AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Diego SallingGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/07/2017
Pages lues : 78
Crédits : Dreamy
Avatar : Harry Shum Jr
Pseudo : Nocta''
Âge : 35 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.   Lun 31 Juil - 14:06

Bordel de… wow… il ne s’était pas attendu à une phrase aussi philosophique de bon matin. Il était bien trop tôt pour ce genre de choses, même pour lui qui ne pouvait cependant qu’être d’accord concernant le fait que les richesses financières n’étaient parfois rien si l’on n’avait pas l’amour. Il espérait être digne d’une telle remarque, l’amour étant une chose qu’il ne pratiquait pas souvent d’un point de vue sentimental, ni même physique d’ailleurs. Il croyait en l’amour bien entendu, il espérait le trouver un jour, mais l’insistance de ses proches pour qu’il trouve quelqu’un le forçait à prendre son temps. Autant manger du coup, au moins ils n’allaient pas dévier sur des sujets comme l’amour, cela valait mieux car à vue de nez, Diego était certain qu’aucun d’eux ne voulait se lancer sur ce terrain dans l’immédiat.

« Tu ne tomberas pas sur des travers aussi immonde que l’abus d’une personne. Je ne me fais pas de soucis… et je te le dis, si tu avais été trop chiant, j’aurais verrouillé ma chambre tout simplement. Ou je l’aurai bloqué avec une chaise. » il était un grand garçon après tout, ce n’est pas comme si ce gamin allait lui faire peur, au contraire… il l’amusait surtout à lui dire de faire attention, un peu comme si son bien-être inquiétait assez Luis pour qu’il se sente concerné. « Je fais attention ne t’en fais pas. Si j’ai réussi à survivre jusque-là sans m’attirer trop de problème, je devrais réussir à continuer sur cette lancée. »

Et au pire, il aviserait le moment venu. Il espérait juste ne pas se faire casser la figure. Son visage était trop précieux dans son boulot pour se retrouvait défiguré… quoi que, une cote cassée serait pénible aussi. Allez bouger avec une douleur lancinante dans le corps. Alors ils revenaient à l’alcool et Diego soupirait. Il aurait dû se douter qu’on allait lui demander, en quelque sorte, de se mêler de ses affaires. Après tout, qui était-il pour oser prétendre vouloir aider Luis ? Il n’était qu’un type qui le ramenait de temps en temps, pour qu’il ne termine pas seul dans la nuit et le froid.

« C’est vrai… je n’ai pas de morale à te faire, excuse-moi. » soufflait Diego, gêné en quelque sorte mais il n’allait pas abandonner pour autant. D’aucun dirait d’ailleurs que cette lueur dans son regard n’annonçait rien de bon. « Je n’ai jamais vécu comme toi et je ne serais sans doute pas en mesure de comprendre sans expérimenter la chose. Bon… je n’ai pas le choix, je vais devoir me glisser dans ta peau pour mieux te cerner, monsieur mystérieux. »

Hum ? Il était juste un petit joueur pour le coup. Oh il était tout à fait capable de le faire. Il pouvait aller loin pour venir en aide à quelqu’un, mais cet extrême serait réellement une grande première.
Revenir en haut Aller en bas
https://maewantumbling.tumblr.com/
avatar
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 01/05/2017
Pages lues : 136
Crédits : Llyria
Avatar : Matthew Daddario
Pseudo : Lydia
Âge : 29 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.   Lun 31 Juil - 16:10

Au final, je me régale avec ce petit déjeuné. C’est tellement bon, je ne saurais dire autrement. Je n’ai pas la chance d’en avoir un tous les jours. Que quoi… Depuis que je viens ici c’est un peu le cas. Mais il ne faut jamais abusé des bonnes choses comme on dit. Les choses prennent fin un jour. J’écoute tes mots attentivement. J’espère que tu as raison. Mais en même temps, je ne vois pas pourquoi j’irai faire un viol. Ce serait quand même dingue. Je ne veux pas faire du mal aux autres. Je sais bien trop ce qu’est souffrir dans la vie. Mais quand tu me parles de chambre, ça me revient quand même… Je ne suis pas sorti de la même chambre que d’habitude. Je regarde vers le couloir quelques minutes, puis repose le regard sur toi. « - On a dormis ensemble non ? » C’est une réelle question, je veux être certain que je ne divague pas. Dans ce cas, fermé ta porte n’aurait servi à rien du tout, si j’avais réellement insisté. Mais je me garde bien de le dire, ça n’a aucune importance. J’ai surtout dans la tête, le fait que j’ai dormis avec l’homme qui me sauve toute les nuits mais visiblement, il ne s’est rien passé de sexuelle entre nous. « - Ouais, si tu le dis. » Je hausse finalement les épaules. Si tu as envie de poursuivre tes activités de bon samaritain, grand bien te fasse. Je ne vais pas plus insisté que ça, je sens bien que ça ne servirait à rien du tout. Nous avons plus qu’à avoir l’espoir que ça se passe toujours bien pour toi. De mon côté, je ne ferai rien qui soit déplacé ou criminel donc c’est déjà quelque chose de positif dans nos vies. Nous avons visiblement un problème tous les deux. Tu es trop gentil et j’aime trop l’alcool. On fait visiblement bien la paire au final. On peut s’attirer des ennuis assez facilement et n’importe comment. Heureusement que nous ne sommes pas riches, il y aurait d’autant plus de profiteur autour de nous. D’ailleurs, tu continues sur la lancée avec l’alcool. Je ne sais pas si je t’ai vexé ou non avec mes mots. De mon point de vue, je dirai que non, mais je ne suis pas bon juge par rapport aux comportements des gens. On va dire que c’est agaçant, d’avoir quelqu’un qui me contredit sans cesse. Tu as certainement plus raison que moi, mais je n’ai pas envie de l’admettre. C’est surtout ça le souci dans l’histoire. « - Bonne chance dans ce cas. » Dis-je en secouant doucement la tête. Il en faut du courage pour se mettre à ma place. « - Je te donnerai ma vie volontiers si je le pouvais tu peux me croire. » Ajoutais-je toujours autant pessimiste. Non mais si je pouvais échanger ma vie comme celle de quelqu’un d’autre, je ne dis pas non. Même s’il y a des inconvénients à ça. Quoi que… Serais-je aussi cruelle ? Non quand même pas. Je termine de manger. Je ne suis jamais très loquace quand je n’ai pas bu. Bien au contraire, je suis plus renfermé sur moi-même. C’est sans doute pour ça que je ne dis rien de plus. Mais je t’observe quand même un peu. C’est vrai que… Tu me donnes envie de te faire confiance. De ne plus être autant sur la défensive. Mais après… C’est trop de question. Franchement, ce n’est pas vraiment le bon moment pour se faire un mal de crâne en plus. Je pose tous correctement dans l’assiette que j’ai utilisée. « - Je vais me doucher. Enfin… Si tu me l’autorise. Laisse la table, je rangerai quand je reviendrai. C’est la moindre des choses. Je ne t’ennuierai plus très longtemps. » Dis-je en me levant de table. Je prends déjà le temps d’aller prendre mon bas de la vieille, histoire d’avoir quelques choses sur le dos le temps de retourner à mon appartement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diego SallingGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/07/2017
Pages lues : 78
Crédits : Dreamy
Avatar : Harry Shum Jr
Pseudo : Nocta''
Âge : 35 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.   Lun 31 Juil - 18:29

Les discussions du matin pouvaient rapidement devenir bizarres quand même, surtout pour deux personnes qui ont l’habitude de vivre seules en réalité. Il avait déjà remarqué ce petit ‘malaise’ dans des cas similaires, pas toujours avec Luis mais avec le même résultat. Par contre, personne n’avait encore eut l’occasion de lui demander confirmation du fait qu’ils avaient ou non dormis ensemble et pour le coup, Diego ne put retenir un rire franc, celui-même qu’il retenait depuis qu’il se demandait quand la question allait arriver dans la conversation.

« Oui, tu n’avais pas l’air d’avoir envie de dormir seul, alors quand tu m’as donné ta parole de rester, et je te cites : ‘pur et chaste’ j’ai accepté de passer la nuit avec toi. »

Jamais il n’allait oublier cette conversation fort distrayante à son goût, ni le fait qu’il avait apprécié dormir avec Luis en particulier. Après tout, il aurait très bien pût s’en réjouir aussi avec une autre personne, cela ne voulait strictement rien dire… c’était comme dormir avec une personne sur qui on veillait… et on pouvait veiller sur plein de gens sans avoir une envie irrépressible de passer par la case ‘tout nu’ avec eux. Non, tout cela était normal et en tout bien tout honneur. De toute manière, il avait intérêt à n’avoir que ce code de conduite en tête pour s’occuper de Luis et ses démons… surtout en n’en connaissant pas le quart.

« Je vais avoir plus besoin de courage que de chance je crois. Si j’en crois ce que je peux voir, tu ne t’ouvriras pas facilement, et comme je ne compte pas te forcer, ce sera forcément un pas à la fois… peut-être même seulement à la condition que je m’ouvre en premier. »

Il connaissait le principe aussi en quelque sorte, et rajoutait sur un ton plus calme, pour montrer qu’il n’avait aucun grief envers l’autre jeune homme. « J’échangerai bien avec toi, mais je devrais t’apprendre à danser avant, et même si je serais curieux de voir ça, je doute que tu puisses te faire passer pour moi au boulot. »

Des années de pratique quand même. On ne pouvait s’improviser danseur aussi facilement. Puis plaisanter comme ça pourrait toujours détendre un peu la situation entre eux… enfin, ça et engloutir encore un mélange assez conséquent d’oeuf, de bacon et… ah oui, c’était bien du fromage. Il entendait déjà sa conscience mourir dans un coin en voyant les mélanges qu’il était capable de faire. Ne relevant la tête qu’en entendant… sérieux… Luis venait de lui demander s’il pouvait se doucher ? Gosh… il n’allait jamais s’y faire… comme s’il allait lui dire de rester comme ça et d’attendre d’être de retour chez lui…

« Fais comme chez toi. Et si tu as besoin, il doit y avoir des vêtements propres pour toi dans la chambre que tu utilises normalement.Et ne chipote pas, si je te dis que tu peux, pas besoin de te sentir gêné d’accord ? Tu ne m’embêtes pas du tout, ça me fait de la compagnie. »

Par contre, il ne pouvait le laisser nettoyer toute la table de déjeuner ensuite. Pas tout, alors que lui-même avait mangé et Diego nettoyait quand même ce qu’il avait lui-même utilisé, rangeant le reste au frais pour ne vraiment laisser que ce qui concernait Luis. C’était normal pour lui que chacun s’occupe de sa part dans un appartement, que ce soit en visiteur ou réel habitant à plein temps.
Revenir en haut Aller en bas
https://maewantumbling.tumblr.com/
avatar
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 01/05/2017
Pages lues : 136
Crédits : Llyria
Avatar : Matthew Daddario
Pseudo : Lydia
Âge : 29 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.   Lun 31 Juil - 19:04

Oui, je m’en doutais un peu. Enfin, c’était assez évident que nous avions dormis ensemble, au vu d’où je suis sorti. Bien que d’autres scénarios auraient étés possibles également. En effet, j’aurai pu sans aucun doute, me rendre dans ta chambre et donc ne pas te laisser le choix de prendre l’autre. Enfin soit, ça n’est pas ça qui s’est réellement passé. Une nuit à deux contre une promesse. Ne rien faire ensemble. Après avoir réfléchit à tout ça, je me rends compte d’une chose. Et on va dire que ça ne me met pas si à l’aise que ça au final. Ca me renvoie automatiquement à l’image que je peux avoir de moi, qui n’a rien de positif. « - Ouais, j’ai bien compris que je ne suis pas attirant à tes yeux. Je pense que tu me l’as assez fait comprendre depuis ce matin. N’ai pas peur, je ne te ferais pas voir des horreurs. » Dis-je finalement en fronçant les sourcils. Non parce que au final c’est un peu ça. Maintenant, je comprends que tu n’aies pas envie de faire des choses avec moi. Puisqu’il n’y a rien entre nous mais quand même. Se faire jeter ça n’a rien de très plaisant non plus. « - Peut-être, je n’en sais rien. Je n’ai juste pas confiance en les autres. Je n’ai pas tant d’ami. J’en ai deux réellement. Et j’ai également difficile avec eux. J’essaie d’être normal, mais je ne suis pas normal. Ce n’est pas une nouveauté. » Et j’en parle comme si c’était une évidence. Mon père me disait sans cesse que c’était marqué sur mon visage. Et que c’était pour ça que les autres ne devaient pas me voir. Je serais bien trop une honte pour lui. Quelle erreur de se promener en ma présence dans les lieux publics. Je serre la mâchoire rien qu’en y pensant. Ce n’est cependant pas le bon moment pour se remémorer le passé. Je t’écoute et m’imagine à ta place, sur la scène entrain de danser. Je souris légèrement, un peu plus intérieurement, que ça serait ridicule quand même. « - Tu as raison. Ce ne serait pas une grande réussite. Tu es doué pour ça. Je ne serais jamais capable de faire ce que tu fais. C’est peine perdue. » Et puis, me mettre à me déshabiller devant des gens… C’est loin d’être quelque chose que j’oserai faire. Peut-être que c’est mieux que nous soyons chacun à notre place finalement.

Je suis déjà dans la chambre quand j’entends ta réponse par rapport à la douche. Je ne doutais pas que tu dirais oui. Enfin, de toute façon, tes réponses sont toujours négatives. Et peu importe ce que tu peux dire, je me sens quand même gêné d’être dans une situation comme celle-ci. Prenant de quoi me changer, puisque tu m’as dit pouvoir prendre des vêtements, je me rends finalement dans la salle de bains. Je pose mes affaires sur le côté avant de faire couler l’eau. Finalement, j’entre très vite sous l’eau. Je prends quelques minutes, prenant vraiment le temps. Au moins l’odeur d’alcool ne sera plus présente sur moi. Je serais sans doute beaucoup plus présentable. Je ressors un peu après, me dépêchant de m’essuyer pour m’habiller. Je coiffe assez vite mes cheveux, je n’ai pas grand-chose à faire avec ceux-ci. Je sors finalement de la salle de bains, avançant pour rejoindre la pièce dans laquelle nous étions un peu plus tôt. Je secoue la tête en voyant la table presque vidée. Je débarrasse finalement la table de ce qui reste. Je pose tout sur le côté, ne laissant pas de désordre. Je regarde ensuite autour de moi. « - Voilà. Je pense que c’est bon. » Dis-je en essuyant mes mains. Je regarde rapidement en direction de l’heure. Je passe la main sur mon bras. Je ne sais pas pourquoi je me retrouve à être mal à l’aise. Mais bon, c’est sans doute assez habituel pour que je ne m’en tracasse plus réellement. « - Merci. De m’avoir aidé hier soir. Je vais te laisser. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diego SallingGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/07/2017
Pages lues : 78
Crédits : Dreamy
Avatar : Harry Shum Jr
Pseudo : Nocta''
Âge : 35 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.   Lun 31 Juil - 20:14

Hum ? À quel moment avait-il fait sentir qu’il n’avait aucune attirance envers Luis ? Non parce que franchement, il devait bien y avoir quelqu’un chose quand même pour le ramener tout le temps. Il n’aurait pas pris la peine de le ramener chez lui plus d’une fois. Bien des clients étaient ivres le soir, et il ne les ramenait pas tous. En fait, il s’en fichait même comme de la dernière pluie et certains le dégouttait profondément. Alors en entendant Luis, son regard se voilait peut-être légèrement et c’est avec une pointe d’agacement qu’il répondait :

« Je n’ai jamais dit que tu ne m’attirais pas. Et ayant vu des gens vraiment répugnant, je peux te dire que tu es très loin de ma définition du type immonde, souvent nommé Roger, 75 ans et un peu touche la nouille des autres à ses heures. » puis il inspirait profondément pour se calmer, pour ne rien dire de regrettable et calmer les choses. « Tu ne te vois pas à travers mon regard, juste le tien qui est tout sauf juste. Alors ne me prête pas de propos que je ne tiendrais jamais, et met toi dans la tête que tu as un autre ami ici… et si tu n’es pas normal, je vais t’apprendre une chose : je trouve les personnes normales très ennuyeuses. »

Rentrer dans un carquant crée par la société ? Hors de question, et la seule chose l’empêchant de pousser plus loin son caractère non-conforme était qu’il risquerait d’atteindre à la pudeur des autres. Heureusement que la danse était venu alléger les choses et Diego osait un sourire… franchement, lui se régalerait s’il voyait Luis le faire… oula… son esprit devenait un peu trop dépravé de si bon matin, il fallait vraiment qu’il pense à arrêter le café. Vraiment, il ne tournait pas rond, plutôt carré en fait. Et ses conneries aussi. Heureusement, il avait le temps de penser tranquillement ensuite, ne relevant la tête de ses lectures qu’en entendant Luis revenir de sa douche, l’observant faire sa vaisselle avant de secouer la tête, et se sentir un peu dépité en entendant que l’autre homme voulait déjà s’en aller. Super, il rend service et on le laisse aussitôt… il pourrait presque se sentir vexé s’il n’avait pas l’habitude que ce soit comme ça dès qu’il aidait.

« Tu n’es pas obligé de partir tu sais ? Je n’ai rien à faire jusqu’à ce que je doives prendre mon service, donc ce n’est pas comme si tu allais me déranger. Plutôt que d’être seul comme un con, chacun de son côté, on pourrait plutôt être deux cons, et trouver un moyen de s’occuper. »
Revenir en haut Aller en bas
https://maewantumbling.tumblr.com/
avatar
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 01/05/2017
Pages lues : 136
Crédits : Llyria
Avatar : Matthew Daddario
Pseudo : Lydia
Âge : 29 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.   Lun 31 Juil - 20:57

J’ai bien entendu tes mots. Mais je n’ai pas pris le temps d’y répondre. Prendre une douche devait soudainement prioritaire sur cette discussion. Je ne sais pas spécialement ce que je dois en penser de tout ça. Sans doute que c’est moi qui me voit mal dans le regard des gens tout comme au travers de mon regard. Je n’en sais trop rien. Je me suis toujours vu ainsi. Alors pour ce que ça change de toute façon. J’ai eu le temps d’y réfléchir pendant les minutes qui se sont écoulées entre ces mots et la douche que j’ai pu prendre. Je n’ai toujours rien trouvé à répondre finalement. Autant que ça reste en suspend. Autrement, ça risque de duré longtemps. Car encore une fois, je suis bornée. J’ai les idées bien présentes en moi donc bon. Même si on me dit que je suis beau, si je n’ai pas d’alcool dans le sang, il en faudra beaucoup pour que je puisse y croire. Maintenant que je suis prêt, que tout est en ordre dans l’appartement qui n’est pas le miens, je peux partir. Je ne bosse pas aujourd’hui, mais bon, je ne vais pas non plus me taper l’incruste non plus. C’est comme ça que je vois les choses. Je ne suis qu’un intrus ici. Bien que tu m’ais dit que la chambre est la mienne et toutes sortes de choses ensemble. Seulement, tu ne me laisses pas partir. Enfin si, mais je crois comprendre que tu aimerais que je reste avec toi. Est-ce que tu serais maso ? Je ne sais pas, je commence à croire que tu as vraiment un sérieux problème pour avoir envie de ma présence avec toi. Je ne sais pas trop de mon côté. Est-ce que je reste ici au lieu d’aller m’enfermer dans mon petit studio ? « - Ok… Admettons que je reste. Je peux rester oui… » Dis-je dans un premier temps. Ca ne me dérange pas plus que ça. Même si je ne te connais pas plus que ce que j’en n’ai su durant les heures que j’ai passé entre le club et l’appartement. Je ne suis pas d’agréable compagnie par contre. Mais je pense que tu le sais déjà. Je regarde autour de moi, regagnant la place que j’ai prise lorsque nous avons pris le petit déjeuné. « - Mais… J’ai besoin de… Il me faut un verre quoi. » Je ne me sens pas capable de faire quoi que ce soit, si je n’ai pas d’alcool dans le sang. Le manque est déjà bien présent. Et je sais que si j’étais sortis d’ici, je serai directement partit me prendre quelques choses. Je ne peux quand même pas rester sans rien jusqu’à ton service. Ce n’est vraiment pas possible. Je vais devenir complètement dingue. « - Et à quoi tu penses ? Enfin pour nous occuper je veux dire. Qu’est-ce que tu comptes faire ? Tu n’avais rien de prévu aujourd’hui ? Peut-être que tu as envie de te préparer ? Qu’est-ce que tu fais quand tu es seul habituellement ? » En plus je perturbe sans doute ta journée. Est-ce que tu as l’habitude d’avoir quelqu’un chez toi comme ça ? Je regarde le sol un moment, puis remonte le regard sur toi. J’attends tes réponses maintenant. Je me demande s’il se prépare pour le soir, mentalement, physiquement. Enfin je n’en sais rien. Je ne sais pas trop ce que fait un danseur du soir quand il est chez-lui la journée. Généralement, j’imagine qu’ils dorment, mais ça n’est visiblement pas le cas. Diego est bien réveillé devant moi. Il me semble en forme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diego SallingGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/07/2017
Pages lues : 78
Crédits : Dreamy
Avatar : Harry Shum Jr
Pseudo : Nocta''
Âge : 35 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.   Lun 31 Juil - 21:48

Il allait devoir trouver quoi porter pour ce soir, réfléchir au repas aussi… rien de lourd, pour pouvoir bosser tranquillement… bref, ses journées étaient normalement ennuyeuses à souhait et en dehors d’une petite heure où il allait s’échauffer un peu pour pouvoir être apte en arrivant au club, il n’y avait réellement rien à faire dans son appartement. Quelque chose qui pouvait rebuter quand on voulait s’amuser. Ravi d’entendre que Luis voulait bien envisager de rester, Diego masquait son sourire malgré tout, histoire de ne pas avoir l’air d’un conspirateur ravi de son coup, surtout qu’il soupirait la seconde suivant en entendant parler d’alcool. Il aurait dû s’en douter… en même temps, si Luis était déjà en état de manque dès le matin, et s’il ne voulait pas le voir partir dans un bar, il avait tout intérêt à ne pas le priver tout de suite. Plus tard il essaierait, mais pas maintenant. Ce n’était que le début de son plan pour le faire changer d’avis… ou en tout cas, pour trouver un autre moyen de se détendre.

« J’ai ce qu’il te faut ne t’en fais pas. Je ne suis pas non plus un anti alcool… en fait, j’ai même ma petite réserve personnelle. » pour le prouver, Diego sortait un verre qu’il remplissait du meilleur whisky qu’il avait eut l’occasion de trouver, une bonne bouteille qu’on lui avait offerte, et s’en servait un aussi au passage. Un verre, ça ne pouvait pas lui faire de mal, et si Luis voulait boire, il prenait le même nombre de verres que lui pour qu’il ne consomme pas seul… pourvu que ça ne veuille pas dire qu’il allait se retrouvé torché ce soir en allant travailler, autrement dieux seul sait comment ça se passerait pour lui, même en tenant un peu l’alcool. « Généralement, j’occupe mes journées un peu à la manière d’un adolescent attardé. Genre jeux vidéos et tout… il n’y a que vers 17h que je commence vraiment à me préparer pour le travail, histoire d’avoir déjà les muscles chauds, et n’avoir qu’à me préparer plus rapidement au club. »

Gain de temps et surtout, il pouvait rester plus tard chez lui dans ce cas. Autrement, il devrait arriver une heure en avance au boulot, et cette idée ne le séduisait pas le moins du monde. Ceux qui arrivaient en premier se retrouvait souvent avec quelques corvées de plus à faire avant le début du service, même s’il était un bon employé, il se refusait à en faire plus que ce qui était écrit dans son contrat.

« Mais avant ça, je dois juste aller me laver. J’en ai bien besoin aussi... »

Non parce que il en avait besoin quand même. Il n’en avait pas prise ce matin et après avoir bu son verre, Diego filait lui aussi histoire de se laver et surtout d’enfiler des vêtements propres. Le peignoir, ça allait deux minutes, pas plus. Ainsi, il revenait avec l’une de ses chemises habituelles, le pantalon toujours aussi à l’étroit pour le commun des mortels sauf pour lui. Bien plus réveillé aussi en fait.

« Après si tu as une autre idée, mais tu louperas une occasion de me voir devenir un gros débile mental… et de voir les voisins nous regarder bizarrement quand on se décidera enfin à sortir. »
Revenir en haut Aller en bas
https://maewantumbling.tumblr.com/
avatar
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 01/05/2017
Pages lues : 136
Crédits : Llyria
Avatar : Matthew Daddario
Pseudo : Lydia
Âge : 29 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.   Mar 1 Aoû - 12:36

Je crois que je me fais pitié à moi-même en ce moment. Entrain de réclamer de l’alcool comme un drogué réclamerait sa dose. De bon matin en plus. Je ne peux plus m’en passer. Qu’est-ce que je serai capable de faire si on ne me donnait pas ce que je veux maintenant ? Si je n’avais pas les moyens de m’offrir un verre ? Est-ce que comme certain je viendrais à voler ? Peut-être même que je finirai par être emprisonné auprès des plus gros tueurs de ce pays. Je ne pense pas avoir ma place là-bas. Je ne suis pas encore à ce stade, mais je me demande si je ne m’y rends pas un peu plus chaque jour. Tu accèdes à ma demande. J’en suis un peu surpris quand même. Je pensais que j’aurais droit à un sermon encore une fois. L’alcool c’est mal, on peut s’en passer… Il faut trouver un autre moyen… Mais non, finalement tu me sers un verre et de Whisky en plus. Tu t’en prends un aussi, ce qui me fait hausser un sourcil. Je ne m’attendais pas à ce que tu accompagnes ma beuverie. « - Tu bois ? » Demandais-je finalement en fixant ton verre quelques secondes. Puis j’attrape mon verre sans attendre, le gardant dans la main. Je fixe le liquide quelques secondes. Je soupire légèrement, avant de finalement boire le verre. Je suis presque soulagé d’avoir ce breuvage. En tout cas, mon corps l’est certainement, peut-être pas mon cerveau ni mon foie mais eux, on s’en moque un peu au final.

« - Mh. » Répondis-je simplement lorsque tu me présentes ta journée type. Je ne te voyais pas geek, mais au final, je me trompe. On se trompe toujours sur les gens la première fois. Tu es sans doute différent par rapport à ce que j’ai pu imaginer de toi. Tu ne dors pas toute la journée, tu ne passes pas le temps dans la boutique, tu ne passes pas le temps à penser à ton apparence. Et tu n’as pas l’air de suivre un régime strict non plus. A moins que ça soit le cas et que je n’ai pas vu la différence ? Quoi qu’il en soit, je te laisse aller te laver. Tu fais ce que tu veux, tu es quand même chez-toi. J’attends juste que tu sois dans la salle de bains pour pouvoir reprendre un verre. Je ne perds pas de temps pour le boire. Je repose le tout à sa place ensuite. Peut-être que ça suffira avant un moment. Je vais pouvoir m’en passer durant quelques heures ? On verra bien de toute façon. Je me lève de la chaise tranquillement, marchant pour aller jusqu’au canapé. Je me pose dedans, m’allongeant un petit peu. Je pense un peu à toi. J’essaie de me souvenir un peu mieux des moments que nous avons pu passer ensemble alors que je n’étais pas dans mon état normal. Je ne me souviens pas réellement en fait. C’est bête… Au final, quel souvenir j’ai de toi ? Si ce n’est les petits déjeunés. Et le début de soirée, quand j’arrive au club et que je ne suis pas encore totalement ivre. Je me demande comment tu fais pour travailler là, et être sans arrêt sous les regards des gens. Je sors de mes pensées quand tu reviens finalement dans le salon. Je me redresse en même temps pour m’asseoir et avoir une posture un peu plus normale. Je lève les yeux vers toi. « - Non. Nous pouvons jouer aux jeux vidéo ça ne me gêne pas. Ils jouent tous le temps à la base en attendant un appel… Je regarde beaucoup mais je ne joue pas forcément. Sans doute que je ne suis pas doué pour ça. Mais je veux bien apprendre. » Dis-je en haussant les épaules. Puis l’extérieur, ce n’est pas ce que j’apprécie le plus, donc ça ne me gêne pas que nous restions dans l’appartement. C’est beaucoup plus pratique. « - Tu me montres ? » Je regarde vers la télévision finalement. Je préfère te laisser faire. Tu as plus l’habitude que moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Diego SallingGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/07/2017
Pages lues : 78
Crédits : Dreamy
Avatar : Harry Shum Jr
Pseudo : Nocta''
Âge : 35 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.   Mar 1 Aoû - 17:56

Ce n’était pas sage d’autoriser Luis à boire aussi tôt de bon matin, mais Diego avait le fol espoir d’ainsi s’assurer qu’il ne prenne pas plus d’alcool que de raison d’ici à ce soir, et même si cela n’entrait pas dans ses habitudes – loin de là même – le plus âgé s’en prenait un aussi, esquissant l’ombre d’un sourire en entendant cette question sur le fait que lui aussi se soit servi un petit quelque chose. « Je te l’ai dis, je vais tenter de me mettre dans ta peau, donc si pour comprendre ton besoin de boire je dois prendre chaque fois un verre en même temps que toi, je le ferais. » bon, il allait sans doute se retrouver dans un sale état avant la fin de sa petite expérience mais bon… seule différence, il allait le boire plus lentement. Tout avaler d’un coup risquait juste de lui embrouiller l’esprit rapidement et le griller le gosier.

Par contre, il ne savait que penser du petit ‘mh’ concernant sa journée type. Bon, il ne faisait pas ça tout le temps en réalité, surtout quand il avait envie de se détendre… autrement, il pouvait être bien plus barbant, seulement, il ne voulait pas que Luis le trouve ennuyeux et clairement… après l’avoir vu jouer aux jeux vidéos, il n’allait pas penser cela du tout. Non, il allait le prendre pour un malade mental et comprendre que pour certains, il n’était pas nécessaire de boire pour faire des choses totalement stupides. En fait, peut-être qu’il allait carrément faire fuir le pauvre bougre… le temps de la douche lui permettait déjà d’y penser plus calmement, sans avoir peur que son silence soit pris pour un jugement envers Luis alors qu’il pourrait simplement réfléchir longtemps. Un instant, Diego cherchait où pouvait se retrouver son invité quand il revenait, avant de le repérer sur le canapé et venir s’installer. Heureusement, il laissait toujours les manettes sur sa table basse – par flemme d’aller les ranger à chaque fois et devoir les ressortir au besoin – bien que dans une boîte en bois assez ouvragée, pour ne pas faire salon d’ado attardé. Heureusement, même en étant souvent seule, les deux fonctionnaient parfaitement et il avait bien envie de tenter un truc. D’aucun dirait qu’il affichait un sourire comploteur, dont il fallait se méfier, mais c’est fièrement que Diego agitait sous le nez de Luis… Just Dance. Quoi ? Il ne passait pas son temps à provoquer les poulets diaboliques dans Zelda, surtout parce qu’au bout de la dixième fois à se faire défoncer par de la volaille, on l’avait un peu en travers de la gorge.

« Je vais t’apprendre avec quelque chose de simple pour commencer. Tout ce que tu as à faire, c’est prendre les commandes et imiter ce que tu verras à l’écran. Oh et… ne prend pas ça au sérieux, tu verras que je suis loin de me concentrer quand je joue. »

Mais un exemple valait mieux que toute les discussions du monde… et dans la liste des titres soudain présents à l’écran, Diego choisissait une musique de L’étrange Noël de Mister Jack, les deux sangles bien autours de ses poignets après avoir choisi le personnage de la citrouille pour cette partie.

« Je t’ai sélectionner le vampire. C’est lui que tu dois suivre. Prend toute la place que tu veux, et ne t’en fais pas, rien ne casse dans l’appart’ donc tu peux y aller à fond. »

Lui ne se privait pas en tout cas, chantant comme un débile cette chanson qu’il connaissait par cœur. Il adorait les Burton… pas de sa faute.
Revenir en haut Aller en bas
https://maewantumbling.tumblr.com/
avatar
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 01/05/2017
Pages lues : 136
Crédits : Llyria
Avatar : Matthew Daddario
Pseudo : Lydia
Âge : 29 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.   Mer 2 Aoû - 12:10

« - Tu es sérieux ? » Je hausse un sourcil suite à ce que tu venais de me dire. Je ne pensais pas que tu prendrais tout ça à la lettre. Enfin, je pensais juste que c’était des paroles comme ça. Que se mettre à ma place ne signifiais pas faire comme ça. Je ne peux pas me permettre de te mettre dans un état d’ivresse non plus. Enfin, je me sentirai mal pour toi. Si jamais il t’arrivait quelques choses pas ma faute. Je ne crois pas que tu ais tant l’habitude de boire que moi. Et si j’arrive à aller jusqu’à la limite du coma, je pense que si tu m’imites… Je soupire finalement, me rendant compte que je vais devoir faire un gros effort et ne pas toucher à l’alcool aussi souvent que je le fais habituellement. Tu me mets dans un sacré pétrin avec ton idée. Je ne sais pas si je suis capable de tenir le coup. J’essaierai. Peut-être que je me retrouverais mal finalement, mais tant pis. Il est préférable de faire ainsi. Je suis quand même pompier à la base. La sécurité des gens est dans mes mains la plupart du temps, quand je suis en intervention. Et je dois aussi veiller sur ta sécurité par conséquent. Il est hors de question que tu finisses ivres. Du moins, pas dans ces circonstances. Je rumine tout ceci en moi un moment. Franchement, j’y pense. J’essaie d’avoir une stratégie dans la tête, pour pouvoir survivre à cette journée. Je me dis que ça ne sera pas si pénible que ça.

Puis je me concentre sur toi quand tu reviens enfin de ta douche. Puis quand tu me propose ton jeu. Just Dance… Je ne m’attendais pas du tout à ça comme jeux. Je ne sais pas, j’avais en tête… Un truc où on serait resté assis simplement. Ce qui est le cas pour la plupart des jeux finalement. Tu es quand même incroyable quand j’y pense. Surtout surprenant en fait. « - Tu as vraiment envie de me foutre la honte en fait… Bon, je ne vais pas prendre ça au sérieux dans ce cas. Je crois que c’est mieux. » Je ris légèrement avant de prendre les commandes. Je ne sais pas si je suis prêt pour ça. Mais je ne vais pas non plus refuser ça serait mal poli. Je suis quand même un peu gêner. Je n’ai pas l’habitude de ça. Je n’ai pas l’habitude de me montrer, de bouger. J’essaie toujours d’être le plus discret possible et ça fonctionne la plupart du temps. « - Le vampire… Pas mal. » J’aime plutôt bien les vampires généralement dans ce que je peux voir à la télévision. Ils sont presque tous beaux. Je me lève finalement, me tenant debout comme un imbécile regardant l’écran. Puis je tourne la tête vers toi, un sourcil hausser, observant tes gestes, t’écoutant changer en même temps. Je ne retiens pas mon rire. Tu m’impressionnes quand même. Je passe la main dans ma nuque doucement. Il va falloir que je me lâche. Je vais avoir l’air complètement ridicule je le sais déjà. Je respire doucement avant de finalement me mettre à jouer. Enfin danser… Les deux quoi. Je suis ce que tu m’as dit de faire, regardant en même temps l’écran. Je regarde que l’écran d’ailleurs. Essayant de m’imaginer seul. Car sinon, je serai probablement encore coincé. Ca en fait de l’exercice dès le matin. J’aime bien le sport, j’en fais pas mal quand je suis seul. Donc ça ne me dérange pas vraiment. Bien que ça reste encore une fois différent de mes habitudes ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
N°69 ▬ Comme une impression de déjà-vu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comme une impression de déjà vu - Freya & Graham & Logan
» "Comme une impression de déjà vu" - [Rose]
» Comme une impression de déjà vue [pv Nindaeï]
» J'ai comme l'impression d'être au milieu d'une chanson de Police ||Ewen||
» Comme une impression de déjà vus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Downtown :: home-
Sauter vers: