AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Soan CartwhiteGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 10/09/2016
Pages lues : 591
Crédits : Avatar : Ilyria, Gifs profil tous de moi sauf le 1er : nolfisher, Gif sign 1 : Auteur inconnu, Gif sign 2 : gif-hunt, Gif sign 3 : heaven-pixel, Gif sign 4 : chloehunts.
Avatar : Sexy Cameron Monaghan
Pseudo : vanou1307
Âge : 23
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.   Sam 10 Sep - 22:45

Soan Cartwhite
Tout ce qui ne tue pas rend plus fort !

Prénom : Je m'appelle Soan comme mon géniteur et on se demande bien pourquoi quand on sait qu'il ne s'est jamais occupé de moi.   Nom de famille : Cartwhite, comme mon paternel. Date & lieu de naissance : 16 Août 1993 à Los Angeles. Âge : 23 ans. Métier : Serveur et suit une formation par correspondance pour devenir éducateur de chiens guides d'aveugles. Statut civil : Célibataire mais amoureux secrètement. Statut financier : Ni riche ni pauvre. Caractère : Courageux, ambitieux, joueur, protecteur, loyal, à l’écoute, jaloux voire possessif, têtu, maladroit, influençable par moments, rancunier, impulsif.  Parti politique : Aucun ! Groupe : Drink with me. Avatar : Cameron Monaghan.
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
A vrai dire je ne compte pas vraiment le nombre de livres que je lis par mois. Par le passé lorsque j'étais en hôpital psychiatrique j'en lisais énormément pour passer le temps... Mais depuis je n'ai plus trop de temps à consacrer à la lecture même si j'aime toujours autant ça. On va dire qu'en moyenne je lis deux bouquins par mois en ce moment. Mes favoris ? Ceux qui touchent au surnaturel, la bit-lit comme on appelle ça. En effet les vampires, loups-garous etc... c'est mon grand dada.

Pour toi, l'amitié c'est...
La chose la plus importante au monde. Car croyez-moi quand vous vous retrouvez seul du jour au lendemain pour n'importe quelle raison, la chute est brutale. Personnellement je sais que j'ai très mal vécu mes années en hôpital psychiatrique dès lors que Julian n'est plus revenu me rendre visite. Je n'ai pas énormément d'ami mais lui a toujours été le plus important pour moi et je me sens vraiment beaucoup mieux depuis que je l'ai retrouvé même si lui cacher l'amour que je ressens pour lui n'est pas la chose la plus facile du monde. En bref vous l'aurez compris je ne peux pas vivre sans amitié. La solitude ne me convient absolument pas.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
Plusieurs rumeurs ont été lancées sur moi mais les deux qui m'ont le plus marquées sont les suivantes. La première m'a particulièrement blessé car elle est en rapport avec ma bipolarité et mon père. En effet dès lors que certaines personnes ont su que je souffrais de cette maladie elles n'ont rien de trouvé de mieux que de dire que si mon père était parti peu après ma naissance c'était parce qu'il se doutait que je deviendrai cinglé à l'avenir... Pourtant ce n'était pas sûr à 100% que je souffre de bipolarité comme lui. Et puis je ne sais même pas s'il était au courant de ça à l'époque de ma naissance. La seconde chose dont je me fiche totalement est le fait qu'on dise de moi que je suis encore puceau. Tout ça pourquoi ? Parce que je ne m'affiche pas aux bras de filles ou de garçons. Et que je le sois ou non ? Ça regarde qui en dehors de moi ?
Vous voulez savoir ce que j’aime dans la vie ? Je vous répondrai les choses qui me permettent de m’évader et oublier mes problèmes. lesquelles ? (1) Il y a en premier lieu les bouquins. j’ai toujours adoré lire mais encore plus depuis que je n’avais pas grand-chose d’autre à faire enfermé en hôpital psychiatrique. Et heureusement que j’avais les livres pour me divertir car j’aurais probablement pété les plombs un bon paquet de fois sans ça. (2) Un autre moyen qui me permet de me changer les idées est le fait de regarder des séries télévisées. Ça peut être du policier, du surnaturel, du suspense ou autres puisque je regarde un peu de tout suivant mon humeur du moment et ce dont j’ai besoin. (3) Un bon moyen que j’ai trouvé pour me défouler c’est de faire du sport. Je touche un peu à tout même si ce que je pratique le plus régulièrement est le jogging ainsi que la musculation et la natation. (4) J'adore depuis mon enfance jouer aux jeux vidéo. D'ailleurs très souvent j'y joue en réseau avec des amis que je me suis fait grâce aux jeux justement. (5) Je suis également quelqu’un qui aime manger aussi bien du sucré que du salé même si j’ai un plus gros penchant pour le second. De plus j’aime bien cuisiner. Oh je ne suis pas un grand cuistot mais ça me détend quelques fois lorsque je passe derrière les fourneaux pour faire des cookies ou toute autre chose. Mon plus gros faible niveau nourriture salé est le fromage. C’est simple je pourrais en manger à n’importe quelle heure. La viande ou la charcuterie aussi, je suis très viandard comme le disait ma mère. Mais attention je ne mange que des animaux dits de « ferme » cochon, lapin, poulet, coq, dinde… jamais vous ne me ferez avaler du sanglier, de la biche etc… Oh il y a également les chips, surtout celles au poulet, un pur délice. Côté sucré en revanche mes petits plaisirs sont le chocolat, le caramel et la noix de coco avant tout. (6) Sinon j’aime beaucoup les animaux et j’envisage de peut-être en adopter un ou deux une fois que je serai certain de pouvoir bien subvenir à leurs besoins. (7) Et le meilleur pour la fin… La personne la plus importante à mes yeux a toujours été, est et restera Julian Silvester quoi qu’il arrive.

Ce que je n’aime pas dans la vie ? (8 ) Le fait d’être malade en premier lieu. Qu’est-ce que je paierais cher pour ne plus souffrir de cette saloperie de bipolarité qui a détruit ma vie. (9) Je déteste me faire réveiller le matin par la sonnerie stridente du radio-réveil. (10) Les insomnies qui parfois m’empêchent de dormir et me font ruminer ont le don de me rendre dingue. (11) J’ai du mal à supporter qu’on me dise ce que je dois faire ou non. (12) Sinon pour citer d’autres choses que je n’aime pas, je dirais : le mensonge, l’injustice, la politique qui ne m’intéresse absolument pas alors n’essayez même pas de m’en parler. (13) Une chose qui m’agace aussi c’est avoir l’impression de marcher un peu au ralenti à cause du traitement que je suis obligé de prendre. Avoir une pêche d’enfer me manque vraiment. Mais je sais que si j’arrête de prendre mes médicaments je risque à tout moment de retomber dans mon état dépressif et je n’y tiens pas forcément…  (14) Niveau nourriture je ne suis pas très friand des légumes en dehors de quelques exceptions. Je ne mange pas non plus de poisson, déjà parce que je déteste l’odeur mais surtout parce que je suis certain que le goût est aussi hideux que l’odeur donc pas moyen que j’y goûte. Et puis je préfère vraiment les voir nager que de les avoir dans mon assiette."
Prénom : Vanessa. Pseudo sur le net : vanou1307. Âge : 30 --'. Pays : France. Comment as-tu découvert le forum ? Grâce à Mélanie chou alias Julian   . Quelles sont tes premières impressions ? Joli pour le reste je ne peux pas encore dire quoi que ce soit Wink. Crédits : Gif 1 : Auteur inconnu. Avatar : Lempika. Gif 2 : vanou1307. Un petit mot pour la fin ?   .

Code:
<pris>CAMERON MONAGHAN</pris> ► Soan Cartwhite


Dernière édition par Soan Cartwhite le Dim 11 Sep - 23:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Soan CartwhiteGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 10/09/2016
Pages lues : 591
Crédits : Avatar : Ilyria, Gifs profil tous de moi sauf le 1er : nolfisher, Gif sign 1 : Auteur inconnu, Gif sign 2 : gif-hunt, Gif sign 3 : heaven-pixel, Gif sign 4 : chloehunts.
Avatar : Sexy Cameron Monaghan
Pseudo : vanou1307
Âge : 23
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.   Sam 10 Sep - 22:46

You want to make a memory
L'amitié est un sentiment aussi mystérieux que l'amour.

Pour vous raconter mon histoire autant commencer par le tout début non ? Ma mère était en couple avec mon père Soan Cartwhite. Ils ne se connaissaient pas depuis très longtemps mais c’était l’amour passionnel entre eux. Quelques mois à peine après leur rencontre elle est tombée enceinte. Mon père n’était pas très chaud pour me garder lorsqu’il a su qu’elle était enceinte. Il trouvait qu’ils étaient bien trop jeunes pour avoir un enfant mais ma mère ne voulait rien entendre et était contre l’avortement de toute façon. De ce fait elle a préféré ne pas interrompre la grossesse quoi que pouvait en penser mon paternel. Il s’était donc résigné et l’avait laissé faire ce qu’elle voulait puisque de toute façon elle était bien trop bornée pour changer d’avis… Mes parents se sont donc installés ensemble afin de se préparer à ma venue. Tout était déjà prévu avant ma naissance. Ma chambre était prête, les vêtements pour nouveau-né ainsi que tout le reste était déjà là. Il ne manquait plus que moi et j’ai poussé mon premier cri par une belle nuit d’été. Mes parents étaient tranquillement en train de dormir lorsque ma mère paniquée a réveillé son petit-ami en lui disant qu’elle venait de perdre les eaux et qu’il fallait donc aller de suite à la maternité. Par chance encore une fois ils avaient déjà prévu le coup puisque deux valises étaient dans la chambre, une pour les affaires de ma mère et une autre pour les miennes. Mon père a fait aussi vite qu’il l’a pu pour conduire ma mère à la maternité, quitte à même griller des stops ou des feux rouges… Par chance ils n’ont pas eu d’accident cette nuit-là. À peine un quart d’heure plus tard mon père s’était garé à la hâte sur le parking de l’hôpital. Du personnel hospitalier avait aussitôt pris en charge ma mère pour l’emmener au service maternité. Sauf que mon père n’avait pas du tout voulu assister à l’accouchement. Il faisait bien sentir à ma mère qu’il lui en voulait de m’avoir gardé… Il aurait pu la quitter avant ma venue au monde mais il faut croire qu’il l’aimait quand même un minimum pour ne pas l’avoir fait et avoir même emménagé avec elle.

Ma maman était donc seule en salle d’accouchement entourée des membres du personnel hospitalier qui l’aidaient à me faire venir au monde. D’après ce qu’elle m’en a toujours dit elle a eu cette chance de ne pas avoir mis trop de temps à me faire naître. Tant mieux pour elle j’ai envie de dire. Elle avait un grand sourire lorsque l’une des membres de l’équipe m’a posé dans ses bras après avoir fait les contrôles d’usage pour s’assurer que je me portais à merveille et c’était le cas apparemment d’après ce que maman m’a déjà raconté. Lorsqu’ils lui ont demandé mon nom et mon prénom elle a de suite répondu Soan Cartwhite. Et oui elle m’a nommé exactement comme son petit-ami de l’époque. Elle avait choisi ce prénom pour faire plaisir à mon paternel. Encore une chance qu’il ait accepté de me reconnaître malgré le fait qu’il était contre ma venue au monde à la base. Mais je pense que s’il l’a fait c’est surtout pour ma mère car de moi je ne pense pas qu’il en avait grand-chose à faire.

Pourquoi je suis si sévère lorsque je vous parle de lui ? Tout simplement parce que je n’ai jamais connu cet homme… Donc je le considère uniquement comme mon géniteur, ça s’arrête là. Pour cause j’avais quoi un an à tout casser quand il a quitté le domicile familial tout ça parce qu’il avait rencontré une autre femme avec qui il avait une liaison. Il l’avait préférée elle à ma mère… Donc oui j’ai la haine contre ce pourri et j’espère bien ne jamais le rencontrer car sinon il connaîtra ma façon de penser à son sujet.

Donc vous l’aurez bien compris ma mère m’a élevé toute seule, sans homme à la maison. Certes elle aurait très bien pu rencontrer un autre type mais elle ne voulait plus revivre ça ayant trop souffert après le départ de mon paternel. Et puis il y avait aussi le fait qu’elle ne voulait pas faire entrer un homme dans sa vie sans être sûr qu’il ne partirait pas du jour au lendemain. Elle avait peur que je m’attache à une image paternelle et que le type la quitte comme mon père l’avait fait. Du coup elle s’est toujours privée d’une nouvelle histoire d’amour. Ce qui n’était pas forcément bien ni pour elle ni pour moi puisque à cause de ça elle a toujours été sur mon dos à me surprotéger en jouant le rôle des deux parents à elle toute seule. Ceci dit je ne peux pas la blâmer d’avoir voulu faire de son mieux pour s’occuper de moi et veiller à ce que je ne manque de rien. Nous n’étions pas riches c’est un fait. Je n’avais pas les derniers jeux à la mode ou les vêtements dernier cri mais une chose est sûre, je ne manquais pas d’amour ni d’attention grâce à elle. Et rien que pour ça je lui en serai toujours reconnaissant.

D’ailleurs souvent lorsqu’elle allait faire la nounou chez les Silvester elle m’emmenait avec elle puisqu’elle n’avait pas les moyens elle-même de me faire garder par quelqu’un d’autre. Et il ne fallait pas compter sur mes grands-parents puisqu’ils ont coupé les ponts avec ma mère lorsqu’ils ont appris qu’elle était enceinte. C’est d’ailleurs sur son lieu de travail que j’ai rencontré un autre enfant de mon âge prénommé Julian. J’étais vraiment heureux lorsque je me rendais chez lui puisque j’avais enfin quelqu’un avec qui jouer étant donné que j’étais et suis toujours fils unique. De plus nous nous entendions très bien lui et moi. Le feeling est même passé assez vite entre nous et notre amitié au fil des années n’a fait que s’amplifier et se renforcer. À tel point que nous étions les meilleurs amis du monde. Si vous cherchiez Julian il était avec moi. Si vous vouliez me trouver, j’étais avec lui. C’était assez rare de ne pas nous trouver ensemble. Si vous voulez tout savoir on a même fait les 400 coups ensemble. Les premiers joints, les premières cuites etc… J’ai même eu mon premier et unique baiser avec lui. Je reviendrai d’ailleurs sur ce point un peu plus tard.

Un jour j’ai fait un pari avec mon meilleur ami, je ne sais plus à quel propos mais en revanche ce dont je me souviens c’est que j’ai lamentablement perdu et mon défi était de me faire tatouer. Pour ce faire, j’ai pioché dans mes petites économies afin de me le payer puisque je savais que ma mère n’accepterait jamais de me donner de l’argent pour ça et puis il y avait aussi le fait qu’elle ne roulait pas sur l’or. Mais l’important n’est pas là. Ce qu’il faut savoir c’est que j’ai fait ça en étant mineur, qui dit mineur dit que j’ai triché en imitant la signature de ma mère sur l’autorisation de tatouage… Quant au tatouage en lui-même c’est Julian qui avait choisi ce qu’il représenterait. Allez savoir Diable pourquoi mais il avait décidé que ça serait un aigle accroché à un fusil. Si c’était ce qu’il voulait. J’avais simplement haussé les épaules lorsqu’il m’avait montré le dessin de base. Après tout j’avais voulu faire le malin et j’avais perdu le pari donc je n’allais pas faire la mauviette et j’allais donc assumer… J’ai réussi à le cacher un moment jusqu’à ce qu’un jour ma mère finisse par me surprendre torse nu un petit matin au réveil. Je ne vous raconte pas le savon que je me suis pris ce jour-là d’une part parce qu’elle n’aimait pas les tatouages de base, qu’elle trouvait celui-ci affreux et qu’en prime j’avais fait ça derrière son dos bien avant ma majorité.

Et puis mon monde a commencé à s’effondrer petit à petit… Sans que je ne sache pourquoi mes émotions étaient décuplées, j’avais beaucoup de mal à les contrôler. Un jour je pouvais être totalement euphorique et quelques heures plus tard ou le lendemain je pouvais être terré au fond de mon lit et ne plus vouloir en sortir pendant des jours ni même adresser la parole à qui que ce soit. Tout ceci est arrivé l’année de mes 15 ans. Ma mère ainsi que mon meilleur avaient bien remarqué que je n’étais plus le Soan qu’ils connaissaient si bien… Julian a bien essayé de m’aider en cherchant à savoir ce qui m’arrivait mais je n’avais pas les réponses à ses questions puisque je ne savais pas moi-même ce qui se passait. Ma mère elle inquiète m’a fait rencontrer un psychologue qui après plusieurs examens lui annonça la terrible nouvelle. J’étais atteint de la bipolarité, une maladie qui peut se transmettre de génération en génération. Il chercha donc à savoir si ma mère ou ses parents en souffraient mais elle lui répondit que non personne n’avait ça dans la famille. Il creusa un peu plus en cherchant à savoir du côté paternel mais là ma mère s’est fermée comme une huître en disant qu’elle n’en savait rien puisqu’elle n’avait jamais rencontré la famille de mon père et qu’elle n’avait pas connu ce dernier assez longtemps pour savoir ce genre de choses. Quoi qu’il en soit maintenant on savait de quoi je souffrais et ma mère voulant m’aider et ne sachant pas trop comment me gérer, elle décida que je devais entrer à l’hôpital psychiatrique… De toute façon j’étais déjà un peu obligé d’y aller afin qu’ils puissent déterminer de quel traitement je pouvais avoir besoin. Je n’étais pas très enchanté à l’idée de devoir séjourner là-bas avec des cas sûrement pires que le mien mais je n’en pouvais plus de ces changements d’humeur perpétuels. Du coup j’avais accepté à contrecœur de me faire interner avec l’espoir de guérir. Et oui à l’époque je ne savais pas encore vraiment ce que signifiait réellement la bipolarité.  

Pour mon grand malheur ma mère a tenu à ce que je reste enfermé jusqu’à ma majorité dans cet endroit. Au début l’acclimatation ne fut pas chose aisée? Je me sentais perdu dans cet asile et puis les « drogues » qu’ils me donnaient me fatiguaient beaucoup. C’est à peine si je remarquais les visites que Julian ou ma mère me rendaient tellement j’étais sonné. Au fur et à mesure à force j’ai commencé à plus ou moins m’habituer au mode de vie là-bas et aux cachets qu’on me donnait afin de calmer mes symptômes. J’ai même pu continuer mes études par correspondance même si ce n’était pas évident et que j’étais plus lent qu’avant pour apprendre. Ce qui m’énervait d’ailleurs parce que je me sentais diminué de ce côté-là alors qu’avant je n’étais pas si mauvais que ça en cours malgré que lorsque j’étais plus jeune je m’étais fait beaucoup chambrer par rapport à ma couleur de cheveux et d’autres choses. Mais il ne faut pas croire, je ne me laissais pas faire et renvoyais mes attaquants dans leurs buts.

Et puis le drame est arrivé pour moi l’année de mes 17 ans. Comme il le faisait régulièrement Julian était venu me rendre visite à l’hôpital. Ça me faisait du bien de le voir car ensemble on parlait de tout et de rien. Et puis il me parlait surtout de l’extérieur, des cours au lycée etc… En plus c’était le seul à qui je pouvais vraiment me confier car j’avais beau devoir parler aux psys ce n’était pas pour ça que je me sentais mieux et puis je ne leur racontais pas tout ce qui me passait par la tête. J’avais l’impression qu’on m’avait enfermé dans une prison... Je voulais sortir mais c’était impossible pour moi, j’étais encore mineur et devais donc me plier aux ordres de ma mère. Cette chère mère qui avait bien choisi son moment pour me rendre visite puisqu’elle est arrivée dans ma chambre au moment même où Julian et moi étions en train de nous embrasser. Elle venait de gâcher mon tout premier baiser. Ce moment qui le temps d’un instant m’avait permis de m’évader et m’avait fait me sentir bien, comme sur un petit nuage. Je me souviens encore avoir senti mon cœur battre la chamade. Mais voilà le moment magique avait été rompu par ma mère furieuse qui n’avait pas apprécié de voir son fils et Julian s’embrasser. Elle n’avait pas hésité une seule seconde à faire sortir mon ami de ma chambre en lui ordonnant de ne plus jamais venir me voir parce que soi-disant il ne m’aiderait pas. Sur le moment j’avoue avoir eu envie de l’étrangler pour avoir fait ça. J’avais vraiment la haine et me retenais même de pleurer tellement j’étais sur les nerfs. D’ailleurs ce jour-là pour lui faire bien sentir que je lui en voulais je ne lui avais pas décroché un seul mot et ce petit jeu a duré ainsi pendant plusieurs visites jusqu’à ce qu’elle me pousse dans mes retranchements et que je lui crache ma haine au visage. Et c’est à partir de là qu’elle m’a répété maintes et maintes fois qu’elle ne voulait pas d’un fils gay, que c’était hors de question que je le sois et que c’était pour mon bien qu’elle avait renvoyé Julian. Son discours n’a jamais évolué là-dessus... Pour qu’elle me fiche la paix et arrête de me répéter ça j’ai joué au fils docile qui avait bien compris la leçon mais en fait non je me fichais de son avis et espérais simplement que mon meilleur ami revienne. Je l’ai attendu pendant les quatre autres années où je suis resté à l’hôpital psychiatrique mais elle avait réussi son coup, il n’était plus venu, devait sûrement me détester voire même oublié…

Pendant ces quatre années j’ai erré avec la tristesse d’avoir perdu mon meilleur et pour ainsi dire seul ami… Malgré tout pour ne pas sombrer je me suis battu comme j’ai pu pour obtenir ne serait-ce que mon baccalauréat. Ma mère m’avait payé les services d’un professeur particulier afin que je parvienne à décrocher le fameux sésame. À force de travail et d’acharnement j’ai donc réussi à obtenir mon bac littéraire. Je ne savais pas encore exactement ce que je comptais faire plus tard comme métier mais j’avais suivi cette voie car j’adorais lire. C’était ce qui m’avait permis de tenir bon durant toutes ces années passées à l’asile. C’était un moyen d’oublier ma misérable vie et de m’évader dans d’autres mondes imaginaires puisque j’ai toujours eu une grosse préférence pour les romans traitant du surnaturel.

Maintenant ça fait un peu plus d'un an que je suis enfin sorti de cet hôpital de malheur. Par contre je n’ai pas été libre pour autant puisque ma mère ne me laissait le droit de sortir que pour me rendre sur mon lieu de travail. À savoir un job peu valorisant puisqu’il s’agissait d’être caissier dans une enseigne de fast-food. C’était elle qui avait réussi à me faire embaucher là-bas car elle n’arrivait plus à joindre les deux bouts et ne voulait pas que je reste à la maison à rien faire ni que je sorte rejoindre mes anciennes fréquentations. Par anciennes fréquentations ne cherchez pas bien loin, elle me parlait de Julian sans toutefois le dire directement. Mais j’avais bien compris le message même si ça avait été dit de façon détournée…

Pendant un an je me suis plié à ses désirs mais il y a quelques mois j’ai décidé de lui dire le fond de ma pensée (pour rester poli)… Je lui ai avoué que oui je l’aimais mais que je la détestais tout autant voire plus de m’avoir séparé de mon meilleur ami. Je lui ai également dit que j’avais en travers de la gorge toutes ces années passées à l’hôpital ainsi que la dernière année où elle avait tout fait pour ne pas que je sorte de la maison en dehors de mes heures de travail. Forcément elle n’a pas très bien pris tout ça mais je n’en pouvais plus de cette « vie » alors j’ai pris quelques affaires avec moi et je suis parti à la recherche de Julian. Je suis donc allé frapper à la porte de la demeure Silvester et je suis tombé sur l’un des domestiques. Je lui ai demandé si mon ami était là et il m’a répondu qu’il ne vivait plus ici depuis quelques temps déjà. Ça m’avait foutu un coup d’apprendre cette nouvelle mais je ne l’avais toutefois pas fait voir à la femme devant moi. Je lui avais demandé si elle savait où je pouvais le trouver et là elle m’a indiqué qu’il était parti vivre à Washington et qu’il était étudiant là-bas. J’avais remercié l’employée de maison et étais de ce fait parti afin de prendre les transports pour rallier cette ville où je comptais bien retrouver la trace de mon amitié perdue...

Ce qui fut chose faite assez facilement. D'ailleurs quand j'y repense j'ai encore du mal à croire qu'il y a environ trois mois j'ai retrouvé si simplement mon ami en me rendant devant l'université que la domestique de sa famille m'avait indiquée. J'ai eu beaucoup de chance ce jour-là je dois bien l'avouer... Même si les retrouvailles ont été un peu spéciales étant donné qu'on ne s'était plus revus depuis plusieurs années et que de mon côté j'avais vécu des choses pour le moins traumatisantes qui étaient devenues un sujet tabou. Malgré tout notre amitié a repris et Julian étant très têtu a réussi à me convaincre d'emménager avec lui et m'a même aidé à trouver un petit boulot.



Dernière édition par Soan Cartwhite le Dim 11 Sep - 0:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arizona S. CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 453
Crédits : Tag
Avatar : Claire Holt
Pseudo : Niagara
Âge : 28 ans (14.03.89)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.   Sam 10 Sep - 22:53

Bienvenue à toi ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://niagara-gallery.e-monsite.com
avatar
Julian SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 385
Crédits : lux reterna - QUIET RIOT - Soso♥ - Paupau
Avatar : Steven Mcqueen
Pseudo : Lydia
Âge : 24 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.   Sam 10 Sep - 22:58

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue ! Mon Soso ** Tu es beau.

_________________
MY LIVE IS... MINE ✽
Ce que tu attends de moi ? Je ne suis pas certain que je te le donnerai, tu auras ce que j'aurai envie que tu ailles. Ne pose pas de question, c'est comme ça que je fonctionne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Soan CartwhiteGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 10/09/2016
Pages lues : 591
Crédits : Avatar : Ilyria, Gifs profil tous de moi sauf le 1er : nolfisher, Gif sign 1 : Auteur inconnu, Gif sign 2 : gif-hunt, Gif sign 3 : heaven-pixel, Gif sign 4 : chloehunts.
Avatar : Sexy Cameron Monaghan
Pseudo : vanou1307
Âge : 23
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.   Sam 10 Sep - 23:09

Merci à vous deux. Smile

Non c'est toi le plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jared SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 1196
Crédits : TAG
Avatar : Ian Somerhalder
Pseudo : TAG
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.   Sam 10 Sep - 23:12

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !! !string

Bon je vais trancher, le plus beau c'est moi /out

Nous faudra un lien ! xDD Bonne chance pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Savannah MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 234
Crédits : Avatar : class whore ; Gifs : Monocle & tumblr ; Signature : Motley control
Avatar : Teresa Palmer
Pseudo : Trucpau
Âge : 30 ans - 14 Octobre 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.   Sam 10 Sep - 23:30

@Jared Silvester a écrit:
BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !! !string

Bon je vais trancher, le plus beau c'est moi /out

Nous faudra un lien ! xDD Bonne chance pour ta fichette !

non mais l'autre

Bienvenue à toi

Et bon courage pour ta fiche

_________________
    when I say I love you, just shut up
    Holy road, is at my back. Dont look gone, take me back again. We'll make memory out of it. We finally follow pattern. We break each others senses. We wanna live young love. With better start, today⠇NOT TODAY - Imagine Dragons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 385
Crédits : lux reterna - QUIET RIOT - Soso♥ - Paupau
Avatar : Steven Mcqueen
Pseudo : Lydia
Âge : 24 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.   Sam 10 Sep - 23:36

Mais non Jaja, tu es juste la version plus vieille de moi.

_________________
MY LIVE IS... MINE ✽
Ce que tu attends de moi ? Je ne suis pas certain que je te le donnerai, tu auras ce que j'aurai envie que tu ailles. Ne pose pas de question, c'est comme ça que je fonctionne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jared SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 1196
Crédits : TAG
Avatar : Ian Somerhalder
Pseudo : TAG
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.   Sam 10 Sep - 23:40

J'me trouve drôle c'est le principal

Je suis une version plus expérimentée d'abord xD
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Soan CartwhiteGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 10/09/2016
Pages lues : 591
Crédits : Avatar : Ilyria, Gifs profil tous de moi sauf le 1er : nolfisher, Gif sign 1 : Auteur inconnu, Gif sign 2 : gif-hunt, Gif sign 3 : heaven-pixel, Gif sign 4 : chloehunts.
Avatar : Sexy Cameron Monaghan
Pseudo : vanou1307
Âge : 23
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.   Dim 11 Sep - 0:39

MDR Jared j'adore ton humour. xD Et au passage j'aime beaucoup ce prénom Smile Pas de souci je ne dis jamais non à un lien Wink

Et merci Savannah et Jared pour vos messages de bienvenue Smile

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soan Cartwhite - Le véritable amour est composé des désirs unis à l'amitié, séparé d'elle il n'est que luxure.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un amour poulpesque. [AVEC DES POULPES ET DES FAITS VÉCUS]
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: