AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le hasard a encore frappé ▬ Prunille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Val J. O'NeilGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/09/2016
Pages lues : 78
Crédits : .sassenach (avatar)
Avatar : KJ Apa
Pseudo : Petit_Biscuit alias Cléo
Âge : 19 ans.
MY SOUL

MessageSujet: Le hasard a encore frappé ▬ Prunille   Sam 18 Mar - 0:18


Prunille & Val

Le hasard a encore frappé
UVal est allé trainer, c’est pour cette raison qu’il n’est pas rentré directement rentré chez lui après les cours. C’est loin d’être une exception, c’est même plutôt récurent qu’il est même plus bizarre de le voir arrivé tôt. De toute façon sa mère travaille tard généralement donc elle ne lui dit rien et si c’était le cas, elle ne le fait pas non plus puisqu’il n’est pas le genre de jeune à trainer dans des quartiers mal famé à boire des bières et acheter du shit au coin de la rue. S’il traite c’est soit pour trainer avec ses potes qui n’ont pas mauvaise réputation ou c’est pour dessiner. Rien de bien méchant. Il s’est déjà fait arrêter pour un tag, mais mise à part dégrader de son art l’espace public, il n’a rien fait de mal. Alors il traine, prenant tout son temps pour rentrer chez lui. Aujourd’hui pour ne pas changer il est allé dessiner mais sur un autre carnet car une certaine Prunille détient toujours le sien. Il ne sait pas ce qu’elle en a fait, si elle l’a feuilleté et bien sûr est tombé sur des dessins d’elle-même mais ça l’inquiète. Avec toutes les épreuves par lesquelles sa famille a traversé, il ne manquerait plus qu’elle porte plainte contre lui et elle le pourrait. Il aurait du mal à se trouver des excuses et à montrer qu’il ne la suit pas dans la rue mais bon, croisons les doigts pour que ça n’arrive pas. Pour le moment il n’a eu aucune visite de la police, que ce soit chez lui ou même en cours donc c’est déjà ça. Finalement, il monta chez lui pour poser ses affaires puis fini par ressortir. Sa sœur est déjà présente mais elle est occupée à faire des choses de son côté et lui a besoin de sortir. Il a passé des heures dehors mais pour lui c’est vital de prendre l’air même si l’air de Washington n’est pas l’air le plus sain. Toutefois, il ne sorti pas de son immeuble mais alla plutôt sur le toit. Il vient souvent ici, quand il peut en tout cas, il aime bien venir ici, seul. Outre la vue, c’est un endroit paisible est calme. Il vient souvent pour se fumer une cigarette puisque sa mère ne sait pas vraiment qu’il fume, il sait rester discret. Seulement aujourd’hui il a oublié son paquet et de toute façon il n’est pas là pour ça. Il est aussi venu pour être seul mais en arrivant il constata qu’il y avait quelqu’un même s’il ne voyait pas son identité pendant un temps. « Bonsoir ! » Dit-il simplement par simple politesse avant que la personne ne se retourne « Prunille ? » Elle va encore le croire qu’il la suit, il est prêt à ce genre de remarque. Ca en deviendrait presque lassant à force mais il n’en reste pas moins surpris de voir sa présence. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Oui car c’est pas dans la rue mais bel et bien sur le toit de son immeuble, c’est pas rien.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prunille N. WeitzmanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 08/09/2016
Pages lues : 123
Crédits : endlesslove
Avatar : lili reinhart
Pseudo : luckyred
Âge : dix huit ans.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le hasard a encore frappé ▬ Prunille   Dim 19 Mar - 15:42


le hasard a encore frappé
Val & Prunille

J’ai une fascination pour les étoiles. Avec ma mère enfant, j’adorais regarder les astres et la laisser me parler des constellations et tout. Être au plus près du ciel me donne la sensation d’être proche de ma mère tout comme quand je suis sur la glace, enfin j’avais un peu plus de mal maintenant pour la glace, mais je faisais en sorte que tout se passe, je ne pouvais pas abandonner le patinage.  Mes pupilles fixaient donc en ce moment même le ciel, je sentais mon cœur battre fortement. Je ne me sentais pas bien ces derniers jours, je me sentais tout bonnement malade, mais je ne l’étais pas. C’était le manque de confiance en moi qui commençait à frapper mon être, malheureusement.  Mon être mais surtout mon esprit. Je n’arrivais pas à cesser de songer à la nourriture, calculant sans cesse dans ma tête les doses de calories et tout que j’avais pu ingurgiter durant la journée. Je tentais de ne pas trop manger sans trop inquiéter à nouveau mon père, car je crois que cette fois il m’enverrait à New-York pour de bon.  Je restais inerte et allongé sur le sol du toit de mon immeuble, le regard rivé sur le ciel, je redécouvrais le monde, je n’avais pas à faire à des personnes mauvaises. J’étais seule avec moi-même, autant dire que ça faisait un bien fou. Mes frères étaient à un match de soccer et mon père les avait accompagnés. Seule et ça faisait du bien, je pouvais m’occuper de moi, car dans le fond, j’étais devenue la maman, sans vraiment l’être. Mon père tentait au plus de m’éloigner des corvées et compagnie, mais ce n’était pas facile pour lui de nous gérer tous les trois sans aucune aide. Alors j’aidais et les jumeaux aussi dans le fond, mais cela restait complexe à faire face. Je ne m’attendais pas à entendre la porte s’ouvrir, car généralement personne ne venait ici ou alors je ne les avais jamais croisé ses personnes. Enfin,  je me relevais alors que j’entendais la personne me dire bonsoir, une face à cette dernière, je fus choquée. Lui. Sérieusement ? Je restais ébahit et inerte durant un temps quand il finit par me demander ce que je faisais ici. J’arquais un sourcil en soufflant.  « Non, mais tu es sérieusement en train de me suivre encore ? » Je pestais grandement et je ne savais pas trop quoi faire, surtout que durant le temps que je n’avais pas été allée au lycée ni à la patinoire, j’avais pris le temps de m’avancer dans des devoirs, mais aussi dans le ménage tout en feuilletant le cahier chapardé au jeune homme.    « Tu vas encore me dessiner, m’épier et que sais-je encore ? Fouiller dans mes poubelles ? » Je secouais la tête repensant à ses dessins hormis les miens tous les autres étaient magnifique, les miens étaient loin de montre la réalité de mon corps.    « Puis comment tu sais où je vis ? » Je tentais de le deviner, mais impossible.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Val J. O'NeilGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/09/2016
Pages lues : 78
Crédits : .sassenach (avatar)
Avatar : KJ Apa
Pseudo : Petit_Biscuit alias Cléo
Âge : 19 ans.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le hasard a encore frappé ▬ Prunille   Mar 21 Mar - 21:58


Prunille & Val

Le hasard a encore frappé
UEn venant sur le toit il s’attendait à tout sauf à la voir là. Il l’a fui depuis leur interactions, il ne sait pas comment elle va prendre ce qu’elle va découvrir dans son cahier qu’elle a pris alors qu’il ne le voulait pas. Il ne sait pas s’il est bien pour éviter les gens, ce n’est pas son style mais faut bien dire qu’il a réussi puisqu’il ne l’a pas vu en cours alors qu’ils fréquentent tous les deux le même lycée. Comme prévu, les choses ne se passent pas extrêmement bien. Il voulait la connaitre. Elle avait l’air d’avoir le genre de caractère qui lui plait, qui le touche. Seulement à force de l’entendre lui dire qu’il la suit, il en a ras le bol. Il n’a pas à se justifier, il ne pense pas du moins devoir le faire. Il n’a pourtant pas le choix, à chaque fois c’est la même histoire : ils se croisent, elle lui demande ce qu’il fait là et au lieu de lui répondre de s’occuper de ses propres affaires, il se justifie alors qu’il n’a pas à le faire. Il est donc lasse, souffle et se maudit d’être venu sur le toit. Il est venu ici pour se changer les idées, arrêter de se prendre la tête et au vu de la conversation, ce n’est pas ce qui l’attend. « T’es encore me bassiner avec cette histoire ? Je ne te suis pas » Il ne comprend même pas pourquoi il est encore là à se justifier. Il est sur son immeuble, il a doit de venir quand il veut. Elle par contre… Il manque de s’étouffer en l’entendant… ses dessins, alors elle a ouvert son carnet, il devait s’en doutait, malheureusement il y a cru. « Bien sûr, je veux savoir la marque de shampoing que tu utilises. De toute façon je ne sais même pas où tu habites ! » Il lève les yeux au ciel avant de faire un gros regard. ‘Où elle vit’ ? Ce qui veut dire qu’elle vie ici ? Elle aussi ? « Attend ? Toi aussi tu vis ici ? » Il ne prend pas la peine de répondre à sa question, ça semble évident qu’il n’a pas su son adresse. Il s’agit d’un hasard, d’un pur hasard et il est sur le cul. Il l’a déjà croisé plusieurs fois en allant en cours, sans savoir si elle l’avait elle aussi remarqué mais il y a des tas d’immeuble dans le coin. C’est quand même bizarre qu’ils se retrouvent au même immeuble. « Tu viens d’emménager ? » L’immeuble est grand donc si ça se trouve ils vivent tous les deux au même endroit sans s’en rendre compte mais il trouve bizarre de ne l’apprendre que maintenant, maintenant que les choses vont mal et qu’elle le prend pour un fou. En tout cas elle ne peut pas dire qu’il joue le jeu, il n’est pas assez bon menteur pour cela et encore moins un comédien pouvant jouer la surprise autant bien que là tout de suite.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prunille N. WeitzmanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 08/09/2016
Pages lues : 123
Crédits : endlesslove
Avatar : lili reinhart
Pseudo : luckyred
Âge : dix huit ans.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le hasard a encore frappé ▬ Prunille   Mer 3 Mai - 22:10


le hasard a encore frappé
Val & Prunille

La glace et les étoiles sont les choses qui me permettent de me sentir proche de celle qui m’a laissé sur cette terre, qui a vécu un tas de chose avec moi. Ma mère me manque souvent, j’ai du mal sans elle, du mal à parler des choses de filles avec mon père, quelle jeune femme voudrait le faire ? La pilule, je l’avais eu grâce à l’infirmière qui me suivait à New- York, alors autant dire que c’était compliqué. Je l’avais vu en rentrant que le ciel allait être étoilé, alors forcément que je serais au rendez-vous pour en profiter du toit de mon immeuble. Le moment de solitude me fait du bien, les yeux brillant qui fixe ces étoiles si étincelantes, je me sens vivante, au plus près de ma mère et ça me donne du courage. Mais la solitude que j’avais eue le droit en arrivant venait de s’envoler en un rien de temps. Je ne m’attendais pas à le voir lui, je commençais presque à avoir peur du fait qu’il soit présent sur mon toit, pourquoi, j’imaginerais qu’il vivait aussi dans ce dernier ? Cela faisait des années que je vivais ici, alors je n’avais pas l’intention de me dire que c’était normal pour toute les fois où ce gars m’avait suivi, comme dans les gradins. Alors forcément, je ne m’étais pas tu, je n’allais pas oublier de l’assassiner pour me suivre. Mais sa réponse me laissa presque sur les fesses. « Pardon … mais faut aussi avouer que je suis là depuis une bonne trentaine de minute et le gars qui arrivent après moi, c’est toi ! » Faut pas non plus abuser, c’était abusé, le fait qu’il me suive à mon avis, peut être que je devenais complétement tarée, mais il faudrait avouer que j’avais bel et bien des raisons de le penser ainsi. Son ton m’agace, il me ferait presque me sentir coupable d’avoir farfouillé dans son livre de dessin et aussi de l’accuser de me suivre. Le monde à l’envers en clair. « Tu n’as qu’à fouiller mes poubelles comme tous les dingues … » Soufflais-je avant d’annoncer qu’ici c’était chez moi, chose que j’aurais sans doute dû éviter de faire, c’était dingue de lui balancer que je vivais ici, surtout que la suite allait pme paraître bien plus étrange. « Toi aussi … » J’avais juste bêtement répondu en soufflant, avant de secouer un peu la tête. « Tu vis ici ? » ouai, j’allais pas le croire sur parole non plus, comment je pouvais avoir confiance en lui. Je secouais la tête, j’allais répondre rapidement et d’un ton peu gentillet, mais je tentais de me tempérer un minimum. « Oui quand j’avais un an … » annonçais-je amusée au jeune homme. Je tentai d’être un minimum détendue. « Et toi tu es là depuis ? » Je n’étais pas sûre de le croire ou autre de toute façon.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Val J. O'NeilGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/09/2016
Pages lues : 78
Crédits : .sassenach (avatar)
Avatar : KJ Apa
Pseudo : Petit_Biscuit alias Cléo
Âge : 19 ans.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le hasard a encore frappé ▬ Prunille   Sam 6 Mai - 17:14


Prunille & Val

Le hasard a encore frappé
Tout ce qu’il veut c’est être tranquille mais il faut croire que c’est trop lui demander. Dans une autre situation à la blonde ne l’aurait pas dérangé. Il aurait même pu en profiter pour lui adresser la parole, chercher à la connaitre autrement que de la voir de loin. Seulement, depuis qu’elle le prend pour un psychopathe, il essaye plus de l’éviter qu’autre chose. Mais bon, au vu des films d’horreurs qu’il a pu voir, c’est vrai qu’il peut passer pour un tueur mais non, il ne lui fera pas de mal. Il l’admire juste et la trouve magnifique au point d’en faire sa muse. Ce n’est pas tout à fait honnête mais ce n’est pas malhonnête non plus. « Je ne pensais pas qu’il y aurait quelqu’un, d’habitude il n’y a personne » Du moins aux heures où il y va en tout cas, le reste du temps il ne sait pas. « Je garderai cette idée en tête quand je voudrais des informations sur les gens ! » Il fait de l’humour mais la blonde n’a pas l’air de vouloir rire. Il ferait mieux de repartir, il n’a pas envie qu’on l’accuse de tous les maux. Mais bon, savoir qu’elle vit ici, forcément il est sur les fesses et ne cherche plus à partir. « Oui je vis ici, si tu ne me crois pas il doit y avoir ma sœur pas loin ! » Sa sœur c’est presque sa copie conforme au féminin donc elle ne pourra pas croire que c’est encore une histoire à dormir debout. C’est quand même fou qu’ils vivent tous les deux dans le même immeuble, il ne s’en serait jamais douté. « Oui j’y vis depuis la rentrée, ma mère voulait une nouvelle vie ici » Pourquoi il raconte sa vie, même si cela n’est pas grande chose ? Sans doute est-ce que cette façon, il espère qu’elle arrêtera de le prendre pour un taré car même si elle a des raisons de le penser, ce soir ça ne relève que du hasard pur et dur. « Je suis au troisième étage » Il ne lui retourne pas la question, il ne veut pas passer pour le mec qui veut ce genre d’informations même si avec son nom sur la boite aux lettres, il pourrait connaitre son adresse tout seul. « Je sais que tu me prend pour un psychopathe alors si ça peut te rassurer, promis je ne viendrai pas près de chez toi ! » S’il peut la rassurer, il le fait. Il a une petite sœur alors il sait que si un mec se comporterait bizarrement, il irait mettre certaines choses au clair. Lui qui voulait la connaitre, il aurait dû lui parler bien avant car si elle a peur de lui, ça tombe quand même à l’eau toute cette histoire.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prunille N. WeitzmanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 08/09/2016
Pages lues : 123
Crédits : endlesslove
Avatar : lili reinhart
Pseudo : luckyred
Âge : dix huit ans.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le hasard a encore frappé ▬ Prunille   Sam 27 Mai - 16:37


le hasard a encore frappé
Val & Prunille

Réagir vivement en le voyant, je crois que c’est comme devenue innée avec lui. Après tout, il me fait peur, à me suivre partout. Le voir me fait presque peur, ce qui est bête dans le fond, il n’a rien fait sauf des croquis, d’une moche et peu désirable, il faudrait que je lui demande pourquoi, mais enfin. Je l’écoute et je hausse les épaules. « Pourtant j’y viens souvent et je ne t’ai jamais vu venir ici ! » Que je disais, je le croyais, mais c’était étonnant, après tout, je venais ici souvent, bon quelques fois j’allais sur un autre immeuble, en vrai j’aimais changer d’immeuble de temps à autre. « Quoi ce n’est pas encore fait ? » Disais-je avec étonnement et spontanéité. Je souris, je ne sais pas trop ce que je suis censée penser ou autre à cet instant précis, mais tant pis. Sa sœur ? Il ne serait quand même pas capable de prendre une inconnue pour faire croire à ses dires ? « Ouai, je te crois ça va ! » Que je lui lançais finalement, mais ce n’était pas ce qui expliquait toutes les fois où je le voyais à la patinoire à griffonner sur son papier blanc. Il ne pouvait pas tout expliquer avec le fait de vivre ici, mais bon, j’étais loin d’être d’humeur à me prendre la tête. J’écoute son histoire et hausse les épaules secouant la tête de haut en bas. « Donc je ne suis pas folle … tu vivais bien à New-York où je t’ai vu me dessiner ? » Que je demandais, autant mettre les choses au clair maintenant, qu’il ouvre sa bouche pour dire la vérité. Troisième étage, il est juste un étage en bas du miens, autant dire que je ne savais pas trop ce qui pouvait se passer chez mes voisins, loin d’être du même style que lui à suivre les gens pour les connaître, je pense que ça va le suivre cela, mais bon. « J’ai des raisons en même temps de te prendre pour un psychopathe, tu penses pas ? » Que je lui demande, j’ai des milliers d’excuse pour le prendre comme tel, mais bon. Je le regard avant de me retour pour voir l’horizon, une question brûle tes lèvres. « Tu vas m’expliquer pour tes dessins tu penses ? » Je voulais savoir, qui ne voudrais pas savoir après avoir des dessins de sa personne, jolie, mais dommage que moi je ne le sois pas. J’ai envie de le savoir, du moins avec cette conversation, j’arriverais peut être à ne plus trop m’offusquer de le voir dans les parages, si j’avais une petite explication, j’en étais même sûre, fallait me rassurer pour que je prennes confiance en lui, même si Nikita m’avait dit qu’il n’était pas méchant.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Val J. O'NeilGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/09/2016
Pages lues : 78
Crédits : .sassenach (avatar)
Avatar : KJ Apa
Pseudo : Petit_Biscuit alias Cléo
Âge : 19 ans.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le hasard a encore frappé ▬ Prunille   Mar 6 Juin - 23:24


Prunille & Val

Le hasard a encore frappé
Il fallait bien qu’il lui fasse face un jour ou l’autre. Elle doit avoir pleins de questions forcément mais il espérait qu’elle n’ose jamais venir le voir. Là c’est différent, c’est le hasard qui les a conduit au même endroit au même instant, ce n’est pas la volonté de l’un d’eux ou alors Prunille est vraiment bonne comédienne pour faire la fille surprise et presque offusquée qu’il soit également ici. Val haussa les épaules sans renchérir sur ses dires. Après tout, ils ne vont pas se disputer pour savoir qui vient là le plus souvent ou autre. Ils ont autre chose à faire. « Non je me contente de les suivre ! » Dit-il ironiquement, en espérant qu’elle ait compris qu’il utilise du second degré. Elle pense qu’il suit les gens et si d’une certaine façon c’est un peu vrai quand il l’observe pour la dessiner, il ne suit pas les gens à la trace, pas même la blondinette. Finalement elle semble croire quand il dit qu’il vit ici, tant mieux car se justifier sur des choses vraies, très peu pour lui. Il est venu pour se détendre et subir un interrogatoire ne fait pas parti de ses moments de détente préférés. Val fini par la regarder. Il n’a pas dit qu’il vient de New York mais bon, il ne va pas cacher cette information. « Tu pensais avoir rêvé de moi ? » Encore une fois, il plaisante. C’est cette vision qu’on les gens de lui, celui qui dit connerie sur connerie mais Prunille, elle, l’a vu sur un autre jour. Par cette phrase il répond à sa question indirectement puisqu’il n’avoue pas de vive voix qu’il était bien à New York, mais c’est tout comme. Même si l’entente n’est pas gagnée, au moins les choses semblaient aller bien mieux que la dernière fois. « Si on regarde bien les mecs de notre âge je suis loin d’être un psychopathe, j’harcèle pas les meufs et je ne fais pas de liste sur leurs attributs » Les mecs de leurs âges peuvent être de bons enfoirés. Val n’est pas comme ces mecs. Il préfère dessiner plutôt que de faire souffrir les femmes. Etant grand frère protecteur de sa sœur, il ne voudrait pas qu’on agisse ainsi avec sa sœur alors il ne le fait pas envers les autres femmes, c’est tout. « Ca dépend, quelles seraient tes questions ? » Il souffle. Il fallait bien que ça tombe sur le tapis et Val ne va pas éternellement fuir ses questions-là. C’est peut-être le moment de lui dire qu’elle était sa nouvelle source d’inspiration ? « En tout cas c’est pas méchant si je te dessine donc j’espère que tu ne l’as pas mal pris ! » Elle a droit d’être surprise mais il espère qu’elle ne se sent pas offensé par ses dessins ou bien humiliée parce qu’elle pense qu’il l’a mal dessiné.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prunille N. WeitzmanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 08/09/2016
Pages lues : 123
Crédits : endlesslove
Avatar : lili reinhart
Pseudo : luckyred
Âge : dix huit ans.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le hasard a encore frappé ▬ Prunille   Ven 16 Juin - 18:08


le hasard a encore frappé
Val & Prunille

Je préfère rire de sa réponse, vaut mieux dans le fond, sinon je vais finir par me prendre toujours la tête à cause de lui et je ne veux clairement pas de ça. Je ne veux pas me prendre la tête pour un rien à cause de ce gars un peu chelou qui me suis par de nombreuse manière et tout. « Tu n’es pas si doué que ça alors dans le traquage de personne, ça me rassure presque, je dis bien, presque ! » Je le toise du regard gentiment, mais bon ça me fait sourire dans le fond, faut dire que me prendre la tête avec lui encore et encore n’a jamais fait en sorte de me sortir de l’embarras ou d’apporter des réponses à mes questions que je peux bien avoir envers lui, sa façon de me suivre, de me dessiner. Ce soir, c’est peut-être l’occasion de savoir qui il est et pourquoi il agit de la sorte. Ça sera une bonne chose pour le coup, si je parviens à avoir des réponses, je l’espère du coup, réellement. « Non pas avoir rêvé de toi, ou alors je suis vraiment folle ! » Que je lui lance en rigolant un peu. « Non, je pensais juste que je te confondais avec quelqu’un ! Faudra que tu m’expliques pourquoi, tu étais à New-York et ici maintenant puis toujours derrière moi ! » Que je lui demande, même si je sais que je devrais sans plus me battre pour avoir des réponses, sauf s’il a un élan de générosité pour le coup, mais faut pas rêver pour le coup. Puis, il tente de se défendre et je lève les yeux au ciel. « T’appelle ça comment de suivre une fille, de la dessiner sans son consentement ? Car moi je nomme ça un maniaque, un pervers ou encore un PSYCHOPATHE. » Que je fais bien ressortir chacune des syllabes du mot, histoire qu’il puisse comprendre et tout, on sait jamais il est peut être sourd ou autre truc du style ? Je n’en sais rien et dans le fond je m’en fous. Je l’écoute, il me demande les questions que j’aurais à son sujet et tout, je lève un peu les yeux et hausse les épaules, mais je suis plutôt calme, il est chanceux, je crois. Puis j’écoute sa dernière phrase et je souffle. « Les questions c’est : pourquoi ? Et pourquoi ! Bref explique-moi comment de New-York à ici tu me suis, me dessine, c’est limite comme comportement ! » Que je lui fais remarquer gentiment pour le coup. « Si je le prends mal … tes dessins sont beau, tu es doué, mais j’ai horreur de mon reflet alors en dessins c’est encore pire ! » Que je lui dis, je l’avoue et je ne sais même pas pourquoi j’ai fait ça. « Tu peux pas trouver un autre modèle ? Puis ça t’évitera de m’avoir sur le dos ! » Que je lui dis, c’est sincère, je serais sans doute plus cool, si je le voyais moins, ou alors que je le voyais sans voir qu’il m’épier. .

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Val J. O'NeilGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/09/2016
Pages lues : 78
Crédits : .sassenach (avatar)
Avatar : KJ Apa
Pseudo : Petit_Biscuit alias Cléo
Âge : 19 ans.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le hasard a encore frappé ▬ Prunille   Mer 21 Juin - 17:35


Prunille & Val

Le hasard a encore frappé
Bon, ça a l’air de se passer mieux qu’il ne l’aurait imaginé. Mais bon, il ne faut pas non plus qu’il parle trop vite, si ça se trouve l’un va se retrouver à tomber du toit. Il plaisante, ça n’irait pas jusque-là, du moins il espère ? Dans tous les cas, les choses vont mieux que la dernière fois c’est déjà ça. Il se contente de sourire, ne répondant pas à ses propos pour que la discussion ne soit pas sans fin. Val est quand même plus détendu qu’au moment où il l’a vu en arrivant. Elle ne lui fait pas de crises hystériques même si les questions sont présentes, ce qui est normal. « Parce que ma mère a décidé qu’elle aimait les grandes villes ! » Il répond sur le ton de l’humour, ce qui forcément, ne répond pas à la dernière question. Il lui dira sans doute un jour, sans doute même ce soir mais chaque chose en son temps. Il n’est pas encore près même si ça expliquerait pourquoi il est si psychopathe si on reprend ses termes. « Un dessin n’a jamais tué ni blessé personne à ce que je sache ! » De là à dire qu’il est un psychopathe, pas tant. Oui il est peut-être bizarre mais il ne lui veut aucun mal. Si c’était le cas ça ferait longtemps qu’il aurait déjà agi. Val se mit à souffler. Bon, il va falloir qu’il lui parler, lui dise la vérité, ça sera une bonne chose de faite. « Je t’ai vu à New York, je ne pensais pas te revoir puis en allant au lycée je t’ai croisé, puis une nouvelle fois à la patinoire, je ne t’ai pas suivi ! » Mais ça n’explique pas le reste alors il la laisse à ses questions pour au final répondre calmement. « C’est toi qui m’a permis de reprendre le dessin ! » Dit-il d’un ton détaché. Ce n’est pas le genre de phrase qu’on devrait dire de cette manière et pourtant il l’a fait. C’est le cas, elle l’a permis de reprendre le dessin alors qu’il était jusqu’alors, désespéré de ne plus réussir. Il ne sait pas pourquoi il commence à lui raconter sa vie mais il le fait « Quand mon père est parti en prison, je… j’arrivai plus à dessiner. Je n’avais plus l’envie, l’inspiration. Tout ce que je faisais ne ressemblait à rien et finissait à la poubelle. Puis je t’ai vu patiner. » Il ne lui dit pas qu’il l’a trouvé magnifique, que sa grâce l’a touché. Il préfère s’arrêter là, elle imaginera ce qu’elle voudra. Par contre il rebondit sur ses dires « Tu ne devrais pas avoir honte de ton reflet. Si mes dessins sont beaux, c’est parce qu’ils te représentent ! » C’est ce que dessine Val : la vérité. Aucun mensonge, aucun faux semblant quand il dessine et c’est le cas avec Prunille. En tout cas il pourrait prendre un autre modèle, il a repris le dessin depuis, il peut faire autre chose mais la jeune femme reste le modèle qui l’a aidé alors qu’il en avait besoin, sans qu’elle ne le sache. « Mais si ça te gênes tant alors j’arrêterai ! » C’est ce qu’il a fait depuis qu’elle l’a surpris en train de le faire. Il l’a redessiné de tête mais jamais en vrai depuis et ça ne donne pas vraiment la même chose, il n’y a pas la magie de l’instant présent.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prunille N. WeitzmanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 08/09/2016
Pages lues : 123
Crédits : endlesslove
Avatar : lili reinhart
Pseudo : luckyred
Âge : dix huit ans.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le hasard a encore frappé ▬ Prunille   Mer 21 Juin - 22:38


le hasard a encore frappé
Val & Prunille

Je lève un peu les yeux au ciel. « Ouai, on va dire que je crois ta version ! » Disais-je d’un ton amusée à sa remarque sur le fait que sa mère aimait les grandes villes. Moi aussi j’aimais les grandes villes, j’avais choisis la grosse pomme, alors que j’aurais pu choisir une petite du Kansas pour soigner mon problème, enfin le problème qu’on pensait que j’avais. Mais, non la grosse pomme, sinon je serais perdue sans les grattes ciel à en perdre haleine ou encore la ville tout bonnement. Ses bruits propres à elle, son ambiance, bref cela m’aurait manqué, je ne suis pas sûre que j’aurais pu dormir tranquille sans ça. « D’accord la dessiner peut être pas, mais la suivre, si ! » Que je réplique, il veut vraiment que je m’énerve à nouveau ? Il veut prendre cher, encore ? Je lève les yeux au ciel et je souffle un peu. Je l’écoute, j’ai un semblant de réponse, amen pour le coup. Ça fait presque du bien d’avoir une supposée réponse pour le coup. Je pince ma lèvre en souriant. « Donc c’est que le hasard qui me fout sur ta route ? Et comme tu me vois, tu me dessines ? » Quoi, je tente d’avoir des réponses et j’ai besoin d’en avoir, car tout cela n’est pas très normal à mon goût. Je souris et hausse les épaules. « Il doit y avoir bien meilleur que moi comme personne à dessiner pour le coup, enfin c’est mon avis, je ne suis clairement pas le meilleur modèle à prendre pour faire du dessin, tu perds ton temps ! » Que je lui lance, faisant une petite moue, alors que je glisse ma main dans mes cheveux, je souris et je mords encore un peu l’intérieur de mes joues et je souffle. Je l’écoute et je reste un peu sur le cul de ce qu’il vient de m’apprendre au sujet de son père, ouah. Je suis choquée pour le coup, je mords ma lèvre et le regard les yeux bien ouvert. Je veux pas paraître effrayé, car ce n’est pas le cas, mais je suis surprise de cet aveux, que limite j’ai entendu que ça. « Désolée pour ton père » Dans ma tête je me demande ce qu’il a pu faire : tuer des gens ? Bref, je tente de ne plus y penser. « Ravie d’avoir pu t’aider alors ! » Même si c’est chelou de retrouver l’inspiration sur ma personne. « Non, c’est car tu as du talent et ce n’est pas grâce à moi … les autres dessins qui ne sont pas les miens sont beaucoup mieux comparé au mien, mais on ne sera pas d’accord sur ce point façon … » Que je lui dis en souriant. Je l’écoute, il veut bien arrêter. « J’avoue que j’aimerais bien que tu arrêtes … désolée, mais je … » Ne supporte pas mon corps et je ne veux pas le voir plus souvent que cela est possible. Je pince mes lèvres puis je souffle un peu, avant de glisser ma main dans mes cheveux. « Merci de m’avoir répondu, je promets de plus … enfin pas trop m’énerver à l’avenir sur toi ! » Que je lui annonce. « Et désolée pour ton père … il rentrera bientôt ? » Je joue la curieuse et ce n’est pas forcément bon.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le hasard a encore frappé ▬ Prunille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le hasard a encore frappé ▬ Prunille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Le hasard n'existe pas
» Se croiser par hasard [pv]
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Cathedral Heights :: home-
Sauter vers: