AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Go to hell for heaven's sake- Ryan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hazel CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 06/02/2017
Pages lues : 42
Crédits : Silver Draconem
Avatar : Dominic Sherwood
Pseudo : Estelle/Silver
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Go to hell for heaven's sake- Ryan   Mer 29 Mar - 3:30

Hazel & Ryan
Go to hell for heaven's sake
Soirées à traîner dans les rues sans but précis, à entrer dans les bars, boire jusqu'à ne plus avoir conscience de ce qu'il se passe autour de toi, chercher les problèmes, les trouver, frapper sans réfléchir, pour au petit matin te réveiller dans des endroits plus improbables les uns que les autres, avec la gueule de bois, du sang sur les mains, pas le moindre souvenirs, te promettant encore et toujours que c'était la dernière fois, sempiternelle promesse d'un avenir plus glorieux alors que tu ne faisais rien pour aller mieux.
Promesse dans le vide, mots sans le moindre sens qui sonnaient creux, à la nuit tombée tu replongeais dans tes démons, l'alcool, la violence, sans t'arrêter, un cycle infernal qui ne semblait pas avoir de fin, n'en aurait pas d'autre que ta propre destruction, car tu avais beau accuser tout le monde, ta famille, ton patron, les fameux « autres » sans visage, anonymes qui avaient tous les torts selon toi, la vérité était là, depuis que tu avais perdu ton travail, perdu ton appartement, tu t'étais perdu toi-même également, encore plus qu'auparavant, avoir revu ta sœur ne t'aidait pas, rien ne semblait t'aidait vraiment, tu étais la plus grande menace pour toi-même, ton pire ennemi, et si tu n'acceptais pas de faire la paix avec celui que tu étais tu finirais probablement mort, ou en prison, à croire que c'était de toute façon ce qu'on destinait le plus souvent aux membres de ta famille, comme une malédiction.

Ce soir n'était pas différent des autres, jamais qu'une date de plus à rayer sur le calendrier, un trait de plus à graver sur le mur, tu t'étais levé finalement, avait attrapé ta veste, un paquet de cigarettes, un regard rapide vers le miroir pour t'assurer que tu avais encore l'air vivant et tu avais émergé dans l'obscurité glacée de la rue, seulement éclairée par la lumière pâle et vacillante de quelques lampadaires, quelques mètres seulement à parcourir avant d'atteindre le centre ville, et de répéter les mêmes actions que les jours précédents, automatiquement.
Le même bar, les mêmes gens, les mêmes visages familiers que tu reconnaissais, les mêmes discussions encore et toujours sans intérêt, refaire le monde à voix haute pour rentrer chez soi les bras croisés, oublier, le même alcool dans ton verre, qui brûlait ta gorge avant de couler dans tes veines, tu aurais voulu que la soirée reste ainsi, reste comme ça, toi, ton verre, les habitués, leurs débats périmés, juste ta petite routine, celle que tu t'étais créée pour te rassurer, mais il avait fallu qu'un abruti vienne tout gâcher, vienne chercher les problèmes avec toi et comme toujours tu n'avais pas su te contrôler, tu avais laissé ta colère éclater, encore quelque chose de tristement routinier, les coups, les mains qui t'attrapent par la taille, qui immobilisent tes poings, avant de te pousser dehors, les mots qu'ils hurlent qui n'ont aucun sens, juste un enchaînement de syllabes qui se mélangent.

Tu aurais probablement dû t'arrêter là, rentrer chez toi, mais tu as décidé de continuer pourtant, de pousser la porte d'un autre bar, allant t'échouer au comptoir, ne réalisant même pas l'image que tu pouvais renvoyer, la lèvre ouverte, le sang sur tes mains, le tien ou peut être même le sien, à vrai dire tu t'en foutais, tu voulais juste essayer de te détendre, de te calmer un peu, tu espérais juste reprendre ta soirée là où tu l'avais laissée, tu t'étais persuadé que rien de pire ne pouvait t'arriver, tu n'avais même pas encore conscience d'à quel point tu te trompais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 520
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Âge : 33 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Go to hell for heaven's sake- Ryan   Dim 9 Avr - 22:12

Go to hell for heaven's sake
Hazel & Ryan

La journée avait été particulièrement éprouvante. On avait eu beaucoup de clients, beaucoup de voitures amenées au garage, beaucoup de coups de téléphone pour demander où en était telle ou telle réparation. La journée avait été épuisante et j’avais attendu l’heure de ma fin de journée de travail avec impatience. Quand le moment fut arrivé de rentrer chez moi, je m’étais senti soulagé, libéré. J’avais foncé chez moi pour m’engouffrer sous la douche. J’y étais resté plus que nécessaire, laissant couler l’eau chaude sur ma peau en continu, fermant les yeux pour profiter d’avantage de ce moment de calme et de détente. Il y avait des jours comme ça où le boulot était éreintant. Il n’y avait qu’une bonne douche pour arranger tout ça. Ça et partager une nuit avec une femme. Il n’y avait rien de meilleur que de s’envoyer en l’air. Alors ma douche terminée, j’allais m’habiller et manger un morceau avant de partir dans l’un des bars près de chez moi. J’aimais boire un coup après une dure journée de travail, mais le véritable but de la manœuvre était tout autre. Il ne fallait pas se leurrer. Quel genre d’homme non dépressif allait boire seul dans un bar si ce n’était pas pour repartir avec une nana au bras ? Pas le genre que je connaissais et certainement pas moi.

Arrivant au bar, je constatais qu’il y avait déjà pas mal de monde. J’allais m’installer au comptoir, là où je pourrais avoir une vue d’ensemble assez facilement. Je commandais un whisky et je laissais mon regard parcourir la salle à la recherche de ma proie de la soirée. Je repérais une jolie brune à l’autre bout du comptoir et lorsque celle-ci croisa mon regard, je lui adressais un petit sourire. Il ne lui en fallut pas plus pour me le rendre. Après quelques minutes de réflexion, sans doute, elle décida de me rejoindre. Arrivée à mon niveau, elle me demanda pour la forme, si la place à côté de moi était libre. Evidemment qu’elle l’était. Alors elle s’installa et le jeu de séduction pouvait commencer. Tout d’abord, m’intéresser à elle, la complimenter subtilement de temps en temps, mais pas trop. Ses intentions étaient claires. Nous avions les mêmes. Je savais déjà que j’allais la ramener chez moi, c’était dans la poche. Elle posa sa main sur ma cuisse, remontant doucement vers mon entrejambe lorsque mon attention fut attirée par autre chose. Ou plutôt quelqu’un d’autre. Elle parut légèrement vexée que je me désintéresse d’elle soudainement mais je ne pouvais pas quitter des yeux l’homme amoché qui venait de s’installer au comptoir un peu plus loin. Je le reconnaitrais entre mille. Après ma sœur, voilà que je retrouvais la trace de mon inconscient de petit frère. « Excuse moi ma jolie, j’ai une affaire à résoudre, d’urgence. » Sans accorder le moindre regard à mon ex potentielle coup d’un soir, je me levais pour me diriger vers le déchet qui me servait de frère. Je m’asseyais sur le tabouret libre juste à côté de lui sans la moindre discrétion, les lèvres pincées et les sourcils froncés. Je tournais la tête vers lui, prenant tout le loisir d’admirer sa lèvre abîmée et ses mains pleines de sang. Je bouillonnais déjà de l’intérieur de le voir dans un tel état alors qu’il n’avait pas encore ouvert la bouche. « C’est quand même incroyable. Ça fait des mois, voire presque une année que je ne t’ai pas vu et je te retrouve avec la gueule déglinguée. Bordel de merde Hazel, dans quel merdier tu t’es encore foutu ? » J’étais plutôt mauvais. Il n’y avait aucune once de sympathie ni dans le ton de ma voix ni dans mes paroles. J’avais juste envie de lui en coller une, là tout de suite. Ça me démangeait tellement. « Et je te préviens, ne te fous pas de ma gueule et ne me prends pas pour un con parce que ça va mal se passer. » Autant mettre les points sur les i dès le départ. Ah et oui, dans le feu de l’action j’étais passé directement à l’étape des menaces en sautant la partie salutations et tout le bordel de politesse, à quoi bon ?

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
 
Go to hell for heaven's sake- Ryan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heaven & Hell ;; Bienvenue en Enfer !
» FICHE PUB PARTENAIRE: Heaven & Hell RPG
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» Bryan Ryan
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Georgetown-
Sauter vers: