peu également, parce que tout ce que j’avais fait, c’était écouter les gens, sans trop répondre, et je me doutais bien que c’était pas mal plus complexe que ça. Ce que je lui dis par contre, ce fut:  « Du coup, si ça t’intéresse, je peux toujours tenter d’en parler à mon supérieur. » Je ne m’osai pas à lui dire que c’était dans la poche, parce que je ne connaissais pas le processus au travers duquel il allait passer pour faire l’embauche, mais au moins, si je pouvais faire ne serait-ce que cela, alors je n’allais certainement pas me faire prier.

_________________

Je voulais que tu comprennes ce qu'est le vrai courage, au lieu de t'imaginer que c'est un homme avec un fusil à la main. Le vrai courage, c'est de savoir que tu pars battu, mais d'agir quand même sans s'arrêter. - Guillaume Musso
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Declan GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/09/2016
Pages lues : 454
Crédits : shelhead.|avatar+crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : sebastian stan
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Trent (hammer) Nash (evans) Neil (downey) Rhys (pine) Avri (vikander)
Disponibilités : open derrick; carter; eric; lennon; carter (II); alec
Âge : 32 ans ◈ 12 novembre 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: N°189 | hands stuck together ≡ lennon   Mer 19 Juil - 19:08

Declan & Lennon
hands stuck together
Ça semblait trop beau pour être vrai. Lui qui était venu sans grandes attentes voyait une proposition d'embauche lui tomber sur les genoux sans plus d'effort que cela. Le hasard faisait terriblement bien les choses. Lennon, assuré que le poste correspondait à ses attentes, s'empressa de détailler la mission principale. Declan  lui glissa un sourire lorsqu'il s’embarrassa de l'évidence de ses propos. Lennon ne pouvait s'imaginer la lueur d'espoir qu'il lui donnait. « Wow, Lennon, c'est....ça serait top » avoua-t-il, non sans une légère retenue. « Ça m'intéresse » s'empressa-t-il d'ajouter. « Merci beaucoup, vraiment » continua-t-il en rencontrant son retard pour faire passer toute sa gratitude. Puis une pensée lui vint en tête. « N’en parles pas à Carter, s'il te plaît » lâcha-t-il, avant de réaliser que déclarer ceci de but en blanc ne jouait pas en sa faveur.  « Je ne veux pas lui donner de faux espoirs, tu comprends ?»  s’empressa-t-il d’expliquer. Il ne manquait plus que Lennon s’imagine que Declan cache des choses à sa femme, qu’il manigance derrière son dos. Il voulait juste lui épargner une probable déception. Il était inutile de la soucier avec une candidature et l’attente interminable et angoissante qui allait s’ensuivre, tout cela pour potentiellement ne rien donner à la fin. Declan savait pertinemment que ne pas lui faire part de ses démarches allait alimenter la croyance de Carter qu’il ne faisait absolument rien pour trouver du travail. Mais le jeu n’en valait-il pas la chandelle s’il la surprenait un jour, un contrat signé en main, pour lui promettre que tout allait bien se passer à présent? Si seulement. Est-ce que ça pouvait être si simple? Une discussion avec le supérieur de Lennon et, hop, on lui offrait le poste? Sans doute pas. La situation semblait urgente, l’établissement ayant besoin d’un remplaçant au plus vite pour traiter les nombreux soldats revenus traumatisés par les horreurs de la guerre. Mais un tel métier demandait une expérience certaine; expérience que Declan n’était pas sûr de posséder. Il fallait pouvoir faire face à ces hommes et femmes blessés qui n’attendaient certainement pas à ce qu’un psychologue les comprenne. Encore moins un gars à l’aube de ses trente ans, sans passé militaire et sans la moindre idée de la vraie signification du mot souffrance. Ironiquement, Declan avait convoité l’idée de s’engager à une certaine période de sa vie. Il s’était dit que ça ne pouvait pas être pire que serveur et que, au moins, il aurait l’impression de servir à quelque chose. Mais la conclusion avait été vite faite : il n’avait pas la personnalité adéquate. Pas non plus le courage de dédier sa vie à son pays. Peut-être que ce poste était hors de sa portée, mais s’il venait à le décrocher par miracle, il serait certainement fier de donner le meilleur de lui-même pour être à la hauteur. Il ne perdait rien à essayer du moins. Il espérait ne mettre aucune pression sur les épaules de Lennon. Ça n'était certainement pas sa responsabilité de faire en sorte que Declan trouve un job et c'était déjà un grand service que de glisser un mot en sa faveur. Declan ne se faisait aucunes illusions, mais il était reconnaissant.

_________________

I always marvel at the humans’ ability to keep going. They always manage to stagger on even with tears streaming down their faces

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lennon P. DaughertyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 25/12/2016
Pages lues : 127
Crédits : (c) Tearsflight & Tumblr
Avatar : Eddie Redmayne
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereTommy #SClaflinIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Disponible pour deux RP's, tu peux faire ta demande.

#EnCours Declan + Jessie+West

#EnAttente Carter

Âge : Trente-et-un ans (10 décembre)
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°189 | hands stuck together ≡ lennon   Mer 2 Aoû - 3:22

Declan & Lennon
hands stuck together
Jamais je n’aurais cru que la suggestion que je venais de faire à Declan serait susceptible de tant lui plaire. Bon d’accord, c’était un boulot dans son domaine de formation, un boulot qui ne représentait pas rien du tout, qui était bien rémunéré et tout, mais il n’en demeurait pas moins qu’il ne s’exerçait pas dans un milieu si facile que ça, et que les histoires que les soldats pourraient lui raconter ne seraient pas simples à entendre. Après, me concernant, je n’étais pas psychologue, et je n’avais eu qu’un bref aperçu de ce que le métier pouvait être, aperçu qui avait été suffisant pour me faire comprendre que j’allais m’en tenir à mon poste d’infirmier et que ce serait parfait pour moi. Non pas que je n’étais pas capable d’écouter les gens, mais j’avais surtout de la difficulté à composer avec les soucis des autres, dans le sens où je ne savais pas comment réagir. Et puis - ça, je ne l’avais pas avoué à qui que ce soit pour le moment - chaque fois que j’entendais parler des soucis des autres, ça me rappelait ma propre tragédie, et chaque fois, je revoyais cet ami, ce frère que j’avais perdu, tomber au combat, tandis qu’impuissant, je n’avais rien, et je n’étais pas capable de le sauver. Peut-être me faudrait-il quelqu’un pour me venir en aide de ce côté, mais étrangement, je m’en sortais plutôt bien malgré tout, sauf quand il était question de faire un boulot qui n’était pas le mien. Par contre, et heureusement, c’était chose temporaire, et qui sait, peut-être qu’avec un peu de chance, ce le serait encore plus, dans le cas où mon supérieur acceptait de recevoir Declan en entretien pour éventuellement lui donner le poste. Je l’espérais, pour lui, pour ma cousine, même si pour le moment, cette dernière devait, visiblement, rester à l’extérieur de cela. Fronçant les sourcils, ne comprenant pas trop pourquoi dans un premier temps - parce que oui, il m’arrivait d’être encore plus naïf qu’à l’habitude - je laissai mon cousin par alliance aller au bout de son explication, devenant soudainement un peu plus sérieux que précédemment. Bon d’accord, il fallait admettre que ce n’était pas compliqué, dans le sens où moi aussi, j’étais ravi de le voir emballé à l’idée de trouver un emploi, mais quand même, je ne voulais pas provoquer quelconque souci entre ma cousine et son mari. Puis, quand il en vint à m’expliquer la raison, comme s’il voulait répondre à ma question silencieuse, je hochai la tête, et je lui dis, plus ou moins adroitement - comme à mon habitude en fait :  « Oh, je vois… » En effet, tout devint soudainement plus logique, dans le sens où Carter ne m’avait pas caché qu’entre Declan et elle, ce n’était pas l’amour fou. Peut-être que pendant un instant, j’avais eu espoir que les choses s’étaient plus ou moins replacées, mais j'avais l’impression que ce n’était pas le cas, ou du moins, pas totalement. Ou bien c’était le cas, et c’était ce qui avait conduit mon cousin par alliance à venir à ma rencontre pour trouver un emploi ? Trop peu certain, je laissai ma curiosité l’emporter, puis aussi candidement que possible, je lui demandai:  « Co… Comment ça va, avec Carter ? » J’étais bien conscient que ma question ne paraissait certainement pas aussi banale que si je l’avais demandée plus tôt, plus tard, en d’autres circonstances, mais je voulais le bonheur de ma cousine, et de Declan par la même occasion. Était-ce donc un crime, dans cet ordre d’idées, de me renseigner ?

_________________

Je voulais que tu comprennes ce qu'est le vrai courage, au lieu de t'imaginer que c'est un homme avec un fusil à la main. Le vrai courage, c'est de savoir que tu pars battu, mais d'agir quand même sans s'arrêter. - Guillaume Musso
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Declan GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/09/2016
Pages lues : 454
Crédits : shelhead.|avatar+crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : sebastian stan
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Trent (hammer) Nash (evans) Neil (downey) Rhys (pine) Avri (vikander)
Disponibilités : open derrick; carter; eric; lennon; carter (II); alec
Âge : 32 ans ◈ 12 novembre 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: N°189 | hands stuck together ≡ lennon   Sam 9 Sep - 22:40

Declan & Lennon
hands stuck together
Declan aurait voulu regretter les mots qui venaient de sortir de sa bouche, mais il ne le pouvait pas. Il n'avait pas besoin de voir l'expression sur le visage de Lennon pour savoir que cette requête était plus que suspicieuse, voire déplacée. Qui était-il pour interdire à Lennon de raconter ce que bon lui semble à sa cousine? Personne. Mais il savait que le jeune homme allait s'y tenir. Cela aurait pu s'apparenter à une forme de chantage affectif si Declan était enclin à se détester un petit peu plus. Mais non, il ne regrettait pas. Il avait assez de pression concernant sa recherche d'emploi pour supporter celle de Carter en plus. Il cherchait à la préserver, n'était-ce pas là un acte honorable? Généreux, même? Cette famille accumulait les échecs, et Declan en avait assez. Il allait lui ramener une victoire, et rien d'autre. Si ce n'était pas ce job, alors il s 'agira d'un autre. Ce n'était qu'une question de temps. Venir ici voir Lennon témoignait d'une nouvelle impulsion. Celle de vraiment se motiver pour retrouver un emploi et subvenir au mieux aux besoins de sa famille. Il est vrai que cela commençait à faire un certains temps qu'il était au chômage. Il avait fini de se morfondre sur son sort. Lennon répondit maladroitement à sa requête, et Declan n'était pas sûr qu'il voit vraiment, mais peut importe, tant qu'il tenait sa parole. Ses prochaines paroles, Declan ne les avait pas anticipées. La question en elle-même soulevait beaucoup de choses. Ce n'était pas anodin comme question. C'était à croire qu'il savait déjà la réponse. Peut-être avait-il entendu quelque chose, peut-être de la bouche même de Carter. A moins que Declan se soit trahi lui-même, par son attitude ou le simple fait qu'il venait de demander à Lennon de cacher quelque chose à sa cousine. Declan ouvrit la bouche un instant, surpris et pris de court, avant de prendre quelques secondes pour se donner meilleure contenance. Et réfléchir à sa réponse. Mentir aurait été sa première stratégie. Parler de ses soucis conjugaux n'était pas du tout son genre, et encore moins à quelqu'un de la famille de Carter. C'était juste...étrange. Mais mentir semblait également idiot étant donné que Lennon semblait être déjà au courant de leurs soucis. Il n'avait pas envie de passer pour un connard en prétextant que tout allait bien, et s'attirer ainsi toute la pitié de Lennon. Il haussa une épaule. «  C'est un peu difficile en ce moment, avec le boulot et tout » dit-il, une vérité. «  mais ça va, on fait face ensemble », et peut être une once de mensonge. Une vérité embellie plutôt. Declan réalisait bien que toute cette situation pesait sur les épaules de sa femme. Elle s'efforçait de le soutenir, mais sa volonté semblait s'affaiblir de jour en jour, les disputes plus fréquentes et les encouragements plus maigres. C'était sa faute et Declan en avait conscience, mais il ne pouvait s'empêcher de se braquer lorsque Carter l'accusait de ne pas faire assez d'effort. « Pourquoi, elle...elle t'a dit quelque chose? ». Declan en avait fini avec la subtilité. C'était idiot de croire que Lennon allait trahir sa cousine et lui relater ses paroles, mais il restait évident que Carter lui en avait touché deux mots.

_________________

I always marvel at the humans’ ability to keep going. They always manage to stagger on even with tears streaming down their faces

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lennon P. DaughertyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 25/12/2016
Pages lues : 127
Crédits : (c) Tearsflight & Tumblr
Avatar : Eddie Redmayne
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereTommy #SClaflinIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Disponible pour deux RP's, tu peux faire ta demande.

#EnCours Declan + Jessie+West

#EnAttente Carter

Âge : Trente-et-un ans (10 décembre)
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°189 | hands stuck together ≡ lennon   Lun 11 Sep - 2:17

Declan & Lennon
hands stuck together
Les soucis de couple, ça ne me connaissait pas tant, voire même pas du tout pour tout dire. Me concernant, je n’avais jamais vraiment eu de relations sérieuses. Quelques épisodes très courts, pendant des permissions, qui tombaient mort sitôt que je repartais à l’étranger, si ce n’était pas avant, bien souvent en raison de ma différence, du fait que j’avais du mal avec mon entregent en temps normal. Jamais cela m’avait profondément affecté, mais cela faisait aussi en sorte que je n’étais pas un grand connaisseur non plus. Plus encore, je savais que concernant Declan et Carter, c’était du sérieux. Ça ne m’avait pas paru toujours bien simple, mais quand même, ils avaient un enfant ensemble, ce n’était pas rien et certainement que ça venait influencer leur relation de couple et ce, qu’importe si Steve était adorable ou quotidien ou pas. Mais encore une fois, je ne pouvais pas me prononcer, alors le mieux que je pouvais faire pour tenter de calmer mes inquiétudes quant au fait que Declan semblait vouloir cacher ses démarches à ma cousine, c’était de le demander. J’avais hésité un moment, mais finalement, je me l’étais permis. Au bout du compte, je ne le regrettai pas, dans le sens où mon cousin par alliance avait trouvé les mots pour me convaincre que ce n’était qu’une passe un peu plus complexe au travers de laquelle ils tentaient de passer ensemble. Pour moi, c’était signe qu’ils essayaient de surmonter le tout et que par conséquent, je n’avais pas tant besoin de m’en faire. Je l’espérais en tout cas, d’où le fait que je ne cherchai pas à en savoir plus. En fait, j’étais même prêt à clôturer le sujet ainsi, mais Declan renchérit, en venant à me poser la question que je craignais tant au quotidien, parce que cette question était la raison pour laquelle je n’en demandais pas tant. Je n’aimais pas me justifier, parce que bien souvent, même si mes intentions étaient bonnes, les mots me manquaient. Et cette fois-ci ne fit pas exception à la règle, puisque ce fut de façon un peu confuse que je lui répondis:  « Oh non… Je… Je ne faisais que… demander. » Limite, c’était à croire que ma nervosité était en raison du fait que j’étais en train de mentir, mais ce n’était pas le cas. C’était simplement dans ma nature, et je supposais, j’espérais surtout, que Declan le savait. Après tout, ce n’était pas la première fois que je me comportais comme tel devant lui, alors je me disais qu’il avait compris que c’était mon état environ normal. Je ne cherchai donc pas à le lui expliquer davantage, me contentant de simplement lui dire par la suite:  « Je… J’espère que ça va s’arranger en tout cas… » sans tant me rendre compte qu’une partie de la solution reposait sur mes épaules désormais. Bon, je ne pouvais pas faire grand-chose non plus, ne serait-ce que de parler à quelques personnes pour me renseigner sur les démarches, mais quand même, c’était suffisant pour avoir envie de bouger maintenant, par exemple appeler mon supérieur tout de suite, mais je n’osai pas tant le faire, pas devant Declan, à moins qu’il en vienne à me le demander, parce que je ne me voyais pas tant le lui proposer pour l’instant.

_________________

Je voulais que tu comprennes ce qu'est le vrai courage, au lieu de t'imaginer que c'est un homme avec un fusil à la main. Le vrai courage, c'est de savoir que tu pars battu, mais d'agir quand même sans s'arrêter. - Guillaume Musso
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°189 | hands stuck together ≡ lennon   

Revenir en haut Aller en bas
 
N°189 | hands stuck together ≡ lennon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (D11) ▲ how to kill with bare hands - pho&vi.
» Clap Your Hands [James & Pollo]
» rapport de bataille apocalypse
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» Haiti: Stuck in a Trap

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Cathedral Heights :: home-
Sauter vers: