AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bart ◊ It's a kind of magic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Bart DavenportGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/05/2017
Pages lues : 27
Crédits : sassenach.
Avatar : Brett Dalton
Pseudo : PoM
Âge : 35 ans
MY SOUL

MessageSujet: Bart ◊ It's a kind of magic   Jeu 4 Mai - 19:46

Bartholomew Davenport
Try, fail, try again

Prénom : Bartholomew, en hommage à son arrière grand-père paternel. Il se fait appeler Bart. Nom de famille : Davenport, un nom assez connu dans le domaine du tourisme et des voyages. Mais Bart est parti de rien et c'est sa fierté. Date & lieu de naissance : 30 Avril 1982 Âge : 35 ans Métier : Directeur de Lonely Planet USA basé à Washington. Orientation sexuelle : Hétérosexuel Statut civil : Célibataire. Fiancé une fois, une histoire qui s'est finalement soldée par une rupture d'un commun accord. Il n'est marié qu'à son boulot. Statut financier : Confortable. Caractère : Bart est quelqu’un de curieux et de passionné, un aventurier désireux de partager avec les autres tout ce que le monde a à offrir. Il y a de la générosité en lui, qui, alliée à sa détermination à fait de lui un homme perfectionniste. Il aime que les choses soient bien faites, il est exigeant avec lui et les autres. D’un point de vue professionnel il est également de prime abord un peu froid, c’est simplement qu’il est observateur et attend toujours de s’être fait une idée sur la personne qu’il a face à lui. Obtenir sa confiance n’est pas si facile, mais une fois acquise elle vous assure d’avoir à vos côtés quelqu’un de loyal. Hors contexte professionnel, Bart est plus ouvert mais reste pudique du fait de son éducation. Néanmoins il fait preuve d’un sens de l’humour aiguisé qui peut parfois surprendre. Parti politique : Démocrate, au plus grand damne de son père plutôt rangé du côté des républicains. Groupe : Drink with me Avatar : Brett Dalton
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
J’aime lire, et je regrette un peu de ne pas avoir plus de temps à consacrer à la lecture d’autre chose que les articles et critiques en tout genre dont mes employés me font part. Je dirais plutôt que la question est : « En combien de mois lis-tu un livre ? ». C’est aléatoire, dépendant du temps libre que je m’offre pour savourer le plaisir de me laisser embarquer dans un récit m’éloignant de la réalité de mon quotidien. Que ce soit clair, je ne me plaint en rien de ma vie, néanmoins la lecture me manque parfois un peu. J’apprécie particulièrement les romans d’aventures, ils ont bercés mon enfance et mon adolescence. En grandissant je suis devenu également adepte des polars, les enquêtes tordus mettant en scène des personnages qui le sont tout autant, ça me plait.

Pour toi, l'amitié c'est...
Les amis sont pour moi la famille que l’on se choisit. L’amitié est une chose essentielle, sans elle la vie n’est que solitude et repli sur soi. Pas besoin d’avoir des centaines d’amis, les plus importants, les vrais, se comptent sur les doigts d’une seule main. Les miens sont précieux, et malgré ma vie professionnelle chargée j’essaye d’entretenir au maximum notre amitié. L’avantage avec les vrais amis c’est que l’on peut ne pas se voir pendant de longues périodes et pourtant rien ne change entre nous.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
Est-ce que le club de lecture, ou bien quelqu'un a lancé une rumeur sur toi ? Quelle était-elle ? Était-elle vraie, ou pas ? Des rumeurs sur moi ? Bien sûr qu’il y en a déjà eu ! Mon nom n’est pas totalement celui d’un anonyme, au moins dans le milieu du tourisme alors forcément il arrive que l’on parle de moi, que l’on m’invente une vie. Ça m’amuse plus qu’autre chose d’ailleurs, sans doute parce que ça a toujours été des rumeurs sans grandes conséquences si ce n’est de me faire rire. La plus folle ? Que j’étais fiancé à une femme de vingt cinq ans mon aînée. Apparemment se montrer gentleman suffit à faire fantasmer une histoire. La concernée était en réalité celle que je considère comme mon mentor, une femme pour qui j’ai beaucoup de respect. C’est à la suite d’un rendez-vous au restaurant que cette rumeur est sortie. Ça nous a beaucoup fait rire, même son mari qui a trouvé ça flatteur pour sa femme.
La seconde plus folle, c’était encore à propos d’une relation que l’on me prêtait. A croire qu’être célibataire et patron fait de moi une cible de choix dès qu’il s’agit de parler de ma vie sentimentale. Selon la rumeur en question j’avais une relation avec une actrice figurant au casting d’une série bien connue… je ne dirais pas si c’était vrai ou non. Ça ne regarde que nous, non ?
Bart a été élevé dans une famille de la classe moyenne américaine. Une vie convenable mais pas de quoi faire des folies et des études sous conditions de bourse ou d’un emprunt à la banque. • Il a eu une enfance heureuse, bien qu’il ai reçu une éducation stricte. Son père est fils de militaire, d’où la rigueur et les valeurs patriotiques fortes qui ont ponctué l’éducation de Bart. • Il a une sœur de deux ans sa cadette, elle est biologiste. Ça a toujours été quelqu’un de studieux et très investie dans les études, alors que son frère était plutôt un aventurier, un baroudeur. • Sa vie, Bart ne l’avait pas planifié, il a su être inventif puis saisir les opportunités qui se sont présentées à lui. Néanmoins il a travaillé dur, et c’est encore le cas aujourd’hui. Cette réussite il ne la doit qu’à lui même. • Très sensible à la cause animale il donne régulièrement à des fondations qui œuvrent notamment pour leur protection. • Bart n’est pas du genre gourmand, il aime manger un bon repas et l’apprécier mais il ne grignote pas, ni ne prend vraiment plaisir à manger des sucreries. • Il va à la salle de sport trois fois par semaine, le plus souvent tôt le matin avant d’aller travailler. Le week-end il aime sortir en moto quand le temps le permet. • Séducteur à ses heures, Bart n’est pas pour autant du genre à cumuler les conquêtes. Il respecte les femmes et ne leur fait jamais de promesse en l’air. C’est quelqu’un de droit et de loyal qui s’investit dans une relation seulement s’il est sûr de pouvoir le faire, ce qui peut le faire passer pour inaccessible aux yeux de certaines. • Né dans une petit ville, amoureux de la nature et vrai aventurier il regrette parfois de n’avoir plus autant le temps de voyager comme il le faisait il y a ne serait-ce que cinq ans en arrière. • Il a un chat, trouvé dans la rue, avec une oreille un peu tordue qu’il a appelé Yoda. • Bien qu'il ne soit pas gourmand il a quand même un petit péché mignon: les rhums arrangés. Ça ne fait pas de lui un alcoolique pour autant, il boit avec modération. • Bart gagne très bien sa vie, cependant il n'habite pas un loft outrageusement grand ou une maison avec des tas de pièces dont il ne ferait rien. Son appartement est de taille moyenne, bien situé et il s'y sent bien c'est tout ce qui compte.
Prénom : La banana Pseudo sur le net : PoM Âge : Ça c'est indiscret Pays : France Comment as-tu découvert le forum ? La faute à Trucpau Quelles sont tes premières impressions ? Ça a l'air bien cool Crédits : tumblr Un petit mot pour la fin ? Passoire.

Code:
<pris>BRETT DALTON</pris> ► Bart Davenport


Dernière édition par Bart Davenport le Mer 10 Mai - 11:22, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bart DavenportGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/05/2017
Pages lues : 27
Crédits : sassenach.
Avatar : Brett Dalton
Pseudo : PoM
Âge : 35 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Bart ◊ It's a kind of magic   Jeu 4 Mai - 19:46

You want to make a memory

Les yeux rêveurs et l’âme déjà loin je regarde les photos magnifiques de ces paysages que je découvrirai bientôt de mes propres yeux. Ça fait un an et demi que je travaille pour ça, que je fais des horaires impossibles entre mes deux boulots pour me payer ce voyage. Il sera le premier d’une longue série, j’ai déjà tout prévu. Mon père pense que je fais ça pour une formation qui me permettra d’avoir un boulot, un truc qui ne me plaira pas forcément mais grâce auquel je pourrais nourrir ma future famille. Moi j’ai toujours eu envie d’autre chose, de découvrir le monde et je sais que c’est un concept flou pour mes parents. Ma mère comprend un peu mieux, même si ça l’effraie que je veuille partir si loin, comme ça tout seul avec juste mon sac à dos. Pour le moment ils ne savent pas, mais l’annonce est pour bientôt et je la redoute autant que j’ai hâte. Heureusement qu’il y a ma sœur pour porter leurs espoirs, elle bien plus brillante que je ne le suis. Les études c’est sont trucs, elle a toujours été très studieuse là où pour ma part j’ai toujours la tête ailleurs. Ça fait peut-être de moi un lâche d’une certaine manière, je vais partir en la laissant endurer les attentes de mon père, mais c’est la plus capable de nous deux de le rendre fier. Je crois que je n’ai jamais été à la hauteur, alors j’ai arrêté d’essayer, en tout cas j’ai arrêté de faire les choses pour lui et je les fais pour moi.
« En Europe ? » « Oui en Europe. Mais ce n’est qu’une étape, ensuite j’irais en Russie puis en Asie. » la mine de mon père se ferme « Et tu pense que c’est comme ça que tu vas t’offrir un avenir Bart ? » je hausse les épaules, je ne n’ai pas la moindre idée mais c’est ce dont j’ai envie et j’aimerais juste qu’il le comprenne. « Tu as l’air sûr de toi. Je te souhaite bon courage mon garçon. » c’est un homme réservé mon père, il ne montre jamais ce qu’il ressent ou presque pas mais là je vois bien qu’il est triste à l’idée de mon départ. Ma mère verse déjà quelques larmes alors que je ne suis même pas encore parti, mon cœur se serre de la voir comme ça cependant je ne ferais pas marche arrière. « Quand est-ce que tu pars ? » demande ma cadette les yeux brillants elle aussi « Dans trois jours. ». J’ai pris la décision de leur annoncer mon départ au dernier moment pour m’assurer qu’ils n’allaient pas essayer de me faire renoncer ou me faire avoir des regrets. J’en ai trop rêvé pour abandonner maintenant.

« Tu te rends compte que c’est un truc de dingue ? » s’exclame mon meilleur ami je souris, parce que oui j’en ai conscience bien que je ne réalise pas vraiment. J’avais vingt ans quand je suis parti en voyage pour la première fois, j’ai commencé mon blog peut de temps après mon départ pour partager mon expérience avec mes amis mais aussi n’importe quelle personne qui aurait envie de voyager un peu à travers mes récits, mes photos. J’étais très loin d’imaginer qu’article après article mes écrits prennent de plus en plus d’importance et que le nombre de lecteurs se multiplie. Ça fait maintenant trois ans que je me balade à travers le monde, travaillant pour payer le billet vers ma prochaine destination et que je m’épanouie totalement là dedans. Je découvre le monde, je rencontre des gens incroyables, apprends à connaître différentes cultures et c’est tellement enrichissant que je me fous d’avoir les poches vides de temps à autre. Je fais des pauses de quelques mois en rentrant aux Etats-Unis, pour voir ma famille et passer du temps avec mes amis autrement qu’à travers un écran. Certains m’ont rejoint parfois, pour que nous vivions l’aventure ensemble et j’en ai des souvenirs inoubliables. J’ai maintenant presque vingt cinq ans et une célèbre franchise de guide touristique vient de me contacter. Lonely Planet me propose de continuer à me faire voyager, à condition que mes récits de voyage et mes conseils deviennent leur propriété. Alors oui comme le dit mon pote c’est un truc de dingue, pourtant j’hésite un peu. Ai-je envie de devenir un produit marketing ? A la fois c’est de ma passion dont il est question, parce que j’aime parcourir le monde mais c’est encore mieux quand je peux partager cela avec les gens. « Tu vas accepter ? » je soupire « J’en sais rien. Là j’ai pas de contraintes, y’a pas d’attente de résultat… qu’est-ce qui me dit qu’ils me foutront pas la pression ? » il me connaît assez bien pour comprendre ce dont je parle « Poses tes conditions. C’est eux qui viennent te chercher alors c’est qu’ils te veulent. » c’est vrai, il a raison. « Ouais mais je suis le mec sans diplôme sans rien, j’ai pas de valeur. » en le disant à voix haute je me rends compte de l’ampleur de la connerie que je viens de dire. Bien sûr que j’ai de la valeur, sinon jamais on me contacterait pour ce genre de chose, pour une opportunité pareille. « T’as raison, je vais poser mes conditions. » dis-je soudain beaucoup plus confiant. Je crois que mon avenir s’éclaire un peu.

J’ai eu raison de m’affirmer dès mes premiers pas avec Lonely Planet, je ne remercierai d’ailleurs jamais assez mon meilleur ami pour ses encouragements et ses bons conseils. J’ai su me faire ma place, moi le petit gars avec pour seul diplôme ne poche celui de la fin du lycée. Tout ce que je sais, je l’ai appris sur le tas au feeling. A croire que c’était inné chez moi de partager ma passion, de faire vivre un peu de mon expérience à quiconque n’a pas encore eu la possibilité ou le courage de se lancer dans ce genre d’aventure. J’en ai fait des kilomètres, et je me sens extrêmement chanceux pour ça. Et si mon goût pour les voyages ne tari pas, j’ai pourtant besoin d’une pause. Dix ans que je bouge, il est peut-être temps de poser mes valises. Et je crois qu’elle n’y est pas pour rien dans cette envie, cette jolie jeune femme rencontrée pendant un voyage à Shanghai. Elle est New Yorkaise d’origine et c’est tout naturellement que nous nous sommes retrouvés là-bas. Mes employeurs sont compréhensifs, à vrai dire ils ont même déjà des plans pour moi. C’est ainsi que j’intègre les coulisses de Lonely Planet, découvrant les secrets de rédaction, la création d’un guide de A à Z. Je me découvre un réel intérêt dans cet exercice, il faut dire que je suis bien entouré et ça aide sacrément. Ma vie prend un nouveau tournant, je suis avec une femme que j’aime, j’ai un boulot que j’adore et je ne vois pas vraiment ce que je pourrais demander de plus. Voir un peu de fierté dans le regard de mon père peut-être… finalement je crois que je n’y ai jamais totalement renoncé.
Le temps passe je gagne en responsabilité, mon statut évolue et il me semble loin le jeune homme qui parcourait le monde avec juste un sac à dos. Je me suis fait une place dans ce milieu, mais j’ai besoin de plus. Il m’est venu avec le temps une ambition dont je ne me soupçonnais pas l’existence, mon perfectionnisme et ma persévérance font de moi quelqu’un de fiable, ce qui n’a pas échappé aux hautes sphères de Lonely Planet. La franchise n’a cessé de prendre de l’ampleur, s’imposant sur le marché comme une incontournable. Je suis fier d’en faire partie et je m’implique avec beaucoup de zèle, trop peut-être. C’est en tout cas ce que me reproche ma fiancée, lassée de ces soirées où je rentre de plus en plus tard et de mes réunions à Washington. Mais je suis trop préoccupé par les objectifs à atteindre pour ouvrir les yeux sur notre couple qui souffre de cette situation. Je comprends trop tard que je l’ai négligé, prise pour acquise et c’est mis aux pieds de mes erreurs que les regrets viennent à naître. Deux valises dans l’entrée, l’appartement étonnamment calme je sens tout de suite qu’un truc cloche. Je cherche ma fiancée, et la trouve dans notre chambre en train de boucler un dernier sac « Qu’est-ce que tu fais ? Tu t’en vas où avec tout ça ? » elle lève sur moi un regard emprunt de douleur « Je m’en vais Bart. Que je sois là ou pas ça ne change rien. » je fronce les sourcils, craignant de trop bien comprendre ce dont il s’agit « Définitivement tu veux dire ? Ou c’est… une pause ? » elle soupire et secoue la tête « Ça ne marchera pas. On en a parlé tu as fait des efforts pendant une semaine et c’était génial, mais tu replonges la tête dans ton boulot et plus rien existe autour. ». Je sens ma gorge se serrer, je regrette de lui avoir fait du mal de ne pas avoir su être là « Et si je te promets que ça va vraiment et durablement changer ? » dis-je en m’approchant d’elle « Tu n’y arriveras pas. Je le sais et tu le sais aussi. » elle fait une moue triste et ajoute « J’ai cru un moment que tu avais une maitresse tu sais… et puis j’ai compris que c’était ridicule parce que même pour ça tu n’as pas le temps. ». Les larmes aux yeux elle retire la bague que je lui avais offerte quand je l’ai demandé en mariage et me la tend « C’est à ton boulot que tu devrais te marier Bart. » je suis incapable de répondre à cela parce qu’elle à totalement raison. Impuissant face à sa décision je la suis jusque dans l’entrée, je ne lui en veux pas, c’est à moi que j’en veux. « Je te souhaite de réussir, tu y mets tant de cœur, tu le mérites. » elle dépose un baiser sur ma joue « Je suis désolée. » je hoche la tête « Moi aussi, vraiment. » je suis sincère, elle le sait mais ça ne suffit pas, ça ne suffit plus. Elle part, je referme la porte derrière elle et je sais à cet instant que tout ce qu’il me reste c’est la raison même pour laquelle j’ai perdu la femme que j’aime.

Plus rien ne me retenant je me plonge corps et âme dans mon boulot. Une dévotion qui s’avère payante me plaçant en très bonne position pour briguer le poste de directeur de Lonely Planet USA. Oui rien que ça. Je le sais il est là mon sésame, elle est là ma réussite et cet objectif après lequel je courre depuis plusieurs années désormais. Mon nom est associé à la fonction, les rumeurs vont bon train mais il faut encore quelques mois avant que les choses s’officialisent. L’ancien directeur sera encore là pendant huit mois, et dans le fond c’est rassurant que la passation de pouvoir se fasse ainsi. Le moment de voler de mes propres ailes arrive bien plus vite que je ne le pensais, le temps passe à une vitesse folle et bientôt je me retrouve seul à diriger. Je deviens le décisionnaire principal mais je connais l’importance de consulter mes employés. Les débuts sont stressants mais je prends relativement rapidement mes marques et la pleine mesure de mes responsabilités.  Avec le recul quand je regarde derrière moi je sais que je peux être fier du chemin que j’ai parcouru. Je suis parti de rien, voyageant avec mon sac à dos et maintenant j’ai un poste important, de la reconnaissance dans un domaine qui me passionne, que puis-je demander de plus ? Et bien que ça continue tout simplement. Et parce que je veux le meilleur pour Lonely Planet je suis toujours en quête de renouveau mais surtout des meilleures personnes pour travailler avec le reste des collaborateurs. J’attends de mon équipe de la précision et de la créativité, deux qualités selon moi indispensable pour porter les ambitions du guide en répondant au  mieux aux demandes des gens.
C’est avec cela en tête que j’ai lancé plusieurs recrutements, le guide avait besoin de sang neuf en plus des experts déjà présent. Et de la même manière que l’on m’a laissé ma chance il y a déjà plusieurs années en arrière, j’ai envie de la donner à des gens talentueux. Notamment à cette jeune femme, Elizabeth Pollard une critique culinaire qui a d’indéniables qualités mais aussi un sacré caractère. Elle est très prometteuse, mais sa jeunesse lui fait parfois défaut… et j’admets que je suis particulièrement exigeant avec elle. Pourquoi ? Parce que c’est comme ça quand quelqu’un a du talent, on en attend toujours beaucoup et c’est mon cas la concernant. Son côté tête de mule est de temps à autre très agaçant, elle est aussi plutôt impulsive et je crois que c’est mon rôle de lui apprendre à garder la tête froide. Elle ira loin, sous condition de faire encore d’avantage d’efforts. Et parce qu’Elizabeth ne peut pas être partout j’ai récemment engagé un autre critique culinaire… j’espère qu’ils vont savoir mettre leurs égos de côté pour bosser ensemble, parce que jusqu’à présent entre eux j’ai l’impression que ça tient plus de la querelle de cour de récré que du partenariat. Je les ai à l’œil.



Dernière édition par Bart Davenport le Sam 13 Mai - 15:35, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elizabeth PollardGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 25/04/2017
Pages lues : 62
Crédits : Avatar : Kiri ; Signature :Astra ; Gifs : Tumblr
Avatar : Bella Heathcote
Pseudo : Trucpau
Âge : 25 ans - 20 Juin 1991
MY SOUL

MessageSujet: Re: Bart ◊ It's a kind of magic   Jeu 4 Mai - 19:51

Banana !

Bienvenue ici . J'suis trop contente de te voir là . Et merci de prendre mon séduisant patron . Eli saura lui rendre correctement

Bon, sinon bon courage et tu sais où me trouver Arrow

_________________
laugh is contagious
La faculté de rire aux éclats est preuve d'une âme excellente.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhys ZimmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 10/04/2017
Pages lues : 148
Crédits : shellhead.|avatar ◈ tumblr|gifs
Avatar : chris pine
Pseudo : shelhead.
Âge : 35 ans ◈ 12 décembre 1981
MY SOUL

MessageSujet: Re: Bart ◊ It's a kind of magic   Jeu 4 Mai - 20:03

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Solora IpkissGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 406
Crédits : #avatar : monocle. #gif & crackship : tumblr & shellhead.
Avatar : Chloe Bennet
Pseudo : monocle. #alice
Âge : Vingt-neuf ans. ▲ 20 juin 1987
MY SOUL

MessageSujet: Re: Bart ◊ It's a kind of magic   Jeu 4 Mai - 20:06

Juste parce que c'est Brett, j'ai du changer de tête Eli va sans doute me tuer mais osef

Bienvenue parmi nous avec le flawless Brett Ça fait du bien de voir mon bébé sur un forum
Bon courage pour ta fichette Et amuse-toi bien avec Eli

_________________

A long love story A story as ours cannot come to an end, although the fact of understanding your voice misses me, to feel the contact of your skin against me is a thing which I would like to feel again. I just have to close eyes to tell to me that you are near me, but as time goes by I realize that you left me and well in spite of me, I feel alone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sarah MasloGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 24/01/2017
Pages lues : 256
Crédits : Morrigan (avatar) smoking cat (crackship) beerus (signa) faust (icons de sign)
Avatar : Barbara Palvin
Pseudo : smoking cat
Âge : Vingt-quatre ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Bart ◊ It's a kind of magic   Jeu 4 Mai - 20:37

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jared SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 1196
Crédits : TAG
Avatar : Ian Somerhalder
Pseudo : TAG
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Bart ◊ It's a kind of magic   Jeu 4 Mai - 20:38

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!!! string

Excellent choix !

Bonne chance pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
InvitéInvité
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Bart ◊ It's a kind of magic   Jeu 4 Mai - 20:40

@Solora Ipkiss a écrit:
Juste parce que c'est Brett, j'ai du changer de tête Eli va sans doute me tuer mais osef

Bienvenue parmi nous avec le flawless Brett Ça fait du bien de voir mon bébé sur un forum
Bon courage pour ta fichette Et amuse-toi bien avec Eli

Elle cherche l'embrouille.
BIENVENUE. <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bart DavenportGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/05/2017
Pages lues : 27
Crédits : sassenach.
Avatar : Brett Dalton
Pseudo : PoM
Âge : 35 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Bart ◊ It's a kind of magic   Jeu 4 Mai - 23:55

Solora, of course que t'étais obligée. Skyward
Puis c'est fun un peu d'embrouille

Merci à tous pour l'accueil
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 542
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: Bart ◊ It's a kind of magic   Ven 5 Mai - 0:02

Bienvenue Smile.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Bart ◊ It's a kind of magic   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bart ◊ It's a kind of magic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» EDH for magic
» Age of Magic
» Magic Work - Les bizarr'Sisters
» KI KOZE SA ESKE FIFA TA KENBE DOKTÈ YVES JEAN BART NAN DWÈT SIPERYÈ LONG
» Magic ball ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: