AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Juliet MckeyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/04/2017
Pages lues : 113
Crédits : Lolitaes (Avatar)
Avatar : Katharine Mcphee
Pseudo : Lydia
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?   Lun 17 Avr - 14:01

Baby & Juliet
sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?

Pour l’instant dans la chambre, je m’affairais à préparer mes affaires pour la piscine. J’opte pour un maillot une pièce, pour une piscine publique je pense que c’est le meilleur choix. J’ajoute ce qui est important dans mon sac pour la journée, essayant de ne rien oublier au risque d’être vraiment embêtée une fois sur place. Molly est assise sur le lit, elle me regarde faire. « - Maman, je peux venir ? » Je la regarde un instant, posant mon sac sur le sol. Je viens me mettre assise à ses côtés, passant le bras autour de sa taille pour la prendre contre moi. « - Pas cette fois ma puce. Mais promis, nous irons ensemble une autre fois, avec Haley si tu en as envie. Je suis certaine que Savannah sera heureuse de venir avec nous. » Je sais que ça l’attriste un peu, mais je ne peux pas me permettre de la prendre avec moi aujourd’hui. « - Et puis, tu vas pouvoir t’amuser avec elles aujourd’hui. Allez, va prendre ton sac dans ta chambre, on va bientôt partir. » Lui dis-je calmement. « - Oui maman. » Elle descend du lit, allant dans sa chambre comme je le lui ai demandé. Je me redresse à mon tour attrapant le sac de piscine pour le ramener avec moi dans le salon. Je le pose sur la table. Vérifiant que tous soit correctement éteint. Je n’aime pas prendre le risque de laisser quelque chose brancher, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Une fois fait, je récupère le reste de mes affaires que j’ajoute à mon sac pour ne pas trop m’encombrer. Une fois la petite revenue, je lui enfile sa veste, puisqu’il ne fait pas encore si chaud. Je mets la mienne et nous sommes parties. Toutes deux dans la voiture, je me dirige vers l’habitation de ma meilleure amie. Nous arrivons quelques minutes après. Je sors de la voiture, allant détacher la petite. Je la prends dans mes bras puis va jusqu’à la porte, sonnant. J’attends que la blonde vienne ouvrir puis la salue correctement. Je ne peux pas m’empêcher de discuter un peu avec elle, voir comment ça va, dire bonjour à Haley, parler un peu de Molly. Finalement, je suis resté près de 20 minutes. Heureusement, je suis partie assez tôt. Finalement, je laisse les filles, faisant un gros câlin à la petite. « - Je t’aime. » Lui dis-je avant de finalement me redresser puis partir. La laisser me fait toujours quelque chose, bien que je me sois habituée maintenant qu’elle va à l’école. Je remonte dans la voiture, puis me dirige en direction de la piscine où Baby et moi nous sommes donnés rendez-vous. J’envoie un sms rapide à mon amie, pour lui dire que je suis en chemin. Je reste prudente comme d’habitude. Je me dirige vers Cathedral sans aucun problème. Je vérifie quand même le GPS de temps en temps, même si je connais un peu mieux la ville depuis les 7 ans passés dans celle-ci. Finalement, j’arrive. Je gare la voiture sur le parking à un emplacement libre. Je prends mon sac, puis sort du véhicule la fermant avant de mettre les clés dans ma poche. Je marche en direction de l’entrée de la piscine, essayant de voir le nombre de voiture estimant s’il y a beaucoup de monde ou pas. J’en doute vu que la saison de grande chaleur n’est pas encore arrivée mais on ne sait jamais. Je me pose devant, attendant mon amie. Je regarde mon téléphone pendant ce temps, essayant de savoir ce que fait le restant de mes amis. J’abandonne très vite, remettant mon téléphone dans ma poche. Je me redresse en voyant Baby arrivée. « - Hey, tu vas bien ? » Demandais-je automatiquement tout en lui faisant la bise, je suis toujours heureuse de la voir, c’est devenue une bonne amie.

_________________
We do not always have what we want.
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Baby ColemanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 389
Crédits : Mayiie & Tumblr
Avatar : Julianne Hough.
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente ans. J'ai pourtant l'impression d'avoir cet âge depuis longtemps maintenant.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?   Lun 24 Avr - 19:44

Baby & Juliet
sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?

Un des avantages d’apprécier le fait d’aller dans la piscine et de pratiquer des activités sportives dans l’eau auquel je n’avais pas songé était le fait que même enceinte, il m’était possible de continuer. Pour le moment, même si je n’étais qu’un début de grossesse, tout allait pour le mieux, alors rien ne m’interdisait de pratiquer une activité qui m’appréciait beaucoup, qui me permettait de me détendre et de me changer les idées. De ce fait, aujourd’hui, quand Juliet, une de mes amies de longue date, m’avait proposé de m’y rendre et que j’avais constaté que de toute façon, je serais seule toute la journée, puisque Wesley passait du temps chez un ami, je n’avais su faire autrement que d’accepter l’invitation, contente de non seulement m’adonner à ce passe-temps, mais en plus en compagnie d’une personne que j’appréciais. Sitôt que mon fils fut parti chez son ami donc, puisque sa mère s’était proposée de passer le prendre, compte tenu que c’était sur sa route, je m’assurai de me préparer afin d’être là à l’heure que Juliet et moi avions convenu de nous rencontrer à la piscine. Dans un premier temps, je voulus faire mon sac sans me poser de questions, jusqu’à ce que j’attrape mon maillot de sport, pour réaliser qu’il était fort probable que celui-ci laisse apparaitre le petit renflement de mon ventre, au vu de sa forme. Ce n’était rien de très visible pour le moment, mais dans un tel morceau de vêtement n’aiderait rien à la cause, et tant et aussi longtemps que je ne me sentirais pas à l’aise, je ne me voyais pas l’exposer pleinement. Évidemment, cela ne me faisait pas plaisir de me cacher de la sorte, mais je jugeais que c’était mieux ainsi, d’autant plus que je voulais me garder un temps pour permettre à mon fils de pleinement accepter la situation avant de dire quoi que ce soit à mon entourage moins immédiat. Par précaution, je mis donc dans mon sac un autre maillot, deux pièces, mais approprié pour la piscine publique. Puis, je mis le reste dans le sac, et une fois que je fus prête, je me mis en direction de la piscine. Au moment d’entrer dans la voiture, je reçus un message de la part de Juliet, m’indiquant qu’elle était en route. Peut-être qu’à ce moment, j’aurais pu me sentir pressée, mais compte tenu que la piscine était tout près de mon domicile, j’estimais que j’arriverais environ en même temps qu’elle. Me mettant en route sans me stresser, j’atteins la piscine au bout de quelques minutes. Je me garai, attrapai mon sac, et sortis du véhicule. À l’entrée, je retrouverai mon amie, déjà présente à l’avant du bâtiment. En la voyant, j’accélérai quelque peu le pas, et une fois à sa hauteur, je lui adressai un sourire avant de répondre à sa bise, et à son propos en affirmant:  « Salut ! Je vais bien, et toi ? » Je marquai une petite pause, et je crus bon de lui dire par la suite:  « J’espère que je ne t’ai pas trop faite attendre. » En mon sens, j’étais à l’heure que nous avions convenu ensemble, puisque j’allais si souvent à la piscine que je pouvais estimer le temps exact qu’il me fallait pour m’y rendre, mais peut-être était-elle arrivée d’avance, je ne savais pas, d’où le fait qu’indirectement, je m’en informais. Finalement, puisque nous n’étions pas vraiment là pour traîner à l’entrée de la piscine, je finis par lui demander, par pure rhétorique:  « On y va ? », attendant simplement sa réponse avant de me diriger vers la porte, puis éventuellement vers les vestiaires.

_________________

We'll build this love from the ground up + For worse or for better + And I will be all you need + Beside you I'll stand through the good and the bad + We'll give all that we have - And we'll build this love from the ground up
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Juliet MckeyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/04/2017
Pages lues : 113
Crédits : Lolitaes (Avatar)
Avatar : Katharine Mcphee
Pseudo : Lydia
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?   Sam 29 Avr - 10:38

Baby & Juliet
sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?

Heureuse de passer du temps avec mon amie, j’aborde toujours ce sourire enthousiaste sur le visage. Ca fait du bien de prendre du temps pour soit de temps en temps, en dehors du contexte familial. Et même si ma fille est toujours dans un coin de ma tête, je peux me détendre. Je sais de toute façon qu’elle ne risque rien. Et je croise les doigts pour que ça soit toujours le cas, même si une maladie ou un accident peut très bien arriver. Mais pourquoi penser au pire quand on peut avoir le meilleur de toute façon. Après avoir fait la bise à la blonde, je l’ai regardé, écoutant sa réponse. « - Je vais tout aussi bien. » Je n’ai pas à me plaindre en tout cas. Je sais qu’il y a pire comme situation. Je me sens assez heureuse comme ça, bien qu’un petit plus n’est jamais de trop. Surtout quand il s’agit de Jayden. « - Oh non t’inquiète, je suis arrivée il y a peu. Et puis tu n’es pas en retard. » Je hausse les épaules, avant de rire doucement. Jamais je ne vais râler pour ça de toute façon. Enfin, ça dépend un peu des circonstances aussi. Mais dans ce cas-ci, il n’y a pas de soucis. Je tourne la tête en direction de l’entrée puis approuve. « - Oui, on y va. » Dis-je sans attendre, continuant finalement mon avancée poussant la porte pour entrer dans l’établissement. Je sors sans attendre mon porte-monnaie pour pouvoir payer l’entrée, posant simplement les pièces afin que la personne les prenne. Une fois fait, j’attends Baby, pour ensuite pousser la porte des vestiaires. J’avance un petit peu, regardant un peu autour de moi. « - On se retrouve de l’autre côté ? » Demandais-je par principe plus qu’autre chose. Je souris à mon amie, puis regarde après une de libre. Je pousse la porte, entant dans la cabine, que je referme directement. On ne sait jamais après tout. Je pose mes affaires sur le petit banc, sortant mon maillot. Je me change, essayant de ne pas prendre trop de temps pour le faire. Je remets mes vêtements dans le sac correctement, prévoyant une pièce pour le casier. Une fois prête, je referme le sac sans attendre. J’ouvre la cabine pour en sortir. J’avance un peu, attendant de l’autre côté. Je sors de mes pensées en voyant des personnes passer. Je les salue d’un sourire directement sans y faire trop attention. Je ne suis pas là pour ça de toute façon. Je respire doucement avant de relever la tête en voyant Baby arriver. Nous pouvons finalement aller vers les casiers. Qui ne sont jamais bien loin généralement. J’ouvre l’un d’entre eux, posant mon sac à l’intérieur correctement. Je regarde si ça passe, mais c’est prévu pour. Puis mon sac n’est pas si grand que ça. Je le referme, ajoutant directement la clé pour être certaine de ne pas la perdre. « - Je pense que tous est bon. » Dis-je finalement en haussant les épaules. Je suis impatiente d’être dans le bassin. Bien qu’avant, nous devons passer par les douches. Et l’eau est souvent froide mais c’est ainsi. C’est normal de toute façon, c’est fait exprès. J’avance calmement en regardant vers les bassins afin de voir si oui ou non, il y a du monde. Je me mets quelques secondes sous la douche, me crispant un peu, comme toujours. Je m’avance assez vite hors de celle-ci, prête à me rendre dans l’eau maintenant.

_________________
We do not always have what we want.
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Baby ColemanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 389
Crédits : Mayiie & Tumblr
Avatar : Julianne Hough.
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente ans. J'ai pourtant l'impression d'avoir cet âge depuis longtemps maintenant.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?   Mer 10 Mai - 22:37

Baby & Juliet
sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?

J’eus un petit sourire soulagé au moment où Juliet me rassura que je ne l’avais pas trop faite attendre. Cependant, ce ne fut pas une raison pour que nous attendions plus longtemps alors que nous pouvions nous rendre à la dite piscine. Voilà pourquoi je n’attendis pas plus longtemps pour proposer à mon amie d’entrer, ce que nous fîmes sans attendre plus longtemps. Une fois que nous eûmes payé notre entrée respective, nous passâmes à la seconde étape, soit celle de nous changer. Acquiesçant à ce que mon amie proposa, sachant très bien que de toute façon, nous n’avions pas tant d’autre choix pour le coup, je hochai la tête pour lui signifier que cela me convenait, et sans faire de chichi, je me rendis dans ma propre cabine. Je déposai mon sac sur le banc, comme j’avais l’habitude de le faire, puis je l’ouvris, revenant inévitablement à cette réflexion qui m’avait poussée à mettre mes deux maillots de bain dans mon sac. Dans un premier temps, je tentai de ne pas y songer, mais sitôt que j’eus retiré mon t-shirt, puis qu’inévitablement, au moment de retirer mon jean, je vis le petit renflement de mon ventre, je compris que le deux pièces ne serait pas de refus. Peut-être qu’au final, c’était idiot, complètement inutile, peut-être que je me faisais des idées sur à quel point ma grossesse pouvait paraître en ce moment, parce que moi-même je me sentais constamment enflée et j’étais loin d’être une référence, mais ce n’était pas comme si je ne portais pas une tenue qui n’était pas appropriée pour autant. Une fois que je fus changée, je sortis ce dont j’avais besoin pour la piscine, soit une paire de sandales et ma serviette de bain, puis je rangeai le reste dans mon sac avant de sortir de la cabine pour les mettre dans un casier que j’avais déjà prévu de verrouiller. Venant à cette piscine très souvent, je n’eus pas de mal à mettre mon sac dans la petite boîte de métal, puis y mettre le cadenas, maintenant prête à me rendre dans la piscine. Ce fut donc avec enthousiasme que je pus répondre à mon amie:  « C’est bon pour moi aussi ! » Puis, avec un sourire, j’accompagnai mon amie aux douches, pour un passage rapide, le dernier avant que nous puissions aller finalement nous baigner. Tout cela semblait être un processus long et pénible aux premiers abords, mais ce n’était rien de bien compliqué, juste normal dans le cas présent. Et maintenant que c’était chose faite, je pouvais parler plus librement avec mon amie, ce que je ne me fis certainement pas prier de faire sitôt que nous eûmes l’occasion de marcher côte à côte. Tandis que nous nous dirigions vers l’endroit approprié pour y déposer sandales et serviettes, afin que le tout soit bien en vue et accessible une fois que nous allions sortir de la piscine, je me décidai à lui demander:  « Quoi de neuf toi alors ? Comment va Molly ? » Je savais très bien que c’était là une question particulièrement banale, mais qui, en mon sens, était susceptible d’engendrer la conversation pour le coup, d’autant plus que je posais cette question sincèrement, puisque je voulais vraiment prendre des nouvelles de mon amie et de sa petite fille.

_________________

We'll build this love from the ground up + For worse or for better + And I will be all you need + Beside you I'll stand through the good and the bad + We'll give all that we have - And we'll build this love from the ground up
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Juliet MckeyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/04/2017
Pages lues : 113
Crédits : Lolitaes (Avatar)
Avatar : Katharine Mcphee
Pseudo : Lydia
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?   Ven 26 Mai - 19:29

Baby & Juliet
sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?

Etant prête toutes les deux, nous pouvons sans plus attendre nous rendre vers la piscine. Ce qui ne tarde pas. Nous ne passons pas les diverses étapes avant d’aller vers la grande salle avec les bassins. Je marche aux côtés de mon amie, m’arrêtant en même temps qu’elle pour poser mes affaires. Je regarde autour de moi rapidement, observant un petit peu les gens avant de reposer les yeux sur Baby en entendant sa question. « - Je dois dire qu’en ce moment tout vas bien. Enfin, il n’y a rien de spécialement nouveau, j’ai ma boutique et elle marche bien. Les choses se passent bien avec mon meilleur ami. Et la petite va bien elle aussi. Elle entrera à l’école très bientôt. Et j’avoue que ça me stresse assez bien. » C’est une première pour moi. J’ai peur que ça se passe mal. Que ça ne lui plaise pas. J’aurais mal au cœur si je la laissais toute seule et mal dans une salle de classe. Je croise vraiment les doigts pour que ça se passe bien. Je sais que j’aurai en même temps le soutien de Jay et il ne me laissera pas la bêtise de la reprendre avec moi. Enfin nous n’y sommes pas encore de toute façon, ce n’est que dans quelques mois. Il faut que je cesse d’y penser tout le temps. C’est ridicule. « - Et toi ? Du nouveau ? Et ton fils ? » Demandais-je finalement. Car elle est également maman, je ne l’ai pas oublié. Son garçon est beaucoup plus âgé que Molly cependant. Il en a déjà passé des étapes. Je me souviens de lui comme un garçon assez bien à l’école. Après, je me trompe peut-être. J’espère juste que ça se passe bien pour tout le monde. J’observe Baby un peu plus longtemps, toujours le sourire aux lèvres. « - Il y a quelque chose de changer chez toi non ? Je n’arrive juste pas à savoir ce que s’est. » J’ai beau essayé, je ne vois pas. Peut-être que c’est moi enfin de compte. Mais je ne sais pas… Enfin, je ne vais pas l’harcelée et la fixer durant notre moment ensemble ça ne serait pas cool. Je m’avance en direction du grand bassin, allant par l’échelle. Je ne sais pas pour elle, mais de mon côté, je n’aime pas sauter directement dans l’eau et avoir ce coup de froid, je préfère y aller petit à petit par l’échelle. Ce que je fais donc sans plus attendre. Je soupire d’aise une fois à l’intérieur, passant l’eau un peu sur moi pour m’habituer au changement de température. « - Ca fait tellement longtemps que je ne suis plus allée à la piscine. Et pourtant, j’adore ça. » Après ça n’est pas une activité que je fais de manière sportive, c’est plus un loisir durant les beaux jours. Je ne suis pas une compétitrice dans ce domaine, d’ailleurs ma méthode de nage se résume à celle apprise durant les cours de sport à l’école, rien de plus. Je me mets un peu plus sur le côté, afin de ne pas être une gêne pour les personnes qui nagent tout en restant proche de Baby pour qu’on puisse continuer notre conversation.

_________________
We do not always have what we want.
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Baby ColemanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 389
Crédits : Mayiie & Tumblr
Avatar : Julianne Hough.
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente ans. J'ai pourtant l'impression d'avoir cet âge depuis longtemps maintenant.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?   Lun 5 Juin - 0:48

Baby & Juliet
sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?

 « Awn ! C’est trop mignon ! » voici ce que je dis au moment où Juliet m’annonça que Molly était sur le point d’entrer à l’école. Maternelle de nature, je l’avais dit sans vraiment réfléchir, m’exclamant ainsi par réflexe, ce qui prouvait à quel point j’étais sincère dans mon propos pour le coup. La rentrée scolaire, envoyer son enfant avec une petite tenue soigneusement choisie et un cartable tout neuf, je trouvais cela tout simplement adorable, et pour moi, ça le devenait davantage au moment où c’était un enfant de notre entourage, comme Molly. Cependant, je ne m’extasiai pas une éternité non plus, sachant aussi que c’était un moment plutôt déchirant pour un parent. C’était la confirmation comme quoi son enfant n’était plus un bébé, qu’il entrait dans un nouveau monde, dans lequel il allait grandir, se développer un autre environnement que le cocon familial. L’ayant précédemment vécu, même si cela faisait plusieurs années de cela, je savais ce que c’était, d’où le fait que peu de temps après avoir repris mon sérieux, je lui dis:  « Je te comprends. J’ai pleuré lorsque j’ai déposé Wesley à l’école pour la première fois. Mais quand il est rentré et il a commencé à me raconter sa journée, j’ai trouvé cela tant adorable de le voir s’émerveiller de la sorte que c’est devenu un plaisir de le voir rentrer. » Après, il était vrai que j’avais eu la chance d’avoir un enfant qui avait sitôt aimé aller à l’école, et qui aimait toujours cela aujourd’hui. J’étais consciente que ce n’était pas tous les gamins qui étaient ainsi, mais j’espérais pour mon amie qu’elle aurait droit à une aussi belle que celle que j’avais pu vivre avec mon fils, et que je vivais encore aujourd’hui, au vu de l’enthousiasme qui le prenait chaque fois qu’il faisait quelque chose qui lui plaisait en cours. Heureusement qu’il avait ça d’ailleurs, parce que ça lui permettait d’oublier certaines choses plus difficiles à la maison et dans le cas présent, répondre à mon amie, avec enthousiasme:  « Il va bien ! Il va bientôt reprendre le baseball, du coup, il a très hâte ! » D’accord, peut-être aurais-je pu parler plus amplement de ce qu’il vivait à la maison, les difficultés que je pouvais observer quant au fait qu’il devait s’habituer à ma nouvelle situation. Et pour cette raison, je n’osais pas nécessairement en parler ouvertement, puisque je me devais de faire de l’ordre dans celle-ci. En revanche, compte tenu que cette fameuse condition allait lentement, mais sûrement, se faire voir au point de vue physique, je savais que mon temps était compté. Je l’avais compris plus tôt, en choisissant mon maillot de bain, mais pendant un instant, j’avais espéré que ce soit suffisant pour retarder le moment d’en parler. Malheureusement, ce espoir se volatilisa quelque peu au moment où Juliet en vint à me dire que quelque chose avait changé chez moi. Était-ce un signe que je devrais finalement l’annoncer, puis expliquer tout ce qui venait avec ? Trop peu certaine que j’étais prête à le faire toutefois, je ne sus que demander, d’un ton que je voulus candide:  « Tu trouves ? » Par cette question, je ne voulais pas mentir, simplement m’assurer que je ne me trompais pas, larguant alors une bombe que je ne maîtrisais pas nécessairement. Par contre, je n’avais pas trop d’espoir que ce soit autre chose, puisque ce n’était pas comme si j’avais changé de coupe de cheveux ou quoi que ce soit du genre de plus banal. Mais décidée à ne pas me stresser avec cela, parce que cela faisait un moment que je savais que je devrais m’y faire, je ne me fis pas prier pour descendre dans l’eau avec mon amie. Sitôt, je me laissai immerger jusqu’aux épaules, fermant les yeux un instant pour profiter de la sensation rafraichissante de l’eau sur mon corps. Puis, je reportai mon attention sur mon amie, et avec un sourire, je lui dis:  « Ça fait un moment que je ne suis pas venue me baigner pour le plaisir non plus. » Bien sûr, tant et aussi longtemps que je le pouvais, je venais suivre des cours. Et si jamais j’en trouvais qui étaient faits pour les femmes enceintes, voire pour les femmes avec leur bébé, pour sûr que j’allais les suivre. Mais là, me contenter d’être avec mon amie me convenait très bien aussi, d’où le fait que je lui dis, avec sincérité:  « Et je suis contente qu’on soit là, en fait. » En effet, plus que d’être à la piscine, j’étais bien contente de pouvoir passer ce moment en compagnie de mon amie.

_________________

We'll build this love from the ground up + For worse or for better + And I will be all you need + Beside you I'll stand through the good and the bad + We'll give all that we have - And we'll build this love from the ground up
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Juliet MckeyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/04/2017
Pages lues : 113
Crédits : Lolitaes (Avatar)
Avatar : Katharine Mcphee
Pseudo : Lydia
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?   Ven 16 Juin - 21:31

Baby & Juliet
sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?

L’enthousiasme de mon amie me fit sourire. Je ne peux pas dire le contraire. C’est certain que c’est mignon, de pouvoir pour la première fois acheter tout ce qu’il faut pour l’école, préparer tout ce qu’il faut. J’ai toujours trouvé ça beau avec les enfants des autres en tout cas. Mais j’ai une boule au ventre quand je pense à ce moment. Non seulement, je vais devoir me détacher d’elle, mais en plus il y a toujours l’angoisse que les choses puissent mal se passer. Je ne le souhaite vraiment pas. J’ai envie qu’elle puisse être heureuse dans ses études, qu’elle soit bien dans sa classe. Enfin, comme toute les mamans, ou presque, je ne souhaite que du positif à mon enfant. Je l’écoute raconté la première rentrée de Wesley à l’école avant de lui répondre. « - Je pense que je vais m’écrouler dans les bras de Jay dès qu’elle aura le dos tourné. Enfin je pense que ça va aller. Elle s’adapte assez bien généralement quand nous ne sommes pas chez-nous, alors j’imagine qu’à l’école ça ne posera pas de problème. Mais ça me rassure de savoir qu’après, ça va mieux. » Je crois que je vais attendre avec impatience son premier retour. Ca sera probablement la journée la plus longue de ma vie. Il va falloir que je trouve à m’occuper. Enfin, avec la boulangerie, ça risque de ne pas être bien difficile de toute façon. « - Tant mieux. C’est le principal, qu’il aille bien et qu’il puisse faire ce qu’il aime. » Généralement, c’est vraiment ce qui importe le plus, le bonheur des enfants. Je sais que je pense surtout à Molly avant de penser à moi. Même si des fois, j’ai besoin aussi de faire des choses seule, de penser à moi. Comme aujourd’hui par exemple. Sortir avec une amie sans avoir la petite avec moi. Ca fait du bien de pouvoir se détacher de temps en temps. C’est difficile, car j’y pense quand même beaucoup. Mais il le faut. Sinon on ne s’en sort pas. Je me demande d’ailleurs si Molly va vouloir faire une activité en dehors de l’école, je pense que ça ne serait pas plus mal. Mais je ne sais pas encore dans quoi. Il y a du choix. De la danse, de l’équitation, de la gym, de la natation ou que sais-je encore. Peut-être que nous allons pouvoir en parler toute les deux. Je n’ai pas envie de lui imposer quelque chose pour qu’elle n’aime pas ensuite. Enfin, j’ai encore le temps de voir de toute façon. Je me concentre à nouveau sur Baby, gardant mon regard vers elle quelques minutes. Hochant la tête positivement à sa question. « - Oui. Après, c’est peut-être que moi. Ou c’est juste que tu as un peu plus bronzer ? » Je ne sais vraiment pas d’où ça vient. C’est juste une impression. Peut-être que je suis complètement folle aussi, ça ne serait pas étonnant. Je vois des choses qui n’existent pas. Enfin, je n’ai pas envie de l’embêter non plus. Peut-être qu’elle a juste pris un peu de poids et qu’elle n’a pas envie d’en parler. Ce que je comprendrais. En tout cas, ça fait du bien d’être dans l’eau. Elle est agréable quand on s’y habitue. Je passe les mains sur ma peau, la mouillant un peu plus pour y être vraiment habituée. « - Ah oui c’est vrai. C’est pour les cours que tu viens habituellement j’imagine. » Dis-je en pensant à ce qu’elle m’a déjà dit sur elle. Ca doit changer en effet puisqu’ici elle ne doit pas suivre ce qu’on lui dit de faire. « - Mais moi aussi je suis contente. Ca fait plaisir de pouvoir te voir. » Maintenant que nous ne sommes plus voisines c’est un peu plus rare mais c’est toujours bien quand même. J’aime beaucoup cette jeune femme, puis elle m’a beaucoup aidé et sans le savoir elle m’aide encore. C’est bien d’avoir une maman dans ses amies.

_________________
We do not always have what we want.
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Baby ColemanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 389
Crédits : Mayiie & Tumblr
Avatar : Julianne Hough.
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente ans. J'ai pourtant l'impression d'avoir cet âge depuis longtemps maintenant.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?   Dim 25 Juin - 21:11

Baby & Juliet
sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?

Ce fut avec un petit sourire que j’accueillis le commentaire de mon amie comme quoi elle se sentait désormais rassurée de savoir que les choses allaient mieux une fois que son enfant était entré à l’école, même si elle ne niait pas qu’elle allait certainement trouver son départ triste. C’était normal après tout, je ne pouvais pas le lui reprocher, encore moins alors que je lui avais textuellement dit que moi-même j’avais fait pareil lorsque Wesley était entré à l’école pour la première fois. Et me connaissant, il était certain que dans quelques années, quand viendrait le temps d’aller déposer mon fils ou ma fille à l’école pour la première fois, ce serait pareil. Peut-être ne fonderais-je pas en larmes comme je l’avais fait pour Wesley, puisque je savais ce que c’était, mais il était certain que j’aurais un pincement au coeur, puisque mine de rien, c’était un moment important. Sauf que cela, je ne le dis pas à mon amie, n’ayant pas vraiment prévu de lui annoncer ici et maintenant ma nouvelle grossesse, compte tenu qu’à quel point celle-ci était survenue dans une période particulièrement complexe. Au début, je pensais que ce ne serait pas si difficile, mais rapidement, je me rendis compte que ce n’était pas le cas, qu’au contraire, cela en venait limite à me démanger de me comporter de la sorte avec mon amie qui, elle, ne cherchait qu’à savoir ce qui avait pu changer chez ma personne. Ce fut à un tel point qu’elle en vint à formuler l’hypothèse que j’avais bronzé. Nerveusement, à ce propos, je ris doucement, puis je lui dis, tentant là de faire une blague:  « Oh crois-moi, si j’avais bronzé, je te l’aurais dit fièrement ! » En effet, j’étais ce genre de personne qui ne savait pas bronzer. Lorsque je m’exposais au soleil, bien souvent, je rougissais avant d’avoir quelconque couleur laissant savoir que j’avais décidé de prendre un peu de bon temps. C’était un peu ridicule, et bien souvent, cela était embêtant, mais j’avais appris à ne plus m’en faire. Au final, ce propos laissa quelque peu la conversation en suspens, le temps que nous descendions dans l’eau, là où je pus réfléchir quelque peu à ce que je pourrais faire par rapport à cette situation. Devais-je prendre pour acquis que c’était tombé mort ainsi ? Que peut-être j’allais pouvoir m’en sortir ? Trop peu convaincue, j’hésitai encore, même si je tentai tant bien que mal de ne pas le montrer, portant mon attention sur mon amie pour lui confirmer que oui, je venais pour mes cours, bien souvent, et non pas pour me baigner pour le plaisir, même si cela m’était malgré tout agréable, comme je ne tardai pas à lui signifier. Rapidement, le commentaire me fut rendu, ce qui m’arracha un petit sourire tandis que je m’avançais un peu plus dans le bassin, me laissant doucement flotter sur le dos pendant un bref instant. C’était là un geste banal que je posais très souvent quand j’étais à la piscine, mais qui, là, m’obligea à regarder mon corps un instant. Peut-être voyais-je les choses de façon un peu exagérée, mais je me rendis compte que même avec ce maillot deux-pièces, cela se voyait, que Juliet avait eu raison de dire que peut-être quelque chose avait changé chez moi. Outre le fait que mon ventre était quelque peu enflé, mais pas trop, comme si je venais de manger un gros burger, sans toutefois l’avoir mangé pour vrai, mes formes étaient différentes, bref, comme n’importe quelle femme enceinte. Soupirant doucement, sachant que si jamais je ne lui disais pas maintenant, j’allais le regretter, puisque je n’aurais que reporté le problème, je fermai les yeux, et je lâchai:  « Je suis enceinte, Juliet. » Sur ces mots, je me redressai pour reposer mes pieds au fond de la piscine. Ça y est, je l’avais dit, et je n’en étais pas morte. Il était évident que cela m’avait fait tout drôle, puisqu’elle était une des premières à qui je l’annonçais officiellement. Après, cela ne voulait pas dire que pour autant, je m’en montrais surexcitée. Je redoutais déjà toutes les explications et ce qui venait avec, alors clairement, je ne pouvais pas sautiller de joie ou un truc du genre. Tout ce que je sus faire, ce fut de hausser les épaules, et ajouter:  « Je ne croyais pas que c’était encore visible pour le moment, mais apparemment oui. Tu as vu juste. » Terminant mes propos sur cela, je souris timidement, me mordillant la lèvre inférieure sans le vouloir tandis que j’attendais une réponse de la part de mon amie.

_________________

We'll build this love from the ground up + For worse or for better + And I will be all you need + Beside you I'll stand through the good and the bad + We'll give all that we have - And we'll build this love from the ground up
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Juliet MckeyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/04/2017
Pages lues : 113
Crédits : Lolitaes (Avatar)
Avatar : Katharine Mcphee
Pseudo : Lydia
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?   Dim 30 Juil - 10:23

Baby & Juliet
sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?

« - Mh. » C’est probablement vrai finalement. Si elle avait pris des couleurs, elle me l’aurait dit. Après tout, ça n’est pas un problème, c’est plutôt quelques choses de bien. Sauf pour celles qui n’aiment pas le soleil et qui préfère être blanche. Il y en a encore, même si ça n’est plus tellement la mode à notre époque. Moi, j’aime me rendre au soleil, j’aime bronzer. Ça fait partie des moments de détente que je rêverai d’avoir beaucoup plus souvent parfois. Bon, je me suis finalement résolut à ne pas savoir le fin fond de l’histoire. Ne pas savoir ce qui a pu changer en mon amie. Peut-être rien et que je me fais juste des films. Mais j’ai comme cette intuition féminine. Mais nous sommes ici pour nous détendre, profiter de la piscine, faire probablement quelques longueurs, sans faire attention à ces lourds qui peuvent parfois se joindre dans le bassin alors que nous aimerions qu’ils soient à des kilomètres de là. Enfin, je trouve cet endroit agréable de toute façon. Je pourrai probablement y rester des heures. Je colle mon dos contre le bord de la piscine, observant au loin ce que les autres font. Quand Baby reprends enfin parole pour me dire qu’elle est enceinte, au début c’est comme si j’avais mal entendu. Est-ce qu’elle vient vraiment de me dire qu’elle attend famille ? Je ne suis pas certaine, je la fixe quelques minutes, me rendant compte qu’elle m’a vraiment adressé ces paroles. Honnêtement, je ne connais pas sa situation actuelle, je ne sais pas si c’est une bonne nouvelle ou non de son côté. Mais je prends ça positivement pour ma part. Car donné la vie, ça doit être magnifique. Les enfants ces beaux, même si parfois c’est compliqué, mais ça reste des enfants. « - Vraiment ?! Mais félicitation. C’est génial. » Dis-je avec le sourire, baissant mon regard en direction du ventre de la blonde. C’est vrai qu’il y a un peu de changement à ce niveau-là. On ne peut pas vraiment le nier. Je suis quand même hésitante dans mes expressions. On ne sait jamais. « - Ca se voit un petit peu. Mais tu sais, ça se ressent, des fois quand une femme est enceinte. Enfin, tu vois ce que je veux dire. » Dis-je simplement en lui adressant un sourire. Le comportement d’une femme change, son physique aussi. Il y en a chez qui ça se voit plus vite que chez les autres. On n’est jamais certaine de rien, mais il y a cette petite suspicion quand même. « - Et quoi ? C’est une bonne nouvelle ou… Tu ne voulais pas ? » Il faut quand même que je pose la question, que je suis au courant. Je me vois mal continuer à me réjouir de son bonheur si au final ça n’en est pas un. Il y a tellement de questions qui découlent de cette annonce. Je ne peux pas m’empêcher de les avoir en tête. Savoir qui est le père, savoir depuis combien de temps, savoir si Wesley est au courant et s’il est heureux de la nouvelle. Je n’ose pour le moment pas poser les questions. Ca me rendrait bien trop intrusive et bien trop curieuse. Peut-être que le père est simplement le père de Wesley après tout. La famille s’agrandi tout simplement. Je ne me souviens plus de ce qu’elle a pu me dire concernant sa situation familiale, amoureuse. Je ne peux pas répondre à mes questions dans son aide. Je bouge un peu dans le bassin, continuant de mouiller mon corps. Je ne pense pas attraper froid, mais je préfère prévoir. « - Il ou elle est pour quand ? » Demandais-je finalement. Elle ne semble pas être enceinte depuis bien longtemps, ça se voit mais pas beaucoup non plus. Donc je me dis que ça n’est pas pour demain. En tout cas, elle doit faire attention à elle dès maintenant. J’espère que tout se passera bien pour eux.

_________________
We do not always have what we want.
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Baby ColemanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/09/2016
Pages lues : 389
Crédits : Mayiie & Tumblr
Avatar : Julianne Hough.
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente ans. J'ai pourtant l'impression d'avoir cet âge depuis longtemps maintenant.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?   Hier à 15:41

Baby & Juliet
sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?

Je ne craignais pas tant la réaction de Juliet concernant ma grossesse, pour tout dire. Ce que je redoutai le plus, ce fut sa réaction par rapport au fait que je ne lui avais pas dit directement, que j’avais tourné autour du pot, que je ne lui avais pas avoué tant et aussi longtemps que je ne m’étais pas retrouvée acculée au pied du mur. Sachant que moi-même, je n’aimais pas que les gens tournent en rond de la sorte, j’aurais pu me montrer vexée, il était certain que j’avais une légère crainte concernant mon amie. Heureusement pour moi toutefois, elle ne sembla pas m’en vouloir, au contraire, elle ne tarda pas à me féliciter, m’arrachant un sourire à la fois heureux et soulagé tandis que je lui répondais par un simple:  « Merci. », sans artifices ou quoi que ce soit, me disant que ce n’était pas tant nécessaire. De plus, Juliet n’avait pas tardé à reprendre la parole, et je préférai de loin l’écouter, me montrer limite amusée par ses propos, pas juste en raison de son commentaire, mais aussi parce que je trouvai cela plutôt adorable qu’elle en vienne à me dire que c’était son instinct qui l’avait guidée plus qu’autre chose pour qu’elle en vienne à la conclusion qu’il y avait quelque chose de différent chez moi. Cela ne faisait que me dire que Juliet avait un instinct maternel développé, et même si peut-être j’étais complètement à côté de la plaque par rapport à ça, je m’amusais à penser ainsi. En revanche, je ne demeurai pas des plus amusées bien longtemps, raison étant que mon amie renchérit avec une question qui se voulait un peu plus délicate. Légitime, mais à laquelle je ne trouvai pas réponse précise tout de suite. Je pus quand même lui dire, sans trop d’hésitation:  « Oh il est sûr que j’ai toujours voulu de cet enfant. » parce que ça, dans ma tête, c’était clair. Même lorsque j’avais appris que j’étais enceinte de Wesley, pendant une des pires périodes de ma vie, alors que je n’avais pas les connaissances, ni les moyens de m’en occuper, jamais je n’aurais voulu me faire avorter ou quoi que ce soit du genre, et c’était pareil, voire encore plus clair dans ma tête en ce moment. Tout comme Wesley avait été la plus belle chose qui m’était arrivée, j’étais persuadée que cet enfant serait également un rayon de soleil dans ma vie, et dans celle d’Andy également, je l’espérais en tout cas. Ce qui fut plus difficile à expliquer, ce fut ce qui suivit, soit:  « Mais disons que je l’ai appris dans des circonstances plutôt étranges… Avec le divorce et tout ce qui vient avec… » Et encore là, j’avais été plus que vague dans mes propos, ne montrant là que la pointe de l’iceberg. Mais heureusement pour moi, tout s’était arrangé, à quelques exceptions près. Par contre, je ne jugeai pas nécessaire de m’éterniser sur celles-ci, préférant répondre à la nouvelle question de Juliet, plus simple en quelques sortes. En effet, il ne fut pas compliqué pour moi de lui répondre:  « Fin septembre, début octobre tout au plus. » Mon souci résida surtout dans le fait que j’aurais pu pouvoir lui annoncer si c’était là un il ou un elle, mais je ne le pouvais pas. Et comme pour compenser ce fait, je crus bon d’expliquer:  « Je ne sais pas encore si c’est un garçon ou une fille toutefois. J’attends qu’Andy aie une permission de sortie pour qu’il m’accompagne chez le médecin. » Bien sûr, je ne l’attendais pas chaque fois qu’il me fallait me rendre chez le médecin, mais pour une annonce comme cela, je préférais qu’il soit là, bien sûr. Du coup, je me montrai un peu plus patiente, même si ce n’était pas simple, comme je l’avouai à Juliet en ajoutant, le regard baissé:  « J’espère que ce sera bientôt… Et qu’il pourra sortir pour la naissance du bébé aussi… » Et même si j’essayais de ne pas le montrer, ou d’en parler parce que je ne voulais pas mettre de pression sur mon fiancé et ainsi, perturber sa cure, il n’en demeurait pas moins que je m’en inquiétais. Non pas parce que je pensais que je ne pouvais pas m’occuper de cet enfant, mais parce que je ne voulais pas qu’Andy soit mis de côté dans ce processus, ce processus important qu’était de voir son bébé naître et grandir.

_________________

We'll build this love from the ground up + For worse or for better + And I will be all you need + Beside you I'll stand through the good and the bad + We'll give all that we have - And we'll build this love from the ground up
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baby & Juliet ▬ sport et nourriture, pourquoi ça n'irait pas ensemble ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les vampires et leurs différents rangs
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» bang, bang, my baby shoot me down ✗ TIGAN
» Quel est votre sport préféré ?
» [Théorie] La nourriture dans Pokémon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Cathedral Heights-
Sauter vers: