AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 723
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]   Jeu 3 Aoû - 12:30

Pour Joyce, le papa de Micah était un peu un idéal, un idéal qu'elle aurait voulu avoir à son tour, mais comme on dit toujours, on ne choisit pas sa famille. Effectivement puisque sa mère s'est barrée avec un autre homme sans plus jamais donné de nouvelles. Même en fouillant au plus profond de ses souvenirs, elle n'en avait aucun avec elle, seul, son père l'avait élevé comme il avait pu en lui donnant de l'amour pour deux, en essayant de remplacer celui de sa mère, et même si dans son enfance elle avait souvent rêvé que son père puisse trouver une autre femme, elle avait grandi sans modèle féminin auprès d'elle.

" - Vous n'êtes peut-être pas le père idéal parce que vous avez fait des erreurs, mais tout le monde en fait. Vous avez eu le courage de partir défendre votre pays, vous êtes marié et avez un enfant. Même si vous n'avez pas tout accompli dans votre vie, vous avez déjà fait beaucoup, et vous pouvez être fier de vous. Micah l'est et même si ça peut paraître bizarre, moi aussi.."

C'est vrai après tout, avec tout ce que son meilleur ami lui avait dit sur lui, elle s'était mise à rêver que cet homme pouvait être son père. Elle aurait aimé qu'il soit ainsi en tout cas, même si elle remerciait le sien pour lui avoir appris ce qu'elle sait aujourd'hui.

" - Je.. Merci.."

Joyce n'avait pas prévu d'annoncer au père de Micah qu'elle attendait un enfant mais au vu de son état actuel, elle avait été obligée de lui dire la vérité, pour ne pas qu'il s'inquiète plus que ça. C'est alors qu'il lui conseilla une alimentation basée sur ses fruits essentiellement ainsi que des plats froids.

" - Je peux vous poser une question ? Comment vous avez réagi quand elle vous a appris qu'elle était enceinte ?"

Dans les paroles de son interlocuteur, Joyce reconnaissait Tommy. Il avait totalement perdu pied aussi à tel point qu'il lui avait plus ou moins dit que cet enfant il n'en voulait pas. Malgré son amour déjà pour cet enfant, Joyce s'était alors contrainte de le tuer, jusqu'à ce que Tommy ne vienne la chercher à la clinique à la place de Micah.

" - Je veux bien une pomme alors s'il vous plait.."

Elle n'avait pas faim, mais il devait savoir de quoi il parlait, il avait beaucoup plus d'expérience qu'elle, alors elle l'écouta et appliqua ses conseils au mieux pour se sentir moins mal qu'elle ne l'était actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
West PalmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/07/2017
Pages lues : 52
Crédits : Lenvy
Avatar : James Marsden
Pseudo : Lenvy
Âge : 45
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]   Jeu 3 Aoû - 20:25

Joyce & West
Je découvre enfin ton visage.

Joyce, pour le peu que je pouvais connaitre, était une bonne personne. Je l'écoutais m'expliquer, que, malgré mes erreurs, on en faisait tous. Je fronça légèrement les sourcils, fier de moi ? Comment? Je n'allais clairement pas y réfléchir pour le moment, mais ce petit bout de femme me touchait, de par sa franchise et de son parler. Après même si cela avait eu le don de me rassurer quelque peu sans pour autant me rendre plus léger, après tout, même si mes convictions étaient toujours bonnes pour ce que j'avais pû donner au pays, elles n'étaient franchement pas les meilleures pour ma famille, j'aurais peut etre dû suivre mon père, continuer dans l'armée, dans un poste plus ou moins important, mais ne me forçant pas à partir de chez moi pour risquer ma vie. Je n'aurais clairement pas aimer ça, mais ça aurait pû être une des meilleures choses à faire pour tous.
Je souria à la future maman quand elle me remercia. C'était tout à fait normale de la féliciter, je ne pense pas que les hommes soient assez solides pour contenir une vie en eux pendant neuf mois. C'est pour cela que j'avais un profond respect pour toutes les mères, et que je considérais ma femme comme une princesse.

« De rien, c'est tout à fait normal.»

Je lui conseillais les fruits et les repas froids surtout quand elle n'avait pas faim, pour se forcer un peu, souvent l'odeur des aliments faisait que la plupart des femmes ne voulaient rien ingurgiter jusqu'a vraiment avoir de l'appétit, mais il ne fallait pas oublier qu'elles n'étaient plus seules, et c'était, pour moi, aux futurs papas de leur rappeler. Elle me posa la question, cette question qui me fit remonter bien des souvenirs. Je me mis à sourire, alors qu'ensuite, elle accepta de manger, de toute manière, je ne l'aurais pas laisser partir d'ici sans l'avoir vu manger -quitte a obliger Micah d'etre du même avis lorsqu'il arriverait-. Je me leva, allant dans la cuisine afin de trouver les pommes. J'en rinça deux, et pris un couteau si cette dernière préférait sans peau ou même en quartier. Je ramena le tout, les posant sur la table basse en face d'elle avant de me réinstaller.

« Quand Arielle me l'a annoncé, j'étais un gosse de dix-neuve années et elle n'avait que dix sept ans. J'avais demandé ma semaine, ratant un peu de ma formation militaire. J'avais pretexté quelque chose d'urgent, un problème de famille ou quelque chose du genre... Je suis arrivé chez elle et très rapidement elle m'a dit vouloir faire le point. Car elle était enceinte. Ca a été... Très vite. Dans ma tête, j'étais terrorisé. A vrai dire, je ne voulais pas d'enfant. Enfin, aussi jeune, et surtout, je n'avais pas énormément de ressources. Mais pour ne pas l'effrayer, lui faire savoir que je doutais, j'ai juste souris.»

Oui. Je n'avais pas été parfait non plus de ce côté. Et je crois que Joyce est la première à le savoir. Oui. J'espérais ne pas lui faire peur, après tout, j'étais jeune, encore quelque peu con mais fou amoureux.

« J'ai juste souris, pour ne pas qu'elle craigne que ce soit quelque chose de mal. Car finalement, nous l'avons fait à deux. Et malgré notre jeunesse, je pensais qu'on pourrait malgré tout gérer ça. Donc j'ai mis mes doutes de côtés à ce moment, et je lui ai demandé si c'était vrai, qu'on allait avoir un bébé. Elle était paniquée la pauvre. Alors quand elle m'a vu ainsi, elle m'a imitée, accrochant un délicieux sourire à ses lèvres. Et je me suis dis que ce que j'avais fais n'était aucunement une erreur. Et que nous allions assumer tout ça. Et Micah est finalement né à terme, et on avait pu prendre un ans de plus, ce qui aida grandement.»

Arielle était majeure lorsqu'elle avait accouché, évitant un regard de travers de pas mal de gens, personnellement je m'en foutais royalement mais bon.

« Finalement, mon fils et ma femme sont mes trésors, la plus belle chose que je puisse avoir dans ce monde. Alors je ne regrette absolument pas ma réaction ce jour là.»

Peut etre que l'ami de Joyce n'était pas encore au courant? C'était une hypothèse dû a sa question. Je ne savais pas du tout, mais j'espérais que mon récit puisse l'aider. Mais je savais que tous les hommes ne réagissaient pas pareils... J'en avais vu des collègues qui, alors que mon fils avait déjà dix ans, étaient effrayé de devenir papa, essayait de faire avorter leur petite amie.

« Pourquoi donc cette question ? Meme si j'espere que ça a pu t'aider d'une quelconque manière.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 723
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]   Ven 4 Aoû - 15:05

Joyce ne savait pas vraiment expliquer le pourquoi du comment, tout ce qu'elle savait c'est que cet homme, de part son physique et son vécu l'intimidait, elle se sentait minuscule à ses côtés, tant à cause de son âge que de part son métier de simple secrétaire. Tous les jours il avait risqué sa vie pour en sauver d'autres, et c'était vraiment quelque chose d'admirable. Même si cet homme ne se considérait pas comme tel, aux yeux de la blonde, il était un héros. Après il est vrai qu'il est souvent dur de mener tout ses objectifs à terme sur tous les fronts. Il avait réussi dans son métier mais sa famille en avait sans doute pâti, et pourtant aujourd'hui, il était père de famille. Est-ce que Joyce pouvait rêver mieux ? Non sans doute pas.

Après lui avoir proposé une pomme ainsi que conseiller de manger des plats qui en dégageait pas vraiment d'odeur, il se rendit dans la cuisine afin de nettoyer deux fruits avant de les ramener sur la table basse ainsi qu'un couteau. Plutôt hésitante au début, la jeune femme mit plusieurs minutes avant d'oser prendre le fruit ainsi que le couteau pour en faire des quartiers, puis, elle les laissa glisser entre ses lèvres avant qie de les mâcher. Il est vrai que manger lui faisait du bien, mais elle ne ressentait pas le besoin de se nourrir en vérité, et son état faisait qu'elle ne pensait pas à manger régulièrement, déjà que de base, elle n'avait pas un grand appétit.

Puis, Joyce avait posé cette fameuse question, comment avait-il réagit en apprenant la grossesse de sa femme. Elle avait besoin de savoir, pas pour paraître indiscrète mais simplement pour savoir si elle était la seule à avoir connu ce genre de situation. Au fur et à mesure qu'il lui expliquait, Joyce écoutait avec une grande attention. Lui aussi avait eu peur mais il n'avait pas dit qu'il ne voulait pas de cet enfant, il ne s'était visiblement pas disputé avec sa conjointe. Finalement, tout s'était plutôt pas mal passé en somme. La suédoise ignorait qu'il se confiait à une personne comme ça depuis la première fois et elle en était honorée. Mais elle avait besoin de savoir, cet homme avait vécu tellement de choses que ses conseils ne pouvaient être que bénéfiques pour elle et pour Tommy aussi d'ailleurs. Les dernières paroles de West arracha un sourire à Joyce. Elle aussi quand elle avait eu son premier enfant qui était décédé à l'âge de deux ans, c'était son trésor, son bébé, son oxygène. Mais bien rapidement, elle avait perdu tout cela ne pouvant s'empêcher de culpabiliser.

" Je.. Oh et bien.."

Est-ce qu'elle s'y attendait à ça ? Est-ce qu'elle s'attendait qu'après qu'il lui ai fait le récit d'une partie de sa vie il lui demande l'origine de la question ? Non du tout, mais c'était légitime après tout, alors elle n'avait pas vraiment le droit de lui cacher la vérité. Il avait été sincère avec elle, à elle de l'être envers lui.

" - En fait.. J'ai appris ma grossesse en rentrant de vacances avec mon compagnon, j'étais mal, je ne mangeais plus, je ne dormais quasiment plus. Du coup, j'ai été voir le médecin et c'est là que le verdict est tombé.. En rentrant j'ai dû le dire à mon petit ami mais il n'a pas vraiment pris la chose avec joie.. On s'est disputé, il m'a dit qu'il n'en voulait pas.. Bon après je peux le comprendre, ça ne faisait que quelques mois qu'on étaient ensemble. Ça a été rapide.. Trop pour lui, même si moi je le voulais cet enfant. J'ai perdu le mien il y a quelques années alors qu'il n'avait que deux ans, c'était presque un miracle pour moi d'être une deuxième fois maman.. Mais la dispute a dégénéré et finalement, j'ai pris rendez-vous à la clinique pour me faire avorter. Micah m'a alors proposé de m'accompagner là-bas.."

Elle s'arrêta un court instant, jouant nerveusement avec le bracelet que son petit ami lui avait offert quelques temps plus tôt.

" - Finalement, c'est mon petit ami qui est venu à la clinique ce jour là, il a réalisé ce que ça représentait vraiment de tuer un enfant.. Alors il m'a ramené à la maison et depuis ça va un peu mieux. Mais je sais pas, j'ai l'impression que ce n'est plus comme avant.."

Est-ce que la blonde lui en voulait ? Un peu certes, mais il était tout de même venue la chercher à la clinique avant que l'avortement ne se fasse. Et puis, depuis il essayait de faire tout son possible pour se rattraper. Cependant, Joyce avait l'impression que quelque chose s'était brisé, sans réellement savoir quoi. En parler à Tommy aurait été trop délicat alors elle avait préféré taire ses craintes et ses questionnements.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
West PalmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/07/2017
Pages lues : 52
Crédits : Lenvy
Avatar : James Marsden
Pseudo : Lenvy
Âge : 45
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]   Sam 5 Aoû - 13:44

Joyce & West
Je découvre enfin ton visage.

Elle commença à manger en écoutant ce que j'avais à lui dire sur ma réaction. Il me semblait bien que je ne l'avais dit, en toute franchise, à personne. Car on ne m'avait surement pas posé la question, où que c'était des gens proches de ma femme et je ne voulais absolument pas qu'elle sache que j'avais, un jour, pensé cela en sachant qu'elle était enceinte. Car au final, nous avions eu Micah et jamais après sa naissance, je me suis dis que ces pensées que j'avais eu étaient justifiées, alors, elle n'avait pas à le savoir, pour éviter de me faire une scène qui n'aurait aucun sens pour moi.

Je ne m'attendais franchement pas à la suite. Lorsque je lui ai demandé pourquoi elle me posait cette question qui m'avait fait longuement parlé. Comme je l'avais dis plus tôt, tous les hommes n'ont pas les mêmes réactions. Parfois c'est dans leur jeunesse, dans leur éducation qu'on peut expliquer ça, après je ne faisais pas de psychologie -et heureusement d'ailleurs-.  Je ne pûs me retenir de ressentir de la tristesse pour cette femme, ayant perdu son enfant lorsqu'il était petit. Je ne pouvais certainement pas savoir la douleur que cela faisait, car je n'avais jamais perdu la chair de ma chair. Je ne l'avais que perdu de vue pendant des années, je ne pense pas que ces expériences étaient similaires. Je ne pense pas qu'il y ait plus douloureux. Je pouvais ressentir un vide, en imaginant ce qu'elle avait dû vivre.

Elle était sur le point, par amour, d'avorter. Je n'étais pas contre l'avortement, mais lorsque les deux parties étaient consentantes, et c'était clair qu'elle voulait ce bébé qui grandissait en elle. Et savoir que Micah était prêt à ne pas la laisser tomber, et accompagner sa meilleure amie pour ne pas qu'elle soit seule faisait de moi un père beaucoup trop fier de son fils. Ce petit avait le cœur sur la main.
Elle s'arrêta un peu, reprenant après avoir triturer son bracelet. Je souria légèrement. Son petit ami avait changé d'avis, comme quoi, il n'y avait que les imbéciles qui restaient butés.

« Je suis content pour toi que ton petit-ami soit venu te chercher avant ça. Je ne pense pas que tu aurais été capable de vivre ça une seconde fois. Je ne le souhaite a aucune mère. »

Si Arielle avait dû avorter, pour une raison ou pour une autre, j'aurais toujours eu des remords, et je suppose que cela aurait signé la fin de notre idylle.

« Il faut lui laisser le temps Joyce. Je ne parle pas en connaissance de cause, ce ne sont que des suppositions mais, ça doit pas être facile pour lui de se dire qu'il va être père. Je pense qu'il ne se dit pas prêt pour ça. Mais, de toi à moi, il n'y a jamais un temps où on se dit 'Ca y'est, je peux être parent, je le sens' ça vient naturellement après un moment, ou quand ça nous tombe dessus. Il faut te dire qu'il est venu, que tu vas avoir ce petit bout dans quelques mois avec lui. Et même si je ne le connais pas, je peux assurer qu'il t'aime. Il y a peu de gens qui ferait ça. »

Je lui souria encore une fois, il fallait qu'elle ménage ses émotions et ses doutes. Simplement pour elle, pour ne pas se surmener afin de penser à autre chose ou je ne sais quoi.

« Tu vas devenir maman, peut-etre essayer de demander à ton homme de te surveiller. Au moins pour tes repas, tu n'es plus toute seule et ce petit a des besoins qu'il ne peut encore exprimer.»

Voila que je devenais conseiller. Après, cela ne me dérangeait pas tellement de faire ça. Je pouvais bien essayer de la rassurer comme je le pouvais, puis, j'espérais qu'elle reprenne des couleurs avant l'arrivée de son meilleur ami.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 723
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]   Sam 5 Aoû - 14:34

En repensant à tout cela, la belle blonde ne savait que faire. Malgré qu'ils se soient désormais rabibochés tous les deux, Joyce ne cessait de penser à leur dispute, à ces mots qui avaient été proposé, aux comportements qu'ils ont eu chacun pendant tout ce temps où ils vivaient sous le même toit, mais s'ignoraient totalement. Oui, par amour pour Tommy, Joyce était prête à avorter. Elle était prête à perdre son enfant pour la seconde fois. Et tout cela parce qu'elle tenait réellement à lui, mais ça n'avait pas semblé suffisant à l'époque pour qu'il change d'avis, ce n'est que quelques minutes avant l'opération qu'il avait débarqué.

Aujourd'hui encore, la blonde se demandait ce qu'elle serait devenir si tout cela s'était concrétisé, si elle n'avait plus d'enfant dans le ventre, si elle continuait de vivre sous le même toit que son compagnon. Est-ce que les choses auraient suivi son cours ? Leur histoire aurait sans doute été beaucoup trop fragile pour survivre à ça. Elle avait déjà été fragilisée par l'annonce de la grossesse, alors l'avortement aurait sonné le glas.

Depuis l'incident, Joyce n'avait pas eu le temps de passer voir Micah, de le remercier, de simplement être là pour lui tout comme il avait toujours été là pour elle, dans les bons comme dans les pires moments. Et lors de cette dispute avec Tommy, c'est auprès de son meilleur ami que Joyce avait trouvé du réconfort. Il était le seul à connaître son passé, sa vie d'avant, avec Tommy bien sûr.

Puis, West réagit alors à ce qu'elle venait de dire. Elle haussa les épaules, mais au fond elle savait qu'il avait raison, elle n'aurait pas supporté de revivre la perte d'un enfant, même s'il n'était pas encore né. C'était certain, et pourtant, elle était prête à le faire pour Tommy. Finalement, le père de Micah se lança dans un long discours fait des paroles qui se voulaient rassurantes et de conseils qu'elle devait écouter.

" - Je sais mais.. Quand on veut pas d'enfant, on fait en sorte que ça ne se produise pas.."

Elle n'était pas spécialement à l'aise pour parler de sa vie sexuelle avec West, mais si Tommy ne voulait pas d'enfant, du moins pour le moment, il aurait dû se protéger, tout comme elle après tout. Mais ça s'était fait naturellement, le sujet n'avait jamais été évoqué entre eux, et résultat des courses, Joyce était maintenant enceinte.

" - Je vais essayer de faire ça vous avez raison.."

Ce n'était pas sa première grossesse et pourtant, elle était presque plus nerveuse pour celle-ci, alors qu'elle se savait accompagnée par son petit ami. En revanche, avec le travail, la belle blonde négligeait parfois sa santé, elle ne mangeait pas beaucoup, elle ne dormait pas beaucoup non plus, tout ça combiné faisait qu'elle risquait à tout moment de faire un malaise. Alors elle devait écouter West et se forcer, pas pour elle, mais pour ce petit qui grandissait chaque jour dans son ventre. Ils étaient désormais deux et malgré qu'elle n'en soit pas à sa première, elle avait tendance à l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
West PalmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/07/2017
Pages lues : 52
Crédits : Lenvy
Avatar : James Marsden
Pseudo : Lenvy
Âge : 45
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]   Lun 7 Aoû - 19:56

Joyce & West
Je découvre enfin ton visage.

Tout ceci me replonger dans mes propres souvenirs. Parfois de bons et doux souvenirs de l'attente de Micah, de cette semaine après qu'Arielle m'avait annoncé sa grossesse, cette semaine avait été merveilleuse. Mais aussi des mauvais souvenirs, des cauchemars, des démons, comme mon fils me demandant de rester plus longtemps avec eux en me tenant la jambe, ou encore ces neufs années loin d'eux, sans que je puisse rien y faire.

Je secouai la tête pour me reconcentrer sur l'instant présent, j'avais été chanceux d'etre revenu dans le pays et d'avoir un fils pareil, il était tellement... Gentil. L'acte d'accompagner sa meilleure amie à la clinique était courageux et plein de bon sentiment à son égard, je comprenais que Joyce avait beaucoup d'importance aux yeux du jeune homme, alors, je tenterai de l'aider de n'importe quelle manière. Elle n'en avait peut etre pas besoin, mais malgré tout, je serai là.
Je me mis à rire lorsqu'elle rétorqua qu'il aurait pu éviter le problème d'une quelconque manière. Je la regarda longuement, elle semblait lui en vouloir pour ça, ca pouvait se comprendre en soit.

« Oui. Comme j'aurais pû aussi éviter ça avec ma femme. »

Je n'étais nullement vexé par ses dires, mais sur le coup, j'étais surement comme son petit-ami, nous n'avions pas nos précautions et cela nous avait valu d'être parent. Sur le colère, peut etre que ces mots seraient sortis de la bouche de ma femme, je ne sais pas vraiment. Je n'étais clairement pas un homme sans défaut, j'en avais énormément, alors, je me disais que m'estimait un peu n'était qu'une erreur.

« Merci. Il ne faut pas vous négliger. Cet enfant, vous l'attendez, mais même maintenant il faut le prendre en considération. »

Aussi bizarre que cela puisse paraître, la blonde me semblait malgré tout familière. Comme la fille que nous n'avions pas eu. Sans compter qu'elle ressemblait à ma femme. C'était perturbant, mais oui, peut etre qu'a force, je la concidèrerais comme ma propre fille. Ou peut-etre que j'allais trop loin dans mes suppositions...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 723
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]   Mar 8 Aoû - 13:31

Joyce ne savait pas vraiment comment réagir face à cet homme. Pendant des heures et des heures entières, elle avait parlé avec Micah qui lui racontait les histoires avec son père, ses souvenirs, ses doutes concernant sa disparition. Elle n'était peut-être arriver qu'après la bataille, puisqu'il avait attendu tout de même huit années avant de pouvoir de pouvoir évoquer ce sujet avec Joyce. Cela faisait un peu plus d'un an qu'elle était en ville. Une année durant laquelle elle avait essayé de rassurer Micah, de lui transmettre son espoir pour qu'il revienne un jour, et ce jour était arrivé. Alors avoir West en face d'elle la déstabilisait, et pourtant ils étaient actuellement en train de parler comme s'ils se connaissaient depuis toujours.

La grossesse de la blonde était au centre de la conversation, bien que ce n'était pas quelque chose qu'elle abordait avec sérénité, elle laissa cependant des mots franchir la barrière de ses lèvres. Des mots qu'elle regretta presque immédiatement. Mais pourtant elle le pensait réellement. La protection dans un couple c'était important, après elle devait bien avouer qu'au vu des précédentes relations de Tommy, s'il avait décidé de ne pas se protéger, c'est qu'il espérait que ce soit plus qu'un simple divertissement d'une nuit, et ça l'avait été puisque désormais, il allait devenir papa.

À sa plus grande surprise, la jeune femme appris que West avait d'énormes similitudes avec son petit ami. Lui non plus ne s'était pas protégé ce qu'il avait donné naissance à Micah. Certes, la conséquence d'un tel acte est magnifique, mais dans son couple, Joyce avait eu une période où les conséquences étaient loin d'être aussi idylliques.

West avait raison, cet enfant était bien là et Joyce devait en prendre en soin. Mais cela impliquait aussi beaucoup de choses, notamment arrêter de travailler, ou en tout cas travailler moins, mais entre la société de Tommy et sa formation à distance pour devenir décoratrice d'intérieur, elle avait du mal à lever le pied. Joyce est le genre de femme qui veut toujours faire son maximum et ce, sur tous les fronts, alors elle se fatigue beaucoup, et son état ne l'aide pas vraiment.

" - J'aurai vraiment aimé avoir un père comme vous.."

Elle aurait apprécié avoir de la famille à qui annoncer qu'elle attendait un enfant, partager cette nouvelle avec des amis proches, mais en dehors de Micah, Joyce était seule. Pas de famille, pas d'amis. Alors peut-être que l'allure de West et ses propos faisaient de lui le modèle masculin idéal qu'elle rêvait d'avoir auprès d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
West PalmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/07/2017
Pages lues : 52
Crédits : Lenvy
Avatar : James Marsden
Pseudo : Lenvy
Âge : 45
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]   Jeu 10 Aoû - 15:49

Joyce & West
Je découvre enfin ton visage.

Joyce était pour l'heure, une personne que j'appreciais déjà énormément. Elle avait ce petit touchant et doux malgré sa grande timidité à mon égard. Je me demandais bien ce que Micah avait pu lui raconter à mon sujet pour qu'elle soit ainsi envers moi, c'était perturbant, car en soit, je ne restais qu'un humain fait de chair et de sang, qui pouvait claquer dans la minute qui suit comme dans plusieurs années. J'étais pareil qu'elle -mis à part l'age il fallait l'avouer, je n'avais plus vingt ans. Alors je passais ma main dans mes cheveux, ne sachant que faire de plus, après tout, elle était ici pour mon fils à la base, et ce dernier ne rappliquait pas, je ne m'étais pas informé non plus de ce qu'il était parti faire, car, je voulais, en tant que père execrable, lui laissé toute son intimité -le comble quand on vit chez son fils.

Je n'allais pas m'avançer pour la rassurer un peu plus, lui dire que j'étais certain qu'elle ferait une mère tout ce qu'il y a de mieux pour son enfant, car au final, seul l'avenir nous le dira, et je ne disais plus de chose porter sur un long temps depuis que j'avais dis à ma femme que je rentrerai vite à la maison, avant de revenir seulement neuf années plus tard. J'étais donc devenu assez timide avec le futur, ne m'y aventurant plus sans prudence.

Je me leva, afin de prendre un verre d'eau, heureusement, je ne devais pas sortir aujourd'hui, sinon, elle aurait attendu a la porte. En ce moment, je cherchais deux choses : un boulot, et de quoi vivre seul afin de ne pas trop entraver Micah, voulant qu'il se plaise à rentrer du travail et être tranquille sans personne qui l'enquiquine, je ne devais pas oublier qu'il n'était plus l'adolescent que j'ai connu et que ce dernier avait maintenant fini le lycée et travaillait. Je revins donc, et je me mis à sourire. Et dans un geste des plus naturels, je passa un bras sur ses épaules, l'enlaçant légèrement, comme un père le ferait avec sa fille.

« Tu peux me considérer comme tel si tu veux, mais comme je l'ai dit, je ne suis clairement pas ce que j'appelle le père idéal. Micah a beaucoup souffert par ma faute hélas »

J'étais beaucoup plus naturel avec les gens depuis que j'avais vécu en Algérie, les gens là-bas ne se prennent pas la tête avec des codes ou des étages sociaux. Lorsqu'on appreciait une personne, on l'enlacait, la tutoyait, et autre, je trouvais cela très dur a exécuter au début, me sentant encore contraint par mon statue de militaire. Mais finalement, ce n'était pas une si mauvaise chose. Bien heureusement, je remarqua mon geste, et me rappela qu'ici, on était en Amérique, alors, je recula légèrement.

« Excuse moi. J'ai habité quelque temps dans le nord de l'Afrique avant de pouvoir réussir à revenir ici, les gens là-bas m'ont éduqué à leur sauce après... Après la guerre et le après de cette guerre.»

J'allais dire mon enlevement, ma torture, ou autre, mais je me retins, je n'en avais parlé qu'a mes supérieurs hiérarchiques, je n'en avais dit mot à Micah, ni à personne d'autre pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 723
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]   Jeu 10 Aoû - 19:42

Sans pouvoir expliquer réellement ce qui se passait dans l'esprit de Joyce lorsqu'elle se retrouvait face à West, elle était cependant incapable de faire preuve de proximité avec lui. Dans le sens où celui-ci l'avait tutoyé depuis presque le moment où elle avait mit le pied dans la demeure de Micah, alors qu'elle était incapable de le faire. Elle était bien trop impressionnée par cet homme qu'elle voyait un peu comme un héros, et c'est ce qu'il était, tout comme ses coéquipiers militaires, Joyce les admirait.

Le sujet de sa grossesse venait de toucher à sa fin, il n'y avait plus grand chose à en dire, et puis, elle n'était pas du genre à se plaindre de toute manière. Ce n'était pas le genre de femme qui se plaind d'avoir un ongle cassé ou bien mal aux pieds à cause de ses talons. Joyce n'était pas dans le cliché de ce genre de femmes. Elle était féminine sans non plus trop osé se mettre en valeur aux yeux des autres.

" - Je suis sûre que vous arriverez à vous rattraper et que Micah saura vous pardonner, ça c'est une certitude. Micah est vraiment quelqu'un de bien, et même si je ne connais pas votre femme, je sais qu'il tient de vous deux. Vous avez toujours été un modèle pour lui."

Joyce se permit de lui adresser un fin sourire timide, avant de détourner le regard pour le reporter sur son bracelet avec lequel elle jouait de manière nerveuse depuis qu'elle était ici.

" - Je ne veux pas paraître indiscrète mais.. Est-ce que vous compter retourner dans l'armée ?"

C'était une question banale rn apparence, mais peut-être que l'amour de sa patrie n'avait pas de limite et qu'il était prêt à y retourner peu importe son traumatisme. Mais peut-être qu'il avait aussi envie d'autre chose, de quelque chose de plus calme, de moins dangereux. Une idée vient alors en tête à la jolie blonde mais elle se garda de l'évoquer pour le moment ne sachant pas si c'est quelque chose qui pourrait convenir à West.

" - Vous n'avez pas à vous excusez.."

Même si sur l'instant, ce geste étonna la suédoise, elle n'en tient pas rigueur à West, puisque bien rapidement, elle vint se blottir contre lui. Elle avait besoin d'affection, certes Tommy lui en donnait, mais ce n'était pas la même que celle dont venait de faire preuve West à son égard. Elle espérait que ce geste ne serait pas mal interprété par le père de son meilleur ami, mais cette image de modèle masculin était ancré dans l'esprit de la blonde, et elle ne pouvait se la retirer.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je découvre enfin ton visage [Feat. West Palmer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» SERYA & HERBERT ★ Enfin un visage ami!
» (F) DEMI-SŒUR QUE JE DÉCOUVRE ENFIN • RÉSERVÉE
» Un vieux visage. feat. Artaban
» passer ton visage à tabac, qu'enfin plus personne n'en veule ✖ ALEC & AZYLIS
» peindre simplement visage avec tallarn flesh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Cathedral Heights :: home-
Sauter vers: