AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est la chaleur qui me donne envie de toi ? :: Derobel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Derrick HolloranGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 2168
Crédits : #avatar : acydic. ≡ #crackship : monocle. (none) ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Âge : Trente ans, le bel âge selon certain, pour moi j'attend encore pour voir si je pourrai dire de même. ≡ 31 août 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: C'est la chaleur qui me donne envie de toi ? :: Derobel   Dim 21 Mai - 10:12

Isobel & Derrick
C'est la chaleur qui me donne envie de toi ?

« Tu vas pas juste amener ça ? » Je tournais la tête pour voir Trixie assise sur mon lit une sucette à la bouche et sortant mes vêtements de ma valise. « T’as fini de tout sortir ? » Elle sortait la sucette de sa bouche, se levant pour faire le tour du lit et me rejoindre. « C’est étrange, habituellement tu amènes plus de vêtement que ça, et là y’a pratiquement rien. » Je levais mon regard vers le ciel, contenant un soupir. « Je vais dans le sud pas au pôle nord ! » rouspétais-je en remettant mes affaires dans ma valise. Ma sœur avait le don de me faire ***** ! Mais bon je l’adorais malgré tout, je passais une main dans mes cheveux. « Pourquoi tu m’as pas invité. Tu vas t’ennuyer seul ! » Un sujet que j’aurais préféré passer outre, je n’étais pas prêt à parler d’un détail concernant ce voyage. Trixie était adorable, mais je savais aussi ce que pourrait être sa réaction en découvrant que je partais en voyage avec une fille. J’aurais droit à tout un interrogatoire, alors que j’ignorais comment décrire ma relation avec cette dite personne. Elle me plaisait, ça je ne pouvais le nier, on se voyait de plus en plus fréquemment, mais restait que j’avais toujours l’impression que pour elle lorsque je disais qu’elle me plaisait ça se transformait en plaisanterie. Je ne comprenais pas trop pourquoi, mais je ne savais pas non plus si c’était une bonne chose de demander. Peut-être que pour elle c’était tout simplement impossible, mais je n’avais de cesse de lui dire que j’étais un homme comme n’importe lequel. Ma carrière professionnelle ne changeait pas l’humain en moi et à part Shaz, je n’avais eu aucune copine dans le domaine du showbiz. « Je vais rejoindre des amis. » Je venais de mentir à ma sœur et le jour où elle le découvrirait, elle m’en voudrait, j’en étais certain. Son téléphone sonnait et la laissant répondre, j’en profitais pour finir ma valise. « Shane est en bas. » Je prenais ma valise, mettant une casquette sur ma tête et une paire de lunette de soleil. Je montais dans la voiture de mon frère à ses côtés et Trixie pris place sur la banquette arrière. Ça fait un moment qu’on avait pas été tous les trois réunis, mais Trixie avait convaincu Shane de venir me porter à l’aéroport avant leur petite sortie mensuelle. Ils me déposèrent à l’entrer et leur signifiant que c’était correct, que je n’avais pas besoin de me faire reconduire plus loin, j’entrais dans l’aéroport seul. Sortant mon portable, j’envoyais un message texte à Isobel. On se retrouvait devant la file pour l’enregistrement de nos baguages. « Salut. » disais-je en hésitant à lui faire la bise, et je me ravisais bien de le faire. Au cas où quelqu’un se cacherait avec une caméra ! Je la suivais, mais il faut croire qu’on n’avait pas de chance bien qu’en avance, on semblait être tombé sur un escargot juste devant nous. « J’espère qu’on sera dans les temps. » confiais-je en regardant ma montre que je mettais à mon poignet après avoir passé le détecteur de métal. En disant cela, j’entendis à l’intercom le numéro de notre vol. « Dépêchons-nous. » J’empoignais sa main et je pressais le pas, serpentant à travers les voyageurs pour arriver à temps à la porte d’embarquement. C’était juste, on arrivait dans le couloir menant à l’avion lorsque la porte se fermait. Poussant un soupir, je ris en la regardant : « Ça aurait été dommage de prendre le prochain. » Je réalisais que je tenais toujours sa main dans la mienne, relâchant celle-ci je passais ma main dans ma nuque. Ça ne voulait rien dire. En tout cas, pas au moment où je l’avais pris pour courir, mais la garder… Ce n’était pas non plus anodin. Je n’aurais pas dit non pour la garder, mais je devais bien la relâcher à un moment sinon elle allait se poser des questions. On embarquait enfin dans l’appareil, des sièges en classe économique. C’était mon côté modeste et économe qui l’emportait toujours sur mon choix de siège en prenant l’avion, pourquoi payer classe affaire si de toute manière on allait tous au même point ? L’avion décollait en direction de San Blas, Panama. Au bout de seulement quelques minutes, je fermais les yeux laissant ma tête s’appuyer sur l’épaule d’Isobel. Je n’aurais les yeux qu’une fois arriver, poussant un bâillement, je réalisais que j’avais pris Isobel pour oreiller… « Je suis désolé, je pensais pas m’endormir… Je suis pas trop lourd ? »

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isobel HoganGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 23/10/2016
Pages lues : 327
Crédits : Tag
Avatar : Melissa Benoist
Pseudo : Lydia
Âge : 28 ans déjà
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: C'est la chaleur qui me donne envie de toi ? :: Derobel   Dim 28 Mai - 14:14

Derrick & Isobel
C'est la chaleur qui me donne envie de toi ?

Derrick est un homme comme les autres, il fait les mêmes choses que tout le monde, il n’est pas différent. Certes, il a un beau métier, mais ça ce n’est qu’un détail, rien de plus. C’est ce que je me répète sans cesse depuis un moment maintenant.  Je ne veux plus le voir comme la star que j’idolâtrais quand j’étais adolescence. C’est ridicule de toute façon. Je vais passer un moment avec lui, loin de la ville, alors il fallait vraiment que je me mette en tête que nous sommes pareils lui et moi. Enfin, en quelques sortes. Je pense que j’y suis quand même arrivée. Je me sens moins gênée que je ne l’étais avant. Je suis surtout enthousiaste et impatiente de le voir. Je prépare le départ depuis le début de mes congés, c’est-à-dire quelques jours seulement. J’ai été acheté des petites choses qui me semblaient utiles. Et je n’ai pas oublié de mettre dans la valise, la robe que j’ai pu choisir avec l’aide de Sheri. C’est ses conseils qui m’ont beaucoup aidé. Je crois que sans elle, je n’aurais jamais osé dire oui pour partir. J’ai pensé lui envoyé un message, pour lui dire, mais avec les histoires avec Rhett, je me suis ravisé. Je ne peux pas me permettre de mettre mon bonheur devant ses yeux alors qu’elle ne doit pas être bien. Elle finira bien par le savoir de toute façon. L’heure est arrivée, mon taxi m’attend en bas de l’immeuble. Je prends ma valise ainsi que mon sac, puis descends à l’aide de l’ascenseur. Je me rends vers la voiture, mettant la valise dans le coffre avec l’aide du conducteur, je monte ensuite à l’arrière du véhicule, lui indiquant la destination.  Mes mains sont quand même légèrement moite, le voir ça me fait quand même quelques choses. Un petit stress. Même si les choses devraient bien se passer. Finalement, le chemin passe plus vite que je ne le pensais. Je récupère mes affaires puis me rends à l’endroit indiqué par le brun dans son message. « - Hey ! » Lui dis-je en guise de salutation. Habituellement, j’aurai été beaucoup plus démonstrative. Mais je ne peux pas me permettre de le faire avec lui. Pas pour le moment, car ça risque de venir quand même. Il faut bien faire bonne figure au début non ? Je patiente avec lui le temps de pouvoir mettre les valises. J’espérais aussi qu’on serait à temps pour le vol. C’est pour ça que je ne rechigne pas lorsqu’il attrape ma main pour me traîner avec lui jusqu’à la porte d’embarquement. Je soupir de soulagement retrouvant en même temps mon souffle. « - C’était moins une. » Je rigole légèrement puis hausse les épaules. Nous prenons finalement place dans l’avion. J’apprécie le fait qu’il n’ait pas fait d’artifice en prenant la classe affaire. Il est peut-être plus simple que je ne le pensais. Je regarde vers le hublot le temps du décollage. Mes yeux se posent sur le jeune homme peu de temps après. Je l’observe dormir quelques minutes, le trouvant mignon. Je m’autorise même à respirer un peu son parfum… Juste parfait. Je ne le réveille pas, il est bien ainsi. Je m’occupe durant le vol par le visionnage d’un film que j’aime beaucoup. Nous voilà enfin au-dessus de notre destination. Je me mets à rire en voyant la manière dont se réveille Derrick. « - Non ça va. Je m’estime heureuse que tu ne m’aies pas bavé dessus. » Dis-je pour plaisanter n’attendant pas pour reprendre. « - Mets ta ceinture, on y est ! » Je reste tranquille le temps que l’avion se pose au sol. Puis je me lève une fois que c’est autorisé, suivant la foule vers la sortie. Une fois sur le sol, je me tourne vers mon compagnon de voyage, le sourire aux lèvres, ayant déjà tellement hâte de découvrir l’île. Nous suivons la route, récupérant nos valises sans problème. Nous sommes enfin libres avec tout ça. Je sors à l’extérieur de l’aéroport, posant mes lunettes de soleil sur le nez. « - Je propose, et je ne pense pas que tu sois contre. Qu’on aille poser tout ça puisque c’est quand même encombrant. » Et puis c’est la première étape non ? Nous n’allons pas prendre nos affaires partout. Mes yeux se posent sur le paysage, bien plus que magnifique. « - C’est proche ou nous devons prendre un véhicule jusqu’à l’hôtel ? » Demandais-je. Après tout, il sait sans doute mieux que moi. Et je suis prête à le suivre et lui faire confiance.

_________________


J'ai arrêté de croire aux comptes de fées, maintenant, je ne crois qu'en la réalité. Derrick Holloran, n'est pas qu'une célébrité. Je crois qu'il représente un peu plus, ou du moins... Je l'espère.  
Revenir en haut Aller en bas
 
C'est la chaleur qui me donne envie de toi ? :: Derobel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'injustice me donne envie de frapper. (Lily-Ana)
» [Validé]Le troisième médecin de l'enfer... Cela donne envie, n'est-ce pas?
» (H) Matthew Lewis ✘ Le seul rossignol qui me donne envie de chanter
» Un titre qui attire l'attention et donne envie de cliquer dessus. Tagadatsointsoin.
» Romantic escapade [ft. Trixie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: ailleurs-
Sauter vers: