AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 01/05/2017
Pages lues : 68
Crédits : Wiise
Avatar : Matthew Daddario
Pseudo : Lydia
Âge : 29 ans
MY SOUL

MessageSujet: L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu   Lun 1 Mai - 19:23

Luis Martin
Ne juste pas un livre à sa couverture

Prénom : Luis, un prénom d'origine espagnole, du moins dans son écriture, puisqu'en français ça donnerait juste Louis, mais Luis c'est parfait, c'est au moins une chose bien de la part de mes parents. Nom de famille : Martin, puisque je ne peux changer de nom malheureusement, je me contente simplement de celui de base. Date & lieu de naissance : Je suis né le 1er octobre 1987, à New-York. Âge : J'ai actuellement 29 ans. Métier : Je suis pompier et compte devenir pompier ambulancier, même si ce que je fais en ce moment, me satisfait parfaitement. Orientation sexuelle : Je suis bisexuel, bien que je n'ai jamais eu de relation sérieuse, je m'en suis déjà bien rendu compte.  Statut civil : Célibataire depuis toujours. Statut financier : IFaible, je touche mon salaire et c'est tout. Je me contente de ce que j'ai de toute façon. Caractère : Mauvais joueur, je n’aime pas perdre à un jeu, je râle toujours quand c’est le cas d’ailleurs. Les gens me le reprochent parfois, mais bon en même temps, je n’y peux rien. Je n’aime pas me sentir faible par rapport à quelqu’un d’autres. Actif, il aime bien bouger, faire des choses, découvrir des parties de la ville. Même s’il n’échange pas toujours avec les autres, il aime bien être en dehors de son appartement. Sans doute car il le trouve beaucoup trop petit pour lui ? Triste, malgré qu’il le cache, son passé ainsi que les histoires de famille qu’il a apprises lui font mal. Il y pense de temps en temps, il en fait des cauchemars la nuit et il a peur de sa ville natale, il ne veut plus y retourner.  Tenace, il n’aime pas baisser les bras, il essaie de poursuivre jusqu’à obtenir ce qu’il veut. Sauf si c’est réellement impossible pour lui, ou pour les autres. En tout cas, il fera toujours de son mieux pour réussir là où on n’imagine même pas. Honnête, du moins autant qu’il le peut. Il essaie de ne pas faire de mensonge, maintenant, il n’a pas toujours le choix non plus. Surtout avec son passé. Il n’a pas envie de dire trop de chose sur lui.  Réservé, comme dit, il ne parle pas beaucoup de lui, surtout de son histoire. Les gens ont parfois difficile avec lui d’ailleurs. Car il reste au départ, assez bref dans ses conversations. Sauf quand il connait bien la personne, alors il se retrouve un peu plus ouvert. Méfiant, il fait peu confiance aux inconnus. Il a toujours peur de se retrouver avec un couteau dans le dos, peur qu’on lui ment et de se retrouver bête face à une situation. Parti politique :Je m'en fiche, enfin... Je n'ai pas tellement compris pourquoi Trump est président, je ne suis donc pas pour lui. Je suis pour la liberté de toute façon. Groupe : My, Myself and I. Avatar : Matthew Daddario.
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
Enfant, j’ai lu beaucoup de livre. Il faut dire que j’avais que ça à faire. Je n’avais pas de jouets, je n’avais rien pour me distraire autres que les livres volés à la bibliothèque de l’école. Maintenant, je continue de lire mais de manière beaucoup moins régulière. Quand j’ai le temps, quand j’ai un moment pour moi, ou durant mes jours de congés. J’aime un peu tout, sauf les romans beaucoup trop à l’eau de rose. J’aime bien les genres fantastiques, vie réelle. Enfin des choses qui parlent. Je ne me lasserai jamais d’avoir un bouquin dans les mains, malgré que la technologie les bouffe de plus en plus.

Pour toi, l'amitié c'est...
Et bien… Je n’ai pas tant d’amis finalement. J’en ai deux-trois,  ce qui ne me semble pas mal. Au moins, j’arrive à m’ouvrir à des gens. Ce qui est compliqué en ce qui me concerne. Maintenant, s’ils ne sont pas là, s’ils ne prennent pas de nouvelles, je ne vais pas en pleurer. Sans doute que je n’en prendrais pas non plus. Pas que je n’ai pas envie. Mais j’ai peur d’être dérangeant. Et puis, je ne sais pas, je n’ai pas envie d’envahir la vie des gens avec ma présence. Sans doute que ça serait embêtant pour eux. Enfin, avec ou sans ami, je ne suis pas malheureux pour autant. Mes collègues sont sympas.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
ELa plupart du temps, les gens disent que je suis un mec qui se prend de haut. Qui prend les gens de haut en tout cas. Que je n’ai pas de respect pour les autres. Alors que ce n’est pas du tout le cas. Le fait que je ne communique pas facilement avec les personnes qui m’entourent en est la principale raison d’ailleurs. Mon silence est pris pour du mépris par les autres. Alors que, n’ayant pas tant confiance en moi, c’est juste impossible de me croire supérieur à qui que ce soit. Je vois toujours les autres bien mieux que moi au contraire. C’est des rumeurs comme les autres. Je sais que ça déjà fait le tour plusieurs fois. C’est vrai que c’est embêtant comme situation, car les gens croient les autres, sans prendre la peine d’avoir une opinion propre à mon sujet. C’est pour ça que les gens m’exaspèrent, ce sont tous des moutons sans cervelle. En dehors de ça, il n’y a rien de bien intéressant qui a été dit.
1, Je suis d’origine espagnole par ma mère, et italienne par mon père. Et même si ça pourrait être faux, c’est tout de même vrai. Je l’ai appris par mon frère… Je n’ai jamais mis les pieds dans l’un de ces deux pays, je n’ai jamais appris ces langues non plus. Peut-être que je vais le faire ? Si je trouve une personne pour m’apprendre en tout cas. – 2, J’ai des cicatrices sur mon corps. Des souvenirs de mon enfance et de mon adolescence. Les traces que ces imposteurs m’ont laissées sur le corps. J’en ai honte, je les cache le plus possible. Il est impossible pour moi, de me dévêtir devant quelqu’un. Sauf après avoir bu un nombre important de verre d’alcool. C’est grâce à l’alcool que je ne suis plus puceau… Car sans ça, je n’aurais jamais franchis le cap. – 3, le sport est devenu important dans ma vie depuis mon arrivée dans la ville. Surtout depuis que je suis devenu pompier. Il est important d’avoir la forme. Je cours, je fais de la musculation et je m’entraîne, le plus souvent possible. Le travail en lui-même est déjà un sport de toute façon. – 4, Je suis bisexuel, les femmes autant que les hommes ont une place dans ma vie. Je ne fais aucune différence. D’ailleurs, je dirais que je suis même plus que ça. Car le plus important pour moi, c’est le choix de mon cœur. Et puis, je n’ai pas envie de tomber sur une personne qui deviendra mauvaise avec le temps. – 5, quand j’étais enfant, je voulais être policier. Puis l’envie m’est passée… Il n’y a pas tant de raison à ça. C’est juste que je m’y suis moins intéressé. Maintenant, je suis ravi d’avoir la police avec moi. Je sais qu’ils font en sorte que mes parents… Enfin mes faux parents, n’interviennent plus dans ma vie. Bien que je ne suis pas inquiet à ce sujet faut bien le dire. – 6, Mon passe-temps c’est le dessin. J’en fais de tout et n’importe quoi d’ailleurs. Je me pose, et je dessine. Que ça soit le paysage, des animaux, des gens… J’adore ça. Et je pense que je suis quand même doué. Mes dessins ressemblent à quelque chose. – 7, Je ne suis pas difficile en ce qui concerne la nourriture. Je mange de tout. Bien que les légumes sont quand même difficilement avalables la plupart du temps. Ah… Je déteste les tomates. Bon finalement, je suis peut-être un peu compliqué. – 8, Je bois régulièrement, en dehors du boulot, ça m’aide en quelque sorte à me sentir mieux. Je sais que ce n’est que dans ma tête, ça n’est pas réellement le cas, mais je me réconforte un peu ainsi. Un jour sans doute que je le regretterai, mais pour le moment, ça m’est égale. – 9, J’aime les endroits calmes, où je peux me poser et réfléchir. Des endroits moins fréquentés que les autres. Même s’il m’arrive de sortir dans des bars et boites de nuits bondées. Je ne me mêle pas toujours aux autres, voir pas souvent d’ailleurs… C’est un défaut que j’ai, je suis sur la réserve. – 10, Je ne mange jamais chez-moi. Je ne sais pas cuisiner, je commande ou je mange dehors. Peut-être que ça revient cher à force mais je trouve ça beaucoup plus simple. Et je n’ai jamais de vaisselle à faire. Je suis donc tranquille !
Prénom : Mel. Pseudo sur le net : Lydia. Âge : 24 ans. Pays : Belgique. Comment as-tu découvert le forum ? Comme les six dernières fois. Quelles sont tes premières impressions ?   Crédits : TAG. Un petit mot pour la fin ?  

Code:
<pris>AVATAR</pris> ► Prénom Nom


Dernière édition par Luis Martin le Ven 5 Mai - 10:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 01/05/2017
Pages lues : 68
Crédits : Wiise
Avatar : Matthew Daddario
Pseudo : Lydia
Âge : 29 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu   Lun 1 Mai - 19:24

You want to make a memory
Je suis un battant, quoi qu'on en dise



6 ans

« - J’ai faim. »  Les yeux levés en direction de ma mère, je l’observais préparer le repas. L’odeur qui me parvient jusqu’à la narine me semble tellement agréable. Elle tourne son regard vers moi, éloignant le plat comme si j’allais le lui voler. « - Tu as déjà eu ta ration aujourd’hui. Dégage. » Je baisse la tête, soupirant tristement, sentant mon ventre faire du bruit. Je pose la main dessus légèrement, avant de tourner les talons. Je sais que je n’aurais droit à rien du tout du repas. Que ça n’est pas pour moi qu’elle le fait, mais pour mon père et elle. Je n’ai jamais plus qu’une assiette par jour. Je suis retourné dans ma chambre, me posant sur le lit, pliant mes genoux contre mon torse me retrouvant à pleurer une fois encore. Je déteste mes parents. Autant qu’ils ne me considèrent pas. Je suis un intrus dans cette maison, juste l’être indésirable qu’ils ont mis au monde. La seule raison pour laquelle il me garde avec eux, c’est l’argent qu’ils ont par l’état, rien de plus. J’ai pris le livre, que je cache sous mon matelas, pour me mettre à le lire, pour une énième fois. C’est une occupation comme les autres. C’est un peu la seule que j’ai, mise à part les jeux avec mon ami imaginaire, ou ceux que j’invente habituellement. J’ai attendu que les heures passent, que le diner se termine pour sortir de ma chambre. Je me suis faufilé discrètement dans la cuisine, volant le morceau de gâteau qui restait dans la cuisine, puis je suis retourné dans ma chambre, pour pouvoir le manger. Ca fait tellement du bien de se remplir l’estomac. Ce gâteau m’a fait du bien en tout cas. J’ai planqué l’assiette sous l’armoire, pour ensuite me mettre au lit. J’ai pris mon doudou contre, moi, le serrant fortement, pour essayer de m’endormir. Ce que j’ai réussi à faire après quelques minutes, épuisés de la journée que j’ai passé. J’étais profondément endormi, si bien que je me suis réveillé en sursaut quand j’ai entendu mon père entrer dans la chambre en hurlant pour le gâteau que j’ai volé. J’ai juste eu le temps de cacher mon visage à l’aide de mes bras que j’ai sentis les coups pleuvoir sur mon corps. Une fois terminé, il est repartit en claquant la porte derrière lui. Me sentant incapable de bouger, je me suis simplement mit en boule, la couverture au-dessus de moi. Je sentais encore la douleur sur mon corps. J’ai eu difficile à m’endormir, c’est d’épuisement que j’ai finalement pu le faire. Ce n’est pas la première fois qu’il me frappe. Ce n’est pas la dernière non plus. C’est comme si ça lui faisait plaisir. Pour lui, c’est toujours de ma faute de toute façon. Quoi que je fasse, quoi que je dise, c’est toujours mal.

16 ans

Les cours de sport… Je me demande pourquoi est-ce obligatoire quand on n’a pas envie d’y aller ? En quoi est-ce nécessaire au juste ? En réalité, j’aime le sport, j’aime bien en faire. J’aime bien courir, j’aime bien les jeux, le foot et le reste. Ce que je n’aime pas, c’est le moment dans les vestiaires. Je me sens toujours angoissé quand j’y suis. J’ai séché beaucoup de cours rien que pour ça. Mais chaque fois que je rentre et que le directeur a téléphoné à mes parents, j’en prends toujours pour mon grade. Alors je dois y aller, je n’ai pas le choix. Si je peux éviter des coups de temps en temps, je dois au moins faire un effort à ce niveau-là. J’ai trouvé une petite astuce. Quand on arrive, je me change dans les toilettes, et quand on repart j’attends que tout le monde ait terminé, pour pouvoir me doucher et m’habiller correctement. Je ne m’attendais pas à ce que l’un de mes amis me tende un piège. Car aujourd’hui, comme d’habitude, j’ai laissé les autres partir, pour pouvoir me laver. Et comme d’habitude, je prends mon temps, puisque je ne suis pas pressé par le temps. « - Oh merde… » Sa voix me fait sursauter, je me pensais seul maintenant. J’ai tourné le regard en sa direction me sentant vraiment mal face à son initiative de venir m’espionné comme ça. J’ai éteins l’eau sans attendre, passant à côté de lui, en le poussant un petit peu pour passer. « - Qu’est-ce que tu fous là ? Je te croyais partit avec les autres. » Dit-il assez froidement, un peu en colère qu’il l’ait vu nu de cette façon. Il s’essuie rapidement, sans faire vraiment attention. Il veut s’habiller le plus rapidement possible et cacher son corps. « - Et bah… J’étais sur le point de le faire. Et puis, j’ai pensé à toi. Je me demandais ce que tu foutais à toujours traîner comme ça après les autres. » Je claque la porte de mon casier en reprenant mon sac, que je mets à mon épaule comme d’habitude. « - Et en quoi ça te regarde ? Ca t’avance à quoi de faire ça ? »  Continuant mon chemin, je voulais m’éloigner de lui le plus vite possible. C’était sans compter qu’il me suive. « - Tu es mon ami Luis. Tu n’as pas besoin de te cacher. Et… Tu devrais en parler à quelqu’un non ? »  Je me suis retourné d’un coup vers lui, le poussant légèrement sur le mur derrière lui. « - Parler de quoi ? Que je suis maladroit et que je tombe souvent ? C’est un peu ridicule tu ne crois pas ? Tu n’as rien vu compris ? » Je le regarde droit dans les yeux une minute avant de partir, plus rapidement encore. Je n’ai aucune envie qu’il me suive, ce sont mes affaires et non les siennes. Je veux qu’il me fiche la paix. Et je pensais vraiment qu’il le ferait au final. Ami ou pas, peu importe. C’est pour ça que j’ai été un peu sur le cul quand le directeur m’a fait venir dans son bureau le lendemain pour m’en parler. J’ai nié. De toute manière, il n’a pas de preuve, et il ne peut pas me faire parler si j’en ai pas envie. J’ai quitté en rage le bureau, retournant chez-moi plutôt que d’aller en cours. J’ai préparé mes affaires une fois chez moi. Prenant les quelques affaires qui m’appartiennent pour pouvoir partir de là. Seulement à 16 ans seulement, c’est un peu compliqué de partir. J’ai tourné toute la nuit dans les rues, avant de finalement revenir vers le lycée le lendemain, n’ayant pas spécialement le choix finalement, il allait bien falloir que je tienne encore quelques années.

21 ans

Délivrance, enfin. J’attends ce moment depuis tellement de temps. Quitter New-York pour toujours. Ne plus revoir ce film, si ce n’est dans des films. Je suis heureux. Rien ne me retient. Enfin… J’ai quand même quelques amis, à qui je tiens mais nous garderons contacte via les réseaux sociaux, via le téléphone ou ailleurs. Et puis de toute façon, on sait tous que les amitiés ne sont pas éternelles. Après l’école, chacun fait sa vie de son côté. Nous n’avons pas tous les mêmes projets. Ca fait un moment que mon billet est pris. Je vais prendre ce train, et rien ni personne ne m’empêchera de le faire. Cette fois ma valise c’est pour de bon. Je la referme rapidement, sachant que de toute façon, il n’y a pas grand-chose à l’intérieur. Je la prends de mon lit, quittant la chambre directement. J’ai profité de l’absence de mes parents pour partir. J’ai même hésité à foutre le feu à la maison. Mais je ne l’ai pas fait. Je n’ai pas envie d’être recherché pour un acte qui n’aurait servi à rien du tout. Un jour, ils paieront bien pour ce qu’ils m’ont fait, il faut juste laisser le temps le faire. Je marche sans me retourner, le sourire aux lèvres, me sentant enfin libre. La ville n’est pas loin, je fais le chemin tous les jours depuis des années maintenant. J’arrive très rapidement à la gare, me posant sur l’un des sièges en attendant que le train arrive. « - Luis… » Je lève le regard soupirant longuement. Qu’est-ce qu’il fait ici lui ? Ce garçon qui a pris le risque de me trahir auprès du directeur. A cause de lui, j’ai failli avoir pire que des coups. Je ne lui ai plus reparlé depuis mes 16 ans, lui en voulant réellement pour ce qu’il a fait. Je l’ai toujours évité depuis. « - Quoi ? » Je ne suis pas amicale, je n’ai pas besoin de l’être avec lui. Il doit bien se douter qu’il ne sera pas un bon souvenir pour moi. Il était mon ami avant, il est devenu mon ennemi. « - J’ai appris que tu partais, par… Les gars. Et je voulais te revoir une dernière fois. Te dire au revoir. » Un rire nerveux s’échappe de mes lèvres. Je me lève à nouveau, regardant l’heure sur le panneau non loin de moi. « - On ne se parle plus. Je ne vois donc pas pourquoi est-ce tu t’es donné la peine de venir. » Il m’agace. Il se mêle toujours de mes affaires, je ne le comprendrais jamais. « - Parce que je suis ton frère. »  Haussant un sourcil d’incompréhension. « - Quoi ? » Il pose une lettre sur ma valise. « - Tu comprendras. Bon voyage. » Non mais attends… Je fronce les sourcils puis prends finalement la lettre, le laissant partir. Je n’ai pas le temps de la lire de suite, le train arrive. Je prends mes affaires montant dedans, rangeant la lettre que je lirai plus tard. Bien que ce qu’il vient de me dire, reste dans mes pensées. Je ne m’attendais pas à une annonce comme celle-là. Mais je dois partir, je ne veux plus rester, même si j’ai des questions, le mieux est de m’en aller.

Maintenant

Depuis que je suis ici, je suis plus heureux. Malgré le fait que la lettre que mon frère m’a laissé me reste dans la tête. Il m’a dit la vérité dans celle-ci. Il m’a avoué qu’en réalité, j’étais juste un enfant volé à sa mère. Et que manque de chance, je ne suis pas tombé dans une bonne famille. Les intentions des personnes qui m’ont retiré d’un milieu beaucoup plus sain pour moi n’étaient pas très bonnes, au vu du résultat. Peut-être que ma mère biologique, aurait dû faire quelque chose pour me sortir de cette situation ? Avertir la police par exemple ? Elle aurait bien aimé le faire, mais elle ne pouvait pas faire ça à sa sœur. Car oui, tout ça, c’est une affaire de famille encore une fois. En attendant, c’est moi qui ai souffert et qui souffre encore aujourd’hui. Je garde contacte avec mon frère par message. Pour en savoir plus sur toute cette histoire, pour apprendre à mieux le connaître au-delà de ma rancune. Je lui en veux toujours, mais à un autre niveau. Je comprends mieux maintenant. En dehors de ça, je me suis fait ma propre vie. J’ai pu louer un appartement, avec l’argent qui se trouvait avec la lettre. J’avais assez pour la caution alors autant m’en servir. J’ai directement fait une recherche d’emploi, sinon, j’allais rapidement devenir SDF.  Je suis devenu pompier, après avoir fait les tests qui étaient demandés. J’aime bien ce boulot, je me sens à mon aise. J’aime venir en aide aux personnes et me sentir utile dans la vie. De plus, ça ne me fait pas si peur que ça, puisque j’ai connu pire dans la vie. Maintenant, le salaire n’est pas énorme mais il me permet de vivre une vie correcte, je n’ai plus à me plaindre aujourd’hui. J’ai eu l’occasion de faire plusieurs rencontres, bonnes comme mauvaises. Et je suis toujours heureux d’en faire davantage.


Dernière édition par Luis Martin le Mar 2 Mai - 18:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
Luna HowdenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 10/09/2016
Pages lues : 749
Crédits : LittleWolf
Avatar : Elsa Hosk
Pseudo : LittleWolf
Âge : 24 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu   Lun 1 Mai - 19:31

Bienvenue
Bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 542
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu   Lun 1 Mai - 19:36

Rebienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 01/05/2017
Pages lues : 68
Crédits : Wiise
Avatar : Matthew Daddario
Pseudo : Lydia
Âge : 29 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu   Lun 1 Mai - 20:24

Merci beaucoup les filles pink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel A. WinchesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 24/04/2017
Pages lues : 195
Crédits : TAG
Avatar : Jake Gyllenhaal
Pseudo : TAG
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu   Lun 1 Mai - 20:39

REBIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!! string

Bonne chance pour ce nouveau perso !
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Declan GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/09/2016
Pages lues : 308
Crédits : lolitaes|avatar ◈ tumblr|gifs ◈ shellhead|crackship
Avatar : sebastian stan
Pseudo : shellhead.
Âge : 31 ans ◈ 12 novembre 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu   Lun 1 Mai - 20:41

(re)bienvenue

_________________

I always marvel at the humans’ ability to keep going. They always manage to stagger on even with tears streaming down their faces
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sarah MasloGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 24/01/2017
Pages lues : 256
Crédits : Morrigan (avatar) smoking cat (crackship) beerus (signa) faust (icons de sign)
Avatar : Barbara Palvin
Pseudo : smoking cat
Âge : Vingt-quatre ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu   Lun 1 Mai - 23:21

Re-bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Derrick HolloranGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 2168
Crédits : #avatar : acydic. ≡ #crackship : monocle. (none) ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Âge : Trente ans, le bel âge selon certain, pour moi j'attend encore pour voir si je pourrai dire de même. ≡ 31 août 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu   Lun 1 Mai - 23:33

Re-bienvenue ma belle avec sexu Matt Bon courage pour ta fichette

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 01/05/2017
Pages lues : 68
Crédits : Wiise
Avatar : Matthew Daddario
Pseudo : Lydia
Âge : 29 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu   Mar 2 Mai - 15:34

Merci à vous tous

Alicette
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu   

Revenir en haut Aller en bas
 
L. la couverture d'un livre, n'est pas toujours le reflet de son contenu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La couverture d'un livre peut être jolie mais l'interieur peut souvent cacher une surprise....
» Fête du Livre
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Uglies, un livre....prettie ? ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: