AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Adela & Isaiah + I'll be there for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Isaiah E. NavarroGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 29/03/2017
Pages lues : 131
Crédits : class whore stuff (avatar) ;; tumblr (gif)
Avatar : Kit Harington
Pseudo : Mayiie.
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneTommy #SClaflinMicah #NJonasNoah #DO’Brien
Disponibilités : Disponible pour un RP, tu peux demander.

#EnCours Adela ; Chip ; Eric ; Gabriel ; Johan ; Luis ; Noäm ; Prunille
#EnAttente


Âge : Trente-quatre ans. J'assume parfaitement le fait que je ne les fais pas et je l'utilise pour embêter mes collègues parfois.
MY SOUL

MessageSujet: Adela & Isaiah + I'll be there for you   Lun 6 Nov - 0:16


Adela & Isaiah

I'll be there for you

Even when he won't be there too
Une heure du matin. Normalement, je dormais à poings fermées à cette heure-ci. Parfois, il était possible que je ronfle, que je bave même. Mais là, ce n’était rien de tout cela. Les yeux grands ouverts, je regardais le plafond, incapable de trouver le sommeil. Quelques fois, mon regard se détournait, seulement pour voir l’écran de mon téléphone qui s’allumait et qui s’éteignait à un rythme presque régulier. Heureusement que j’avais désactivé le son, puisqu’au vu de nombre de messages qui rentraient, je ne serais pas le seul à rester éveillé. J’aurais pu aussi ignorer ces messages, mais pour avoir vu la portée d’un d’entre eux, je n’y parvenais pas. Ces messages, ils venaient de ma femme, Maureen qui, visiblement, en avait assez d’être seule à la maison et qui commençait à comprendre que ce n’était pas qu’une phase passagère de ma part, et que peut-être je ne comptais pas revenir. Au début, ses messages étaient des excuses, comme quoi elle changerait. Puis, par manque de réponse de ma part, elle commença à être plus agressive. puis, de ce que j’avais vu, le dernier contenait des menaces plutôt horribles, que je voulais ignorer. Mais comment le faire ? À un moment, je les verrais sur mon téléphone, même si ce n’était que pour les effacer… J’attendis un message, puis deux, et au troisième, j’en eus assez. J’attrapai mon téléphone, et sitôt, j’allai dans mes messages pour tous les effacer. Déterminé, je fus malgré tout arrêté dans mon geste lorsque je me rendis compte que l’un d’entre eux, que j’avais visiblement pas vu passer, ne venait pas de Maureen. Ce message, court, unique, avait quelque chose d’inquiétant, mais de façon bien différente. Ce message, il venait d’Adela, cette jeune femme que j’avais appris à connaître ces derniers temps, avec qui j’avais gardé contact suite à notre rencontre au lycée, puisque nous avions tous deux compris que nous vivions des situations difficiles. Me concernant, je n’avais pas osé lui dire ce qui se passait de mon côté, mais je n’avais pas eu tant de nouvelles de sa part non plus, sauf cette nuit, où elle venait à me dire que les choses n’allaient pas bien et qu’elle se rendait à l’hôpital, seule. Troublé, ce fut sans réfléchir un instant, sans songer aux conséquences de mon geste, que je m’habillai avec les premiers vêtements que je trouvai dans la chambre, pris mes affaires, et je me mis à rouler vers l’hôpital. Me garant maladroitement aux urgences, j’entrai, cherchant quelque peu en panique - et très peu éveillé - la jeune femme qui m’avait envoyé ce message limite de détresse.

_________________

Parfois j'aimerais pouvoir remonter le temps et effacer tout ce qui fut triste. seulement la gaieté ne disparaîtrait-elle pas aussi ?  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adela J. GarciaGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 23/03/2017
Pages lues : 574
Crédits : Vava TAG ; Sign Emi Burton ; Gif Tumblr
Avatar : Miranda May Kerr
Pseudo : GekkuNeko
Schizophrénie : L'accroc de la mode Kentin aka Lee Jong Suk. Le psychopathe Jacob aka Tyler Posey. Le suicidaire Connor aka Jack Harries.
Disponibilités : Disponible pour cinq rp !

+ Isadela ♥️

Terminés :

Jadela#1 ♥️


Âge : Elle a trente-cinq ans même si elle fait beaucoup plus jeune.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Adela & Isaiah + I'll be there for you   Sam 18 Nov - 11:39




Isaiah & Adela
I'll be there for you

Son mari a recommencé ce soir a la cogner et a la violer, Adela se sent mal et abandonnée, elle a peur aussi alors qu'elle se rend en voiture jusqu'à l'hôpital, elle est traumatisée la brune, traumatisée et paniquée parce qu'elle ne sait pas comment se positionner face à tout ceci. Ce serait sans doute plus simple si elle pouvait le quitter, partir de la maison pour ne jamais revenir mais Diego ne la laissera jamais partir, elle n'est qu'une femme et lui un homme assez impressionnant de part son physique musclé ... Elle a peur la brune surtout que cette fois ci elle ne sait même pas pourquoi il l'a cognée, elle sait juste qu'il était fou furieux. Allez savoir ce qu'il s'est passé. Mauvaise journée au travail ? Une mauvaise nouvelle ? La liste des suppositions est longue mais aucune d'entre elle ne justifiera son geste ou acceptera que l'on puisse cogner sa femme au point de la faire saigner du nez et de la bouche et violer cette même femme. Elle est désespérée la brune alors elle s'ose à envoyer un texto à Isaiah l'un de ses patients a qui elle osé se confier récemment sur sa situation de couple en comprenant que l'homme vivait la même chose qu'elle et que donc elle pouvait lui parler, qu'il la comprendrait et ne la jugerait pas. Sur le trajet la brune consulte son iPhone régulièrement mais aucune réponse ne vient. Elle se gare alors sur le parking de l'hôpital et va du côté des urgences où elle est prise en charge, quand on lui demande ce qu'il lui est arrivé elle dit simplement « Un détraqué. Il m'a fait mal. » Qu'elle dit simplement à sa collègue de travail qui l'examine et lui fait un bandage pour son nez qui est définitivement cassé elle lui donne des anti-douleurs et pose une atèle sur l'un de ses doigts qui est cassé lui aussi la brune se sent bien grâce à la perfusion d'anti-douleur et soudainement lorsque sa collègue lui dit qu'un homme cherche Adela la brune grimace. « De quoi a-t-il l'air ? » Qu'elle demande tandis que sa collègue lui apprend qu'il est brun avec des beaux cheveux mi-longs, elle décrit sa tenue et la tronche qu'il a Adela sourit alors en pensant reconnaître la description de Isaiah elle acquiesce alors. « Tu peux le laisser rentrer, c'est un ami. » Et sa collègue acquiesce à son tour tout en laissant rentrer le brun dans la pièce où Adela se trouve en voyant le visage du bonhomme la brune sourit et scrute l'homme longuement de ses yeux bleus. « Je suis contente de vous voir. » Qu'elle dit en grimaçant parce que son nez et son doigt lui font encore un peu mal même si la perf fait clairement effet. « Il a recommencé... Mais vous l'aurez compris tout seul je suppose. » Qu'elle dit en désignant d'un signe de la main son doit et son nez qui sont tous deux bandés...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isaiah E. NavarroGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 29/03/2017
Pages lues : 131
Crédits : class whore stuff (avatar) ;; tumblr (gif)
Avatar : Kit Harington
Pseudo : Mayiie.
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneTommy #SClaflinMicah #NJonasNoah #DO’Brien
Disponibilités : Disponible pour un RP, tu peux demander.

#EnCours Adela ; Chip ; Eric ; Gabriel ; Johan ; Luis ; Noäm ; Prunille
#EnAttente


Âge : Trente-quatre ans. J'assume parfaitement le fait que je ne les fais pas et je l'utilise pour embêter mes collègues parfois.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Adela & Isaiah + I'll be there for you   Lun 27 Nov - 2:09


Adela & Isaiah

I'll be there for you

Even when he won't be there too
Pour m’être retrouvé dans cette situation à quelques reprises par le passé, à me traîner jusqu’aux urgences, puisque mon mal ne pouvait pas attendre le lendemain matin, je n’avais pas pris pour habitude d’avertir qui que ce soit avant le matin même, d’autant plus que bien souvent, pendant la nuit, j’étais trop occupé à voir des médecins, me faire soigner, raconter une histoire qui, parfois, était bien tricotée et qui, parfois, faisait hausser les sourcils aux gens qui l’écoutaient. Clairement, je n’en voulais pas à Adela de m’avoir envoyée un message à cette heure aussi tardive - ou matinale, dépendant de comment les gens interprétaient la chose - mais je pouvais quand même comprendre par cette situation que lorsque je débarquai aux urgences, je me fasse regarder bizarrement, comme s’il y avait une urgence, et non pas comme si je venais visiter quelqu’un, puisque sommes toutes, c’était ce que j’étais en train de faire. Je ne fus pas surpris non plus de me faire aborder par une personne qui avait un air méfiant au visage, comme si cette personne craignait que je sois venu faire du mal à un patient. Sachant que si jamais je m’énervais ou un truc du genre, je ne me ferais pas autoriser l’accès, je pris un moment pour me calmer, annonçant le nom de la jeune femme que j’étais venue voir. Encore une fois, la surprise se lit dans les yeux de la dame, mais elle ne me demanda pas de quitter, m’invitant plutôt à attendre, certainement pour confirmer la visite d’une certaine façon, au vu de l’heure qu’il était. Espérant que cela allait fonctionner et que je ne m’étais pas trompé en me tirant du lit pour venir jusqu’ici, j’attendis, jusqu’à ce que finalement, on me donne le numéro de sa chambre, me signifiant que je pouvais m’y rendre. Remerciant la dame d’accueil d’un signe de tête, je me rendis alors là où on m’avait indiqué d’aller et ce, plutôt rapidement pour un visiteur, mais il fallait avouer que tristement, je commençais à connaître ces murs un peu par coeur. Quelques secondes après, j’arrivai donc devant la porte de la chambre, voyant alors la jeune femme que j’avais vue pour la dernière fois dans mon bureau, mais l’air pas mal plus amoché. Même si je savais ce que c’était, les conséquences que la violence conjugale pouvaient apporter, il n’en demeura pas moins que je fus troublé de la voir ainsi, comme si j’avais mal pour elle. J’en étais tant bouleversé que ce fut à peine si je parvins à lui sourire timidement suite à ses propos, espérant au moins qu’elle comprendrait que je ne réagissais pas parce que je m’étais senti obligé, mais pour une raison toute autre. Évidemment, je ne fis pas exprès de rester de marbre, continuant à avancer dans la chambre tandis qu’Adela m’expliquait que son époux lui avait encore fait du tort, même si ça, je l’avais déjà compris. Ne voyant donc pas la nécessité d’entrer dans les détails, lui demander ce qui s’était passé pour le moment, je décidai de lui demander plutôt:  « Comment vous vous sentez… ? » Et en lui posant cette question, mon but n’était pas de savoir comment elle se sentait physiquement, me doutant bien que ce n’était pas la grande forme. Ce que je voulais faire surtout, c’était lui donner une chance de me dire comment ç’allait psychologiquement, si elle était blasée, si cet incident était celui de trop qui la ferait craquer. Je ne voulais pas non plus la pousser à quoi que ce soit, juste lui montrer que je n’étais pas venu pour rien, et que je voulais lui apporter autant de soutien que possible.

_________________

Parfois j'aimerais pouvoir remonter le temps et effacer tout ce qui fut triste. seulement la gaieté ne disparaîtrait-elle pas aussi ?  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adela J. GarciaGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 23/03/2017
Pages lues : 574
Crédits : Vava TAG ; Sign Emi Burton ; Gif Tumblr
Avatar : Miranda May Kerr
Pseudo : GekkuNeko
Schizophrénie : L'accroc de la mode Kentin aka Lee Jong Suk. Le psychopathe Jacob aka Tyler Posey. Le suicidaire Connor aka Jack Harries.
Disponibilités : Disponible pour cinq rp !

+ Isadela ♥️

Terminés :

Jadela#1 ♥️


Âge : Elle a trente-cinq ans même si elle fait beaucoup plus jeune.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Adela & Isaiah + I'll be there for you   Lun 11 Déc - 15:39




Isaiah & Adela
I'll be there for you

Plus le temps passe et plus Adela a envie de tout quitter et de ne plus jamais voir Diego s'approcher d'elle. La brune est vraiment traumatisée jusqu'à présent son mari ne l'a pas tabassée suffisamment fort pour la blesser mais là il est allé beaucoup trop loin et oui l'idée qu'elle ai pu se retrouver à l'hôpital avec le nez en mauvais état, les yeux au beurre noir ainsi qu'une dent qui a sauté ma foi... C'est sans doute trop là pour Adela il est allé beaucoup trop loin. Qu'il y ai des disputes dans un couple est une chose mais qu'on en arrive à ce qu'il y ai carrément de la violence physique comme ça c'est juste grotesque et monstrueux. Personne ne mérite ça, personne et Adela ne supporte définitivement pas cette situation alors oui elle a décidé d'envoyer un texto à ce Isaiah qu'elle apprécie beaucoup il est gentil et il a réussi a la détendre suffisamment la dernière fois et elle s'est confiée à lui sur ce que son mari lui fait. Évidemment la belle n'a pas tout dit, elle a juste fait référence aux coups qu'il lui fait, elle n'a pas parlé des viols qu'il lui a fait subir. Et maintenant elle l'attend avec désespoir en se disant que oui l'homme va certainement venir la voir qu'il ne la laissera pas tomber, ça ne semble pas être le genre d'homme a laisser tomber les gens lorsque la situation est bien trop difficile. La brune se tourne alors vers la porte quand soudain elle voit Isaiah elle sourit et l'invite à entrer alors qu'il lui demande comment elle se sent, elle grimace alors. « Souillée... Triste... Confuse et surtout... Profondément dégoûté. Jusqu'à présent il n'a pas été aussi loin. Il me battait oui mais pas jusqu'à ce que j'ai besoin de soin médicaux. Voyez ma tête... Je ne ressemble plus à rien Isaiah... Si ça continue ainsi ce n'est pas seulement ma dignité que je vais perdre c'est carrément ma vie. » Alors certes Adela n'a pas peur de mourir mais mourir dans de telles circonstances ça ne l'emballe pas forcément. De toute façon ça ne tenterait personne. Elle soupire alors tout en faisant signe au jeune homme de s'approcher puis elle prend sa main qu'elle caresse tendrement. « Et vous ? Comment ça va ? J'ai l'impression que cela fait une éternité que je ne vous ai pas vu. » C'est pas faux en tout cas elle s'ose à espérer qu'auprès de cet homme qui comprend tellement bien ce qu'elle vit qu'elle pourra se détendre et calmer sa panique totale du moment parce qu'en fin de compte Adela douille sévère vis à vis de toute cette histoire et c'est normal elle se fait battre ce n'est pas amusant comme situation...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isaiah E. NavarroGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 29/03/2017
Pages lues : 131
Crédits : class whore stuff (avatar) ;; tumblr (gif)
Avatar : Kit Harington
Pseudo : Mayiie.
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneTommy #SClaflinMicah #NJonasNoah #DO’Brien
Disponibilités : Disponible pour un RP, tu peux demander.

#EnCours Adela ; Chip ; Eric ; Gabriel ; Johan ; Luis ; Noäm ; Prunille
#EnAttente


Âge : Trente-quatre ans. J'assume parfaitement le fait que je ne les fais pas et je l'utilise pour embêter mes collègues parfois.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Adela & Isaiah + I'll be there for you   Lun 18 Déc - 1:31


Adela & Isaiah

I'll be there for you

Even when he won't be there too
Si je comprenais bien, ce n’était pas la première fois que son mari la malmenait - même si ça, je le savais d’emblée - mais c’était la première fois que c’était grave au point qu’elle doive se rendre à l’hôpital pour soigner ses blessures. Me concernant, c’était totalement différent, limite je pourrais dire que j’en avais eu l’habitude pendant bien longtemps, jusqu’à ce que je décide de quitter la maison en fait. Bien souvent, c’était qu’à défaut d’avoir la force physique nécessaire pour vraiment me faire mal, Maureen aimait bien attraper ce qui lui tombait sous la main pour me frapper, ce qui me valait des blessures plus importantes que lorsqu’elle décidait de frapper à main nue. Après, sauf pour une fois, je n’avais pas craint pour ma vie, mais c’était quand même lourd, alors je pouvais comprendre pourquoi Adela était si perdue, si confuse. Après, cela ne voulait pas dire que j’étais immunisé à ce genre de sentiment, dans le sens où il était évident que ça me brisait le coeur de la voir aussi perdue et par la même occasion, j’étais particulièrement frustré de me sentir si impuissant, puisqu’après tout, je ne savais ce que je pouvais faire. Ne la connaissant pas tant, je ne pouvais pas me permettre de la garder contre moi pour la réconforter, voire même de seulement prendre sa main. C’était trop pour moi à cet instant précis, dans le sens où je ne voulais pas la forcer à quoi que ce soit, surtout que mine de rien, voilà un moment que nous ne nous étions pas vus, c’est-à-dire depuis qu’elle était venue à ma rencontre dans le bureau. Après, il fallait dire que bien des choses s’étaient passées depuis, des choses dont je ne me voyais pas tant lui faire part, pas en ce moment, quand elle n’avait pas besoin d’entendre d’autres histoires. De ce fait, je me contentai de simplement lui répondre:  « Je… J’ai été occupé à l’école. » Après tout, ce n’était pas un mensonge, dans le sens où oui, j’étais resté à l’école, mais pas seulement pour travailler du coup. Passant outre ce détail, je repris la parole pour lui dire d’un ton plus posé, mais pas totalement convaincu bien malgré moi:  « Vous savez… Je sais que c’est difficile, mais… Rien ne devrait vous obliger à rester dans cette situation… » Sentant toutefois que mon discours n’était pas aussi convaincant que je ne l’aurais voulu dans un premier temps, je décidai de me taire, ne sachant plus vraiment si j’étais bien placé pour lui tenir ce genre de propos. Parce que j’avais beau parvenir à m’en tirer, mais il n’en demeurait que c’était tout récent, et que je savais que je ne m’y prenais pas de la meilleure façon qui soit. Alors qui étais-je pour la conseiller en fait ? Je ne le savais pas trop, je n’étais même pas certain que j’aurais du lui en parler, pas ainsi en tout cas.

_________________

Parfois j'aimerais pouvoir remonter le temps et effacer tout ce qui fut triste. seulement la gaieté ne disparaîtrait-elle pas aussi ?  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adela J. GarciaGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 23/03/2017
Pages lues : 574
Crédits : Vava TAG ; Sign Emi Burton ; Gif Tumblr
Avatar : Miranda May Kerr
Pseudo : GekkuNeko
Schizophrénie : L'accroc de la mode Kentin aka Lee Jong Suk. Le psychopathe Jacob aka Tyler Posey. Le suicidaire Connor aka Jack Harries.
Disponibilités : Disponible pour cinq rp !

+ Isadela ♥️

Terminés :

Jadela#1 ♥️


Âge : Elle a trente-cinq ans même si elle fait beaucoup plus jeune.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Adela & Isaiah + I'll be there for you   Mer 3 Jan - 15:00




Isaiah & Adela
I'll be there for you

Il est clair qu'elle est traumatisée la belle et y a de quoi en soit, elle a été tellement blessée ce soir qu'elle a terminé à l'hôpital quand on y songe c'est quand même dramatique. Choquant qu'il soit allé aussi loin, lui son enfoiré de mari qui mérite certainement d'être pendu par les burnes pour tout le mal qu'il peut lui faire depuis toutes ces années. C'est honteux d'en arriver là et Adela en est pas mal déboussolée pour le coup et c'est bien normal en soit. Jamais elle n'aurait imaginé que ça puisse en arriver jusqu'à un tel extrême, qu'il la tape suffisamment fort pour qu'elle se retrouve amoché à ce point et qu'elle finisse ici. Oui c'est choquant et ce soir justement elle réalise à quel point son mari est une odieuse personne même si ça fait bien longtemps qu'elle s'en est convaincue. Alors oui lorsque la belle vint à voir que Isaiah ne répondait pas à son commentaire quant à son état d'esprit du moment elle ne lui en a pas voulu, elle peut comprendre qu'il n'aie pas les mots pour la soulager dans sa torpeur mais c'est vite vu que la belle est traumatisée mais pas pour autant stupide au point de grogner parce qu'il n'en dit rien, elle se doute bien qu'il ne sait pas quoi dire. Lui-même est dans cette situation et s'il n'en parle pas pour le moment la belle voit bien qu'il cache quelque chose. La belle cherche donc à savoir ce qu'il s'est passé pour qu'elle ne le voit plus tant depuis un bon moment et quand il lui fait savoir qu'il fût occupé à l'école elle acquiesce sans mot dire en jugeant que c'est normal avec le boulot qu'ils ne se soient pas croisés. Finalement le beau lui fait alors savoir qu'il est bien conscient que la situation soit compliquée mais qu'elle n'est pas obligée de rester enfermée dans cette situation elle acquiesce alors la belle. « J'admets qu'avec ce qu'il vient de se passer je ne suis pas sûre que je vais rester avec lui éternellement. Qu'il me violente est déjà un acte infecte et répugnant mais qu'il en arrive à me cogner tellement fort pour m'envoyer jusqu'aux urgences c'est pas concevable pour moi... » Qu'elle dit en soupirant tout en passant sa main sur son visage tout en attrapant de son autre main son mobile activan l'appareil photo pour regarder sa tête et oui ça la choque, elle soupire alors tout en virant l'application puis elle verrouille son iPhone et pose ses yeux clairs sur Isaiah. « C'est difficile malgré tout vous comprenez ? Partir comme ça du jour au lendemain, partir, le quitter, prendre un logement seule alors que je le fréquente depuis tellement longtemps c'est compliqué... Surtout que personne ne comprendrait le pourquoi du comment j'en suis arrivé à le quitter et je ne me vois pas expliquer à tout le monde qu'il me faisait du mal. Sa famille ainsi que la mienne sont amies donc c'est délicat de balancer la vérité... » Donc oui elle se sent bloquée et obligée de rester avec lui et ça ne lui plaît pas trop à la belle parce que rester avec lui elle ne sait pas trop si elle en a encore le courage au fond d'elle...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isaiah E. NavarroGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 29/03/2017
Pages lues : 131
Crédits : class whore stuff (avatar) ;; tumblr (gif)
Avatar : Kit Harington
Pseudo : Mayiie.
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneTommy #SClaflinMicah #NJonasNoah #DO’Brien
Disponibilités : Disponible pour un RP, tu peux demander.

#EnCours Adela ; Chip ; Eric ; Gabriel ; Johan ; Luis ; Noäm ; Prunille
#EnAttente


Âge : Trente-quatre ans. J'assume parfaitement le fait que je ne les fais pas et je l'utilise pour embêter mes collègues parfois.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Adela & Isaiah + I'll be there for you   Lun 8 Jan - 0:25


Adela & Isaiah

I'll be there for you

Even when he won't be there too
Tandis que je laissais Adela s’exprimer sur ce qui s’était passé, son ressenti par rapport à son mari et ses agissements, je tentais de ne pas trop me laisser emporter par mes émotions, même si cela devint de plus en plus difficile et perturbant. Non pas que j’en voulais à son mari au point de le cogner - même si bien sûr, je ne pouvais pas approuver ce genre de comportement - mais parce qu’en l’écoutant parler, j’avais l’impression qu’elle ne faisait que lire mes pensées, qu’elle parlait comme moi, j’aurais pu lui en parler, il y avait de cela quelques années, la première fois que les blessures infligées par ma femme m’avaient conduit à l’hôpital. D’une certaine façon, cette fois-là, en la trompant de la sorte, je l’avais quelque peu cherché, je le voyais encore comme ça aujourd’hui, mais ç’avait été là le point tournant qui me faisait comprendre que peut-être il n’y avait plus d’amour entre nous, que le seul lien auquel je m’attachais encore, qui me faisait espérer que tout pourrait aller mieux un jour, était désormais brisé. Et pourtant, j’avais attendu encore bien longtemps avant de me défaire de mon mariage. Maintenant que j’étais libéré, je regrettais d’avoir attendu si longtemps, même si en ce moment, les choses n’étaient pas des plus faciles, même si j’avais encore fort à faire, fort à régler, et que certainement j’allais subir les conséquences du fait d’avoir pris la fuite comme ça, mais pour le moment, je me permettais de souffler un peu, me consacrer à autre chose qui valait plus le coup que mon mariage complètement détruit. Par exemple, avoir été encore dans mon ancienne demeure, je n’aurais certainement pas pu me précipiter au chevet d’Adela comme je venais de le faire, et juste ça me donnait une raison de me congratuler d’avoir agi comme je l’avais fait. Mais puisque ce n’était pas de moi qu’il s’agissait, je ne me vis pas en parler, jusqu’à ce que soudainement, comme si Adela cherchait mon approbation, elle vint à me demander si je comprenais, si je voyais ce dont elle parlait. Et là, ce fut plus fort que moi. Sans attendre, je lui répondis:  « Je sais. », et ces deux mots n’étaient pas destinés à la faire taire ou quelque chose du genre. Je les lui disais parce que oui, je savais ce que c’était, je savais que c’était chose difficile de poser un tel geste, rompre avec ce qui était l’image d’une vie bien rangée et stable, surtout si cela impliquait des relations extérieures, comme des amis ou de la famille proche. J’y avais songé aussi, bien des fois, et j’étais persuadé maintenant que cela m’avait retenu à certains moments. Mais là, je pouvais quand même dire:  « Mais… C’est faisable… » Dans un premier temps, je n’eus pas vraiment conscience que cela semblait sortir de nulle part. Ce fut qu’après-coup que je compris que je devrais peut-être me justifier, même si ce n’était pas vraiment la place et le moment pour le faire. Cherchant mes mots, je baissai le regard un instant, le relevant au moment de dire:  « C’est pour ça que je n’ai pas été très… communicatif ces derniers temps, et j’en suis désolé. » Au bout du compte, j’avais décidé de ne pas trop ramener la conversation à ma personne, me disant que pour le moment, c’était bien suffisant pour lui faire comprendre que je n’habitais plus avec ma femme, que je n’avais plus à subir ça et voilà. Après, si jamais elle ressentait le besoin d’avoir des détails, j’allais lui en faire part, du mieux que je le pouvais, comme je me sentais capable de le faire surtout, mais là, tout de suite, j’arrêtai là, la considérant du regard en attendant de voir sa réaction, ou ce qu’elle dirait par la suite.

_________________

Parfois j'aimerais pouvoir remonter le temps et effacer tout ce qui fut triste. seulement la gaieté ne disparaîtrait-elle pas aussi ?  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Adela & Isaiah + I'll be there for you   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adela & Isaiah + I'll be there for you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’OBAMANIA, MALADIE INFANTILE DU NOIRISME
» The back alleys [Dana & Isaiah]
» Les appels du ciel [Soren & Isaiah]
» Galerie d'Isaiah
» Journal de bord d'Isaiah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Georgetown :: MedStar Georgtown University Hospital-
Sauter vers: