AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Wesley Mccoy-Coleman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Wesley Mccoy-ColemanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/06/2017
Pages lues : 5
Crédits : Clo et Tumblr
Avatar : Levi Miller
Pseudo : Clo
Âge : 12 ans
MY SOUL

MessageSujet: Wesley Mccoy-Coleman   Dim 11 Juin - 18:26

Wesley Mccoy-Coleman
">"Ce ne sont pas  nos aptitudes qui montrent ce que nous sommes, ce sont nos choix."


PrénomsWesley
NomsMccoy-Coleman
Date & lieu de naissanceLe 31 mai 2005 à Washington, District de Columbia, États-Unis.
Âge12 ans
Métier rester assis, écouter des choses dont je n'ai parfois rien à faire, attendre patiemment l'heure de la récréation ou de la fin des cours, faire mes devoirs, étudier, faire de mon mieux pour ramener de bonnes notes... Et tout ça pour pas un rond... Vous l'aurez compris, je suis encore aux études.
Orientation sexuelleRéponse ici
Statut civilCélibataire
Statut financierJ'ai la chance de recevoir régulièrement de l'argent de poche de la part de ma mère que je peux dépenser en achetant ce qui me fait plaisir. En revanche, pour le moment, ma tirelire n'est plus très remplie: dernièrement, je me suis acheté des bonbons, un sweet Harry Potter à l'effigie de ma maison préférée et un bracelet que j'ai donné à ma meilleure amie. J'attends à présent d'avoir assez d'argent pour m'acheter un autre objet qui me fais envie et que j'ai repéré dans un magasin non loin de chez moi. Ma tirelire risque donc de ne pas rester remplie très longtemps.  
Parti Politique> Du haut de mes douze ans, je ne m'intéresse pas vraiment à la politique et pour tout dire, je n'y comprends pas grand chose.  
CaractèreGénéreux, doux, adorable, discret, protecteur, affectueux, rancunier, sensible, curieux.
GroupeDrink with me

Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
J'en lis au moins un par mois, parfois deux, cela dépends du temps que j'ai à consacrer à la lecture après les cours, les devoirs, le sport et ma famille... Il m'arrive aussi souvent de vouloir dépasser le couvre-feu imposé par ma mère les soirs où j'ai école le lendemain pour lire un dernier chapitre, et puis encore un, et encore un autre, n'arrivant jamais à décrocher d'un bouquin quand il me plait bien. Les livres que je préfère sont, sans aucune hésitation, les tomes d'Harry Potter que j'ai découvers grâce à ma mère qui me les as prêtés. Tout comme moi, elle les a tous lu et relus.  J'adore cet univers, et même si je connais le dénouement de l'histoire, j'aime me replonger régulièrement dans ces livres. J'aime aussi beaucoup les livres de Miss Peregrine et les enfants particuliers, Fablehaven, Hunger Games, Divergente, le Seigneur des anneaux... Et bien d'autres encore. Mais j'ai un peu plus de mal à lire les bouquins que mon institutrice m'a demandé de lire cette année.

Pour toi, l'amitié c'est...
Quelque chose de très important et dont je ne pourrais me passer, n'étant vraiment pas quelqu'un de solitaire, bien au contraire. J'accorde beaucoup d'importance à mes amis, j'aime me retrouver avec eux, les inviter à la maison ou bien me retrouver chez eux, parler de tout et de rien avec eux et passer de bons moments en leur compagnie. Mes amis sont pour moi, un peu comme une seconde famille et je profite dès lors pleinement du temps que je peux passer à leurs cotés.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
Un jour, un de mes camarades de classe a fait courir la rumeur disant que ma mère n'était pas ma mère mais en fait ma grande soeur et que mes parents étaient morts dans un accident de voitures lorsque j'étais petit, ce qui l'obligeait à prendre le rôle de maman envers moi. Sur le moment, cela m'a beaucoup amusé, je sais que certains n'ont pas la chance d'avoir une maman jeune, comme la mienne, car oui, je prends cela comme une chance, mais j'ai tout de même tenu à démentir la chose assez rapidement. Ma maman, c'est sacré et je n'ai pas envie que l'on raconte n'importe quoi sur elle
1) Wesley est très gourmand et apprécie particulièrement les bonbons. Ses préférés sont les Dragibus. Il aime aussi beaucoup prendre des oréos avec du lait pour le goûter et il raffole des crêpes au nutella. Dernièrement, il a trouvé sur internet la recette des mug cakes au nutella et comme c'est très facile à faire et que ça ne prends pas longtemps, il en fait lui-même dès qu'il en a envie. 2) Il fait très attention à l'image qu'il donne, tant sur la politesse que sur son apparence vestimentaire. Il refuse d'ailleurs de porter deux jours de suite les mêmes vêtements et du temps où Sydney vivait encore à la maison, il n'était pas rare qu'il lui emprunte son parfum avant d'aller à l'école. A présent, il ne veut plus rien qui lui fasse penser à lui et sa maman l'a aidé à en choisir un nouveau. 3) Bien que fan de l'univers Harry Potter, Wesley ne supporte pas le héros principal de cette saga. Il n'avait pourtant rien contre lui dans les trois premiers films, mais à partir du quatrième, ça bloque et il ne sait pas dire pourquoi. Ce personnage l'énerve tout simplement. 4) Il rêve d'aller à Londres pour visiter la gare King's Cross et voir la boutique officielle située sur la voix 9 3/4. Les studios à Leavesden lui font aussi très envie, ou bien le parc à thème à Orlando, mais son rêve ultime serait de recevoir un jour sa lettre pour Poudlard. 5) Il a toujours été très proche de sa maman et aimait beaucoup jouer le petit homme de la maison avec elle en lui faisant des petites surprises, comme par exemple lui amener de temps à autres le petit déjeuner au lit. Il était très fusionnel avec elle et aimait se blottir dans ses bras pour lui faire un câlin et lui rappeler qu'il l'aime chaque jour qui passe. En revanche, cette relation fusionnelle s'est un peu calmée depuis que Wesley a découvers que sa maman lui avait menti sur l'identité de son père. Depuis, il est un peu moins câlin avec elle et l'a souvent repoussée, refusant tout contact avec elle. Parfois, c'est à peine s'il acceptait de lui parler et elle a souvent vu son fils lui fermer la porte de sa chambre au nez en lui donnant l'ordre de le laisser tranquille. Il avait une confiance aveugle en sa maman, pour lui, c'était la seule personne sincère avec lui et lorsqu'il a compris qu'elle n'avait pas toujours été honnête avec lui, il lui en a énormément voulu. A présent, les tensions se sont apaisées un peu, cependant, Wesley lui en veut toujours un peu et continue de se montrer quelque peu distant avec elle, dans le sens où les câlins qu'il lui faisait, ce n'est plus vraiment son fort. En même temps, le menseonge de sa mère n'en est peut-être pas totallement la cause : Wesley a douze ans et est en pleins dans son adolescence. 6) Wesley a toujours été un enfant très sensible. Lorsqu'il était plus jeune et que Baby se fâchait sur lui pour l'une ou l'autre raison, il venait toujours se réfugier dans ses bras, les larmes aux yeux, en lui demandant pardon. A présent, si elle doit se fâcher sur lui, Wesley viendra toujours lui faire un câlin dès qu'il se sera excusé pour son erreur: l'idée de la décevoir est difficile à concevoir pour lui, cependant, il est loin d'être parfait et il lui arrive malgré lui de faire des bêtises de temps à autres. 7) Il adore les animaux, et si ça ne tenait qu'à lui, il en aurait déjà beaucoup à la maison. Il aimerait beaucoup avoir un chien et est convaincu qu'il s'en occuperait très bien si un jour, il en recevait un. Il aime aussi beaucoup les serpents, mais il s'imagine très mal en demander un à sa mère pour Noel, même si ça lui a déjà traversé l'esprit. 8 ) Il déteste aller au cirque pour la simple et bonne raison que qui dit cirque dit clowns, et les clowns ont plutôt tendance à effrayer Wesley plutôt que l'amuser. Il ne se sent pas très à l'aise en leur présence, mais après tout, comment l'être auprès d'une personne maquillée et habillée de la sorte? 9) Il adore les tours de magie et connait déjà quelques tours qu'il apprécie montrer à ses amis et connaissances quand l'occasion se présente. Pour lui, la magie, c'est une véritable passion et il n'a de cesse d'apprendre de nouveaux tours pour épater son entourage. 10) Contrairement à bon nombre d'enfants, il déteste les fasts-food, en revanche, il n'est jamais contre l'idée d'aller manger une pizza à la pizzeria du coin. A ses yeux, c'est bien meilleur gustativement qu'un hamburger. 11) A chaque Noel, Wesley fait un tri dans ses vieux jeux de sociétés et jouets qui ne l'intéressent plus pour le offrir à des associations qui visent à aider les enfants malades, conscient que lui est en bonne santé et qu'il a beaucoup de chance de pouvoir passer Noel à la maison plutôt qu'à l'hôpital.
Prénom : Laetitia Pseudo sur le net : Clo Âge : Je le garde pour moi ^^ Pays : Belgique Célébrité : Levi Miller Scénario, inventé ou pré-lien ? Scénaro Comment as-tu découvert le forum ? Grâce à une pub sur Bazzart Quelles sont tes premières impressions ? Je le trouve absolument parfait visuellement,  ses membres sont super accueillants et c'est très agréable en tant que petit nouveau.   Crédits : Moi même et Tumblr Un petit mot pour la fin ? pink Merci encore à Baby et Andy de m'avoir permis de reprendre mon ancienne fiche  

Code:
<pris>LEVI MILLER</pris> ► Wesley Mccoy-Coleman


Dernière édition par Wesley Mccoy-Coleman le Dim 18 Juin - 22:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wesley Mccoy-ColemanGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/06/2017
Pages lues : 5
Crédits : Clo et Tumblr
Avatar : Levi Miller
Pseudo : Clo
Âge : 12 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Wesley Mccoy-Coleman   Dim 11 Juin - 18:26

The story of my life
"On peut trouver le bonheur, même dans les moments les plus sombres. Il suffit de se rappeler d'allumer la lumière.


« Tu crois aux fées ? Si vraiment tu y crois, vite, tape dans les mains, Peter a besoin de toi pour ramener Clochette à la vie… » Assis dans son lit, sa maman installée à ses côtés, le petit Wesley, âgé de cinq ans, a les yeux rivés sur l’image représentant son personnage Disney préféré. Et comme le demande Baby, l’enfant ne tarde pas à taper des mains aussi fort qu’il le peut, avec une expression toute inquiète à l’idée que la pauvre Clochette ne vienne à trépasser. Heureusement, comme à chaque fois que sa mère lui lit cette histoire, elle survit, grâce à lui, et alors que Baby reprend sa lecture, Wesley retrouve un petit air soulagé. L’histoire de Peter Pan, il l’adore, il la connait d’ailleurs presque par cœur, et pourtant, c’est souvent celle-là qu’il réclame à sa mère avant de dormir. Intérieurement, il rêve de pouvoir aller un jour au Pays Imaginaire pour jouer avec les enfants perdus, voir le capitaine Crochet, les indiens, les sirènes et Lily la Tigresse. Cependant, il y a un coin d’ombre à tout cela : les adultes ne peuvent pas y entrer, et Wesley n’est pas sûr de vouloir y aller sans sa maman. D’autant plus que là-bas, il sait qu’il va l’oublier et il ne s’imagine évidemment pas vivre à jamais sans elle. Pourtant, ce monde l’intrigue, et il aimerait tellement le voir en vrai. Pour lui, il existe. Tout comme le Père Noel existe, la Fée des dents existe, et le monstre caché dans son placard qui attends désespérément que Wesley éteigne la lumière pour apparaître… C’est d’ailleurs bien pour cela que le petit garçon dort en permanence avec la lumière allumée. Son histoire terminée, Baby tends les bras à son fils pour un dernier câlin et un dernier bisou avant de sortir de la chambre, laissant le petit garçon s’installer confortablement dans son lit. Bienveillante, elle laisse la porte un peu entrouverte, ce qui laisse un fin rayon de lumière s’engouffrer un peu plus dans la chambre de son fils. Quelques instants plus tard, alors qu’elle vient s’assurer que tout va bien, elle trouve Wesley profondément endormi et la fenêtre de sa chambre ouverte. Une fenêtre qu’elle refermera silencieusement pour ne pas le réveiller. Si lui attend désespérément la visite de la Fée Clochette comme dans son histoire, elle ne veut pas qu’il tombe malade. Un soir de plus, Wesley s’est endormi après avoir eu toute l’attention de sa maman et lui avoir souhaité une bonne nuit. Comme à son habitude, son père est resté en bas, devant la télé. Le petit garçon y est habitué, c’est toujours sa mère qui vient le border et il sait très bien qu’il ne doit pas compter sur son père pour lui souhaiter une bonne nuit. D’ailleurs, il ne lui réclame jamais un câlin du soir. En revanche, il ne peut se passer de ceux de sa maman. S’il ne lui en fait pas un, c’est bien simple, il a du mal à s’endormir.

Le lendemain, Wesley est ravi : Baby lui a proposé de venir faire des courses avec elle et c’est ensemble qu’ils se rendent au supermarché. Muni d’un petit caddie à sa taille, le petit garçon fait bien attention de ne pas perdre sa maman qui pousse son caddie à elle à travers les rayons. Il sait qu’ils doivent prendre seulement tout ce qu’il y a sur la liste et rien d’autres. Et dès lors, le petit garçon la suit sans riposter et sans rien demander, jusqu’à ce qu’un objet attire son attention et le rende presque hystérique : des petits tubes contenant des paillettes dorées que Wesley prends instinctivement pour de la poussière de fée. Et dès lors, il ne peut s’empêcher d’en réclamer. « Maman, maman ? Je peux avoir ça ? » Lui demande-t-il en pointant son index vers les précieux petits tubes. Il est surexcité à l’idée d’en avoir trouvé, n’ayant jamais songé qu’il en trouverait en magasin. Son contentement n’en sera que plus grand lorsque Baby accepte sa demande et dépose le petit tube de paillettes dans le caddie de son fils, contenant déjà des œufs Kinder et un pot de nutella. Le reste des courses se passera sans encombre et Wesley ne réclamera plus rien. A peine rentrés des courses, Wesley monte dans sa chambre, emportant avec lui ses paillettes, alors que Baby range ses quelques achats dans ses armoires. Comme souvent, Sydney est plongé devant la télévision, une canette de bière à la main. S’il ouvre la bouche, ce n’est que pour réclamer quelque chose. « Tu as pris les pizzas ? » L’heure de dîner approche, et c’est sa façon à lui de lui faire comprendre qu’il n’attend qu’une chose : passer à table. Malheureusement pour lui, il devra attendre un peu. Baby a encore des courses à ranger et elle sait qu’elle ne doit pas compter sur lui pour l’aider. Elle lui demande dès lors de surveiller un peu Wesley pour ne pas qu’il reste tout seul, lui promettant de les appeler tout les deux lorsque tout sera prêt. Sydney fait demi-tour et quitte la cuisine, mais si la jeune mère de famille pensait que son compagnon avait les yeux sur son fils, un bruit sourd venant de la chambre du petit garçon lui fait quitter la cuisine au plus vite pour se précipiter vers la chambre de Wesley. Dans sa course, elle tourne la tête vers le canapé du salon pour y voir Sydney, confortablement installé et qui ne semble pas s’inquiéter de l’état de l’enfant, bien au contraire. La preuve, il s’est endormi. Mais Baby n’a pas le temps de faire des reproches à son mari pour l’instant : elle pressent que quelque chose ne va pas et ne veut pas perdre de temps. A raison. Du haut de ses cinq ans, le petit garçon est convaincu que ce que sa mère lui a acheté est bel et bien de la poussière de fée et il n’a qu’une idée en tête : l’essayer au plus vite. Aussi, à peine était-il arrivé dans sa chambre qu’il avait pris une chaise pour accéder plus facilement à la poignée de sa fenêtre. Et alors qu’il l’ouvrait, il avait perdu l’équilibre et était tombé au sol. Son récipient de paillettes ouvert, dans sa chute, l’entièreté du contenu s’était déversée sur lui et par terre. Il en avait partout, à son plus grand regret car il aurait bien voulu en garder un peu pour plus tard. Mais il ne s’était pas laissé abattre pour autant, avait ramassé tant bien que mal une poignée de paillettes qu’il gardait dans sa main, au cas où, et alors que sa mère ouvrait la porte de sa chambre, le petit garçon était à nouveau debout sur la chaise et prêt à grimper sur le rebord de la fenêtre, inconscient du danger dans lequel il se mettait et des désastreuses conséquences que ses actes auraient pu avoir si sa maman n’était pas intervenue à temps. La suite s’est déroulée très vite. Sans avoir eu le temps de comprendre ce qu’il se passait, le petit garçon s’était retrouvé arraché de la fenêtre par les bras de sa mère à qui il venait très certainement d’offrir l’une des plus grosses frayeurs de sa vie.

*****

« Papa ? » Installé sur une chaise de la cuisine devant le journal du matin et une bonne tasse de café, Sydney pose son regard sur le petit garçon de sept ans qui l’interroge. « Tu viendras me voir tout à l’heure au karaté ? Tous les parents de mes copains viennent à chaque fois et j’aimerais bien que tu sois là aussi … » Ca lui ferait vraiment plaisir. Ses copains n’ont jamais vraiment vu Sydney et Wesley aimerait bien leur montrer que lui aussi il a un père. C’est important pour lui. Et c’est important pour lui aussi que l’adulte soit présent pour assister à son passage de grade, qui se soldera peut-être par l’obtention d’une ceinture d’une nouvelle couleur. L’occasion pour Sydney de pouvoir être fier de Wesley qui a travaillé dur pour arriver là. Et qui compte bien réussir. « Je verrais. Je vais essayer de ne pas oublier. » Mais aux yeux de Wesley, c’est impossible qu’il oublie car le petit garçon n’a fait que parler de cela pendant les derniers jours. Dès lors, il prend cela pour un oui et c’est avec enthousiasme qu’il rejoindra sa mère qui l’attend dans le hall d’entrée pour l’emmener à l’école.

Après les cours, Baby est venue le chercher, pour l’emmener directement à son cours de karaté et comme il fallait s’y attendre, Sydney n’est pas venu, ce qui attriste beaucoup le petit garçon. Baby le voit bien et tente alors de l’encourager pour deux, comme elle en a pris l’habitude. Au fond de lui, Wesley rêverait que son père arrive, même en retard, cela n’a pas d’importance pour lui. Tout ce qu’il souhaite, c’est qu’il vienne, et intérieurement, il se promet de faire de son mieux, au cas où Sydney déciderait de pointer le bout de son nez. De temps à autres, le petit garçon relève la tête vers la porte d’entrée du gymnase alors que ses petits camarades passent un à un l’épreuve qui les mènera un cran plus haut, créant la fierté de leurs parents respectifs, même s’ils ratent l’exercice. Wesley le sait bien, qu’il gagne ou qu’il perde, le plus important c’est de donner le meilleur de lui-même pour réussir, et c’est bel et bien ce qu’il compte faire. Pour sa maman uniquement, car alors que vient son tour, le siège à côté d’elle est toujours vide. Ca le rends en colère intérieurement, oui, il en veut beaucoup à Sydney pour ses absences à répétition. Aujourd’hui plus que jamais. Mais il tient bon pour se concentrer uniquement sur ce que son professeur attend de lui. Et c’est victorieux qu’il sortira de son épreuve.

Comme souvent pour fêter sa victoire, Baby l’emmène manger une glace, et la bonne humeur de Wesley reprend. le dessus. Il discutera un bon moment avec sa maman, plaisantant de tout et de rien avec elle sans que le sujet Sydney ne vienne sur le tapis. Ils le retrouveront en fin d’après-midi, en rentrant à la maison, et c’est sans un mot à l’égard de ce dernier que Wesley prends la direction du jardin pour aller jouer dehors avec son ballon. Pas la peine de lui demander de faire une petite partie de Basket-Ball avec lui, le petit garçon sait bien qu’il ne viendra pas. Et puis même, il n’a pas envie de lui parler. Sydney ne semble pas vouloir non plus d’ailleurs, car bien qu’il ait vu l’enfant toujours vêtu de son équipement de karaté, l’adulte ne semble pas trouver judicieux de lui demander comment s’est passé son cours. Et encore moins de s’excuser de ne pas être venu, comme Wesley le lui avait demandé. Rancunier, le petit garçon ne lui adressera pas la parole avant quelques heures plus tard, au milieu de la nuit, alors que Sydney le surprend au milieu de la cuisine, occupé à vider dans l’évier la dernière canette de bière que contenait le frigo. « Qu’est-ce que tu fais ? » Ne l’ayant pas entendu arriver, le petit garçon se retourne vers lui avec un sursaut, laissant tomber dans l’évier la canette qu’il tenait dans la main et qui déverse les dernières gouttes de son contenu. La porte du frigo est encore ouverte, et alors que l’enfant reste silencieux, Sydney, un peu contrarié se dirige vers ce dernier pour se rendre compte que ses canettes ont disparu. Ce qui le mets dans une colère noire. « C’est pas vrai ça, tu touches à mes affaires ? Qu’est ce qui te prends, tu crois que j’ai de l’argent à jeter par les fenêtres et que je n’ai que ça à faire d’aller faire des courses pour racheter ce que tu gaspilles ? Je vais parler à ta mère, ça va pas traîner… » Il ne le savait pas encore, mais il ne croyait pas si bien dire. Alertée par les cris de son mari, Baby était apparue et Wesley n’avait pas manqué de venir se blottir tout contre elle, effrayé par Sydney, en s’excusant cependant auprès de lui. « Pardon papa…» Au fond de lui, il n’avait pas voulu le contrarier en jetant ses bières, bien au contraire. Il avait juste voulu l’aider car il savait bien que boire autant n’apportait rien de bon à ce dernier. Malheureusement pour lui, Sydney ne semblait pas prêt à tenter de vouloir le comprendre et à partager son point de vue de ce coté là.




*****

Pour son onzième anniversaire, Baby a tenu à rassembler les amis de son fils à la maison, et après la petite fête, dès que tous ses copains furent repartis, elle lui avait donné la traditionnelle carte qu’il recevait chaque année par son grand-père paternel qu’il ne voit que trop peu car ce dernier réside en Floride, mais qu’il appelle régulièrement pour prendre de ses nouvelles. Sa grand-mère maternelle est, quand à elle, atteinte de la maladie d’Alzheimer et le petit garçon ne la voit donc jamais. Cependant, il n’est pas le dernier pour prendre de ses nouvelles auprès de son grand père lorsqu’il le peut. Après que l’enfant ai téléphoné à son grand-père pour le remercier de son attention, elle lui avait alors offert son cadeau à elle. Un cadeau surprise, auquel le petit garçon ne s’était pas attendu, car il avait été déjà bien gâté par elle et ses amis, et pensait surtout à aller essayer un nouveau jeu vidéo qu’il venait de recevoir. Cependant, en voyant le paquet qu’elle tenait, il avait de suite déposé son jeu sur la table, histoire de déballer son nouveau cadeau : une collection de livres qui n’était pas neuve, à première vue, mais cela n’empêcha pas le petit garçon d’adresser un sourire à sa mère. Un sourire qui s’agrandi lorsqu’elle lui confia les avoir lu, relu, et encore relu et qu’à présent, c’était à son tour de se plonger dans cet univers. Depuis qu’il avait appris à lire, Wesley aimait s’immerger dans des livres et pouvait passer de longues heures le nez plongé dans ses bouquins préférés. Et l’idée de lires certaines des histoires préférées de sa mère lui faisait vraiment plaisir. « Merci maman. » Harry Potter. Il n’en avait jamais vraiment entendu parler, à part par quelques-uns de ses camarades qui avaient vus les films sans lire les livres, mais n’en avait pas retenu grand-chose. Aussi, il s’était attardé un temps sur le résumé du premier livre qu’il parcouru rapidement avant de reporter son attention sur sa mère. « Je peux aller le lire maintenant ? » Et voilà, il suffisait de lui offrir un bon livre pour qu’il délaisse complètement les jeux vidéo. Avec l’accord de sa mère, il prit le reste des bouquins qu’elle venait de lui céder et couru s’enfermer dans sa chambre pour lire les aventures du dénommé sorcier aux lunettes rondes. Et la magie opéra. Wesley est tombé amoureux des livres, du moins du numéro un et du numéro deux, Baby lui ayant par la suite confisqué les tomes trois à sept en voyant que son fils lui demandait souvent la permission de ne pas aller au cours de Baseball pour lire, qu’il avait tendance à repousser ses devoirs au profit de sa lecture et qu’il repoussait également l’heure du coucher pour lire encore un peu. En attendant de pouvoir lire le troisième tome, il se console en regardant le premier film, parle souvent de Harry Potter avec sa maman et vient souvent l’interroger pour tenter de savoir ce qui se passera dans les prochaines histoires. Mais tout ce qu’il a appris personnellement le concerne surtout lui. En effet, Baby lui a confié récemment que son prénom vient des livres, ce qui plait beaucoup à Wesley qui adore la famille du même nom et qui s’identifie beaucoup à Ron connaissant son goût pour les friandises et qui adore ce personnage qui l’amuse beaucoup.

*****

Les choses ne se sont jamais vraiment arrangées entre Sydney et Wesley au plus grand désespoir du petit garçon qui a mille et une fois tenté de nouvelles tentatives pour se rapprocher de l’adulte. Sans succès. Les seules choses qui semblaient plaire à son père, c’était son canapé, ses bières et sa télévision et bien que cela le rendait triste, Wesley ne disait rien. Heureusement, il pouvait compter sur sa mère pour prendre soin de lui et il avait fini par s’habituer au manque d’intérêt de son père à son égard. Par la force des choses, Wesley se contentait seulement de lui dire bonjour le matin et bonne nuit le soir. Ni plus ni moins. Il ne parlait pas avec lui de sport, ne lui posait pas de question comme un petit garçon de son âge l’aurait fait avec son papa quand il n’osait pas les aborder avec sa maman, sous prétexte qu’elle était une fille et que selon lui elle ne pourrait pas comprendre. Ou bien quand ça le rendait mal à l’aide d’en parler avec elle. Dans ces cas là, c’était auprès de sa marraine qu’il se confiait et elle était rapidement devenue une excellente confidente pour lui. Cependant, bien qu’il n’était pas très proche de son père et pas aussi complice qu’il l’aurait voulu avec ce dernier, pour lui, c’était normal qu’il vive à la maison et sa présence sous le toît familial le rassurait. Même s’il n’était pas le père idéal à ses yeux, c’était tout de même son papa. Le petit garçon a donc eu beaucoup de mal à accepter que ses parents se séparent, même si pour lui, cela ne changeait pas grand-chose : que Sydney soit ou non à la maison, il ne se montrait pas présent pour son fils. Son absence ne devait donc pas changer grand-chose à sa vie. Et pourtant. Ses notes à l’école ont commencé à baisser un peu à cette période et immanquablement, il se remettait un peu en question, pensant parfois être coupable de la situation entre ses parents. Heureusement, il pouvait toujours compter sur sa mère pour le rassurer lorsqu’il abordait ce sujet avec elle. Et il avait une confiance absolue en elle. Jusqu’à ce qu’un évènement vienne tout gâcher.

Ce jour là, tout deux étaient occupés à vider la maison de quelques affaires que Sydney n’avait pas jugé bon d’emporter avec lui à son départ et qu’il n’était toujours pas venu chercher, malgré que cela faisait déjà quelques semaines qu’il était parti. Pas une fois Sydney n'avait pris de nouvelles de son fils, ni même de Baby. C'était comme si il les avait tout les deux rayés de sa vie. Chose que Wesley n'arrivait pas vraiment à comprendre, car d'aussi loin qu'il se souvienne, Sydney avait toujours vécu sous leur toît. A cause de cela, le petit garçon était un peu en colère contre son père, et là où d'autres enfants auraient vous peut-être garder l'une ou l'autre chose ayant appartenu à leur père, lui n'avait aucun remord à tout jeter.
Pour aider à se mettre du coeur à l'ouvrage, Wesley avait mis en marche la chaîne stéréo sur une radio qui diffusait les hits du moment et c'était exactement ce qu'il fallait pour se donner du courage. Travailler en musique, c'était toujours plus sympa après tout, à ses yeux. Petit à petit, quelques cartons s'étaient retrouvés autour d'eux, et Baby avait décidé que le moment était venu de se permettre une petite pause. Cela faisait déjà quelques heures qu'ils étaient tout deux occupés dans leur rangement, et Wesley n'avait pas vu le temps passer. En revanche, son estomac commençait à le ramener à l'ordre: il était grand temps de manger. Curieux,
il avait alors interrogé sa maman en scellant le carton qu'il venait de terminer à l'aide de scotch.« On mange quoi ce soir? » La décision avait été vite prise: tout deux s'étaient accordés sur une pizza que Baby irait chercher à la pizzeria du coin. Sachant que son fils les adorait, la jeune femme avait voulu lui faire plaisir afin de le remercier de l'avoir aidée à mettre de l'ordre dans la maison. Pour un nouveau départ.

Elle s'était absentée de quelques minutes lorsque Wesley qui avait voulu continuer de ranger pendant l'absence de sa maman, avait trouvé une boîte à chaussures contenant toutes sortes d'objets dont un papier, adressé à son père. Une lettre qui semblait provenir d'un centre hospitalier. Ce qui attira immanquablement l'attention du petit garçon. En la parcourant des yeux, Wesley avait pu comprendre qu'il s'agissait là d'un résultat issu d'un test de paternité. Un test qui se révélait être négatif. Cette révélation avait eu l'effet d'une bombe pour le petit garçon qui s'était assis au sol pour relire une nouvelle fois la lettre plus attentivement. Alors, c'était pour cela que Sydney ne s'occupait jamais de lui? C'était pour ça qu'il n'en avait que faire des cadeaux de fêtes des pères que Wesley lui ramenait de l'école? C'était pour ça aussi qu'il n'assistait à aucun rendez-vous parents-professeurs? Mais pourquoi sa mère lui avait-elle donc menti? Pourquoi ne s'était-elle pas montrée honnête avec lui? Pourquoi elle lui avait laissée croire que cet homme si distant avec lui était son vrai père? Et par dessus tout, si Sydney n'était pas son papa, où se trouvait son père en ce moment? N'était-il plus de ce monde? Wesley était-il un accident? Est ce que son vrai père était parti pour fuir ses responsabilités? Un tas de questions se bousculaient dans la tête de Wesley. Des questions auxquelles seule sa mère détenait les réponses. Mais il n'était pas sûr de vouloir l'interroger. De peur qu'elle lui raconte encore des histoires. Et quand bien même elle lui dirait la vérité, Wesley n'était plus très sûr de pouvoir la croire. Il lui en voulait énormément de lui avoir menti pendant toutes ces années. Cela le rendait très triste également de se sentir trahi à ce point par la personne qu'il aimait sans doute le plus au monde, et alors qu'il entendait sa mère passer la porte d'entrée en l'appelant pour lui demander de venir manger, Wesley avait rapidement essuyé quelques larmes et tenta de se calmer, mais elle revint à la charge en insistant et en venant le trouver. Wesley se leva alors pour lui faire face, son papier toujours en main. « J'ai plus très faim, tu peux manger toute seule. » Etant donné qu'il ne disait jamais non à une pizza en général, Baby l'avait interrogé sur le pourquoi du comment il réagissait de cette façon. Et là, la colère de Wesley monta d'un cran. Elle voulait qu'il lui explique? Il allait le faire, mais pas sûr qu'elle apprécie le ton qu'il prenait. Mais de cela, il ne s'en préoccupait pas le moins du monde. « T'es une menteuse. Pourquoi tu m'as fais croire que Sydney c'était mon père? Non, ne me dis rien, j'ai plus envie de t'écouter de toutes façons...» Pour confirmer ses dires, il avait pris la direction de sa chambre, ne voulant plus faire face à sa mère pour le moment. Il savait bien qu'il n'arriverait pas à parler avec elle calmement. Il avait bien trop de choses à digérer, des choses qui avaient bien trop de mal à passer. Tout ce qu'il voulait, c'était être seul avec lui-même. Pour être sûr d'y arriver, il s'était enfermé dans sa chambre et alors que la voix de sa mère lui parvenait aux oreilles, il alluma sa chaîne stéréo et augmenta le volume suffisamment fort pour ne plus l'entendre. Pour la première fois entre eux, le dialogue était rompu. Et pendant les jours qui suivirent, il lui reprocha souvent ses mensonges, mais sans vouloir l'écouter s'expliquer pour autant.

*****

A présent, les quelques tensions qui existaient entre lui et sa mère à cause de Sydney sont un peu retombées. Le petit garçon ne l'a plus revu, mais il ne lui manque pas pour autant. Dans quelques mois précisément, il sait qu'il sera grand frère, et il est assez content de pouvoir le devenir. Même si d'un autre côté, il redoute un peu de devoir partager sa maman. C'est quelque chose qu'il n'a, après tout, jamais fait. Il a également appris à faire la connaissance de son père biologique, Andy, cet écrivain qu'il avait rencontré lors d'une séance de dédicaces et à qui il avait demandé de dédicacer son dernier livre au nom de sa mère. A cette période, il ne s'est pas douté un seul instant de qui était cet homme pour lui. Pas plus que lorsqu'il l'a revu quelques temps plus tard à l'hôpital où il avait accompagné sa mère pour lui rendre visite. Wesley a tendance à se montrer quelque peu réserver avec lui, et pourtant, ce n'est pas l'envie qui lui manque d'apprendre à le connaître. Cependant, sachant qu'Andy est également le père de son petit frère ou de sa petite soeur à venir, les choses risquent de changer prochainement entre eux.


Dernière édition par Wesley Mccoy-Coleman le Dim 18 Juin - 23:21, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sarah MasloGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 24/01/2017
Pages lues : 256
Crédits : Morrigan (avatar) smoking cat (crackship) beerus (signa) faust (icons de sign)
Avatar : Barbara Palvin
Pseudo : smoking cat
Âge : Vingt-quatre ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Wesley Mccoy-Coleman   Dim 11 Juin - 18:53

Bienvenue parmi nous
Très bon choix de scénario
Et bon courage pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 183
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 18 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Wesley Mccoy-Coleman   Dim 11 Juin - 19:00

Bienvenue parmi nous ! Super choix de scénario, réserve moi un lien avec mon Percy Hate de voir ce que tu nous feras du petit Wesley:brille:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 542
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: Wesley Mccoy-Coleman   Dim 11 Juin - 19:33

Bienvenue Smile. J'ai hâte de jouer avec toi ! :3.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Gabriel A. WinchesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 24/04/2017
Pages lues : 195
Crédits : TAG
Avatar : Jake Gyllenhaal
Pseudo : TAG
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Wesley Mccoy-Coleman   Dim 11 Juin - 20:23

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!! string

Excellent choix de scéna !

Bonne chance pour ta fichette xD
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Juliet MckeyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/04/2017
Pages lues : 105
Crédits : Shiya (Avatar)
Avatar : Katharine Mcphee
Pseudo : Lydia
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Wesley Mccoy-Coleman   Dim 11 Juin - 21:08

Bienvenue petit bout de chou pink Je suis vraiment contente de voir le petit Wes **

_________________
We do not always have what we want.
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Haley MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/12/2016
Pages lues : 132
Crédits : Eriam
Avatar : Kristina Pimenova
Pseudo : Sugarbabe
Âge : 13 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Wesley Mccoy-Coleman   Dim 11 Juin - 21:09

Haaaaan bienvenue à toooooi
Trop contente pink pink pink
Trop bon choix vraiment
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexander WellingtonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 25/05/2017
Pages lues : 54
Crédits : Avatar : Shiya ; Gifs : Tumblr
Avatar : Ryan Gosling
Pseudo : Trucpau
Âge : 32 ans - 13 mars 1985
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Wesley Mccoy-Coleman   Mer 14 Juin - 17:00

Re-bienvenue alors

Courage pour ta fiche et n'hésite pas si besoin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
Dawn WheelerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/06/2017
Pages lues : 50
Crédits : tag.
Avatar : emma watson
Pseudo : maïe
Âge : 27 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Wesley Mccoy-Coleman   Jeu 15 Juin - 14:36

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Wesley Mccoy-Coleman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wesley Mccoy-Coleman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Serpo Coleman [avatar à changer]
» (M) PAUL WESLEY → BREATHE AGAIN.
» Wesley Rivers
» Madeleine Barbara Force || Feat: Zendaya Coleman [Achevé]
» Hank McCoy • Institut [ LIBRE ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: