AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 916
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Johan Rieder.
Disponibilités : RPs (2/3 - Disponible)

Tommy × Alaska ×
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Lun 16 Oct - 13:14

Suite à sa question, le jeune homme se contenta d'y répondre sans vraiment développer. Joyce avait eu sa réponse même si elle aurait peut-être appréciée un peu plus de détails. Peut-être que Tommy ne veut pas s'étaler et elle le comprend parfaitement, c'est la raison pour laquelle elle décide de ne pas renchérir.

Immobile, elle se contenta d'observer son petit ami terminer à son tour son nécessaire pour son voyage d'affaires. Au fond d'elle, elle avait encore un peu de mal à croire qu'il lui avait proposé de l'accompagner. Ça lui faisait plaisir c'était incontestable, mais elle ignorait si elle allait pouvoir se sentir à l'aise. Après tout, c'est un voyage d'affaires et elle n'a rien d'une femme qui correspond à ce milieu, elle ne voudrait pas faire tâche parmi toutes ces personnes, sans doute haut placé.

Après ce petit instant de silence, Tommy demanda s'il pouvait être d'une aide quelconque à la blonde, il venait de lui tendre la perche pour qu'elle lui pose cette question qui lui taraude l'esprit. Au fond, elle a peur de sa réponse, mais elle sera fixée et ne risquera pas d'être déçue par la suite. Elle a besoin de savoir. De savoir s'il la désire encore, si c'est elle le problème ou bien si c'est plus profond, et qu'une brèche est en train de se former dans leur couple. Ce qui pourrait s'expliquer par ce moment délicat qui est la grossesse de la blonde.

Joyce l'observe afin de déceler une quelconque réaction qui pourrait répondre à son interrogation, puis finalement, il se mit à parler pour lui confier tout ces non-dits entre eux. Elle ne pouvait qu'approuver ses dires, en effet, dire qu'il n'a pas envie serait mentir vu l'état de son pantalon, bien sûr elle l'avait remarqué mais elle ne se voyait pas lancer une réplique comme ça, simplement pour le lui faire remarquer, il devait déjà se sentir assez mal.

La réponse du jeune homme ne se fit pas attendre, il avait peur de lui faire mal, de la forcer d'une quelconque manière à faire des choses dont elle n'avait pas forcément envie. Mais toute cette frustration, chez l'un comme chez l'autre avait créé une sorte de fossé entre eux, si bien qu'ils n'avaient jamais abordé ce sujet ensemble avant aujourd'hui. Tommy devait sans doute avoir besoin de réconfort, et Joyce ne serait pas contre de temps en temps, une petite soirée rien qu'avec Tommy.

Bien sûr qu'elle pouvait être fatiguée, stressée ou tout simplement pas d'humeur, mais ils ne devaient plus refouler leurs désirs au risque de mettre leur couple en péril. Les relations sexuelles ne sont pas obligatoires c'est certain, mais c'est toujours mieux pour cultiver leur complicité.

" - Je comprend mais.. Tu ne m'as jamais fais mal.. J'ai l'impression que depuis que je suis enceinte, je ne t'attire plus comme avant, que je suis moins désirable.."

Et c'était sincère, peut-être parce qu'elle avait du mal à appréhender son nouveau corps.

" - Je ne me suis avais senti obligé de quoique ce soit.. Je voudrais juste que.. Qu'on puisse se retrouver, ne serait-ce qu'une fois par semaine pour oublier tout le reste et simplement à nous."

C'est un bon compromis ? Une fois par semaine, ils se réservent une soirée rien que pour eux, pas de boulot, pas de problème, rien d'autre qu'eux deux. Elle hésita à faire un pas dans sa direction, peut-être restait-il en retrait parce qu'il n'en avait pas envie là et maintenant ou qu'il n'en avait pas envie tout court.
Pourtant son corps disait le contraire, ce qui perdait totalement la jolie blonde qui avait besoin de réconfort, et pas uniquement d'un simple câlin à la dérobée. Elle aussi avait des besoins et des envies, même si elle n'en parlait quasiment jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Tommy S. GraysonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 729
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Sam Claflin
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment mais tu peux toujours réserver ta place.

#EnCours Alec + Amaya + Aurora + Joyce + Kayla + Solora
#EnAttente

Âge : Trente-deux ans. 27.04.1985
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Lun 16 Oct - 22:18

Joyce & Tommy
La vérité est parfois dure à entendre


Lorsque ma petite-amie en vint à se dire qu’elle était moins désirable depuis qu’elle était enceinte, ce fut limite par réflexe que je secouai la tête pour lui signifier que non, ce n’était pas du tout ça. Par contre, je ne pris pas la parole dans l’immédiat, parce que je cherchais les mots afin de ne pas la vexer. Après tout, je me doutais bien qu’elle ne voudrait pas que je vienne à lui dire que j’aimais la voir prendre du poids. Jamais je n’avais dit ça à une femme, mais je me doutais bien que ce n’était pas le genre de commentaire agréable à entendre. Cherchant donc comment tourner la chose, je décidai de finalement lui dire:  « Au contraire, je te trouve tellement mignonne comme ça… », me rendant compte au final que peut-être mes mots n’étaient pas judicieusement choisis, mais si ça pouvait faire comprendre à Joyce que ça n’avait rien à voir avec elle, alors c’était tant mieux. Mais malgré cela, j’avais le sentiment que ça ne venait pas au bout de mon explication, je fronçai les sourcils pour m’accorder un temps de réflexion supplémentaire, temps de réflexion qui, au bout du compte, ne me fut pas accordé suffisamment longtemps, compte tenu du fait que je n’avais pas eu le temps de lui dire quoi que ce soit que voilà, elle reprenait la parole, en venant à proposer ce qui semblait être un compromis raisonnable aux premiers abords. Il fallait l’admettre, ce l’était quand même, mais pourtant, je ne parvenais pas à être totalement à l’aise avec celui-ci. Quelque chose me chicotait encore, quelque chose qui faisait en sorte que je ne pouvais pas juste dire que j’acceptait cette proposition et voilà tout. Ça ne me faisait pas plaisir d’aller à l’encontre de la volonté de ma petite-amie de cette façon, mais je ne me voyais pas tant faire autrement. Grimaçant quelque peu, je finis par lui dire:  « Je veux qu’on se retrouve aussi, crois-moi… Et c’est aussi pour ça que je t’ai demandé de venir avec moi… » Au moins, ça, c’était chose claire. Pour le reste, je l’ajoutai en disant:  « Et comme je te l’ai dit, ce n’est pas l’envie qui me manque… Je crois en fait que… » En parlant, c’est là que je mis le doigt sur ce qui n’allait pas, sans que je demande quoi que ce soit. Prêt à le dire, je déglutis:  « Je crois que j’ai eu peur, la dernière fois, quand on a appelé le médecin… J’ai eu peur qu’il t’arrive quelque chose, ou bien qu’il arrive quelque chose au bébé… Et je ne voudrais pas être la cause de ton mal… » Et encore moins pour des envies qui étaient similaires limite à des caprices dans le cas présent. Voilà ce qui me rendait si réticent, et ça n’avait absolument rien à voir avec ma petite-amie ou son apparence actuelle, comme j’étais en train de le prouver, à mon avis. Mais comme je sentais que ce n’était pas suffisant, je me permis finalement de réduire la distance entre nous, puis je posai timidement mes mains sur sa taille, lui affirmant alors:  « Mais si tu me garantis que tout va bien, et que je ne vous ferai pas de mal… » Je penchai ma tête sur le côté, puis je posai un baiser sur sa joue, avant de lui susurrer à l’oreille:  « Tu auras plus que des retrouvailles, je te le promets. » Bien malgré moi, un petit sourire apparut sur mes lèvres, tandis que je me décalais de nouveau, attendant de voir comment elle allait réagir.

_________________

You're an angel, tell me you're never leaving 'Cause you're the first thing I know I can believe in
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 916
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Johan Rieder.
Disponibilités : RPs (2/3 - Disponible)

Tommy × Alaska ×
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Mar 17 Oct - 13:25

Joyce ne savait pas trop comment gérer tout ce qui était en train d'arriver. Bien sûr qu'elle ne cessait de se remettre en question suite à sa grossesse, elle se pensait forcément moins désirable, moins femme qu'avant, bien qu'elle s'apprêtait à donner la vie. Mais le fait qu'un fossé se soit creusé entre son compagnon et elle ne cesse de la faire se tourmenter, alors elle avait besoin d'avoir certaines réponses à ses questions, et peut-être qu'elle pourra se sentir plus sereine une fois qu'elle connaîtra la cause réelle de cet éloignement.

La première réponse de Tommy mit Joyce dans incompréhension, s'il la trouvait mignonne comme ça, à savoir enceinte, avec un ventre arrondi et la poitrine gonflée, qu'est-ce qui l'empêchait de lui offrir ce genre de moment intime qu'ils aimaient tous les deux ? Finalement, la jolie blonde se demanda si le soucis venait d'elle ou bien de lui. Et si c'était lui qui avait un problème dont il n'osait pas parler pour une raison ou une autre ? Tout cela tournait dans l'esprit de la suédoise sans qu'elle ne fut en position de déterminer laquelle de ces hypothèses étaient la plus probable.

Ne supportant pas le silence qui s'installait entre eux, Joyce décida de reprendre la parole afin d'instaurer ce qu'elle jugea comme étant un compromis entre eux. Une soirée par semaine rien qu'à eux. Cette idée qu'elle pensait pouvoir réjouir son compagnon n'eut pas l'effet escompté.

Dans un premier temps, il lui avoua que sa demande de venir avec lui à New-York n'était pas totalement dénuée de sens, il voulait aussi en profiter d'être loins de toutes ces tensions pour la retrouver, avait-il prévu quelque chose ? Elle l'ignorait mais le fait de les savoir loin de leur quotidien et des éventuelles menaces, suffirait sans doute à la rendre plus sereine.

La nouvelle venait de tomber, Tommy venait de lui dire clairement ce qui le rebutait tant que ça, c'était cette fameuse fois où Joyce s'était plaind de violentes douleurs au ventre. Elle n'avait jamais remarqué que cet instant semblait avoir marqué son compagnon, elle ne s'était pas montré assez attentive pour comprendre que c'était cela l'origine de leur éloignement. Au lieu de ça, elle aurait voulu le rassurer, lui dire que c'était les choses normales de la grossesse, chacune d'entre elle est différente et pourtant, elle ne réussit pas à le lui dire, restant impuissante face à ses propos.

" - Je.. Tu nous fera jamais de mal, et si jamais c'était le cas, tu sais que je te le dirai."

Elle se sentait obligée de se justifier alors qu'au fond, elle n'en avait pas besoin. Entre elle et Tommy ça avait toujours été ainsi, ils communiquaient beaucoup lorsqu'ils avaient le temps de se retrouver plus intimement, Joyce lui avouait toujours ce qu'elle désirait afin que l'un puisse combler l'autre de la meilleure manière qu'il soit.

Tommy réduit la distance entre eux pour poser ses mains sur ses hanches avant de venir déposer un baiser sur sa joue. Puis, il finit par lui faire une promesse, cette promesse qui promettait tant de belles choses à venir, et surtout des retrouvailles comme elle les espérait. C'est la raison pour laquelle elle se perdit de se hisser sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Tommy S. GraysonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 729
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Sam Claflin
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment mais tu peux toujours réserver ta place.

#EnCours Alec + Amaya + Aurora + Joyce + Kayla + Solora
#EnAttente

Âge : Trente-deux ans. 27.04.1985
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Mer 18 Oct - 1:11

Joyce & Tommy
La vérité est parfois dure à entendre


J’aurais bien aimé avoir été en mesure de deviner ce qui n’allait pas, débloquer et finalement, l’avouer à Joyce avant aujourd’hui. Par contre, jamais je n’y étais parvenu, parce que jamais je n’étais venu au bout de ma réflexion. Manque de temps ? D’opportunité ? Je ne savais pas trop, ça venait tout juste de me frapper à vrai dire, et maintenant, je m’en montrais quelque peu perturbé. Perturbé dans le sens où je me sentais idiot, dans le sens où c’était une réflexion que j’aurais très bien pu me faire avant et qui aurait pu éviter probablement bien des soucis. Après, je me doutais bien que ça n’aurait pas été parfait pour autant, parce que peut-être il y aurait eu des moments où Joyce ne se sentait pas à l’aise, se sentait trop fatiguée ou un truc du genre, mais ç’aurait évité d’autres soucis qui auraient peut-être évité ce froid qui s’était installé précédemment. C’était frustrant, je ne pouvais pas le nier, d’autant plus que Joyce ne semblait pas tant amusée par cette constatation. Au contraire, elle me parut bouche-bée, me faisant craindre pendant un instant que je l’avais vexée de quelconque façon, et que la tempête allait se lever de nouveau. Tendu, je ne sus pas tant comment réagir, jusqu’à ce que finalement, elle en vienne à prendre la parole, tentant de me rassurant en me disant que si jamais je lui faisais mal, elle allait me prévenir, me rappelant que je lui avais précédemment fait la demande, peu de temps après que j’aie vraiment pris conscience de l’enfant qui poussait dans son ventre. Je n’allais pas le cacher, j’étais rassuré qu’elle ne semblait pas l’oublier et que plus encore, elle avait l’intention de s’y tenir, malgré ce qui s’était passé. N’ayant pas besoin de plus pour me rassurer, je lui souris doucement, me permettant une petite avance, surtout parce que je sentais que j’avais besoin de la rassurer avec un peu d’affection, ne cherchant pas davantage. Ce fut elle qui engagea un contact plus insistant en posant ses lèvres sur les miennes. Ne ressentant plus cette hésitation de précédemment, je répondis au baiser sans hésiter un instant. Plus encore, je prolongeai le baiser en laissant mes mains se rendre au niveau de son dos, l’entourant de mes bras pour la garder contre moi un instant, tandis que je mettais plus de passion et d’amour dans ce baiser. Une fois que celui-ci prit fin, non pas par manque d’envie, mais parce qu’il fallait bien l’arrêter à un moment ou un autre, je gardai mon front contre le sien, et je lui dis, dans un murmure:  « Et tes retrouvailles… Tu veux qu’elles attendent à l’hôtel demain ? » Évidemment, je la taquinais un peu, même si je voulais surtout savoir ce qu’elle voulait ici et maintenant, afin de la combler du mieux que je le pouvais.

_________________

You're an angel, tell me you're never leaving 'Cause you're the first thing I know I can believe in
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 916
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Johan Rieder.
Disponibilités : RPs (2/3 - Disponible)

Tommy × Alaska ×
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Mer 18 Oct - 12:28

Joyce ne savait plus trop comment gérer la situation, Tommy et elle étaient distant depuis quelques temps et ils n'avaient jamais vraiment cherché à ce qu'il en soit autrement. Pas avant aujourd'hui en tout cas, puisque c'est elle qui décida d'aborder le sujet qui fâche. Était-ce le bon moment ? Elle n'en savait trop rien, mais elle préférait mettre les choses si ça pouvait lui permettre de se sentir plus sereine et plus enclin à de nouvelles bases pour leur couple.

Finalement, après de longues minutes de réflexion, le jeune homme semblait venir de trouver l'origine du problème. Même si ce n'était pas Joyce directement, c'était tout de même elle la source du problème puisqu'il s'agissait de ses douleurs. Est-ce que si elle avait prévenu Tommy plus tôt concernant ses douleurs, il aurait eu moins peur ? Est-ce pour cette raison qu'il tenait à ce qu'elle travaille moins et qu'elle prenne plus de temps pour elle, pour se reposer ? Tout s'éclairait petit à petit, et certaines réactions de son compagnon prenaient tout leur sens.

Que pouvait-elle faire face à une telle révélation ? Lui en vouloir de ne pas lui avoir dit plus tôt ? Elle aurait pu, mais au vu de la manière dont il lui avait annoncé, lui-même ignorait la cause réelle de cette distance qui s'était immiscé entre eux. Aujourd'hui, il pointait du doigt ce qui n'allait pas, ce qui allait leur permettre de faire attention à ce point particulier et essayer de le contourner autant qu'ils le pouvaient.

Au bout du compte, Joyce finit de réduire totalement la distance entre eux en déposant un baiser sur les lèvres de son petit ami. Un baiser dans lequel elle ne mit pas l'amour et la fougue qu'elle avait, comme elle l'avait fait plus tôt. Cette fois-ci, c'est Tommy qui prit les devants en l'embrassant d'une manière qui trahissait ses envies du moment. Et d'ailleurs, les paroles qui suivaient le démontra.

" - On peut attendre demain, comme ça on se repose ce soir et on sera en forme pour le départ demain." fit-elle avec un léger sourire.

Profitant de cette étreinte, la jeune femme entoura ses bras autour de la taille de son homme pour venir chercher sa chaleur. Elle avait besoin d'affection au quotidien, même si ce n'était que des câlins, elle en avait besoin pour se sentir bien, pour se sentir désirée mais surtout, aimée. Et puis, une petite idée venait de germer dans son esprit pour le réveil du lendemain mais elle se cachait bien de dire quoique ce soit à son compagnon.

" - On peut se faire un dîner en amoureux ou bien un restaurant comme tu veux. On peut aussi se contentée de regarder un film, tranquillement sur le canapé."

Tommy courait toute la journée avec des réunions, des entretiens téléphoniques et tout le reste, alors parfois, prendre un peu de bon temps était la seule chose idéale à faire. Et ce soir c'est de ça dont avait besoin la blonde : du temps pour eux, pour se retrouver, pour profiter l'un de l'autre sans penser à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Tommy S. GraysonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 729
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Sam Claflin
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment mais tu peux toujours réserver ta place.

#EnCours Alec + Amaya + Aurora + Joyce + Kayla + Solora
#EnAttente

Âge : Trente-deux ans. 27.04.1985
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Jeu 19 Oct - 1:41

Joyce & Tommy
La vérité est parfois dure à entendre


Il était évident que la proposition de ma petite-amie d’attendre le lendemain pour avoir un moment intime n’était pas l’idéal en ce moment, n’était pas non plus tant ce à quoi je m’attendais, parce que je pensais encore et toujours que ce n’était pas le genre de chose que nous pouvions programmer; l’envie, ça venait et voilà tout. Mais compte tenu du fait que j’avais soulevé l’idée et que pour le coup, je l’avais quelque peu cherché, je ne pouvais pas tant protester. De toute façon, protester reviendrait à insister, et c’était justement ce que je ne voulais pas. Acquiesçant à ses propos donc, je ne me distançai pas pour autant, constatant que ce n’était pas en raison de cela que Joyce voulait que le contact prenne fin. Enfin, voilà comment je prenais le fait qu’elle passa ses bras autour de ma taille, franchement je en voyais pas ce que ça pourrait être d’autre. Sans me faire prier donc, je la gardai contre moi pendant un instant, comme ça, sans rien dire. Je ne pouvais pas nier que ça aussi, ça faisait du bien quand même. C’était tout simple, c’était loin de ce à quoi nous nous étions habitués l’un et l’autre, mais c’était réconfortant et agréable malgré tout. Après, il était évident que nous ne pouvions pas rester plantés comme ça, dans la chambre, en attendant qu’il se passe quelque chose. Il fallait nous bouger quand même un peu, que ce soit pour finir la valise de Joyce, manger ou bien autre chose. Par contre, avant que je ne puisse faire quelconque proposition, ma jolie blonde reprit la parole, me venant à faire des suggestions sur ce que nous pourrions faire par la suite. Puisque celles-ci ne me déplaisaient pas l’une et l’autre, je réfléchis quelque peu, mais au bout du compte, je décidai de lui proposer:  « Ou bien, on peut rester ici, se commander un repas, et rester tranquillement dans le canapé. » Aux premiers abords, ça semblait un peu nul comme plan, mais je pensais que j’avais des bonnes raisons de le proposer, comme je le dis à Joyce en ajoutant:  « Comme ça, pas besoin de faire à manger, et on peut aussi se reposer, afin d’être en forme pour le départ demain. » Un sourire amusé apparut sur mes lèvres, puisque bien sûr, j’avais fait exprès de reprendre les mêmes propos que ma petite-amie pour le coup. Et puis, je devais avouer que personnellement, j’avais davantage envie de passer une soirée à la maison, en sa compagnie, sachant que nous ne manquerions pas d’aller au restaurant, sortir, marcher une fois que nous serions à New York. En tout cas, j’allais tout faire pour qu’elle passe un moment plus qu’agréable dans ma ville natale. Puis, comme pour la convaincre de tout cela, je l’embrassai furtivement sur les lèvres, avant de lui proposer:  « Si tu veux, je peux terminer de ranger tes choses dans le sac pendant que tu choisis ce qu’on va manger. » Mon but n’était clairement pas de lui imposer quoi que ce soit, simplement rehausser ma suggestion pour la rendre plus intéressante pour elle, pour nous deux. Après, encore fallait-il qu’elle accepte, d’où le fait que j’attendis sa réaction avant de poser quelconque geste.

_________________

You're an angel, tell me you're never leaving 'Cause you're the first thing I know I can believe in
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 916
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Johan Rieder.
Disponibilités : RPs (2/3 - Disponible)

Tommy × Alaska ×
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Jeu 19 Oct - 12:11

Bien évidemment que Joyce aurait pu dire à Tommy qu'elle préférait des retrouvailles ici et maintenant, mais le fait qu'inconsciemment il l'ai repoussé un peu plus tôt lui avait comme ... couper l'envie de faire quoique ce soit ce soir. Et puis, il le savait que la moindre chose la fatiguait et c'était le cas, elle avait besoin d'une bonne nuit de sommeil, si toutefois ses cauchemars lui laissaient la nuit entière pour se reposer.

Plutôt que ça, la blonde proposa une soirée au choix, soit à la maison devant un film ou bien une soirée au restaurant en amoureux. Les deux étaient faisable et elle n'avait aucune préférence, mais visiblement vu les propos de son compagnon, celui-ci préférait passer la soirée à la maison. Adjugé, ce sera donc une soirée au calme à la maison, ça allait permettre à Joyce de se détendre et d'éviter le stress au moins pendant une soirée.

" - L'idée me convient aussi." fit-elle avec un sourire comme pour appuyer sa réponse.

Après tout, ça allait leur permettre de se retrouver, pas forcément comme Tommy l'aurait espéré, mais c'était tout de même lui qui avaient proposé qu'elles attendent demain. S'il désirait vraiment que cela arrive le soir même, il aurait dû ne rien dire de plus. Et puis, de toute manière, il suffisait qu'ils se retrouvent dans une chambre seuls, un simple bisou ou câlin réveillera en eux leurs envies et leur désir de satisfaire l'autre, du moins elle l'espérait, peut-être que Tommy se sentait vexé qu'elle ai refusé pour ce soir..

Encore une fois, elle se perdit dans ses pensées, ce fut un baiser de la part de son petit ami qui l'en sorti. Il proposait de finir leurs bagages pendant qu'elle commande à manger. C'est une solution oui, mais pas vraiment celle pour laquelle elle aurait opté en premier lieu. Le fait de donner tant de travail en plus à son homme ne lui plaisait pas tant que ça, lui aussi avait le droit de se reposer après une journée de travail, et pourtant, il devait encore s'occuper d'elle en plus de tout cela. Elle n'était qu'a quatre mois de grossesse, il lui en restait encore autant si le bébé décidait de sortir avant.

" - Ou alors, j'appelle, je commande et en attendant le repas, on finit nos sacs, comme ça après on sera tranquille." proposa-t-elle avec un sourire.

Et d'ailleurs sans attendre plus longtemps, elle prit une brochure avec plusieurs restaurants qui livrent à domicile. Elle parcourt la liste et évince les restaurants qu'elle n'aime pas : chinois, japonais, indien. Ils n'en restait pas beaucoup sur la liste. Un italien ?

" - Italien ça te va ?"

En terme de nourriture, elle ne connaissait pas trop les goûts de son homme, elle savait juste qu'il se contentait de manger ce qu'elle cuisinait, et jusqu'alors, il ne s'en était jamais plaind.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Tommy S. GraysonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 729
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Sam Claflin
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment mais tu peux toujours réserver ta place.

#EnCours Alec + Amaya + Aurora + Joyce + Kayla + Solora
#EnAttente

Âge : Trente-deux ans. 27.04.1985
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Jeu 19 Oct - 13:07

Joyce & Tommy
La vérité est parfois dure à entendre


Un petit sourire fut suffisant à mon avis pour faire savoir à ma petite-amie que j’étais content qu’elle accepte le plan que je venais de lui proposer. Après tout, si je lui avais suggéré, c’était parce que j’en avais envie également, alors il n’y avait aucune raison que je ne sois pas satisfait du fait qu’elle accepte. N’étant pas tant obligé d’aller plus loin dans mes propos sur le sujet, je ne dis pas quoi que ce soit, jusqu’à ce que ma bien-aimée en vienne à me suggérer de terminer les valises pendant que nous attendions la commande, afin d’être tranquilles une fois que le repas serait arrivé. Il fallait l’admettre, c’était une proposition beaucoup plus logique que la mienne pour le coup. Par conséquent, ce fut sans trop de mal que j’y acquiesçai, d’abord avec un signe de tête, puis en ajoutant un petit:  « Ça me va. » Si je lui avais suggéré de continuer en attendant qu’elle passe commande, c’était surtout parce que je voulais lui éviter du travail supplémentaire, afin que son temps de repos commence maintenant. Me concernant, même si ma journée n’avait pas été des plus simples, je me sentais encore bien, alors je ne me voyais pas me montrer paresseux pour une raison ou pour une autre. Et comme pour le prouver - à moi-même plus qu’à elle pour le coup - je décidai de m’assurer une dernière fois que tout était dans ma valise, le temps qu’elle était partie consulter les brochures. Ce fut quand je vérifiai que j’avais l’essentiel de base que je me rendis compte de la petite bosse qui se trouvait dans une de mes paires de chaussettes. Pendant un moment, je fronçai les sourcils, bien que j’aie reconnu de quoi il s’agissait d’emblée, puis je tournai la tête, hésitant à la remettre dans le tiroir ou pas. Puis, sur un coup de tête, je décidai que non, refermant le sac et me redressant, satisfait, au moment où ma jolie blonde arriva en me proposant un style de repas pour ce soir. N’étant pas difficile, encore moins quand je n’avais pas à cuisiner, ce fut sans trop hésiter que je lui répondis:  « Ça me va. » Toutefois, sachant que cela ne venait pas dire à ma petite-amie ce que je souhaitais, je m’approchai, histoire de regarder la brochure qu’elle tenait entre ses mains, ne manquant pas de passer mon bras autour de sa taille au passage, comme ça, simplement pour lui offrir une petite marque d’affection supplémentaire. Connaissant et appréciant le restaurant d’où provenait la brochure, je ne mis pas de temps à faire ma réflexion. Enfin, je ne la fis pas dans l’immédiat non plus, puisque bien souvent, je ne résistais pas à leurs pizzas, mais je savais que nous serions susceptibles de se rendre à un restaurant encore meilleur, à New York alors pour le coup, je passais outre. Mais après, cela ne voulait pas dire que je choisissais cela constamment, donc après, ce ne fut pas tant long avant de lui dire:  « Je vais prendre les pâtes carbonara, avec un calzone à-côté. » Dit comme cela, c’était énorme, mais c’était dans les portions que je mangeais en temps normal. Mon choix étant fait, je gratifia ma petite-amie d’avance de passer la commande en l’embrassant sur la joue, puis en lui demandant, par curiosité:  « Et toi ? Tu vas prendre quoi ? »

_________________

You're an angel, tell me you're never leaving 'Cause you're the first thing I know I can believe in
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 916
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Johan Rieder.
Disponibilités : RPs (2/3 - Disponible)

Tommy × Alaska ×
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Sam 21 Oct - 13:25

Joyce avait toujours eu l'esprit assez organisé, elle aimait que les choses soient à leur place afin de les retrouver plus facilement. C'est le genre de personne qui, en rangeant des papiers importants les insère dans des pochettes avec noté dessus à quoi ça correspond. Elle a toujours été ainsi et c'est peut-être pour cette raison qu'elle faisait une bonne secrétaire.

Généralement, les patrons ne prennent pas le temps d'avoir jne telle organisation, alors elle essaye de faire sorte de ranger leurs papiers, tout en gardant une certaine logique dans ce qu'ils avaient déjà fait auparavant. Et bien dans la vie quotidienne, c'était pareil. Joyce avait pensé qu'il serait mieux qu'ils terminent tout maintenant afin de pouvoir dîner tranquillement et de prendre leur temps sans se stresser pour terminer leurs bagages afin d'aller dormir ou pire, demain avant de partir. Préparer au dernier moment c'est la meilleure solution pour s'énerver, créer des tensions qui n'avaient pas lieu d'être et surtout d'oublier des choses.

Une fois la proposition acceptée par son compagnon, la blonde partie à la recherche des quelques brochures qu'elles avaient vu sur le plan de travail. Elle opta pour un restaurant italien espérant que l'idée plaise à son petit ami, lorsqu'elle eut parcouru rapidement du regard la carte affichée, elle remonta pour demander son avis à Tommy. Peut-être qu'il n'en avait pas envie ce soir ou bien une autre raison, elle ne voulait pas le forcer. Mais heureusement pour elle, il avait l'air plutôt content, il vient jeter un coup d'oeil à la brochure tout en prenant soin de passer son bras autour de ses hanches. Cette petite marque d'affection ne représentait pas grand chose et pourtant, ça faisait toujours extrêmement plaisir à Joyce de se sentir ainsi avec Tommy.

Après qu'il est choisi ce qu'il désirait manger, elle lui adressa un sourire tout en se demandant ce qu'elle allait prendre à son tour. Elle haussa les épaules au moment où il l'interrogea.

" - Je sais pas trop, je pense que je vais prendre leurs lasagnes." fit-elle en plongeant son regard dans celui de son homme, tout en profitant de cette proximité entre eux.

Elle fut obligée de rompre le contact, après que ce dernier est déposé un baiser sur sa joue, pour aller passer commande pendant qu'il finissait les bagages. Lorsque ce fut fait, elle revient auprès de lui.

" - On devraient être servi d'ici vingt minutes elle m'a dit." fit-elle avec un large sourire sur le visage. " - Est-ce que tu as vérifié les bagages ?"

Elle ne voulait pas lui mettre la pression d'une quelconque façon, mais elle voulait juste savoir si elle devait regarder qu'elle n'ai rien oublié ou bien s'il l'avait déjà fait, auquel cas, elle lui faisait confiance et leurs bagages étaient prêts pour demain.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Tommy S. GraysonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 729
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Sam Claflin
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment mais tu peux toujours réserver ta place.

#EnCours Alec + Amaya + Aurora + Joyce + Kayla + Solora
#EnAttente

Âge : Trente-deux ans. 27.04.1985
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Sam 21 Oct - 21:26

Joyce & Tommy
La vérité est parfois dure à entendre


J’eus un petit air approbateur au moment où ma petite-amie me fit part de son envie pour son repas, sachant aussi que les lasagnes étaient plutôt bonnes dans ce restaurant. Et sachant que c’était dans les plats que Joyce semblait favoriser, je me doutais bien - et j’espérais surtout - qu’elle ne serait pas déçue. N’ayant aucun autre commentaire à ajouter concernant la commande, je la laissai donc la passer, tandis que de mon côté, je m’assurais que tout était plus que prêt me concernant, y compris les vêtements que j’allais enfiler au moment de quitter. Ce n’était rien de bien complexe, un jean et un t-shirt accompagné d’un manteau adapté à la saison, mais je préférais quand même que ce soit chose faite, puisque me connaissant, je serais bien capable de tourner en rond et retarder le départ. Il faudrait peut-être que je fasse la même chose quand je devais me rendre au bureau pour y travailler, mais j’avais trop rarement la motivation de le faire. Là, on dirait que le fait d’être accompagnée par la seule personne que je voulais voir en ma compagnie pendant ce déplacement me motivait un peu plus, me poussait à être tout à fait prêt et faire en sorte que malgré les inconvénients du boulot, nous pourrions passer un bon moment ensemble, d’autant plus que là, nous en avions besoin. Plus encore, cela fit en sorte que lorsque Joyce revint vers moi pour me signifier que nous aurions notre commande d’ici vingt minutes, j’étais prêt à boucler sa valise à elle, avec son aide, bien évidemment. Cela ne prit que quelques instants, me permettant de lui dire, quand elle vint à me le demander:  « Le mien est prêt et vérifié. Reste à voir si toi, tu as l’impression qu’il manque quelque chose. Après je prendrai les sacs et je les apporterai au rez-de-chaussée. » Parce que même si ce n’était pas un bagage énorme, tant pour elle que pour moi, je refusais qu’elle doive le transporter dans les escaliers, et ce n’était pas juste en raison de sa condition. Pour moi, c’était le minimum de galanterie que je pouvais lui offrir. Je ne démordis pas de son idée avant qu’elle confirme que tout était prêt, et une fois que ce fut chose faite, je ne démordis pas non plus, prenant les deux bagages pour les apporter près de la porte, là où il nous faudrait que les prendre pour monter dans le taxi qui nous emmènerait à l’aéroport. Nous aurions pu faire le trajet en voiture aussi, mais ce serait plus long et surtout, beaucoup plus désagréable quand il serait question de se garer. Une fois qu’ils furent déposés, je me surpris à regarder par la fenêtre, pour constater qu’une voiture était en train de s’arrêter devant la maison. Puis, une personne en sortir, des paquets dans les mains. Comprenant que c’était la livraison, je restai donc là, ouvrant la porte pour l’accueillir, payer le tout, et apporter les plats à la cuisine, annonçant tout fièrement à ma jolie blonde:  « Le repas est arrivé ! » Une fois que j’eus tout déposé sur le plan de travail, je déballai le sac dans lequel ils se trouvaient, puis je préparai le tout, ne restant plus qu’à servir. Mais avant de le faire, je choisis de lui proposer:  « Tu veux manger à la cuisine ou bien au salon ? », sachant que nous avions déjà congé à nous installer dans le canapé, ce serait déjà chose faite, même si l’un ou l’autre, ça ne me dérangeait pas tant.

_________________

You're an angel, tell me you're never leaving 'Cause you're the first thing I know I can believe in
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
{HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La vérité est parfois dure à accepter. Feat Nuage de l'Escargot.
» Il suffit parfois d'une chanson [ feat. Natsuki ]
» La vie nous réserve parfois des surprises — feat douty.
» La vérité est enfin devant mes yeux [Feat. Jeremiah Frey]
» Un peu de fantaisie après une dure journée - Feat Gethin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Downtown-
Sauter vers: