AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Spencer) I think I'm in love again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 144
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: (Spencer) I think I'm in love again   Dim 19 Fév - 21:26


❝ I think I'm in love again. ❞Jules
+
Spencer
Cela faisait quelques semaines que Jules était retombée dans les bras de Spencer. Il n’avait pas fallu la pousser beaucoup. Un regard brillant, un simple contact, un baiser des plus chastes avant qu’il ne devienne enflammé pour les conduire jusqu’à l’exaltation de leurs sens. Il n’avait rien fallu d’autre que Spencer près d’elle pour en arriver à la conclusion qu’elle voulait retrouver, retrouver ce qu’ils avaient eu par le passé sans même s’en rendre compte.  Ils n’avaient été que des adolescents,  ils ne se rendaient pas compte de ce qui étaient en train de se jouer à ce moment. Ce soir, les choses étaient bien différentes.  Rose était partie en voyage scolaire pour une semaine et Jules avait passé les premiers jours à ne rien faire avant de se rendre compte qu’il serait bête de passer à côté d’une occasion pareille. Cela faisait plusieurs semaines qu’ils avaient décidés de tenter quelque chose, de voir où cela pouvait les mener mais entre la fille de Matters – enfin… leur fille – et les gardes de Spencer à l’hôpital, ils n’avaient pas vraiment pu se voir si ce n’est lorsque Jules passait aux urgences après son travail pour lui apporter un café,  un sourire accroché à son visage et le regard plein d’admiration en le voyant dans son élément.  Elle commençait à être connue là bas à force de passer le voir mais elle ne comprenait pas toujours les regards qui lui étaient lancés lorsque Spencer venait oser furtivement mais tendrement ses lèvres sur les siennes tandis qu’il récupérait son café dans un sourire. Elle en voyait certains amicaux, comme si elle faisait du bien au médecin et que les gens étaient heureux de le voir ainsi. D’autres étaient emplis de jalousie et elle se doutait que certaines des infirmières et des internes auraient aimé lui mettre le grappin dessus. Ceux là,  elle semblait les comprendre mais par moment, elle voyait aussi des regards réprobateurs comme si ce qu’ils faisaient n’étaient pas bien. Jules ne savait pas pourquoi, elle ne pouvait pas le savoir bien sûr mais son corps et son esprit avait fini par le prendre pour eux comme si elle voyait sa propre culpabilité de ne pas lui avoir dit la vérité sur son enfant dans leurs yeux. Cela faisait des semaines que Jules profitait sans vergogne de son petit bonheur sans penser au fait que sa fille et Spencer avaient le droit de connaître leur lien de parenté. Elle aurait pu en profiter ce soir puisqu’ils avait enfin une soirée de libre et qu’il pouvait venir passer sa soirée et peut être même sa nuit avec elle.

Jules avait terminé le travail tôt aujourd’hui ayant un cours le matin uniquement et elle avait passé sa journée à ranger la maison, à faire des courses et à cuisiner. Environ une demi heure avant l’heure qu’ils s’étaient fixée avec Spencer, elle était dans la cuisine en train de passer en revue ce qu’il lui restait encore à faire. « Alors le rôti c’est bon… la table c’est bon, le vin aussi… merde je suis sûre que j’oublie un truc… » Elle continua de chercher encore quelques minutes avant de baisser les yeux et de se rendre compte qu’elle était en pantoufle, mini short et débardeur.  La parfaite tenue pour passer la journée à faire du ménage et cuisine mais pas vraiment pour recevoir quelqu’un.  Oui, elle était un peu angoissée mais c’était parce que c’était la première fois qu’ils avaient une réelle soirée ensemble depuis qu’ils avaient fait l’amour sur le bateau du médecin.  Elle monta rapidement dans sa chambre pour prendre une douche rapide avant d’enfiler une robe noire légèrement moulante et de laisser ses longs cheveux lisses retomber sur ses épaules. Des bottines à talons vinrent compléter le tout avant qu’elle ne descende dans le salon  en attendant qu’il finisse par arriver. Elle regardait l’heure avancer, vérifiant à chaque fois que tout était bien en place, que rien n’était en train de brûler… il avait organisé tellement de soirées comme celle là pour eux lors de leur été ensemble qu’elle en avait presque la pression. Sans compter qu’elle se demandait si elle réussirait à lui parler de sa fille ce soir ou non. Elle savait qu’elle devait le faire mais c’était bien plus facile à dire qu’à faire. Maintenant qu’elle l’avait retrouvé, elle n’avait plus uniquement peur que sa fille lui en veule mais de le perdre une nouvelle fois.

L’heure de son arrivée était en train de se profiler à l’horizon et alors que son cœur battait de plus en plus fort, elle sursauta en entendant un bruit de verre cassé dans la pièce d’à côté.  Bien sûr,  il avait fallu que ce soit au moment où elle avait fini de tout ranger impeccablement que son chien se décide à faire une bêtise.  Elle allait donc dans la pièce avec la poubelle tout en envoyant un  message à Spencer pour lui dire d’entrer sans frapper puisqu’elle est occupée.  Elle ramassait les morceaux de verre par terre, regardant de temps en temps l’heure pour vérifier si elle ne s’en rapprochait pas. Une distraction bien trop commune qui finit par lui valoir une belle entaille de la main. Elle lâcha alors le morceau de verre ensanglanté avant de se tenir la main pour éviter d’en mettre de partout alors qu’elle se rendait dans la cuisine pour se passer la main sous l’eau laissant le bac plein de sang puis elle mit sa main dans un torchon qui se teinta instantanément de rouge. Décidément cette soirée ne commençait pas vraiment bien. Elle espérait juste que ce n’était pas un signe pour le reste de cette soirée,  un mauvais présage.  


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Spencer GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 335
Crédits : Ma face.
Avatar : Joshua Jackson
Pseudo : Fictifs-Therapy.
Âge : 36 ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: (Spencer) I think I'm in love again   Lun 20 Fév - 19:06


❝ I think I'm in love again. ❞Jules
+
Spencer
Spencer n'était pas certain de ce qu'il était en train d'accomplir, c'était une constante de sa vie ces derniers temps. Se retrouver en salle d'opération en se lançant dans une chirurgie de dernière minute totalement non préparée, c'était ce qui résumait peut être le plus ces dernières semaines. Gardner sautait la tête la première dans le vide depuis que Jules avait fait un retour fracassant dans sa vie et il ne savait pas vraiment comment il était censé gérer la situation. De toute manière, il n'avait que peu le temps d'y penser vu tout ce qu'ils avaient eu à gérer chacun de leur côté depuis leur première véritable soirée tous les deux en treize ans. Jules devait s'occuper de Rose tout en gérant ses cours à la faculté. Quant à Spencer, il faisait des gardes de longue durée à cause des cas de grippe qui n'arrêtaient pas d'atterrir aux urgences. Il avait un boulot monstrueux et tous ces aléas cumulés les empêchaient de vraiment passer du temps ensemble pour mettre au clair la situation dans laquelle ils étaient. Spencer ne se rendait pas compte de tout ce qui se tramait entre eux, il s'était mis avec Jules parce qu'il ressentait quelque chose de fort mais il n'envisageait pas qu'elle puisse lui cacher un secret d'envergure, un de ceux qui pourraient lui briser le coeur, lui l'invincible. Non, Spencer se sentait fort, après tout, il était médecin urgentiste, il avait l'habitude des situations stressantes et de l'incertitude. Cette fois, c'était bien différent, il s'agissait de l'état de son coeur, de ses sentiments pour Jules, de son rapport avec cette fille qu'il n'avait pas eu la chance de connaître. Il valait mieux qu'il reste dans l'inconnu pour le moment pour gérer cette opération du mieux qu'il pouvait. Cinq heures plus tard, il sortait du bloc avec cette sensation de satisfaction: son patient avait survécu mais il était aussi très en retard pour son rendez-vous avec Jules. La jeune femme l'avait effectivement invité pour une soirée rien que tous les deux, comme Rose n'était pas là de la semaine. Il fallait profiter du moindre instant parce qu'ils n'étaient pas sûrs de la prochaine fois où ils pourraient être uniquement tous les deux. Spencer, bien entendu, n'avait attendu que cela ces dernière semaines, se doutant que sa situation n'était pas des plus commodes puisqu'il vivait le plus souvent sur son bateau, de peur de se confronter à sa femme qui n'était plus franchement la sienne depuis bien des mois. Tout était compliqué dans sa vie à l'heure actuelle mais le jeune médecin ne regrettait pas le moins du monde d'avoir provoqué ces retrouvailles avec l'enseignante. Il avait vécu quelque chose d'intense avec Jules et leur histoire était loin d'être terminée, peut être même qu'elle ne faisait que commencer après tout. C'était la sensation que Spencer avait en tout cas lorsqu'il pensait à elle, ce qui arrivait bien plus que ce qu'il pouvait imaginer. Il était évident qu'il ne lui avait pas menti lors de leur soirée lorsqu'il lui avait laissé entendre qu'elle avait une place toute particulière dans son coeur. C'était bel et bien une réalité en vue de ce qu'il ressentait pour elle depuis plusieurs semaines, voire même depuis treize bonnes années s'il fallait être totalement franc.

Quitte à être en retard, Spencer se disait qu'il valait mieux qu'il prenne le temps de se préparer méticuleusement. S'il y avait bien une chose qu'il détestait par dessus tout, c'était d'être négligé à un rendez-vous galant. Dans toutes les autres situations, il n'était pas rare de le voir avec un vieux jean et un vieux tee shirt, la barbe de plusieurs jours cachant une partie de son visage mais là, c'était bien trop important pour qu'il ne se mette pas sur son trente et un. Lorsqu'il jeta un coup d'oeil sur sa montre, il se rendit compte qu'il était plus que temps qu'il débarque chez les Matters s'il ne voulait pas que Jules croie qu'il lui avait posé un lapin. Il l'avait déjà fait avec pas mal de filles, c'était vrai, surtout parce qu'il devait travailler à ce moment là mais Jules n'était aucune de ces filles. Elle était une femme importante dans sa vie, elle était celle qui l'éveillait à toutes sortes de sentiments et Spencer voulait tenter sa chance jusqu'au bout avec elle. Sur le chemin, Spencer s'arrêta chez le fleuriste pour prendre un joli bouquet à Jules, il ne voulait pas arriver sans rien tout de même, surtout pour une soirée comme celle-là. Il finit par arriver à la bonne adresse, regardant son portable pour constater que Jules lui avait envoyé un message. Il l'ouvrit pour découvrir que la brune l'invitait à entrer sans frapper, ce qu'il fit avec discrétion. Spencer tendit l'oreille et entendit l'eau d'un robinet couler. Instinctivement, il suivit la provenance du bruit pour tomber sur une Jules qui emmitouflait sa main dans une serviette, du rouge maculant le tissu presque instantanément. La jeune femme ne l'avait pas vu, dos tourné à lui et les yeux bien trop concentrés sur le sauvetage en cours. Gardner se dirigea donc vers elle, posant une main sur sa hanche avant d'attraper la serviette pour voir l'étendue des dégâts. "Besoin d'un urgentiste, professeur Matters? il arrive à point nommé... une minute de plus et j'te retrouvais en mille morceaux, apparemment." Il lui fit un sourire avant de lui baiser la joue et de se diriger vers l'armoire à pharmacie, conscient qu'il faisait plus le médecin que le petit ami à ce moment là. "On commence bien la soirée, dis moi, j'te désinfecte ça et tu m'racontes ce que t'as fait pour t'mettre dans cet état..." Spencer se concentra sur sa tâche après cela, finissant par poser un pansement avec détermination, juste avant qu'il ne vienne poser ses lèvres sur les siennes tendrement. "Bonsoir, madame catastrophe." Spencer était d'une excellente humeur, certainement parce que son opération s'était parfaitement déroulée et que cette soirée s'annonçait belle également. "Tu est très jolie, dis moi, avec tout ça, j'ai même pas pris l'temps d'te regarder, quel sacrilège." Spencer lui fit un clin d'oeil appuyé, ses yeux verts d'eau brillants de malice alors que son sourire charmeur prenait place sur son visage. Il n'avait peur de rien, il était sûr de lui et surtout, il était certain de vouloir continuer à vivre cette histoire avec Jules Matters.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 144
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: (Spencer) I think I'm in love again   Jeu 23 Fév - 0:07


❝ I think I'm in love again. ❞Jules
+
Spencer
Le joli professeur faisait partie de ces personnes qui voulaient voir les bonnes choses de la vie, qui imaginaient qu’il y avait un plan défini pour chaque personne et que tout était toujours bien fait de manière à ce que les choses se terminent bien. Il y avait pourtant des moments où elle avait l’impression que ce n’était pas évident de trouver la force de voir les choses de cette manière. Quand elle était allée voir ses parents pour leur dire qu’elle était enceinte, elle avait pensé que le ciel était en train de lui tomber sur la tête. Ils n’arrivaient pas à décolérer, ils voulaient lui voler son bébé et elle aurait dû ne rien dire… non, jamais de la vie elle ne pouvait faire ça. Pourtant, une jeune fille de dix neuf ans ne pouvait pas réussir à voir une meilleure solution que de faire confiance à ses parents. Alors oui, à ce moment là, elle avait eu du mal à voir le côté positif de cette chose. Elle s’en voulait de la tournure que prenaient les choses mais jamais elle n’aurait pu regretter ce qu’elle avait vécu avec Spencer pendant cet été là. Alors qu’elle faisait ses valises pour quitter le foyer familial, elle se remémorait les moments qu’elle avait passé avec lui pour se donner du courage. Elle n’avait pas l’impression de se sentir abandonnée lorsqu’elle pensait à lui parce qu’il l’accompagnait toujours où qu’elle aille. Jules revoyait se dérouler devant ses yeux cette nuit où elle l’avait réveillé alors qu’il était profondément endormi. Elle entendait de nouveau sa voix plaintive et somnolente lui demander de le laisser dormir mais elle ne l’entendait pas de cette oreille. Elle l’avait secoué jusqu’à ce qu’il sorte de son lit et après avoir embarqué une couverture, ils étaient montés sur le toit pour regarder le ciel puisque c’était la nuit des étoiles filantes. Comme elle avait eu froid malgré la saison chaude… mais sous cette couverture, entourée des bras musclés de Spencer elle s’en fichait. Elle regardait simplement les étoiles, s’enfonçant un peu plus contre le buste de son amant parce qu’elle se sentait bien et en sécurité avec lui. Ce moment lui permettait de faire face à tous les moments difficiles de cette vie parce qu’elle se souvenait toujours qu’il y avait quelqu’un quelque part qui pouvait la protéger. Seulement, aujourd’hui ce n’était pas la même chose. Aujourd’hui, la personne qui pouvait la protéger et lui permettre de se sentir en sécurité était aussi celle qui pourrait la réduire en poussière en un seul instant. Elle savait qu’elle ne lui disait pas la vérité et qu’un jour ou l’autre, quand elle lui dirait la vérité, il ne serait plus le responsable de sa protection mais de sa déchéance. Elle lui avait menti… certes, peut être qu’elle n’avait pas la possibilité de lui dire jusqu’à présent mais cela faisait maintenant quelques semaines qu’ils étaient ensemble et elle ne lui avait toujours pas dire la vérité. Peut être qu’elle devrait tout arrêter avant qu’il ne l’apprenne mais elle n’arrivait pas à imaginer sa vie sans lui maintenant. La petite Jules Matters croyait encore que ce coup de foudre d’un été restait encore et toujours présent aujourd’hui.

Ce ne serait même pas vraiment une surprise quand on voyait la manière qu’ils avaient de se regarder, celle dont leurs lèvres avaient de s’effleurer ou bien le cœur que Jules avait mis à l’ouvrage pour rendre sa maison parfaite pour ce véritable rendez vous avec Spencer ce soir. Il fallait que tout soit parfait pour lui, elle le sentait au fond d’elle, comme s’il fallait compenser ce mensonge qui restait encore entre eux. Pourtant, le monde autour d’eux ne semblait pas réellement de cet avis. Un chien qui fait tomber des choses c’était d’un banal mais se couper en ramassant les morceaux, il fallait vraiment le chercher. Elle aurait aimé que tout soit arrêté avant qu’il n’arrive mais ce fut peine perdue car cela saignait trop. En règle générale, cela aurait signé la fin de leur rendez vous mais c’était sans compter sur le fait que Spencer était médecin. Cela expliquait d’ailleurs son calme olympien lorsqu’il arriva et vit qu’elle s’était coupée. Elle sourit lorsqu’elle l’entendit et qu’elle sentit ses lèvres sur sa joue. « Oui, ou alors totalement vidée de mon sang. Au choix. » dit-elle en le suivant pour qu’il puisse la soigner. Elle le regarda faire, toujours aussi attendrie en le voyant faire son métier. Il n’y avait pas à dire, elle se trouvait réellement fleur bleue par moment. « Tu pourras pas dire que j’y mets pas du mien pour cette soirée. » lui dit-elle en souriant alors qu’il finissait par mettre un pansement sur sa coupure. Elle le regarda quelques instants avant de sentir les lèvres de Spencer contre les siennes et de passer simplement les bras autour de son cou, puis souriant contre ses lèvres lorsqu’il la salua. « Bonsoir monsieur le sauveur. » Elle enleva les bras du cou de son amant avant de s’éloigner pour aller chercher à boire. « Profite que je m’éloigne pour m’admirer alors. » dit-elle en accentuant sa démarche de star avant de tourner son regard vers lui comme si elle posait pour des photos. « Alors t’en dis quoi ? » Elle se mit à rire avant de marcher comme d’habitude de nouveau jusqu’au frigo. « Tu veux un truc à boire ? » Elle regarda dans le frigo, le regardant par moment du coin de l’œil comme une adolescente qui ne veut pas se faire prendre. Spencer avait vraiment un effet particulier sur elle, un effet qu’elle adorait parce que cela faisait trop longtemps qu’elle ne l’avait pas ressenti.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Spencer GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 335
Crédits : Ma face.
Avatar : Joshua Jackson
Pseudo : Fictifs-Therapy.
Âge : 36 ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: (Spencer) I think I'm in love again   Jeu 23 Fév - 2:07


❝ I think I'm in love again. ❞Jules
+
Spencer
Les souvenirs étaient souvent liées à des sensations, surtout dans le cas précis de cette relation vécue treize années auparavant. Spencer et Jules avaient décidé de ne pas vivre un amour au grand jour, un amour qui durait et qui voulait dire quelque chose de grand. Alors, une fois qu'ils s'étaient naturellement séparés, reprenant leur vie dans deux villes différentes avec un avenir quelque peu distinct, Spencer avait fait comme si rien de tout ce qu'ils avaient vécu n'avait existé. C'était facile à dire et a priori, facile à faire quand on était quelqu'un d'aussi arrogant que le jeune Gardner. Et pourtant, il n'y était pas arrivé si facilement parce que les souvenirs revenaient bien vite quand on s'y attendait le moins. C'était dans les détails les plus idiots, comme lorsque Spencer partait faire son jogging, ses écouteurs plantés dans les oreilles à écouter une playlist sans prétention et qu'il atterrissait sur Bohemian Rhapsody, se rappelant d'un soir où ils avaient mangé des spaghettis bolognaise dans l'appartement de vacances de Jules et qu'ils avaient dansé sur cette musique avant de se faire une bataille de nourriture avec les restes du repas, se plaignant du ménage à faire le lendemain matin. Ce n'était rien qu'une chanson et pourtant, les sensations revenaient dans ce genre d'instants, Spencer sentant les doigts de Jules glisser sur sa nuque alors que sa tête se portait contre son buste. C'était juste une sensation fantôme, rien de tout cela n'existait mais c'était réel dans ses folles pensées. La même chose arrivait lorsqu'il passait devant une librairie et qu'un livre de Twain traînait dans la vitrine, Spencer s'arrêtant devant cinq secondes avant de revoir le sourire de Jules quand il lui confirmait qu'il était prêt pour une soirée lecture. Sa peau se réchauffait dans ce genre de secondes alors que le froid était bien présent dans la rue autour de lui, il se sentait moins seul parce que quelque part, Jules était avec lui dans ce genre d'instants. Son subconscient ne l'acceptait pas pour autant, l'obligeant à se remettre en marche ou à changer de chanson avant qu'il ne soit trop tard. La réalité était violente, c'était cette réalité qui les avait séparés alors qu'ils étaient encore jeunes et qu'ils avaient encore tant à s'offrir et Spencer avait assimilé la violence de ce monde. Il l'utilisait même au quotidien pour se rendre plus heureux lui même, c'était d'une cruauté infaillible mais dès que Jules apparaissait, il était tout à fait différent. Il se retrouvait dans un alcôve de chaleur et de pureté parce que c'était la définition même de ce qu'était Jules, elle l'apaisait, lui permettait de se révéler sous ses véritables traits plutôt que de mentir pour se sublimer quand il était loin d'être meilleur que les autres. Même si ses pensées avaient nié le plus possible la réalité de cette histoire partagée avec Jules, il n'était plus question qu'il cache la vérité maintenant qu'elle était de retour de manière brutale au sein de son existence. Ils étaient de nouveau ensemble, même si rien ne semblait clair. Là encore, rien n'avait jamais vraiment été clair entre eux parce qu'ils avaient commencé à se désirer sur une plage pendant des vacances qui ne duraient qu'un temps. Aujourd'hui, ils étaient bel et bien adultes, leur vie avait changé, chacun ayant ses responsabilités, chacun ayant une vie bien distincte de celle de l'autre... Mais est-ce que Spencer voulait encore que ce fut le cas? Rien n'était moins sûr parce qu'il ne désirait que la voir. Tous les jours.

Cela n'avait malheureusement pas été le cas au cours des semaines qui venaient de s'écouler parce que leur vie respective les avait rattrapés et Spencer avait eu un travail monstrueux à gérer à l'hôpital. Alors, il avait mis de côté sa relation avec Jules pendant un temps pour se concentrer sur les urgences du moment jusqu'à ce qu'ils trouvent enfin un créneau sur leur emploi du temps respectif pour passer une belle soirée tous les deux. Gardner ne s'était pas attendu à retrouver Jules dans un état lamentable en entrant sans frapper dans son humble demeure. Il avait fallu qu'elle joue avec du verre pour préparer leur rendez-vous plutôt que se relaxer le temps qu'il arrive. Forcément, Spencer avait sorti sa blouse blanche virtuelle pour réparer les dégâts, refusant que sa chère et tendre ne se vide de son sang sur le carrelage de sa cuisine immaculée. "Que des excellentes perspectives pour notre soirée ces choix." Il souriait en désinfectant sa blessure, prenant le temps et y mettant de la délicatesse pour qu'elle souffre le moins possible de ses soins. Si Spencer était un bourreau dans la vie courante, dès qu'il activait son mode médecin urgentiste, il était le plus doux des agneaux. C'était étrange cette dualité qu'il avait en lui et qui se révélait dans deux situations bien différentes, bien que étroitement liées: au boulot et avec Jules, rien d'autre. "On avait pas parlé d'un pacte de sang pourtant... Mais clairement, ouais, tu donnes tout, voire trop là, fallait pas." Spencer lui fit un clin d'oeil, son oeuvre terminé. Il la préférait en un seul morceau avec le plus de litres de sang possible qui voyageait dans son corps. Il pouvait enfin prendre le temps de la regarder et forcément, Jules ne pouvait qu'en jouer après qu'il l'ait embrassée. On aurait dit deux adolescents mais peut être que c'était tout à fait ce dont ils avaient besoin après tout ce qu'ils avaient vécu ensemble. "Oh, t'inquiète pas, j'admire tout ce que j'peux... Surtout que ça fait un moment que j't'ai pas vu alors, j'vais pas m'priver. Et clairement, t'as tout donné, tu m'as pas menti tout à l'heure quand j'vois ça." Jules reprit pourtant une démarche normale en lui demandant ce qu'il voulait boire et Spencer en profita pour se rapprocher d'elle, regardant les atours de la cuisine dans le même temps. "Ce que tu prendras, ça m'ira très bien... Alors, t'as prévu quoi pour notre grande soirée de retrouvailles? Pour que tu t'blesses, c'que t'étais stressé de me recevoir... Je t'intimide, madame la professeure?" Il s'approcha derrière elle et passa ses mains autour de sa taille délicatement en portant sa tête contre son cou, alors qu'il lui susurrait ces derniers mots. Jules lui avait manqué, c'était indéniable mais quand on était Spencer Gardner, on le montrait subtilement par des petits gestes, rien de plus. Cela ne l'empêchait pas d'admirer cette femme, de l'aimer, nettement.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 144
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: (Spencer) I think I'm in love again   Jeu 23 Fév - 4:27


❝ I think I'm in love again. ❞Jules
+
Spencer
Les années n’avaient pas forcément modifié grand-chose dans ce qu’elle ressentait à chaque fois qu’elle voyait Spencer. Dès la première fois qu’elle avait revu son ancien amant, elle avait ressenti les battements de son cœur bien plus intensément, comme si elle n’avait plus été vivante jusqu’au moment où elle l’avait revu. En fait, elle avait essayé de mettre cela sur le compte du stress de le voir aussi proche de sa fille mais il était évident maintenant que tout cet emballement était dû aux sentiments qu’elle avait eu pour lui et qu’elle s’était toujours refusée à voir. C’était plus facile de se dire qu’elle ne ressentait rien pour lui quand elle pensait encore que leur relation n’avait aucun avenir. C’était ce qu’ils s’étaient dit et jusqu’à là, ils s’y étaient parfaitement tenus. Ils pensaient que jamais plus ils ne se reverraient mais on ne lui avait jamais dit qu’en réalité, elle le verrait à chaque instant de sa vie. Premièrement, elle le voyait à chaque fois qu’elle regardait sa fille parce qu’il y avait beaucoup de choses qu’ils avaient en commun. Elle le revoyait aussi dans certains moments où elle aurait eu besoin de lui à ses côtés. Par exemple, lorsqu’elle avait dû emmener sa fille à l’hôpital de Huntington lorsqu’elle s’était cassé le bras en tombant d’une balançoire. Comme elle aurait eu besoin de lui pour la calmer – encore plus maintenant qu’elle savait qu’il était médecin. Mais non, il n’avait pas été là donc elle s’était contentée d’imaginer son image à ses côtés ce qui l’avait instantanément apaisée. Il y avait, en revanche, des moments où son image ne lui permettait pas du tout de descendre en pression. Certes, il était le père de son enfant mais il avait aussi été sa première expérience sexuelle et pour cela aussi il allait probablement la hanter pour longtemps. Il y avait eu cette fois où l’un de ses collègues de travail avait enfin réussi à avoir un rendez vous avec elle. Jules avait toujours cette tendance à reprendre l’avion le plus vite possible pour retrouver sa fille mais cette fois elle avait dû rester quelques jours de plus et il avait réussi à avoir d’elle un simple rendez vous. Se laissant aller par l’euphorie du moment, ils avaient fini dans sa chambre d’hôtel. Cela faisait du bien par moment de se faire plaisir mais à chaque fois qu’elle sentait ses lèvres sur son corps, elle ne pouvait s’empêcher de se rappeler de ce qu’elle ressentait lorsque c’était celle de Spencer sur elle et alors qu’il était en train de s’afférer à faire monter le plaisir en eux, ce fut le nom de Spencer qui sortit des lèvres de Jules. Autant dire qu’il n’avait pas été des plus heureux mais pour sa part, Jules avait fini par éclater de rire tant elle trouvait cette situation ridicule. Elle avait fini par s’en aller et ils ne s’étaient plus jamais parlé en dehors des meetings obligatoires. C’était un peu une hantise qu’elle avait encore aujourd’hui mais maintenant qu’elle l’avait retrouvé lui, elle n’avait plus à avoir peur puisque c’était bien celui qu’elle voulait avoir et que c’était son prénom.

Jamais elle ne pourrait s’imaginer avec quelqu’un d’autre parce qu’elle avait rêvé de le retrouver pendant des années et aujourd’hui, elle ne voulait pas prendre le moindre risque de le perdre. C’était aussi pour ça qu’elle avait fait en sorte que tout soit parfait et qu’elle avait fini par se blesser. Apparemment cela faisait rire son rendez vous du soir et elle rentra dans son jeu. Il valait mieux en rire qu’en pleurer de toutes façons. « J’en ai trop fait à quel niveau ? De la robe ? Il est toujours tant que j’aille passer mon jogging tu sais. » Elle se mit à sourire encore une fois parce qu’elle le trouvait adorable, comme s’il faisait en sorte d’être parfait, comme toujours. Il avait toujours fallu qu’il fasse tous les efforts du monde pour montrer qu’il maitrisait tout mais à certains moments, elle avait réussi à voir des failles en lui et le simple fait qu’il ne cherche pas à les cacher avec elle lui faisait du bien. Quant à elle, elle se sentit toujours bien plus détendue avec lui, comme là à se la jouer grande star juste pour le faire rire et l’évidence, lorsqu’elle voyait le sourire qu’il avait sur le visage, elle se disait qu’elle avait réussi son coup. « Espèce de pervers, t’en profites pour me mater en plus… je suis… totalement d’accord avec ça, te prives pas c’est fait pour. » Elle se mit à rire alors qu’elle regardait à l’intérieur du frigo pour voir ce qu’ils allaient pouvoir boire pour cette soirée. Elle était très concentrée jusqu’à ce qu’elle sente les mains de Spencer se poser sur sa taille et son visage se lover dans son cou. Elle ferma ses yeux quelques secondes. « Huum, qu’est-ce que ça a pu me manquer… tu devrais arrêter de bosser autant. » lui dit-elle avant de se retourner vers lui et de passer de nouveau ses bras autour de son cou. « Par contre, si tu continues comme ça, j’vais encore avoir envie de t’embrasser et j’suis pas sûre que tu réussisses à voir le programme de la soirée. » Elle l’embrassa furtivement avant de se défaire de son emprise et d’aller chercher la bouteille de vin qu’elle avait prévu pour ce soir. « Pour ce soir donc, j’ai fait à manger, le rôti est au four, les pommes de terre aussi, ça sera cuit d’ici quelques minutes donc j’espère que tu as faim. » Elle lui avait raconté ça en même temps qu’elle servait les verres et qu’elle lui en mettait un dans la main. « Et oui, monsieur le médecin, premier véritable rendez vous en treize ans donc forcément je suis stressée. Pizza et DVD ça me paraissait un peu trop peu donc il a fallu que j’me creuse la tête tu vois. » Elle avait tellement peur de ne pas réussir à faire les choses comme il fallait. Il avait toujours été parfait et elle ne voulait pas le décevoir.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Spencer GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 335
Crédits : Ma face.
Avatar : Joshua Jackson
Pseudo : Fictifs-Therapy.
Âge : 36 ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: (Spencer) I think I'm in love again   Jeu 23 Fév - 16:30


❝ I think I'm in love again. ❞Jules
+
Spencer
Spencer n'avait jamais eu l'âme d'un rêveur, bien au contraire, il était terre à terre au possible. C'était certainement une question d'éducation, ayant appris à ses dépens que vivre était quelque chose de difficile et que pour y arriver, il fallait parfois faire du mal à autrui. Il avait pris à coeur cette mission et s'il avait blessé des gens autour de lui, c'était en toute connaissance de cause, ne le regrettant pas le moins du monde. D'ailleurs, il y avait peu de choses que Spencer était prêt à regretter: il y avait toujours eu un but derrière chacune de ses actions, même si celles-ci étaient plus égoïstes qu'autre chose. Dans son crâne, Gardner avait des choses à accomplir dans cette vie et il ne pouvait pas se permettre de faillir quand son ambition semblait sans limite. C'était très certainement faux, tout cela avait bien plus l'air d'une image qu'il voulait rendre plutôt qu'un réel désir d'écraser les autres par pur narcissisme. Spencer était quelqu'un de faux, il ne savait pas comment rétablir cette vérité, encore moins s'il en avait véritablement envie parce qu'au moins, avec ce caractère là, personne ne lui marchait sur les pieds et il ne se retrouvait jamais malheureux comme il avait toujours toutes les cartes en main pour gérer son destin. C'était alors peut être pour cette raison qu'il ne s'était pas fait prier deux fois avant de tourner le dos à Jules bien des années auparavant. Certes, c'était facile de dire adieu à une histoire qui n'en avait jamais été réellement une sur le papier mais c'était bien plus dur de se montrer sous son vrai jour et d'exprimer de réels sentiments pour une femme. Spencer n'y était jamais arrivé, avec personne, parce qu'il était totalement bloqué lorsqu'il s'agissait d'être honnête. Qu'allait-il faire maintenant qu'il semblait prêt à s'engager dans quelque chose avec Jules Matters? Là encore, il n'en avait pas la moindre idée puisque c'était la première relation qu'il choisissait pour autre chose que parce qu'il avait à y gagner quelque chose au bout du compte. Son mariage avec sa femme avait été de cet acabit et les quelques autres relations qu'il avait pu avoir n'avaient existé que parce qu'elle lui avait permis d'obtenir telle ou telle opération pendant son internat. Aujourd'hui, Spencer était bien loin de tout cela étant donné qu'il était un chirurgien respecté et c'était lui qui était la cible des faucons potentiels. Il ne prenait que ce qu'il désirait et puis, il s'en allait... Du moins jusqu'à quelques semaines de cela. Désormais, l'affaire était bien plus complexe qu'un simple jeu de séduction au beau milieu d'un hôpital. Spencer s'exhibait avec Jules, même si c'était des gestes discrets dans les couloirs de l'hôpital quand la jeune femme passait rapidement pendant sa pause, il n'empêchait que c'était quelque chose que tous ses collègues assimilaient comme une véritable relation. Que faire de cette information? Spencer n'en avait, là encore, pas la moindre idée mais il se disait qu'il pouvait au moins se laisser tenter par tout cela, pour au moins voir où le tout allait bien pouvoir les mener même si c'était effrayant et probablement très surprenant pour une personne comme lui.

Cette soirée avec Jules lui apporterait peut être quelques réponses, si elle ne se tuait pas de maladresse avant cela. Heureusement, Spencer était arrivé au bon moment pour la sauver de son manque d'agilité avec du verre par terre. Elle allait vivre, c'était le principal et ainsi, Spencer n'aurait pas à retourner à l'hôpital qu'il venait de quitter après une longue journée de garde. Non, il ne voulait pas que le moindre événement puisse venir gâcher leur première soirée ensemble sans qu'il n'y ait d'ombres au tableaux entre leur vie professionnelle et personnelle respective. Ce soir ne serait marqué que par Jules et Spencer, ensemble, sans conditions ou date de péremption, juste profiter de ce que l'instant avait à leur offrir, même si ce n'était pas parfait ou normal en vue de leur situation. Qui pouvait se targuer de retrouver un amour d'été treize années plus tard? Peu de personnes avaient la chance de pouvoir se laisser tenter par cette perspective mais pour eux deux, c'était le cas alors Spencer voulait que tout soit le plus simple possible, au moins pour la soirée à venir. Jusque là, tout semblait se dérouler de la bonne manière avec Jules qui se pavanait sous les yeux lubriques du jeune médecin. Il devait avouer que son désir pour elle n'avait jamais disparu toutes ces années et lorsqu'elle s'apprêtait aussi joliment, Spencer ne pouvait qu'admirer, en simple homme. "A tous les niveaux sûrement, nourriture incluse, j'suis sûr... Mais non, j'ai la sensation que t'y as mis du temps et de l'énergie dans ce style alors, j'compte bien t'laisser conserver tout ça maintenant." Oui, maintenant parce que pour plus tard, c'était une bien autre affaire. Ils avaient un temps fou à rattraper et les dernières semaines avaient définitivement été longues avec cet emploi du temps qui ne semblait se décharger. Forcément, le regard de Spencer ne pouvait que passer sur les courbes de sa jolie Jules, souriant alors qu'elle l'insultait avec bonne humeur. "Ah bah voilà, t'aimes que j'sois pervers avec toi alors, on a pas de soucis là." Il lui avait fait un clin d'oeil avant de venir se coller contre elle, sa tête reposant sur son épaule, heureux de la sentir dans ses bras après tout ce temps. Il y avait des choses qui ne changeaient jamais et cette espèce de tendresse que Spencer mettait à l'oeuvre quand il était avec la brune en était une, c'était un besoin autant qu'une envie. "C'vrai ce que tu dis, j'devrais... Mais qui sauverait le monde? Et puis, toi aussi, t'as eu du mal à m'caser dans ton emploi du temps de super maman." L'un comme l'autre avaient eu bien du mal à gérer tous les aspects de leur vie ces derniers temps mais ils allaient rattraper l'affaire assurément ce soir là. "Oh bah mince, ce serait bête de commencer par le dessert sans avoir goûté à tous les plats d'abord, t'as raison..." Et il la regardait s'éloigner avec un sourire faussement angélique. A vrai dire, Spencer se fichait pas mal du programme du moment qu'il pouvait profiter de la présence de Jules à ses côtés. Apparemment, elle avait tout de même prévu un bon repas et de quoi les occuper, tant mieux, la soirée n'en serait que plus intéressante pour le coup. "Si j'ai faim? Pire que ça même, j'ai pas mangé un bout d'toute ma garde alors j'vais m'régaler de ton festin... Mais t'avais pas d'raison d'te stresser, on en a fait combien de soirées pizza et DVD par le passé justement? J'm'en suis jamais plaint non plus... Tout ce qui compte, c'qu'on s'retrouve tous les deux, après tout, le reste c'qu'artifices." Spencer leva son verre vers elle avant de boire une gorgée, s'asseyant à la table que Jules avait préparé pour l'occasion. "Alors, qu'est ce que j'ai raté dans la vie de Jules Matters ces dernières semaines en dehors de cette tendance à la maladresse pour m'appeler à l'aide?" Il but une nouvelle gorgée avec son sourire malicieux, définitivement bien heureux de se retrouver ainsi, si simplement avec elle, comme si treize années venaient d'être effacées en un clin d'oeil.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 144
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: (Spencer) I think I'm in love again   Ven 24 Fév - 0:43


❝ I think I'm in love again. ❞Jules
+
Spencer
Après toutes ces années perdues. Après tous ces rendez vous ratés. Jules avait pensé qu’elle ne retrouverait plus jamais une personne qui pourrait la faire se sentir aussi bien, se sentir femme à nouveau. Elle n’avait que dix neuf ans à l’époque, bien consciente du fait qu’elle était loin d’être encore une femme mais Spencer lui avait montré que ce n’était pas l’âge qui faisait de nous un enfant ou une femme. Oh non, avec lui, elle s’était sentie bien plus femme que ce qu’elle avait pu se sentir depuis toutes ces années. Pourtant, elle avait changé ses vêtements, mettait de nouvelles robes bien plus saillantes et moulantes, faisant ressortir sa féminité mais elle n’était pas plus femme… jusqu’à présent en tout cas. Non, elle avait fini par endosser son rôle de mère à merveille et elle avait fini par oublier peu à peu celui de femme tout simplement. Elle qui avait toujours tout fait par elle-même, Jules se rendait compte qu’elle avait besoin de quelqu’un d’autre pour faire ressortir la femme qui se trouvait en elle. Jules avait dû l’enfouir bien trop profondément pour réussir à la retrouver et maintenant, seul le regard de Spencer posé sur elle lui permettait de retrouver cette femme forte, belle et attirante qu’il voyait devant lui. Ce regard lui donnait toujours le sourire parce qu’elle ne se sentait jamais aussi belle et désirée qu’avec lui. Des hommes, elle en avait eu d’autres. Pas une multitude non plus mais il y en avait eu et même s’ils l’avaient désirée, ce n’était pas ce qu’elle pouvait voir au travers de son regard à Lui. Elle avait l’impression qu’il voyait la plus belle femme de la Terre, celle qu’il avait le plus désirée au cours de toute sa vie et qu’il avait enfin la possibilité de retrouver aujourd’hui. Lorsqu’ils avaient été sur le bateau, elle avait ressenti cela aussi et à peine quelques minutes après qu’elle ait eu cette impression, elle l’avait vu l’embrasser puis venir poser ses mains sur elle pour pouvoir la sublimer et faire grimper le plaisir en elle. Ce plaisir qu’elle n’avait pas non plus ressenti depuis toutes ces années. Peut être qu’elle avait eu des partenaires plus doués que lui au lit mais il y avait tellement de sentiments entre eux que tout était beaucoup plus merveilleux. On s’en retrouvait d’autant plus impressionnés lorsque ces sentiments étaient enfouis profondément depuis toutes ces années.

Aujourd’hui, ils avaient décidé que ces sentiments ne devaient plus rester cachés au fond d’eux puisqu’ils tentaient de se lancer dans une aventure qu’ils ne connaissaient pas ensemble. Ils avaient eu une relation exclusive pendant ces deux mois de vacances mais ils n’avaient été que tous les deux. Ils n’avaient jamais dû être en public face à des personnes qui les connaissaient ou qu’ils reverraient par la suite. Aujourd’hui, tout était différent parce qu’ils étaient dans la ville où ils vivaient tous les deux et que tout le monde pouvait les voir. Ils allaient devoir se faire à l’idée qu’ils étaient en train de se lancer dans l’aventure des véritables couples sur ce coup. Un couple dont les protagonistes semblaient déjà fous l’un de l’autre vu comme ils se regardaient. « Ouh, trop généreux de ta part de vouloir me laisser mes vêtements. » Elle se mit à rire, comme d’habitude depuis le début de ce rendez vous-même s’il avait été un peu trop chaotique. Quelle idée aussi de se couper la main pile le soir d’un premier rendez vous officiel avec son… petit ami ? c’est bien comme ça qu’elle pouvait l’appeler ? Elle n’en savait rien mais elle était déjà satisfaite de ce qu’ils vivaient alors elle ne voulait pas se poser trop de questions. Encore moins lorsqu’elle le sentait se coller contre elle après avoir laissé sous entendre qu’il la regardait vraiment de manière perverse. Elle riait encore de bon cœur lorsqu’il la prenait dans ses bras et qu’elle se laissait aller à soupirer en disant qu’elle aurait aimé pouvoir le voir plus souvent. « Y a d’autres médecins dans ton service… je sais sûrement moins doué que toi mais au moins ça te permettrait de venir le mardi soir quand Rose a son cours de musique. Tu vois… j’ai du temps dans mon emploi du temps de maman de l’année. » Elle frotta son nez contre le sien en disant cela même si au fond, elle ne pouvait s’empêcher de se dire qu’elle était loin de la mère de l’année vu ce qu’elle cachait à sa fille et à Spencer. « Qui a dit que c’était du sexe pour le dessert ? Je te trouve bien présomptueux de penser ça… ce n’est que notre premier rendez vous enfin voyons. » Elle prit un air faussement choqué avant de s’éloigner pour remplir leurs verres. Cela ne lui prit pas longtemps avant qu’elle ne lui apporte son verre et qu’elle en prit une gorgée pour enfin entamer cette soirée. « Tant mieux alors parce qu’il y a de quoi manger, j’sais jamais doser. Mais justement, on était des gamins, on avait pas trop d’autres choix que pizza et DVD, maintenant on peut au moins faire semblant d’être plus distingués non ? Mais t’as raison, l’important c’est qu’on soit ensemble. » En tout cas, si ce n’était pas encore le cas, c’était ce qui devait arriver, c’était la seule chose qui devait compter maintenant. Elle voulait retrouver ce qu’ils avaient eu par le passé et réussir à aller de l’avant pour rendre tout ça encore plus beau que cela n’avait déjà été par le passé. Peut être que si leur relation était assez forte, il ne lui en voudrait pas de lui avoir caché la vérité avant d’être sûre de ce qu’ils étaient l’un pour l’autre. « Ces dernières semaines ? Et bien, les examens de fin d’année avec un nombre incalculable de copies à corriger et une fois que j’ai réussi à m’en sortir, la préparation du voyage scolaire de Rose.. c’était un peu compliqué. Et toi ? monsieur j’suis fier de jouer le sauveur de ma copine et j’m’en vante. » Outch… elle n’avait pas encore parler d’eux en tant que véritable couple et là, elle l’avait sorti comme si c’était la chose la plus naturelle au monde.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Spencer GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 335
Crédits : Ma face.
Avatar : Joshua Jackson
Pseudo : Fictifs-Therapy.
Âge : 36 ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: (Spencer) I think I'm in love again   Ven 24 Fév - 1:16


❝ I think I'm in love again. ❞Jules
+
Spencer
Quand on avait un ego comme celui de Spencer, vivre une vie merveilleuse était tout de suite une affaire plus compliquée. Les hommes comme lui ne faisaient confiance à personne d'autre qu'à eux mêmes alors que cela aurait probablement dû être l'inverse en vue des actions qu'ils étaient capables de commettre pour se sentir mieux dans leurs baskets. Spencer n'était pas spécialement bon quand on prenait ce fait en considération et pourtant, il n'était pas né ainsi. Au contraire, il avait tout eu au niveau de son éducation pour le pousser à devenir meilleur que le piètre homme qu'il était à l'heure actuelle. Ses parents lui avaient inculqué des valeurs d'amour et de respecte, des valeurs qu'on ne retrouvait décidément pas dans son parcours de vie. Qu'y avait il d'honorable à se moquer des autres et les écraser pour arriver en haut du podium avant eux? Spencer était devenu médecin surtout pour cette raison d'ailleurs parce que c'était un métier où l'ego comptait plus que tout. Sans cela, il n'y avait aucune possibilité de survivre dans un tel domaine et bien entendu, il était un des meilleurs dans ce qu'il faisait. Spencer n'avait peur de rien quand un blessé grave débarquait aux urgences et il avait vite été de ceux qui ne faisaient confiance qu'à son instinct, ayant des problèmes d'autorité avérés mais on le respectait pour sa capacité de jugement exceptionnel. On ne pouvait pas lui enlever cela, Gardner était un atout non négligeable dans son métier, c'était dans tout le reste qu'il était le problème principal. Il avait ruiné la vie de beaucoup trop de personnes pour avoir encore une chance à la rédemption. Il mentait à sa famille depuis des années, se sentant bien plus à l'aise dans le rôle de l'homme parfait que celui qui avait des failles parce qu'il avait vécu justement. Il avait menti à des femmes, plus qu'il n'aurait dû et qu'il ne le devait encore, tout cela parce qu'il avait peur de se révéler à autrui et qu'on l'aime moins pour cette raison. Pour autant, Spencer n'avait jamais pu se résoudre à mentir à Jules. Lorsqu'elle lui demandait quelque chose par le passé, il avait toujours fait en sorte d'être honnête, ce qui tranchait grandement avec son attitude habituel. Quel Spencer croire au bout du compte? Lequel était-il vraiment? C'était une affaire bien difficile à démêler vu tous les éléments qui devaient entrer en ligne de compte pour la résoudre. Spencer était peut être uniquement un homme qui avait tenté de survivre dans un monde de requins alors il s'était adapté à son environnement en changeant son comportement en fonction des requêtes qu'on avait à son égard. Et avec Jules, il se sentait en sécurité par rapport au monde extérieur alors il se révélait comme la vraie personne, l'âme derrière le bonhomme de fer et d'acier. Ce n'était pas un rôle plus facile pour autant parce qu'être sincère demandait un travail immense sur soi même et qui savait combien de temps Spencer était-il capable de tenir dans un rôle demandait autant d'efforts et d'énergie?

Le médecin n'avait pas franchement envie d'apprendre la réponse ce soir là parce qu'il était question de toute autre chose que de ses fidèles névroses. Non, le jeune Gardner n'avait pas pu avoir la compagnie de Jules en tête à tête depuis plusieurs semaines et ce n'était franchement pas le moment de se poser tout un tas de questions sur son mode de vie et tout ce qu'il pourrait changer pour se conformer à l'image qu'il voulait renvoyer à la jolie brune. Pour le moment, Spencer se contentait de l'admirer et c'était tout à fait ce dont il avait besoin, le reste n'était qu'un décor bien secondaire. "Tu m'connais, la générosité, c'ma plus belle qualité..." Une bien belle ironie en vue de son égoïsme latent ces dernières années et Spencer en avait suffisamment conscience pour sortir un rire ironique. Comme à l'accoutumée, il ne désirait pas mentir à Jules, alors il ne le faisait pas, plaisantant plutôt que d'émettre tout haut ce qui clochait chez lui et il y avait trop d'éléments pour qu'il commence à les énoncer maintenant. Il s'agissait avant tout de profiter des instants qu'il partageait avec Jules, même si celle ci montrait son agacement après des semaines sans avoir pu le côtoyer et Spencer ne put que hocher la tête en l'écoutant. "T'as justement expliqué le pourquoi... En tant qu'excellent élément, j'm'en voudrais de pas être là pour des gens qu'en ont besoin... Mais à l'avenir, j'tâcherais d'échanger toutes les gardes du mardi soir, ça t'va comme compromis?" Spencer qui envisageait ce genre de changements dans sa vie, c'était une première, une preuve que tout pouvait arriver au bout du compte. Il fallait dire que Jules était là à frotter son nez contre le sien avec malice et Gardner ne pouvait rien faire d'autre que d'exposer son envie de la voir plus fréquemment également. "Notre premier rendez-vous... Parce qu'y a treize ans nos dizaines de rendez-vous, ça compte pas? J'croyais, excuse moi, on s'était pas mis d'accord sur la question." Il lui fit un clin d'oeil joueur parce que tout finissait toujours par tourner autour de leur passé commun, un passé qui avait laissé des traces indélébiles sur le coeur de Spencer, même s'il ne le confessait jamais réellement. En attendant, il partageait un verre avec Jules et tout semblait se dérouler à merveille à nouveau, bien loin du sang qui coulait de quelques minutes auparavant. "On est plus distingués sur le papier seulement, tu crois pas? Un médecin, une prof à la fac'... Mais toi et moi, on sait très bien qu'on est aussi les deux idiots qui faisaient des batailles de polochons sur du Queen et j'suis pas sûr que ça ait changé alors peu importe la nourriture tant qu'on est nous mêmes, non?" Il vint faire tinter son verre contre le sien en susurrant ses mots. Tant de souvenirs les liaient, tant d'instants inoubliables qui devaient être peu à peu remplacés par ceux qu'ils créaient aujourd'hui. "Wow, c'pire qu'une vie de ministre que t'as et t'es pas fatiguée de temps en temps? Parce que j'ai pas l'droit d'être fier d'être un super médecin? Justement, pense à toutes les femmes qui seraient jalouses d'être à ta place et d'avoir un copain capable de s'la jouer Docteur Mamour dans ta cuisine. Réalise ta chance, Jules, sérieusement." Il lui faisait un sourire séducteur, ne cherchant même pas à nier le statut que Jules lui avait imposé dans ses paroles. "De mon côté, métro, boulot, dodo, mais surtout boulot, j'te l'avoue, la grippe a été destructrice cette année, sans compter les accidents à cause du mauvais temps. Alors, j'suis bien moins intéressant que la vie de madame la ministre ici présente. J'suis honoré d'avoir une micro place dans ton emploi du temps ce soir pour le coup."" Et Spencer vint lui baiser la temps avant de se rasseoir, son regard passant de son verre au visage de la jeune femme. Ils avaient tant grandi tous les deux et ce n'était probablement que le début, d'ailleurs.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 144
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: (Spencer) I think I'm in love again   Jeu 2 Mar - 23:34


❝ I think I'm in love again. ❞Jules
+
Spencer
Sa vie entière depuis la fin de son adolescence avait tourné uniquement autour du fait de devenir une bonne mère. Chaque jour, elle se demandait si elle était arrivée à ce but là. Elle voyait l’air ronchon disparaître du visage de sa fille lorsqu’elle posait son chocolat chaud devant elle le matin. Elle la voyait sourire pendant son sommeil. Elle avait l’impression de la voir s’épanouir de jour en jour. Pour toutes ces choses là, elle avait l’impression d’avoir plutôt bien géré son rôle de maman. En revanche, elle ne pouvait s’empêcher de se demander quand finirait par arriver le jour où elle allait merder. C’était facile d’être parfaite tant que l’enfant était en bas âge. Après tout, on était souvent une personne adulée par sa descendance jusqu’à ce qu’elle atteigne l’adolescence. Cet âge merveilleux où l’on se retrouve assez grand pour comprendre que nos parents sont loin d’être infaillibles et dans le cas de Jules, le travail serait encore plus facile pour sa fille. En effet, deux parents cela signifiait qu’il y avait partage du temps pour trouver les failles de chacun mais elle était seule. Cela voulait dire qu’il ne faudrait pas beaucoup de temps à se petite merveille pour se rendre compte de tout ce qui pouvait aller de travers dans sa vie. En plus, si son père venait y mettre son grain de sel, elle savait que tout serait vite terminé pour elle. La preuve, elle commençait à déconner à plein tube si elle se mettait à le voir en cachette. Il suffisait que sa fille parte en voyage scolaire pour qu’elle le fasse venir chez elle afin qu’ils aient un vrai rendez vous après avoir couché ensemble. Est-ce que c’était réellement dans ce sens que l’on devait faire les choses normalement ? non, mais en même temps quand on connaissait un peu leur histoire, elle pouvait certifier qu’il n’y avait pas de règles établies à l’avance pour eux. Ils avançaient à l’aveuglette parce que rien de ce qu’ils avaient vécu par le passé ne pouvait se comparer à ce qu’ils vivaient aujourd’hui. Quand elle était encore en train de l’attendre, elle se demandait bien comment les choses pourraient se passer. Ils étaient des adultes maintenant et elle, une mère, elle ne pouvait plus se permettre de se poser des questions comme de savoir ce qu’ils étaient vraiment l’un pour l’autre. Elle avait besoin de le savoir et pourtant, elle n’arrivait pas à mettre une réponse là-dessus. Peut être était-ce parce qu’elle avait peur de la réponse qu’il pourrait lui apporter. Certes, il ne la repoussait pas lorsqu’elle venait à l’hôpital, il lui offrait même un baiser mais il était toujours suivi d’un regard autour comme s’il avait peur que l’on puisse les voir. peut être n’était-il pas à l’aise avec l’idée de mettre sa vie privée en avant de cette manière mais elle besoin de sentir qu’elle n’était pas une fille comme une autre, pas une simple fille rencontrée pendant un été qu’il avait l’occasion de retrouver pour une histoire aussi fugace que la première. Non, elle ne pourrait jamais se pardonner d’avoir mis en péril sa relation avec sa fille simplement pour une amourette qui n’était finalement qu’à sens unique.

Pourtant, elle se souvenait bien que c’était Spencer qui avait insisté pour qu’ils essayent de faire quelque chose ensemble et malgré toutes les peurs qu’elle avait en elle, Jules avait fini par accepter. Cet homme était bien trop présent dans son corps, dans son âme et dans son cœur pour qu’elle puisse passer à côté de cette occasion même si cela signifiait de lui faire du mal un jour. Cela ne fit que lui rappeler un peu plus son égoïsme lorsqu’il lui dit qu’il n’était que générosité. Il se vantait toujours un peu mais cela n’empêchait pas la jeune femme de se sentir coupable l’espace d’un instant alors qu’il était en train de terminer de soigner sa blessure. La suite de ses paroles faisant encore plus écho à son égoïsme puisqu’elle voulait le soustraire à ses patients. « Moi aussi j’ai besoin de toi Spencer… » On ne pouvait pas faire plus égoïste que cela et en même temps, ses yeux brillants posés sur les siens ne pouvaient pas faire plus romantiques en même temps. « … Mais bon, peut être pas tous les mardi, à force je vais finir par croire que tu es accro à moi. » Elle baissa légèrement les yeux en souriant devant cette manière de retourner la situation alors que c’était elle qui venait presque de le supplier de le voir un peu plus souvent. « Parce que j’t’ai fait attendre dix rendez vous avant de coucher avec toi ? Wow, j’suis trop forte, j’sais pas comment j’ai fait sérieux… Après j’ai jamais dit que je couchais pas au premier rendez vous. J’ai juste dit que tu étais présomptueux de l’envisager sans que j’en ai parlé. » Elle étira ses lèvres afin de llui faire un magnifique sourire dont elle avait le secret. Elle était décidément réellement heureuse lorsqu’il était dans les parages et lorsqu’elle se mettait à sourire de la sorte, elle ne pouvait s’empêcher de se dire qu’elle méritait un peu de ce bonheur même si elle ne se l’appropriait pas du mieux qu’elle l’aurait pu. Elle ne méritait peut être pas ce verre qu’elle était en train de boire avec lui mais elle voulait en profiter en tout cas. « On est peut être pas beaucoup plus distingués mais hors de question les batailles de polochon. Plus jamais je veux ramasser des plumes par terre. Surtout qu’au bout de trois plumes tu ramasses plus rien toi. » Elle se mit à rire en cognant son verre contre celui de son amant qu’elle avait fini par qualifier de son copain sans même faire vraiment attention. La formulation était sortie d’elle-même et maintenant elle se retrouvait avec ses mots dans l’air sans pouvoir les reprendre, se demandant ce qu’il allait pouvoir en penser. Peut être qu’elle allait finir par avoir sa réponse sur ce qu’elle se demandait sur ce qu’ils étaient l’un pour l’autre aujourd’hui. « Si si, j’suis fatiguée, d’ailleurs j’pense que j’vais te laisser pour aller me coucher là. » Elle poussa même le vice en se mettant à bailler pour répondre à sa question. Puis elle se mit à sourire en l’entendant se vanter tout en sachant pertinemment qu’elle souriait plutôt parce qu’il avait confirmé qu’il était bien son copain. Elle vint alors passer ses bras autour de son cou. « Je réalise t’en fais pas. Mais j’espère que ces femmes réalisent aussi que pour avoir un docteur à domicile faudra du courage. Faudra faire avec leur emploi du temps de ministre et leur égo démeusuré. » Elle rit légèrement avant de poser chastement ses lèvres sur les siennes. « Mais surtout, faut qu’elle sachent qu’elles vont devoir chercher ailleurs parce que je partage pas. » Elle se montrait possessive, mais en même temps, après toutes ces années sans lui, elle ne pouvait pas prendre le risque de le perdre. Elle ne le voulait pas. Elle voulait surtout profiter de cet instant alors qu’elle s’asseyait à table après avoir amené quelques amuse gueule et qu’il lui raconta un peu sa semaine. « Tu plaisantes là ? J’ai toute la semaine de libre avant que Rose ne rentre, c’est toi qui est jamais dispo. D’ailleurs… tu restes dormir ici ou t’es de garde demain matin ? » demanda-t-elle en prenant un petit four comme si c’était une question totalement anodine pour un couple alors qu’elle voulait savoir si elle aurait l’occasion de dormir dans ses bras, dans un vrai lit, dans une véritable maison comme le faisait tous les vrais couples. Ils avaient beau se considérer comme copain et copine, ils n’avaient pas encore vraiment pas avoir ce genre de vie ensemble.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Spencer GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 335
Crédits : Ma face.
Avatar : Joshua Jackson
Pseudo : Fictifs-Therapy.
Âge : 36 ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: (Spencer) I think I'm in love again   Ven 3 Mar - 18:03


❝ I think I'm in love again. ❞Jules
+
Spencer
Personne n'était parfait et surtout, personne ne pouvait l'être. Tout ce qui était encore possible, c'était de donner l'illusion à autrui qu'on était le plus proche de ce standard puéril. Spencer était de ceux qui voulaient faire croire au monde entier qu'il était l'homme idéal quand il n'était même pas certain d'atteindre la moyenne des personnes convenables. Il avait fait bien trop d'erreurs par le passé pour être vraiment considéré comme une personne digne de confiance. A vrai dire, lui même ne se faisait pas confiance. Spencer n'avait fait que tromper les gens qui lui manifestaient un tant soit peu de respect et oui, il avait piétiné leur foi en lui un nombre de fois incalculables, jusqu'à perdre la moindre once de dignité qu'il pouvait encore garder au fond de lui. Le problème, c'était lui, Spencer Gardner, et personne d'autre. Pourtant, c'était la seule vérité que le principal intéressé ne pouvait pas accepter. Non, il ne pouvait pas être médiocre et même s'il l'était, il était absolument hors de question que les gens autour de lui l'apprennent. Il en était encore à ce stade là alors qu'il avait dépassé la trentaine depuis bien longtemps désormais. Qu'allait-il advenir d'une âme aussi abîmée que la sienne? Il y avait de quoi avoir de nombreux doutes sur l'avenir de Gardner mais à dire vrai, il y avait toujours un espoir et sur ce coup là, l'espoir avait même un visage et un nom, Jules Matters. Cette femme avait toujours été celle qui permettait au jeune médecin de se diriger vers la lumière, même quand il faisait les pires erreurs et qu'il mentait autour de lui. Avec elle, il se comportait tout à fait différemment, justement parce que Jules n'avait pas l'air d'attendre de lui qui soit l'excellence incarnée, elle désirait juste qu'il soit fidèle à ce qu'il était. Autant dire que ce n'était pas quelque chose d'aisé pour quelqu'un comme Spencer qui s'était tellement habitué à vivre dans le faux semblant qu'il était même devenu le faux semblant. L'exception se faisait toujours en présence de Jules et il était donc devenu évident que Spencer soit devenu quelqu'un de meilleur au cours de ces dernières semaines, même s'il n'avait pu voir la jeune femme qu'à de courtes occasions. Cela n'empêchait pas le jeune brun de faire des efforts pour être plus sociable et agréable avec ses collègues, de même qu'il avait décidé d'arrêter de draguer la moindre femme du personnel, pensant plus à Jules qu'il ne le faudrait en la matière. Il avait même pour ainsi dire officialisé cette relation en laissant Jules l'embrasser dans le couloir de l'hôpital quand n'importe qui pouvait être témoin de la scène. Spencer avait l'air de ne pas s'en faire, mais à l'intérieur, c'était tout à fait différent bien entendu. Il avait juste peur de ne pas être à la hauteur d'une femme comme Jules qui avait l'air sincère et honnête en tous points quand lui n'arrivait à gagner qu'en mentant ou trichant. Ils étaient radicalement différents et ce qui les rapprochait, c'était ce fol été qu'ils avaient partagé et qui les avaient marqués pour la vie. Spencer voulait faire croire que ce n'était pas le cas mais il changeait en présence de Jules, il était plus franc, plus déterminé aussi et aussi joueur qu'au premier jour. Oui, il redevenait ce jeune adulte qui n'avait peur de rien et qui n'essayait pas de mentir sur ce qu'il désirait de la vie... Sauf qu'il oubliait qu'il n'avait plus vingt trois ans et qu'il n'était pas en mesure d'effacer la dernière décennie de mauvaises actions qu'il avait passé.

Pour le moment, Spencer avait fermé la boîte de Pandore dans un coin de son esprit, préférant amplement se concentrer sur ce rendez-vous avec la jeune Matters. Il ne savait pas ce qui était écrit dans leur avenir commun, ou si même il devait y avoir un avenir commun pour eux, mais il avait juste envie de se laisser tenter pour le moment. Rien n'était facile parce qu'ils étaient des personnes avec des modes de vie bien distincts, Jules étant mère avant tout et Spencer, lui médecin dès la première heure de la journée. Cela les forçait à avoir des emplois du temps qui se contredisaient et ne leur permettait pas de se voir autant qu'ils ne l'auraient certainement souhaité. Au cours des dernières semaines, ils n'avaient fait que se croiser et il était temps qu'ils mettent les choses au clair pour que les circonstances soient différentes pour eux. S'ils devaient vivre cette relation, vraiment la vivre, ils allaient devoir organiser leur vie respective de manière bien différente pour offrir du temps à leur couple. Spencer ne savait pas vraiment comment ils allaient accomplir un tel miracle mais il avait probablement envie d'essayer, sans le dire pour autant. A l'heure actuelle, le jeune urgentiste ne pouvait qu'être tiraillé entre ses engagements professionnels et le besoin de lui qu'exprimait Jules. "Ca, j'ai bien vu, j'suis pas là et directement, tu essayes de t'ouvrir les veines mais franchement, faut pas, Jules..." Il prenait sa déclaration avec espièglerie parce qu'il savait justement que cette réalité était la leur, autant celle de Jules que la sienne même s'il n'était pas en mesure de le confesser. Non, à la place, il pouvait faire une petite plaisanterie, une qui répondait parfaitement à celle de Jules par la suite. "Si c'toi qui as tant besoin de moi, j'vois pas ce qui t'ferait dire que ce serait moi l'accro de nos rencontres du mardi? Ta logique a l'air bancale, tu sais." Pourtant, il lui souriait avec un charme naturel parce qu'elle avait raison... Qu'il devienne accro à la politicienne était quelque chose qui pouvait potentiellement arriver en vue de leur vécu et de tout ce qu'il pouvait ressentir depuis qu'elle avait fait un retour fracassant dans son existence. Au moins, ils pouvaient encore faire comme si rien de ce qui leur arrivait n'était si important, oui en rire et jouer avec leur nouvelle réalité était quelque chose de plaisant, exactement ce dont Spencer avait besoin pour faire passer un message à sa partenaire. "C'justement pour ça que j't'ai précisé que c'était pas vraiment notre tout premier rendez vous..." Il lui fit un clin d'oeil avant d'enchaîner. "Mais j'ai pas dit pour autant que j'allais coucher avec toi ce soir, juste que c'était une possibilité vu à quel point j't'ai manqué." Il se mit rire, un air taquin se posant sur ses traits. Spencer aimait être aussi insouciant, il n'avait eu que peu d'occasions de l'être ces dernières années, certainement parce qu'il était toujours entraîné dans de sacrées histoires qui le rendaient plus malheureux qu'autre chose. Avec Jules, il n'était pas question d'un quelconque malheur mais bien de tout l'inverse parce qu'elle était cette femme unique à ses yeux, la seule qui avait valu le coup en plus de treize ans. "Si ça s'trouve, j'suis devenu un véritable homme d'intérieur en treize ans... Mais t'as raison, j'm'en voudrais de ruiner ta maison immaculée, j'sens tout l'travail derrière alors, on pourra s'contenter de sauter sur le canapé, comme des mômes." Ce n'était pas quelque chose que Spencer avait fait souvent, même dans sa jeunesse mais justement, retrouver Jules l'invitait à cette nostalgie, à cette envie d'arrêter de réfléchir et se prendre la tête sur tout ce qu'il ne contrôlait pas. Juste être avec elle, c'était ce qui lui suffisait à ce moment là. "Ca t'dérange pas si j'mange tout ce que t'as prévu tout seul et que j'fasse absolument pas la vaisselle tant que tu dors alors?" Encore un sourire malicieux qui s'étalait sur ses traits parce que Spencer savait que Jules ne partirait pas au lit de sitôt. La soirée était à peine entamée, ils n'en étaient encore qu'au premier verre et ils avaient encore tant de choses à partager avant d'en arriver au repos tant mérité dans leur vie bien remplie. Spencer posa ses mains sur la taille de la jeune femme alors que les siennes se perdaient autour de son cou, son sourire prenant le pas sur tout le reste à ce moment là parce que c'était simple d'être avec Jules. C'était simple de l'aimer, aussi incroyable que cela pouvait paraître pour quelqu'un comme Gardner. "Du courage ou de la chance parce que j'suis persuadé d'être facile à vivre avec mon ego et mon emploi du temps de l'enfer... J'offre plein d'avantages, justement... Mais apparemment, j'connais une prof de fac qui est un poil possessive donc ça complique la tâche pour le reste du monde, c'certain." Il ne connaissait pas bien ce côté de Jules, justement parce qu'ils n'avaient pas été assez intimes treize années auparavant pour se montrer possessifs l'un envers l'autre. Des choses avaient tout de même changé durant tout ce temps, Spencer ne pouvait plus en être surpris. Assis à table, Spencer piocha dans les amuse-gueules que la jeune femme avait ramené, retrouvant une conversation plus adulte soudainement. "Si t'as toute la semaine de libre, pourquoi tu m'as pas invité pour toute la semaine alors? La logique Matters est si particulière... J'bosse pas demain, j'ai décidé de prendre un jour, rien que pour tes beaux yeux, dis pas que j'suis pas généreux envers toi. Comme on s'est pas vus depuis un moment, j'décide même de t'consacrer vingt quatre heures d'affilée, j'me rattrape un peu ou pas?" Spencer n'était pas sûr d'être l'homme le plus sensible de la région mais il savait ce qu'il valait dans une relation, il avait assez d'ego pour savoir charmer une femme. "Mais là, c'le moment où tu m'dis que t'as cent copies à corriger, que tu fais quatorze heures d'affilée demain et que ton emploi du temps est aussi chargé que celui d'un médecin, non? Dans tous les cas, c'pas grave, ça m'laissera du temps pour envisager un plan pour vaincre ton aquaphobie pour obtenir une balade en mer avec toi." Spencer lui fit un clin d'oeil amusé en avalant un dernier amuse gueule, terminant son verre de vin pour l'occasion avant de poser sa main sur celle de Jules, le plus naturellement du monde. Tout était singulier ce soir, c'était ce que Spencer retenait au bout du compte.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: (Spencer) I think I'm in love again   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Spencer) I think I'm in love again
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Cathedral Heights :: home-
Sauter vers: