AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Noäm EriksenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 21/01/2017
Pages lues : 237
Crédits : saturn
Avatar : Lucky Blue Smith.
Pseudo : ALLES
Disponibilités : Maximilian ♫ Chip ♫ RyanBranNaelIsaiah
Âge : Vingt-et-un ans (22 novembre).
MY SOUL

MessageSujet: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   Dim 13 Aoû - 21:23

ryan ∞ noäm
Noäm n’avait jamais été aussi imprudent de toute sa vie. Emménager chez un inconnu. Pire : chez un gars qu’il avait rencontré dans un bar… la veille. C’était bête, c’était fou, et pourtant tout ça l’excitait. Le début d’une nouvelle aventure, la fin des disputes avec ses parents. Ils avaient peur pour leur enfant. Bien sûr qu’ils avaient peur ! Qu’il ne sache jamais se prendre en main, qu’il ne soit jamais capable de quitter le nid. Alors bien sûr il avait vingt ans, il était jeune, il avait le temps… Mais la petite famille avait du mal à s’entendre dernièrement. Ils avaient convenu que pour le responsabiliser, il fallait qu’il se trouve une colocation. Pour continuer et terminer ses études, pour que les parents puissent respirer, et surtout pour qu’il quitte sa zone de confort. Oui, il avait vécu un drame. Il avait eu peur. Et il s’était accroché à sa famille. C’est ce qui avait effrayé les parents Eriksen : que Noäm ne soit plus capable de les quitter.
Au final, la décision venait de toute la famille. Noäm en avait marre qu’on ne le prenne pour un enfant alors ça faisait déjà quelque temps qu’il cherchait de son côté. Sans rien trouver… Mais hier, autour de quelques verres, on lui avait fait une proposition. Peut-être que le blond ne se méfiait pas assez des gens. Peut-être qu’il aurait dû y réfléchir. Mais il voulait prendre son indépendance au plus vite pour prouver qu’il en était capable et pour clouer le bec à tout le monde. Mais bien sûr… Il ne pouvait pas dire à ses parents : « Bon, maman, papa, je vais chez un type que j’ai vu hier. On s’appelle pour la crémaillère, hein ! » Ils n’auraient jamais accepté. Alors à la place, il avait inventé un gros mensonge. Qu’il allait vivre chez Maximilian, ce type qu’ils adoraient et considéraient comme leur fils. Qui était sérieux et qui prendrait soin de leur petite tête blonde. A vrai dire le jeune homme avait vraiment envisagé cette possibilité. Mais avec Max… c’était différent, depuis quelques semaines déjà. Ou mois. Il ne voulait pas être un boulet pour lui, lui imposer sa présence. Déjà qu’il n’avait pas accepté une simple invitation à dormir chez ses parents un soir… Ce n’était pas pour vivre ensemble. Ils n’étaient pas en froid ! Enfin… peut-être que Noäm l’était, et que Max ne le savait pas. Il préférait garder ça pour lui, l’observant s’éloigner un peu plus, chaque fois. A moins qu’il ne se fasse des idées, comme toujours…

Les au revoir furent plus tristes qu’il ne l’aurait cru. Sa mère avait pleuré en voyant ses valises enfin prêtes… Mais il s’était empressé de la rassurer en lui disant qu’il reviendrait très souvent à la maison. Et au pire des cas, sa chambre était toujours sa chambre. C’est vrai, il n’était pas certain que ça se passerait bien avec ce Ryan. Mais il fallait tenter le coup, se lancer dans la vie d’adultes. Alors après les avoir embrassés, il quitta la maison familiale.
Ce fut un peu galère de transporter ses affaires dans les transports en commun, mais il s’en sortit finalement et arriva devant l’adresse qu’on lui avait donnée la veille. Il avait un peu peur, oui… Après tout, il ne connaissait pas ce type. Et ils n’avaient clairement pas le même âge, alors difficile de dire si la cohabitation se passerait bien. D’un autre côté, vivre avec un trentenaire pourrait peut-être l’aider à comprendre l’homme dont il était amoureux, lui aussi plus âgé !

Allez. C’est un nouveau départ ! Il inspira longuement et frappa à la porte, en espérant ne pas s’être trompé d’adresse.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 620
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Schizophrénie : Eric L. Ashford, le psychologue (Michael Fassbender)
Disponibilités : Arizona ~ Megara#3 ~ Noäm
Âge : 34 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   Lun 14 Aoû - 22:53


It's a new dawn, it's a new day, it's a new life


Noäm & Ryan

Comme souvent, hier soir j’avais passé un long moment dans un bar à boire. J’avais pas mal picolé, à tel point que ce matin – ou ce midi, à vrai dire je ne savais pas quelle heure il était – j’avais un marteau-piqueur dans la tête. J’avais un mal fou à garder mes yeux ouverts, j’étais crevé. Et je finis même par me rendormir pour me réveiller quelques heures plus tard un peu moins fatigué. Mais j’étais quand même resté quelques minutes de plus dans mon lit avant de me décider à me lever. Je me redressais pour m’asseoir au bord du lit. Je posais mes coudes sur mes genoux pour me frotter les yeux. Enfin, je m’étirais et me levais pour me diriger vers ma cuisine d’un pas lent et en trainant les pieds. Je détestais le matin et c’était encore pire quand j’avais un peu trop picolé la veille. Passant une main dans mes cheveux, j’allumais la cafetière pour me servir un café. En attendant qu’il soit prêt, j’attrapais un verre dans un placard pour avaler un cachet d’aspirine pour calmer ce bordel dans ma tête. Quand le café fut prêt à l’emploi et bien chaud, j’en versais dans ma tasse et je récupérais le paquet de céréales pour aller m’installer devant la télé, dans mon canapé.

Là j’étais peinard. Bon ils passaient un reportage merdique sur des animaux à la télé mais au moins j’avais mon café que je buvais d’une main. De mon autre main j’attrapais des céréales dans le paquet pour les mettre dans ma bouche. Je n’étais pas captivé par ce qui se passait à la télé mais j’avais la flemme de changer de chaine et j’avais les deux mains prises de toute manière. Alors tant pis. Ça me permettait de regarder et de ne penser à rien. Au moins, ce n’était pas le genre de programme qui demandait une réflexion intense. Enfin, je terminais mon café et je posais la tasse vide et le paquet de céréales sur la table basse et je récupérais mon paquet de clopes et mon briquet qui s’y trouvaient. Ma cigarette allumée, je la coinçais entre mes lèvres pour aller fumer à la fenêtre. Mais rapidement, un bruit attira mon attention. On venait de frapper à ma porte. Ah, c’est qui encore ? Je n’attendais personne pourtant. Soupirant, je me dirigeais vers la porte en déposant ma clope dans le cendrier au passage. En l’ouvrant, je fus surpris d’y découvrir un gamin avec des bagages. « Euh, ouais c’est pour quoi ? » Ce gosse me disait quelque chose. Je l’avais déjà vu. Mais je n’étais pas encore assez réveillé pour avoir les idées claires et j’avais toujours ce mal de crâne insupportable. Et pourquoi il avait des sacs ? Je grimaçais légèrement pour tenter de le resituer, et soudain, ça fit tilt. Nom de Dieu, mais oui ! Le petit blond du bar ! Celui avec qui j’avais passé la soirée à discuter hier ! Celui qui m’avait raconté sa vie de dépressif ! Celui qui recherchait un coloc pour se tirer de chez ses parents ! Et moi comme un con, je lui avais proposé de venir chez moi… « Ah, mais oui ! T’es le gamin du bar ! » Comment il s’appelait déjà ? « C’est quoi ton nom déjà ? Noah ? » Un truc comme ça. Bon, je crois que j’avais commis la plus grosse erreur du siècle en lui proposant de venir squattant à l’appart, mais maintenant qu’il était là avec toutes ses affaires, je ne pouvais pas vraiment le virer. « Ben vas-y rentre. » J’ouvrais la porte en grand pour le laisser rentrer et j’attrapais quelques uns de ses sacs pour l’aider. « Je ne pensais pas que tu allais squatter si vite, mais bon. » Maintenant que tu es là… Je refermais la porte d’un coup de pied et je déposais les sacs près du canapé. « Tes parents t’ont laissé partir aussi vite ? Pour vivre avec un mec que tu ne connais pas ? » Bon, je n’étais pas dangereux, ni taré. Certes, j’avais passé neuf ans de ma vie en prison pour homicide involontaire, mais ce n’était qu’un détail.

AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Ryan Campbell le Dim 10 Sep - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noäm EriksenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 21/01/2017
Pages lues : 237
Crédits : saturn
Avatar : Lucky Blue Smith.
Pseudo : ALLES
Disponibilités : Maximilian ♫ Chip ♫ RyanBranNaelIsaiah
Âge : Vingt-et-un ans (22 novembre).
MY SOUL

MessageSujet: Re: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   Jeu 24 Aoû - 19:24

ryan ∞ noäm
Ryan avait l’air très surpris de le voir ici. Bordel, mais à quoi s’était-il attendu en venant frapper à cette porte, ses affaires à ses pieds ? Noäm n’avait pas su reconnaître un type bourré lui proposant une idée farfelue qu’il regretterait – voire oublierait – le lendemain. Cette proposition de colocation, c’était donc simplement l’effet de l’alcool. Il fit la moue, s’apprêtant déjà à repartir alors qu’une pointe de honte se formait au creux de son bide. Il avait sauté sur l’occasion, oui, ce besoin de liberté le prenant aux tripes. Il arrivait toujours un moment où la cohabitation parents/enfant arrivait à un point tel qu’elle n’était plus supportable et qu’il fallait couper le cordon au plus vite. Il voulait prouver à tout le monde qu’il était devenu grand, adulte, qu’il était capable de s’occuper de lui-même, qu’il avait surmonté l’accident et toutes les angoisses qui allaient avec.
Mais avec ce Ryan, ça semblait un peu compromis. « Je pensais que… c’était une vraie proposition mais je peux repartir si c’était pas le cas… Et non, c’est Noäm. » Malgré son air un peu surpris – voire carrément ennuyeux – le garçon l’aida à porter ses affaires. Tellement de signes contradictoires qu’il ne savait déjà plus comment réagir avec lui. « C’est vrai que ça a été rapide comme décision… » Mais il n’y avait qu’une chose avec laquelle il prenait son temps : l’amour. Incapable de faire sa déclaration, autant à Max à l’époque qu’à son professeur désormais. « J’avais peur que tu changes d’avis en fait, et aussi de ne pas oser sauter le pas si j’attendais plus longtemps. Ca fait plusieurs mois que je cherche et je trouve rien… » Il ne se sentait plus à l’aise chez lui. Quoiqu’il ne se sentait pas très à l’aise ici non plus alors… « En fait… Je leur ai pas vraiment dit que j’allais chez quelqu’un que je connais depuis quelques heures seulement. J’avoue, je sais, c’est pas bien de mentir, mais ils auraient jamais accepté. J’ai dit que j’allais chez un ami qui est plus âgé que moi et qu’ils adorent. Ils étaient rassurés. » Ils n’avaient jamais trouvé meilleur colocataire pour leur fils que Maximilian, qu’ils considéraient comme un deuxième enfant.
Noäm regarda un peu autour de lui, trouvant l’appartement assez sympa. Malgré tout, si sa présence dérangeait, il allait repartir. Il n’avait pas tant confiance en lui alors s’imposer comme ça, c’était au-dessus de ses forces. Il regarda Ryan en haussant les épaules. « Je peux repartir, c’est pas grave. J’ai pas vu que t’étais bourré, hier. T’as l’air de bien tenir l’alcool… » Bien sûr qu’il serait déçu de s’en aller, de retourner à la case « parents ». Mais il était con en même temps, pourquoi un gars de trente piges s’encombrerait d’un gamin de son âge ? Un peu comme Max, en fait. « Enfin, si ça peut aider… Faire le ménage me dérange pas et je cuisine plutôt bien… » Autant essayer de l’amadouer un peu, maintenant qu’il était là. Pour que Ryan ait de bonnes raisons d’accepter et que ça ne soit pas que de la pitié – il avait horreur de ça.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 620
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Schizophrénie : Eric L. Ashford, le psychologue (Michael Fassbender)
Disponibilités : Arizona ~ Megara#3 ~ Noäm
Âge : 34 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   Dim 10 Sep - 17:38


It's a new dawn, it's a new day, it's a new life


Noäm & Ryan

C’était dans ce genre de moment que je me disais qu’il fallait que j’arrête de boire. Parce que je faisais des propositions en l’air, sans réfléchir. Je ne savais pas vraiment ce qu’il m’avait pris de lui proposer de venir emménager chez moi. Je ne comprenais pas ce qui m’était passé par la tête. Mais maintenant qu’il était là avec tout son barda, je me voyais mal le foutre dehors. J’aurais pu, c’était bien mon genre de me foutre de ce qui m’entourait mais je repensais à tout ce qu’il m’avait dit au bar alors je m’abstenais. Il me faisait de la peine ce petit. A sa place, si je me faisais éjecté par mon colocataire potentiel et que je n’avais pas d’autre choix que de retourner chez papa maman, je préférerais finir à la rue, question de fierté. J’avais même zappé son prénom. Ça commençait bien. « Non ben vas-y rentre, maintenant que t’es là. Noäm, ouais, j’y étais presque, à une lettre près. » Pour ma part inutile que je lui rappelle mon prénom, s’il s’était souvenu de ma proposition, il savait comment je m’appelais. Je l’aidais même à entrer dans l’appart en récupérant moi-même ses valises. Mon dieu, il avait vidé sa maison ou quoi ? Je m’avançais à l’intérieur jusqu’à atteindre mon salon où je déposais ses bagages et je le laissais refermer la porte d’entrée derrière lui. Ah ça pour être rapide, ça avait été rapide, il n’y avait pas de doute !

Les valises posées par terre, je me retournais vers lui en posant mes mains sur mes hanches, alors qu’il reprit la parole. Il avait eu peur que je change d’avis ? Etant donné que j’avais zappé ça aurait été un peu difficile. Pour couronner le tout, ses parents n’étaient pas au courant qu’il emménageait chez un inconnu. Ah. Super. Je risquais de les avoir sur le dos un jour ? « Ah ben ça leur fera tout drôle quand tu les inviteras et qu’ils tomberont sur un mec qu’ils n’ont jamais vu. » Génial, j’ai hâte… « En fait, personne ne le sait hein ? Et ton ami là ? Il ne sait pas non plus ? Et lui, il n’a pas voulu te prendre ? » Non parce que bon, si ses parents l’adoraient, c’était pas mieux pour tout le monde ? « Je ne connais pas tes parents mais tôt ou tard, ils le sauront, et ils risquent de mal le prendre, tu le sais ça ? » Et mieux valait pour tout le monde que ça ne me retombe pas dessus, parce que je risquais de ne pas être sympathique ce jour-là. Je veux bien être cool et serviable – et encore – mais il y avait des limites à la connerie.

Je ne savais pas trop quoi faire à l’heure actuelle. Je m’étais foutu dans une belle merde, fallait bien l’avouer. Qu’est-ce que j’allais faire de ce gosse ? Alors que j’étais en pleine réflexion, perdu dans mes pensées, il émit l’hypothèse de repartir et affirma qu’il n’avait pas vu que j’étais bourré hier. Je ne l’étais pas, j’avais juste eu un coup dans le nez. « Je tiens plutôt bien l’alcool ouais. » Et j’ai souvent des idées à la con quand je bois un peu trop, faut bien le reconnaître. Cependant, le petit malin avança des arguments plutôt convaincants. Il pouvait faire le ménage et cuisiner. En voilà un point à ne pas négliger. « Ah ouais ? Je t’avouerais que perso le ménage ça me fait chier et en cuisine je suis nul. » Je pouvais toujours le garder quelques jours, non ? Pour voir ce que ça donnait. Maintenant qu’il était là et que j’avais un cuistot potentiel sous la main, pourquoi se priver ? « T’as quel âge au fait ? Tu me parais tout jeune. » Il avait quoi, à peine la vingtaine ? Il devait encore être à l’école, non ? « Tu travailles ? Tu as des revenus pour payer un loyer ? » Si on devenait colocataires, il allait devoir payer la moitié du loyer, je n’allais pas payer pour deux, je n’étais pas crésus. « Je vivais avec un coloc ici avant, mais il est parti. Ça te ferait donc une chambre potentielle. » Chacun la sienne, au moins, il ne serait pas obligé de dormir sur le canapé.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noäm EriksenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 21/01/2017
Pages lues : 237
Crédits : saturn
Avatar : Lucky Blue Smith.
Pseudo : ALLES
Disponibilités : Maximilian ♫ Chip ♫ RyanBranNaelIsaiah
Âge : Vingt-et-un ans (22 novembre).
MY SOUL

MessageSujet: Re: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   Sam 30 Sep - 13:40

ryan ∞ noäm
Propulsé par son envie de grandir et de se débrouiller seul, Noäm avait peut-être fait la plus grosse connerie de sa vie. En plus de mentir à ses parents – qui finiraient probablement par le découvrir tôt ou tard – il s’apprêtait à vivre avec un parfait inconnu. Et si ce gars était un psychopathe tout juste sorti de prison ? S’il était dangereux, ou si tout simplement le courant ne passait pas ? Ce type avait déjà l’air de regretter sa proposition d’homme bourré alors ça ne laissait rien présager de bon…
Ryan avait toutes les raisons du monde d’être inquiet. Une mère inquiète pouvait se révéler redoutable, surtout quand il s’agissait de la mère Eriksen… Elle avait déjà failli perdre son bébé une fois, et couper le cordon était difficile pour tout le monde alors si elle apprenait que son fils avait emménagé avec un inconnu, ça pouvait être un scandale. Mais Noäm ne voulait pas être négatif – ni donner à Ryan des raisons de le foutre dehors. « Ils ne viendront pas ici, c’est aussi simple que ça… » A la place Noäm irait souvent chez eux pour essayer de les duper. Au moins les premiers temps. « Non, il ne sait pas non plus. D’ailleurs je lui ai même pas posé la question, il aurait pas voulu de moi. » Maximilian avait déjà de plus en plus de mal à passer la nuit chez le blondinet, ce n’était pas pour vivre ensemble… Mais il n’allait pas embêter Ryan avec ses problèmes de gamin, hein ? « Pas que je sois chiant ou quoi hein… C’est juste pas sa personnalité de vivre avec quelqu’un je crois. » Et s’il ne devait juger que la première impression, ça n’avait pas l’air d’être le genre de Ryan non plus. Ca risquait d’être chouette, cette colocation…

Mais il sembla marquer des points en parlant du ménage et de la cuisine. Noäm n’allait pas se taper tout le boulot mais s’il fallait le faire les premiers jours pour pouvoir rester ici, il le ferait. « Je pourrais toujours t’apprendre deux trois trucs en cuisine. » Sa mère était une si bonne cuisinière, Noäm ne pouvait qu’avoir hérité de son don ! Même si au fond, il n’avait pas l’habitude de s’en servir puisqu’il vivait chez ses parents jusqu’à hier. « J’ai vingt ans. Bientôt vingt-et-un. Et oui, j’ai un job ! Je viens d’être embauché à la cafet de la fac. » dit-il, tout fier. Il allait pouvoir l’aider à payer le loyer et Noäm était plutôt fier d’avoir trouvé son premier job. S’il n’avait pas eu l’envie de quitter ses parents, il n’aurait jamais cherché. Ca l’aiderait à grandir assurément. « Est-ce que je peux voir la chambre du coup ? Tu sais, il est encore temps de me dire non… J’sais pas trop reconnaître quand les gens sont sérieux ou bourrés visiblement alors je t’en voudrais pas. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 620
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Schizophrénie : Eric L. Ashford, le psychologue (Michael Fassbender)
Disponibilités : Arizona ~ Megara#3 ~ Noäm
Âge : 34 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   Sam 11 Nov - 11:45


It's a new dawn, it's a new day, it's a new life


Noäm & Ryan

Ça ne me plaisait pas spécialement qu’il ait caché à ses parents son emménagement avec moi. Qui sait comment pouvait réagir sa mère en apprenant que son petit bébé vivait avec un homme qu’il ne connaissait même pas ? Une mère peut se montrer terrifiante quand la sécurité de sa progéniture entre en jeu. Parce qu’il ne fallait pas se leurrer, sa famille l’apprendrait un jour ou l’autre. Et ce jour là, j’aimerais faire en sorte de ne pas être présent. J’avais déjà bien assez de soucis comme ça dans ma vie personnelle. Le gamin assura que ses parents ne viendraient pas ici. Certes, mais pendant combien de temps ? Il ne pourra jamais leur cacher indéfiniment où il vivait, ni avec qui. Je haussais les sourcils, sceptique. « Au début ouais. » Mais ils finiront par vouloir savoir où leur fils habitait. Au moins pour s’assurer qu’il ne vivait pas dans un taudis. Quant à son super ami chez qui il feinterait d’habiter, il ne lui en avait pas parlé non plus parce que selon lui, il n’aurait même pas accepté de l’héberger. C’est un bon ami ça dites donc. « Sympa ton ami. » A moins que le problème ne vienne de ce petit gars ? Est-ce qu’il était difficile à vivre ? Heureusement il se justifia bien vite là-dessus, m’évitant de lui poser la moindre question sur son comportement à lui. « Je vois, certaines personnes ne sont pas faites pour vivre avec quelqu’un d’autre. » Il fallait de tout pour faire un monde et certains étaient plus solitaires que d’autres. « Donc en fait, si je comprends bien, t’es là sur un coup de tête ? » Décidément, on faisait la paire. Je lui avais proposé cette colocation parce que j’étais bourré et lui s’était pointé sans réfléchir outre mesure. Ça commençait bien tout ça.

Enfin, le petit jeune marqua des points quand il mentionna le ménage et la cuisine. Je n’étais pas une fée du logis et j’étais plutôt adepte des plats tous préparés alors ça m’arrangeait pas mal, je devais bien le reconnaître. Il n’y avait peut-être pas que des inconvénients finalement. Il me proposa même de m’apprendre deux trois trucs à l’occasion. Mouais. « On verra ça. » Je n’étais pas fan de cuisine, mais pourquoi pas, un jour où je me ferais chier. Vingt ans. Mon dieu qu’il était jeune. C’était un gamin à peine sorti de l’adolescence. J’espérais sincèrement ne pas devoir faire du baby-sitting… Parce qu’il devait sans doute avoir des potes de son âge… Bon heureusement il avait un job, donc il pourrait payer sa part du loyer. En voilà une bonne nouvelle. Je lui donnais une tape sur l’épaule en le guidant vers la chambre qu’il allait occuper. Heureusement pour lui, elle était assez éloignée de la mienne. Comme je ramenais pas mal de nanas chez moi, ça lui éviterait d’entendre des bruits suspects et de ne pas fermer l’œil de la nuit. « T’inquiète, maintenant que t’es là, je ne vais pas te foutre dehors. Ta mère trouverait ça encore plus suspect. » Assurais-je avec un sourire pour le rassurer. Arrivé devant sa chambre, j’ouvrais la porte pour le laisser s’y engouffrer en premier. « Ce n’est pas super grand mais tu es le plus proche de la salle de bain. Ma chambre est à l’autre bout du couloir, tout au fond. Toute façon, je vais te faire visiter après. » Je le laissais s’imprégner de la pièce et je retournais dans le salon pour aller chercher ses bagages que je vins déposer au pied de son lit. « Ça va, ça te convient ? » Bon d’accord, il n’avait pas trop le choix, mais bon. « Par contre, il faut que je te dise tout de suite. Tu verras sans doute pas mal de monde défiler ici, des potes à moi, mais des filles surtout. T’offusque pas de voir une nana dans la cuisine le matin en te levant. » Quand je ramenais des femmes chez moi, je ne pouvais pas les jeter dehors une fois nos ébats terminés alors si elles voulaient rester dormir ici, elles le faisaient. Au moins, il savait à quoi s’attendre maintenant. « Tu as déjà vu des nanas à moitié nues, rassure moi. » Non parce que si ce n’était pas le cas, je ne voulais pas qu’il me fasse une syncope dès qu’il en verrait une ! A vingt ans, il avait déjà couché avec une femme quand même, non ? Mouais pas sûr, certains étaient plus coincés que d’autres. Il avait une allure un peu prude quand même…

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noäm EriksenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 21/01/2017
Pages lues : 237
Crédits : saturn
Avatar : Lucky Blue Smith.
Pseudo : ALLES
Disponibilités : Maximilian ♫ Chip ♫ RyanBranNaelIsaiah
Âge : Vingt-et-un ans (22 novembre).
MY SOUL

MessageSujet: Re: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   Mar 28 Nov - 17:49

ryan ∞ noäm
Ryan avait assez bien résumé la situation : il était ici sur un coup de tête. Mais depuis l’accident, ses parents et surtout sa mère le chouchoutaient sans arrêt. Ce n’était pas en profitant du cocon familial qu’il deviendrait débrouillard et surtout, qu’il oublierait. Il arrivait à ses parents d’en parler, de ressasser là où lui voulait juste oublier. Il avait longtemps cru avoir tourné la page, que ça ne le traumatisait plus. Mais récemment, depuis qu’il avait commencé les leçons de conduite en fait, il était sujet à des crises d’angoisse. A des souvenirs douloureux. Il s’était dit que peut-être, un nouvel endroit lui ferait du bien. Prendre un peu de temps pour lui après avoir épaulé Maximilian dans la perte de ses proches. « Ouais. On a vécu de sales moments avec mes parents, ce qui fait qu’ils ont eu tendance à me surprotéger… Récemment j’ai eu l’impression d’étouffer, j’voulais juste prendre mon envol avant d’avoir des mots envers eux que j’aurais regrettés par la suite. Mais promis, tant que tu me découpes pas en morceaux pendant mon sommeil, il devrait rien t’arriver ! » dit Noäm sur le ton de la plaisanterie. Si elle apprenait la vérité, sa mère n’aurait pas vraiment de raisons de s’en prendre à Ryan. Ce n’était pas tant de sa faute à lui, cette colocation. Enfin, disons moitié moitié. Noäm prévoyait déjà qu’elle découvre la vérité alors il cherchait dès maintenant des solutions pour apaiser la colère de maman Eriksen et éviter à Ryan d’être importuné. « Mais dis-toi que ça aurait pu être pire ! Faut être tout autant taré pour proposer à un inconnu d’emménager, tu devrais faire attention à ce que tu dis quand t’es bourré ! » Qui sait ce qu’il aurait pu proposer d’autre ?

Ryan l’emmena finalement jusqu’à sa chambre. Bien sûr que ça lui convenait ! C’était plus grand que celle chez ses parents et puis, il n’avait pas besoin de plus de toute façon. Il attendit que le garçon revienne vers lui et hocha la tête. « Ouais c’est parfait ! » Puis Ryan enchaîna. Sujet important puisque Noäm voulait savoir s’il pouvait se permettre ou non d’inviter des gens ici… Et si ça le dérangeait qu’il ne ramène pas des femmes de son côté mais plutôt des hommes. « Oh bah change pas ta façon de vivre pour moi hein j’vais m’adapter. » Soit il prendrait le petit-dej dans sa chambre, soit il sympathiserait avec les conquêtes de Monsieur ? En tout cas promis, il ne s’offusquerait pas ! « Mh. Ouais. Pour être totalement honnête j’suis gay alors je m’en manque pas mal de voir une fille à moitié à poils. Du moment que tu ne me fais pas profiter du côté sonore de la chose, tu fais ce que tu veux. » Il haussa les épaules. « Du couuup. Est-ce que ça dérange si j’invite d’éventuelles conquêtes, moi aussi ? C’est probablement moins souvent que toi, j’peux même m’arranger pour découcher si tu trouves ça moins… dérangeant. Faut juste me dire. » Est-ce qu’il sous-entendait que Ryan était homophobe ? Oui et non. Il n’avait pas l’attitude d’un type très gayfriendly. D’ailleurs, il n’avait l’air friendly de rien du tout. Et même s’il s’en foutait, c’était plus difficile d’accepter de voir des hommes au réveil que des femmes et ça Noäm pouvait le comprendre.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 620
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Schizophrénie : Eric L. Ashford, le psychologue (Michael Fassbender)
Disponibilités : Arizona ~ Megara#3 ~ Noäm
Âge : 34 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   Dim 14 Jan - 1:01


It's a new dawn, it's a new day, it's a new life


Noäm & Ryan

Il était de notoriété publique qu’une mère pouvait se montrer redoutable quand une menace planait au dessus de sa progéniture. Je n’irais pas jusqu’à dire que je la craignais, loin de là, mais je ne voulais pas me la mettre à dos. Le gamin avait intérêt à régler cette histoire au plus vite. Pour le bien de tous. Il me raconta un peu sa vie en expliquant plus ou moins d’où venait la surprotection de ses parents. Sur ce coup-là, je ne pouvais que comprendre. Moi-même j’étais un peu trop protecteur avec ma sœur depuis la mésaventure qui m’avait conduit pendant neuf années de ma vie en prison. Elle s’était déjà faite avoir par un mec, il était hors de question que ça se reproduise. Cependant, ses derniers mots me firent légèrement rire. « Je ne suis pas un serial killer gamin ! Promis je ne te découperais pas en morceau. Je ne suis pas un psychopathe ou un tueur, rassure-toi. » Enfin, techniquement si. Disons que j’avais déjà tué quelqu’un, involontairement. Mais le gosse ne craignait rien. Pas de quoi alerter les autorités. « Mais je peux comprendre cette envie de liberté et de voler de ses propres ailes. A un moment, on doit tous quitter le cocon familial. » Mine de rien, il n’avait pas tout à fait tort lorsqu’il évoqua mon inconscience à inviter n‘importe qui chez moi. « Je n’ai pas vraiment de problème pour me défendre tu sais. » J’ai affronté les pires raclures en prison, si tu savais… « Et puis, je ne prenais pas vraiment de risques avec toi, sans vouloir t’offenser. » Je ne risquais pas grand avec un gamin de son âge. Même s’il est vrai qu’il ne faut pas vraiment se fier aux apparences. « Tu n’as pas l’air très dangereux. »

Je l’avais finalement conduit dans sa chambre et je lui avais ramené ses affaires. Il avait l’air content en tout cas. Quant au fait de changer mes habitudes pour lui… « Je n’y comptais pas. » Bien sûr qu’il allait s’adapter, ce n’était pas à moi de le faire, j’étais chez moi quand même. Il ne manquerait plus que ça. « C’est juste pour te prévenir, alors ne t’étonnes pas de tomber sur une nana qui ne vit pas ici. » ça arrivait plus ou moins régulièrement et il était fort probable qu’il croise souvent ma sœur ou même Megara par ici. Dans tous les cas, vu qu’il était jeune, je voulais m’assurer qu’il avait déjà vu des filles à moitié à poil. Je ne voudrais pas qu’il me clamse entre les pattes ou qu’il me fasse un malaise, je ne suis pas secouriste. Mais la réalité fut tout autre, puisqu’il me balança de but en blanc qu’il était gay. Ah. Oh. Non pas que ça me pose problème, j’avais moi-même un frère gay. Mais, je ne m’y attendais pas. « L’avantage de cet appart c’est que nos chambres sont à l’opposé l’une de l’autre, donc tu n’entendras rien. » Quant au fait qu’il ramène des mecs ici… En soit, ça ne me dérangeait pas plus que ça. Je haussais les épaules moi aussi. « Du moment que je n’ai ni le son ni l’image, ça me va. Mon petit frère est gay aussi, ça ne me dérange pas plus que ça. Tu fais ce que tu veux. »

Bon maintenant que les bases étaient posées et qu’il avait découvert sa chambre, je l’invitais à me suivre pour lui faire visiter le reste de l’appartement. La salle de bain, les toilettes, ma chambre et retourner dans le salon pour lui montrer la cuisine. Le tour était vite fait, je n’avais pas un appart de quinze mille mètres carrés non plus. « Bon voilà, on a fait le tour. Tu as des questions ? Des suggestions ? Des interrogations ? J’sais pas. J’ai déjà payé le loyer pour ce mois-ci, alors on se partagera celui du mois prochain. Je ne sais pas trop quoi te dire de plus, est-ce que de ton côté, il y a des choses que je dois savoir ? »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noäm EriksenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 21/01/2017
Pages lues : 237
Crédits : saturn
Avatar : Lucky Blue Smith.
Pseudo : ALLES
Disponibilités : Maximilian ♫ Chip ♫ RyanBranNaelIsaiah
Âge : Vingt-et-un ans (22 novembre).
MY SOUL

MessageSujet: Re: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   Hier à 20:18

ryan ∞ noäm
« C’est très gentil de vouloir me rassurer ! Vraiment sympa. Mais existe-t-il vraiment beaucoup de psychopathes qui disent aux gens qu’ils le sont ? Genre… Si j’avais un psychopathe en face de moi actuellement, j’suis pas sûr qu’il me le dirait de bon cœur tu vois ? » Il poussait un peu loin juste pour le taquiner. S’il était là, c’est qu’il avait confiance. A tort ou à raison, allez savoir… Personne n’avait dit que c’était intelligent non plus. Au fond Ryan avait l’air un peu rustre et pas très jovial, ce qui était déjà une certaine plaie pour quelqu’un comme Noäm. Il était probable que leurs caractères ne collent pas beaucoup et qu’ils soient plus colocataires qu’amis ces deux-là. Mais ce serait peut-être juste provisoire, le temps que le blond ne trouve quelqu’un d’autre pour l’accueillir. Il allait checker les petites annonces juste au cas où parce qu’il ne voulait pas être le boulet de service pour Ryan. A la remarque de l’inconnu, Noäm tenta de bomber le torse. Oui c’était un peu ridicule. « Genre. Pas dangereux. Hey on sait jamais hein ! Les apparences, tout ça… » Noäm n’était pas vraiment vexé à vrai dire, il savait bien qu’il ne faisait peur à personne. Et lui il ne savait pas tant se défendre, il n’était pas un pro de sport de combats et n’avait pas la carrure pour se battre contre quelqu’un comme Ryan. Mais ç’avait du bon, au moins on lui faisait assez facilement confiance. « Ok je suis peut-être pas très impressionnant… Mais je sais faire à manger, on a dit que ça comptait ! »

Noäm fut rassuré de n’être pas tombé sur quelqu’un d’homophobe. Pas que Ryan avait la tête de l’emploi, mais il avait l’air quand même un peu particulier comme garçon. Pas le genre d’homme que le blond fréquentait. C’était un bon point que ça ne pose pas de problèmes entre eux. Et de son côté il ne s’offusquerait pas en voyant des femmes par ici. « Ah bah… tu pourrais p’t’être me le présenter ton frère ! » dit-il avec un petit sourire. Quoique, un deuxième Ryan, était-ce vraiment une si bonne idée ? « Okay bah t’en fais pas, j’serais discret. Et puis de toute façon j’avais déjà l’habitude de pas ramener de mecs chez moi, je pense pas changer beaucoup à ce propos. » Ramener ses conquêtes chez ses parents, sans façon. De toute façon il n’y avait vraiment qu’un homme pour lui plaire en ce moment.

La visite terminée, Ryan lui demanda s’il avait des questions ou d’autres choses à ajouter. Noäm réfléchit un moment avant de hausser les épaules. « Là tout de suite j’sais pas trop. Euh… J’imagine que comme cette colocation n’est pas tant désirée, tu préférerais que je traîne pas trop dans tes pattes ? Ce que je comprendrais totalement. »
.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   

Revenir en haut Aller en bas
 
ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's a new dawn, it's a new day, it's a new life... [Gin]
» It's a new dawn, it's a new day, it's a new life
» Bryan Ryan
» Dawn Of War II
» Dawn of war 2 Retribution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Downtown :: home-
Sauter vers: