AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Julian SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 393
Crédits : lux reterna - QUIET RIOT - Soso♥ - Paupau
Avatar : Steven Mcqueen
Pseudo : Lydia
Âge : 24 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème   Sam 10 Sep - 16:57


Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problèmeArizona x JulianParfois, je me demande pourquoi la vie doit être si compliqué. Ou du moins, pourquoi la mienne l’est. C’est peut-être de ma faute, peut-être que c’est moi qui vais dans ce sens après tout. Si je m’acceptais, tel que je suis et non comme je dois l’être selon moi ça serait plus simple. Mais je ne suis pas encore prêt à franchir ce cap puisque j’en ai des autres à franchir avant ça. Seulement voilà, il y a peu de temps, je me suis retrouvé dans une position un peu délicate avec une belle femme. Blonde, un corps magnifique et puis son caractère m’allait lui aussi. Les choses se passaient bien entre nous, puisqu’elle a répondu positivement à mes avances. C’était la fête dans ma tête, mais visiblement ça ne l’était pas dans mon pantalon. Encore une connerie que mon corps me fait subir, ne plus avoir de réaction devant… Les belles femmes. Pourtant, je n’ai jamais eu de problème avant, j’aimais beaucoup ça et j’avais des filles comme je le voulais. Mais mon meilleur ami est revenu il y a quelques mois et il me perturbe, je crois. Je ne sais pas comment il fait mais le timing entre son retour et mon impuissant est étrangement proche. Enfin soit, vu la position délicate dans laquelle j’étais ce soir-là, je suis presque parti en courant pour ne pas devoir affronter la réaction de la belle blonde. Après coup, je m’en suis un peu voulu d’avoir fui malgré la honte que j’avais à ce moment-là. Et je ne peux pas passer ma vie à me cacher dans la maison que j’ai héritée. Arizona est l’une de mes voisines et je la croise assez souvent dans la rue et puis elle est proche de mon frère, je ne peux pas me permettre de perdre une informatrice aussi importante. Puis je l’aime bien un petit peu. Enfin, pas amoureusement non plus. Amicalement peut-être. C’est une information à voir encore, les amis et moi… Soit, après avoir pris le temps de réfléchir à ce que j’allais faire, j’ai pris la décision d’aller chez-elle pour pouvoir lui parler. Ouvertement, cette fois. J’ai un peu la boule au ventre mais je n’ai pas peur d’une femme et je n’ai pas peur de son jugement non plus.

J’ai attendu que la soirée arrive pour partir de chez-moi. Entre-temps, j’ai pris quelques heures de mon temps pour lire mes cours. Je ne suis pas le plus studieux mais c’est une année importante et je dois préparer une thèse. Un truc bien chiant en soit. J’ai pris mes affaires, quittant la maison sans attendre une minute de plus. Je m’y rends à pied comme ça n’est pas loin de chez-moi. Ça économise l’essence. C’est ce que j’ai appris en devenant pauvre, faire des économies. Quelques minutes après, j’arrive devant la villa. Je me plante devant, observant attentivement l’entrée. Et merde, j’ai déjà envie de revenir sur mes pas, alors que je ne peux pas agir de cette façon. Je suis un homme. J’ai l’impression d’être le jour où je me suis planté devant chez Jared et que… J’ai fait demi-tour simplement. Mais Jared me fait un peu peur, j’avoue, juste parce qu’il est mon grand-frère et que je ne connais rien de lui. Je termine ma cigarette jetant le mégot sur la rue. Puis je me décide finalement. J’avance poussant sur le bouton du portail ou je ne sais quoi. J’attends qu’on m’ouvre regardant autour de moi. C’est trop calme dans les rues. Entendant du bruit, je tourne mon regard, essayant de faire mon plus beau sourire pour que les choses passent beaucoup mieux. « - Hey. Tu te souviens de moi ? » Non, je n’ai pas trouvé mieux comme entrée. Je ne suis pas doué pour ça. Je l’observe attentivement. « - Peut-être que tu m’en veux, peut-être que non je n’en sais rien. Mais est-ce qu’on peut parler ? Juste un petit peu au moins ? Je sais que j’étais un peu… Idiot ? Mais bon. Je suis là pour rattraper les choses donc je ne suis pas si idiot que ça. » Dis-je en haussant les épaules, gardant toujours un sourire un peu niait sur le visage. Ca ne me ressemble pas du tout mais je fais l’effort quand même. C’est mieux que rien non ? J’espère qu’elle ne va pas me frapper. J’essaie d’avoir les mots qu’une femme aime entendre. Mais elle n’est pas une femme comme les autres d’après ce que j’ai pu comprendre.
©You_complete_Muke

_________________
MY LIVE IS... MINE ✽
Ce que tu attends de moi ? Je ne suis pas certain que je te le donnerai, tu auras ce que j'aurai envie que tu ailles. Ne pose pas de question, c'est comme ça que je fonctionne


Dernière édition par Julian Silvester le Sam 10 Sep - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arizona S. CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 477
Crédits : Tag
Avatar : Claire Holt
Pseudo : Niagara
Âge : 28 ans (14.03.89)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème   Sam 10 Sep - 22:52

Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème
Arizona & Julian

Arizona sortit de sa baignoire et laissa ses cheveux sécher en vrac sur ses épaules, humides, ils ondulaient en cascade sur ses épaules tandis qu'elle enfilait rapidement une petite robe blanche. Elle n'avait nullement l'intention de sortir aujourd'hui mais plutôt de profiter des quelques jours de repos qu'elle avait pour se caler dans son canapé en cuir devant un bon film mais c'était sans compter qu'on lui rende visite. Entendant la sonnette du portail, elle se leva pour jeter un oeil par la fenêtre et haussa un sourcil. Julian ? Qu'est-ce qu'il faisait là ? Il avait finalement retrouvé sa masculinité perdue quelque part au fin fond d'une poche ? Arizona hésita un instant à le laisser planté là jusqu'à ce qu'il fasse demi-tour mais elle enfila finalement une paire de chaussures et une petite veste avant de sortir et d'arriver à sa hauteur.

« Comment t'oublier ? » lâcha-t-elle d'une voix très sarcastique

Cela dit, elle aurait aussi bien pu l'occulter de sa mémoire pour l'affront qu'il lui avait fait. C'est vrai quoi, c'était vexant ! Comment un mec pouvait-il rester insensible face à Arizona ? Surtout que ce n'était pas comme s'il ne s'était rien passé entre eux et qu'elle avait tenté sa chance avec un mec qui n'était pas attiré par elle, c'était lui qui avait commencé à la draguer alors merde ! Bras nonchalament croisés sur sa poitrine, elle écouta sa vaine tentative de justification.

« T'as fini ? Personnellement, je trouve ça idiot de venir jusque chez moi pour essayer de te justifier, sans compter que la dernière fois t'en es parti assez rapidement si je me souviens bien » ne manqua-t-elle pas de rappeler « Mais si tu veux en parler, parlons ! Bien que je pense pas que ça prendra bien longtemps. »

Oui, clairement, elle était vexée. Ne pas faire d'effet à un homme et qu'en plus ce dernier s'enfuit comme une pucelle qui craignait de voir le loup, ça non. C'était son truc de se barrer comme une connasse après avoir allumer un mec ! Elle soupira et lui tourna le dos avant de lui faire signe de la suivre. Arizona détestait rester sur sa faim et là on peut dire que ça lui avait foutu un coup ! Elle était prête, elle en avait cruellement envie et ... rien. Mais vraiment rien hein ! Elle aurait pu être en combinaison de ski qu'elle n'aurait pas fait moins d'effet. Alors elle s'était plutôt énervée bien que Julian n'ait pas vraiment eu le temps de voir ça vu la vitesse à laquelle il avait déguerpis. Et puis une fois calmée, elle avait fait plusieurs théories sur les raisons de ce rien. Oui, n'importe qui aurait laissé passer en se disant "ce sont des choses qui arrivent" mais pas Arizona, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

« Mais on va pas rester plantés devant l'entrée »

Sans vérifier qu'il la suivait ou non, elle entra et referma la porte derrière lui une fois qu'il eu franchis le seuil. Elle retira sa veste pour la poser sur le dossier d'une chaise et se tourna à nouveau vers son invité imprévu.

« Bon, bah je t'écoute » dit-elle en recroisant les bras.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
http://niagara-gallery.e-monsite.com
avatar
Julian SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 393
Crédits : lux reterna - QUIET RIOT - Soso♥ - Paupau
Avatar : Steven Mcqueen
Pseudo : Lydia
Âge : 24 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème   Dim 11 Sep - 17:24


Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problèmeArizona x JulianUn sourire en coin se forme sur mes lèvres suite à la remarque de la jeune femme. « - Je sais, je suis inoubliable. » Je le dis sur un ton un peu vantard mais je sais très bien qu’elle ne me dit pas ça dans de le sens positif de la chose. Mais moi, je préfère le prendre bien que mal. Chacun sa façon de voir les choses. J’ai peut-être merdé mais comme c’est la première fois ça m’arrive, je ne me fais pas trop de soucis à ce niveau en fait. Enfin soit, je ne suis pas là pour me vendre mais pour m’excuser. Ce qui ne me ressemble pas généralement, mais comme il s’agit d’Arizona, je le fais, elle est trop importante pour… Mes informations et trop proche de mon frère pour que je la laisse partir. Puis avoir une belle femme dans sa vie, ça peut peut-être servir. « - Non, je n’ai jamais finis. Je ne fais que commencer. Et je suis certain que ça peut durer plus longtemps que tu ne le penses. » Dis-je en haussant les épaules. Elle ne me connaît pas encore, du moins pas assez pour savoir que j’ai un côté un peu joueur qui ne plaît pas forcément. Je n’ai pas envie de partir aussi vite que je suis arrivé. Même si je ne sais pas encore comment je vais pouvoir lui dire pourquoi j’ai eu un petit problème alors que les choses devenaient parfaites entre nous. Je la suis simplement, entrant à l’intérieur de cette grande habituation. Ce n’est pas quelque chose qui m’étonne en soit, puisque quand je vivais encore avec mes parents, c’était pas mal dans ce style aussi. Quoi que… Un peu moins moderne quand même.

Une fois à l’intérieur, je la laisse fermer la porte, elle est chez-elle, elle a bien le droit de faire comme elle en a envie. « - Non, ne restons pas dans l’entrée tu as raisons. » Je regarde autour de moi, puis me rends jusqu’au premier canapé que je rencontre, faisant comme chez-moi. Je me pose sur celui-ci, le trouvant assez confortable pour mes fesses. Puis je remonte les yeux sur la blonde, la regardant de haut en bas avant de me mordre la lèvre. « - C’est sexy comme robe. Je me demande si tu n’étais pas en train de m’attendre. » Je me demande aussi ce qu’elle a sous cette robe. Mais c’est le côté pervers qui ressort et je ne vais pas lui parler de ça. Surtout après notre histoire. Puis je crois que mon corps n’aura pas envie de me faire plaisir ce soir, autant que je ne m’amuse pas à jouer avec le feu. « - Ouais. Alors déjà, je voulais te dire que ça n’est pas de ta faute. Ça vient uniquement de moi. Tu es une femme sexy et… Tu fais de l’effet à beaucoup d’hommes, j’en suis plus que certain. Je pensais que, ça fonctionnerait aussi avec moi. Sinon, je n’aurai rien fait. » Je ne m’amuse pas à chauffer les gens pour qu’il ne se passe rien ensuite. Ça me fruste moi, si jamais je le fais donc ça ne sert pas à grand-chose. D’ailleurs, j’ai été super frustré. « - Je crois que ma… Panne ? Est due à la présence d’une personne dans ma vie. Je ne sais pas… Depuis qu’elle est revenue, ça ne fonctionne plus. Je dois avoir un problème. Et un médecin ne peut pas résoudre celui-ci. Je le sais, car j’en suis presque un. » Je ne précise pas que la personne c’est un homme. Je ne pense pas qu’elle ait envie de le savoir de toute façon. Puis, je n’ai pas encore réfléchi réellement à la situation. Et ça me pose problème. Puisque je ne pense pas que les hommes m’attirent. Même si mon corps montre le contraire. C’est compliqué comme histoire. « - Et si je suis parti, c’est juste que j’avais honte. Être impuissant à 22 ans, devant une beauté comme toi. C’est gênant tu comprends ? » Les compliments sont un petit plus, pour que ça puisse jouer en ma faveur, mais je le pense en même temps. Je sais très bien que les femmes aiment ça, même si elles disent le contraire.
©You_complete_Muke

_________________
MY LIVE IS... MINE ✽
Ce que tu attends de moi ? Je ne suis pas certain que je te le donnerai, tu auras ce que j'aurai envie que tu ailles. Ne pose pas de question, c'est comme ça que je fonctionne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arizona S. CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 477
Crédits : Tag
Avatar : Claire Holt
Pseudo : Niagara
Âge : 28 ans (14.03.89)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème   Jeu 15 Sep - 19:39

Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème
Arizona & Julian

Arizona leva les yeux au ciel, inoubliable on pouvait le dire mais pas dans le bon sens du terme. Elle avait l'impression d'entendre la vantardise de Jared, si ces deux-là avaient de l'ADN en commun, ça ne la surprendrait même pas. Avec un sourire narquois, elle ne put s'empêcher de lâcher :

« T'as jamais fini ? Excuse-moi, je pouvais pas deviner puisqu'avec moi, t'as même pas pu commencé, alors pour ce qui est de durer longtemps, je ne peux que te croire sur parole »

Ouaip, elle avait totalement détourné ses propos pour en revenir à ... l'incident. En même temps, il lui avait tendu la perche, sans mauvais jeu de mot. Ne pas sauter sur l'occasion pour lui lancer une pique lui aurait filé de l'urticaire, ç'aurait presque été contre-nature. Et quelque chose lui disait que ce n'était pas la dernière pique que Julian allait se prendre jusqu'à ce qu'il parte. Malgré tout, elle le laissa entrer, la curiosité de savoir ce qu'il pouvait bien avoir à lui dire était trop forte pour lui claquer la porte au nez et retourner vaquer à ses occupations. Il s'assied sur le canapé avant qu'Arizona ne l'ait invité à le faire, mais elle ne dit rien, de toute façon elle le lui aurait proposé. La blonde haussa nonchalament les épaules.

« Qu'est-ce que tu crois ? Je suis toujours sexy, à toute heure du jour ou de la nuit, trois-cent-soixante-cinq jours par an ! T'as juste la chance de pouvoir profiter de cette vision enchanteresse »

Une chose était sûre, Julian n'était pas le seul à savoir se vanter. Et le pire - ou le mieux ? - dans tout ça, c'était qu'elle pensait sincèrement ce qu'elle disait, ce n'était pas simplement de l'humour. Et puis ne dit-on pas que l'humour cache toujours un fond de vérité ? Arizona s'assied sur la table basse en croisant les jambes, pas tout à fait en face de Julian et l'écouta avec plus ou moins d'attention. Evidemment que ce n'était pas sa faute ! S'il y avait un problème, ça venait forcément de lui ! Elle n'allait tout de même pas se remettre en question. La jeune femme roula des yeux.

« Soit ça, soit t'es un sale petit allumeur à la noix »

Ah on pouvait parler des filles qui allumaient les mecs avant de les laisser dans leurs plumards ! ... Bon, d'accord, elle le faisait parfois, mais c'était pour montrer que c'était elle qui commandait. Mais derrière ça, certains mecs le faisaient aussi et elle préférait, en effet, croire que Julian n'était pas de ce genre car elle avait été suffisamment frustrée comme ça. Puis il n'aurait pas fuit de cette façon. Même un parfait allumeur se ferait prendre à son propre jeu avec Arizona et irait jusqu'au bout de la chose.

« J’espère que tu seras plus performant avec elle, enfin quand je dis "elle" ... si c'est vraiment ton genre »

Qu'il soit gay était la meilleure excuse pour Arizona, la seule qui justifierai tout ça sans qu'elle ne soit trop vexée.

« Ah ben ça, c'est clair que c'est la honte »

Elle ne risquait pas de le contredire là-dessus, ce n'était pas avec Arizona qu'il fallait espérer une réaction compatissante et un "je comprends ne t'en fais pas".


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
http://niagara-gallery.e-monsite.com
avatar
Julian SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 393
Crédits : lux reterna - QUIET RIOT - Soso♥ - Paupau
Avatar : Steven Mcqueen
Pseudo : Lydia
Âge : 24 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème   Ven 16 Sep - 16:24


Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problèmeArizona x JulianSa réponse me fait légèrement grogner de mécontentement. En même temps, elle a déformé mes propos pour les faire revenir à ce qui s’est passé, ou plutôt ce qui ne s’est pas passé, entre nous. C’est bien joué je dois dire, sans doute que j’aurai fait la même chose dans le cas contraire, mais comme ça me touche, ça ne me plaît pas. Cependant, je ne peux rien répondre, je ne peux pas la contre dire non plus, elle a raison. Et comme j’ai décidé d’assumer les choses, je ne peux rien dire. Ce n’est pas l’envie qui me manque de le faire pourtant. Mais chut… Je respire doucement en maintenant le regard sur la jeune femme et sur sa jolie tenue. Je ne suis pas étonné de l’entendre se vanter de son apparence de cette manière. « - Je serai curieux de voir si tu es aussi sexy que tu le dis le matin, lorsque tu te réveilles. J’aurai dû rester un peu plus longtemps lors de notre moment catastrophique, j’aurai eu une réponse. » Dis-je en souriant en coin. Elle me dit être toujours sexy et j’ai quand même un doute. Qui est sexy le matin quand il se lève ? Moi. Bah ouais, ma tête ne change pas spécialement, juste mes cheveux mais une coiffure rebelle me va très bien aussi. En tout cas, elle sait jouer mais moi aussi. J’adore ça d’ailleurs. Elle le saura certainement au fil du temps, si nous gardons contact, ce que j’espère car même si c’est embrassant, c’est amusant aussi. Quoi qu’il en soit, notre sujet de discussion revient assez vite au problème que j’ai pu avoir. Je maintiens le regard sur elle. « - Je ne suis pas un allumeur. » Dis-je directement en secouant la tête. Enfin j’aime bien faire du charme pour obtenir ce que je veux mais en temps normal, je ne pars pas sans avoir eu ce que je veux. « - Tu connais beaucoup d’homme qui une fois chaud s’en vont ? En général, les hommes vont jusqu’au bout, on est des hommes on a des envies, nous n’allons pas nous arrêter comme ça. Normalement ça fonctionne aussi pour moi. J’ai juste eu un problème. » Dis-je en haussant les épaules. Ce n’est pas faute d’avoir essayé de ne plus avoir ce problème en plus de ça… Les filles ne manquent pas pour ce genre de choses. Mais rien du tout. C’est vraiment… Frustrant, ça m’énerve. « - Je suis pas gay ! » Dis-je en entendant ses mots, un peu plus sur la défensive cette fois. Mais pourtant je ne parle pas vraiment d’une fille dans mes propos. « - Et je ne pense pas que je vous coucher avec cette personne. » Pour moi, en ce moment dans ma tête ce n’est pas possible. Je ne peux pas avoir des sentiments pour un mec et des sensations ? Ca me paraît tellement impensable. « - Je me suis fait des tas de filles dans ma vie. Elles ont toujours aimé. Mon corps prend juste une pause pour mieux revenir ensuite. » Je souris bêtement, sachant très bien que je dis des conneries. Mais vaut mieux que je le prenne à la rigolade, sinon je crois que je vais finir vraiment pas être énervé. Sur Soan en plus. Alors qu’il n’a pourtant rien fait de spéciale. Puis je la fixe pendant quelques minutes. « - C’est facile pour vous les femmes. C’est toujours ouvert chez vous. Mais je suis certain que ça t’es déjà arrivé de ne rien ressentir lors d’un moment avec un mec. C’est un peu la même chose. » Dis-je ne la manière la plus poétique que je le pouvais bien que ça ne soit pas trop ça non plus. Au moins j’ai essayé. ©You_complete_Muke

_________________
MY LIVE IS... MINE ✽
Ce que tu attends de moi ? Je ne suis pas certain que je te le donnerai, tu auras ce que j'aurai envie que tu ailles. Ne pose pas de question, c'est comme ça que je fonctionne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arizona S. CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 477
Crédits : Tag
Avatar : Claire Holt
Pseudo : Niagara
Âge : 28 ans (14.03.89)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème   Jeu 8 Déc - 18:56

Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème
Arizona & Julian

Arizona lui lança un regard hautain, presque outré. Comment osait-il douter qu'elle reste un canon de beauté même au réveil ?

« Evidemment que je suis toujours sexy, même le matin, et même avec la gueule de bois je suis sexy ! Mais il va falloir te contenter de me croire sur parole. »

Il aurait pu le constater par lui-même mais pour ça, il aurait fallu qu'il ne prenne pas ses jambes à son cou. De toute façon, Arizona était toujours belle, même avec le noir sous les yeux et les cheveux en pétard. C'était juste un charme un peu plus sauvage que ses habitudes. Arizona pouvait passer des heures et des heures à se pomponner dans le miroir pour que son maquillage et ses cheveux soient au top.

« Si tu le dis » dit-elle en haussant les épaules et en maintenant son regard « C'est un peu bizarre les mecs allumeur en plus. »

Nan parce qu'on avait l'habitude d'entendre des filles se faire insulter d'allumeuses, être critiquées parce qu'elles "chauffaient" un mec, qu'elles "cherchaient" et qu'au final elles disaient non. C'était monnaie courante. Mais chez les mecs, ça faisait un peu tâche dans le décor le type qui excite une fille pour se barrer avant l'acte. Concernant Julian, Arizona le croyait sur ce point, il n'était pas un allumeur, il l'aurait plantée d'une autre façon sinon. Il confirma d'ailleurs les pensées d'Arizona en mettant des mots sur ce qu'elle pensait, elle hocha la tête en confirmation.

« "Normalement" hein ? Quel genre de problème au juste, une panne ? Laisse moi deviner : "c'est la première fois que ça t'arrives" ? »

Un problème. Le vrai problème c'était surtout qu'elle avait du se finir toute seule au lieu de s'envoyer en l'air, ÇA c'était un véritable problème ! Obligée de se contenter d'un sextoy vibromasseur alors qu'elle avait un mec sous la main quelques minutes plus tôt, c'était frustrant. Manifestement, Julian n'apprécia pas vraiment que la blonde affirme qu'il était gay. Un sourire légèrement mesquin apparut en coin sur les lèvres d'Arizona. Avait-elle touché un point sensible ? Ah, les mecs et leur virilité ! Est-ce que les filles faisaient tant de simagrées quand on sous-entendait qu'elles étaient lesbiennes ? Non !

« Tu coucheras pas avec ? M'étonne même pas. Tu parles, tu parles mais t'agis pas beaucoup. C'est bien beau de dire que tu t'es fais des tas de filles, je peux dire la même chose ça veut pas dire que c'est vrai. J'y croirais quand "ton corps sera revenu" et que j'aurai vu ton mini-toi au garde à vous. Je suis du genre je-ne-crois-que-ce-que-je-vois ! »

Ce qu'elle pouvait être lourde et chiante quand elle s'y mettait... mais le "je me suis fais des tas de filles" elle l'avait entendu des milliers de fois dans la bouche de mecs qui voulaient se vanter de leurs nombreuses conquêtes mais comme on dit, ce sont ceux qui en disent le plus qui en font le moins. Arizona haussa un sourcil.

« Euh... ça a rien à voir. Soit je suis excitée, soit je le suis pas. Et si je suis excitée, je fais, c'est tout aussi simple. Si je ressens rien, j'me taille, je perds pas mon temps avec un mec qui me fait pas d'effet » enfin, avec Julian elle avait pourtant perdu son temps quand même, même s'il lui faisait de l'effet « Et pour ton information purement anatomique, non, c'est pas toujours ouvert, pour nous aussi quand ça veut pas rentrer, ça veut pas. »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
http://niagara-gallery.e-monsite.com
avatar
Julian SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 393
Crédits : lux reterna - QUIET RIOT - Soso♥ - Paupau
Avatar : Steven Mcqueen
Pseudo : Lydia
Âge : 24 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème   Jeu 15 Déc - 13:54


Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problèmeArizona x Julian« - Pourquoi ? Je n’aurais pas droit à une seconde chance ? » Dis-je en souriant en coin. Je sais bien que non. Mais je joue quand même avec, j’aime bien ça. Juste pour narguer un peu la belle blonde. Je ne doute pas de sa beauté de toute manière. Puis je ne peux pas trop juger. Ma tête au réveil doit faire peur elle-aussi. Je ne me fais pas d’illusion. Mais bon après, je m’en fiche un peu. Qu’elle plaise ou pas aux femmes, ça ne changera rien à ma vie. Je m’aime, c’est tout ce qui compte. Je réfléchis un peu puis reprends. « - Nous pouvons donc utiliser le mot dragueur plutôt qu’allumeur. Et puis je voulais plus, c’est mon corps qui n’a juste pas suivit mes envies pour une fois. » Je pourrai encore lui sortir l’excuse du fait que j’étais bien trop épuisé mais je pense que ça ne servirait à rien du tout. Elle ne semble pas me croire, elle a bien raison. Je ne suis jamais fatigué pour ce genre de chose. « - Exactement, une panne. Et oui c’est la première fois que ça m’est arrivé. Et je crois que je flippe beaucoup plus que toi. Après tout c’est mon anatomie. » Si jamais je ne peux plus rien faire de ma vie. C’est juste la mort. Puis aller voir un médecin c’est la honte. Je m’occuperai de moi-même quand je le serais. Je ne me vois pas aller exposer quoi que ce soit devant une autre personne. Enfin un autre mec surtout. Pas que je suis pudique mais quand même. J’ai beaucoup de fierté et je perdrais tout en allant voir quelqu’un. « - Tu ne me crois pas ? » Je ne vais pas lui demander d’aller voir la dernière personne avec qui je me suis envoyé en l’air. Je ne sais pas de qui il s’agit en fait. Donc c’est peine perdue. Je ne vais pas me justifier plus que ça. Je sais où j’en suis dans ma tête. Enfin plus ou moins. « - Mais ça n’a rien avoir avec ce qui s’est passé entre nous. Coucher avec une personne que tu aimes, c’est différent d’avec une personne que tu n’aimes pas. Enfin, moi ça me fout beaucoup plus le stress en fait. Et si tu veux voir, j’ai des photos si tu veux. » Dis-je en souriant en coin. Et c’est pas faux. Il doit bien rester une ou deux photos que j’ai envoyé a des filles. Ce n’est pas le moyen le plus classe mais elles demandent je donne. Je ne vais pas me priver de partager ce qui se passe dans mon pantalon non plus. Il respire doucement en penchant un petit peu la tête. « - Mhh. Je vois. Je suis content d’avoir appris quelque chose. » Dis-je directement. Ouais, je pensais vraiment que c’était toujours openbar comme on dit chez les mecs. Mais non en fait. « - Donc tu avais réellement envie de moi. Ca me flatte. » Ca remonte un peu mon ego d’un coup ça fait du bien. Je passe un main dans mes cheveux puis hausse les épaules en observant la belle blonde un peu plus en détails. « - J’espère que tu as pris le temps de rattraper le coup avec un autre. Je n’ai pas trop de doute mais ça m’ennuierait que tu sois resté sur ta faim à cause de moi. » Je lui adresse un sourire directement en restant posé pour le moment. ©You_complete_Muke

_________________
MY LIVE IS... MINE ✽
Ce que tu attends de moi ? Je ne suis pas certain que je te le donnerai, tu auras ce que j'aurai envie que tu ailles. Ne pose pas de question, c'est comme ça que je fonctionne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arizona S. CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 477
Crédits : Tag
Avatar : Claire Holt
Pseudo : Niagara
Âge : 28 ans (14.03.89)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème   Ven 3 Fév - 23:18

Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème
Arizona & Julian

« Hm... j'sais pas trop, habituellement je suis plutôt une adepte de "rate pas ta seule chance" tu vois ? Je crois moyennement aux secondes chances »

Ce n'était pas totalement vrai, elle faisait parfois quelques exceptions mais de manière générale, elle donnait peu de deuxième chances et ce, dans tous les domaines que ce soit. Bien sur, elle n'avait pas souvent été dans la situation dans laquelle elle s'était retrouvée avec Julian. Généralement, soit les mecs étaient excités par elle et ils finissaient par s'envoyer en l'air - à moins que ce soit elle qui joue avec le mec en question et qu'elle le fasse espérer - soit ils la trouvaient trop chiante et ils la fuyaient dès qu'ils en avaient l'occasion.

« Oh mais si c'est ton corps, ça change tout ! » lâcha-t-elle ironiquement.

Il aurait mieux fait de se taire parce que c'était presque pire dans ce sens. S'il avait délibérément choisi de se barrer en la laissant sur sa faim, ça faisait juste de lui un petit con. Être incapable de bander devant elle, en revanche, ça c'était très vexant. Sans parler de cette façon de se justifier "j'avais envie mais..." mais quoi ? Soit t'as envie, soit t'as pas envie ! A croire qu'il essayait simplement de se donner bonne conscience. Arizona croisa nonchalamment les bras sur sa poitrine.

« "C'est la première fois", ils disent tous ça. Tu flippes peut-être parce que si t'es pas capable de bander devant un corps comme le mien c'est que t'es pas fait pour les filles ? C'est peut-être pas anatomique finalement, c'est peut-être dans ta tête ? Sinon y'a des petites pilules bleues qui font des miracles, mais à ton âge c'est quand même dommage. »

De toute façon, c'était la seule excuse qu'elle accepterait. A moins qu'il soit capable de lui prouver le contraire mais vu sa précédente panne, quelque chose lui disait qu'il n'allait pas retenter l'expérience par peur que cela ne se reproduise et qu'elle soit encore plus casse-couilles. Arizona haussa les épaules. Bien sur qu'elle le croyait - enfin... disons qu'elle n'avait pas trop de raisons d'en douter - mais elle était vexée par ce qui s'était passé la dernière fois et quand Arizona n'était pas satisfaite, elle était juste chiante. Et puis quelque part ça l'amusait de voir les réactions de Julian face à ses attaques.

« Ouaiiis ouaiiiis, il parait. Je peux pas vraiment témoigner à ce propos. »

La seule fois où elle avait couché avec un homme dont elle était amoureuse, c'était sa toute première fois tout court alors c'était difficile à dire. Est-ce que cette fois était différente parce qu'elle était amoureuse ou bien parce que c'était sa première fois ? Elle ne pouvait pas le savoir. Et depuis, elle n'était plus jamais tombée amoureuse.

« Ah oui ? » pour le coup Arizona était surprise et elle ne put s'empêcher de sourire « T'es ce genre là, toi ? Photos et sextape ? »

Si c'était vrai, il remontait un peu dans son estime. Oui oui, c'est plutôt paradoxal, une fille normale trouverait ça scandaleux mais l'idée amusait plutôt Arizona. Par la suite en revanche, elle plissa les yeux. C'était lui qui prenait la confiance maintenant. Mais bon, dire maintenant qu'elle n'avait pas eu envie de lui était clairement un mensonge.

« Oui, j'assume, j'avais envie de toi » dit-elle en haussant les épaules « mais de toute façon, c'est toi qui a perdu le plus dans cette histoire. »

Arizona s’estimait être un très bon coup. En tout cas, jusqu'à maintenant, personne ne s'était jamais plaint et certains revenaient même à la charge pour en redemander. Donc oui, à ses yeux, en ne couchant pas avec elle, c'était lui qui avait raté quelque chose alors que pour elle, c'était simplement dommage - et frustrant. Un peu plus froidement, elle lui répondit :

« Non, pour le coup le soir-même j'ai du me débrouiller toute seule... »

On ne peut pas dire qu'Arizona lui rendait son sourire. Elle n'avait pas franchement eu la motivation de se ressaper, ressortir et trouver une nouvelle proie. Avec le recul, il était évident qu'elle aurait pu appeler quelqu'un pour venir la satisfaire mais sur le moment, elle n'y avait pas pensé, trop perturbée, frustrée et vexée. Donc elle s'était contentée de ce qu'elle avait sous la main - sans mauvais jeu de mot. Donc même si c'était bon, les jouets ne valaient pas les hommes. Elle s'était rattrapée le lendemain mais il avait fallut qu'elle évacue sa frustration autrement après qu'il l'ait lamentablement plantée.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
http://niagara-gallery.e-monsite.com
avatar
Julian SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 393
Crédits : lux reterna - QUIET RIOT - Soso♥ - Paupau
Avatar : Steven Mcqueen
Pseudo : Lydia
Âge : 24 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème   Sam 4 Mar - 14:37


Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problèmeArizona x JulianPas de seconde chance alors, tant pis. Je vais m’en remettre de toute façon. J’aurai certainement d’autres chances, avec d’autres femmes. Je ne suis pas repoussant et je pense savoir draguer quand même. Enfin, je l’ai toujours fait à ma façon et ça a toujours fonctionné comme je le voulais. Ca doit être le charme de Silvester simplement. Moi non plus, je n’offre jamais de seconde chance généralement. Peu importe le domaine. Je n’aime pas les secondes chances. Mais j’aime bien qu’on m’en accorde, car j’en fais souvent de grosses conneries. Je sais que ça n’est pas correct d’agir ainsi mais je le fais quand même. Fais ce que je dis et pas ce que je fais. C’est exactement ça avec moi. Je lève les yeux au ciel à la suite des mots en haussant les épaules. « - Moques-toi tu as raison. Mais saches que tu manques quand même quelque chose avec moi. Je n’ai pas été bien la première fois, soucis de corps et d’esprit mais je sais que je me débrouille vraiment bien au lit quand je le veux. » Dis-je simplement en souriant en coin. On ne m’a jamais reproché le contraire. Je n’ai jamais demandé non plus. Généralement, je ne reste pas après, je me casse et je ne revois jamais la personne. C’est mieux ainsi franchement. Jusqu’ici, je n’ai jamais envisagé de relation durable. Je ne sais pas que les choses changeront dans peu de temps. « - J’ai déjà bandé plusieurs fois devant des femmes. Donc je pense que je suis quand même capable d’agir avec elle si tu vois ce que je veux dire. Il y a juste un truc dans ma vie qui fait que pour le moment, ce n’est pas le top. Tu sais le stress et tout ça n’aide pas la chose. » Dis-je simplement en soupirant doucement. Puis je n’ai pas besoin de ces pilules non plus. Je sais que ça n’est pas le problème. Le problème c’est Soan. Mais je ne veux pas l’admettre et je ne veux pas le dire non plus. C’est la honte pour moi, je ne me sens pas prêt. Donc toutes les excuses sont bonnes. Quoi qu’il en soit, c’est passé, je ne peux pas revenir en arrière. Il n’y a pas de seconde chance, donc je crois qu’on peut en finir avec ça non ? « - Et bien tu ne peux que me croire sur parole. » Dis-je simplement en levant les yeux au ciel. Pas de démonstration, c’est dommage mais c’est ainsi. Puis bon, je ne sais pas pourquoi je cherche à prouver que ça se passe bien en bas. Je sais que c’est le cas. Mais j’ai honte en même temps. Je n’ai pas envie qu’elle le dise à mon frère. Je n’ai pas envie qu’il me voit comme un gamin incapable de faire quoi que ce soit. Bon par contre, je me répète, ça ne va plus tout ça. Elle me perturbe beaucoup trop. « - Non pas sexetape, juste des photos à envoyer à mes admiratrice. » Il ne faut pas que je garde ça trop longtemps dans mes archives mais bon. Je m’en fiche un peu, je n’ai rien à perdre alors… Mais non je ne me suis jamais filmé entrain de baiser avec quelqu’un. Ca n’est pas encore un truc qui m’a attiré. «  - Et toi ? Tu en as fait une ? » Demandais-je directement. Je me demande… Avec mon frère ? Bon bref, je souris fièrement à la suite de ses paroles, contente qu’elle me dise qu’elle avait envie. « - Oh non, je ne perds rien. On ne perd jamais rien, on apprend de ses erreurs. » Et puis, je ne vais pas lui donner raison, je n’en ai pas du tout envie. Je suis bien ainsi. Je ne vais pas pleurer. Je réfléchis un peu avant de reposer les yeux sur la blonde. « - Tu auras dû demander à Jared, c’est dommage. » Je hausse les épaules avant de sourire directement. Je ne vais pas être désolée non plus. Après tout, ça arrive. Puis si elle s’est fait plaisir, ce qui est d’ailleurs assez excitant à imaginer, c’est tout de même bien pour elle. ©You_complete_Muke

_________________
MY LIVE IS... MINE ✽
Ce que tu attends de moi ? Je ne suis pas certain que je te le donnerai, tu auras ce que j'aurai envie que tu ailles. Ne pose pas de question, c'est comme ça que je fonctionne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arizona & Julian ▬ Ce n'est pas de ma faute si j'ai un problème
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment prendre une douche froide en un instant, même glaciale... | Arizona
» ALASKA C-R FREEMAN► JULIAN SCHRATTER.
» FINNICK A. J. TATE ► Julian Morris
» (M) Julian Morris - the enemy is the inner me (host)
» Arizona Coyotes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Capitol Hill :: home-
Sauter vers: