AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Noäm EriksenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 21/01/2017
Pages lues : 151
Crédits : killer from a gang
Avatar : Lucky Blue Smith.
Pseudo : ALLES
Âge : Vingt ans.
MY SOUL

MessageSujet: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   Dim 13 Aoû - 21:23

ryan ∞ noäm
Noäm n’avait jamais été aussi imprudent de toute sa vie. Emménager chez un inconnu. Pire : chez un gars qu’il avait rencontré dans un bar… la veille. C’était bête, c’était fou, et pourtant tout ça l’excitait. Le début d’une nouvelle aventure, la fin des disputes avec ses parents. Ils avaient peur pour leur enfant. Bien sûr qu’ils avaient peur ! Qu’il ne sache jamais se prendre en main, qu’il ne soit jamais capable de quitter le nid. Alors bien sûr il avait vingt ans, il était jeune, il avait le temps… Mais la petite famille avait du mal à s’entendre dernièrement. Ils avaient convenu que pour le responsabiliser, il fallait qu’il se trouve une colocation. Pour continuer et terminer ses études, pour que les parents puissent respirer, et surtout pour qu’il quitte sa zone de confort. Oui, il avait vécu un drame. Il avait eu peur. Et il s’était accroché à sa famille. C’est ce qui avait effrayé les parents Eriksen : que Noäm ne soit plus capable de les quitter.
Au final, la décision venait de toute la famille. Noäm en avait marre qu’on ne le prenne pour un enfant alors ça faisait déjà quelque temps qu’il cherchait de son côté. Sans rien trouver… Mais hier, autour de quelques verres, on lui avait fait une proposition. Peut-être que le blond ne se méfiait pas assez des gens. Peut-être qu’il aurait dû y réfléchir. Mais il voulait prendre son indépendance au plus vite pour prouver qu’il en était capable et pour clouer le bec à tout le monde. Mais bien sûr… Il ne pouvait pas dire à ses parents : « Bon, maman, papa, je vais chez un type que j’ai vu hier. On s’appelle pour la crémaillère, hein ! » Ils n’auraient jamais accepté. Alors à la place, il avait inventé un gros mensonge. Qu’il allait vivre chez Maximilian, ce type qu’ils adoraient et considéraient comme leur fils. Qui était sérieux et qui prendrait soin de leur petite tête blonde. A vrai dire le jeune homme avait vraiment envisagé cette possibilité. Mais avec Max… c’était différent, depuis quelques semaines déjà. Ou mois. Il ne voulait pas être un boulet pour lui, lui imposer sa présence. Déjà qu’il n’avait pas accepté une simple invitation à dormir chez ses parents un soir… Ce n’était pas pour vivre ensemble. Ils n’étaient pas en froid ! Enfin… peut-être que Noäm l’était, et que Max ne le savait pas. Il préférait garder ça pour lui, l’observant s’éloigner un peu plus, chaque fois. A moins qu’il ne se fasse des idées, comme toujours…

Les au revoir furent plus tristes qu’il ne l’aurait cru. Sa mère avait pleuré en voyant ses valises enfin prêtes… Mais il s’était empressé de la rassurer en lui disant qu’il reviendrait très souvent à la maison. Et au pire des cas, sa chambre était toujours sa chambre. C’est vrai, il n’était pas certain que ça se passerait bien avec ce Ryan. Mais il fallait tenter le coup, se lancer dans la vie d’adultes. Alors après les avoir embrassés, il quitta la maison familiale.
Ce fut un peu galère de transporter ses affaires dans les transports en commun, mais il s’en sortit finalement et arriva devant l’adresse qu’on lui avait donnée la veille. Il avait un peu peur, oui… Après tout, il ne connaissait pas ce type. Et ils n’avaient clairement pas le même âge, alors difficile de dire si la cohabitation se passerait bien. D’un autre côté, vivre avec un trentenaire pourrait peut-être l’aider à comprendre l’homme dont il était amoureux, lui aussi plus âgé !

Allez. C’est un nouveau départ ! Il inspira longuement et frappa à la porte, en espérant ne pas s’être trompé d’adresse.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 531
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Âge : 34 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.   Lun 14 Aoû - 22:53


It's a new dawn, it's a new day, it's a new life


Noäm & Ryan

Comme souvent, hier soir j’avais passé un long moment dans un bar à boire. J’avais pas mal picolé, à tel point que ce matin – ou ce midi, à vrai dire je ne savais pas quelle heure il était – j’avais un marteau-piqueur dans la tête. J’avais un mal fou à garder mes yeux ouverts, j’étais crevé. Et je finis même par me rendormir pour me réveiller quelques heures plus tard un peu moins fatigué. Mais j’étais quand même resté quelques minutes de plus dans mon lit avant de me décider à me lever. Je me redressais pour m’asseoir au bord du lit. Je posais mes coudes sur mes genoux pour me frotter les yeux. Enfin, je m’étirais et me levais pour me diriger vers ma cuisine d’un pas lent et en trainant les pieds. Je détestais le matin et c’était encore pire quand j’avais un peu trop picolé la veille. Passant une main dans mes cheveux, j’allumais la cafetière pour me servir un café. En attendant qu’il soit prêt, j’attrapais un verre dans un placard pour avaler un cachet d’aspirine pour calmer ce bordel dans ma tête. Quand le café fut prêt à l’emploi et bien chaud, j’en versais dans ma tasse et je récupérais le paquet de céréales pour aller m’installer devant la télé, dans mon canapé.

Là j’étais peinard. Bon ils passaient un reportage merdique sur des animaux à la télé mais au moins j’avais mon café que je buvais d’une main. De mon autre main j’attrapais des céréales dans le paquet pour les mettre dans ma bouche. Je n’étais pas captivé par ce qui se passait à la télé mais j’avais la flemme de changer de chaine et j’avais les deux mains prises de toute manière. Alors tant pis. Ça me permettait de regarder et de ne penser à rien. Au moins, ce n’était pas le genre de programme qui demandait une réflexion intense. Enfin, je terminais mon café et je posais la tasse vide et le paquet de céréales sur la table basse et je récupérais mon paquet de clopes et mon briquet qui s’y trouvaient. Ma cigarette allumée, je la coinçais entre mes lèvres pour aller fumer à la fenêtre. Mais rapidement, un bruit attira mon attention. On venait de frapper à ma porte. Ah, c’est qui encore ? Je n’attendais personne pourtant. Soupirant, je me dirigeais vers la porte en déposant ma clope dans le cendrier au passage. En l’ouvrant, je fus surpris d’y découvrir un gamin avec des bagages. « Euh, ouais c’est pour quoi ? » Ce gosse me disait quelque chose. Je l’avais déjà vu. Mais je n’étais pas encore assez réveillé pour avoir les idées claires et j’avais toujours ce mal de crâne insupportable. Et pourquoi il avait des sacs ? Je grimaçais légèrement pour tenter de le resituer, et soudain, ça fit tilt. Nom de Dieu, mais oui ! Le petit blond du bar ! Celui avec qui j’avais passé la soirée à discuter hier ! Celui qui m’avait raconté sa vie de dépressif ! Celui qui recherchait un coloc pour se tirer de chez ses parents ! Et moi comme un con, je lui avais proposé de venir chez moi… « Ah, mais oui ! T’es le gamin du bar ! » Comment il s’appelait déjà ? « C’est quoi ton nom déjà ? Noah ? » Un truc comme ça. Bon, je crois que j’avais commis la plus grosse erreur du siècle en lui proposant de venir squattant à l’appart, mais maintenant qu’il était là avec toutes ses affaires, je ne pouvais pas vraiment le virer. « Ben vas-y rentre. » J’ouvrais la porte en grand pour le laisser rentrer et j’attrapais quelques uns de ses sacs pour l’aider. « Je ne pensais pas que tu allais squatter si vite, mais bon. » Maintenant que tu es là… Je refermais la porte d’un coup de pied et je déposais les sacs près du canapé. « Tes parents t’ont laissé partir aussi vite ? Pour vivre avec un mec que tu ne connais pas ? » Bon, je n’étais pas dangereux, ni taré. Certes, j’avais passé neuf ans de ma vie en prison pour homicide involontaire, mais ce n’était qu’un détail.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
 
ryan ∇ it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's a new dawn, it's a new day, it's a new life... [Gin]
» It's a new dawn, it's a new day, it's a new life
» Bryan Ryan
» Dawn Of War II
» Dawn of war 2 Retribution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Downtown :: home-
Sauter vers: