AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Levick ▬ We will never be the same.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Levi AbberlineGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 978
Crédits : (c) Cranberry & Tumblr
Avatar : Tyler Hoechlin
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Levick ▬ We will never be the same.   Mer 29 Mar - 21:48

Derrick & Levi
We will never be the same

Au cours de ma précédente et dernière sortie autorisée par le centre de désintoxication - puisque maintenant, je n’avais plus besoin de demander à qui que ce soit pour aller où je le souhaitais - j’avais oublié quelque chose dans la voiture de Savannah, soit ma veste. Pendant un bon moment quand j’avais fait ma valise pour quitter cette chambre dans laquelle j’avais passé six mois, je l’avais cherchée, parce que compte tenu que j’avais peu d’affaires, il serait fâcheux d’en perdre, pour me rendre compte que c’était qu’un simple oubli. Rapidement, j’avais contacté Savannah, qui m’avait indiqué de venir la récupérer chez elle dès que je le souhaitais, compte tenu que je ne lui avais pas dit assez rapidement pour qu’elle me la ramène le jour où j’avais finalement quitté le centre de désintoxication. Clairement, je ne lui en avais pas voulu, ce n’était pas sa faute, bien loin de là, parce que sommes toutes, c’était ma faute, compte tenu du fait que je ne l’avais pas vu plus tôt que cela. Quoiqu’il en soit, le mal étant fait, ce fut à présent à moi de régler le souci, et de passer chez Savannah dès que possible pour aller récupérer la dite veste. Puisque je n’en avais pas besoin désespérément, je n’y allai pas le lendemain de ma sortie, prenant ce temps pour m’installer chez Freya, là où j’avais élu temporairement domicile et ensuite pour m’habituer au fait d’être dans une demeure, avoir une certaine autonomie, comme j’avais précédemment, même si tout cela me donnait l’impression que je vivais ces banalités pour la première fois. D’une certaine façon, c’était ce qui était en train d’arriver, compte tenu du fait que la majorité du temps, je me trainais les pieds, je ne faisais rien de gaïeté de coeur, présentant de la motivation à deux occasions, soit quand je venais de consommer ou parce qu’Haley était là. De ce fait, tout cela serait, en mon sens, une énorme adaptation, mais je me sentais prêt à la faire, d’autant plus que maintenant, je n’étais plus seul. Au final, je décidai de faire ce détour chez Savannah lorsque je dus me rendre à mon premier rendez-vous suivant ma sortie du centre, histoire de voir comment je m’adaptais à tout cela, comment je me sentais, parler de mes craintes et de mes différentes interrogations sur tout et n’importe quoi. Compte tenu que le délai avait été relativement court entre mon départ et cette rencontre, la discussion ne fut pas très longues. Je parlai seulement de comment je me sentais, du fait que je m’étais installée chez une amie, mais rien de plus, puisque je ne ressentais pas le besoin d’ajouter quoi que ce soit, et ce n’était pas parce que je refusais de m’ouvrir. En effet, j’étais conscient que rien de ce que je pourrais dire maintenant serait aussi douloureux que ce que j’avais partagé il y a environ un mois, alors cela me poussait à être plus franc. Toutefois, jamais je ne me permettrais d’inventer des histoires ou quelque chose du genre pour autant. Une fois que j’obtins finalement mon congé du thérapeute qui s’était occupé de moi pour aujourd’hui, je me rendis, à pied, jusqu’à l’immeuble que Savannah m’avait indiqué. Une fois que je fus arrivé, je consultai une nouvelle fois le message qui me donnait l’adresse, puis je considérai les numéros de porte avant de sonner sur celui qui devait être en temps normal la demeure où résidait ma fille. Puis, je me reculai d’un pas, attendant de voir si j’allais obtenir une réponse et éventuellement une autorisation d’entrer dans le bâtiment par la suite.

_________________

Elle était mon rêve. Elle a fait de moi ce que je suis, et la tenir dans mes bras était plus naturel pour moi que d'entendre battre mon coeur.  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
 
Levick ▬ We will never be the same.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Georgetown :: home-
Sauter vers: