AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 borrowed time ≡ kelvin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Trent DonnellyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 02/02/2017
Pages lues : 277
Crédits : shellhead|avatar + crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : shellhead.
Âge : 30 ans ◈ 26 juillet 1986
MY SOUL

MessageSujet: borrowed time ≡ kelvin   Dim 5 Fév - 17:15

Trent & Kelvin
Borrowed time
Portland était l'enfer sur Terre. Sans vouloir blesser les habitants de cette ville, Trent en détestait chaque aspect. La pluie incessante, le petit appartement qu'il occupait en centre-ville, l'hôpital dans lequel il travaillait. Trois mois qu'on lui avait présenté ce nouvel univers et dis "tiens, fais-en ton nouveau chez toi". Mais ça ne pouvait être chez lui. Chez lui, c'était avec sa femme et son fils. Même l'Oregon lui aurait paru comme paradis sur Terre en leur présence. Mais ils n'étaient pas là. Où? On lui avait dit de ne pas se soucier de ça. Le FBI était là, insoupçonnés et insistants. A surveiller le moindre de ses gestes. A attendre qu'il fasse une erreur. A attendre que Trent justifient leurs intuitions et puisse le boucler lui et son père en prison. Ça l'avait rendu fou. Qu'on puisse l'associer à cet homme, s'imaginer qu'il travaillait de paire avec lui, qu'il savait plus qu'il ne voulait le dire. Qu'il avait eu un rôle à jouer dans cet incident qui avait blessé sa femme. Qui l'avait privé de sa famille. Peut-être était-ce vrai. Peut-être tout cela était-il sa faute. Jamais il n'aurait dû mettre Raschelle et Korben en danger. Son père derrière les barreaux, il s'était senti en sécurité. Il avait été facile d'oublier cette partie de sa vie, de faire comme si de rien n'était. Un secret gardé entre sa mère, lui, et quelques officiers. Par sa faute, sa femme et son fils avaient été obligés de fuir, de changer d'identité, de vie. Par sa faute. Mais il aurait dû être avec eux, aurait dû avoir l'opportunité de s'expliquer et s'excuser. C'est à trois qu'ils devaient traverser cette épreuve. Ils auraient pu se reconstruire. Une nouvelle vie, de nouveaux noms, ils auraient pu en faire un jeu ensemble. Juste le temps que l'on mette son père derrière les barreaux, que l'on verrouille la porte et jette la clé au loin. Mais il n'avait pas eu ce droit. Ne pas savoir ce qu'il advenait de sa famille, où ils étaient, le rendait absolument dingue. Chaque discussion qu'il avait avec son superviseur finissait en engueulade. La pire s'était produit il y a tout juste un mois. "Et eux, savent-ils où je suis", leur avait-il demandé. La réponse de l'agent l'avait mis dans une rage folle. Déclaré mort. C'était mieux ainsi, pour tout le monde. Trent avait envoyé la table voler, et le temps de voir l'autre demander des renforts aux deux agents situés à l'extérieur de l'imeuble, l'avait plaqué contre le mur pour lui hurler au visage qu'ils n'avaient aucun droit. Qu'ils allaient souhaiter que c'était le cas, car il était bel et bien vivant et allait leur montrer à tous. Il avait été confiné dans son appartement pendant une semaine après ça, avant qu'il soit autorisé à retourner au boulot. Épié, suivi. Il fallu deux semaines supplémentaire avant que l'opportunité qu'il attendait se présente. Au dernier moment, et en toute discrétion, il réussi à se faire remplacer par un collègue pour une opération. Celle-ci devrait durer 4h. Pendant qu'ils pensaient qu'il était en train de sauver une vie, il allait s'échapper. Il avait rassemblé jours après jours quelques affaires qu'il avait dissimulé dans son casier. Il rassembla tout dans un grand sac et quitta l'hôpital par une porte de derrière. Il savait où aller. Comment? Un jeune agent – sans doute pourquoi il avait fait cette terrible erreur – avait laissé son téléphone en pleine vue de Trent. Lorsque celui-ci avait sonné, il avait pu voir le numéro qui s'y affichait. Cela pouvait être n'importe quel appel, mais le regard que lui glissa l'agent en décrochant avant de quitter la pièce lui indiqua que ça avait un rapport avec lui. Il recherche le préfixe du numéro plus tard au boulot, sur l'ordinateur d'une infirmière. Washington DC. Il avait prévu du cash pour son trajet. 40h de route. Il arriva au beau milieu de la nuit dans la ville, s'arrêta dans le premier hôtel qu'il trouva et commença à réfléchir. Comment retrouver sa femme et son fils? Il ne pouvait imaginer sous quels noms ils se faisaient connaître ici. Aller à chaque sortie d'école jusqu'à tomber sur son fils? Aller de pâtisserie en pâtisserie pour voir si sa femme s'y trouvait? Laborieux, mais il n'avait pas d'autres choix. Il allait bien finir par tomber sur eux, non? Une semaine entière se passa sans qu'il n'en apprenne d'avantage. Il n'était pas découragé, car il savait qu'il était près du but. Ils étaient là, quelque part, et il allait les trouver. Un matin, en visitant une énième pâtisserie, il décida de s'arrêter pour prendre un café, pensant tout du long "il n'est pas aussi bon que celui de Rasch". Il allait les retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kelvin ForrestGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/11/2016
Pages lues : 134
Crédits : Avatar: schizophrenic ; Signature : Beylin ; Gifs : tumblr & Trucpau
Avatar : Theo James
Pseudo : Trucpau
Âge : 33 ans - 1er mars 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: borrowed time ≡ kelvin   Lun 6 Fév - 22:40

Trent & Kelvin
Borrowed time
C’était mon jour de repos et j’en avais bien profité. Je venais de dormir pendant dix heures et aucun bruit ne m’avait dérangé et c’était bien la première fois. Me levant, je me savais seul et sans personne, ce qui était d’autant plus appréciable. Je caressais la tête de Mizie puis trouvais des céréales dans le placard, sûrement ceux de Percy mais j’espère qu’elle ne comptait pas les pétales de maïs soufflé car sinon j’étais marron pour racheter un paquet. Je rajoutais du lait puis allais me vautrer dans le canapé, posant les pieds sur la table tout en allumant la télé. Parfait, c’était parfait. Je sentis la truffe du chien sur mon mollet et souriais avant d’augmenter le son pour regarder le match de rediffusion de la veille. Je n’avais pas pu le regarder mais j’avais écouté le score, attentif et prêts à exploser ma joie. Mais regarder, c’était autre chose. Posant le bol terminé à côté de moi, je regardais en bas à droite du meuble télé pour voir un carton. C’était mon prénom écrit dessus et je sentis mon cœur se glacer. Je savais ce que c’était, juste que depuis mon arrivé à DC, je n’avais pas eu l’occasion de l’ouvrir. J’avalais ma salive puis me levais pour aller chercher le carton et l’ouvrir. Je me passais la main sur le visage et sortis tous les documents qu’il y avait, me replongeant dans un passé douloureux. Je sentis comme mon cœur se serrer et je ne savais plus quoi faire. Je me devais de reprendre les recherches, pour elle, pour nous, pour notre famille. Fermant les yeux avec force, je tapais sur la table du poing avec violence ce qui m’octroya un coup dans l’ensemble du bras. « Hé merde ! » Je le secouais et regardais le plafond en revoyant son visage et son corps ensanglantés. Je remis le tout dans le carton et allais le mettre dans ma chambre avant de lui trouver un endroit plus approprié. Je devais me remettre à leur recherche, ils devaient bien avoir un réseau. J’allais me doucher, m’habillais puis pris Mizie avec moi, ça lui ferait une balade et elle était aussi mes yeux sur ce que je ne voyais pas. Sortant, je pris la première à droite, j’allais commencer par le réseau que je connaissais ici et savoir si le bouche à oreille fonctionne. Peut être que je trouverais un nom qui ressemble à ceux que j’ai, ou bien peut être qu’avec les photos que j’ai, ils les reconnaîtront ces bâtards. Je resserre mon poing sur la laisse et continue de marcher avant de m’arrêter dans un café pour la route. Parfait, je reprends mon chemin pour aller vers un bar que j’avais fréquenté une nuit, avec des trafiquants. Peut être qu’eux, ils connaissaient du monde. Mais je ressortais bredouille à chaque fois que je pensais trouver quelqu’un qui pouvait m’aider. J’allais changer de quartier, j’avais la journée et je n’allais pas gaspiller mon temps. Il fallait que j’avance, que je lui rende justice. Absorbé dans mes pensées, je ne sentis pas la masse musculaire que je rencontrais devant moi, seul mon recul et la chienne qui grogna me fis lever la tête. J’arquai un sourcil devant la tête de ce mec. Je l’avais déjà vu mais qui ça pouvait être… Cherche aller Kelvin. « Excusez-moi, je ne vous avais pas vu et pourtant… » On ne pouvait pas le manquer. J’y étais ! Ce n’était pas possible, ça ne pouvait pas être lui. Trent machin ! Non… Je n’avais pas la mémoire des noms de famille mais de visage, oui. Qu’est-ce qu’il foutait là ce trou du cul… Ne pas mettre la charrue avant les bœufs, ça se trouve il est là par hasard. « Vous êtes nouveau ? Car je ne vous ai jamais vu auparavant. » Demandais-je innocemment, puis bon, vu que je patrouillais pas mal, j’avais vu plusieurs personnes et je me serais souvenu de lui. Je repris en étant un peu plus décontracté. « Besoin de quelque chose ? Vu votre tête on dirait que vous cherchez depuis longtemps votre café préféré ; » Dis-je en souriant légèrement, histoire de faire passer le tout. Ne sait-on jamais, si je joue le mec un peu trop bavard ça va sûrement l’énerver et il m’enverrait chier donc je passerai mon chemin ou soit l’inverse, il allait parler et dans ce cas j’allais devoir redoubler d’attention et de sécurité auprès de Solora et Percy… Mais je voulais savoir ses intentions. « Peut être que je peux vous aider ? » Demandais-je en haussant les épaules, laissant mon chien lui renifler les jambes. Voilà, elle connaissait son odeur maintenant et j’allais lui apprendre que c’était un vilain monsieur ! Face à sa réponse, je verrais ce que j’allais faire mais pas question de lui livrer sa famille sur un plateau d’argent, ça non !

_________________

I want something just like this
I'm not looking for somebody. With some superhuman gifts. Some superhero. Some fairytale bliss. Just something I can turn to. Somebody I can miss
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trent DonnellyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 02/02/2017
Pages lues : 277
Crédits : shellhead|avatar + crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : shellhead.
Âge : 30 ans ◈ 26 juillet 1986
MY SOUL

MessageSujet: Re: borrowed time ≡ kelvin   Mar 7 Fév - 18:13

Trent & Kelvin
Borrowed time
Trent avait une liste. C'était bien une première. S'il son job demandait une rigueur indéniable, Trent semblait ignorer cette qualité dans tous les autres aspects de sa vie. Toujours confiant en sa capacité à se souvenir de toutes les choses à acheter au supermarché, des anniversaires à venir, de ce rendez-vous qu'il avait pris à la volée, et cetera, Trent ne prenait jamais le temps d'être organisé comme il faut. Sa rendait sa femme dingue lorsqu'il revenait des courses sans la chose principale qu'il était parti chercher. Mais cette fois-ci, les choses étaient sérieuses. Trent avait fait une liste. Tous les endroits où se rendre. Tous les endroits où il serait susceptible de tomber sur sa femme ou son fils. Cela faisait un peu plus d'une semaine seulement qu'il avait débarqué à Washington et s'i l'excitation de se trouver plus près d'eux que jamais le rendait impatient, il s'efforçait de garder la tête froide. Ils allaient bientôt être réunis, ça n'était qu'une question de temps. Inutile de s'énerver. Il contemplait le lieu de sa prochaine destination lorsqu'on le bouscula sur le trottoir. Surpris, Trent laissa s'échapper le gobelet de café qu'il tenait à la main. Par un miracle incertains, ses vêtements durent épargnés, ses chaussures prenant le gros des dégâts. Ok, c'était pas grave. Trent n'avait jamais vraiment été du genre à partir au quart de tour pour ce genre d'incident. Il était même souvent plus amusé qu'autre chose. Aujourd'hui, il n'était pas d'humeur à sourire, mais il n'allait pas pour autant déverser toute sa frustration sur un gars qui n'avait rien demandé à personne. « Hey nan, y'as pas de mal » répondit-il, balayant ses excuses d'un geste de la main. C'est vrai qu'il était dur à louper, mais se tenir immobile au beau milieu du passage n'avait pas non plus été très intelligent de sa part. Il remarqua le chien de l'inconnu et s'apprêtait à lui caresser la tête - sa réaction par défaut lorsqu'il se trouvait devant un chien – mais la bête ne semblait pas trop l'apprécier. Cet incident avait pour le moins donné à Trent l'impulsion de se mettre enfin en route. Il n'était pas là pour faire du tourisme! Mais l'homme semblait d'humeur bavarde et l'interpella de nouveau avant qu'il puisse faire ses adieux. « Je suis de passage » répondit-il vaguement, ne souhaitant pas particulièrement s'étendre sur la raison de sa venue. « Parce que vous connaissez les visages des quelques sept cent milles personnes qui vivent à Washington? ». Trent a toujours été quelqu'un qui taquine beaucoup. Là, là il s'agit de moquerie pure et simple. « Impressionnant » continua-t-il après un courte pause. Trent commençait à s'agacer légèrement lorsque l'autre enchaîna sur une énième question. Sa curiosité et son insistance n'était pas la bienvenue étant donné que Trent était justement là pour ne pas se faire remarquer! Trent était pressé. Et lui, n'avait-il rien d'autre à faire que promener son chien? Le draguait-il? « C'est gentil, mais j'ai besoin de rien. Je me débrouille» dit-il d'un ton plus final tout en restant poli. Il pris d'ailleurs le soin de ranger dans la poche arrière de son jean la liste qu'il avait dans la main. D'ici là que l'homme aperçoive le nom des écoles, il allait le prendre pour un pédophile!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kelvin ForrestGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/11/2016
Pages lues : 134
Crédits : Avatar: schizophrenic ; Signature : Beylin ; Gifs : tumblr & Trucpau
Avatar : Theo James
Pseudo : Trucpau
Âge : 33 ans - 1er mars 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: borrowed time ≡ kelvin   Mer 8 Fév - 19:51

Trent & Kelvin
Borrowed time
Pourquoi est-ce qu’il était là ? Il les cherchait c’était certain, ça se voyait dans son regard. Fais chier, ce type était plus qu’un mur ! Comment Solora pouvait sortir avec un bouldogue ? Je soupirais, cette fille avait des goûts bizarres. Mais la seule chose positif était leur fils qui était sympa. Cependant, il fallait absolument que je sache ce qu’il foutait là et s’il était loin d’eux ou non. Pas question que Solora ou même Percy le voit. Si jamais il le voyait, c’était fini pour moi, je savais que ma carrière était terminée et que la vie des deux personnes que je protégeais était en jeu. Il ne fallait pas que je foire. Vraiment pas. Je lui souris et hochais la tête. Heureusement que ce n’était pas grave car je n’étais pas tellement apte à recevoir une patate de sa part car j’avais failli renverser mon café sur lui. Je laissais Mizie faire son travail, comme ça, elle l’avait dans le pif. Cependant, il avait l’air plutôt pressé de partir plutôt que de se taper la conversation. Je devais absolument trouver de quoi le retenir ou du moins connaître ses intentions dans la ville. Si elles étaient mauvaises, alors j’allais appeler le fbi, s’il n’avait rien de spécial à faire et qu’il s’en allait alors c’était bon. Mais ça, j’en doutais fortement. De passage ? C’était assez bon à entendre. « Vacances ? Séjour ? Boulot ? » Il allait bientôt savoir que j’étais flic et peut être que ça le ferait flipper ? Je n’en savais rien mais en tout cas, j’étais heureux de savoir qu’il n’était seulement que de passage, mais il fallait qu’il détermine son « passage ». Etait-ce un, deux jours ? Trois mois ? Il fallait qu’il s’exprime plus mais je ne pouvais pas lui sauter à la gorge, ça se verrait trop. Déjà que là, j’étais certain qu’il faisait des efforts pour ne pas m’envoyer chier, je devais me méfier. Je me balançais d’avant en arrière puis hochais la tête avant de répondre banalement. « Disons que faire des patrouilles et mener des enquêtes dans la ville, ça aide plutôt pas mal. Et je fais souvent ce coin là, autant dire que oui, je ne vous ai pas vu les dernières fois. » Je haussais les épaules. D’accord j’avais menti mais bon, c’était pour aussi lui faire comprendre qu’il ne devait pas être là. Enfin j’espère que c’était bien passé car je n’allais pas non plus lui dire de dégager car sinon j’appelais le FBI, j’étais certain de me taper une course poursuite dans les rues de DC. Je reculais Miziz qui ne cessait de renifler son bas de pantalon et la fis asseoir. Pas besoin d’aide ? Sérieusement, je secouais la tête et le laissais reprendre sa route en regardant ma chienne pour savoir quoi faire. Il ne fallait pas que je le perde de vue maintenant qu’il était là. Je me remis à sa poursuite et marchais à ses côtés. « Laissez moi au moins vous payer un meilleur café que celui que vous avez. J’en connais un plutôt sympa. Et peut être que malgré tout, je vais pouvoir vous aider. Avec les registres de la police on peut tout faire. » Je haussais les épaules avant de jeter mon gobelet vide à présent. Il fallait que je le tienne et que je fasse plus ample connaissance avec ce Trent Truc. « J’suis arrivé il y a peu et j’ai eu du mal à trouver un café qui faisait quelque chose de potable à boire. J’ai dû en faire plus d’une vingtaine. » Quand on est addicte au café, on y peut rien et ça, Solora le sait bien. Il me faut absolument ma tasse de café le matin sinon je suis de mauvais poil. Je sens bien que je le fais chier, mais je n’ai pas le choix de l’être… Ou presque pas le choix.

_________________

I want something just like this
I'm not looking for somebody. With some superhuman gifts. Some superhero. Some fairytale bliss. Just something I can turn to. Somebody I can miss
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trent DonnellyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 02/02/2017
Pages lues : 277
Crédits : shellhead|avatar + crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : shellhead.
Âge : 30 ans ◈ 26 juillet 1986
MY SOUL

MessageSujet: Re: borrowed time ≡ kelvin   Sam 11 Fév - 14:35

Trent & Kelvin
Borrowed time
Trent aurait été pour. Si ça vie n'avait pas fait un tour complet sur son axe, si le temps ne semblait pas le presser, il aurait était parfaitement enclin à engager une conversation avec l'inconnu. Même les plus insistants, même les plus particuliers, Trent adorait la manière dont le cerveau humain fonctionnait et s'exprimer. Peut importe la personne qui se trouvait devant lui, les opinions profondes et passions animées finissaient toujours par percer au détour d'une phrase. Trent se plaisait à les attiser, à en débattre, à en compatir. Découvrir, prendre le temps, profiter, voilà les mots au travers desquels il vivait. Trent détestait la personne qu'il était devenu depuis l'incident. Pressé, méfiant, inquiet, il s'attendait à voir son père ou les flics débarquer à chaque minute, et c'est une course contre la montre qu'il vivait pour retrouver sa femme et son fils à temps. Seulement, et seulement là, pourraient-ils reprendre une vie normal au loin, là où personne ne viendrait les embêter. Peut-être arriverait-il à les convaincre d'aller s'installer en Italie. Chez lui. Une petite ville paumée quelque part dans le nord. Ou plus au sud, au bord d'un grand lac. A vieillir sous le soleil et l'ombre des arbres fruitiers. Trent fut ramené brutalement de sa fantaisie, dans le froid mordant de Washington. Des questions, encore des questions. Celles-ci, il ne les accueillait pas. C'était quoi son problème? Le plus obtus des hommes réussirait à reconnaître les signes que dégageaient Trent. « Privé » répondit-il, les dents serrés. Voilà, ça devait faire l'affaire ça, non? Il n'aurait pu être plus clair que s'il avait dit le mot "dégage". Il était tenté de lui démander s'il était un flic lorsque l'autre le fit pour lui. Quelle surprise. Sa justification sonnait toujours aussi foireuse aux oreilles de Trent. Il est statistiquement impossible de croiser tous les habitants d'un quartier donné dans une ville de cette taille, sans parler de tous les autres qui vont et viennent. Ce n'était pas le sujet de toute manière. Le flic n'était pas préoccupé par le recensement mental qu'il se faisait. Oh non. C'est Trent qui l'intéressait et ce dernier commençait bien à se demander pourquoi. Il n'était pas sûr d'apprécier non plus. « Ok » dit-il d'un ton plat. Cela semblait un bon moment pour mettre les voiles, alors Trent le fit. Un spasme parcouru ses mains lorsqu'il entendit des pas précipités derrière lui. You gotta be kidding me. Et, sans faute, le policier arriva à son niveau. Trent s'arrêta net, ahuri. L'irritation commençait sérieusement à le gagner. Le pire, c'est qu'il pouvait très bien s'agir d'une bonne volonté. Poussive, mais honnête. Un brave flic qui aime rendre service. Ce n'est pas l'impression que lui donnait son instinct, mais il pouvait se tromper. L'un dans l'autre, il n'avait pas envie de prendre un café avec lui. Pas le temps. « Qu'est-ce qui vous dit que j'ai besoin des registres de police? » demanda-t-il. Ce policier était étrangement enclin à briser quelques règles mineures pour aider Trent. Un inconnu complet. Pas net tout ça. Certes, le café qu'il avait bu jusqu'à présent n'était pas glorieux. Pas à l'image de celui que lui faisait sa femme. Mais c'est la caféine qu'il recherchait, pas la délectation. « C'est un rencard que vous visez? Par ce que je suis marié » dit-il, levant sa main gauche pour afficher l'alliance autour de son annulaire. Trent n'était pas du genre à tourner autour du pot, et à part un plan drague foireux, il ne voyait pas d'où pouvait venir l'insistance du gars.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kelvin ForrestGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/11/2016
Pages lues : 134
Crédits : Avatar: schizophrenic ; Signature : Beylin ; Gifs : tumblr & Trucpau
Avatar : Theo James
Pseudo : Trucpau
Âge : 33 ans - 1er mars 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: borrowed time ≡ kelvin   Dim 26 Fév - 19:35

Trent & Kelvin
Borrowed time
Privé ? Merde alors il était vraiment là pour retrouver Solora et Percy… Une chance pour moi ils avaient changé de noms et de prénoms mais j’étais certain que ça n’allait pas le dissuader de les chercher et maintenant il fallait que je l’oriente vers autre chose. Du moins, j’espérais car il avait le regard fuyant et n’était pas prêt à rester converser avec moi. Je me pinçais les lèvres, j’étais dans une impasse et je devais à tout prix me la jouer plus cool pour ne pas me faire cramer. Mais avec un mec comme lui comment rester simple et ne pas en faire de trop ? Je ne savais pas. Ce que je savais, c’est qu’il était imposant et que je comprenais pourquoi Solora s’en prenait à moi, je n’avais rien de comparable à ce mec. C’est sûr qu’avoir un rottweiler comme copain comparé à un petit berger allemand comme agent protecteur, le choix était fait. Pourquoi fallait-il que ce soit ainsi ? Soupirant, je hochais simplement la tête face à sa réponse, ne sachant quoi répondre. De toute façon, le message était clair, il ne voulait pas de réponse et voulait continuer sans que je sois dans ses pattes, cependant je n’étais pas prêt à m’arrêter sans l’avoir envoyé dans une direction opposée à celle où il allait. Je le laissais avancer cherchant un moyen de pouvoir l’aider sans l’aider en fait mais je n’avais pas le choix que de lui coller les basques, ce que je n’appréciais pas car j’allais finir par me faire repérer mais aussi parce qu’il allait finir par me cogner si je n’arrêtais pas mon cinéma. Je m’arrêtais net face à sa protestation et fourrais les mains dans mes poches, espérant que Mizie ne lui croque pas les parties intimes, ça serait embêtant, quoi que je serais tranquille pour ce côté-là s’il retombait sur Solora. « J’en sais rien. Votre look, votre tête en fait, tout. » Je laissais mon regard monter et descendre sur lui. Bah quoi c’est vrai, il avait une sale gueule et avoir l’impression de ne pas avoir dormi depuis des lustres. « En fait, je sais que vous en avez besoin car j’étais dans le même état que vous quand je cherchais ma femme. » Ce qui était vrai pour la première partie, car ma femme je l’avais retrouvé morte. Je cherchais les connards qui lui avaient fait ça et je devais avouer que les registres de police m’aidaient énormément et que sans eux, je n’aurais jamais pu arriver à ce stade-là. « Heureux que vous soyez marié, moi aussi rassurez-vous ! » Je n’avais plus mon alliance, mais elle était attachée à mon coup à la chaîne que je portais nuit et jour. « Enfin, après tout, je ne vais pas insister. » Je haussais les épaules, je devais faire profil bas et s’il avait besoin de moi il saurait où me trouver. J’étais souvent dans le coin notamment quand j’allais chercher un café et qu’il n’y en avait plus car Solora ne m’avait pas dit d’en racheter. Je me reculais, appelant mon chien pour qu’elle vienne à mes pieds et je fis un mouvement de tête vers Trent. « Bon courage alors, si jamais y’a besoin… » Je laissais ma phrase en suspens, n’attendant pas non plus une réponse de sa part. J’adoptais un autre registre mais après-tout, si je continuais, il allait finir par se poser des questions et c’était la seule chose que je ne voulais pas. « Le café suivant qui se trouvera sur votre droite est plutôt pas mal ! » Je tournais les talons et commençais à marcher dans le sens inverse à Trent, me refusant de me retourner. Si je le faisais ça faisait suspect, pour ça, j’avais Mizie qui assurait mes arrières. Maintenant, soit il acceptait ma proposition, soit j’allais devoir le suivre et plus incognito que ça à présent, ce que je n’espérais pas. Et surtout, j’allais devoir redoubler d’attention auprès de Percy et Solora.

_________________

I want something just like this
I'm not looking for somebody. With some superhuman gifts. Some superhero. Some fairytale bliss. Just something I can turn to. Somebody I can miss
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trent DonnellyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 02/02/2017
Pages lues : 277
Crédits : shellhead|avatar + crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : shellhead.
Âge : 30 ans ◈ 26 juillet 1986
MY SOUL

MessageSujet: Re: borrowed time ≡ kelvin   Sam 18 Mar - 18:34

Trent & Kelvin
Borrowed time
Trent ne pouvait que le dévisager. Sa tête? Son look? Incapable de se retenir, Trent baissa le regard pour observer son accoutrement. Qu'est-ce qui dans ses vêtements semblait crier "crise existentielle", il n'en avait aucune idée. C'était limite insultant et Trent haussa un sourcil. « Je sais pas trop comment je dois le prendre » articula-t-il. Le policier y allait aussi de sa petite observation, examinant Trent des pieds à la tête comme s'il s'apprêtait à lui passer un sermon sur les faux-pas de la mode. Ne pouvait-il pas franchement le laisser tranquille? Trent n'avait pas le temps de subir sa petite psychologie à deux balles. Alors oui, peut-être que Trent s'était légèrement laissé aller depuis l'incident, ne voyant pas l'intérêt de faire autant attention à son apparence maintenant qu'il n'y avait plus sa femme pour en profiter, mais il n'était pas non plus complètement négligé! Trent s'apprêtait à lui répondre de même lorsque le jeune homme élabora sa pensée. Oh. Trent évita son regard, préférant scanner la rue devant eux tandis que ses pensées se bousculaient. Il se sentait trépigner sur place. Qu'est-ce que tout cela voulait dire? Savait-il plus qu'il ne le laissait paraître? Ça paraissait quand même être une sacré coïncidence que cet inconnu se soit retrouvé dans la même situation que Trent, à chercher sa femme. C'était trop gros, surtout de la part de quelqu'un qui lui mettait la pression pour avouer ce qu'il faisait à Washington depuis une bonne dizaine de minute. Trent posa un regard particulièrement méfiant sur le policier. Mais comment aurait-il pu savoir? Trent ne souhaitait pas tomber encore plus loin dans la paranoïa. En toute rationalité, il était peu probable que ce gars soit au courant de tous ses secrets. Si c'était le cas, il l'aurait déjà arrêté, nan? Peut-être n'était-il qu'un simple mec promenant son chien. Un peu collant, certes, mais innocent. Peut-être avait-il en effet perdu sa femme à un moment donné de sa vie et savait retrouver les stigmates sur le visage des autres. Peut-être. Trent débattait du mérite de lui donner le bénéfice du doute. L'autre le rassura sur son statut marital et Trent l'écouta à peine. Il était passé à autre chose, focalisé sur la bribe d'information qu'il venait de partager. Il restait muet, pesant le pour et le contre d'accepter sa proposition. Trop longtemps apparemment, puisqu'il annonça son départ, tournant des talons avant de lui indiquer une bonne adresse à essayer. Deux minutes plus tôt, Trent aurait levé les bras au ciel en signe de victoire en voyant partir le policier. Maintenant, il l'observait partir, immobile. « Vous l'avez retrouvé? » l'interpella-t-il. L'autre se retourna, et Trent précisa. « Votre femme? ». Trent n'aurait su dire pourquoi il tenait tant à attendre la réponse à cette question. Lui qui se plaignait des questions personnelles qu'il avait subit en posait une à son tour. D'un côté, c'est l'autre qui avait mis ce sujet sur la table. Trent souhaitait s'entendre dire que tout était rentré dans l'ordre pour son interlocuteur. Qu'il avait retrouvé sa femme et que, peut-être, lui aussi pourrait utiliser les mêmes moyens pour retrouver la sienne. Aussi agaçante cette rencontre avait-elle été, peut-être était-elle exactement dont Trent avait besoin.

_________________

It’s so much darker when a light goes out than it would have been if it had never shone
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kelvin ForrestGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/11/2016
Pages lues : 134
Crédits : Avatar: schizophrenic ; Signature : Beylin ; Gifs : tumblr & Trucpau
Avatar : Theo James
Pseudo : Trucpau
Âge : 33 ans - 1er mars 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: borrowed time ≡ kelvin   Lun 10 Avr - 17:56

Trent & Kelvin
Borrowed time
Personnellement je le prendrais mal mais je me contentais de hausser les épaules. Après tout ce n’était pas de mon ressort à présent. J’avais fait mon taff, j’avais essayé de savoir ce qui le menait ici même si j’avais déjà la réponse. Puis maintenant, je n’avais plus à traiter avec ce mec car dans ma tête, je cogitais déjà pour protéger deux fois plus Solora et Percy car Washington était une grande ville, à mon avis, Trent allait y rester un petit moment pour essayer de découvrir si les deux amours de sa vie se trouvaient ici. J’espérais être assez fin et fort pour les protéger mais dans un sens en le voyant ainsi, il ne me faisait pas peur mais pitié. Il avait l’air tellement abattu que ça me fit compatir. J’étais comme ça quand ma femme était morte et que j’avais cherché pendant des jours ceux qui lui avaient fait subir cette atrocité. Je les cherchais encore d’ailleurs et je comptais bien mener ma propre vendetta. J’essayais d’obtenir des informations et à chaque fois que j’avais une piste, elle ne me menait nulle part, ce qui avait le don de me mettre la tête à l’envers. Alors je tournais les talons, amenant mon chien avec moi pour ne pas qu’elle finisse par croquer Trent. Car il me suffisait d’un mot pour qu’elle passe à l’attaque et si un jour ça devait arriver, je ne m’en ferais pas prier. Malheureusement pour lui mais la sécurité de sa femme et de son enfant passaient avant sa propre vie à lui. J’étais concentré dans mes pas, dans mes pensées quand je l’entendis, lui et sa voix. Je tournais la tête légèrement avec un rictus sur mon visage. Si je l’avais trouvée ? Y repenser me fit un frisson dans le dos et raviva une douleur immense en moi. Parler de sa mort me faisait toujours ce genre d’effet et avait le don de me rendre bizarre. Me retournant complètement vers lui, je fourrais les mains dans mes poches et soupirais. « Oui, je l’ai retrouvée. » Je m’avançais vers lui et finissais par me retrouver à ses côtés pour me mettre en marche vers le café que je lui avais conseillé, pas question que je me gèle et que je congèle sur place si c’était pour parler de ça. « Je l’ai retrouvée dans une ruelle… Et il était trop tard. » Je ne voulais pas ressentir cette rage à nouveau, je serrais les points et revivais la scène encore une fois. Je ne fermais pas les yeux car il ne manquait plus que les images maintenant. Je sentais de nouveau son sang chaud contre moi, les larmes sur le coin de ses yeux. J’avalais ma salive et soupirais me passant une main sur le visage. « Elle était du FBI et était en mission. Super hein. » Je parlais amèrement me rendant compte que ma haine était toujours aussi forte qu’il y a quelques années. Fermant les yeux, je les rouvris immédiatement pour voir le café que j’avais conseillé. Je le pointais du doigt et m’y avançais en tournant le regard vers Trent. « Pour vous, j’espère que vous la retrouver. » Ou pas, vraiment pas car je ne savais pas de quoi il était capable, mais bon, autant aller dans son propre jeu et de devenir le gentil flic qui compatit même si j’étais loin d’être dupe non plus. « Je vous offre le café ? » Il fallait que j’apprenne à le connaître et de savoir de quoi il était capable et pour cela, je devais ‘’sympathiser’’ avec lui. Même si ça me coûtait énormément et qu’il fallait que je parle de ma défunte femme.

_________________

I want something just like this
I'm not looking for somebody. With some superhuman gifts. Some superhero. Some fairytale bliss. Just something I can turn to. Somebody I can miss
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trent DonnellyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 02/02/2017
Pages lues : 277
Crédits : shellhead|avatar + crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : shellhead.
Âge : 30 ans ◈ 26 juillet 1986
MY SOUL

MessageSujet: Re: borrowed time ≡ kelvin   Sam 29 Avr - 17:59

Trent & Kelvin
Borrowed time
Trent ne comprenait pas entièrement le soulagement qu'il ressentait en entendant les mots du policier. L'empathie, Trent n'en faisait pas preuve dès qu'une conversation le demandait. Il pouvait très bien comprendre et reconnaître les sentiments d'autrui sans s'embarrasser de supporter lui aussi le poids du fardeau un court instant. Avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas? Ca risquait encore moins d'arriver. Et pourtant, pendant un moment, il pouvait ressentir une pleine satisfaction en imaginant Kelvin retrouver sa moitié. Peut-être anticipait-il tout simplement ses propres retrouvailles avec sa femme, peut-être préparait-il son corps au flot d'émotions qui allait le parcourir quand viendrais enfin le moment de retrouver Raschelle. L'autre commença à marcher et Trent emboîta son pas, se moquant bien de leur destination. Il voulait juste connaître la suite de l'histoire. Peut-être aurait-il dû rester sur sa première intuition et laissez Kelvin s'en aller et lui foutre la paix. La suite de l'histoire, finalement, ne lui plaisait pas du tout. Il masqua mal son désarroi face à l'aveu du policier. Une chute bien terrible à ce qui s'était annoncé comme une fin digne d'un conte de fée. Le héros qui sauve la femme de sa vie. Trent ne ferait pas la même erreur lui. Il se garda bien de le dire, il n'était pas cruel. Trent posa son regard ailleurs que sur le visage de Kelvin, mal à l'aise face à la colère et la peine qui s'y reflétaient. Il n'aurait pas dû demander. Agaçant ou pas, il ne voulait pas imaginer l'homme à ses côtés retrouver le corps sans vie de sa femme dans une ruelle. Le tout sonnait comme un mauvais feuilleton policier. Et Trent qu'il pensait qu'il était le seul à avoir une vie absurde. Kelvin apporta une précision qui donna tout son sens à la situation. Il se priva une nouvelle fois de toute remarque. C'était les risques du métier après tout. Lui, comme elle, savaient qu'en s'engageant dans une telle profession, ils mettaient leur vie en danger. C'était tragique, certes, mais relevait plus de la mauvaise chance qu'un coup du destin particulièrement cruel. Mais peut-être que ceci ne trahissait que la colère de Trent envers le FBI. L'organisation lui avait retiré sa famille, l'avait exilé loin d'eux, et ça lui restait encore au travers de la gorge. N'avaient-ils pas mieux à faire? Comme mettre son père derrière les barreaux par exemple? Ce bâtard était toujours en pleine nature. Ils voulaient que sa femme et son fils soient en sécurité? Et bien qu'ils commencent par là! Ils pourraient faire un procès à Trent après. « Je suis désolé ». Qu'il y avait-il de plus à dire? Il lui indiqua un café du doigt et Trent en déduit qu'il s'agissait de l'établissement qu'il avait mentionné plus tôt. « Je n'arrêterai pas avant de l'avoir retrouvée  » répondit-il d'un ton plein d'assurance. Il n'y avait pas d'autres alternatives de toute manière. En attendant, elle était en sécurité sous la protection d'un Marshall. Si le FBI laissait quelque chose lui arriver, Trent ne répondrait plus de rien. Il en ferait sa vendetta personnelle de faire payer l'organisation. Trent haussa une épaule. « Pourquoi pas ». La pitié lui fit accepter l'offre qu'il avait refusée quelques minutes plus tôt. Un café ça se boit vite de toute manière.

_________________

It’s so much darker when a light goes out than it would have been if it had never shone
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kelvin ForrestGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/11/2016
Pages lues : 134
Crédits : Avatar: schizophrenic ; Signature : Beylin ; Gifs : tumblr & Trucpau
Avatar : Theo James
Pseudo : Trucpau
Âge : 33 ans - 1er mars 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: borrowed time ≡ kelvin   Mar 9 Mai - 16:31

Trent & Kelvin
Borrowed time
Je ne savais pas ce qui m’avait pris de lui raconter cela mais dans un sens notre histoire se ressemblait bien qu’au fond cela soit différent. Il était à la recherche de sa femme, dont je connaissais l’existence mais aussi l’endroit où elle se trouvait, et moi je cherchais les imposteurs de la mort de ma femme. Voilà pourquoi Solora était sous protection pour ne pas que ça produise pour lui, et qu’il en soit le coupable ou bien son père. Je tenais tellement à cette brunette tout comme Percy. Je ne voulais pas qu’il leur arrive du mal, je tenais à eux bien que j’avais du mal à leur montrer surtout à Solora. Voilà pourquoi je me battais tous les jours pour qu’il ne leur arrive rien comme le fait de voir Trent débarquer ici. Ce que je redoutais le plus maintenant, c’était qu’il mette la main sur elle. Je marchais, le sentant pas si loin de moi et puis je finis par me mettre à la même hauteur que lui, n’attendant rien de plus que les mots qu’il venait de prononcer. J’haussais les épaules sans savoir vraiment quoi dire. « Vous n'avez pas à l’être. Enfin je veux dire, merci. » Après tout c’était bien la moindre des choses. Alors que je me dirigeais vers un café du coin qui n’était pas si mauvais que ça, je ralentis le pas en entendant sa phrase. J’avalais ma salive avant de secouer la tête et de reprendre une allure normale. Il ne fallait surtout pas que je sème le doute mais ce qu’il disait là ne signifiait rien de bon pour moi. « Je vous comprends. Je suis rendu au même stade, chercher ceux qui ont fait ça à ma femme. Autant dire que je n’avance pas tellement, en trois ans, je crois n’avoir que tourné en rond… » Je soupirais en me passant une main sur le visage, j’étais tellement épuisé par cette quête, ce devoir qui me tenait à cœur, celui de retrouver l’agresseur de ma femme. Je tournais la tête vers Trent et finis par rentrer dans le café pour attendre notre tour pour commander. « Et dans vos recherches, vous en êtes à quel stade ? » S’il me disait le stade zéro j’avais encore mes chances pour que Solora et Percy n’aient jamais vent de sa venue ici, si c’était le cas contraire, j’allais devoir redoubler d’effort pour l’éloigner à tout prix de Washington. Il n’était pas question qu’il vienne mettre le bordel dans leurs vies maintenant qu’ils avaient appris à vivre avec ce mensonge. « Si jamais vous avez besoin de contact, n’hésitez pas, j’ai ce qu’il vous faut. Même si ça n’a pas été concluant pour moi, il se peut que ça le soit pour vous. » Maintenant qu’on avait une histoire qui se ressemblait, je ne voyais pas en quoi il allait refuser mon aide. Puis je ne pense pas qu’il voulait sa femme morte, donc à un moment ou un autre, il allait être obligé de marcher ou pas. En tout cas, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour ne pas qu’il leur fasse du mal. « Je prendrais un café noir bien corsé. » Je jetais un œil vers le brun pour qu’il prenne sa commande puis sortis de quoi payer pour nous deux. « Pour avoir été un peu désagréable. » Je souriais, un semblant de sourire qui était entre le vrai et le faux. En fait, je plaignais cet homme qui cherchait sa femme en vain et d’un autre je voulais être égoïste et garder Solora et Percy pour moi, ils me redonnaient le sourire et un semblant de famille qui m’avait été arraché.

_________________

I want something just like this
I'm not looking for somebody. With some superhuman gifts. Some superhero. Some fairytale bliss. Just something I can turn to. Somebody I can miss
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: borrowed time ≡ kelvin   

Revenir en haut Aller en bas
 
borrowed time ≡ kelvin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Georgetown-
Sauter vers: