AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder ⊰ Megara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 528
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Âge : 34 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder ⊰ Megara   Dim 23 Avr - 1:16

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder
Megara & Ryan

J’avais passé une sale nuit. Horrible. Atroce. Insupportable. Abominable. D’habitude, c’était moi qui emmerdait mon voisin avec mon « tapage nocturne ». Mais cette nuit, je l’avais passé seul, contrairement à mon abruti de voisin. Je ne sais pas s’il avait agi par vengeance ou parce qu’il n’avait pas baisé depuis des mois – voire des années – mais je l’avais entendu toute la nuit, lui et sa pouffe. Alors non seulement ils m’avaient empêché de dormir, mais moi j’étais seul et frustré. Une fois, ça passe. Deux fois, je prends sur moi. Trois fois, je sers les dents. Mais toute la nuit… TOUTE la nuit bordel ! J’avais été à la limite d’aller frapper chez eux pour demander si je pouvais rejoindre la partie. Non mais sérieusement. J’avais fini par trouver le repos lorsqu’ils avaient fini et après m’être soulagé moi-même. Je n’avais pas eu le choix. Du coup avec tout ça, je m’étais réveillé tard, on approchait du début d’après-midi. Heureusement que je ne bossais pas aujourd’hui. Je m’étais levé, la tête dans le cul, pour aller boire un café, histoire de me réveiller. J’avais ensuite trainé devant la télé avec un bol de céréales. Mais je me rendais compte qu’il n’y avait rien d’intéressant à la télé. Qui ça intéressait ces conneries de télé réalité où des blondasses au QI d’huître se baignent dans une piscine avec des débiles bodybuildés ? Sérieusement, ce programme avait vraiment de l’audience ? Au final, j’avais passé mon temps à zapper plutôt qu’à regarder un programme en particulier. Voilà pourquoi je ne regardais jamais la télé en règle générale.

Mon bol terminé, je m’étais relevé pour aller le poser dans l’évier et j’avais pris la direction de la salle de bain pour prendre une bonne douche bien chaude, pour terminer de me réveiller complètement. Mais il allait falloir que je me décide sur ce que j’allais faire de mon après-midi. Enfin, de ma fin de journée, vu que je m’étais levé tard, le temps avait filé. Il était bien trop tôt pour aller dans un bar et espérer ramasser une nana pour combler ma nuit de frustration. Mais je ne voyais pas trop ce que je pouvais faire d’autre. Peut-être que je pouvais aller voir Arizona en attendant. Pour voir comment elle allait. Si tout se passait bien pour elle. Si elle avait revu notre crétin de frère elle aussi. C’est vrai que je n’avais pas pensé à aborder le sujet avec elle jusqu’à présent. Il fallait bien que je le fasse et comme je n’avais rien à faire pour le moment, c’était l’occasion ! Je sortis de ma douche pour m’habiller et je prenais mes affaires pour sortir et me diriger chez ma sœur. Inutile que je la prévienne de ma venue, je n’avais pas besoin de lui demander l’autorisation de venir la voir si je le souhaitais ! Non mais, il ne manquerait plus que ça. L’éventualité qu’elle ne soit pas chez elle ne m’avait absolument pas effleuré l’esprit. A croire que je prenais ma sœur pour une nonne qui vivait recluse chez elle.

Le trajet jusqu’à son domicile ne fut pas très long et je trouvais rapidement une place pour me garer. Je me dirigeais d’un pas sûr vers la porte de sa villa – enfin leur villa, c’est vrai qu’elle vivait avec Meg – et je sonnais une fois devant. Elle allait venir m’ouvrir, il n’y avait absolument aucune raison qu’elle me laisse dehors. A moins qu’elle ne soit pas là… Idiot. Merde ! Et si elle n’était pas là ? J’allais rester sur le pas de la porte comme un con et j’allais devoir trouver autre chose pour passer le temps ! Non pas que je considère ma sœur comme un bouche trou, loin de là. C’est juste que je n’avais pas du tout imaginé l’hypothèse qu’elle ne soit pas là…

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1219
Crédits : TAG
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder ⊰ Megara   Dim 23 Avr - 3:17



❝La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder❞
Ryan & Meg
Après la nuit que je venais de passer à faire le service derrière le bar je n'avais qu'une envie, me laisser tomber sur mon lit et dormir. J'avais d'ailleurs évité toute conversation avec les derniers clients sortis, encore devant le bar histoire de ne rejoindre mon matelas au plus tôt. Je me connaissais, je pouvais être très sociable mais quand j'étais crevée mon humeur était moins agréable. Et je savais que je n'aurais pas la patience de discuter en souriant alors que je n'avais qu'une envie qui était de partir. Encore moins la patience de supporter la drague lourde des plus imbibés de la soirée. Donc j'avais rejoins ma voiture sans m'arrêter et avait conduis jusqu'à chez moi. Ne pas se mettre en travers de moi et de ce que je veux, c'est a peu prêt ça. Et la ce que je voulais c'était mon lit. D'ailleurs une fois entrée je rejoignais ma chambre au plus vite tout en essayant de ne pas réveiller ma blonde puis je balançais mes habits par terre avant de me caler confortablement dans mon pieux. J'ai pas du mettre plus de deux minutes à m'endormir.

J'avais tellement bien dormis que je ne m'étais même pas réveillée quand Arizona s'était levée. J'avais d'ailleurs le cerveau encore trop endormis pour me rappeler ce qu'elle allait prévu de faire aujourd'hui, je savais qu'elle me l'avait dit mais la tout de suite... ça me reviendrait. Il était midi passé. Je me frottais les yeux et en voyant du noir sur mes doigts je me rappelais que je ne m'étais pas démaquillé et que par conséquent je venais de m’étaler le tout sur le visage. Je m'étirais puis me levais direction la salle de bain. Je me me fis couler un bain et me démaquillais en attendant. Une fois installée dans la baignoire je laissais aller ma tête en arrière contre le rebord et fermais les yeux. C'est fou ce qu'on était bien dans l'eau chaude. C'est a peut prêt vingt minutes après que la sonnette de la porte d'entrée me sortit brutalement de mes pensées. Faudrait faire un truc comme je sais pas,
installer une musique d'AC/DC au lieu de cette sonnette. Bon ça serait pas moins brutal mais au moins ça serait plus sympa. Ça m'étonnerait que ça soit Arizona. Même si elle avait oublié les clés ça voudrait dire logiquement que la porte n'était pas verrouillée et donc qu'elle pouvait entrer. J'aurais bien laissé sonner par flemme de bouger et surtout parce que la dernière fois c'était la tronche de mon père qui était apparue quand j'avais ouvert la porte mais j'étais trop curieuse pour ça. Je me décidais donc à me lever, sans trop attendre non plus ça serait con que la personne reparte. Du coup histoire de pas trop traîner j'attrapais juste une serviette pour me sécher rapidement et je l'enroulais autour de ma poitrine. Je sortais de la salle de bain et traversais le salon pour aller ouvrir la porte. J'entre-ouvrais la bouche sous la surprise "Ryan ?" Faut bien avouer que je ne m'y attendais pas. Mais je me remis rapidement de mes émotions et le détailla rapidement de la tête aux pieds avant de reprendre avec un sourire cette fois ci "Je savais bien que la machine à barbapapa serait un attrape-Ryan efficace !" Je m'écartais pour le laisser passer puis refermais la porte derrière lui "Ta sœur n'est pas la mais si tu veux rester quand même, tu as la permission" je souris à nouveau du coin des lèvres en passant à côté de lui, toujours en serviette, pour me diriger vers la cuisine tout en terminant ma phrase "Ta compagnie ne me dérange pas" je sortais une tasse "Tu veux un café ?" bon c'est vrai que moi j'aimais bien me prendre un café quand je me levais mais vu l'heure lui il était peut-être levé depuis un moment.
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 528
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Âge : 34 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder ⊰ Megara   Sam 29 Avr - 16:58

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder
Megara & Ryan

Je n’avais pas pensé – stupidement – à la possibilité qu’Arizona ne soit pas chez elle. J’avais foncé sans réfléchir. J’en avais même zappé qu’elle ne vivait pas seule. Ce n’était qu’après avoir sonné que je réalisais mon erreur. Si la maison était vide, j’aurais fait tout le chemin pour rien. Déception. J’aurais dû la prévenir de mon arrivée avant de partir. J’aurais même dû lui demander si elle était chez elle. Mais c’était trop tard maintenant. Je restais silencieux et tendais l’oreille, dans l’espoir d’entendre du bruit ou du mouvement derrière la porte. Je n’entendais pas grand-chose, je devais bien l’avouer. J’allais faire demi-tour, quand je vis la porte s’ouvrir. Ah ! Bien, je n’étais pas venu pour rien ! Cependant, ma joie de voir ma sœur s’envola bien vite lorsque mes yeux se posèrent sur la personne – ou plutôt la tenue – qui se trouvait devant moi. Meg, uniquement vêtue d’une serviette enroulée autour d’elle. Sous la surprise de la voir aussi peu vêtue, ma bouche s’entrouvrit, et je ne pus empêcher mon regard de parcourir son corps de la tête aux pieds, avec une lenteur infinie. Nom de dieu ! L’entendre prononcer mon prénom me fit revenir sur terre, plus ou moins. « Ouais c’est… Bien moi… » Seigneur, la voir dans cette tenue me perturbait tellement… Que j’en perdais mes mots, incapable de réfléchir correctement. Je n’écoutais pas un traitre mot de ce qu’elle disait. Mon attention étant trop obnubilée par des pensées qui n’avaient rien de chastes. J’avais juste saisi un mot au vol. Barbapapa. « Carrément. » Je ne savais pas trop de quoi elle parlait, alors je n’allais pas m’étendre sur le sujet. Bon sang, mais ressaisis-toi ! Secouant légèrement la tête, j’entrais tandis qu’elle s’écartait de la porte pour me laisser entrer. Elle affirma qu’Arizona n’était pas là, mais que j’étais quand même autorisé à rester. « Merci, trop aimable. Je ne savais pas que je devais attendre une permission pour venir ici. » Lançai-je avec un sourire en coin alors que mon regard dévia à nouveau sur son corps – ou sur ses fesses – alors qu’elle passait devant moi pour rejoindre la cuisine. Je ne pus m’empêcher de me mordiller la lèvre inférieure alors que mes pensées recommençaient à dévier vers un thème interdit aux mineurs. Instinctivement, je lui emboitais le pas pour la suivre dans la cuisine. Tout en sortant une tasse, elle affirma que ma compagnie ne la dérangeait pas, avant de me proposer du café. « Tu m’en vois ravi. » Si je voulais un café ? A cet instant précis, j’avais envie de tout un tas de choses, autre qu’un café. « Je veux beaucoup de choses… Mais un café pourquoi pas. » J’étais resté à l’entrée de la pièce, m’appuyant contre le mur et m’employant à ne pas la quitter des yeux. Mes souvenirs de la nuit précédente refirent surface et la frustration n’en fut que plus grande. Je sentais que j’allais me sentir serré dans mon pantalon d’ici très peu de temps si elle restait dans cette tenue. « Tu comptes rester en serviette ? » Que je le sache, parce que si c’était le cas, j’allais finir par lui sauter dessus. Incessamment sous peu… D’ailleurs, tout en la dévorant des yeux et en me mordillant de nouveau légèrement la lèvre inférieure, je me rapprochais d’elle, lentement. « Non parce que tu vois, là j’ai l’impression d’être un mec au régime face à un cornet de frites extrêmement tentant et appétissant. Ajoutons à ça que j’ai passé la nuit à entendre mon voisin se taper son propre cornet de frites. Toute la nuit… » Ma voix se fit légèrement plus rauque, emplie d’un désir que je ne pouvais pas contrôler. A mesure de mes paroles, je m’étais approché d’elle jusqu’à être assez proche pour sentir son souffle sur ma peau. « Le souci, c’est que je commence à avoir vraiment faim et que le régime, ce n’est pas mon truc. »

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1219
Crédits : TAG
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder ⊰ Megara   Sam 6 Mai - 19:18



❝La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder❞
Ryan & Meg
C'était pas quelque chose de courant d'être dérangé pendant qu'on prenait son bain et ça tombait plutôt mal parce qu'en plus de devoir bouger dans un tel moment de détente il fallait aussi pouvoir sortir de la baignoire, enfiler quelque chose et atteindre la porte avant que la personne ne soit partit. C'était à se demander si ça valait le coup de bouger au risque d'avoir bougé pour rien ou s'il valait mieux laisser croire qu'il n'y avait personne. Mais bon j'avais quand même décidé de bouger. Et au final je ne le regrettais pas quand je découvrais qui était la personne qui avait sonné. Je pouvais difficilement ne pas voir qu'il me regardait de la tête au pied mais c'était loin de me mettre mal à l'aise, ça avait plutôt tendance à me flatter. Je ne pus d'ailleurs m'empêcher d’esquisser un sourire. « Ouais c’est… Bien moi… » Heureusement qu'il me confirmait ! De cette façon j'étais sûre que ça n'était pas un extra-terrestre qui avait prit son apparence ! Ceci dit ça serait un extra-terrestre très sexy ! « Carrément. » je souriais et le laissais entrer tout de même, qu'il ne reste pas sur le pas de la porte. Et puis j'avais pas non plus envie d'attraper froid. « Merci, trop aimable. Je ne savais pas que je devais attendre une permission pour venir ici. » je souris un peu plus tout en me dirigeant vers la cuisine "Disons que c'est en bonus, histoire que tu te sentes complètement à l'aise !" bon en soit ça serait logique qu'il est besoin d'une permission après tout ça n'était pas chez lui et j'aurais pu être occupée. J'aurais probablement dit à quelqu'un d'autre de repasser plus tard s'il voulait voir Arizona mais la présence de Ryan était loin de me déranger. « Tu m’en vois ravi. » mais j'espère bien ! Je remplissais ma tasse de café et lui en proposais un au passage. Parce que oui j'avais des notions de politesse quand même ! « Je veux beaucoup de choses… Mais un café pourquoi pas. » je tournais le regard vers lui en souriant du coin des lèvres. Les sous-entendus commençaient déjà. A croire qu'on ne pouvait pas s'en empêcher ! Je lui remplis tout de même sa tasse avant de la poser sa la petite table de la cuisine. « Tu comptes rester en serviette ? » J'éteignais la machine à café "Tu préfères que je l'enlève ?" c'était trop tentant pour passer à côté. Ma journée était beaucoup plus intéressante d'un seul coup ! Alors que je me tournais de nouveau vers lui je me rendais compte qu'il n'était plus à l'entrée de la cuisine mais à présent tout prêt de moi. Je levais les yeux pour le regarde « Non parce que tu vois, là j’ai l’impression d’être un mec au régime face à un cornet de frites extrêmement tentant et appétissant. Ajoutons à ça que j’ai passé la nuit à entendre mon voisin se taper son propre cornet de frites. Toute la nuit… » la proximité était d'un seul coup très déstabilisante et j'avais l'impression de respirer au ralentis pour essayer de contrôler les battements de mon cœur qui eux accéléraient tout à coup. « Le souci, c’est que je commence à avoir vraiment faim et que le régime, ce n’est pas mon truc. » ayant le plan de travail juste derrière moi je ne pouvais pas vraiment reculer mais je n'étais pas sûre d'avoir envie de le faire ceci dit "Est ce que comparer les filles à un cornet de fritte est une technique de drague efficace en temps normal ?" je souriais mais en réalité, étant donné que le compliment l'emportait sur la comparaison la réponse était oui pour moi. Sans parler de l'excitation qui s'emparait de moi à le sentir si proche de moi. Il n'y avait plus qu'un fils à couper la pour qu'on se saute dessus. D'habitude c'était moi qui m'amusait à déstabiliser ! Je me mordais la lèvre en regardant les siennes "De toute façon personne n'aime les régimes" je n'en avais jamais fait, que ça soit au niveau de la bouffe ou du sexe et je n'avais pas l'intention de m'y mettre maintenant. J'avais bien compris qu'il avait été frustré toute la nuit et que par conséquent il devait vraiment en avoir très envie, ce qui m'excitait encore plus ! Alors je sais c'était le frère d'Arizona mais il avait arrêté de résister, alors je ne pouvais pas continuer si lui même avait arrêté d'y mettre du sien. Tant pis mais c'était vraiment trop tentant ! Je posais mes mains sur son torse pour le lui caresser à travers son haut et sentir la forme de ses muscles faisait que je n'arrêtais plus de mordiller ma lèvre "Je déteste les régimes" je descendais ma main entre ses jambes par dessus son jean. Bon sang j'en avais très envie, et maintenant avec ce geste il n'était vraiment plus possible de le cacher. Je remontais mes mains dans ses cheveux et me mettais sur la pointe des pieds pour m'emparer de ses lèvres.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 528
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Âge : 34 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder ⊰ Megara   Mer 24 Mai - 16:25

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder
Megara & Ryan

J’avais tendance à oublier que ma sœur ne vivait pas seule. Ça ne m’avait même pas effleuré l’esprit quand j’avais décidé de lui rendre visite il y a quelques minutes. Mais trouver Meg derrière la porte fut pour moi une agréable surprise. Et pour cause, cette fille était sympathique, drôle et incroyablement sexy et attirante uniquement vêtue d’une serviette. Est-ce que je l’avais sortie de sa douche ? De son bain peut-être ? Ou aimait-elle déambuler à moitié à poil chez elle ? Dans tous les cas, rester concentré sur autre chose que son corps relevait du miracle. Je ne faisais même pas attention à ce qu’elle disait. Ou du moins, j’en zappais la moitié. Ah les hommes sont faibles devant une belle femme à moitié nue, c’est bien connu. Et je ne faisais pas exception, loin de là. Il me fut d’ailleurs impossible de ne pas détacher mon regard d’elle quand elle se dirigea vers la cuisine tant son déhanché me fascinait. « Un bonus ? » Voilà, j’avais encore zappé de quoi elle parlait. Quel genre de bonus ? Non parce que ça pouvait avoir tout un tas de formes différentes un bonus ! « Moi je suis à l’aise partout. » Bon peut-être que je répondais à côté de la plaque, mais elle me déconcentrait. Il m’était impossible d’avoir une conversation cohérente plus de deux minutes tant mes pensées s’emballaient.

Dans la cuisine, je m’étais posé contre l’encadrement de la porte, la regardant préparer du café. J’en avais déjà bu un en me levant, mais un second n’était pas de refus. Même si à l’heure actuelle ce n’était pas ce qui me donnait le plus envie, il fallait bien l’avouer. Elle s’affaira à me servir mais je ne me préoccupais pas de la tasse. Ce qui m’intéressait de savoir, c’était si elle comptait rester dans cette tenue tant que j’étais là. Non parce qu’à ce rythme là, je risquais de dépasser certaines limites assez vite. Pour toute réponse, elle me demanda si je préférais qu’elle l’enlève. Seigneur, la voilà qui retournait dans ce jeu infernal qui s’était instauré entre nous. Je m’arrêtais quelques secondes dans mon élan, me mordillant la lèvre avant de continuer à me rapprocher d’elle. Il est clair qu’elle serait mieux sans. « Donc, si on suit ta logique, te voir en sous-vêtements se mérite plus que te voir nue ? » C’est l’allusion qu’elle avait faite au centre commercial quand on cherchait le cadeau pour ma sœur, quand j’avais envisagé l’hypothèse de l’accompagner pour acheter de la lingerie. Enfin, les choses avaient sans doute changé depuis le temps. Rien que la situation actuelle n’avait rien à voir. Mais trêve de plaisanterie, elle devait comprendre que si elle restait en serviette, je n’allais pas pouvoir rester maître de moi-même très longtemps. Non pas que je sois un détraqué sexuel, mon dieu loin de là ! C’est juste que j’avais passé une nuit tellement frustrante que la moindre tentation devenait douloureuse. Et je ne pouvais pas cacher que Meg attirait mon regard depuis la première fois où je l’avais croisée dans ce métro.

Ma comparaison avec le cornet de frites fit son petit effet et éveilla sa curiosité. « Aucune idée, je n’ai jamais testé, est-ce que ça marche ? » Ouais bon ok comparer une nana à un cornet de frites n’avait rien de charmant ou quoi, mais ce n’était pas mon genre de toute manière. J’aurais pu utiliser autre chose, comme un gâteau, une glace ou je ne sais quoi, mais moi j’aimais les frites. Mais peu importe, le résultat était là, elle me donnait réellement envie de lui retirer sa foutue serviette sur le champ. Le plan de travail étant dans son dos, elle ne pouvait plus aller nulle part étant donné que j’étais bien trop proche d’elle pour qu’elle puisse esquisser le moindre mouvement pour s’enfuir. Pourtant à en juger par son mordillement de lèvre et sa réplique sur les régimes dont tout le monde se foutait, je doutais qu’elle ait envie d’aller où que ce soit. Elle entreprit de faire les premiers gestes en posant ses mains sur mon torse. Et elle continua, jusqu’à descendre sa main entre mes jambes, assurant qu’elle détestait les régimes. C’est à ce moment que je perdis pied, que je savais qu’il serait trop tard pour faire marche arrière. La machine était lancée. Alors qu’elle glissa sa main dans mes cheveux et qu’elle se mit sur la pointe des pieds pour m’embrasser, je fondis littéralement sur ses lèvres, ne pouvant plus tenir. J’avais attendu ce moment depuis tellement longtemps que mon baiser se fit rapidement plus ardent, plus fougueux sous le désir grandissant à vitesse grand V. Je glissais mes mains sous ses cuisses pour la soulever et la faire asseoir sur le plan de travail derrière elle, me plaçant entre ses jambes. Mes mains remontaient ensuite le long de ses cuisses. « Et je préfère que tu l’enlèves, oui. » Ouais, je répondais trois ans après, mais là c’était l’occasion. Elle n’allait pas garder sa serviette là de toute façon. Oh, et les régimes, on les emmerde.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1219
Crédits : TAG
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder ⊰ Megara   Dim 28 Mai - 20:35



❝La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder❞
Ryan & Meg
Si j'avais tendance à râler quand on me sortait d'un moment agréable comme comater dans mon bain, il faut bien avouer que la venue de Ryan était tout de même une bonne surprise. Si j'avais très peu de souvenir de notre réelle première rencontre en revanche je me rappelais très bien de notre première rencontre dans cette ville, dans le métro. Et j'avais commencé à faire des allusions sexuelles dès ma première phrase en demandant si on avait pas déjà couché ensemble puis par la suite en disant que ça pouvait se rectifier. Bien sûr dès que j'avais su qu'il était le frère de ma meilleure amie je m'étais dis que tant pis ça ne se rectifierait pas et c'était bien dommage. Mais je ne pourrais jamais nier qu'il m'avait attiré dès le début, je ne serais pas crédible une seconde. « Un bonus ? » Un léger rire m'échappa. On aurait dit que je venais de le sortir de sa rêverie et qu'il n'avait rien écouté. Bien qu'il se reprit « Moi je suis à l’aise partout. » C'est vrai qu'on avait du mal à l'imaginer mal à l'aise et pourtant il y avait forcément des situations qui le mettaient mal à l'aise mais il s'agissait bien de situation et non de lieu. Ici il était chez sa sœur, il n'avait aucune raison de l'être. Que j'ouvre si peu vêtu en revanche ça aurait pu jouer la dessus bien que je doute que ça soit son embarat que ça touche. Je ne renchérissais pas de toute façon j'avais parlé de permission plus par taquinerie que pour chercher à le mettre à l'aise. Peut-être que je devrais aller m'habiller une fois que j'aurais préparé les cafés, ou peut-être que j'aurais même du le faire avant quitte à le faire patienter, par... décence ? Je n'étais pas vraiment un exemple de décence c'est vrai, me balader en serviette ne me posais aucun problème. Et inconsciemment je restais sûrement en serviette aussi parce que je me doutais que ça faisait son petit effet avec Ryan et que cette idée me plaisait malgré toutes les barrières que je m'efforçais de mettre en pensant à ma blonde. D'ailleurs j'eu rapidement confirmation de ce que je pensais quand il me demanda si je comptais rester en serviette. « Donc, si on suit ta logique, te voir en sous-vêtements se mérite plus que te voir nue ? » Je me mordillais la lèvre en souriant légèrement. Maintenant qu'il était tout prêt de moi la tension sexuelle était beaucoup plus palpable "Tu ne devrais pas me dire ça je pourrais tout à coup changer d'avis c'est risqué et tu serais encore plus frustré" et par la je venais de laisser entendre qu'il était tout à fait possible que j'enlève ma serviette dans les minutes à suivre. Je devenais vraiment nulle pour cacher mes intentions ou quoi ? Bon d'accord je pense que de toute façon à ce stade la on était plus vraiment dupe ni l'un ni l'autre. Et si je me mettais vraiment à changer d'avis après ce qu'il venait de dire pour attendre qu'il mérite de me voir nue j'allais moi aussi être très frustrée.

« Aucune idée, je n’ai jamais testé, est-ce que ça marche ? » Est ce que c'était vraiment la comparaison du cornet de frittes qui fonctionnait ? Hmm pas sûr ! Même si j'avais très bien compris ce qu'il voulait dire et que le message derrière avait son effet je pense que ça fonctionnait aussi en grande partie parce que c'était lui. Si un autre mec m'avait sortit ça dans une situation moins ambiguë je pense que j'aurais exploser de rire. "Hmm disons que ça peut passer une fois entre toi et moi, pas sûr que ça fonctionne avec tout le monde et interdiction d'utiliser cornet de fritte comme futur surnom" je ne pus pas m'empêcher de lâcher un rire en imaginant la chose. Ça serait vraiment ridicule comme surnom. Pis pour la comparaison une autre fille aurait pu mal le prendre dans le sens où elle aurait l'impression d'être le cliché d'une bouffe grasse. Heureusement qu'il avait surtout parlé de son envie. Mais je n'allais pas m'étaler sur le cornet de frittes plus longtemps. Pour rester sur le sujet j'avais continuer en parlant de régime, ou plutôt en précisant que personne n'aimait ça tout en franchissant enfin le peu d'espace qu'il restait entre nous. Tout d'abord en restant soft même si ça ne laissait plus aucun doute sur mes intentions. Puis j'avais finalement rapidement bifurquer du côté de son sexe sans pour autant passer encore sous ses vêtements. C'est finalement de préciser que moi je détestais les régimes qui fut le déclic pour que l'ont passe enfin aux choses sérieuses. Me permettant enfin de l'embrasser je savourais chaque seconde contre ses lèvres sentant le désir monter en flèche alors que ses mains, elles, descendaient sous mes cuisses. Sans aucune difficulté il me souleva pour m'asseoir sur le plan de travail et j'enroulais automatiquement mes jambes autour de lui comme pour être sûre qu'il reste contre moi « Et je préfère que tu l’enlèves, oui. » Ses mains caressant mes cuisses me procuraient des frissons dans tout le corps. Un sourire étendis mes lèvres et je me penchais sur son oreille pour les mordiller le lobe avant de murmurer "T'es un grand garçon..." je déboutonnais son pantalon "...fait le toi même" Je descendais sa braguette puis remontait mes mains cette fois si sous son haut, suivant la forme de ses muscles et m'excitant encore plus au passage. Je remontais de plus en plus mes mains, retroussant son tee-shirt dans le but de lui enlever. Après tout si les hommes aimaient voir les femmes nues je peux vous assurer que les femmes adorent aussi voir les hommes nus.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 528
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Âge : 34 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder ⊰ Megara   Mer 14 Juin - 23:09

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder
Megara & Ryan

Le hasard faisait quand même bien les choses. A la base, j’étais venu chez Arizona pour la voir elle parce que j’avais eu envie de passer un peu de temps avec ma petite sœur. Mais la donne avait changé quand ce fut Megara qui ouvrit en petite tenue. Et encore, le mot était faible parce qu’elle n’était pas en petite tenue mais carrément en serviette, sortant vraisemblablement de la salle de bain. Quand mon regard s’était posé sur elle, j’en avais presque oublié ce pour quoi j’étais venu. On dit souvent que les hommes ne sont plus attentifs à rien quand ils ont une belle femme devant les yeux, si peu vêtue. Et bien c’est vrai. La voir comme ça me perturbait. Elle me perturbait. Je devais bien avoué que cette jolie brune m’avait tapé dans l’œil bien vite quand on s’était rencontrés dans le métro, il y a quelques mois. Je l’avais toujours trouvée attirante et à mon gout. Elle aurait bien pu finir dans mon lit plus tôt. Mais j’avais appris – ou je m’étais souvenu – qu’elle était la meilleure amie de ma sœur. Dès lors, j’avais tenté de réfréner mes envies et mes pulsions sans pour autant pouvoir m’empêcher de glisser de nombreux sous-entendus et allusions sexuelles dès que possible. C’était devenu comme une sorte de jeu entre nous et je savais pertinemment que je ne la laissais pas indifférente non plus. Une chose était sûre, si aucun de nous n’avait craqué, c’était à cause de ma sœur que nous avions en commun. Cependant, la donne risquait de changer si on prenait en compte mon état de frustration avancé et sa tenue.

Comme toujours, l’un comme l’autre, nous cherchions la petite bête. Si je suivais sa logique, il était plus facile de la voir nue plutôt qu’en sous-vêtements. C’était bon à savoir. « Changer d’avis ? Tu es en train de me dire que tu envisages d’enlever ta serviette ? Ecoute, si tu te sens plus libre et plus détendue de te promener nue chez toi, fais toi plaisir. » Ça me fera plaisir aussi au passage alors qu’elle ne se gêne surtout pas ! Moi je n’étais pas contre. Elle était chez elle, donc libre de faire ce qu’elle désirait après tout. « Ne te gêne surtout pas pour moi. » Au contraire ! Et la situation changea du tout au tout. Finis les sous-entendus. Finis les allusions. Cette fois, nous entrions dans le vif du sujet, si on pouvait dire ça comme ça. Je m’étais approché d’elle et je lui avais clairement fait comprendre que je n’allais pas rester sage si elle restait dans cette tenue hautement tentante. Si elle ne voulait pas que je lui saute dessus, elle allait devoir se changer. Elle était prévenue. « Pourtant c’est mignon cornet de frite comme surnom. » Ou pas certes. C’est clair que ce n’était pas forcément très utilisé comme compliment mais dans le contexte actuel ça fonctionnait. Et le point de non retour fut atteint lorsqu’elle passa sa main entre mes jambes. Ses intentions étaient claires, les miennes aussi. La distance fut rapidement rompue quand nos lèvres entrèrent en contact et elle se retrouvait bien vite assise sur le plan de travail, moi entre ses jambes. J’avais attendu ce moment depuis tellement longtemps. J’avais résisté à la tentation et à notre jeu de séduction plus ou moins direct jour après jour, mois après mois. Aujourd’hui était comme la libération. L’atteinte d’un moment tant attendu et souvent rêvé. Parce que oui, j’avais déjà rêvé de Meg. Plusieurs fois. Ça n’était jamais des rêves où on discutait gentiment. A vrai dire nos corps parlaient toujours à notre place. Mais cette fois, c’était la réalité. Sa serviette était devenue inutile à présent alors elle allait pouvoir l’enlever. Sauf qu’elle n’en fit rien. Au lieu de ça, elle vint me mordiller l’oreille et me suggérer de le faire moi-même, parce que j’étais un grand garçon, tout en déboutonnant mon pantalon. « Avec plaisir. » Cependant, je la laissais d’abord me retirer mon t-shirt, levant les bras pour l’aider. Bien, à présent, c’était à mon tour de lui retirer l’une des couches de ses vêtements. Ça serait rapide vu qu’elle n’en avait qu’une. J’attrapais le bout de sa serviette qui était coincé contre sa peau pour le retirer et ainsi la libérer de toute couche superflue. Je me mordillais la lèvre inférieure devant ce corps que j’avais longtemps deviné sans pour autant m’en faire une image bien précise. C’était chose faite à présent. « Cette tenue là te met nettement plus en valeur. » Ou plutôt l’absence de tenue. Mais bon trêve de bavardage, on avait perdu assez de temps. Je l’attrapais par les hanches pour la ramener vers moi et je fondais de nouveau sur ses lèvres. Je ne savais pas si elle voulait qu’on reste dans la cuisine ou pas, mais parti comme j’étais parti, elle allait devoir me stopper si elle voulait changer de pièce.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1219
Crédits : TAG
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder ⊰ Megara   Ven 28 Juil - 1:10



❝La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder❞
Ryan & Meg
Ryan et moi j'avais l'impression qu'à chaque fois qu'on s'était retrouvé tous les deux on avait passé notre temps à se chercher, à se provoquer. Je n'étais pas comme ça avec tous les hommes. Bon déjà forcément les hommes qui ne me plaisaient pas on en parle pas mais ceux qui me plaisait je flirtais avec un temps mais pas tout le temps. Est ce que c'était le côté relation interdite ? Vu qu'il était le frère de ma meilleure amie ? Il m'arrivait assez souvent d'avoir des relations sans lendemain sauf qu'avec Ryan c'était sûr que j'allais le revoir après alors pourquoi prendre autant de risque avec lui ? Il y avait tellement d'autre homme. Mais je ne pouvais pas m'empêcher de jouer avec lui parce que oui, j'avais envie de lui. Et puis faut dire qu'il ne m'aidait pas non plus puisque je n'étais pas la seule à jouer. Alors son charme naturel plus ses provocations comment ne pas céder ? J'avais réussis jusque la mais la l'un comme l'autre on allait craquer c'était certain. Et même si je voulais respecter Arizona par rapport au fait de ne pas toucher sa famille je crois que je n'avais plus envie de luter. J'y avais vraiment crus au fait qu'on pouvait se retenir et ne pas coucher ensemble, mais ça n'avait pas duré longtemps. A partir du moment où on avait commencé l'un et l'autre à faire des allusions sexuelle je me suis dit au fond de moi que ça finirais par déraper. Je sais que certaines filles sont capable de flirter éternellement avec un mec "en toute amitié" mais ça n'était pas mon cas. Si le flirt continuait encore et encore ça finissait comme la suite logique des choses. Dans un lit. Enfin... un lit...

« Changer d’avis ? Tu es en train de me dire que tu envisages d’enlever ta serviette ? Ecoute, si tu te sens plus libre et plus détendue de te promener nue chez toi, fais toi plaisir. » Grillée. "J'ai dis ça ?" oui c'est ça fait l'innocente, comme si ça allait marcher. "« Ne te gêne surtout pas pour moi. » je souris en secouant légèrement la tête "Mais je ne me gêne pour personne" enfin si techniquement je l'avais fait pour Arizona si on y réfléchissait mais c'était autre chose. Et puis ça n'allait pas durer. J'espérais juste qu'elle ne m'en voudrait pas trop. « Pourtant c’est mignon cornet de frite comme surnom. » Un éclat de rire m'échappa "Non" certainement pas ! Mais genre même pas un petit peu quoi ! Du coup oui il valait mieux abandonné ce compliment comme technique de drague. Mais peu importe la technique, j'étais déjà séduite. D'ailleurs j'avais même dégoupiller la grenade moi même en posant ma main contre son sexe. A partir de ce moment là la question du "dans combien de temps on va craquer" ne se posait plus, parce qu'on y était arrivé ça y est. Je pouvais enfin l'embrasser et rien que ce premier baiser me faisait monter en température. En peu de temps je m'étais retrouvée assise sur le plant de travail. On en revenait au sujet de la serviette mais il était hors de question que je l'enlève tout seul, c'était un truc à faire en strip-tease uniquement ça. Sinon on déshabille son partenaire. En tout cas moi j'y prenais plaisir à lui défaire son pantalon et retirer son haut. Torse et épaules nues hmm, c'était difficile de le lâcher du regard, vraiment ! Cependant je relevais mon regard sur son visage tenant à voir sa réaction au moment où la serviette tomberait et je ne pu m'empêcher d’esquisser un sourire à ce moment la. « Cette tenue là te met nettement plus en valeur. » ah ben oui la c'est sûr j'étais complètement nue ! Mais si j'avais pu encore avoir un doute maintenant je savais que ce qu'il voyait lui plaisait et c'était très satisfaisant ! Mais pas le temps d'en rajouter que je me retrouvais à nouveau attirée contre lui mes lèvres contre les siennes. Une des mes mains remontait automatiquement dans ses cheveux pour les lui agripper tant dis que l'autre parcourais son torse. Le désir montait rapidement mais nous n'étions pas à égalité. J'étais nu et il avait encore son pantalon ainsi que son caleçon ou boxer. Je redescendais donc mes mains pour lui baisser son pantalon déjà défait ainsi que son boxer. Calant tout d'abord mes mains sur ses fesses je les remontais ensuite dans son dos pour le serrer contre moi et également avec mes jambes. Mon intimité se retrouvant de cette façon appuyée contre la sienne déjà bien dressée. J'embrassais sa mâchoire ainsi que son cou en lâchant des soupires de plaisir avant d'aller mordiller le lobe de son oreille. Je remontais à nouveau une main dans ses cheveux en remuant mon bassin contre le sien prête à l'accueillir en moi "Hmm j'ai envie de toi" au cas où il ne l'aurait pas encore remarqué. Oui quand j'avais envie je le disais. Je me cambrais légèrement pour appuyer ma poitrine, certes petite mais pas inexistante, contre son torse musclé.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder ⊰ Megara   

Revenir en haut Aller en bas
 
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder ⊰ Megara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» REE ϟ la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
» La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder. [Livre II - Terminé]
» La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder. + Keith Evans.
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder... | Trevor & Abigail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Capitol Hill :: home-
Sauter vers: