AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Juliet MckeyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/04/2017
Pages lues : 140
Crédits : .Cranberry (Avatar); Pauline (Gif)
Avatar : Katharine Mcphee
Pseudo : Lydia
Schizophrénie : Jade (Katherine Mcnamara), Julian (Steven Mcqueen), Isobel (Melissa Benoist), Chelsea (Hailee Steinfeld) & Luis (Matthew Doddario)
Disponibilités : (4/3) INDISPONIBLE

Baby | Jay | Savannah | Jay
Âge : 33 ans
MY SOUL

MessageSujet: Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir    Dim 9 Avr - 15:27

Juliet Mckey
L'amie de tous

Prénom :Mon prénom c'est Juliet, mais on m'appelle souvent Ju', ou on me trouve des surnoms soit ridicules, soit mignons ça dépend. Nom de famille : Mckey, comme mon père, mon grand-père et d'autres personnes dans ma famille à New-York. Date & lieu de naissance : Je suis née le 14 septembre 1984 à New-york Âge : J'ai 32 ans déjà, mais je fais plus jeune non ?  Métier : Je suis propriétaire d'une boulangerie-pâtisserie Orientation sexuelle : Bien que je n'ai jamais eu de rapport avec une femme, je suis certaine d'être hétéro. Statut civil : Je suis mère célibataire. Statut financier : Dans la moyenne, je ne vais pas me plaindre. Caractère : Douce, téméraire, impulsive, protectrice, jalouse, drôle, maladroite, maternelle, têtue Parti politique :démocrate Groupe : Drink with meAvatar : Katharine McPhee
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
Je lui plus ou moins deux livres par mois, j'adore la lecture. Je pense que je ne saurais pas m'en passer. Puis c'est tellement bon de se poser quelques minutes devant un livre avant de s'endormir le soir ? Enfin c'est mon habitude en tout cas. Mes livres préférés sont les romans fantastiques, voir des thrillers, ça dépend. J'aime les auteurs classiques, comme nouveau. J'aime en découvrir de temps en temps. C'est une de mes passions.

Pour toi, l'amitié c'est...
Important. Je me fais facilement des amis, je suis une femme souriante, généreuse et à l'écoute. Je tends la main aux personnes dans le besoin à chaque fois que je le peux. Je ne serais rien sans mes amis. Je ne serais en tout cas pas la même. Je prends des nouvelles dès que je peux, je garde toujours contacte. J'espère toujours que c'est réciproque et que le jour où je ne donnerai plus de nouvelle quelqu'un prendra le temps de s'inquiéter pour moi.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
Les gens ne comprennent pas que l'amitié est possible entre deux personnes qui sont sorties ensemble mais qui ne s'aiment plus d'amour. C'est pourquoi certains continuent à dire que Niklaus et moi sommes toujours ensemble, qu'il serait le père de ma fille et que nous formons ainsi un coupe bizarre. Certains disent même qu'il reste pour la petite. Il n'a pourtant rien avoir avec cette dernière et il n'est que mon ami. Les gens disent n'importe quoi. Enfin, ils peuvent dire ce qu'ils veulent de toute manière. Je ne pense pas que ça affectera mes proches qui savent très bien ce qui se passe dans ma vie. J'ai aussi eu droit mais bien avant d'être ici, quand j'étais encore ado, au fait que j'ai triché pour être major de ma promotion.
Les gens ne croyaient pas en mes capacités.
Je vis à Washington depuis 7 ans maintenant et ça ne me déplaît pas, j'aime beaucoup cette ville. x Je retourne à New-York de temps en temps, pour voir ma famille, mais j'essaie qu'ils viennent eux plus que moi. Je ne me sens plus à l'aise dans ma ville natale, j'ai toujours peur de voir mon ex petit ami et d'avoir des ennuis. x Le fait que ce dernier m'ait harcelé et presque violée est un secret, seule ma mère est au courant, je n'ai pas voulu inquiéter mes proches. x J'ai une boite à souvenirs, je continue d'y ajouter des petites choses en souvenir, il y a une photo de Jay et moi, il y a la lettre que je lui ai écrite à mes 12 ans, il y a le bracelet de naissance de Molly, le porte-clé de mon ex et bien d'autres choses encore. x Avant de quitter New-York, j'étais étudiante en droit, j'ai arrête une année avant la fin. J'ai finalement repris une formation pour ouvrir ma propre boulangerie. Elle a 6 ans. x Molly a trois ans, elle est identifiée comme étant ma fille, mais elle est la fille de mon meilleur ami et de sa défunte femme. Elle m'a fait promettre de l'adopter et prendre soin d'elle. x Je suis amoureuse de mon meilleur ami depuis l'âge de 12 ans. J'aurai pu lui dire lorsque j'avais 18 ans, lors du bal de promo du lycée. Mais ses parents sont morts ce jour-là et les choses ont changés. x Le 14 est un chiffre fétiche et malheureux à la fois. Il représente la plupart des événements dans ma vie, qu'ils soient négatifs ou positifs. x Je suis une grande fans des fêtes de fins d'années. L'ambiance, les couleurs, l'hiver et la magie. J'ai toujours hâte d'y être. x Je passe mes dimanches après-midi en tenue décontractée, devant une série. J'ai bien droit à un jour de repos par semaine. Evidemment, je m'occupe de Molly, je ne l'oublie pas. D'ailleurs, elle a commencé l'école, ça me fait déjà bizarre. Elle est réellement comme ma fille. x Ma plus grande confidente a toujours été ma mère, malheureusement j'ai moins l'occasion de lui parler maintenant. Mais ma meilleure amie, Sav', est une bonne confidente également, je suis heureuse de l'avoir. x Je suis fan de karaoké, j'en fais quand il y en a, où quand je fais une soirée. Je chante faux, mais je m'en fiche !
Prénom : Mel Pseudo sur le net : Lydia Âge :24 ans. Pays : Belgium Comment as-tu découvert le forum ? Ca date de 2016. Quelles sont tes premières impressions ? Mhhhh je pense qu'on est super !Veux-tu t'inscrire à la newsletter d'intégration ? Nop Crédits : .Cranberry Un petit mot pour la fin ? I love you   .

Code:
<pris>KATHARINE MCPHEE</pris> ► Juliet Mcphee


Dernière édition par Juliet Mckey le Mar 11 Avr - 17:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Juliet MckeyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/04/2017
Pages lues : 140
Crédits : .Cranberry (Avatar); Pauline (Gif)
Avatar : Katharine Mcphee
Pseudo : Lydia
Schizophrénie : Jade (Katherine Mcnamara), Julian (Steven Mcqueen), Isobel (Melissa Benoist), Chelsea (Hailee Steinfeld) & Luis (Matthew Doddario)
Disponibilités : (4/3) INDISPONIBLE

Baby | Jay | Savannah | Jay
Âge : 33 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir    Dim 9 Avr - 15:27

You want to make a memory
Dans la vie, on n'a pas toujours ce que l'on veut

14 avril 1994 (10 ans)

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de mon meilleur ami, Jayden, alias Jay pour les intimes. Sa maman m’a invité chez lui, sans le lui dire. C’est une surprise et j’en suis heureuse. Je n’aurais pas pu dire non de toute façon. Ma présence est importante, enfin je pense. Je suis pour ma part heureuse de le voir, d’être là pour lui et d’avoir la chance de le voir souffler ses bougies. Je me suis présentée à l’heure que l’on m’a donnée. C’est Jay qui est venu m’ouvrir la porte, alors je l’ai pris dans mes bras pour le saluer avant de simplement le suivre. Nous allions passer à table quand sa maman s’est trouvée mal. Au départ, je ne savais pas pourquoi et mon meilleur ami non plus. Puis nous avons finalement compris qu’elle allait avoir son bébé, là de suite. Avoir deux enfants nés le même jour ça doit être bizarre mais génial à la fois. Enfin, je n’aurai pas pu imaginer de toute façon. J’ai accompagné la petite famille, qui est comme ma seconde famille, à l’hôpital. J’ai tenu compagnie à Jay le temps que sa maman accouche. Je le sentais assez nerveux mais j’espérais que ma présence l’aide un petit peu. Sa petite sœur est un beau cadeau d’anniversaire il me semble, je sais que Jay est fier d’être grand frère. J’ai vu quand sa sœur lui a été présentée, j’ai trouvé ça tellement adorable. Quand le papa de Jay m’a ramenée chez-moi, je me suis précipitée vers ma maman, le sourire aux lèvres. « - Maman, je peux avoir un petit frère ou une petite sœur ? » Je l’ai regardé avec de grands yeux brillants. Elle m’a regardé surprise, se demandant certainement pourquoi je venais à lui faire une demande comme celle-ci. « - Jayden il a eu une petite sœur aujourd’hui. » C’était une explication. J’ai joint mes mains, comme pour la supplier de dire oui. Elle a secoué la tête négativement. « - Ma chérie, ce n’est pas possible. Papa et moi avons déjà essayé plusieurs fois d’avoir un autre enfant mais nous n’avons pas réussi. De toute façon nous avons déjà la meilleure des filles. » J’ai levé les yeux au ciel en soupirant. C’est gentil ce qu’elle me disait mais en même temps ça ne me plaisait pas non plus. Entre les deux en fait. « - C’est pas juste. » J’ai fait la moue croisant les bras contre mon corps. « - Je sais, mais c’est comme ça, on n’a pas toujours ce qu’on souhaite dans la vie. » Elle me dit ça depuis toujours. Chaque fois que je lui demande quelque chose et qu’elle ne peut pas, elle me dit cette phrase. Je sais que je ne peux pas insister plus longtemps au risque de l’énerver et je n’en ai pas envie. J’ai donc laissé tomber l’histoire pour pouvoir terminer cette belle journée de la meilleure des manières. Je resterai fille unique toute ma vie, mais je sais que j’ai une famille de cœur pas loin de moi et ça me réchauffe le cœur.

14 février 1996 (12 ans)

C’est le jour de la saint-valentin, le jour des amoureux, où ils se donnent rendez-vous et s’offrent des cadeaux. Pour cette occasion, l’école ou du moins les personnes de ma classe ont prévu un évènement spécial. Le lycée a été décoré avec des ballons roses, des décorations en forme de cœurs, des guirlandes, tout ce qui faut pour mettre les élèves dans l’ambiance. C’est joli, je n’ai pas pu dire le contraire. Mais je suis célibataire, je n’ai pas de petit ami. Beaucoup de personnes de mon âge ont déjà quelqu’un, ou on eut. Enfin, je suis encore jeune de toute manière, ça n’est pas comme si j’avais 16 ans. Assisse dans une classe, au milieu de mes camarades, je réfléchissais. Je devais écrire une lettre, un mot, pour mon Valentin. Que ça soit mon petit ami ou juste quelqu’un que j’aime bien. Je n’ai jamais fait ça avant, ça me gêne un peu. Et pourtant, je n’ai pas besoin de réfléchir longtemps pour savoir à qui cette lettre est adressée et ce que j’ai envie de mettre dedans. « Jay, mon ami de toujours. Et pourtant, plus je passe de temps avec toi, plus je te regarde et plus je me rends compte que l’amitié s'est transformée en amour. On a grandi, nous ne sommes plus des enfants, enfin presque. En tout cas, je ne te vois plus comme avant. Je crois, enfin je suis presque certaine, que je suis amoureuse de toi. C’est pour ça que je te choisis comme valentin en ce jour de 14 février 1996. Bisous Ju’. » J’ai relu la lettre plusieurs fois, je me suis vraiment rendu compte de mes sentiments pour mon meilleur ami. Mais je ne suis pas prête à le lui dire, je ne suis pas prête à m’ouvrir de cette manière. S’il ne m’aime pas, je ne veux pas le risque de le perdre. Cette lettre, je ne la lui donnerai pas, et je ne le lui ai réellement pas donné. Je l’ai mise dans ma boite à souvenir, dans laquelle se trouvent des photos, des petits cadeaux et des choses que je ne veux pas oublier. Cette boite, c’est un secret. Du moins s’en était un jusqu’à ce que ma mère tombe dessus le soir même et l’ouvre sans aucune gêne. J’aurais pu ne jamais le découvrir mais elle est venue me voir sans attendre pour me parler de cette lettre. Elle a commencé à me faire un discours, sur l’amour, sur le sexe, me disant de faire attention. Cette conversation m’a mise mal à l’aise, d’autant plus que j’étais de mauvaise humeur puisqu’elle s’est permis de fouiller dans mes affaires personnelles. Je n’avais aucune envie d’écouter ses mots, j’ai juste fait semblant. Mais j’ai fini par devenir plus calme, et j’ai pu lui confier mes sentiments pour Jayden, elle ne m’a pas jugée et je lui ai fait promettre de ne rien dire. Ma mère a toujours été ma confidante, j’ai toujours pu tout lui dire. Puis je ne voulais pas que Jayden soit au courant alors il fallait que le secret reste bien cacher.

14 juin 2002 (18 ans)

Le plus beau jour de ma vie ou du moins c’était censé l’être. J’ai revêtu ma plus belle robe pour le bal de promo, elle est de couleur bleue et je la trouve magnifique. J’ai mis du temps pour être prête, je voulais être la plus belle. Du moins à ses yeux. Ca fait des années que je le regarde avec des yeux amoureux, des années que je supporte le regard des autres filles sur lui et je ne peux plus garder ce secret pour moi. Il faut que je lui en parle. Ça ne sera pas facile, j’attendrai sans doute la fin de soirée mais je le lui dirai il est temps. De toute façon, il est mon cavalier ce soir, il a donc pas de raison qu’il se passe quoi que ce soit de mal. Je descends les escaliers, le sourire aux lèvres, son appareil photo dans les mains. Je prends la pose pour la photo avant de venir lui faire un câlin. « - Sois prudente. » M’a-t-elle dit en posant un gros baiser sur ma joue. « - Comme toujours. » Je hausse les épaules. Puis une fois Jay arrivé, je le rejoins et nous partons pour le bal. Il est magnifique, il l’est toujours, mais la tenue le met encore plus en valeur. C’est fou ce que ça peut changer une personne. Je suis heureuse d’être avec lui ce soir, d’être à son bras. Je ne me serais imaginé au bras de personne d’autre. Une fois sur les lieux, nous quittons la voiture, je prends son bras et nous nous avançons vers la foule. La décoration est magnifique, la musique le semble aussi, il y a beaucoup de monde. Il y a des amies à moi, des personnes que j’aime, d’autre un peu moins. Je me permets d’aller saluer quelques personnes, Jay reste en retrait, ce que je trouve dommage mais je sais qu’il est comme ça. Alors je ne vais pas le forcer à être ce qu’il n’est pas. Puis ça me permet de réfléchir, de souffler un peu, car je ne sais pas comment lui dire. Quand je me trouve avec des amis, je parle, je parle et je parle encore. De tout et de rien. Je ne peux m’en empêcher. C’est comme si nous avions toujours des choses à nous dire. Ce n’est pas plus mal dans un sens. Mais peut-être que j’aurai dû faire un peu plus attention à mon cavalier. C’est un peu plus tard, lorsque j’ai regardé derrière moi que j’ai vu qu’il n’était plus là. J’ai cherché après lui dans la salle, en me disant qu’il ne devait pas être loin. Mais aucune trace. « - Vous avez pas vu Jayden ? Un brun, plutôt solitaire qui m’a accompagné ? » Ais-je demandé à une groupe de personne pas bien loin. Une des filles m’a regardé de travers, d’un air un peu hautain. « - Sans doute que tu l’as fait fuir. » M’a-t-elle dit. J’ai levé les yeux au ciel mais j’ai pris sur moi pour ne pas lui répondre. Je me suis rendue dans le parking mais la voiture n’était plus là. Il est parti… J’ai quand même continué la soirée, même si je me sentais coupable. Ce n’est que le lendemain que j’ai appris la véritable raison de son départ. En bonne amie, je me devais d’être présente pour lui. Et j’ai vite compris que j’allais devoir faire taire mon amour, ça n’était pas le bon moment pour le lui dire, peut-être qu’il n’y en aura d’ailleurs pas.

14 septembre 2008 (24 ans)

A la fois un grand soulagement mais aussi beaucoup de tristesse. Ce n’est pas facile de quitter une ville dans laquelle tu as passé 24 ans de ta vie, dans laquelle se trouve tes amis et ta famille. Heureusement, je ne suis pas seule, Jayden et sa sœur m’accompagnent, ils auraient très bien pu le faire mais non, ils ne m’ont pas abandonnée. C’est un choix que j’admire beaucoup, qui conforte mon amour pour Jayden qui n’a pas cessé de grandir malgré les années. Malgré que j’ai eu une autre relation. Cette relation, ou devrais-je dire le désastre qu’elle a causé, est la raison de mon départ de New-York pour Washington. Ce garçon je l’aimais, malgré tout. Je me sentais bien avec lui au départ. Doux, attentionné, présent et bon devant le regard des autres. Il est devenu tout le contraire par la suite. Ce garçon a essayé d’abuser de moi, il voulait qu’on couche ensemble et je n’étais pas prête à le faire avec lui. C’était beaucoup trop vite, beaucoup trop tôt. Il a essayé de me forcer, j’ai réussi à me dégager juste à temps de son emprise pour pouvoir m’enfuir de chez-lui. Je me sentais mal, sale et humiliée. Il n’a pas perdu de temps, il m’a rapidement recontactée, via mon téléphone, via les réseaux sociaux. Il me harcelait, me demandant de ne rien dire à personne, au risque qu’il s’en prenne aux personnes qui me sont proches. Il me demandait à ce qu’on se revoie. Il voulait soit disant se faire pardonner. Et quand je le lui refusais, il me menaçait de plus belle. J’ai vécu durant un moment dans cette situation, avant de demander à Jayden de partir. Je ne lui ai pas donné d’explication, je ne voulais pas le lui dire et il a accepté ce choix, il n’a jamais posé de question. J’ai changé de numéro, changé mes réseaux sociaux afin qu’il ne me retrouve plus. En espérant qu’il ne touche pas à mes parents. J’ai eu difficile de me séparer de ces derniers d’ailleurs, mais c’était pour le mieux. Ils n’ont pas compris, du moins mon père, j’ai expliqué l’histoire à ma mère, je le devais. Au moins, elle a compris pourquoi je n’ai pas poursuis mes études à l’université, pourquoi j’ai abandonné si proche du but. Me voilà dans cette nouvelle ville, dans cette nouvelle habitation, avec deux personnes que j’aime. Je suis prête à reprendre ma vie. J’ai même débuté une formation en gestion pour pouvoir devenir indépendante, j’ai pris des cours en boulangerie, pâtisserie et les choses redevenaient agréables. J’ai simplement continué ma vie comme si de rien était. J’aurai juste dû penser à jeter le porte-clés en forme de cœur, que ce garçon m’avait offert et que j’ai ajouté à ma boite à souvenir.

14 décembre 2009 (25 ans)

Assise à l’intérieur, je regarde attentivement les ouvriers qui terminent de coller les étiquettes qui annoncent le nom de la boulangerie. Chez Mckey. Sans doute que j’aurai dû faire un peu plus original, mais ça me représente. J’aime mon nom, c’est celui de mon père, et ça me convient ainsi. Je suis tellement fière d’avoir fait ce chemin. Certes, je ne deviendrai pas l’avocate que j’aurai aimé être mais j’ai au moins quelque chose dans les mains. Ma propre boulangerie-pâtisserie. Elle ouvre demain, je vais pouvoir m’y mettre directement. Et en plus, nous sommes en plein mois de décembre, c’est encore mieux, je vais directement pouvoir me mettre aux bûches de noël. J’adore tellement le mois de décembre. En plus, je n’ai pas loin à aller, j’ai emménagé juste au-dessus il y a quelques jours de ça maintenant. Et je suis plutôt soulagée. Il faut dire qu’avec l’annonce que mon meilleur ami m'a faite… Je sais très bien qu’il est en couple avec Kellie depuis quelque temps, mais je ne pensais pas qu’il en viendrait à vouloir se marier avec elle. Et pourtant… Au départ, je pensais que cette jolie bague était pour moi, mais non c’était pour elle. Je voue une jalousie maladive envers elle depuis qu’elle est entrée dans la vie de Jay. Elle a pris ma place, et je n’apprécie pas du tout la situation. J’ai supporté jusqu’à cette fameuse idée de demande en mariage. J’ai accepté d’être témoin malgré tout, ne voulant pas le lâcher comme ça. Mais c’est tout. Je me suis éloignée de lui, notre amitié n’est plus comme elle l’était avant. Je n’ai pas envie de les voir ensemble, comme un petit couple heureux. Je n’ai pas envie de le voir avec une autre. Je participe brièvement à sa vie, mais je n’y mets plus autant de cœur. Je vis ma vie de mon côté, sans lui dire quoi que ce soit sur moi. C’est mieux ainsi. C’est pourquoi, ouvrir enfin ma boutique et avoir mon appartement rien qu’à moi me rend heureuse et satisfaite. Sa sœur, qui est devenue une petite sœur pour moi aussi, pourra venir comme elle le veut. Je ne la rejetterai jamais de toute manière. Je préfère essayer de toujours être positive et faire les choses bien, plutôt que le contraire.

14 juillet 2014 (29 ans)

Il y a quelque temps, Jay et Kallie se sont séparés. Je l’ai appris de la bouche de Jay, je ne sais pas si je devais être contente ou compatissante. J’ai essayé d’être neutre. Je ne voulais pas le voir mal. Son idée dans un premier temps était d’arranger la situation et de retrouver sa femme. Mais il n’a pas mis en pratique les conseils que je le lui avais donnés. Ou du moins, je n’en ai pas eu de preuve, puisqu’elle n’est pas revenue. C’est moi qu’elle a contacté, je ne m’en serais jamais doué. Nous n’avons jamais été de grandes amies. Au début, je voulais juste l’envoyer bouler, mais curieuse, je voulais savoir ce qu’elle me voulait. J’ai donc appris la vérité assez rapidement. Elle a menti à Jay quand elle lui a dit ne pas être enceinte. Elle l’était bel et bien. Et elle arrivait à terme. Le bébé, sa petite fille, arrivera bientôt. Elle m’a confiée qu’elle ne survivrait pas à l’accouchement, qu’elle le savait depuis un moment mais qu’elle ne voulait pas renoncer à l’envie de mettre au monde le bébé. Elle voulait se sacrifier pour son enfant. Elle m’a demandé d’adopter sa fille, de faire en sorte que Jayden en soit le parrain et que je ne lui dise pas qu’il en est le père. Au début, je voulais dire non, je voulais qu’elle soit honnête envers mon meilleur ami. Même s’il ne voulait pas être père. Mais elle a insisté, elle m’a fait promettre et j’ai fini par céder. J’ai dit oui. Les papiers d’adoptions étaient prêts à la naissance. Naissance qui s’est déroulée que quelques jours plus tard. J’ai participé à l’accouchement, j’ai soutenu la jeune maman comme j’ai pu. « - Je te promet de prendre soin d’elle comme si c’était ma propre fille. » Ce sont les derniers mots que j’ai pu lui dire. La petite s’appelle Molly, c’était le choix de sa maman. Je n’allais pas choisir un autre prénom. Il est joli de toute manière. J’ai laissé les médecins prendre soin d’elle. Et je l’ai prise dès qu’elle a été autorisée à sortir de l’hôpital. J’ai recontacté Jay dès que possible. Je lui ai présenté Molly, en lui annonçant qu’il était son parrain. J’ai dû lui inventé une histoire, je lui ai dit que c’était qu’une histoire d’un soir. D’ailleurs, mon ex, Niklaus, a pensé qu’il était le père, j’ai dû lui faire comprendre que non. Voilà trois ans que Molly fait partie de ma vie maintenant, grâce à elle, avec Jay, nous nous sommes à nouveau rapprochés. Nous avons retrouvé notre lien. Il est présent comme avant. Même s’il ne sait pas la vérité. Il vit un peu dans le mensonge mais c’est pour son bien uniquement.


Dernière édition par Juliet Mckey le Mar 11 Avr - 17:39, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Derrick HolloranGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 2939
Crédits : #avatar : class whore ≡ #crackship : mon ananas (.truelove) & chounette ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Shipshape Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Schizophrénie : Rhett #GGustin ≡ Andy #ATveit ≡ Chip #THolland ≡ Carter #AKendrick ≡ Solora #CBennet ≡ Lowen #DStevens ≡ Devon #ZKravitz
Disponibilités : really closed declan ; isobel ; levi ; haley ; isobel ; savannah ; meg ; jessie ; jade ; shane (uc.) ; trixie
waiting list ≡ alaska
old memories ≡ shaz ; meg ; freya ; "jazz" ; levi ; savannah ; sheri
Âge : Trente-et-un ans ≡ 31 août 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir    Dim 9 Avr - 15:30

Rebienvenue parmi nous ma belle Excellent choix
Bon courage pour ta fichette

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Declan GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/09/2016
Pages lues : 454
Crédits : shelhead.|avatar+crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : sebastian stan
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Trent (hammer) Nash (evans) Neil (downey) Rhys (pine) Avri (vikander)
Disponibilités : open derrick; carter; eric; lennon; carter (II); alec
Âge : 32 ans ◈ 12 novembre 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir    Dim 9 Avr - 16:05

(re)Bienvenue

_________________

I always marvel at the humans’ ability to keep going. They always manage to stagger on even with tears streaming down their faces

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Juliet MckeyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/04/2017
Pages lues : 140
Crédits : .Cranberry (Avatar); Pauline (Gif)
Avatar : Katharine Mcphee
Pseudo : Lydia
Schizophrénie : Jade (Katherine Mcnamara), Julian (Steven Mcqueen), Isobel (Melissa Benoist), Chelsea (Hailee Steinfeld) & Luis (Matthew Doddario)
Disponibilités : (4/3) INDISPONIBLE

Baby | Jay | Savannah | Jay
Âge : 33 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir    Dim 9 Avr - 16:23

Merciiii les filles I love you pink

_________________
We do not always have what we want.
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1372
Crédits : Niagara
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Schizophrénie : Le seksy beau brun masseur et sereal baiseur alias Jared feat Ian Somerhalder & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Jake Gyllenhaal
Disponibilités : COMPLET - RyanDedeSasha
Âge : 28 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir    Dim 9 Avr - 16:25

REBIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!! string

Elle a un air de Leighton sur ton gif de premier poste xDD

Bonne chance pour cette nouvelle fichette xD
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 576
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Schizophrénie : Eric L. Ashford, le psychologue (Michael Fassbender)
Disponibilités : Arizona ~ Megara#3 ~ Noäm ~ Eveline
Âge : 34 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir    Dim 9 Avr - 16:39

Reee bienvenuuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Juliet MckeyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/04/2017
Pages lues : 140
Crédits : .Cranberry (Avatar); Pauline (Gif)
Avatar : Katharine Mcphee
Pseudo : Lydia
Schizophrénie : Jade (Katherine Mcnamara), Julian (Steven Mcqueen), Isobel (Melissa Benoist), Chelsea (Hailee Steinfeld) & Luis (Matthew Doddario)
Disponibilités : (4/3) INDISPONIBLE

Baby | Jay | Savannah | Jay
Âge : 33 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir    Dim 9 Avr - 20:46

Merci vous deux

_________________
We do not always have what we want.
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jay MaxwellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 19/03/2017
Pages lues : 144
Crédits : Avatar : emy. ; Signature : which witch; Gifs : tumblr&moi
Avatar : Jesse Lee Soffer
Pseudo : Trucpau
Schizophrénie : Savannah Miles #lpipes
Sheri Brackenreid #lcollins
Kelvin Forrest #tjames
Amaryllis Danvers #nwatts
Elizabeth Pollard #bheathcote
Lexie White #lliberato
Disponibilités : CLOSED

IsobelEricJuliet#2LoterieMaliaLouisMaxJuliet#2LéonieEric#2
Âge : 33 ans - 14 Avril 1982
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir    Lun 10 Avr - 11:02

Comment t'es sexy Surprised

RAAAAAAAAH j'suis trop contente . Merci merci merci (a). Et puis tu sais où me trouver si besoin .

Bienvenue, encore une fois .

Spoiler:
 

_________________
La frontière entre l'amitié et l'amour est si fine qu'on peut parfois s'y tromper... ✻ “Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maëlys WalkerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 22/09/2016
Pages lues : 453
Crédits : lilousilver (avatar) crack in time (sign) lazare (icon de sign)
Avatar : Sara Sampaio
Pseudo : smoking cat
Schizophrénie : Sarah, princesse russe
Disponibilités : Plus disponible pour l'instant (4/4)
Louis
Zach
Max
Lowen
Âge : Vingt cinq ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir    Lun 10 Avr - 20:15

Re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir    

Revenir en haut Aller en bas
 
Juliet → le mensonge est parfois le moyen le plus utile d'éviter de souffrir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un mensonge vaut parfois mieux que la vérité [Feat Yvan]
» DON&JULIET Il suffit parfois d'une seule personne pour se sentir heureux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Levis x caniche gris moyen (dept 42) ADOPTE
» La musique au Moyen Âge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: