AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I know that I'm imperfect :: Lavri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lowen ZimmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 26/03/2017
Pages lues : 243
Crédits : #avatar : Schizophrenic #gif : tumblr #sign : monocle. #lyricsign : believer ; imagine dragons
Avatar : Dan priceless Stevens
Pseudo : monocle. #alice
Âge : Trente-quatre ans ✧ 24 juin 1983
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: I know that I'm imperfect :: Lavri   Dim 17 Sep - 15:59

Avri & Lowen
I know that I'm imperfect

La noirceur venait tout juste de tomber sur la capitale, les bras chargés de sacs, je posais mon regard sur un lampadaire qui clignotait. Celui-ci se trouvait pile devant l'entré d'un local vacant. Enfin c'est l'impression que ça donnait, on ne pouvait voir à l'intérieur puisque des personnes avaient mis du papier kraft bloquant ainsi le panorama de l'endroit. Si on pouvait croire à un endroit vacant, on pouvait aussi se dire qu'il se tramait quelque chose. Mais quoi ? Seuls ceux qui avaient pu franchir la porte savaient de quoi il en retournait. Je posais mon regard sur ma montre. J'étais en avance. Déverrouillant la porte principale, je me glissais à l'intérieur pour découvrir un endroit dénué du moindre bruit. Des bâches se trouvaient installées un peu partout. Divers échantillons de céramique trônaient sur une table improvisée avec des planches de bois. Les murs quant à eux étaient barbouillés d'une panoplie de couleur, des teintes neutres comme des plus flashs. L'endroit était tranquille sans les ouvriers sans tout leur raffut. Ne m'attardant pas à la contemplation de la salle encore inachevée, je me dirigeais vers la cuisine. La pièce n'avait pas encore son aspect stérile, mais l'équipement s'y trouvant déjà lui donnait une grandeur jusque là insoupçonnée. Un espace vaste que bien des cuisiniers rêveraient de posséder dans leur restaurant. Je déposais mes sacs sur un plan de travail et triais le tout. Je sortais les aliments qui devaient se trouver au frais pour les mettre dans un réfrigérateur. Puis je fis le tour de la pièce. Il n'y avait aucun outil de travail et je me félicitais d'y avoir songé. Une fois le tour du propriétaire fait, j'entrepris de rouler les manches de ma chemise après avoir déposé mon veston sur une étagère. Il me restait quelques minutes avant que mon associée n'arrive et j'en profitais pour commencer une recette que j'avais testé dans les cuisines de l'hôtel où je logeais. Je n'étais pas certain de vouloir la mettre sur le nouveau menu. Toutefois, Avri saurait me dire ce qui en était. Sortant mon étui contenant mes couteaux je me mettais à l'ouvrage. J'aiguisais ceux-ci avec la queue de rat et en moins de deux, préparant les légumes et filetait le poisson. « Salut. » disais-je sans tourner la tête bien que j'avais entendu le son des talons qui claque. Un son doux démontrant la féminité. C'était sans doute sexiste comme réflexion, mais que pouvais-je faire devant une femme ravissante en talon, élançant les jambes à un point où ça pouvait mettre n'importe quel homme à terre ! Mais je m'égare. Déposant mon couteau, j'essuyais mes mains sur mon tablier et me tournait vers Avri. « Alors tes premières impressions ? » demandais-je en sachant qu'on avait pas trop pris le temps d'en parler. Je me tournais vers Avri en prenant une carotte pour croquer dans celle-ci en posant mon regard bleuté sur la jeune femme.

_________________

Inhibited, limited I was broken from a young age Taking my soul into the masses Write down my poems for the few That looked at me, took to me, shook to me, feeling me Singing from heart ache, from the pain Take up my message from the veins Speaking my lesson from the brain Seeing the beauty through the... Pain!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avri HallerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 12/09/2017
Pages lues : 21
Crédits : moonlight|avatar ✻ tumblr|gifs
Avatar : alicia vikander
Pseudo : shellhead.
Âge : 27 ans ✻ 26 juillet 1986
MY SOUL

MessageSujet: Re: I know that I'm imperfect :: Lavri   Dim 24 Sep - 16:08

Avri & Lowen
I know that I'm imperfect

Washington D.C. Son temps mitigé, ses monuments, son potentiel, Avri les découvrait seulement. Elle avait été étonnamment excitée en prenant place dans l’avion qui allait l’amener de Los Angeles à la capitale. Un nouveau projet, un nouveau défi. Mais Avri ne faisait jamais rien sur un coup de tête, et son départ avait été minutieusement préparé. Elle laissait derrière elle la gestion de leur restaurant phare, là où elle passait le plus clair de son temps lorsqu’elle ne traversait pas la Californie pour prendre des nouvelles du vignoble, ou les océans pour faire le point sur leurs autres restaurants. Enfin ceux de Lowen. Mais celui-là, le petit dernier qui n’avait même pas encore réellement vu le jour, il était également à elle. Le premier à naître et se développer sous le règne de leur partenariat. Associés. Elle ne lui disait quasiment jamais, mais la reconnaissance qu’elle avait pour Lowen Zimmer égalait presque la frustration qu’il provoquait chez elle. Si elle n’avait jamais croisé sa route, il aurait été improbable qu’elle en soit à ce niveau à tout juste 27 ans. Lowen était un grand Chef, et son talent rayonnait sur ses établissements comme ses employés. Avri avait d’abord était l’une d’entre eux, à se tuer à la tâche pour prouver qu’elle méritait sa place. Puis petit à petit, elle avait monté en grade, estimant le mériter mais se trouvant continuellement surprise à chaque promotion. C’est qu’Avri ne gardait pas sa langue dans sa poche. Il était difficile de mettre Lowen sur un piédestal après la manière dont ils s’étaient rencontrés. Elle lui obéissait, respectant la hiérarchie nécessaire d’une brigade de cuisine, mais elle ne l’épargnait pas de la vérité. Lowen était douté, mais il avait un sérieux problème d’égo, un problème qui l’empêchait parfois de voir les choses les plus simples. La cuisine ? La cuisine il l’a maîtrisait les yeux fermés et Avri n’aurait pu espérer avoir quelque chose à en redire. Les relations humaines et l’administration quotidienne d’un établissement ? Ça le passionnait tout de suite moins. Avri, elle, bouillonnait d’idées en toute sorte et ne se privait jamais d’une remarque. Elle ne se faisait pas toujours écouter, mais ça ne la déterrait pas. L’un dans l’autre, elle en était là aujourd’hui. Fraîchement arrivée à Washington pour monter un nouveau restaurant avec Lowen. Ils avaient trouvé un local ; un premier pas dans leur objectif de décrocher une nouvelle étoile Michelin. Avri devait justement rejoindre le Chef dans ces lieux en début de soirée. C’est une chemise lourde de documents sous le bras qu’elle arriva. Des devis, des permis en tout genre, des cv, toute une panoplie d’information qu’elle se devait d’éplucher. Elle s’attarda un instant devant la façade de ce qui allait devenir leur restaurant. Ça ne ressemblait pas à grand-chose, mais ça allait le devenir, elle le voyait déjà. L’odeur d’un plat en préparation l’accueillie en franchissant la porte, et Avri laissa un bref sourire étirer ses lèvres. Ses pas résonnaient contre le sol ; annonçant son arrivée. Avri déposa ses papiers sur une table improvisée avant d’approcher du plan de travail où s’affairait Lowen. « Salut » répondit-il, distraite, tandis que son regard balayait les ingrédients devant elle. Elle souleva une cuillère qui trempait dans un fond de sauce avant de la porter à ses lèvres; puis elle fit un tour sur elle-même pour observer le local. « Y’a du potentiel » admit-elle confiante. La liste des choses à faire se matérialisa dans son esprit. Maître de chantier, architecte, designer, son agenda pour les prochains mois était bien rempli. « Si tu ne fais pas n'importe quoi, on devrait pouvoir créer un très bon restaurant ici » dit-il un sourire taquin aux lèvres. Ils savaient tous les deux reconnaître la vérité dans ses mots cependant. Lowen pouvait être particulièrement imprévisible et, la plupart du temps, ça compliquait la vie d'Avri. Elle s'approcha de lui. « Une nouvelle recette? » demanda-t-elle, curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
 
I know that I'm imperfect :: Lavri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'm no angel, imperfect myself. 'Cause baby, i'm only human (5.03 - 11h47)
» Iseult ~ We come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Capitol Hill :: Rues commerçantes-
Sauter vers: