AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Noäm&Isaiah + Between apples and oranges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Isaiah E. NavarroGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 29/03/2017
Pages lues : 98
Crédits : (c) Schizophrenic & Tumblr
Avatar : Kit Harington
Pseudo : Mayiie.
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneTommy #SClaflinMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment, mais tu peux venir quand même demander !

#EnCours Adela + Chip + Eric + Gabriel + Johan + Luis + Noäm + Prunille
#EnAttente


Âge : Trente-quatre ans. J'assume parfaitement le fait que je ne les fais pas et je l'utilise pour embêter mes collègues parfois.
MY SOUL

MessageSujet: Noäm&Isaiah + Between apples and oranges   Dim 22 Oct - 23:35

Noäm & Isaiah
Between apples and oranges


Depuis quelques semaines maintenant, ma situation est ce que je pourrais qualifier de particulièrement instable. Tout a commencé le jour où j’ai décidé que je ne rentrerais plus chez moi, plus pour y vivre en tout cas. J’étais allé prendre quelques affaires en douce, quand Maureen n’était pas là, ne me sentant pas encore prêt à la croiser. Étais-je lâche ? Faible ? C’était possible, mais après tant d’années à me faire à ma condition, à ne pas changer quoi que ce soit, à rester passif, ce changement était particulièrement énorme pour moi et me perturbait grandement. Par contre, je ne pouvais pas nier que je me sentais mieux, libéré d’un poids qui pesait sur mes épaules depuis trop longtemps maintenant. Cela m’avait aussi permis de me concentrer sur le fait que je me devais de vivre une transition inattendue. D’abord, je l’avais vécue dans le gymnase de l’école, là où j’avais squatté pendant un petit moment, jusqu’à ce qu’on me propose de vivre ailleurs, en colocation temporaire. Je n’allais pas nier, je me montrais énormément reconnaissant de cette offre qui venait rendre ma vie encore plus simple, mais je refusais de rester les bras croisés, jouer les squatteurs et ne rien donner en retour. Je m’appliquais donc à aider avec les tâches ménagères dès que je le pouvais et aujourd’hui, je m’étais porté volontaire - ou plutôt, je m’étais imposé - pour aller faire les courses. Demander à l’autre de s’y rendre et donner de l’argent, c’était moyen, mais le faire moi-même, c’était mieux. Enfin, c’était ce que je pensais, et ce fut dans cet ordre d’idées que sitôt les cours au lycée terminés, je me rendis au supermarché le plus près de l’école, une liste approximative en main. Approximative parce que je me disais que si jamais je voyais autre chose qui pourrait faire plaisir ou bien que j’avais pu oublier, j’allais le prendre, quitte à ce que mon caddie soit plein. Je ne voulais pas lésiner pour cette première fois où je faisais l’épicerie pour moi et quelqu’un d’autre, un quelqu’un d’autre qui n’était pas ma femme, qui n’avait pas d’exigences précises, qui me laissait l’occasion de rentrer tout sourire en lui présentant ce que j’avais acheté. Ça semblait complètement idiot comme pratique, mais je n’avais pas eu droit à ce genre de satisfaction depuis si longtemps que ça me semblait désormais étranger. Espérant sincèrement renouer avec ce qui était un détail de la vie pour certains, mais qui m’importait à présent, probablement plus que jamais, j’entrai dans le supermarché, puis je pris un caddie, commençant à déambuler dans les allées pour chercher mes objets de convoitise, passant attentivement devant chaque produit pour m’assurer de ne rien oublier.

_________________

Parfois j'aimerais pouvoir remonter le temps et effacer tout ce qui fut triste. seulement la gaieté ne disparaîtrait-elle pas aussi ?  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noäm EriksenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 21/01/2017
Pages lues : 221
Crédits : saturn
Avatar : Lucky Blue Smith.
Pseudo : ALLES
Disponibilités : Maximilian ♫ Chip ♫ RyanBranNaelIsaiah
Âge : Vingt ans.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Noäm&Isaiah + Between apples and oranges   Dim 29 Oct - 16:10

isaiah ∞ noäm
Noäm n’avait pas l’habitude de faire des courses pour lui. En général, c’était ses parents qui s’occupaient d’aller au magasin et quand il allait avec eux, il n’était qu’un simple spectateur. Après tout, ce n’était pas son argent, et puis il mangeait de tout alors on pouvait bien choisir pour lui. Mais depuis peu il ne vivait plus chez ses parents, il avait son propre budget et un colocataire à nourrir. Ou à impressionner. Ryan l’avait gentiment accepté chez lui et depuis, Noäm faisait de son mieux pour qu’il ne regrette pas ce choix. En s’occupant le plus souvent du ménage et de la cuisine, et aujourd’hui c’était son tour de faire des courses. Ils avaient fait une liste et il s’était rendu au supermarché plein de bonne volonté. Peut-être que Ryan lui faisait un peu peur. Il était un peu bourru, l’air toujours agacé. Mais Noäm était certain que ce n’était qu’une carapace et qu’ils finiraient par bien s’entendre tous les deux. En attendant il essayait de ne faire aucun faux pas et également de se faire tout petit. Pour le moment son mensonge tenait plutôt bien, ses parents le croyaient réellement quand il disait habiter chez Max. C’était mieux comme ça, ils feraient une attaque s’ils apprenaient qu’il vivait avec un inconnu – qui le serait moins au fil du temps.
Il traînait donc dans les allées du magasin avec son panier se remplissant au fur et à mesure jusqu’à ce qu’une tête pas totalement inconnue n’attire son attention. Enfin si, il ne connaissait pas ce gars mais il se souvint l’avoir déjà vu quelque part et dans de mauvaises circonstances. Une scène de ménage plutôt mouvementée en public, peut-être même un peu violente qui avait totalement attiré son attention. Mais sur le moment Noäm n’avait pas fait plus attention que ça, il était en retard en cours et avait dû partir. Lui qui se mêlait de tout, c’était étonnant qu’il ait réussi à passer son chemin ! Une fois, mais pas deux. Alors bravant le rayon qui les séparait, il s’approcha de lui. Le blondinet était loin d’être timide mais la situation restait un peu délicate malgré tout.

« Bonjour… » fit Noäm d’une voix plutôt basse. Il n’avait pas envie de déranger cet homme mais ça faisait plusieurs semaines qu’il repensait à cette scène et il ne voulait pas l’avoir sur la conscience pendant dix ans encore. C’était quelqu’un de bienveillant, parfois ça se traduisait par des gestes ou paroles un peu déplacés comme aujourd’hui. « On se connaît pas, vous allez peut-être me prendre pour un taré mais euh… L’autre jour je vous ai vu vous disputer avec quelqu’un. Ou plutôt… Ce quelqu’un se disputait avec vous, vous n’aviez pas l’air très bien. Je profite de vous recroiser pour vous demander si tout va bien… »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isaiah E. NavarroGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 29/03/2017
Pages lues : 98
Crédits : (c) Schizophrenic & Tumblr
Avatar : Kit Harington
Pseudo : Mayiie.
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneTommy #SClaflinMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Complet pour le moment, mais tu peux venir quand même demander !

#EnCours Adela + Chip + Eric + Gabriel + Johan + Luis + Noäm + Prunille
#EnAttente


Âge : Trente-quatre ans. J'assume parfaitement le fait que je ne les fais pas et je l'utilise pour embêter mes collègues parfois.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Noäm&Isaiah + Between apples and oranges   Lun 6 Nov - 0:21

Noäm & Isaiah
Between apples and oranges


J’avais beau être de nature sociable, peut-être même un peu trop parfois, mais au fil du temps et des expériences, j’avais appris qu’il y avait certains endroits qui n’étaient pas géniaux pour socialiser, par exemple le supermarché. C’était un endroit public pourtant, où maintes gens passaient à chaque jour, chaque heure, chaque minute, mais bien souvent, à moins d’y être en famille, en couple ou en groupe, le passage était bien souvent individualisé. On faisait ses courses pour soi, pas pour les autres, c’était normal, et voilà tout. Me pliant donc à cette règle non-écrite de la société, quand je venais au supermarché, ce n’était pas dans l’intention de faire de nouvelles connaissances. Comme la majorité des gens, j’y venais pour faire mes courses et voilà tout. Respectant cette idée, c’était donc en silence que je choisissais mes articles, ne m’attendant pas à quoi que ce soit. Et encore et toujours alors que je ne m’attendais à rien, je vis quelqu’un s’approcher, et je l’entendis m’aborder, par une simple salutation. Intrigué, mais pas choqué, puisque ça pourrait être très bien un élève, actuel ou ancien, ou bien un parent d’élève, actuel ou ancien, je tournai la tête, pour me rendre compte que ce n’était aucune de ces quatre options. Ce jeune homme qui se trouvait devant moi, je ne pourrais pas dire que je ne l’avais jamais vu auparavant, mais je ne saurais dire quand et où. Mais désireux de ne pas me refermer pour autant, je lui répondis, de façon polie, sans toutefois chercher plus ample discussion:  « Bonjour… » Bien malgré moi, j’avais adopté un ton interrogateur qui laissait planer la confusion que je pouvais éprouver. Comme s’il l’avait ressenti, le jeune homme poursuivit son propos, en venant à m’expliquer pourquoi il était venu me voir. Légèrement troublé, puisque je me souvenais que j’avais eu une dispute avec Maureen, dans un lieu public. Normalement, elle gardait ça pour la maison, comme pour ne pas avoir de témoins, mais là, je ne savais pas quelle mouche l’avait piquée, elle avait porté ça à l’extérieur et visiblement au moins une personne n’était pas restée indifférente à cette scène. Quelque peu troublé, ce fut avec trop peu d’assurance que je répondis à l’individu:  « Oh euh… Ça va, merci… » Clairement, je ne me voyais pas lui raconter que cette personne qui m’avait engueulé, c’était ma femme, et que maintenant, j’avais quitté la maison et j’étais limite en cavale pour ne pas rentrer chez moi. Ça ne le regardait pas, je me doutais même bien que ça ne l’intéressait même pas. Mais conscient quand même qu’il avait pris la peine de prendre des nouvelles alors que nous ne nous connaissions pas, je ne pus rester sans lui dire:  « C’est… Gentil de vous en informer. » en tentant d’esquisser un sourire timide pour lui montrer que malgré mon inconfort dans la situation, j’appréciais quand même le geste, puisque rare étaient les gens qui auraient su s’attarder de cette façon, prendre de leur temps pour s’informer ainsi, autrement que pour en tirer des ragots, ce qui ne semblait pas être le cas de mon interlocuteur, et juste pour ça, je lui en étais, mine de rien, reconnaissant.

_________________

Parfois j'aimerais pouvoir remonter le temps et effacer tout ce qui fut triste. seulement la gaieté ne disparaîtrait-elle pas aussi ?  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Noäm&Isaiah + Between apples and oranges   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noäm&Isaiah + Between apples and oranges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un combat avec un loup brun aux yeux oranges
» MAZETTECOMMEILESTTROPCLASSEO_O -L'homme aux lunettes oranges
» The back alleys [Dana & Isaiah]
» Les appels du ciel [Soren & Isaiah]
» H A C K R O M S . P O K E M O N

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Capitol Hill :: Rues commerçantes-
Sauter vers: