AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 916
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Johan Rieder.
Disponibilités : RPs (2/3 - Disponible)

Tommy × Alaska ×
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Mar 14 Nov - 23:47

Loin de chez eux, dans cette ville qui lui était encore étrangère il y a quelques heures, la jolie blonde se sentait plus épanouie que jamais. La raison ? Peut-être le fait de pouvoir profiter de son petit ami sans avoir peur que le travail ne les rattrape puisqu'ils avaient jusqu'au lendemain pour profiter de la ville avant que les choses sérieuses ne reviennent se mêler à l'équation.

Au lieu de ça, Joyce se sentait bien, cet épisode avec ce gamin lui avait fait prendre pleinement conscience que Tommy fera un excellent père, non pas qu'elle en doutait réellement, mais au vu de son inexpérience, il s'était débrouillé comme un expert. Il avait encore des choses à apprendre, tout comme elle, sur son rôle de mère, mais elle avait la sensation qu'à deux, elle allait réussir, qu'elle trouverai le bon équilibre et que cette naissance allait renforcer leur relation à tous les deux.

Finalement, ils finirent le tour du zoo tout en nourrissant les animaux par-ci et par-là, après tout, autant que la nourriture qu'ils avaient acheté ne soit pas gâchée. Les voici désormais à la sortie du zoo, de nouveau dans cet immense parc qui impressionnant toujours autant la suédoise.

" - Je t'aime aussi mon amour."

En soit, ce sont des mots basiques, mais la blonde avait besoin de les entendre, de les assimiler et de les prendre pour acquis. C'était tout ce qu'il y avait de plus mais parfois, les choses les plus simples dans la vie sont les meilleures. C'est pourquoi elle aimait partager ce genre de moment avec Tommy, ces mêmes moments qui lui manquait un peu à Washington où chacun d'eux étaient plongés dans leur travail respectif. Ce dont Joyce avait peur, c'est qu'une routine s'installe dans leur couple, encore plus après la naissance de leur enfant. Et elle savait que lorsque c'était le cas, il n'y avait plus grand chose à faire pour sauver le couple.

" - Tu voulais aller à la grande tour, on peut y aller si tu veux."

Oui elle avait oublié le nom exact, tout cela était encore trop frais pour qu'elle connaisse le nom des attractions touristiques par coeur, mais elle était persuadée qu'elle saurait se faire comprendre et que Tommy saurait de quoi elle parlait.

Évidemment, ils auraient pu aussi se poser dans le parc, profiter quelques instants, mais dans le pire des cas, ils pourront toujours en profiter plus tard, ils leur restaient encore quelques jours à New-York pour la découvrir sous toutes ses coutures.

" - Est-ce que tu penses que demain on pourrait déjeuner ensemble dans ce parc ? J'aurai bien envie d'organiser un pique-nique.."

Il est clair que tout allait dépendre de l'emploi du temps de son petit ami, en fonction de cela, ça déterminerait le reste. Mais elle aimerait vraiment organiser un petit moment en tête à tête dans cette immense étendue qui l'impressionnait Joyce. Si ça ne pouvait pas se faire, tant pis, elle s'arrangerai pour le faire ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Tommy S. GraysonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 729
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Sam Claflin
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment mais tu peux toujours réserver ta place.

#EnCours Alec + Amaya + Aurora + Joyce + Kayla + Solora
#EnAttente

Âge : Trente-deux ans. 27.04.1985
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Mer 15 Nov - 2:39

Joyce & Tommy
La vérité est parfois dure à entendre


Même si j’avais agi comme si notre prochaine destination ne me dérangeait pas et que je ferais avec - et c’était le cas, bien sûr - je dus admettre que je fus plutôt content que Joyce en vienne à me proposer de se rendre à l’Empire State Building, comme je lui avais suggéré plus tôt, lorsque nous étions arrivés. Voilà pourquoi je lui adressai un petit sourire, et ce fut sans hésiter un seul instant que j’acquiesçai à son idée, lui disant même:  « Ça me va, allons-y. » Plus encore, je le dis même d’une façon encore plus enthousiaste que j’aurais dû dans un premier temps, trahissant le fait que oui, j’étais ravi de lui faire découvrir cet endroit que j’aimais tant, lui faire découvrir toute la ville par la même occasion, mais partager ce moment spécial avec elle, ce moment où peut-être pourrais-je lui dire ce que je m’étais retenu de lui dire pendant que nous étions dans le zoo, entourés de trop de gens pour que je sois vraiment à l’aise de le faire. Bon, il était fort probable qu’il y ait des gens aussi à l’observatoire, surtout par un tel temps. Ou bien peut-être pourrions-nous aller à l’observatoire inconnu des autres, si jamais on payait un petit supplément ? Je ne savais pas trop, je me disais que nous pourrions voir une fois sur place. Quoiqu’il en soit, l’idée me ravissait, alors sans attendre plus longtemps, nous quittâmes Central Park pour se rendre en direction de l’édifice. La marche serait un peu plus longue, mais dans le pire des cas, nous pourrions toujours prendre un taxi pour atteindre la destination. Mais marcher ne fut pas tant plus mal, puisque cela donna l’occasion à ma jolie blonde de sortir une idée à laquelle je n’avais pas pensé, mais que je trouvais tout simplement adorable de sa part et qui, je devais l’admettre, me plaisait, énormément même. Voilà pourquoi je n’hésitai pas un moment à lui dire, avec la plus grande sincérité qui soit:  « Avec grand plaisir. » Bon d’accord, il faudrait que demain, je revienne à la triste réalité du boulot, je n’étais pas sans le savoir, mais je ferais tout mon possible pour avoir un temps de répit suffisant pour pouvoir retrouver ma bien-aimée et passer ce petit temps avec elle. De toute façon, il était prévu à la base que je ne la laisse pas seule une journée entière, même si elle avait de quoi s’occuper dans la ville, même si je pourrais lui embaucher un guide privé si elle le souhaitait. Et puis, ce n’était pas comme si c’était si complexe, sachant qu’en tant que grand patron, je pouvais faire environ ce que je voulais, même si je faisais toujours mon possible pour ne pas en abuser non plus. Là, j’avais utilisé mon statut que pour déplacer un rendez-vous, et franchement, je ne le regrettais pas, au vu du début de journée que je passais avec ma petite-amie, et qui allait sous peu se continuer en beauté, puis qu’au bout d’un moment de marche, nous arrivâmes finalement à l’Empire State Building, au pied de l’immeuble, en tout cas. Avant d’y entrer toutefois, même s’il n’y avait pas trop de monde, aux premiers abords, j’attendis quelque peu, puis je regardai Joyce pour lui demander:  « Tu es prête ? », voulant lui donner une dernière chance de se rétracter si elle préférait ne pas monter à l’observatoire, refusant encore et toujours de l’obliger à faire quelque chose susceptible de la rendre inconfortable au final.

_________________

You're an angel, tell me you're never leaving 'Cause you're the first thing I know I can believe in
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 916
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Johan Rieder.
Disponibilités : RPs (2/3 - Disponible)

Tommy × Alaska ×
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Mer 15 Nov - 20:16

Il est évident que Joyce n'allait pas contredire Tommy sur leur prochaine destination, après tout, que ce soit son endroit préféré ou une autre attraction touristique dans la ville, la blonde ne connaissait rien, alors elle était plutôt à même de laisser son petit ami choisir ce qui lui plaisait le plus.

Au lieu de ça, elle posa pour la première proposition qu'il avait faite, il semblait tenir à cet observatoire, alors la jeune femme allait devoir braver sa peur du vide pour découvrir la ville sous un autre angle, un angle qui lui était tout aussi inconnu étant donné qu'elle ne l'avait jamais vu auparavant.

Les deux amoureux se dirigèrent alors vers leur prochaine destination à pied, inutile de prendre un taxi pour quelques mètres, même si c'était un peu plus loin, ça ne leur ferait pas de mal de marcher. Joyce était peut-être enceinte mais pas en sucre, elle pouvait bien faire quelques pas de plus. Pour l'instant elle ne ressentait pas trop la fatigue, peut-être l'excitation qui l'envahissait, mais d'ici là soirée, elle allait sans doute tomber de sommeil et dormir d'une traite, comme un bébé, ça ne pourra pas lui faire de mal.

" - On s'arrangera entre deux de tes rendez-vous alors."

Il est évident qu'elle ne comptait pas le faire arriver en retard, ça allait contre ses principes et elle ne voulait pas qu'il soit mal vu à cause d'un éventuel retard qui serait à cause d'elle. Elle s'était promis de rester seule sans causer de problèmes, même si l'idée de tourner en rond dans la chambre d'hôtel ne lui plaisait pas plus que ça, elle devait s'y faire l'instant de quelques jours.

Après quelques temps de marche, plus long que celui qui s'était écoulé entre l'hôtel où ils logeaient et le parc où se trouvait le zoo, ils furent en bas de cette tour immense. Les yeux levés vers le ciel, Joyce essayait d'évaluer la hauteur mais elle lâcha rapidement prise, d'autant plus qu'il n'y avait que peu de queue, alors autant y aller pendant qu'elle se sentait encore bien, elle n'était pas sûre d'être aussi sereine arrivée en haut, mais si elle continuait d'attendre, elle était capable de faire demi-tour.

" - Oui.."

La véritable réponse était le contraire bien évidemment, mais elle se doutait que de là-haut ça valait vraiment le coup, et puis ça lui donnait également une bonne raison de vaincre sa phobie du vide. Dans le pire des cas, elle savait Tommy présent, et si vraiment elle ne se sentait pas capable de gravir les mètres qui la séparaient du sommet. C'était bien la première fois qu'elle faisait ce genre d'activités mais ça brisait un peu sa routine quotidienne tout en lui faisant découvrir de nouvelles choses, ce n'était pas plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Tommy S. GraysonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 729
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Sam Claflin
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment mais tu peux toujours réserver ta place.

#EnCours Alec + Amaya + Aurora + Joyce + Kayla + Solora
#EnAttente

Âge : Trente-deux ans. 27.04.1985
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Mer 15 Nov - 23:05

Joyce & Tommy
La vérité est parfois dure à entendre


J’avais bien vu que Joyce ne semblait pas totalement convaincue à l’idée de monter au sommet de l’immeuble, à l’observatoire, mais malgré tout, puisqu’elle avait dit oui, parce que je ne voulais pas tourner en rond, puisque j’avais une idée en tête qui était susceptible de lui faire oublier à quel point c’était haut, j’espérais en tout cas, je décidai de ne pas remettre en question sa réponse, et sans attendre plus longtemps, je l’emmenai avec moi à l’intérieur. Comme je m’y en attendais aux premiers abords, il n’y avait pas tant de gens à l’intérieur, faisant en sorte qu’il ne me fallut pas beaucoup de temps pour acheter deux billets d’entrée, nécessaires pour continuer plus loin. Il nous fallut également passer la sécurité, mais puisque nous transportions pas rien de lourd, comme certains touristes qui avaient limite la moitié de leur valise dans un sac à dos, le tout fut plutôt rapide. Étape suivante; nous arrivâmes aux ascenseurs, ascenseurs qui allaient plutôt rapidement pour nous faire atteindre l’observatoire, situé au quatre-vingt-sixième étage de la tour. Compte tenu de la vitesse et du sentiment un peu étrange que cela provoquait, je décidai, d’instinct, de poser ma main autour de la taille de Joyce, histoire de lui montrer qu’elle ne devait pas avoir peur, que tout allait pour le mieux en ce moment. Puis, l’ascenseur s’arrêta au bout de quelques instants, nous donnant finalement l’accès au fameux observatoire, observatoire qui était à l’extérieur, mais entouré de grilles, faisant en sorte qu’il n’y avait pas moyen de se pencher trop loin ou quelque chose du genre. Malgré tout, me doutant bien que ce ne soit pas suffisant pour complètement la rassurer, mais qui, je l’espérais, pourrait aider ne serait-ce qu’un peu. Doucement, je pris la main de ma petite-amie, puis je l’emmenai à l’extérieur, là où il y avait du vent, bien sûr, mais pas trop, donnant une température parfaite pour passer quelques minutes à observer la vue qui, une fois que nous aurions fait le tour, nous donnait un aperçu de New York en entier, jusqu’à voir la Statue de la Liberté. Ayant vu cette vu panoramique plus d’une fois, j’aurais presque limite pu pointer tous les bâtiments à ma jolie blonde, mais en vérité, à ce moment précis, je n’avais pas la tête à cela. Ce que je me contentai de faire, ce fut de l’emmener non loin du bord, mais pas trop, et une fois arrivés, je lui dis:  « Nous y sommes… » Sur ces mots, je la laissai se positionner convenablement pour regarder la vue, et une fois que ce fut fait, je lui chuchotai à l’oreille:  « Ne regarde pas en bas, regarde seulement droit devant… » N’ayant pas peur du vide ou des hauteurs, de mon côté, je regardais constamment en bas, curieux de voir à quel point les voitures pouvaient être petites vues d’ici, mais me doutant bien qu’elle ne soit pas en mesure, je n’allais pas insister, voir même lui déconseiller. Puis, comme pour terminer de la rassurer, je me plaçai derrière elle, non pas pour sortir de son champ de vision, mais bien pour passer mes bras autour d’elle pour la garder contre moi, laissant naturellement mes mains se poser sur son ventre, tandis que je déposais un baiser au niveau de sa nuque pour lui signaler que j’étais là, et que je ne comptais pas la lâcher, qu’elle était en sécurité avec moi, malgré la hauteur à laquelle nous étions.

_________________

You're an angel, tell me you're never leaving 'Cause you're the first thing I know I can believe in
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 916
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Johan Rieder.
Disponibilités : RPs (2/3 - Disponible)

Tommy × Alaska ×
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Jeu 16 Nov - 0:01

Voilà donc le monstre. Tommy lui désigna la tour lorsqu'ils arrivèrent aux pieds, le simple fait de lever les yeux pour observer le sommet donnait déjà le tournis à la jolie blonde, qu'est-ce que ce sera une fois au sommet ? Elle ne pouvait plus reculer, enfin techniquement si, elle pouvait toujours dire à Tommy qu'elle ne se sentait pas le courage, mais faire cela après le chemin qu'ils avaient parcouru aurait été, d'une part égoïste et de l'autre totalement idiot, autant se lancer maintenant qu'elle y est.

Comme dans beaucoup d'endroits touristiques ici ou même n'importe où, après avoir récupéré leur billet, ils devaient passer les portiques de la sécurité. En repensant à tout cela, Joyce se demandait si un jour elle aurait la chance de remettre les pieds dans son pays natal pour faire découvrir à son petit ami ce qu'elle y préférait. La période idéale était aux alentours du mois d'avril, la neige recouvrait les routes tout comme dans les pays scandinaves voisins.

Rapidement ramené à la réalité, le couple se dirigea par la suite vers les ascenseurs, ceux-ci étaient déjà en marche lorsqu'ils arrivèrent. Ils leur fallut quelques minutes avant de pouvoir emprunter les prochains. Tout comme eux, certaines personnes se trouvaient dans la boîte métallique. Joyce ignorait pourquoi, mais dès lors qu'elle se retrouvait dans un ascenseur en compagnie de son beau brun, elle avait tendance à se sentir toute excitée. Peut-être la proximité, ou bien le fait que le lieu soit exigu. Quoiqu'il en soit, elle ne s'attendait certainement pas à ce qu'il démarre aussi rapidement, c'est la raison pour laquelle, lorsque Tommy plaça ses mains autour de sa taille, elle agrippa les siennes autour de ces dernières.

Quelques minutes plus tard, un ding retentit, laissait alors sortir les personnes se trouvant dans l'ascenseur et par la même occasion, donnait directement vu sur l'observatoire en plein air. Il y avait beau avoir que très peu de vent, la blonde se sentait pas vraiment sereine à l'idée d'être à plusieurs centaines de mètres de haut.

Voyant la main de son petit ami tendue vers elle, elle s'approcha tout en prenant soin de ne pas être trop proche du grillage les séparant du vide. Cette phobie vraiment était plus forte que tout, incontrôlable en plus de ça. Mais décidé à vaincre des peurs pour lui, elle prit sur elle pour s'avancer et regarder le paysage qui s'offrait à elle. Ça n'avait pas de prix. Ou plutôt, celui des tickets que Tommy avait acheté, mais en dehors de cela, la vue était à couper le souffle. Dans un premier temps, Joyce essayait de se concentrer sur la vue qui se trouvait devant elle plus que sur ses jambes qui devenaient de plus en plus molles. Heureusement quelques minutes après, elle sentit les mains de son homme sur son corps, jusqu'à venir se positionner sur son ventre. Joyce se laissa aller et colla son dos contre le torse de Tommy avant de finalement se blottir dans ses bras, le seul endroit où elle se savait en sécurité totale.

" - C'est magnifique mon amour. Tu crois qu'on pourra revenir ici avec lui ?" fit-elle en caressant doucement son ventre rebondi.

Après tout, il y avait bien emmené Joyce, ils pourraient peut-être y retourner tous les trois, d'autant plus si cette ville tenait à cœur à son petit ami. Joyce était prête à faire beaucoup de sacrifices pour lui, pour eux, pour qu'il soit heureux, qu'il puisse se sentir épanoui à ses côtés.

Elle devient un minimum plus sereine, le minimum qu'elle puisse faire avec toute cette altitude, et elle laissa son regard se poser sur chacun des bâtiments se trouvant sous ses yeux. En pointant l'un d'entre eux, elle questionna le jeune homme, peut-être qu'il savait de quoi il s'agissait.

" - C'est quoi le bâtiment là-bas ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Tommy S. GraysonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 729
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Sam Claflin
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment mais tu peux toujours réserver ta place.

#EnCours Alec + Amaya + Aurora + Joyce + Kayla + Solora
#EnAttente

Âge : Trente-deux ans. 27.04.1985
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Jeu 16 Nov - 4:05

Joyce & Tommy
La vérité est parfois dure à entendre


Lorsque je passai mes bras autour de Joyce pour l’attirer contre moi, je sentis qu’elle ne semblait pas solide, comme si quelque chose n’allait pas. Bien sûr, je m’en montrai quelque peu inquiet, mais je n’abandonnai pas pour autant et plus encore, je m’en congratulai puisque petit à petit, je la sentis se détendre, reprendre un tonus normal. Après, je ne voulus pas confirmer quoi que ce soit, mais lorsqu’elle vint à dire qu’elle trouvait la vue magnifique, je compris que j’avais fort probablement réussi mon coup, soit faire en sorte qu’elle soit capable d’en profiter pleinement. J’esquissai donc un petit sourire, sourire qui bien rapidement, devint plus large quand elle se permit même de me demander si nous pourrions revenir avec notre enfant. Glissant doucement ma main qui était déjà sur son ventre en une fine caresse, je lui répondis:  « Évidemment… » et ce, sans hésiter, puisqu’en mon sens, il n’y avait pas de raison d’hésiter. De plus, je devais avouer que cette idée de revenir en ces lieux en famille me plaisait. Bon, c’était une idée qui était encore loin dans ma tête, pas totalement concrète, mais qui était quand même agréable à visualiser, même si c’était de façon abstraite pour le moment. Voilà pourquoi je préférai ne pas en parler, laissant Joyce continuer de contempler le paysage, trouvant tout simplement adorable d’en venir même à me demander quel était le bâtiment qu’elle voyait devant, soudainement curieuse. Ne pouvant pas refuser de répondre à ses questions, je lui dis:  « C’est l’immeuble Chrysler, comme la marque de voiture, d’où les arrondis en forme d’enjoliveur. » Je savais que les voitures était quelque chose qui plaisait à ma petite-amie, d’où le fait que j’avais pris l’initiative d’en dire plus, m’improvisant guide touristique, alors que je ne l’étais pas vraiment. Puis, encore mieux, en considérant le paysage, et en remarquant un autre détail, j’ajoutai:  « Et tu vois, l’immeuble qui fait la moitié de sa taille, à gauche ? C’est là qu’on habitait quand j’étais gamin… » Dans un grand appartement, plus gros qu’une maison, luxueux, mais également froid, où on ne pouvait pas toucher à grand-chose, sauf dans notre chambre, qui perdait tout son désordre dès que la gouvernante passait pour tout ranger et tout nettoyer. Puis, on mangeait le soir, à table, sans qu’il y ait trop de conversation entre mon père et ma mère, comme si leur mariage ne servait qu’à faire bonne impression. Définitivement, ce n’était pas ce que je voulais pour ma vie d’adulte, ce n’était pas ce que je voulais pour cette vie de famille que j’étais sur le point de construire. Je savais que même si je n’avais pas tout pour être un bon père, au moins, notre enfant aurait la liberté de jouer comme il voulait, et mon mariage avec Joyce, lui, ne serait pas que pour faire bonne image. Cette idée était beaucoup trop bien ancrée, beaucoup trop forte et profonde pour que ce soit ainsi. Après, je ne disais pas que tout serait parfait, notre couple n’était pas parfait, mais je voulais l’accepter, avec ses qualités et ses défauts, avec ces moments spéciaux, comme celui-ci. En fait, celui-ci était tellement spécial que ce fut à ce moment, alors que Joyce était encore tout contre moi, à considérer le paysage, que je me décidai à lui dire, après m’être raclé la gorge:  « Dis, est-ce que tu te souviens, quand tu m’as dit que si jamais je venais à te demander de devenir Madame Grayson, tu me dirais oui ? » J’avais posé cette question tout banalement, mais celle-ci cachait quelque chose, quelque chose que je ne voulais pas montrer pour le moment, d’où le fait que je tentais de garder une attitude aussi candide que possible en attendant sa réponse.

_________________

You're an angel, tell me you're never leaving 'Cause you're the first thing I know I can believe in
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 916
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Johan Rieder.
Disponibilités : RPs (2/3 - Disponible)

Tommy × Alaska ×
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Jeu 16 Nov - 13:32

Plus Joyce essayait d'oublier le vide qui l'entourait plus elle y pensait. La hauteur était certainement une de ses plus grandes phobies. Alors quand elle sentit les mains de son compagnon autour d'elle, elle s'en félicita et surtout, elle en profita pour s'appuyer contre lui et ainsi, éviter de se liquéfier à cause de ses jambes qui se faisaient de plus en plus tremblantes.

Une fois dans ses bras, Joyce commençait à se sentir mieux, à pouvoir oublier sa phobie et se concentrer uniquement sur la vue qu'offrait cet endroit. Elle ne la reverra pas demain la veille, alors autant en profiter tant qu'elle le pouvait encore. Leur départ n'était que dans quelques jours mais elle savait qu'ils n'allaient sans doute pas avoir l'occasion de revenir ici avec les rendez-vous de son petit ami.

Finalement quand elle fut aussi détendue qu'elle le pouvait, elle se perdit même dans l'observation des divers bâtiments qui se trouvaient à New-York. Elle pouvait même observer une immense étendue verte, sans doute le parc qu'ils avaient quitté quelques instants plus tôt. Mais, un bâtiment il retient son attention, celui avec une forme pointue qui semblait être un genre de miniature de la tour où ils se trouvaient actuellement. Elle se retient de le dire, les new-yorkais pourraient mal le prendre. Car oui, il y avait pas mal de personnes au sommet, aussi bien des étrangers que des américains, et peut-être même des habitants de New-York qui profitaient du temps pour observer leur ville vu d'en haut.

Après avoir questionné son petit ami concernant le bâtiment en question, il lui répondit tel un guide. Connaissait-il réellement tous les bâtiments qui se trouvaient devant eux ? Était-il capable de savoir tout cela ? Joyce se sentit soudain impressionnée par les capacités de son conjoint et elle en profita pour boire son explication concernant le bâtiment pointu. C'était donc l'immeuble où se trouvait la marque de voiture, sans doute le siège social, en plein centre ville il n'y avait rien d'étonnant. Pas comme le fait que Tommy profita de l'occasion pour lui désigner du doigt l'immeuble où il avait grandi. Celui dans lequel il avait sans doute fait ses premiers pas. Inconsciemment, l'idée de savoir Tommy petit là-bas fit sourire la blonde. Tout un tas d'images lui passa en tête avant d'être interrompu par une nouvelle interrogation de la part de son petit ami.

Bien sûr qu'elle se souvenait de ce moment, tout comme elle se souvenait de la soirée qu'elle lui avait organisé pour son anniversaire, ou même les vacances qu'il avait prévu pour celui de la blonde. Comment pourrait-elle oublier ce genre de moments qui avaient fait qu'elle se voyait parfaitement dans le futur à ses côtés. Sa grossesse n'avait fait que renforcer cette idée. En revanche, peut-être parce qu'elle était trop naïve, elle ne voyait pas où il voulait en venir c'est la raison pour laquelle elle se contenta de hocher la tête dans un premier temps.

" - Bien sûr que je m'en souviens. La réceptionniste avait ouvert des yeux étonnés quand je lui ai dis que j'étais madame Grayson."

La situation la faisait encore rire, mais c'est également là-bas qu'elle avait appris ou plutôt qu'elle avait constatée qu'il suffisait d'un nom de famille pour qu'elle soit traitée différemment. Est-ce que ça lui plaisait ? Pas forcément, mais c'est comme tout, en acceptant sa relation avec Tommy elle avait acceptée les inconvénients de son statut.

Tournant légèrement la tête vers lui, elle le questionnait silencieusement, attendant la suite de ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Tommy S. GraysonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 729
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Sam Claflin
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment mais tu peux toujours réserver ta place.

#EnCours Alec + Amaya + Aurora + Joyce + Kayla + Solora
#EnAttente

Âge : Trente-deux ans. 27.04.1985
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Jeu 16 Nov - 15:40

Joyce & Tommy
La vérité est parfois dure à entendre


En d’autres circonstances, la réponse positive de Joyce aurait été source d’amusement pour moi, comme ça semblait l’être pour elle à ce moment précis, mais dans le cas présent, ce fut plutôt source de soulagement, signe comme quoi malgré les difficultés traversées ces derniers temps, elle ne l’avait pas oubliée, et elle ne semblait pas mal à l’aise à cette idée aujourd’hui. Enfin, ça, je n’en eus pas totale confirmation, mais je n’en eus pas vraiment besoin, puisque ce que je m’apprêtais à faire viendrait  me confirmer le tout, d’une façon certainement plus solennelle, certes, mais me le confirmer quand même. Et ça, cet aspect plus sérieux, me rendait particulièrement nerveux à ce moment précis, encore plus lorsque je compris que Joyce attendait que j’aille au bout de ma pensée et que je poursuive mes propos. Ce n’était pas dans ma nature d’être nerveux et tendu comme ça, mais il fallait bien que ce moment soit une exception, n’est-ce pas ? Prenant mon courage à deux mains, je poursuivis en lui disant, toujours en la gardant contre moi:  « En fait, je me demande si aujourd’hui, à cet instant… Si je te disais que je t’aime, plus que tout au monde, et que je n’imagine plus ma vie sans toi… Et que malgré mes peurs, j’ai hâte qu’on forme une famille, j’ai hâte de te voir être maman, parce que je sais que pour notre enfant, tu seras la meilleure… » Je m’arrêtai, retirant une main de sa taille pour la glisser dans la poche de mon pantalon, là où je sortis une petite boîte en velours noire. Je l’ouvris à l’aise de mon pouce, puis je repassai ma main devant, pour la présenter à Joyce, le coeur battant la chamade. Ne bougeant plus, je poursuivis:  « Peut-être que les gens pourraient dire que c’est trop tôt, trop rapide, mais je m’en moque. Parce que quand je suis avec toi, il n’y a que toi qui compte, et le reste du monde m’importe peu… Ça fait longtemps que je l’ai achetée, parce que ça fait longtemps que je sais que je veux avoir un avenir avec toi… J’attendais le bon moment, en fait… » Sur ce, je me décalai légèrement, histoire de me positionner en face d’elle - de sorte à ce qu’elle fasse dos au paysage pendant un instant - et je posai un genou en terre, comme j’avais cru comprendre que ce genre de chose se faisait. Toujours la bague dans ma main, dans son écrin, je finis par déglutir, inspirer profondément, et lui demander:  « Joyce Sandberg, si je te demande d'un jour, devenir ma femme, ici et maintenant, est-ce que tu me dirais oui ? » Me pinçant les lèvres, je fus obligé de serrer plus fortement la boîte dans ma main pour éviter que Joyce voie que j’étais en train de trembler en attendant sa réponse, nerveux comme jamais, au grand jamais, je ne l’avais été dans ma vie.

_________________

You're an angel, tell me you're never leaving 'Cause you're the first thing I know I can believe in
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joyce SandbergGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/02/2017
Pages lues : 916
Crédits : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
Avatar : Kara Killmer.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Johan Rieder.
Disponibilités : RPs (2/3 - Disponible)

Tommy × Alaska ×
Âge : 26 ans (14 Juin).
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Jeu 16 Nov - 16:50

Il est évident qu'à la question de son petit ami, Joyce répondit avec un large sourire. Elle se souvenait de chaque instant passé en sa compagnie. Et d'ailleurs en repensant à cet instant où ils avaient évoqués cela, beaucoup d'eau s'était écoulé sous le pont. Ils avaient traversés certains moments assez complexes mais leur amour était toujours là, peut-être même encore plus fort que la jolie blonde ne pouvait se l'imaginer. Et d'ailleurs, elle allait rapidement en avoir la confirmation.

Tommy se mit alors à lui parler de ce qu'il ressentait pour elle, son amour dont ils avaient rarement eu l'occasion de se dire clairement ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre. Rien que le fait d'entendre tout ce qu'il était en train de lui dire, Joyce eut les larmes aux yeux. Elle ressera un peu plus la main de son petit ami au fur et à mesure qu'il poursuivit son discours. Si le discours du jeune homme avait cet impact sur elle, c'est parce qu'il ne lui avait jamais dit de telles choses, ça la touchait réellement et elle ne s'attendait pas à des telles paroles de sa part. Elle ne mettait pas en doute la sincérité de ses propos, simplement il n'était pas du genre à se livrer autant que ce qu'il était en train de faire à l'heure actuelle. Encore plus lorsqu'il évoqua sa capacité à être une bonne mère.

Le brun lâcha une main pour finalement venir la replacer quelques secondes plus tard, mais cette fois-ci en tenant une petite boîte. Était-ce un cadeau comme celui qu'il lui avait déjà offert en revenant de New-York ? La blonde ne se doutait toujours pas de ce qui allait arriver, elle était trop chamboulée par les propos de son petit ami qui l'avaient vraiment touchés.

La suite des événements firent fondre en larmes la suédoise. Tommy se plaça face à elle après avoir dit qu'il savait depuis longtemps que c'était elle qui voulait à ses côtés pour leur avenir commun, mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il se décale pour se mettre en face d'elle, et encore moins qu'il mette un genou à terre. Soudain, tout se mettait en place tout en étant mélanger. Elle sourit nerveusement tout en ayant le visage inondé de ses larmes sans réussir à se contrôler. Ses yeux de posaient sur le bijou présent dans la petite boîte que tenait Tommy en main. Un bijou en argent orné de quelques diamants sur le pourtour ainsi qu'un plus gros au centre. Rien de trop voyant, tout en simplicité sans que ce soit de la camelote non plus.

Perturbée par tout ceci, la blonde ne savait plus quoi penser, elle était si nerveuse et en même temps tellement heureuse. Elle était persuadée que Tommy était l'homme qui serait capable de faire son bonheur à l'avenir, tout comme il le faisait depuis sept mois. Elle prit alors le visage de son homme entre ses deux mains, s'accroupit à sa hauteur et l'embrassa avec tout l'amour qu'elle avait pour lui.

" - Bien sûr que oui." fit-elle en ayant du mal à articuler.

La jeune femme était si heureuse de cet instant et d'ailleurs, son bonheur était communicatif puisque certains touristes avaient assistés à la scène et semblaient heureux pour le jeune couple. Jamais Joyce se serait imaginé mariée à 26 ans. Tout semblait aller pour le mieux pour elle : un enfant en route, un homme qu'elle aimait plus que tout qui venait de la demander en mariage, un travail qu'elle pourrait bientôt exercée une fois qu'elle aurait terminé sa formation à distance.

" - Je t'aime tellement Tommy Grayson."

L'excitation du moment était telle que la blonde ne pouvait pas se retenir de sourire nerveusement, ni même de pleurer. Elle allait devenir incessamment sous peu Joyce Grayson, la femme de cet homme qui possédait un compte à ne plus pouvoir compter les zéros. Jamais elle n'aurait imaginé qu'elle deviendrait ainsi. Finalement, comme on dit : la roue tourne. Après avoir souffert durant toutes ces années elle connaissait enfin le véritable bonheur auquel elle avait si longtemps espéré, aujourd'hui tout cela était bel et bien réel même si elle avait encore du mal à réaliser ce qui venait de se passer. Et dire qu'elle n'avait jamais remarqué cette petite boîte, Tommy était un sacré cachottier.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
Tommy S. GraysonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 729
Crédits : (c) Shiya & Tumblr
Avatar : Sam Claflin
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment mais tu peux toujours réserver ta place.

#EnCours Alec + Amaya + Aurora + Joyce + Kayla + Solora
#EnAttente

Âge : Trente-deux ans. 27.04.1985
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   Ven 17 Nov - 0:26

Joyce & Tommy
La vérité est parfois dure à entendre


Les quelques secondes qui s’écoulèrent entre ma demande et la première réaction de ma petite-amie me parurent une éternité, et cela vint grandement me perturber, d’autant plus que je n’avais pas l’habitude d’être aussi tendu, sentir que la suite de ma vie dépendait de cette simple question et de la façon dont je l’avais posée. Et même si je pensais que je ne m’en étais pas trop mal sorti, il n’en demeurait pas moins qu’au vu de ce qui s’était passé, elle pourrait trouver que c’était trop rapide, que ce n’était pas le bon moment ou quelque chose dans le genre. Je ne l’espérais pas, pas en ces lieux, pas en ce moment, mais il n’en demeurait pas moins que j’avais peur, peur comme jamais je n’avait craint un moment avec qui que ce soit. Mais heureusement, ma demande ne fut pas vaine; un baiser passionné plus tard, voilà que Joyce me disait oui, elle acceptait ma demande, elle acceptait de devenir mon épouse. Limite, c’était comme si c’était irréel, non pas parce que j’avais si peur que j’hallucinais, mais parce que ça me semblait être un beau rêve duquel je ne voulais pas me réveiller. J’étais là, à un de mes endroits préférés dans le monde, avec la femme que j’aimais, et elle avait accepté ma demande. Pourrais-je demander mieux à ce moment précis ? Certainement pas. Aux anges, ce fut un large sourire ravi que je servis à ma petite-amie, sourire qui devint encore plus grand - si c’était possible - quand elle en vint à me dire qu’elle m’aimait, venant me toucher droit au coeur, comme probablement jamais avant. Non pas que j’en avais déjà douté, que je ne pensais pas qu’elle était aussi sincère les premières fois, mais ce moment me rendait plus sensible, et pour sûr, plus heureux, euphorique même. Mais sachant que je ne pouvais pas rester planté au sol tout ce temps, je choisis, au bout de quelques secondes, de me bouger. Comme pour répondre silencieusement à ses dires, je décidai de prendre la bague de son écrin, la positionnant entre mon pouce et mon index. Ensuite, je pris la main gauche de Joyce, et je glissai la bague à son annulaire, ravi - et surtout soulagé - de voir que celle-ci lui allait à la perfection. Enfin, peut-être qu’elle, elle la trouverait un peu grande ou petite, puisque moi, je me fiais seulement au fait que j’étais parvenu à la passer à son doigt sans aucun problème, sans être obligé de m’arrêter de quelconque façon. Une fois que ce fut fait, je déposai prestement un doux baiser sur sa main, puis je me relevai, et je glissai une main autour d’elle pour l’attirer contre moi afin de l’embrasser à mon tour avec passion, oubliant ce qui nous entourait, oubliant les visiteurs qui avaient pris congé de leur contemplation pour nous regarder. Je les avais vus brièvement, mais en fait, je n’y avais pas prêté tant attention, puisque pour moi, il n’y avait que ma petite-amie - maintenant ma fiancée - qui comptait à cet instant, comme il n’y avait qu’elle qui comptait en ce moment. Puis, une fois que le baiser prit fin, ce fut à mon tour de lui dire:  « Je t’aime aussi… » Je marquai une petite pause pendant laquelle un sourire niais apparut sur mon visage, et j’ajoutai, dans un chuchotement:  « Joyce Katelyn Grayson… », exprimant un bonheur inexplicable à prononcer son nom ainsi. Mon coeur battait si fort que j’avais l’impression qu’il allait sortir dans ma poitrine, j’avais simplement envie de sourire, de garder ma jolie blonde contre moi et l’embrasser, ne me rappelant pas d’avoir connu un tel bonheur précédemment dans ma vie.

_________________

You're an angel, tell me you're never leaving 'Cause you're the first thing I know I can believe in
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: {HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
{HOT} La vérité est parfois dure à entendre [Feat. Tommy S. Grayson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La vérité est parfois dure à accepter. Feat Nuage de l'Escargot.
» Il suffit parfois d'une chanson [ feat. Natsuki ]
» La vie nous réserve parfois des surprises — feat douty.
» La vérité est enfin devant mes yeux [Feat. Jeremiah Frey]
» Un peu de fantaisie après une dure journée - Feat Gethin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Downtown-
Sauter vers: