AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Ethan FieldingGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 16/05/2017
Pages lues : 20
Crédits : VeroniKKa
Avatar : Jamie Dornan
Pseudo : VeroniKKa
Âge : 33 ans
MY SOUL

MessageSujet: Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters   Mar 16 Mai - 2:00

Ethan P. Fielding
Citation qui représente ton perso ici

Prénom : Ethan Patrick Nom de famille : Fielding Date & lieu de naissance : Le 1er mai 1984 à Miami Âge : 33 ansMétier : Photographe dans la mode et l’événementiel Orientation sexuelle : Hétérosexuel Statut civil : Marié Statut financier : AiséCaractère : Ethan est une personne réfléchie, un peu secrète, généreuse. Il a besoin de séduire, il a toujours été ainsi. Il est loyal en amitié et en amour, enfin, l'amour parfois fait faire des choses stupides, il a eu une aventure, la relation n'étant pas au beau fixe avec sa ravissante épouse. Ethan est une personne ouverte, amicale, mais il a aussi un caractère colérique, il peut avoir de violentes colères. Il a souffert par deux fois, depuis, il veut toujours se rassurer, savoir que les être qui lui sont chers sont en sécurité, parfois même à l'excès, devenant presque obsessionnel. Parti politique : Ethan n'a pas de réel parti politique qui l'intéresse, il est surtout patriote, ce qui compte pour lui c'est que les bonnes personnes prennent les bonnes décisions pour son pays Groupe : Honey, I'm good Avatar : Jamie Dornan
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
J'ai hérité de l'amour des livres de mon père, il m'a offert 20000 lieux sous les mers quand j'avais 10 ans, je l'ai toujours, j'ai dû le lire au moins 100 fois. J'aime m'évader par la lecture, laisser mon esprit vagabonder, imaginer les lieux dans lesquels les protagonistes évoluent. Mes goûts sont très variés, j'aime la science fiction, les thrillers, la philosophie, oui ça m'arrive aussi de lire des essais.Malheureusement, je n'ai pas le loisir de lire plus d'un ou deux livres par mois à cause de mon travail très prenant mais je me rattrape durant les vacances, rien de tel qu'un bon livre à lire sur la plage.
Pour toi, l'amitié c'est...
L'amitié ? C'est un bien vaste sujet. Personnellement, j'ai assez peu d'amis mais je leur suis fidèle. J'aime m’entourer de personnes aux caractères divers, dans mon milieu professionnel mais aussi au dehors. Je suis une personne loyale, prête à toujours rendre service quand un pote m'appelle alors qu'il est dans les ennuis, quelle que soit l'heure, je trouve ça normal. Par contre, je ne fais pas partie des ces gens qui ne savent pas exister par eux mêmes sans leur groupe, je peux passer parfois une bonne semaine sans les voir, ce n'est pas pour cela que je m'en suis détaché, non du tout, mais j'aime aussi jouer les égoïstes, ne penser qu'à moi et m'enfermer dans ma bulle.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
Je me suis amusé à faire une gentille petite blague à une fille de ma classe qui me courait après mais qui ne m'intéressait pas du tout quand j'étais en dernière année au lycée. Un jour qu'elle avait réussi à s'incruster chez moi et en ayant pour prétexte en m'apporter mes devoirs suite à mon appendicite, elle a vu une photo dans ma chambre où je posais avec mon frère et mon père. Nous étions déguisé pour halloween  en mafieux à la façon de Tony Montana, vous savez, Scarface... Je lui ai dit que mon père était un baron de la drogue qu'il se faisait passer pour un médecin pour sa couverture . Cette grosse cruche y a évidemment cru. A mon retour au lycée j'ai été convoqué avec mon père par le principal. Mademoiselle cruche avait tout raconté à sa mère qui était allée se plaindre que le fils d'un truand était en classe avec sa fille et qu'il fallait m'exclure. Mon père a démontré par A+B qu'il était bien psychiatre et que cette jeune fille et sa mère avaient de sérieux problèmes psychologiques de type mythomanie. La fille a changé de lycée, j'ai eu la paix car je ne l'ai jamais revue
♦ 1 :
Je suis un accro au chocolat, noir, je suis un puriste. ♦ 2 : Au lycée j'ai fait croire à une fille que j'étais le fils d'un baron de la drogue. ♦ 3 : J'ai eu ma première expérience sexuelle avec des jumelles. J'ai été le héros des mecs de ma classe durant le reste de l'année. ♦ 4 :
Je suis mortellement allergique aux piqûres d'abeilles ♦ 5 : J'ai mon permis moto, j'ai en projet de passer le permis bateau ♦ 6 : Je cours 5 km chaque matin, quoi qu'il arrive. ♦ 7 : Je suis fan de science fiction, Spielberg et Lucas en particulier. ♦ 8 : Avant ma femme, je ne sortais qu'avec des personnes du milieu de la mode ♦ 9 : Ma cuisine préférée est la japonaise ♦ 10 J'écoute du Linkin Park quand j'ai besoin de me vider la tête
Prénom : Ici. Pseudo sur le net : VeroniKKa Âge : 1 an de plus que l'an dernierPays : France Comment as-tu découvert le forum ? Par le netQuelles sont tes premières impressions ? Les gens sont super accueillants Crédits : VeroniKA Un petit mot pour la fin ? Bazinga !

Code:
<pris>Jamie Dornan</pris> ► Ethan Fielding


Dernière édition par Ethan Fielding le Lun 5 Juin - 2:19, édité 8 fois (Raison : suite à votre)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan FieldingGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 16/05/2017
Pages lues : 20
Crédits : VeroniKKa
Avatar : Jamie Dornan
Pseudo : VeroniKKa
Âge : 33 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters   Mar 16 Mai - 2:01

You want to make a memory
Sometimes love is your nemesis

Je suis né à Miami dans une famille qui pouvait sembler unie quand on la voyait de l'extérieure et qu'on ne cherchait pas à en savoir plus.Mes parents se sont pourtant aimés à une époque, enfin, assez pour nous avoir tous les trois, Daniel , Cora et moi. J'avais 7 ans quand Daniel  est venu au monde.   L'arrivée de mon petit frère a changé ma vie, j'avais enfin une personne avec qui rire et m'amuser, avec qui partager des choses. Je n'ai jamais manqué de rien avant l'arrivé de Daniel  mais j'ai  passé les 7 premières années de ma vie avec des nurses car mes parents n'étaient pas assez présents pour moi. Mes parents, parlons en... Mon père bien qu'il n'était pas souvent là du fait de son travail était mon héros, il passait tout son temps avec Daniel et moi, il était là quand on se couchait, il nous a appris des choses que les papas apprennent à leurs petits garçons, le vélo, comment marquer un panier à trois points. Papa avait toujours du temps pour nous, d’ailleurs, il passait le plus clair de son temps avec nous. Moi qui commençais à comprendre je me disais que notre famille n’était pas comme les autres. Nous avions bien entendu une mère, elle passait en coup de vent nous voir, quand elle n’avait rien d’autre à faire. Notre mère, une actrice sans grande envergure n’a jamais été ce que les autres enfants pouvaient appeler une «maman». Elle n’était jamais présente, et, en grandissant, j’ai eu l’impression qu’elle nous avait voulu pour satisfaire un caprice, j’ai toujours pensé que nous étions un poids pour elle. Un fossé entre elle et moi s’est lentement creusé, semé de non dits et de désillusions. Je me suis encore plus rapproché de mon père, il était mon pilier, et au fil des années, cet homme  m’a donné tout l’amour dont ma mère si froide et absente me privait. J’ai grandit dans l’aisance et l’insouciance et suis entré dans l’adolescence. Mes 16 ans sont arrivé avec tout ce que cet âge implique. Le lycée, les fêtes, les filles...j’ai commencé à me rebeller contre l’autorité de mon père, celle de ma mère quasi inexistante depuis longtemps ne m’atteint plus du tout. Je sais qu’il en a souffert mais c’était lui qui comptait le plus pour moi et bizarrement, c’est sur lui que je me vengeais car je le tenais pour responsable de notre vie de famille. Maintenant, à l’âge adulte, je sais que la situation lui échappait, qu’il voulait juste bien faire pour que toute notre famille soit heureuse malgré tout. Je fuguais souvent durant quelques jours mais je revenais toujours...jusqu’à ce fameux jour. J’étais sorti en boite avec des amis. Un homme m’a approché, il était agent et voulait me proposer de m’engager dans l’agence de mannequins de New York avec laquelle il travaillait. Je suis rentré à la maison et j’en ai parlé à mes parents, ma mère ma rit au nez, me disant que je n’étais pas assez charismatique, que je n’avais pas un physique qui plairait, que j’avais pris de mon père et pas d’elle. Une dispute éclata entre elle et moi, elle osa lever la main sur moi, j'ai rétorqué, mon père s'est interposé. Comment? Comment a-t-il pu prendre son parti à elle? Elle qui n'a jamais été là pour nous, elle qui l'a toujours traité comme le dernier des hommes sur terre? Je montais dans ma chambre et fit mes valises, je pris le premier vol pour New York. Le lendemain, je signais dans l'agence de mannequin du recruteur. Un mois plus tard je débutais à la Fashion Week de Milan. Tout a été rapide ensuite : les podiums, les campagnes de pub, tout le monde s'arrachait le petit prodige que j'étais. Je sortais beaucoup, je faisais la fête, alcool, filles... LA fille. La fille c'était Eva, je l'ai rencontré sur un des shooting que j'avais fait pour une grande marque de mode masculine. Dès son entrée sur le plateau, je n'ai eu d'yeux que pour elle, les personne présentes bavardaient à mi voix pour ne pas nous déranger elle et moi lors de la prise de vue, j'ai tout de même capté quelques bribes de conversation "on dirait qu'il veut faire l'amour à l'objectif" c'était presque vrai, sauf que c'était à celle qui regardait à travers cet objectif que j'avais envie de faire l'amour. Nous terminâmes la journée très tard cette nuit là, il était 3h du matin, je m'attardais dans les loges, Eva rangeait son matériel, nous étions seuls, elle avait renvoyé les assistants.
Nous nous sommes rapprochés, et, nous nous sommes unis sur le plateau jusqu'au petit matin. Ensuite? Nous sommes tombés amoureux, j'ai emménagé chez elle et  nous sommes plus quittés. Je lui ai appris la guitare, elle m'a initié à la peinture et à la sculpture, nous étions heureux et faisions des projets d'avenir ensemble. Ma carrière a explosé, je voyageais beaucoup et elle, elle devait rester à Paris pour le travail. Je la poussais à sortir, s'amuser, pour ne pas oublier de vivre et se couper du monde en mon absence. Une nuit, je rentrais à l'improviste. J'entrais dans notre chambre et la trouvais étendue sur notre lit, encore toute habillée. Je ne pu m'empêcher de sourire, elle avait encore dû être si fatiguée qu'elle n'avait pas eu la force de se déshabillée et s'était endormie comme une masse. C'est quand je fus tout près d'elle que je remarquais le petit miroir, la carte de crédit, la paille et cette poudre blanche. Je me penchais vers elle, prenais son pouls, constatait qu'elle ne respirait plus. J'appelais les secours qui arrivaient très vite mais, pour Eva, c'était déjà bien trop tard, celle que j'avais tant aimée m'avais quittée à tout jamais. Mon agent fut prévenu par l'agence, il me trouva trois jours plus tard, prostré sur le lit où elle s'était éteinte. Il appela mon père qui prit le premier avion et me fit admettre en Suisse, dans la clinique d'un de ses confrères qui réussit à me sortir de ma léthargie seulement au bout de 6 mois, je rentrais ensuite à Miami avec mon père.
J'étais détruit, jamais plus je ne serais heureux, l'amour n'était pas pour moi.

Je tentais de reprendre le goût à la vie et partais pour New York. C'était là que ma véritable vie avait commencé, c'était sûrement là que ma nouvelle vie verrait le jour. Il se passa un an durant lequel je me cherchais, je ne savais pas quoi faire de ma vie. Surtout, je n'imaginais pas ma vie sans Eva. Aucune femme n'arrivait à percer ma carapace.
J'ai revu d'anciens amis, l'un d'eux m'a proposé de m'associer à lui dans son affaire d'événementiel. J'ai donc commencé à travailler comme photographe pour des mariages haut de gamme. Travail bien payé mais peu motivant. Moi qui avait travaillé avec les meilleurs dans la mode et la photo, je me retrouvais à fixer sur papier glacé les épousailles de Barbie et Ken. Je n'avais plus l'envie, l'étincelle, je faisais le minimum syndical.

C'est lors de l'un d'eux que ma vie se remis en marche si l'ont peut dire ainsi. J'étais comme à l’accoutumé en train de profiter du champagne de la réception du mariage en faisant quelques clichés quand soudain, une jeune femme brune attira mon attention, d'abord, car elle était très belle et ensuite...et bien ensuite car elle passait ses nerfs sur tout le monde. Elle arriva vers moi et m'apostropha, me disant que je ne fichait rien et que c'était un scandale au prix où on me payait. Piqué au vif, je terminais mon verre et partais en direction de la sortie du domaine sur lequel se tenait la réception. Elle se mit à me suivre, j'entendais ses talons hauts claquer sur les dalles faisant le tour de la piscine. Elle me tira par ma veste de smoking pour me faire me retourner alors qu'elle me hurlait dessus, je me retournais vivement et dans un geste malheureux, la fis basculer à l'eau. Elle se rattrapa à mon bas de pantalon et me fit basculer à mon tour. La dispute continua alors que nous étions toujours dans la piscine, des baisers passionnés par la suite ont été échangé et tout cela se termina dans l'une des suites de l'hôtel. Le lendemain matin en quittant l'hôtel, j'avais pour la première fois depuis un an un véritable sourire sur les lèvres.

Ce miracle, ce tourbillon qui m'emportait, il avait un prénom : Kaylee. J'étais déjà fichu, j'avais dormi avec elle, chose que je n'avais plus fait, refusant de m'investir dans une nouvelle histoire. Mais, cette jeune femme était différente, elle me faisait me sentir vivant, libre de reprendre le cours de ma vie.

Un an plus tard, nous nous sommes mariés, même si on avait tous les deux de sacrés caractères, nous nous aimions, c'était une évidence pour nous deux. Nous étions heureux et tellement amoureux, la vie à deux allait être merveilleuse.
Après la réception de notre mariage, nous étions en train de boire du champagne dans la limousine qui nous ramenait à notre superbe hôtel quand soudain, notre rêve à été brisé.
Un chauffard nous a envoyé dans un ravin, je m'en suis sorti avec une jambe cassée et une commotion cérébrale mais Kaylee...Kaylee a été grièvement blessée. Nous avons été conduits à l'hôpital, et, dans l'ambulance, elle a fait un arrêt cardiaque. Je hurlais en entendant les secouristes dire qu'on la perdait, j'ai cru mourir en même temps qu'elle jusqu'à ce que j'entende à nouveau son coeur battre quand ils l'ont stabilisée. J'ai rapidement été soigné dans un box différent du siens et j'ai été transféré dans une chambre. Je voulais aller la rejoindre, je voulais me lever, les infirmières ont dû me donner des calmants pour me maitriser car je ne devais pas encore me lever suite à ma commotion cérébrale. Le lendemain, un médecin est venu m'informer de l'état de ma femme : elle était dans un coma profond et on ne savait pas si elle allait survivre...enfoncement de la cage thoracique, multiples fractures et un hématome sous-dural.
Je me suis rendu immédiatement à son chevet, nos familles étaient là, mais je me sentais tellement seul. Je revivais à nouveau le même cauchemar, j'allais encore perdre la femme que j'aimais, j'étais terrorisé à cette idée. Les médecins ne lui laissaient que peu de chances mais moi, je ne voulais pas abandonner même s'ils me disaient qu'elle aurait peut être de graves séquelles et que je devrais me préparer au pire.
Mon père faisait tout pour m'aider à ne pas flancher, tandis que ma mère...ma mère...elle se plaignait   de la mauvaise nourriture du self. Je l'ai ignorée pour me focaliser sur Kaylee. Cinq jours. Cinq horribles jours où j'ai cru qu'elle allait me quitter mille fois, je n'ai jamais quitté sa chambre, refusant de retourner dans la mienne, les médecins ont abandonné quand ils ont compris que c'était peine perdu que  d'essayer de m'y contraindre. Le dernier jour, un miracle se produisit, je sentis bouger ses doigts que je serrais entre les miens, ses lèvres ont frémi, ses yeux se sont lentement ouverts. Elle a eu une longue période de rééducation, j'ai dû subir 2 opérations pour que ma jambe soit totalement rétablie. Quand nous sommes retournés chez nous, je pensais que nous allions enfin pouvoir reprendre notre vie ensemble. Mais je me trompais, une chose s'était brisée entre nous. De mon côté, j'avais une peur panique  de l'avenir, de la perdre, je la surveillais, devenais paranoïaque. Il était trop tôt pour moi, il m'était impossible de reprendre une vie aussi intense si rapidement. Nous avons un soir parlé très longuement, un froid s'est installé entre nous quand nous avons compris que nos divergences d'opinion avaient creusé un fossé. Moi, je l'aimais bien sur, mais je ne la comprenais pas. Pourquoi voulait elle se presser ainsi ? Moi je voulais qu'on prenne notre temps, qu'on efface les blessures physiques et mentales. Nous nous sommes éloignés, notre vie intime a commencé à perdre de sa saveur jusqu'à devenir quasiment inexistante. Elle, elle voulait un bébé, vivre intensément. Moi, moi j'avais peur, à présent, faire des projets d'avenir me terrifiais sur le long terme. J'avais faillit la perdre, la peur de la mort était encore trop présente, je me refusais à cette idée.
Nous avons déménagé à Washington, Kaylee a ouvert son agence événementielle et moi j'ai monté ma propre boîte, j'ai repris le chemin des plateaux, des défilés, en continuant à lui donner parfois un coup de main quand son photographe ne pouvait pas assurer une soirée ou un mariage.
J'ai fait la connaissance d'une fille avec qui j'ai bien accroché au travail, très jolie, intelligente, un soir, quelques verres aidant, j'ai trompé ma femme. C'était facile, et, bien que je détestais cette idée, ça m'a donné une bouffée d'oxygène. La facilité, le jeu? Je ne sais pas ce que j'ai aimé la dedans mais j'ai continué. J'aimais bien sûr encore Kaylee, mais, notre mariage n'était plus heureux et j'avais des besoins. Nos rapports se sont de plus en plus dégradés au point que nous avons instauré une procédure de divorce. Quelques semaines avant ça,  je me suis inscrit sur un site de rencontre avec pour pseudonyme "StarLord", oui, on ne se refait pas, j'aime les comics. J'ai commencé à discuter avec une jeune femme, son pseudo m'a fait rire et m'a attiré "I am Groot". Mes soirées sont moins tristes quand je rentre dans mon loft, bien que Kaylee n'y soit plus .



Dernière édition par Ethan Fielding le Lun 5 Juin - 2:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaylee FieldingGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 16/05/2017
Pages lues : 71
Crédits : kusumitagraph'
Avatar : Natalie Portman Hershlag Millepied la déesse vivante
Pseudo : kusumitagraph' en général ou sinon lorelei sebasto cha
Âge : déjà trente cinq années
MY SOUL

MessageSujet: Re: Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters   Mar 16 Mai - 2:03

MON AMOUR
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1190
Crédits : TAG
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters   Mar 16 Mai - 2:14

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!! string

Bonne chance pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Ethan FieldingGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 16/05/2017
Pages lues : 20
Crédits : VeroniKKa
Avatar : Jamie Dornan
Pseudo : VeroniKKa
Âge : 33 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters   Mar 16 Mai - 2:22

@Kaylee Fielding a écrit:
MON AMOUR

Ma petite femme !

Megara : merciii
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Derrick HolloranGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 2166
Crédits : #avatar : acydic. ≡ #crackship : monocle. (none) ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Âge : Trente ans, le bel âge selon certain, pour moi j'attend encore pour voir si je pourrai dire de même. ≡ 31 août 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters   Mar 16 Mai - 3:02

Bienvenue parmi nous Bon courage pour ta fichette
Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas à contacter le staff

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan FieldingGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 16/05/2017
Pages lues : 20
Crédits : VeroniKKa
Avatar : Jamie Dornan
Pseudo : VeroniKKa
Âge : 33 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters   Mar 16 Mai - 10:03

Merci Derrick Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sheri BrackenreidGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 586
Crédits : avatar : Mad Hattress ; signature : sosoland ; gifs : tumblr&Monocle♥&trucpau
Avatar : Lily Cuteness Collins
Pseudo : Trucpau
Âge : Née le 14/03/1990 - 27 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters   Mar 16 Mai - 10:53

Bienvenue parmi nous

Bon courage pour ta fiche et j'ai hâte de voir ce que ça va donner avec ta femme

_________________
It's always about you.
I know the feeling like you'll never win. Your heart's in the washer, your head's in the spin. You try and you try, but you can't catch a break. But sometimes believing is all that it takes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan FieldingGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 16/05/2017
Pages lues : 20
Crédits : VeroniKKa
Avatar : Jamie Dornan
Pseudo : VeroniKKa
Âge : 33 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters   Mar 16 Mai - 11:39

Merci Sheri c'est gentil Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Trent DonnellyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 02/02/2017
Pages lues : 254
Crédits : rivendell|avatar ◈ tumblr|gifs
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : shellhead.
Âge : 30 ans ◈ 26 juillet 1986
MY SOUL

MessageSujet: Re: Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters   Mar 16 Mai - 12:31

Bienvenue

_________________

It’s so much darker when a light goes out than it would have been if it had never shone
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters   

Revenir en haut Aller en bas
 
Love had to be a fairy tale but I have the impression that we missed a few chapters
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» My Fairy Tale || RPG City/fantastique
» when you wish upon a star
» Mashima-en
» she lives in a fairy tale, somewhere too far for us to find ☆ 4 juillet, 16h19
» Elean Loth - A modern fairy tale ... Oopa. [En cours de Test !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: