AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DAWN - A HEARTBEAT AWAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Dawn WheelerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/06/2017
Pages lues : 48
Crédits : tag.
Avatar : emma watson
Pseudo : maïe
Âge : 27 ans
MY SOUL

MessageSujet: DAWN - A HEARTBEAT AWAY    Mer 7 Juin - 15:53

Dawn Wheeler
La dame, de vos pensées.

Prénom : Dawn, elle tient ce nom de son arrière grand-mère. Nom de famille : Wheeler, un nom de famille que l’on n’entend pas partout. Date & lieu de naissance : Née le 15 avril 1990 dans la jolie ville de Paris. Âge : 27 ans. Métier : Danseuse de ballet. Elle a fait partie de plusieurs troupes, voyageant beaucoup et multipliant les performances à travers le globe. De temps en temps, elle participe également à l'élaboration de chorégraphies. Avec son âge qui progresse et ses articulations qui commencent à s’essouffler, elle partage son temps avec cette activité et la performance sur scène, en vue de finir complètement la transition lorsqu'elle se fera plus vieille.Orientation sexuelle : Hétérosexuelle. Statut civil : Elle se dit célibataire, mais son statut reste compliqué et non défini... Statut financier : Confortable, la danse ne lui permet pas de vivre dans le luxe ultime mais elle a toujours eu de quoi avoir un toit sur la tête et un frigo pleins. Elle est loin de se plaindre de sa situation financière qui lui convient parfaitement. Elle lui permet de voyage autant qu’elle le veut. Caractère : Dawn c’est beaucoup de chose. C’est d’abord une jeune femme ambitieuse qui n’abandonne jamais, elle est très professionnelle et toujours appliquée dans ce qu’elle fait. Elle aime donner le meilleur d’elle-même et déteste qu’on lui fasse perdre son temps. Le métier souhaite certainement cela mais elle ne s’en cache pas. Dawn aime la vie, elle aime rire et s’amuser. C’est une fille fière. Fière de son parcours, de ses capacités et elle ne s’excusera jamais pour ça. Elle sait qu’elle ne doit rien à personne et que si elle en est là aujourd’hui, c’est grâce à elle et seulement elle. Dawn est une grande curieuse, c’est pour cette raison qu’elle a décidé de se lancer dans la danse, ce métier lui permettait de voir le monde et de découvrir différentes cultures, différents mode de vie. Tout en vivant de sa passion. Indépendante, niveau relation, elle n’a jamais été prête à faire des grosses concessions et des sacrifices pour un homme, pour son bonheur au lieu du sien. On lui a reproché. C'est peut-être pour ça qu'elle  prend du bon temps sans jamais chercher à s'investir dans une vraie relation. Ça la touche lorsqu'on la critique à ce sujet, même si elle ne le montre pas. Elle a des sentiments, elle sait aimer, elle a juste besoin d’être 100% sûre de ne pas le regretter quand elle prend une décision. Et pour l’instant elle n’a jamais ressenti cette certitude. Parti politique : Ici. Groupe : Drink with me. Avatar : Emma Watson.
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
Les livres. Voilà quelque chose qui a toujours su passionner la belle brune. La danse lui prenant énormément de temps et d’énergie, la seule chose qui arrive à la faire se sentir mieux en dehors des heures qu’elle passe devant un miroir à répéter est la lecture. Dawn a toujours un livre sur elle, que ce soit un pavé de 500 pages ou de court essai. Les livres sont sa deuxième passion et elle possède des tas d’ouvrages chez elle, ne souhaitant s’en débarrasser pour rien au monde.

Pour toi, l'amitié c'est...
Une chose extraordinaire. Dawn n’a jamais eu grand ami, mais ceux qui sont autour d’elle l’ont toujours soutenu. Ils sont sa deuxième famille. Ses amis comprennent ses choix et les respectent. Ils savent ce qui est bon pour elle et ce qui ne l’est pas. Elle sait qu’elle peut coute que coute compter sur eux et qu’ils la soutiendront. Ses amis sont ses repères. La solitude est quelque chose qu’elle déteste, elle aime être correctement entourée. Pouvoir se sentir aimer sans conditions et sans faille. Voilà ce qui fait que pour elle, l’amitié est une chose extraordinaire.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
On dit parfois que la danse est un milieu d'hypocrites en tutu rose. Dawn a pu constater cela. Durant une de ses représentations, la jeune femme s'est vue contrainte de quitter la scène pour une foulure à la cheville. Certaines danseuses n'arrêtaient pas de dire que c'était bien fait pour Dawn. Qu'elle avait cas arrêter d'être le centre de l'attention. Que sa place était dans l'ombre. Les journaux ont tout de suite sauter sur l'occasion pour lancer la rumeur que sa carrière était officiellement terminé suite à cette blessure. Qu'elle ne pourrait plus jamais remonter sur scène. Depuis ce jour, elle déteste les médias.
● Dawn est une grande danseuse de ballet. Elle a voue sa vie à cette passion.  ● Elle voyage énormément : France, Allemagne, Inde, Chine, Brésil, Russie, Etats-Unis. ● Elle a des origines française et anglaise ● Elle possède une pièce entière de livres  ●  Elle a un chat nommé Guppy qui l’accompagne partout ● Elle parle trois langues en plus de sa langue natale qui est l’anglais ● Elle est 100% végétarienne ● Elle n’a pas envie de passer le capte de la trentaine ● Elle aurait aimé avoir une petite sœur pour lui apprendre à faire des bêtises ● Elle adore les films, surtout anciens et en VO. ● Elle a rejoint l’opéra de Washington pour un contrat d’un an en tant que chorégraphe ● Elle a installé ses valises en Amérique depuis 17 ans. ● Elle délaisse peu à peu les contrats de danse pour se spécialiser dans la chorégraphie.
Prénom : Marie. Pseudo sur le net : Maïe. Âge : 20 ans. Pays : France. Comment as-tu découvert le forum ? Partenaires sur un forum. Quelles sont tes premières impressions ? Impressionnée par le design et le contexte. Crédits : tumblr. Un petit mot pour la fin ? J’espère me plaire et trouver ma place parmi vous.

Code:
<pris>AVATAR</pris> ► Emma Watson


Dernière édition par Dawn Wheeler le Jeu 8 Juin - 10:19, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dawn WheelerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/06/2017
Pages lues : 48
Crédits : tag.
Avatar : emma watson
Pseudo : maïe
Âge : 27 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: DAWN - A HEARTBEAT AWAY    Mer 7 Juin - 15:54

You want to make a memory
Funny Thing

Une vie à deux cents à l’heure. Voilà une phrase qui résume parfaitement mon existence. Je suis née à Paris le 18 avril 1990, mes parents étaient heureux de pouvoir enfin prendre leur fille unique dans leurs bras. Enfin, c’est ce qu’il ne cessait de me dire. Quand ma mère fut tombé enceinte, c’était comme un don de dieu, non pas que je crois en ça, mais d’après ces dires, il n’y avait aucune chances, vraiment aucune pour qu’elle puisse avoir un jour la chance de porter un enfant. Le médecin lui avait annoncé cette douloureuse sentence après des années à essayer sans succès. Ce fut donc un soulagement pour eux quand ils apprirent ma venue, une venue soudaine et inexplicable. Une venue pourtant vouée à l’échec, mais j’étais bien là. Le fait d’être enfant unique est un avantage comme un inconvénient. D’abord, mes parents m’étouffaient d’amour. Ils étaient tellement heureux, que ma mère avait décidé d’abandonner son travail dans le journalisme pour profiter entièrement de sa fille. Mon père quant à lui, faisait la navette entre son pays natale : l’Angleterre et la France, rentrant chaque soir tard et partant tôt chaque matin, simplement pour pouvoir me voir. Voir cet enfant qu’il avait attendu toute sa vie et qui était enfin là. Les choses ont fini par se compliquer quand mon père est tombé malade. Les nombreux trajets l’avaient énormément épuisé, et à cette époque je n’avais que quatre ans. Il avait fini par ne plus rentrer avant la fin de la semaine, dormant dans des chambres plus pathétique les unes que les autres. Cette histoire rendait ma mère malade, elle se mettait à prier, espérant que cette situation s’améliore. Qu’ils retrouvent une vie de famille, un semblant d’amour et de bonheur. Cette prière n’a jamais dû atteindre les cieux. Deux ans après cet épisode de malheur, mon père est décédé. Ça a été un terrible choc, pour tout le monde. Je n’avais que six ans à l’époque et pourtant j’avais l’impression qu’on m’arracher un bout de moi. Malgré ses absences, il revenait toujours pour moi, m’emmenant dans les parcs, jouant jusqu’à tard le soir, m’embrassant et m’étreignant de toutes ses forces. Il a été le premier homme et l’unique homme que j’ai aimé.

Ma mère s’est remise peu à peu, au fil des années, je voyais qu’un sourire se dessinait sur ses lèvres. L’amour qu’elle avait pour mon père était incontestable. Ça se voyait vraiment quand elle parlait de lui. Et puis, les années passées, et ce petit rictus de tristesse quand le prénom de mon père revenait à la surface finissait par disparaitre. Comme si elle commençait à s’habituer à son absence. A accepter qu’il ne reviendrait surement pas. Je ne comprenais pas comment elle arrivait à faire. J’étais totalement effondrée à chaque fois que j’entendais son nom, que je voyais son visage sur une photographie. Je pense que finalement, elle a fait semblant que les choses allaient bien. Qu’elle voulait du moins que ça ait pour moi. Que si elle souriait, alors je pouvais sourire aussi. Mais, je ne pouvais pas. A mes dix ans, nous avons quittés la France. Ma mère avait retrouvé un emploi mais à l’autre bout du monde. Elle n’arrêtait pas de dire que c’était une chance, que ce job pourrait nous permettre de recommencer une vie. Une nouvelle vie. Je n’y croyais pas vraiment. Pour moi, j’avais l’impression qu’elle baisait les bras, que cet endroit où nous vivons ne cessait de lui rappeler de mauvais souvenirs. Mais je comprenais qu’il était temps de partir. Qu’il était temps de passer au-dessus et de laisser la vie mener son court. Nous avons donc prit l’avion, direction l’Amérique du Nord. Des milliers de kilomètres loin de tout. Etrangement, quand mes pieds avaient touchés le sol américain, j’avais l’impression d’un renouveau. Je n’oubliais pas ma douleur, mais elle avait pris une place qui lui convenait et restait sagement enfoui. Nous avions trouvés une petite maison à Washington, quelque chose de modeste et qui était dans les moyens de ma mère. Nous avions retrouvés un semblant de bonheur à deux.

Au fur et à mesure des années, j’avais créé une sorte de cocon autour de moi, la seule chose qui me faisait me sentir libre et bien, c’était la danse. La danse était pour moi une façon de m’exprimer, d’exprimer ma danse à travers des gestes que moi seule pouvait comprendre. C’était un peu comme écrire dans un journal intime, mais au lieu d’avoir du papier et un stylo, j’avais une salle remplit de miroir et des chaussons. La danse était devenue pour moi une évidence. Je savais que c’était ce que je voulais être. A dix-sept ans, j’ai intégré la Julliard School, une école de danse privée à New-York. Les auditions ont été d’une violence que je n’avais encore jamais perçue. C’était à qui serait la meilleure ou aurait le plus d’argent pour obtenir son nom sur la liste des inscrits. Elles étaient toutes meilleures les unes que les autres. Je me suis demandée pourquoi j’avais tenté ma chance dans cette école. Il était clair que je n’avais pas du tout mes chances et que j’étais bien trop simple pour ça. Pourtant, après des mois de répétitions acharnées, de représentation devant des jurys toujours différents, mon nom apparaissait sur cette fichue liste des inscrits. J’étais admise dans la plus grande école de danse de tout le pays. Après quatre ans en école de danse, je me suis faite remarquée lors d’une de mes représentations mensuelles dans le théâtre du coin. Je faisais cela seulement pour le plaisir et la salle n’était jamais pleine. Pourtant, deux visages que je connaissais très bien, étaient présents dans la salle. Mon cœur ne s’était jamais autant emballé. Pour la première fois, j’avais ressenti un trac monstre avant de monter sur scène. A la fin de la représentation, ces deux nouveaux visages m’avaient rejointe en coulisse. Je me souviendrais toujours des merveilleux sourires qui étaient dessinés sur leurs lèvres et de ces mots doux qu’ils m’avaient prononcé. « Nous vous voulons mademoiselle Wheeler. Vous êtes notre nouvelle étoile. » C’est à ce moment-là que j’ai vu ma carrière s’ouvrir devant moi. Au début, chaque représentation se déroulait en Amérique et puis peu à peu, des metteurs en scène du monde entier réclamaient ce nouveau visage de la danse. Après l’Amérique, ce fut autour du Brésil, puis de l’Allemagne, du Japon, de la France puis retour en Amérique. J’avais passé cinq ans à faire le tour du monde, à découvrir de nouveau opéra, de nouvelle culture tout ça en faisait ce que j’aime le plus au monde.

J’étais devenue une grande danseuse et j’étais fière du parcours que j’avais accompli. Oui, je dis bien j’étais. A 27 ans, il est rare de pouvoir encore faire ce que j’ai fait pendant cinq ans. Mes articulations souffrent et mon corps en général ressent de plus en plus de mal à être sur scène pendant des jours de suite sans pause. J’ai donc décidé, et après plusieurs propositions de devenir chorégraphe. Pas dans une école, je n’avais pas envie d’être enfermer entre quatre murs après avoir passé des années à voir le monde. On m’avait déjà proposés de chorégraphier des scènes de tournage et je m’étais éclaté à le faire, même si ce n’était pas la même chose que monter sur scène, j’adorai mon métier. C’est grâce à la chorégraphie que j’ai rencontré Rhys. Un mec assez banal qui a tendance à se prendre pour un acteur, bien sûr il a du talent et un fort charisme. Nous nous étions rencontrés lors d’un de mes premiers plateaux, étrangement, nous nous étions tout de suite compris. Après tout, nous avions tous les deux des buts et des rêves différents mais qui se ressemblaient. Rhys c’était vraiment le type chouette qui ne se prenait pas la tête. Il savait ce qu’il voulait et j’adorais ça. On a partagés de sacré nuit, de sacré journée ensemble. Elles étaient toutes plus merveilleuses les uns que les autres. Pour la première fois depuis longtemps, je sentais que je pouvais me sentir bien avec un homme. Il n’y avait pas d’amour entre nous, simplement du bon temps. Nous étions inséparable, tout en ayant chacun notre propre vie. Je me sentais moi-même et j’aimai ce petit jeu que nous avions. Je le taquiner avec mes remarques débiles sur sa façon d’être et il me répondait toujours en souriant, sans jamais se plaindre. Mes nombreux départs ne changeaient rien à notre relation, nous savions à quoi nous en tenir. Je ne pouvais pourtant pas m’empêcher de penser à lui, de vouloir garder ce contact même à l’autre bout de la planète. Il était la bouffée d’oxygène qui me manquait. Rhys était un peu mon destin. On finissait toujours pas se retrouver où que l’on soit. Au carrefour d’une rue, dans un aéroport ou sur scène. On profitait de chaque instant comme si ils ne pouvaient pas durer. Pourtant, Rhys avait fini par chambouler se bonheur. Je ne sais pourquoi, ce soir-là à Los Angeles, les choses avaient été différentes. Nous nous étions mis d’accord, sans le dire certes, mais nous savions qu’il ne pourrait jamais rien se passer de sérieux entre nous. Que l’un comme l’autre on été pas prêt de cocher la case « en couple ». Pourtant, quand j’ai ouvert la porte ce soir-là et qu’il a croisé mon regard, j’ai senti mon cœur s’emballer alors que ses yeux à lui se posaient déjà sur un homme que j’avais rencontré quelques semaines plus tôt. Ce soir-là, je n’ai pas reconnu le Rhys qui était devant moi. Comme si mes relations le dérangeaient. Notre dernière conversation avait été un mélange d’insulte, d’un baiser intense et d’un claquement de porte. En une soirée, cet idiot avait tout gâché. J’étais véritablement en colère contre lui. Depuis, les rencontres étaient brèves, imparfaites, remplit de colère et de tristesse. Je me détestais de le haïr de la sorte. Pourquoi avait-il le droit de fricoter avec autant de femme qu’il le souhaitait ? Alors que moi, j’étais condamné à rester seule pour cet homme. J’ai détesté cette soirée comme toutes les autres qui ont suivi. J’ai détesté ne pas recevoir de message idiot sans aucun sens. J’ai détesté ne plus entendre sa voix. Ne plus voir son visage. Mais j’ai continué de vivre, comme si Rhys n’avait jamais mis un sacré bordel dans ma vie.


Dernière édition par Dawn Wheeler le Jeu 8 Juin - 11:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lowen ZimmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 26/03/2017
Pages lues : 204
Crédits : #avatar : Schizophrenic #gif : tumblr #sign : monocle. #lyricsign : believer ; imagine dragons
Avatar : Dan priceless Stevens
Pseudo : monocle. #alice
Âge : Trente-trois ans ✧ 24 juin 1983
MY SOUL

MessageSujet: Re: DAWN - A HEARTBEAT AWAY    Mer 7 Juin - 15:59

Bienvenue parmi nous avec la douce Emma
Excellent choix de scénario My big bro' is very lucky
Bon courage pour ta fichette

_________________

Inhibited, limited I was broken from a young age Taking my soul into the masses Write down my poems for the few That looked at me, took to me, shook to me, feeling me Singing from heart ache, from the pain Take up my message from the veins Speaking my lesson from the brain Seeing the beauty through the... Pain!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dawn WheelerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/06/2017
Pages lues : 48
Crédits : tag.
Avatar : emma watson
Pseudo : maïe
Âge : 27 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: DAWN - A HEARTBEAT AWAY    Mer 7 Juin - 16:08

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1195
Crédits : TAG
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: DAWN - A HEARTBEAT AWAY    Mer 7 Juin - 16:23

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!! string

Emma *O* Excellent choix de vava ! Et bonne chance pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Kelvin ForrestGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/11/2016
Pages lues : 131
Crédits : Avatar: schizophrenic ; Signature : Beylin ; Gifs : tumblr & Trucpau
Avatar : Theo James
Pseudo : Trucpau
Âge : 33 ans - 1er mars 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: DAWN - A HEARTBEAT AWAY    Mer 7 Juin - 18:16

Bienvenue à toi

Puis Emma quoi

En tout cas, bon courage pour ta fiche !

_________________

I want something just like this
I'm not looking for somebody. With some superhuman gifts. Some superhero. Some fairytale bliss. Just something I can turn to. Somebody I can miss
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 542
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: DAWN - A HEARTBEAT AWAY    Mer 7 Juin - 18:33

Bienvenue Smile.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Maëlys WalkerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 22/09/2016
Pages lues : 409
Crédits : MØRPHINE. (avatar) bat'phanie (sign) smoking cat (crackship)
Avatar : Bridget Satterlee
Pseudo : smoking cat
Âge : Vingt cinq ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: DAWN - A HEARTBEAT AWAY    Mer 7 Juin - 18:35

Bienvenue parmi nous
Bon courage pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eric L. AshfordGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 24/03/2017
Pages lues : 216
Crédits : wiise
Avatar : Michael Fassbender
Pseudo : Elina
Âge : 34 ans (15 aout 1982)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: DAWN - A HEARTBEAT AWAY    Mer 7 Juin - 19:34

Bienvenuuuuue à toi avec la superbe Emma
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhys ZimmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 10/04/2017
Pages lues : 148
Crédits : shellhead.|avatar ◈ tumblr|gifs
Avatar : chris pine
Pseudo : shelhead.
Âge : 35 ans ◈ 12 décembre 1981
MY SOUL

MessageSujet: Re: DAWN - A HEARTBEAT AWAY    Mer 7 Juin - 19:39

Bienvenue officiellement :brille
Merci de tenter mon scénario avec la belle Emma

Bon courage pour la fin de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: DAWN - A HEARTBEAT AWAY    

Revenir en haut Aller en bas
 
DAWN - A HEARTBEAT AWAY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dawn Of War II
» Dawn of war 2 Retribution
» Nouvelle extension de Dawn of war 2
» SAGA TWILIGHT- Twilight, New Moon, Eclipse, Breaking Dawn
» [Achat] -U- Je cherche équipement Narrow et Dawn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: