AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu as perdu ton ombre ? ♠ Austin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Amaryllis DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 100
Crédits : Avatar : OZYMANDIAS. ; Signature : neon demon; Gifs : MISSGOLIGHTLY & tumblr
Avatar : Naomi Watts
Pseudo : Trucpau
Âge : 45 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Tu as perdu ton ombre ? ♠ Austin    Dim 26 Fév - 17:48

Austin & Amaryllis
Let's talk about you and me

Balançant mon bras sur le côté, je heurtais le torse de mon mari. Je me rapprochais de lui en allant m’y blottir avant de déposer un baiser sur sa joue pour m’extirper du lit. C’était l’heure de se lever et de reprendre une routine que j’avais bien oublié et dont j’avais dû mal à m’habituer, le lever de Daisy et tout ce qui s’en suivait. J’allais prendre ma douche pour m’habiller d’une simple robe rouge avec des collants car le frais est encore là en ces jours-ci. Je sors une demi-heure plus tard pour aller chercher Daisy dans son lit, la réveillant avec un baiser sur le front, caressant sa joue par la même occasion. Quand elle dort, j’ai l’impression de revoir mes enfants petits et ça me fait un bien fou de me remettre là-dedans au final. Je descends lui préparer son petit-déjeuner le temps qu’elle se lève pour me rejoindre. Je sors des céréales, des fruits et des yaourts me joignant à elle comme tous les matins. C’était comme un rituel et une fois habituée à ce genre de chose il est difficile de s’en défaire. Une fois terminée, je l'envoie se laver les dents où j’entends les pas de Neil au passage, il est levé et ça veut dire qu’il nous reste vingt minutes avant de partir pour l’école. Tout un programme à respecter et je déteste quand on ne part pas à l’heure précise. Je m’atèle à la vaisselle pendant qu’elle termine de se préparer et je l’attrape au passage pour lui coller un bisou sur la joue le temps de lui enfiler son manteau. « Bisou à Neil. » J’aurais parfois tendance à dire papa mais c’est trop tôt et même ce n’est pas son père, nous sommes seulement ses… parents d’adoption prochainement. Secouant la tête, j’attrapais sa main pour l’emmener à la voiture où je l’attachais correctement derrière. Partant pour l’école, je déposais la petite quelques minutes plus tard, l’accompagnant à sa classe, n’ayant pas encore le courage de la laisser y aller seule. J’ai tellement peur qu’il lui arrive quelque chose que je suis trop prudente avec elle. Mais maintenant que je la sais en sécurité pour la journée, je dois partir pour mon boulot. Une journée bien remplit m’attend et avec deux employés en vacances, on ne risque pas de chômer. J’ouvre la boutique en remettant en place certaines choses qui dépassent des allées puis vais derrière le comptoir pour ouvrir l’agenda et voir mon planning même si je le connais par cœur. Je dois préparer les nouveaux bouquets pour la maison blanche, le dîner qu’organise le Président ce soir doit être parfait et il m’a chargé de faire les compositions florales qui décoreront la pièce principale. Je m’attaque à la recherche de fleurs avec de belles couleurs et surtout celles que je ne mets jamais chez eux. Ca peut faire nouveauté pour ce genre d’occasion et ça me plaît. Je suis en train de fureter entre les allées pour sélectionner les plants que je veux puis les notes sur mon calepin. J’entends la clochette dans la boutique et je me retourne pour aller voir qui c’est. Une fois que je suis lancée dans une mission, il m’est parfois incapable de voir que des personnes attendent d’être renseignées. Je fais claquer mes talons sur le sol pour voir de dos quelqu’un que je reconnaîtrais entre mille. Monsieur Austin. Le fameux copain de Chip. Je sens un sourire se caler sur mon visage et posant ma main sur son épaule, je lui fais face toujours avec ce sourire. « Mon dieu mais tu as perdu ton ombre ? » Ce n’était pas de ma faute si à chaque fois que je voyais Austin il était fourré avec Chippy. J’en étais rendue à me poser des questions et je devais avouer que ce petit tombait bien, je pouvais toujours faire jouer cette visite en ma faveur ? Me pinçant les lèvres, je posais mon cahier et mon stylo sur le comptoir, posant une main sur ma hanche en reprenant la parole. « Alors qu’est-ce qui t’amène Austin ? » Je voulais rajouter qu’il n’était pas prêt de trouver Chip ici mais je ne voulais pas paraître trop imposante et surtout trop immiscée dans la vie de mon fils. Car même si on ne discutait pas tout le temps Chip et moi, je savais l’observer et savoir ce qu’il faisait sans même qu’il le sache. Et oui, je suis une maman espionne.

_________________



Notre plus grande gloire n'est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. — Confucius.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 187
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Tu as perdu ton ombre ? ♠ Austin    Mer 8 Mar - 11:01

« N’oublie pas tes clés ! » J’attrapais le petit trousseau dans ma main que je lançais fermement à Adriano mon colocataire qui l’attrapait du premier. Riant, je m’amusais à embrasser ma main avant de souffler dessus pour lui dire au revoir. Lorsqu’il quittait l’appartement, je rangeais ce que nous avions sali en bonne ménagère de maison avant d’aller m’affaler sur notre canapé. Les journées de semaine étaient trop longues, Adriano allait suivre ses cours, ma petite bande d’amie allaient au lycée et moi je n’avais toujours rien à faire. Je posais mes yeux sur l’écran de télévision qui ne me tentait pas avant d’attraper mon téléphone pour faire le tour du peu de réseau sociaux que j’avais, à savoir instagram et snapchat. Je m’ennuyais, je ne savais pas quoi faire. Et j’avais encore de nombreuses heures à passer avant la fin des cours et/ou le retour de mon âme sœur, amicale évidemment. Je m’étais au moins décidé à me lever pour aller m’habiller. Je n’allais au moins pas resté en pyjama toutes la journée même si ça ne changerait rien. Une fois fait, j’allais faire un tour sur notre rebord de fenêtre pour admirer un peu la vue du quartier. Ca me rappelait un peu quand je le faisais depuis le toit de mon immeuble abandonné, quand je vivais encore dehors et que Chip m’hébergeait en douce chez lui durant des nuits et des nuits. J’étais content que tout soit fini, j’étais vraiment heureux de ne plus y être mais même si je ne vivais plus dans le froid et l’incertitude, ma vie n’évoluait pas. Je n’avais pas encore eu le courage d’aller voir mon frère jumeau, et plus le temps passait plus je savais que ça n’allait pas jouer en ma faveur, je n’existais toujours plus au yeux du monde, d’un point de vue légal j’étais toujours répertorier dans les enfants disparus mais je n’avais pas le courage non plus d’aller voir les autorités. Et je ne savais pas à qui en parler, c’était difficile, même auprès des personnes en qui j’avais le plus confiance. Finalement, loin de moi l’idée de me lancer dans des pensées plutôt sombre, j’avais constaté que des pots de fleur étaient accrochés aux rebords de fenêtres mais qu’ils étaient vides. Je n’avais jamais vraiment su si j’avais la main verte ou non mais je me disais que ça pourrait au moins me passer le temps de les remplir et de tenter de faire survivre des plantes tout l’été. Je devais vraiment être désespéré. Jetant un coup d’œil à l’horloge accroché sur le mur, je constatais qu’en effet, j’avais largement le temps de passer chez un fleuriste. J’avais déjà une petite idée d’où j’allais aller même si ce n’était pas forcément dans le quartier. Les parents de l’un de mes amis tenaient justement une boutique de fleur et d’autres trucs botaniques alors autant que j’aille les voir pour les saluer en même temps. Et puis ça me passerait un peu plus de temps de prendre le métro ce qui m’arrangeait un peu. J’avais donc effectué le trajet qui ne dura finalement pas bien longtemps. J’étais entré dans la boutique, observant chaque fleur, chaque plante différente en attendant que quelqu’un vienne, vu que la mère de Chip semblait plutôt occupé. C’est finalement une main sur mon épaule qui me fit me détacher de cette fleur que j’observais. « Bonjour madame Danvers. » Je souriais, en tentant d’être poli. C’était normal et puis je n’aimerais pas qu’elle ne veuille plus que je vois Chip. Je souriais encore plus, riant presque brièvement lorsqu’elle me demanda si j’avais perdu mon ombre. C’est vrai que j’étais souvent fourré avec mon ami, un peu moins ces derniers temps mais avant nous étions réellement quasiment ensemble dès qu’il avait un peu de temps libre. « Malheureusement » J’haussais les épaules, Chip devait en ce moment même être au lycée en train de s’ennuyer dans un cours. Finalement, elle me demandait ce qui m’amenait ici. « Bah en fait, j’ai des pots vide sur mes fenêtres alors je m’étais dit que je pourrais surement les remplir pour que ça fasse moins bizarre… Mais je sais pas quoi prendre. » J’étais un peu perdu, je n’y connaissais vraiment rien dans tout ça. « J’crois que j’aurais vraiment besoin de conseil » Je me grattais l’arrière du crâne en souriant comme si je venais de faire une bêtise. Quoi que des clients comme moi, elle devait en avoir beaucoup. « Je vous dérange pas au moins ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amaryllis DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 100
Crédits : Avatar : OZYMANDIAS. ; Signature : neon demon; Gifs : MISSGOLIGHTLY & tumblr
Avatar : Naomi Watts
Pseudo : Trucpau
Âge : 45 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Tu as perdu ton ombre ? ♠ Austin    Jeu 16 Mar - 21:09

Austin & Amaryllis
Let's talk about you and me

J’étais vraiment surprise de le voir ici, dans ma boutique. Surtout Austin, j’étais loin de me douter que je l’y croiserai un jour, enfin si peut être avec Chip justement pour m’aider ou autre mais là, le fait qu’il soit seul, j’étais plus que sur les fesses, je devais l’avouer. Après j’étais contente de le voir, peut être que j’allais pouvoir en apprendre plus sur sa relation avec mon fils. Oui, j’avais des doutes mais je n’étais pas du tout contre ce genre d’orientation sexuelle, après tout, tout le monde a une âme sœur quelque part et quel que soit le sexe. Bref, c’était pour moi l’occasion idéal de pouvoir apprendre à le connaître encore plus car rare avait été les fois où Chip m’avait laissé discuter avec Austin sans venir le chercher de force. Il n’était pas fou le gamin ! « Bonjour Austin. Et appelle-moi Amaryllis ou Ama s’il te plaît, on a passé ce stade. » Je voulais me sentir jeune encore quelques années encore et pour ça, j’avais le temps. Enfin, j’espérais tout de même… Du coup le madame faisait parfois de trop, surtout quand c’était des personnes qui côtoyaient mes enfants depuis des lustres. Non, on pouvait se familiariser plus que ça. Puis j’aimais bien Austin, un bon point pour lui, si je n’aimais pas la personne, ça reste et resterait Madame. « Tu n’es pas au lycée d’ailleurs ? » Je ne crois pas qu’il soit dans les mêmes cours que Chip mais tout de même, il n’est pas censé être en train d’assister à des cours plutôt que d’être dans ma boutique. Ce qui me fait arquer un sourcil d’ailleurs, tenant mon carnet contre moi et attendant une réponse. Je n’étais pas sa mère mais je ne pouvais agir autrement, c’était comme ça à chaque fois. « Excuse-moi, l’habitude avec les enfants. » Je secoue la tête et l’écoute sur sa venue, posant mon carnet sur le comptoir et croisant les bras sur ma poitrine par la suite. Hochant la tête au fur et à mesure, je me mets déjà à réfléchir sur ce que je peux lui proposer avant de balayer avec ma main sa supposition de me déranger. « Trump attendra, allons voir ce que je peux te trouver pour égayer ces pots de fleurs vides. » Je passe derrière lui et le pousse vers le fond de la boutique où se trouve quelques fleurs qui seraient parfaites en jardinière sur balcon. M’approchant des œillets, je les sens et soupire avant de tourner ma tête vers Austin. « Les œillets, ça mets de la couleur et tu peux prendre deux plants, ça suffira amplement. D’ailleurs tu as besoin de beaucoup de fleurs ? Car je peux t’en proposer par millier ! » Je me tourne vers d’autres fleurs et continue sur ma lancée. « Ici tu as des lilas, pétunias, géranium, marguerites… » Je les cite tout en les montrant pour qu’il puisse retenir aussi ce que je lui propose, si je lui sors ça sans rien expliquer de plus il va sûrement rien comprendre le pauvre. Me reculant pour laisser Austin approcher et voir ce qui lui plaît, je continue de réfléchir à la dernière composition que je vais devoir faire pour le président et son dîner de ce soir. « Tu pourrais peut être m’aider en retour d’ailleurs. » Je me mords l’ongle avant de partir vers le comptoir pour chercher ma feuille et voir ce que j’ai noté dessus, puis je reprends mon stylo et écris tout en reprenant la parole. « Sans me demander quelles sont les fleurs que tu apprécies, montre moi dans la boutique celles que tu apprécies, disons entre cinq et six. S’il te plaît. » J’avais ma petite idée sur le nom de cette composition déjà et j’en avais un sourire radieux. J’adorais mon métier et j’adorais quand on m’aidait, qui plus est, ce jeune homme était une nouvel recrue et surtout ça me permettait d’avoir un avis extérieur et neuf, ce qui était toujours bon pour le commerce. Je commençais à dessiner la table et la salle que je connaissais par cœur, mettant dessus les compositions florales à leur place pour savoir si ça pouvait le faire ou non. Et Austin allait aussi m’aider, son œil critique externe allait être un atout et dans un sens, ça allait m’aider à en découvrir plus sur lui aussi. Allier l’utile à l’agréable, ma devise préférée.

_________________



Notre plus grande gloire n'est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. — Confucius.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 187
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Tu as perdu ton ombre ? ♠ Austin    Mar 4 Avr - 23:32

Je me demande bien quelle idée j’avais eu de venir dans la boutique de fleur de la maman de Chip. Et surtout qu’elle idée j’avais eu de vouloir remplir ces pots de fleurs vides qui ornait les fenêtres de l’appartement d’Adriano. Je ne m’étais encore jamais intéressé aux fleurs mais j’avais ressenti le besoin de les remplir. Sans savoir pourquoi, je m’étais dit que le jardinage pourrait être quelque chose qui me plairait potentiellement et j’avais voulu m’y lancer, sans même savoir concrètement ce que je voulais vraiment. C’était aussi l’occasion de venir faire un petit coucou à la mère de mon amie même si Chip m’avait déjà parlé de ce qu’elle croyait sur nous deux et je devais avouer que ça m’avait amusé plus qu’autre chose. Sans doute parce que j’étais réellement plus intéressé par l’une de nos amies en commun. Il faut dire que nous n’avions rien fait pour aider mais même si Chip était la première personne que j’ai embrassée dans ma vie, il n’empêche que je ne ressentais pas le moindre sentiment amoureux pour lui. « D’accord Amaryllis » Je souriais, j’essayais vraiment d’être poli avec la mère de mon ami, je ne voulais pas qu’elle pense que j’étais mal-élevé ou que j’étais une mauvaise fréquentation pour ses fils. Mais je ne pense pas qu’elle avait ce genre d’avis sur moi, jusqu’à présent, nos échanges avaient toujours été plutôt positif et elle ne s’était jamais vraiment montré hostile et puis le fait qu’elle me demande de l’appeler par son prénom me semblait être bon signe. « Je… euh… » Commençais-je à bredouiller assez surpris de sa question à laquelle j’aurais dû m’attendre pourtant, c’était typique des adultes de se poser des questions lorsqu’ils croisaient en pleines journées des adolescents n’étant pas en cours. Je ne me voyais pas lui dire que je n’y allais pas alors je mentais, même si je n’aimais généralement pas ça préférant plutôt éviter les sujets. « Je n’ai pas cours ce matin, je commence seulement cette après-midi. » Après, tu ne risquais rien qu’elle te croit ou non, tu avertirais au pire des cas son fils pour qu’il confirme ton alibi mais tu ne t’inquiétais pas plus que ça. Dans le pire des cas, il n’y avait personne à prévenir que tu faisais une bêtise, tu étais seul. Cependant lorsqu’elle se rendait compte de son indiscrétion, celle-ci s’excusait ce qui me fit une nouvelle fois sourire avant que je n’hausse les épaules. Je ne savais pas ce que Chip lui avait dit sur moi, il ne savait pas tout non plus mais lui avait peut-être touché deux mots au sujet que je sois orphelin. « Pas de problème, je comprend. » Finalement, je lui avais annoncé la raison de ma venue qui n’était pourtant pas tellement original ni si intéressantes que ça, mais qui semblait l’intéresser. C’était son boulot après tout. Je fus tout de même surpris de l’entendre dire que Trump attendrait. Je n’étais pas très calé politique mais si j’avais bien compris, c’était le président actuel des Etats-Unis d’Amérique. « Vous bossez pour le président ? » J’étais assez étonné de l’apprendre, c’était assez classe dans le fond. J’appréciais aussi de voir qu’elle prenait ma demande, pourtant basique très au sérieux. Je m’étais laissé conduire jusqu’au fond de la boutique passant devant une multitude de fleurs jusqu’à m’arrêter devant certains pots. Je l’observais s’approcher de fleur plutôt colorées virant au rose. Tu hochais de la tête totalement intéressé par ce qu’elle te disait avant de réfléchir à sa question. « Je n’ai que deux pots, ils sont larges comme ça. Je ne sais pas ce que je peux mettre dedans, ni en quelle quantité par contre. » Tout en parlant, j’avais mimé la taille de mes pots afin qu’elle se fasse une idée de ce que je désirais, pour le reste elle avait carte blanche. Je la suivais écoutant chacune de ses présentations de fleur, lilas, pétunias, géranium, marguerites. Bizarrement, je m’étonnais à toutes les retenir facilement et à ne plus le voir comme des fleurs tout simplement. Lorsqu’elle s’arrêta, je posais mon regard sur elle en attendant de voir ce qu’elle allait me dire. Je fus alors étonné de sa demande. « Oui bien-sûr ! Mais pourquoi ? » Je ne voyais pas vraiment en quoi je pourrais lui être utile, je ne m’y connaissais pas vraiment en fleur. Elle me demandait alors de lui donner cinq ou six fleurs que j’appréciais pour sans doute en faire un bouquet. Je faisais alors le tour de la boutique, prenant ma tache très au sérieux, lui montrant des roses saumonées, des dianthus, des astilbes, des branches de viburnum, des tulipes frangées et des amaryllis justement, sans en savoir le nom. Je ne savais pas si elles s’associaient ensemble mais je trouvais leur couleur roses, oranges et blanches plutôt belle ainsi que leur forme et que ça donnerait à la fois quelque chose de colorés et de sobres. Je ne me rendais pas encore compte que j’avais sans doute l’œil. « C’est vraiment celle que je trouve belle, j’espère que c’est pas du grand n’importe quoi. » Je riais attendant alors son avis professionnel. J’espérais au moins l’avoir aidé un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amaryllis DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 100
Crédits : Avatar : OZYMANDIAS. ; Signature : neon demon; Gifs : MISSGOLIGHTLY & tumblr
Avatar : Naomi Watts
Pseudo : Trucpau
Âge : 45 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Tu as perdu ton ombre ? ♠ Austin    Mar 18 Avr - 21:47

Austin & Amaryllis
Let's talk about you and me

J’étais vraiment curieuse de savoir ce que faisait Austin ici alors que Chip était en cours. D’habitude, ils étaient toujours ensemble donc le voir ici me faisait tiquer. Séchait-il ? Franchement, je n’en savais rien mais ce n’était pas de mon ressort bien que je ne voulais pas qu’il lui arrive des bricoles à l’école. J’essaierai de lui en parler plus tard. Je ne voulais pas l’effrayer et jouer la mère pour lui alors qu’il n’en avait sûrement rien à faire. Cependant, si ça reproduisait, je n’hésiterai pas à lui dire et peut être même que je devais en parler à Chip ? Peut être qu’il saurait pourquoi Austin n’était pas en cours. Enfin bref, secouant la tête, je souriais avant de hocher la tête par rapport à son excuse. Je ne sais pas si je devais le croire mais pour le moment, je devais accéder à sa requête et faire en sorte de répondre au mieux à sa demande. « D’accord. Je pensais vraiment que tu avais les mêmes horaires de cours que Chip pourtant… » Je finissais ma phrase en la murmurant pour moi-même, réfléchissant mais bon, ce n’était pas le moment. Mais je ne pouvais pas m’en empêcher, j’aimais bien Austin et je voulais apprendre à le connaître un peu plus. Puis en plus si ça devenait le copain de mon fils… J’ouvris la bouche en pensant à cela et me giflais mentalement, n’importe quoi, Chip le lui aurait dit tout de même… Non ? Me mordant la joue intérieure, je me grattais la nuque avant de me concentrer sur les fleurs, ce dont j’étais le plus douée et sur un sujet où je ne pouvais pas me tromper. J’aurais même été tentée de passer ma main dans ses cheveux mais je me rappelais qu’Austin et moi n’étions pas si familiers que ça. Je me concentrais donc sur ce qu’il souhaitait et sa raison pour être venu me voir à la boutique aujourd’hui. Rigolant, je balayais sa question d’un geste de la main avant de me pencher vers lui pour lui répondre. « Oui, mais restons discret, je n’aimerai pas que tout le monde sache que je mets des fleurs carnivores dans tous ses bouquets pour qu’elles puissent le manger un jour. » J’avais élevé la voix de plus en plus avant de lui faire un clin d’œil et de me redresser complètement. Depuis que Trump était passé président, j’avais eu de la chance de garder ma place, mais ce n’est pas pour autant que j’appréciais son travail. Je faisais le mien et lui le sien, je n’y pouvais rien et puis bon, c’était un bon revenu… Mais si par le pouvoir des plantes je pouvais le faire tomber, je n’hésiterai pas. Rien qu’à y penser, je rigolais légèrement voyant Trump se faire avaler par une de ses plantes, sa touffe orange dépassant de la gueule de la fleur. Drôle, très drôle vraiment. Je le regardais mimer la taille des pots et réfléchissais déjà à ce qu’il pouvait mettre dedans, à vrai dire, quasiment plusieurs plantes. Mais il fallait que ça lui plaise, alors j’étais prête à lui en proposer plusieurs pour égayer son balcon. « Mmh, je pense qu’on va pouvoir faire une jolie composition. » J’étais déjà en train de choisir plusieurs plants à vrai dire mais je lui dirais tout à l’heure, avant tout, je voulais lui montrer ce que j’avais pour lui. Mais avant tout, je voulais l’initier au pouvoir des fleurs et des plantes. Jamais je n’aurais pensé me retrouver dans ce métier un jour, c’était l’amour de mes parents pour ce métier qui me l’avait fait aimer aussi puis c’est aussi grâce à ce métier que j’avais rencontré Neil et fondé ma famille. Je soupirais d’aise avant de lui donner la mission qui me venait en tête. « Tu verras. » Je souriais alors que je le laissais réfléchir pendant que de mon côté, j’étais en train de choisir des petites plantes pour ses pots de fleurs. Je choisis des pétunias, des géraniums, des hibiscus blancs et roses puis pour finir des chrysanthèmes jaunes pâles. Voilà, j’étais assez fière de ce que j’avais trouvé, je les mis de côté, les mettant dans un certain ordre pour que la composition et la fleuraison soit plus jolies. Je mis les plus clairs aux opposés et les pétunias et géranium au milieu ainsi que les hibiscus blancs. Voilà, c’était vraiment joli comme ça et si Austin se débrouillait bien il allait pouvoir les tenir pendant un moment. Me tournant vers lui une fois qu’il eut terminé, je souriais et m’approchais pour regarder son choix tout en acquiesçant. « Ca me plait ! » Dis-je en m’exclamant fort et en souriant. J’aimais bien son choix, je notais tout cela sur mon carnet et parlais ensuite d’une voix douce. « Appelons cette composition… Le bouquet Austin. » J’inscrivais déjà le nom sur ma feuille et m’attelais à la tâche pour mettre ses choix de côté. Je m’arrêtais sur les amaryllis et lui montrais en rigolant légèrement. « Tu as choisi une fleur ayant mon prénom, je suis d’autant plus touchée. » Et c’était le cas, je venais d’apprécier le fait qu’Austin m’aide et prenne cette tâche au sérieux, acceptant de faire une tâche pas des plus faciles. « Ce bouquet ira sur la table du président ce soir, si ça t’intéresse de faire la composition dans un vase, tu n’as qu’un mot à dire. » J’oubliais bien vite le pourquoi je voulais à tout prix le garder le plus longtemps avec moi, je venais de trouver une main verte et pas question de la laisser partir. « J’ai de la chance de t’avoir, ce n’est pas Chip, ni Skye qui m’aiderait. Enfin il ne faut pas que ça t’embête non plus ! » Je me tournais vers lui en arquant un sourcil avant de lui montrer ce que j’avais choisi pour lui. « Qu’en dis-tu ? Ca te plaît ? » Autant qu’il me dise si ça lui plaisait ou non, je trouverai bien autre chose sinon, je n’étais jamais à court d’idée quand ça concernait mon métier et les fleurs. Puis si ça pouvait lui rendre service, alors ça me rendait encore plus heureuse de faire ce travail.

_________________



Notre plus grande gloire n'est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. — Confucius.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 187
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Tu as perdu ton ombre ? ♠ Austin    Mar 13 Juin - 18:18

Il est vrai que je ne m’étais pas dit en allant dans la boutique de la mère de Chip, qui me connaissait justement et qui savait que j’étais un ami proche de son fils, qu’elle se poserait des questions quand à ma présence ici et non au lycée, qui soit dit en passant où je n’avais jamais mit les pieds. J’aurais sans doute dû y aller dans les heures libres habituelles d’un lycéen, mais dans ce cas là il n’y aurait plus le moindre intérêt étant donné que je voulais passer mon ennui. Mon excuse était assez bateau mais tout de même possible. Il n’y avait pas qu’une classe de chaque niveau et Chip et moi n’étions pas forcément dans la même classe ni dans le même groupe. Au fond, je me fichais un peu de ce que pensais Amaryllis, du moins c’est que j’aurais dit habituellement mais elle était la mère de l’un de mes seuls amis alors j’essayais vraiment de tout mettre en œuvre pour qu’elle m’apprécie. Je ne savais même pas pourquoi, je considérais n’avoir rien à ne prouver à personne et pourtant, je faisais de plus en plus tout pour avoir l’air normal. « Pas tous le temps… » Concluais-je d’un haussement d’épaule qui se voulait naturel lorsqu’elle me confiait penser que j’avais les mêmes horaires que son fils. Je ne tenais pas non plus forcément continué à m’attarder sur le sujet. J’aurais tout aussi bien pu lui dire que je n’allais finalement pas au lycée mais je ne tenais pas à ce qu’elle commence à se poser trop de questions et à vouloir s’intéresser plus que cela à ma vie ou qu’elle m’empêche de fréquenter son fils. Le sujet balayais un peu sur la raison de ma venue et j’avais alors appris qu’elle se chargeait de faire des bouquets pour le président, Trump je crois, j’en sais trop rien mais je me fou de savoir quel guignol se charge de la direction du pays. Cela non plus, je ne le disais pas de peur de froisser une personne qui pourrait être intéressé par le sujet, bien que j’aie cru comprendre que peu de gens étaient réellement pour ce pot de peinture mal tartiné. « Je garderais le secret alors, faites vous plaisir ! » L’idée de la voir tenter d’assassiner quelqu’un avec une plante carnivore était plutôt drôle. J’aimerais énormément voir cela mais pour le moment nous en revenions à ma propre requête, celle qui m’avait donné envie de me déplacer jusqu’ici pour pouvoir pallier à mon ennui au moins dix minutes par jour. Seulement, n’ayant pas pensé à mesurer la taille de mes pots de fleur vide, je n’avais pas pu faire mieux que de les mimer en espérant qu’elle aurait une petite idée de ce dont je lui parlais. Elle devait avoir l’habitude je pense. En tout cas cela semblait l’inspiré étant donné qu’elle pensait pouvoir en faire une jolie composition. « Je vous fais confiance. » Je souriais sans trop savoir quoi dire ni quoi faire, je ne savais même pas d’où cette idée m’était venu, je n’avais jamais vraiment porté d’importance aux fleurs et pourtant, quand je les voyais, cela me paraissait comme une évidence, elle m’avait l’air toutes différentes. Ce n’était pas que des fleurs. Amaryllis devait sans doute l’avoir remarqué étant donné qu’elle m’avait confié une mission, ou plutôt une tâche à accomplir que j’avais tout de même prise au sérieux. Je m’étais alors mis à arpenter les différents bacs faisant le tour de la boutique et finalement, sans m’en rendre compte, j’eux comme un éclair d’inspiration, en les assortissant, laissant aller mon instinct et je devais avouer que le résultat ne me semblait pas si mauvais. Un sourire était alors apparut sur mon visage remplaçant cette mine incertaine que j’arborais en attendant son verdict. Ca lui plaisait alors j’étais content de bien avoir réalisé cette tâche. « Génial, j’ai toujours rêvé d’avoir un bouquet de fleur à mon nom !! » J’avais évidemment bien dit cela ironiquement, mais mon ton était léger et rieur, et pas sarcastique. Peut-être que je pourrais offrir ce bouquet à Chelsea, un jour. Je sentais mes joues devenir rouges rien qu’à cette idée et je me ressaisissais, n’aimant pas devenir ce type de mec qui ne vive que pour leur amour. C’était quelque chose qui m’avait toujours indifféré. « Ah oui ? » Je n’avais même pas fait exprès de choisir une fleur à son nom, je ne savais même pas qu’une fleur avait son prénom alors en partant comme ça. C’était le pur fruit d’un hasard total mais si ça lui faisait plaisir. « Je l’aimais bien alors je me suis dit qu’elle ferait bien dans le bouquet. » Je restais là vers elle, content d’être ici. Cela me passait le temps, la maman de mon meilleur ami n’était pas de si mauvaise compagnie et j’aimais l’ambiance qui régnait ici. « Vous voulez dire que je viens de créer le bouquet pour le président ? C’est cool ça, enfin je crois ! Personne ne me croira de toute façon. » Je riais moi-même rien qu’à cette idée. Il faut dire que je m’imaginais mal raconter à mon entourage que je m’étais trouvé une vocation pour les fleurs. « Je sais pas si je saurais faire. » Je l’écoutais me dire que ce n’était certainement pas ses fils qui l’aiderait et qu’il ne fallait pas que cela m’embête. « Oh non non ne vous en faites pas, ça ne me dérange pas. Et oui c’est parfait » répondais-je en même temps lorsqu’elle me montrait ce qu’elle avait préparé pour mes bacs à fleur. « C’est vraiment parfait ! Je ne regrette pas d’être venu. Mais c’est vrai que j’aurais pu venir quand Chip était là mais ça m’est venu sur un coup de tête. » Je souriais en haussant les épaules, je n’y pouvais rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amaryllis DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 100
Crédits : Avatar : OZYMANDIAS. ; Signature : neon demon; Gifs : MISSGOLIGHTLY & tumblr
Avatar : Naomi Watts
Pseudo : Trucpau
Âge : 45 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Tu as perdu ton ombre ? ♠ Austin    Sam 24 Juin - 14:19

Austin & Amaryllis
Let's talk about you and me

Je n’insistais pas, je voyais bien dans son regard que le sujet du lycée était quelque chose qu’il n’aimait pas. Je n’étais pas sa mère alors je n’avais pas à aller me mêler de ce qui ne me regardait pas. Je ne voulais pas qu’il prenne la fuite car je l’avais brusqué ou alors parce que j’avais parlé d’un sujet qu’il n’aimait pas. J’appréciais Austin car il était proche de Chip mais aussi parce qu’il méritait qu’on prenne de ses nouvelles. Puis mon instinct maternelle me dictait de prendre soin de lui indirectement. Aller savoir pourquoi, c’était comme un radar que j’avais en moi. Puis Austin avait l’âge de mes fils quasiment et je ne pouvais m’empêcher de me dire que ça pouvait aussi être mon enfant. Ah… la maternité ! Parlant d’un sujet plus libre et surtout plus léger, je me mis à rire et tapotais son épaule en sachant que je pouvais compter sur lui pour garder mon secret. « Parfait, alors nous sommes fait pour nous entendre. » Je souriais et le relâchais avant de l’écouter sur sa venue ici. C’était rare de voir des jeunes prendre goût à la plantation mais surtout aux plantes vertes. Moi j’étais née dedans et j’avais tout de suite apprécié. Tout comme Chip et Skye qui venaient de temps en temps m’aider et apprendre encore plus les différentes plantes et fleurs qui se trouvaient dans la boutique. Je ne me lassais jamais d’apprendre aux autres ma passion pour la verdure. Je souriais face à sa confiance qu’il m’accordait et je me laissais guider par mon instinct lui proposant à mon tour ce que je voyais par rapport à sa demande. Puis je décidais de le laisser me composer un bouquet pour la réception que le président organisait ce soir. J’allais pouvoir y apporter des touches s’il le fallait mais quand je vis le rendu final, je me dis que ce petit avait de la suite dans les idées et que ce n’était pas si mal que ça. Hochant la tête, je lui montrais mon contentement et décidais de donner son prénom à ce bouquet. Je vis son ravissement sur son visage et je me détendis en souriant sincèrement. J’appréciais voir cet effet là sur le visage de mes clients mais aussi des personnes qui s’intéressaient à la botanique. Là, j’étais sûre que ça plaisait à Austin et que ce qu’il venait de faire lui avait plu au fond. « Et bah voilà qui est chose faite. » Lui dis-je en notant sur mon calepin les fleurs qu’il m’avait dites mais aussi le nom que j’allais lui donner à présent sur une possible carte quand je ferais la nouvelle. « Hé oui, sacré surprise hein ? » Je souris et caresse le pétale de la fleur qui porte mon prénom et me tourne vers Austin en souriant. « Tu as bien fait, je ne serais pas passée à côté non plus. » Et c’était vrai. J’appréciais beaucoup cette fleur pour son parfum mais aussi pour sa couleur. Elle rajoutait quelque chose en plus que les autres plantes n’avaient pas. Enfin toutes fleurs et plantes avaient leur caractéristique qui faisait du bouquet le petit truc en plus. « Moi je te crois et c’est le principal. Et oui, tu viens de créer le bouquet pour le président. Je t’enverrai la photo une fois qu’il sera installé sur la grande table. » Je souriais et je me promis de faire ce que je venais de dire. Je voulais qu’il soit fier de ce qu’il avait fait en si peu de temps et du rendu que cela faisait. Je balaie sa phrase de la main avant de lever les yeux au ciel. « Ca s’apprend ! Les jumeaux apprennent encore d’ailleurs. Puis je suis ici. » Je lui souris et me tourne vers la pièce en attendant sa réponse, je ne voulais pas le brusquer ni même l’obliger à faire ce que je lui demandais. « Parfait, alors je vais aller te chercher un grand vase ! » J’étais heureuse et cela se voyait sur mon visage, je venais d’obtenir un potentiel petit apprenti et ça me plaisait. Je souriais quand il accepta ce que j’avais fait pour lui et allai chercher un vase pour la suite. Revenant, je déposais le grand vase sur la table de travail et me tournais vers Austin en croisant les bras. « A toi de jouer Austin. Ne t’en fais pas, tu es le bienvenu dans ma boutique quand tu veux, avec ou sans Chip. » Le regardant d’un air attendrissant, j’essayais de lui faire passer un message comme il n’avait qu’à pousser la porte de ma boutique ou de chez moi s’il avait besoin de quelque chose. « Tiens, tu auras besoin de ça. » Je lui tendis un sécateur puis m’appuyais contre le mur pour le regarder à l’œuvre. J’aimais bien les laisser se débrouiller pour ensuite les aider et leur dire ce qui allait et ce qui n’allait pas. « Je pense que c’est même mieux que tu sois venu sans Chip. Je doute que tu aurais accepté de faire cela sinon. » Dis-je sincèrement mais tout en ayant une voix douce sans l’agresser pour autant. On agit toujours différemment quand on est avec d’autre personne. C’est un fait

_________________



Notre plus grande gloire n'est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. — Confucius.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Tu as perdu ton ombre ? ♠ Austin    

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu as perdu ton ombre ? ♠ Austin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loki, l'Ombre grise ( E.C )
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» PERDU DOSTY CANICHE ABRICOT 1 AN (33)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Capitol Hill :: Rues commerçantes-
Sauter vers: