AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✰ say whats your name, what you drinking ? (lennon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jessie MatthewsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 03/08/2017
Pages lues : 269
Crédits : hershelves. (avatar) ✰ tumblr (gifs) ✰ mine (crackship)
Avatar : adelaide cutie pie kane
Pseudo : .truelove (sonia)
Âge : vingt-huit ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: ✰ say whats your name, what you drinking ? (lennon)   Ven 11 Aoû - 0:15



≈ ≈ ≈
{ Whats somebody like you doing in a place like this ?
Say Did you come alone or did you bring all your friends ? }
crédit/ tumblrtimbaland and katy perry.

Jessie n'est pas du genre à rester enfermé chez elle, surtout quand un magnifique soleil brille à l'extérieur. La brune a besoin de bouger et quoi de mieux qu'un peu de sport de bon matin ? Ainsi, une fois hors de son lit, l'actrice ne tarde pas à enfiler sa tenue de sport, à faire un tour rapide dans la salle de bain et enfin regagner la pièce à vivre pour choper une bouteille d'eau dans son frigo. Hormis Logan, son chat qui miaule en réclamant sa ration quotidienne de croquettes, personne n'est réveillé. Jessie est presque déçue de voir que Sevan dort encore. Elle aurait vraiment appréciée de passer ce moment avec lui, mais il se rattrapera sur le petit déjeuner. Jessie aurait pu également le réveiller, mais elle doute qu'il aurait apprécié. Alors à la place, elle lui laisse un mot doux sur le tableau du réfrigérateur en espérant qu'il le voit, sinon elle se fera elle-même son petit déjeuner. Son portable dans la poche, ses écouteurs dans les oreilles, sa playlist en marche et ses lunettes sur le bout de son nez, la jeune femme était prête pour aller user et souiller son corps comme il faut dans l'un des parcs de la ville situé à quelques mètres de chez elle. Depuis qu'elle habite ici, Jessie suit pratiquement le même parcours à chaque fois. Pourquoi ? Par simple habitude certainement. Puis Jessie aime avoir ses habitudes. Si au début de ses petites foulées, la brune chantonne. Elle abandonne rapidement de pousser la chansonnette, non pas qu'elle est une voix de casserole, c'est juste qu'il lui devient difficile de chanter et de reprendre son souffle en même temps. Plus elle court, plus ses muscles s’alourdissent, plus l'air s'accumule dans ses poumons, plus elle a l'impression que ses jambes vont lâcher au bout d'un moment. La course à pied ce n'est certainement pas son fort, mais elle est obligée de se maintenir une condition physique adéquate et parfaite. Ce n'est qu'au bout de presque qu'une heure que Jessie est presque épuisé. Comme à son habitude encore, elle se stoppe en douceur, boit de grandes quantités d'eau et s'étire sur l'un des bancs présent. C'est en essayant de reprendre son souffle, qu'elle la voit et qu'elle le voit par la même occasion. La brune s'avance donc d'un pas déterminé vers ce chien et son maître qu'elle croise très régulièrement dans le parc, si ce n'est à chaque fois qu'elle vient courir. « Coucou Nala ! » Jessie salue les animaux avant les êtres humains, c'est tout elle. Elle adresse même une caresse à l'animal avant de se redresser vers l'homme qui la tient en laisse. « Bonne journée n'est-ce-pas ? » D'après ce que l'application de son téléphone affichait, ils avaient prévu un temps magnifique pour le reste de la journée. « Je peux vous posez une question ? » Enfin, elle n'attendra pas réellement son avis pour la poser. « Dites, vous avez un véritable prénom ? Parce que vous appelez " le gentil monsieur du chien " je trouve ça étrange à force, bien que ça a son charme, je ne dis pas le contraire. » Si Jessie lui avait sortit son prénom dès la première rencontre et bien elle attendait toujours celui du jeune homme. Après tout il n'avait peut-être pas de nom. Mais ça voudrait bien que lui aussi, il passe trop de temps devant Game Of Thrones.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lennon P. DaughertyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 25/12/2016
Pages lues : 115
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Eddie Redmayne
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente-et-un ans (10 décembre)
MY SOUL

MessageSujet: Re: ✰ say whats your name, what you drinking ? (lennon)   Mer 23 Aoû - 21:17

Jessie & Lennon
Say what's your name, what you drinking ?



Une nouvelle journée de service venait de se terminer à la base militaire. Pour la majorité des gens, il était encore tôt, c’était plutôt le moment pour aller au boulot plutôt que de terminer, mais compte tenu que je venais d’effectuer un service de nuit, pour moi, c’était tout le contraire. Et normalement, cela voulait dire qu’alors que la normale des gens se levait, c’était pour moi le moment d’aller dormir. Sauf que là, tout de suite, alors que j’étais sur le point de franchir la porte de ma demeure, je n’avais pas tant envie d’aller dormir. Pourquoi ? Je ne saurais pas le dire. Peut-être parce que les cas d’urgence s’étaient enchaînés compte tenu du fait que maintes militaires étaient revenus de mission il y avait de cela quelques jours et qu’ils avaient besoin de soins ? Qu’importe la raison, il était sûr et certain que je ne me voyais pas vraiment aller m’allonger dans mon lit et considérer le plafond en attendant de m’endormir et ce, malgré mes traits tirés. Que pourrais-je faire ? Je ne me voyais pas non plus prendre un petit-déjeuner et avoir une journée normale, même si j’avais congé jusqu’au lendemain matin. Je me posai la question jusqu’à ce que je vienne déverrouiller la porte de la demeure, découvrant alors ma chienne, Nalà qui, elle semblait avoir passé une nuit réparatrice, puisqu’elle était là, toute heureuse, prête à vivre au bout de sa journée et affronter le monde entier. Et même si elle était particulièrement docile, puisqu’entraînée pour l’armée dans un premier temps, il n’en demeurait pas moins qu’elle ressentait le besoin de bouger, ce qui était tout à fait normal. Conscient que justement, elle me demanderait de bouger tant et aussi longtemps que je n’exauçais pas son souhait, je craquai, et je lui dis:  « Bon d’accord, allez, on va se promener. » Il n’en fallut pas plus pour qu’elle commence à sautiller encore plus, continuant jusqu’à ce que je lui attache sa laisse. Ensemble, nous sortîmes pour nous rendre au même parc que d’habitude, marchant tranquillement, profitant du bon temps, faisant en sorte que de loin, je ne regrettai pas d’être sorti ce matin. Plus encore, je le regrettai encore moins au moment où une silhouette qui devenait de plus en plus familière à mes yeux commença à se dessiner devant Nalà et moi, laissant rapidement apparaître Jessie, cette jeune femme qui avait pris pour habitude de venir faire un jogging comme moi j’avais pour habitude de venir promener Nalà. À chacun ses passe-temps, c’est ça qu’on dit non ? Poliment, je m’arrêtai donc, laissant la jeune femme aborder ma chienne d’abord et avant tout. Ce n’était pas surprenant de sa part, en tout cas, je m’y étais habitué, et de plus, je devais admettre que d’une certaine façon, ça m’arrangeait, puisque les contacts humains, ce n’était pas tant mon truc, alors que Nalà, elle, vivait pour ça. Après, cela ne voulait pas dire pour autant que Jessie et moi n’échangions pas certaines banalités, d’où le fait que je ne fus pas tant surpris qu’elle m’adresse la parole par la suite, et ce fut sans trop de mal que je lui répondis;  « Oui, c’est un temps magnifique. » Après, peut-être que le fait que ce soit là une banalité que j’avais moi-même constatée en sortant de ma demeure, voire même de la base plus tôt, venait aider à calmer toutes mes hésitations normales. Malheureusement, ce ne fut pas de longue durée, puisque rapidement, elle revint à prendre la parole, en venant à me poser une question on ne peut plus simple dans un premier temps, mais qui, au vu du temps que nous croisions, me parut plutôt… Particulière. En fait, elle me parut tellement particulière que j’en eus un rire nerveux, qui pourrait potentiellement passer pour amusé au vu de ce qu’elle ajouta. Et à ce moment, j’aurais bien voulu lui dire, à la blague, que le gentil monsieur du chien, ça ne me déplaisait pas tant, mais n’ayant pas cet humour, je n’y parvins pas. Je me contentai donc de simplement dire:  « Oui… C’est Lennon. » Je m’efforçai alors de sourire quelque peu, ajoutant par la suite, encore un peu confus:  « Je suis désolé, je ne pensais pas ne pas vous l’avoir dit avant… » Ou bien était-ce parce qu’elle ne me l’avait jamais demandé en fait ? Ne sachant pas trop à quoi m’en tenir pour le coup, je me tus à ce moment, attendant de voir comment elle allait réagir et si elle allait répondre quoi que ce soit.

_________________

Je voulais que tu comprennes ce qu'est le vrai courage, au lieu de t'imaginer que c'est un homme avec un fusil à la main. Le vrai courage, c'est de savoir que tu pars battu, mais d'agir quand même sans s'arrêter. - Guillaume Musso
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jessie MatthewsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 03/08/2017
Pages lues : 269
Crédits : hershelves. (avatar) ✰ tumblr (gifs) ✰ mine (crackship)
Avatar : adelaide cutie pie kane
Pseudo : .truelove (sonia)
Âge : vingt-huit ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ✰ say whats your name, what you drinking ? (lennon)   Lun 4 Sep - 23:50



≈ ≈ ≈
{ Whats somebody like you doing in a place like this ?
Say Did you come alone or did you bring all your friends ? }
crédit/ tumblrtimbaland and katy perry.

C'est une habitude que Jessie a prise pour maintenir son corps en forme et surtout pour ne pas que son coach râle quand elle sera de retour à Los Angeles parce qu'elle aura prit quelques grammes d'aller courir de bon matin. D'un il ne fait pas encore une chaleur épouvantable, de deux à l'heure à laquelle elle s'y rend la circulation est plutôt fluide puis de trois ça tonifie le corps et ça lui fait énormément du bien. Cela donnera une excuse supplémentaire à Jessie pour manger des pancakes en rentrant, au moins elle aura bonne conscience. Mais mine de rien cette petite habitude lui plait, autant qu'elle adore croiser les mêmes têtes lors de son footing matinal. Il y a toujours ce vieux couple sur ce banc à l'entrée qui se tienne la main. Cet homme qui court avec son chien. Celle qui s'étire près de la fontaine. Et tant d'autre personnes encore ... Mais s'il y a une personne que Jessie a toujours hâte de voir, c'est cet homme qui promène son chien. Cette jolie chienne qui répond au doux nom de Nala. Quant au sien ? Eh bien ... Jessie l'ignore encore ou alors elle a eut un trou de mémoire ... Leur conversation est toujours plus que banale mais pour une raison qu'elle ignore, celle-ci met toujours du baume dans son cœur. Pourtant aujourd'hui en courant, elle avait l'impression qu'elle ne les croiseraient pas. Peut-être avaient-ils changer leur heure ? Ou leur jour ? Finalement, l'actrice avait parlé trop tôt. La frimousse de Nala, elle pourrait la reconnaître entre milles. Et dès qu'elle la voit, Jessie s'avance vers le maître et son toutou. « Ils sont même prévu un soleil magnifique pour le reste de la journée. » Jessie se la joue même Miss Météo. Pas sûre que ça intéresse l'homme mais au moins s'il avait prévu d'aller à la piscine cet après-midi et bien il pourrait y aller en toute sécurité grâce aux conseils de Jessie. Seulement une fois face à lui, une question persiste dans son esprit. Comment il s'appelle ? Certes elle adore le nommer " le gentil monsieur du chien " mais à force, elle trouve ça assez étrange. « Lennon ? » C'est joli et très original. « Comme John Lennon des Beatles ? » Quoi ? C'est peut-être possible. Ses parents avaient très bien pu lui offrir ce prénom parce qu'ils étaient fan de ce groupe durant leur jeunesse. Ce n'est pas parce que son prénom à elle n'a aucune signification réelle que c'est le cas de tout le monde. « Vraiment ? J'ai parfois une petite mémoire donc c'est possible que j'ai oubliée en fait ... » Mais elle était certaine qu'il ne lui avait jamais dit. « En tout cas c'est très joli, enchantée. » Elle lui tend même sa main pour accentuer la chose. « Vous ? Tu ? On peut s'tutoyer également ? » Jessie n'aime guère les formalités, elle a toujours l'impression que ça créer une barrière invisible entre deux personnes. Bref elle n'approuve pas. « Si je parles trop il ne faut pas hésiter à me le dire, je ne m'en rend pas compte. » Jessie est un moulin à parole et elle sait que parfois ça peut déstabiliser les gens autour d'elle. « Je peux me joindre à votre promenade ? » Si la réponse est non, elle ne sera absolument pas vexée, elle ira juste manger ses pancakes toute seule. Mais elle était juste curieuse d'en découvrir plus sur ce mignon Lennon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lennon P. DaughertyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 25/12/2016
Pages lues : 115
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Eddie Redmayne
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente-et-un ans (10 décembre)
MY SOUL

MessageSujet: Re: ✰ say whats your name, what you drinking ? (lennon)   Lun 11 Sep - 2:17

Jessie & Lennon
Say what's your name, what you drinking ?

Même si je refusais de paraître malpoli et passer outre les propos de la jeune femme sur la pluie et le beau temps, je ne parvins pas à répondre quoi que ce soit, puisque bien rapidement, celle-ci attira mon attention sur une question que je jugeais un peu plus importante, ou du moins, susceptible de faire une conversation un peu plus longue. Non pas que je pensais en avoir long à dire sur mon prénom, mais disons que cela viendrait certainement chasser un petit malaise lié à l’inconnu, au fait de ne pas savoir. Après, peut-être Jessie ne le ressentait pas, mais moi, il me stressait au quotidien, comme bien des choses avaient le don de me stresser. Mais ça, lui donner mon prénom, ce ne fut pas tant compliqué, malgré l’étrangeté de la situation. Et ça aurait pu rester relativement passable si mon prénom n’avait pas suscité des questions chez la demoiselle, questions auxquelles j’étais habitué désormais, je pouvais dire, mais qui ne me laissèrent pas totalement confortable non plus, ce qui expliqua probablement le fait que sans trop réfléchir, j’ajoutai:  « Même que mon second prénom, c’est Paul… » Je regrettai après-coup ce que je venais de dire, non pas que c’était faux, mais parce que c’était quelque peu… inutile ? Déjà, je ne lui en aurais pas voulu si elle n’avait jamais appris mon nom, alors inutile de dire que je ne pourrais jamais lui exiger d’apprendre mon second prénom en plus. Mais tentant d’être optimiste, je ne m’en fis pas trop, me disant qu’au moins, je lui avais tenu l’essentiel, et que maintenant, je pouvais désormais lui sourire, histoire de lui signifier que j’acceptais son « enchantée », qu’importe si c’était en retard ou pas sur notre première rencontre. Après tout, quel genre je pourrais passer par la suite ? Je préférai de loin répondre à la question qu’elle vint à poser par la suite, le faisant sans hésiter, sans bavure, que par un simple:  « Oui, bien sûr. » Après tout, pourquoi l’obligerais-je à me vouvoyer alors que moi-même, je n’étais pas tant à l’aise avec ce fait ? Cela ne servait strictement à rien à mon avis. De plus, j’avais le sentiment que le tutoiement était moins froid, moins formel, et je pensais que nous n’avions nul besoin de formalités en ce moment. Et pour cette même raison, ce fut sans problème que j’acceptai qu’elle marche en notre compagnie. Plus encore, je pris même le risque - dangereux risque même me concernant - de passer un commentaire qui se voulait sommes toutes une blague, soit:  « Par contre, si ça ne te gêne pas, je ne ferai pas un jogging. » Je m’efforçai de sourire afin de lui montrer que je voulais plaisanter, même si clairement, je n’étais pas le plus doué. Cependant, il était vrai que je n’allais pas faire un jogging; cela n’avait jamais été mon genre, sauf quand j’y étais obligé, et ce n’était pas après avoir passé la nuit éveillé que j’allais le faire. Je n’en étais pas au point de réclamer mon lit, mais je n’avais pas envie de me rétamer dans le parc non plus, quand même. Mais puisque sommes toutes, j’acceptais la proposition, et je ne comptais pas changer d’idée, ce fut sans problème que je me calquai au rythme de marche de la jeune femme, ce que Nala s’empressa à faire également, en venant à se mettre plus au pied de Jessie que de ma personne. Je n’en étais pas insulté, bien au contraire, je trouvais ça limite mignon, d’où le fait que je me permis de passer comme commentaire:  « Elle t’aime bien, je crois. » Enfin, Nala était une chienne particulièrement sociable à la base, mais elle ne se détournait pas de la sorte en temps normal, d’où le fait que j’avais prononcé ces mots, sans toutefois savoir si Jessie en aurait quelque chose à faire ou pas pour le coup, d’où le fait que je préférais ne rien ajouter en attendant sa réaction.

_________________

Je voulais que tu comprennes ce qu'est le vrai courage, au lieu de t'imaginer que c'est un homme avec un fusil à la main. Le vrai courage, c'est de savoir que tu pars battu, mais d'agir quand même sans s'arrêter. - Guillaume Musso
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jessie MatthewsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 03/08/2017
Pages lues : 269
Crédits : hershelves. (avatar) ✰ tumblr (gifs) ✰ mine (crackship)
Avatar : adelaide cutie pie kane
Pseudo : .truelove (sonia)
Âge : vingt-huit ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ✰ say whats your name, what you drinking ? (lennon)   Dim 8 Oct - 22:32



≈ ≈ ≈
{ Whats somebody like you doing in a place like this ?
Say Did you come alone or did you bring all your friends ? }
crédit/ tumblrtimbaland and katy perry.

Jessie aime son train de vie à Washington. Contrairement à Los Angeles, elle semble avoir un semblant de vie privée. Sa vie est moins épiée et ça lui fait un bien monstre de ne pas toujours avoir des dizaines de paparazzis autour d'elle. Certes ça lui arrive également, mais c'est moins fréquent que la vie Hollywoodienne. Ainsi la jolie brune peut prendre son temps de courir le matin, comme une personne normale. Après tout c'est ce qu'elle est : une personne normale. C'est juste que contraire aux autres, son nom est souvent associé à celui du cinéma comme du petit écran. Sinon elle est comme tout le monde. Elle a une famille, deux jambes, deux bras et même un sens de l'humour. Oui ça la fait toujours sourire quand elle croise des fans. La dernière fois qu'elle est venue courir dans ce parc, elle se souvient avoir signé un autographe et fait une photo avec une jeune fille. Et comme à chaque fois, elle croise Nala et son maître. Jusqu'à présent ils n'avaient jamais vraiment discuter mais Jessie est déterminée à en apprendre plus sur l'homme comme notamment son prénom. Cela serait un énorme pas en avant. Il s’appelait donc Lennon, c'est plutôt original voire même charmant. Et voilà que pour le prix d'un, elle a même droit au second prénom : Paul. Jessie trouvait l'attention vraiment adorable, ça la faisait sourire. « Je vais essayer de me souvenir du " Paul " mais je ne promets rien. » A quoi sert réellement le second prénom ? Hormis rendre un hommage peut-être. La plupart du temps, tout le monde l'oublie. « Le mien c'est Loïs. » Oui comme Loïs Lane. Son frère est un peu trop fan des DC. Pour mettre fin à tant de formalité, Jessie demande au jeune homme s'il est possible qu'elle arrête de le vouvoyer. Puis il ne doit pas être plus vieux qu'elle, donc ça serait un peu idiot. « Ça fait longtemps que t'es en ville ? » Non Jessie ne va pas lui faire passer un interrogatoire, elle est juste assez curieuse de nature et d'en apprendre plus sur Lennon. D'ailleurs, elle s'impose même dans sa promenade matinale avec Nala. Et la remarque de Lennon, lui tire un large sourire. « Rassure toi, c'était pas dans mes intentions. » Absolument pas, puis de toute façon, elle avait besoin de reprendre son souffle. « T'es pas un sportif dans l'âme ? » Simple question. Il n'était peut-être pas du genre sportif et plus pantouflard à rester à la maison. Dans tout les cas, Jessie n'allait pas le juger. « Il parait que je suis l'amie des bêtes. » Si Jessie s'écoutait elle aurait trois millions d'animaux chez elle, mais ça ne serait pas vivable. « Puis en même temps ça serait difficile de résister à ce beau minois. » Mais sa phrase portait pet-être à confusion donc elle se permit de rajouter : « Enfin je parlais de Nala qu'on soit d'accord. » Ni d'elle, ni de Lennon. Bien qu'il soit mignon également. « Elle n'est pas comme ça d'habitude avec les autres ? » Jessie est certaine que cela a un rapport avec les grattouilles qu'elle lui offre à chaque fois derrière l'oreille. « Tu habites dans le coin ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lennon P. DaughertyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 25/12/2016
Pages lues : 115
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Eddie Redmayne
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente-et-un ans (10 décembre)
MY SOUL

MessageSujet: Re: ✰ say whats your name, what you drinking ? (lennon)   Dim 15 Oct - 22:14

Jessie & Lennon
Say what's your name, what you drinking ?

Que Jessie se souvienne de mon second prénom, ou même de mon premier, ne changeait pas grand-chose. Ayant tant l’habitude de passer inaperçu, je me disais que ce n’était pas la fin du monde, d’autant plus que jusqu’à maintenant, ça ne l’avait jamais empêchée d’échanger avec ma personne sans que cela provoque un malaise ou un truc du genre, enfin, je ne pensais pas. Mais je ne passai quelconque commentaire sur la question, préférant l’écouter alors que, comme pour équilibrer la discussion, elle me parlait de son second prénom. Bien malgré moi, celui-ci m’arracha un sourire, de même qu’un:  « Oh… » qui aurait pu s’accompagner d’un commentaire faisant référence à Superman, cette bande dessinée que j’avais toujours adoré, à un tel point que gamin, j’avais un ami imaginaire qui s’appelait Clark, en référence à Clark Kent. Mais peu certain que ce soit pareil pour la jeune femme, et refusant de la mettre dans l’embarras par mon manque d’aisance et d’humour, je m’étais ravisé. Je ne passai pas non plus quelconque commentaire comme quoi je me souviendrais de ce prénom ou pas. Me connaissant, ce serait mon genre de m’en souvenir, mais je ne me voyais pas l’utiliser non plus, histoire de ne pas la mettre dans l’embarras. De toute façon, passer un commentaire sur ce sujet aurait été quelque peu inutile, puisque ça nous aurait empêché de passer à autre chose, une nouvelle question, formulée par la jeune femme, à laquelle je répondis:  « Euh… Officiellement… Ça fait treize ans maintenant. » Treize ans que j’avais une adresse ici en fait, que ce soit celle de ma tante ou bien la mienne désormais. Par contre, ça ne faisait pas treize ans que je vivais ici de façon constante, puisque pendant sept ans, j’avais tant voyagé que je n’avais pas vraiment appelé cette ville mon domicile. Maintenant, cela faisait quelques mois que je tentais de m’y habituer, et je m’y faisais, petit à petit. Personnellement, je ne me verrais pas aller autre part pour m’y installer, parce que j’appréciais les lieux, le fait que la ville offrait tant de la vie que de la tranquillité, par exemple ce parc, qui nous permettait limite d’oublier toute l’action qui se passait à quelques blocs d’ici, permettant aux résidents de marcher, faire un jogging entre autres, et discuter tranquillement, sans avoir l’impression d’être envahi. De mon côté, ça me plaisait, et ça ne semblait pas gêner Jessie, même si nous n’en faisions pas usage de la même façon. Heureusement pour moi, cela ne nous empêchait pas pour le moment de poursuivre notre conversation, puisque la jeune femme ne semblait pas tant embêtée de s’ajuster à mon rythme. Soulagé de ce fait, ce fut malgré tout avec une certaine gêne que je plaidai coupable et que je lui dis:  « Non, pas vraiment… », pour en fait ne pas dire pas du tout. En sport, j’étais terrible, et même si je me gardais en santé, je le faisais d’autres façons, rien qui n’impliquait du sport en fait. J’étais fait comme ça, et je savais que ce n’était pas prêt de changer. Ne voyant pas comment je pourrais continuer sur le sujet, je le déviai quelque peu quand je vins à parler du comportement de Nalà, plus qu’amical envers Jessie. Cette dernière ne parut pas trop embêtée, bien au contraire, au vu du commentaire qu’elle passa, qui m’arracha un petit sourire. Ce sourire, toutefois, ne resta pas bien longtemps sur mon visage, puisque je me dus de reprendre mon sérieux pour tenter de lui expliquer:  « En fait, elle est calme avec pas mal tout le monde. Anciennement, elle faisait partie de l’armée, donc elle a été entraînée à être entourée de gens. Par contre, c’est pas toujours qu’elle fait preuve d’affection comme ça, donc ça montre qu’elle t’aime bien. » Enfin, moi, c’était comme ça que je l’interprétais, et puisque ce n’était pas la première fois que je me trouvais en sa compagnie, j’estimais que je pouvais deviner les états d’âme de ma chienne. Après, je n’étais pas un expert non plus, mais je me disais quand même que si Nalà n’était pas méfiante pour une raison ou une autre, c’était bon signe, et je n’avais pas à m’inquiéter du fait qu’elle restait proche de Jessie, tandis qu’elle et moi poursuivions la conversation, avec une nouvelle question, à laquelle je répondis:  « Je vis à quelques blocs d’ici, un peu plus par… » N’étant pas celui qui avait le meilleur sens de l’orientation du monde, parce que je retrouvais mon chemin plus méthodiquement que par instinct, je dus chercher un peu, avant de finalement pointer et dire:  « Par là. » Une fois que ce fut fait, ce fut à ce moment que je me rendis compte que depuis le début, je parlais que de moi, j’en avais l’impression, sans vraiment rendre la conversation. Malheureusement, je n’étais pas le meilleur pour ça, alors ce fut plutôt maladroitement que je dis:  « Et… Et toi ? », peu convaincu si c’était la bonne façon de poursuivre la discussion.

_________________

Je voulais que tu comprennes ce qu'est le vrai courage, au lieu de t'imaginer que c'est un homme avec un fusil à la main. Le vrai courage, c'est de savoir que tu pars battu, mais d'agir quand même sans s'arrêter. - Guillaume Musso
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: ✰ say whats your name, what you drinking ? (lennon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
✰ say whats your name, what you drinking ? (lennon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» REFRAKA , Vwa fanm
» 08. That's what friends are for
» Stop drinking my mint cordial, please • 25/01 - 20H45
» FANTINE ❝ what does drinking a lot of fanta makes you? fantastic
» Whats upp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Cathedral Heights :: espaces verts-
Sauter vers: