AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alec&Declan + Who are you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alec J. MillerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/12/2016
Pages lues : 130
Crédits : .nephilim
Avatar : Francisco Lachowski
Pseudo : Mekhaï
Schizophrénie : E. Austin Hayes [Finn Harries] ~ Percy Ipkiss [ Chandler Riggs] ~ Simon Elkins [ Cody Christian]
Disponibilités : Disponible !
Âge : 24 ans
MY SOUL

MessageSujet: Alec&Declan + Who are you ?   Dim 22 Oct - 22:05

Alec soufflait, il avait enfin fini son service et ne rêvait que d’une chose, aller se coucher. Il y avait eut de nombreuses complications en début de soirée qui l’avait poussé à resté ici pour la nuit en plus de son service de sa journée de la veille. Ca ne le dérangeait pas de faire des heures supplémentaire du moment qu’il s’en sentait capable, s’il sentait la fatigue réellement trop le gagner alors il préférait décliner l’offre malgré qu’il fasse tout pour continuer à être le meilleur élément de sa promotion. Il avait encore tant à apprendre et chaque absence ici lui faisait perdre des apprentissages considérables. Il était d’autant plus motivé que mois après moi, Alec se faisait sa place dans le service pédiatrique et était maintenant sûr que ce service était pour lui. Alors il mettait d’autant plus les bouchées doubles qu’il ne l’avait déjà fait jusqu’à présent. Mais pour aujourd’hui, il s’apprêtait à rentrer, il ne lui restait plus qu’à faire ses rapports à son supérieur et surtout à remplir ses transmissions.

Un petit quart d’heure plus tard, après que cela ait été fait, Alec avait décidé de se rendre jusqu’au vestiaire pour se changer et enfin rentrer chez lui, il ne rêvait que d’une chose, de son lit et il allait bientôt pourvoir le retrouver. Il s’était changé, avec consulter son téléphone et il avait finalement décidé de prendre son sac pour rentrer chez lui. Cependant alors qu’il s’apprêtait à franchir les portes de l’établissement hospitalier, Alec s’était rappelé le nom d’une patiente qu’il avait vu internée en maternité et qu’il n’avait pas eut le temps d’aller voir. Carter Gardner. En effet, la jeune femme avait été internée mais étant à ce moment sur une opération, Alec n’avait pas encore pu aller la voir. En quoi l’accouchement de cette jeune femme aurait du l’importer ? En rien si Cartner n’avait pas été son ami d’enfance. Oui, il ne la voyait qu’ainsi oubliant leur petite romance adolescente n’ayant plus le moindre intérêt pour lui maintenant. Il n’empêche qu’il l’a connaissait depuis leur plus jeune âge et qu’il voulait prendre de ses nouvelles, savoir si tout allait bien et si son bébé se portait bien. Il avait été le premier à lui faire une échographie après tout. Il n’y avait rien de désintéressé. Elle était marié et avait déjà un fils et Alec n’était pas du genre à briser des familles. Et même si ça avait été le cas, il n’en avait pas la moindre envie.

Faisant demi-tour, le jeune chirurgien avait prit la direction des ascenseurs pour se rendre dans le service de maternité. Il avait demandé à la secrétaire où se trouvait la jeune femme et avait prit la décision de la chambre de la jeune maman. Il avait frappé contre la porte et l’avait ouverte entrant dedans. Aucune présence n’était mise, cela signifiait donc qu’elle ne subissait pas de soin. « Bonjour Carter ! Je voulais passer te faire un petit coucou avant de-» Alec s’arrêtait subitement de parler en voyant qu’il n’y avait pas la moindre trace de celle qu’il venait voir. Seul un homme et un petit garçon était dans la pièce mais pas non plus de trace d’un nouveau-né. Alec se disait immédiatement qu’elle ne devait pas être là car partie en examen ou en soin pour son nouvel enfant et il en déduisait donc que le type présent devait être son mari et le marmot son fils. Soudainement gêné, il passa sa main dans ses cheveux, souriant timidement. « Désolé, je pensais qu’elle serait là… » Il en oubliait même de se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Declan GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/09/2016
Pages lues : 575
Crédits : shelhead.|avatar + crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : sebastian stan
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Trent (hammer) Nash (evans) Neil (downey) Rhys (pine) Avri (vikander)
Disponibilités : open carter; eric; lennon; carter (II); alec
Âge : 32 ans ◈ 12 novembre 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Alec&Declan + Who are you ?   Mar 24 Oct - 19:07

Declan était épuisé. Heureux, mais prêt à s’endormir sur chaque surface plane. Carter avait eu le bébé la veille, et miracle, il avait été là pour y assister cette fois-ci. Lorsqu’on lui avait mis sa fille dans les bras pour la première fois, il en avait eu le souffle coupé. Il n’avait pas versé de larmes jusqu’à ce que son fils se hisse sur la pointe des pieds et dépose un baiser prudent sur le front de sa petite sœur. Il avait ensuite tourné un visage radieux vers Declan, conscient d’avoir fait ce qui était attendu de lui à défaut de réellement s’attendrir du petit bébé bruyant dans les bras de son père. Foutu gamin. Declan l’aimait à en crever. Lui et Polly, à présent. Il était père de deux enfants ; ça en était presque absurde. Il était, une fois de plus, subjugué par sa femme. Et dire qu’il y a quelques mois de cela ils avaient été au bord de la rupture. La chose lui paraissait invraisemblable à présent. Carter s’était absentée avec leur fille, quittant la chambre avec une infirmière tandis que Declan tentait de convaincre Steve qu’il serait bien qu’il fasse une sieste pendant que maman s’occupait du bébé, en vain. C’est surtout papa qui avait besoin d’une sieste, mais ça il n’allait pas lui dire. En tout cas, les mouvements incessants de son fils l’empêchaient de sombrer dans le sommeil. Et si ça ne suffisait pas, l’entrée soudaine de quelqu’un dans la pièce lui donna une petite montée d’adrénaline. La personne avait à peine passé la porte qu’elle s’exprimait déjà, avant de se taire brutalement en voyant qui se trouvait dans la chambre. Declan avait la vague impression de le connaître, comme un visage que l’on croise dans un rêve et qu’on est incapable de se remémorer. Inévitablement, il s’agissait d’un ami de Carter. C’est que sa femme lui en avait présenté des personnes, des anciens collègues, des amis, de la famille, etc. On ne pouvait s’attendre à ce que Declan retienne chaque nom et chaque visage. Il se trouvait donc bien dépourvu face au jeune homme qui venait d’entrer en trombe dans la chambre. Le malaise n’allait pas tarder à les couvrir tous les deux sans la présence de Carter pour raviver sa mémoire et faire tampon. Steve semblait tout de suite plus emballé par l’arrivée de l’inconnu que lui. Le petit garçon commençait sérieusement à s’agacer entre les quatre murs de la pièce, et les quelques jouets et livres que Declan avaient apportés ne suffisaient plus à capter son attention. Ses yeux bleus étaient fixés sur le nouveau venu, pleins de curiosité. Il resta un instant collé contre les genoux de son père – là où il avait entreprit d’accumuler des legos sans autre but précis que d’être agaçant – avant de faire quelques pas dans sa direction, à la fois prudent et téméraire. Declan le laissa dans sa contemplation. Si ça pouvait l’occuper deux minutes, il n’allait pas s’en plaindre. Lui n'avait pas à se soucier des normes sociales, à faire la conversation ou céder à l'envie de le chasser de la pièce. Declan n’était plus autant enclin à la jalousie qu’il avait pu l’être. Au début de sa relation avec Carter, chaque homme un tant soit peu familier avec elle était perçu comme une menace. Cela avait beaucoup à faire avec ses propres insécurités et peu avec les réelles intentions de ces personnes, mais tout de même. Il suffisait que la mention "ex" fasse surface, et Declan devenait soudainement très suspicieux. A force de réflexion, Declan était persuadé que le jeune homme faisait partie de cette catégorie. Un ami d'enfance, une petite histoire à peine digne d’être appelée ainsi. Oui, il s'en souvenait vaguement. « Axel, c’est ça ? » demanda-t-il, les yeux déjà plissés sous le doute. Un truc dans le genre. Etait-ce la chose polie à faire de lui dire de rester et attendre Carter ? Il ne s’agissait pas d’une foutue salle d’attente en même temps, et Declan était un piètre interlocuteur. « Tu viens juste de la louper » dit-il, nonchalant, en étirant ses jambes devant lui. Pas confortables ces chaises. Il ne savait pas dans combien de temps Carter allait revenir et, ne serait-ce pas gênant de toute manière ? Leur petite famille au complet et ce gars qui veut juste dire coucou ? Il aurait au moins pu apporter un cadeau de naissance s’il était un si bon ami. Declan se sentait devenir contrariant de manière totalement irrationnelle.  La fatigue, encore une fois. Comme pour compenser les manières de son père, Steve s’était emparé de deux petites voitures et en tendait une au jeune homme. Un nouveau compagnon de jeu potentiel, rien de plus excitant pour un enfant.

_________________

I always marvel at the humans’ ability to keep going. They always manage to stagger on even with tears streaming down their faces

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alec J. MillerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/12/2016
Pages lues : 130
Crédits : .nephilim
Avatar : Francisco Lachowski
Pseudo : Mekhaï
Schizophrénie : E. Austin Hayes [Finn Harries] ~ Percy Ipkiss [ Chandler Riggs] ~ Simon Elkins [ Cody Christian]
Disponibilités : Disponible !
Âge : 24 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Alec&Declan + Who are you ?   Ven 16 Fév - 23:41

Alec ne savait pas vraiment qu’elle mouche l’avait piqué mais finalement, il ne se voyait plus quitter l’hôpital sans passer faire un coucou à Carter, malgré sa fatigue. Après tout, il était celui qui lui avait fait sa première échographie, remplaçant le docteur Braxton le temps de la journée, évidemment la seule journée où Carter avait prit rendez-vous pour s’assurer d’une deuxième grossesse. Sans ça, il ne se serait sans doute pas retrouver. C’était décidé Alec donnerait l’excuse de la première échographie si vraiment Carter lui demandait des explications sur sa présence. C’était idiot pourtant, Carter était son ami d’enfance. Il avait grandi ensemble au rythme de leur été et se connaissant depuis le plus jeune âge d’Alec. Pourtant une simple relation amoureuse avec une fin désastreuse semblait avoir mis fin à tout cela. C’était idiot, ils n’étaient plus des enfants et ils pouvaient bien passer outre cette histoire. Après tout maintenant Carter était mariée et avait depuis quelques heures deux enfants, Alec lui avait son propre fils dont il tentait d’obtenir la garde et une vie bien entamée. Il n’y avait plus la moindre ambigüité, ainsi ils pouvaient redevenir les amis d’enfance qu’ils avaient toujours été. Il voulait simplement la revoir.

Il était cependant loin de se douter qu'il trouverait le moyen de débarquer pile au moment où Carter ne serait pas dans sa chambre. Pire encore, il s'imaginait encore moins qu'il allait se retrouver en tête à tête avec le géniteur des enfants, et accessoirement le mari de son amie. Alec qui avait commencé à s'exprimer avec entrain avait immédiatement été calmé. Il ne le connaissait pas, le type dans la pièce mais rien qu'à voir le petit garçon avec lui, il n'était pas compliqué de devenir qu'il était l'heureux papa. Autant dire que le malaise s'était véritablement installé après qu'Alec se soit excuser de son arrivée en trombe. On aurait presque pu entendre les mouches volés si le petit garçon de quelques années à peine ne finissait pas par trouver le courage d'aller à l'encontre du jeune chirurgien. Alec le suivait du regard, ce gamin il devait être à peu près du même âge que Tommy, est-ce qu'il lui ressemblait ? Alec ne s'attardait pas dans ses pensées suivant du regard le petit garçon un sourire aux lèvres. S'il trouvait la plupart des autres personnes détestables et qu'il ne s'entendait véritablement pas avec tous le monde, Alec avait le truc avec les enfants. Il les attirait souvent et aimait bien les cotoyer, leur innocence et leur joie de vivre rendaient ses humeurs moins maussades. Au moins le petit homme empêchait les deux adultes d'avoir vraiment à se parler. Alec se doutait bien qu'il ferait sans doute un jour ou l'autre la connaissance de ce type, mais là dans cette situation ce n'était surement pas l'idéal. Il ne savait même pas s'il savait qui il était. Carter ne devait sans doute pas lui avoir parlé de lui, outre sur quelques photos de vacances lorsqu'ils étaient plus jeune, l'absence d'Alec était tout de même marqué par neuf ans sans se revoir. Cependant lorsqu'il lui demanda s'il s'appelait Axel, Alec en fut presque étonné. Qu'il connaisse presque son prénom d'une part et qu'il s'en soit souvenu. « Alec.Toi tu dois être Declan ? » Alec n'était pas suffisament de mauvaises fois pour faire mine de ne pas connaître son prénom, Carter lui en avait parlé et de toute façon il se souvenait bien de son nom de famille inscrit partout sur le dossier de son amie.



Il grimaçait alors lorsque Declan lui annonçait qu'il venait juste de la louper. Enfin c'était forcément ce qui devait arriver vu ses talents à toujours débarquer quand il ne faut pas. Il remarquait que Declan semblait fatigué, pourtant ce n'était pas lui qui avait du expulser un bébé de deux kilos et des brouettes de son utérus. Quoi que c'était sans doute l'humain miniature qui devait être source de fatigue pour lui. Alec observait toujours le petit garçon, un sourire aux lèvres qui lui tendait une voiture. Il ressemblait un peu à Carter, quoi qu'il avait des airs de son père aussi. En fait Alec le trouvait mignon, mais il se sentait assez mal à l'aise, il ne se voyait pas s'imposer auprès de la petite famille et il sentait bien que Declan n'était pas enchanté de le voir ici. « Elle est belle ta voiture » disait-il bêtement en la prenant pour l'observer, satisfait du sourire radieux que lui offrait le fils de Carter. « Je… Devrais vous laisser… Tu pourras dire à Carter que je suis passé ? » Alec comptait repartir mais le petit s'accrochait à sa main, menaçant de pleurer si Alec ne venait pas avec lui pour jouer. Il n'était décidemment pas timide ce petit, d'ordinaire les enfants sont assez méfiant. Alec, pour être honnête, n'était pas très fan de sa première approche avec Declan mais il se disait qu'il pourrait peut-être songer à essayer d'être sympa. « Hm… Si vraiment tu as besoin de te reposer, je peux toujours m'occuper du petit, en théorie j'devrais pouvoir le garder en vie ? » C'était maladroit mais il fallait souligner l'effort, Alec se montrait sympathique alors qu'i était plutôt du genre distant d'ordinaire. Il se disait que lorsque Carter reviendrait elle serait peut-être fatigué et le Declan dormait debout. Mais il regrettait quasiment déjà son choix. « Enfin on se connaît pas, j'me doute que tu m'confieras pas ton gamin mais c'était comme ça, pour rendre service, j'sais c'que sait, enfin pas vraiment mais ça a l'air crevant. » Bref il s'enfonçait, il choisissait de se taire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Alec&Declan + Who are you ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alec&Declan + Who are you ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BE CAREFUL ▬ Declan & Elias & Aubépine & Kathaleen
» alec ▲ the show must go on.
» Un point sur les émotions [PV Alec Lockheart]
» Alec Volturi ► "Sister, they send you out for one and you bring back two... and a half. Such a clever girl."
» Occupez-vous de vivre, ou arrangez-vous pour mourir + declan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Georgetown :: MedStar Georgtown University Hospital-
Sauter vers: