AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you're in my life for ever | Tommy G.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
InvitéInvité

MessageSujet: you're in my life for ever | Tommy G.   Sam 11 Nov - 23:37


« you're in my life for ever »
Tommy Grayson & Aurora Perkins
Aurora s'était installée à Washington afin de pouvoir retrouver Elijah. Il s'agissait de l'enfant qu'elle avait dû abandonner à une époque et qui se révélait être désormais âgé de huit ans. C'était l'enfant qu'elle voulait par-dessus tout. Après avoir été séparé du père dont elle était tombée amoureuse dans un grand silence, elle était tombée enceinte et avait été également séparée de leur bébé, puisque de toute évidence, Matthew, son père, avait eu des projets différents envers sa fille chérie et qui n'incluait certainement pas un enfant.

Tout ce qu'elle voulait, c'était simplement retrouver leur fils, et surtout pouvoir l'élever comme elle a toujours souhaité le faire. Quand elle s'était rendue à l'orphelinat, elle était tombée sur une personne qui l'avait informée qu'il était dans une famille d'accueil. Si elle était d'un naturel serein, elle avait été blessée d'apprendre ça, et il fallait qu'elle le partage auprès de Tommy, qui se révélait être le meilleur ami de tous les temps. Vous savez, l'ami qu'on appelle à trois heures du matin, et bien ce fut exactement ce qui s'est passé, hormis l'heure, elle savait qu'il serait de mauvaise humeur si elle l’appelait en pleine nuit et elle avait attendu qu'il fasse jour.


11h30, elle l'invitait à déjeuner auprès d'elle. Il fallait qu'elle dise à Tommy que récupérer son fils serait sans doute plus difficile. Surtout qu'elle refusait de le brusquer et que donc, elle avait fait une demande d'adoption et qu'elle avait entendue, étant donné qu'elle travaillait comme infirmière, qu'il cherchait une famille. Aurora s'était préparée à sortir et une fois que ce fut le cas, elle quittait l'hôtel afin de rejoindre le quartier où ils iraient manger ensemble.

« Tommy ça fait longtemps que tu attends ? Je suis toujours ponctuelle pourtant et tu es arrivé avant. » dit-elle avant de l'embrasser sur sa joue.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
A. Daryl ReevesGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 1150
Crédits : rogers (avatar) ;; tumblr (gifs)
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #NJonasNoah #DO’BrienCarson #KMcGrathJordan #SAmell
Disponibilités : Disponible pour un Rp, viens faire ta demande !

#EnCours Athena ; Kacey ; Maddison ; Toi ?
Âge : Trente-cinq ans (30.10.1982)

MessageSujet: Re: you're in my life for ever | Tommy G.   Mar 14 Nov - 15:52


Aurora & Tommy

You're in my life forever

You and me will always be friends
Depuis que j’avais pris la décision de travailler depuis la maison dès que possible afin de passer plus de temps à prendre soin de ma petite-amie, dont la grossesse était de plus en plus visible, mes journées au bureau étaient de plus en plus rares, mais il n’en demeurait pas moins qu’elles étaient tout aussi pénibles, si ce n’était pas plus, j’en avais l’impression, puisque quand je le pouvais, je tentais de compacter rendez-vous sur rendez-vous dans la même journée, histoire de ne plus en avoir pour un petit moment et ainsi, rester à la maison. Je croyais que j’allais m’y faire, que je pourrais me consoler avec quelques jours de congé par semaine, mais sur le fait, je désespérais un peu, et aujourd’hui ne faisait pas exception à la règle. Après une rencontre avec un représentant de la chaîne à l’étranger, puis une réunion avec le conseil d’administration, qui serait suivie d’une autre après le déjeuner, faisant en sorte que je ne pouvais pas prendre le temps de rentrer, ne serait-ce que pour une petite heure, et je ne voulais pas imposer à ma petite-amie de venir me retrouver pour manger, surtout que selon ce que j’avais compris en quittant la demeure ce matin, c’était qu’elle comptait se plonger dans sa formation autant que possible afin de la terminer en janvier, tel que prévu. Je pris donc pour acquis que j’allais manger seul, jusqu’à ce que je regarde mon portable pour la première fois. D’abord pour envoyer un message à Joyce, puis pour lire celui qui venait de ma meilleure amie, Aurora, me proposant d’aller manger avec elle. Avec un sourire que bien sûr, elle ne pourrait voir, je lui répondis qu’elle ne pouvait pas mieux tomber, et que j’irais déjeuner avec elle avec plaisir. Une fois que ce fut chose faite, je passai en revue mon emploi du temps des prochains jours avec ma nouvelle réceptionniste qui, elle, était beaucoup plus efficace que la précédente qui était restée tout au plus une semaine. D’un certain âge, elle n’en était pas à son premier emploi, et le fait de travailler à mi-temps, soit que lorsque j’étais là, lui convenait parfaitement apparemment. Bon d’accord, ce n’était pas un bonheur comparable à celui de travailler avec Joyce, mais ça venait m’enlever un poids, d’autant plus que j’étais persuadé que Joyce ne pourrait pas être jalouse d’une femme de cet âge, qui se comportait plus comme une mère qu’autre chose. De ce fait, passer le tout en revue ne fut pas si long, me permettant de quitter le bureau pour me rendre au restaurant où Aurora et moi devions nous retrouver. Comme je m’y en attendais, j’arrivai le premier, saisissant l’occcasion de choisir une table, puisque dans peu de temps, d’autres gens se masseraient pour manger, alors il valait mieux prévenir que guérir. De plus, je pus prendre une table me laissant bien en vue, ce qui fit en sorte que lorsque mon amie passa la porte, je pus sitôt me lever pour manifester ma présence et ainsi, la saluer convenablement. Après lui avoir fait la bise et lui avoir indiqué la place en face de moi pour qu’elle s’y installe, je répondis à son commentaire:  « Je suis arrivé il y a à peine cinq minutes, ma dernière réunion m’a prise moins de temps que prévu, donc j’ai décidé de venir directemen tici. » Sur ces mots, je m’assieds à mon tour, et puisque pour le moment, il n’y avait pas de serveuse en vue, je décidai de saisir le moment pour demander à mon amie:  « Comment tu vas ? », toujours tout sourire, ravie qu’elle m’ait lancé cette invitation que je n’avais pas su refuser.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: you're in my life for ever | Tommy G.   Mar 14 Nov - 21:42


« you're in my life for ever »
Tommy Grayson & Aurora Perkins
Aurora était infirmière, elle passait les trois quart du temps à l’hôpital et elle devait essayer de tout conjuguer. Avoir un enfant c’était tout sauf simple puisque de toute évidence, elle ignorait ce que c’était puisqu’elle avait été privée d’avoir le sien lorsqu’elle l’a mis au monde. Elijah lui avait été retiré quand il était un nourrisson et puis après elle aurait dû le récupérer et cela ne s’est pas passé comme prévu et puis elle a dû attendre. Matthew, le père d’Aurora était un c*nnard et malgré qu’il affirmât pendant longtemps qu’il voulait protéger Aurora, elle le voyait différemment que comme voulant la protéger. C’était plutôt qu’il voulait la contrôler et qu’un enfant, ne faisait pas parti de ses plans. Aurora ne lui avait tout simplement jamais pardonné ça.

Tommy était le meilleur ami d’Aurora et cela était agréable de pouvoir compter sur le jeune homme quand elle était dans le besoin, comme actuellement. Il était arrivé il y a cinq minutes de ce fait, elle se sentait moins coupable d’être arrivé si tardivement. D’habitude, elle est toujours à l’heure, et c’est d’ailleurs actuellement le cas sauf qu’il avait réussi à être présent avant elle.

« Tu enchaînes toujours les réunions quand tu es au bureau ? » dit-elle tandis qu’elle sourit. « Comment va Joyce ? » dit-elle alors.

Aurora s’inquiétait de ce qu’il pouvait endurer ces temps-ci. Sa compagne était enceinte, et à première vue, sa grossesse était difficile, ainsi, il devait être beaucoup plus présent à leur domicile qu’au bureau. C’était d’ailleurs vis-à-vis du fait qu’aujourd’hui il était au bureau qu’elle lui avait proposé. Sinon ils auraient pu commander et manger tous les trois ensemble afin qu’il reste auprès d’elle, cela n’aurait pas dérangé Aurora évidemment.

« En réalité, ça va, disons simplement que je suis pressée de récupérer mon fils, sauf que ça semble être un peu plus difficile que ça aurait dû l’être. Il a été adopté temporairement jusqu’à mon retour. J’ai déposé une demande d’adoption. » dit-elle tandis qu’elle soupir. « Je suis inquiète, et si jamais il voulait rester auprès d’elle ? » dit-elle dans un soupir.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
A. Daryl ReevesGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 1150
Crédits : rogers (avatar) ;; tumblr (gifs)
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #NJonasNoah #DO’BrienCarson #KMcGrathJordan #SAmell
Disponibilités : Disponible pour un Rp, viens faire ta demande !

#EnCours Athena ; Kacey ; Maddison ; Toi ?
Âge : Trente-cinq ans (30.10.1982)

MessageSujet: Re: you're in my life for ever | Tommy G.   Lun 20 Nov - 3:06


Aurora & Tommy

You're in my life forever

You and me will always be friends
 « J’essaie autant que possible, oui. » fut ce que je répondis à mon amie pour lui faire savoir que je tentais de compresser mes rencontres sur quelques jours plutôt que sur une ou plusieurs semaines. Précédemment, ce n’était pas ainsi que j’agissais, me contentant de prendre les rencontres là où elles arrivaient, mais depuis que je m’étais rendu compte que compresser de la sorte, bien que cela donnait des journées longues, au final, me donnait des journées de congé que je pouvais passer avec Joyce à la maison, que je ne pouvais qu’apprécier, surtout en ces circonstances, où je pouvais la soutenir et prendre soin d’elle, faire en sorte que sa grossesse se passe du mieux possible. Après, je ne pouvais pas tout faire, mais doucement et sûrement, je percevais une amélioration, amélioration suffisante pour me faire répondre à mon amie, à sa nouvelle question:  « Ça va. » Bon, je ne lui dis pas non plus que tout allait pour le mieux, puisque ce n’était pas parfait, mais c’était mieux qu’il y avait quelques semaines, c’était certain. Après, il était vrai que notre escapade à New York avait grandement aidée, me rendant un peu plus impatient et excité par la suite par rapport à avant, où j’étais plutôt effrayé. Donc cet ordre d’idées, je crus bon de mentionner à Aurora, au passage:  « On va bientôt connaître le sexe du bébé. » Après, je ne savais pas quand exactement puisque le rendez-vous n’était pas fixé, mais je savais que ça ne saurait tarder, alors pour sûr, cela me rendait impatient, même si ça rendrait ma paternité de plus en plus concrète. Par contre, après ce qui s’était passé à New York, je me sentais prêt à affronter tout et n’importe quoi, tant et aussi longtemps que j’étais avec Joyce. Mais ça, je ne le dis pas, laissant l’occasion à mon amie de me parler de ce qui se passait dans sa vie, qui était important également, et surtout beaucoup plus complexe. Retrouvant mon sérieux, ce qui équivaut à faire disparaitre ce sourire niais qui apparaissait sur mes lèvres chaque fois que je parlais de ma jolie blonde, j’écoutai attentivement mon amie m’expliquer ses craintes concernant l’adoption de son fils et tout ce qui venait avec. Aux premiers abords, c’était loin d’être simple, et ça semblait faire angoisser quelque peu Aurora, à un tel point que dans l’espoir de l’aider, je lui demandai:  « Mais… Si c’est temporaire, il ne pourrait pas rester avec elle… Si ? » Enfin, en termes logiques, c’était ainsi que je voyais la chose, mais après, j’étais loin d’être le mieux placé pour parler de la sorte. Tentant de me rattraper, j’ajoutai donc:  « Après, tu es sa mère… Je ne vois pas pourquoi il ne voudrait pas revenir avec toi… Même si vous allez devoir apprendre à vous connaître de nouveau… Je suppose… » Quand je réalisai que mes propos étaient de plus en plus maladroits, je cessai de parler à cet instant, attendant plutôt de voir comment mon amie allait réagir, espérant juste ne pas l’avoir vexée au passage.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: you're in my life for ever | Tommy G.   Dim 26 Nov - 21:53


« you're in my life for ever »
Tommy Grayson & Aurora Perkins
Ses réunions étaient interminables, et elle le savait. Aurora essayait malgré tout d’être disponible, et présente étant donné qu’il était son meilleur ami, et qu’elle souhaitait qu’il puisse savoir qu’elle était présente et qu’il pouvait compter sur elle. Il devait être présent quant à lui, auprès de sa compagne, Joyce, et de ce fait, les réunions étaient plus rares que ce qu’elles n’étaient et de ce fait, il les compressait dans une journée. Ainsi, il pouvait être auprès d’elle et faire ce qu’il voulait faire auprès d’elle, à savoir prendre soin d’elle depuis qu’elle était enceinte. Aurora relevait le visage quant elle entendit qu’ils connaîtraient bientôt le sexe de leur bébé à venir, elle était heureuse que ce soit le cas. Après quelques instants elle s’exclamait.

« C’est génial ça, au moins une bonne nouvelle ! Tu voudrais que ce soit un garçon ? Généralement, les hommes veulent des garçons, après j’ignore d’où cette envie leur vient, après, tant que c’est un bébé en bonne santé, c’est le principal d’après moi. » dit-elle alors qu’elle affirmait.

Ils allaient connaître le sexe de leur bébé, et c’était une bonne nouvelle. Aurora connaissait ces temps-ci une profonde tristesse concernant l’adoption de Elijah. Il fallait qu’elle l’adopte, cependant elle ignorait comment se débrouiller afin de le faire sans dire qu’elle était sa mère, elle voulait y aller en douceur, et c’était ainsi qu’elle avait décidé que l’adopter serait sans doute la meilleure solution.

« Je l’ignore, tu sais, si jamais elle voulait l’adopter, qu’elle s’y attachait au stade où elle voudrait devenir sa mère, c’est un enfant, il verrait sans doute en elle, une mère. » avoue-t-elle dans une confession. Il s’agissait d’une confession, et surtout de ses craintes, de ce qu’elle éprouvait.

Aurora se disait qu’il songerait peut-être, étant un enfant, qu’elle ne l’avait pas voulu et qu’en plus, elle revenait comme une fleur. Aurora voulait simplement le garder avec elle, et le récupérer, et être auprès de son fils comme ça aurait dû être le cas depuis toujours.

« Je sais, et c’est ce qu’il y a de plus difficile, s’il considérait cette femme comme davantage que sa famille d’accueil, je l’ignore, je devrais sans doute l’enlever, et dire à tout le monde que c’est mon fils et voilà. » dit-elle en soupirant. Aurora n’irait jamais faire une telle chose évidemment.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
A. Daryl ReevesGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 1150
Crédits : rogers (avatar) ;; tumblr (gifs)
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #NJonasNoah #DO’BrienCarson #KMcGrathJordan #SAmell
Disponibilités : Disponible pour un Rp, viens faire ta demande !

#EnCours Athena ; Kacey ; Maddison ; Toi ?
Âge : Trente-cinq ans (30.10.1982)

MessageSujet: Re: you're in my life for ever | Tommy G.   Lun 27 Nov - 2:19


Aurora & Tommy

You're in my life forever

You and me will always be friends
Souriant dans un premier temps aux propos de mon amie proche, je repris toutefois quelque peu mon sérieux quand elle vint à me demander si je souhaitais avoir un garçon, m’expliquant même d’où elle tenait cette question, ce qui eut pour effet de m’arracher un petit rire, petit rire qui fut toutefois éphémère et peu contagieux, puisque pour tout dire, je n’y avais jamais tant réfléchi. Pendant ces quelques mois, je m’étais surtout concentré sur le fait de me faire à l’idée que j’allais devenir père, alors le reste était quelque peu passé outre. Mais déterminé à donner une réponse complète à mon amie, je voulus m’accorder un temps de réflexion, mais au bout du compte, celui-ci ne servit pas à grand-chose, puisque je finis à approuver ses propos suivants, lui disant alors:  « C’est ce que je crois aussi. Après, que ce soit un garçon ou une fille, c’est secondaire, j’apprendrai à faire avec que ce soit l’un ou l’autre. » En y songeant de nouveau de toute façon, je réalisais que ce que je souhaitais aussi, c’est qu’on nous annonce que la grossesse de Joyce se déroulait bien par la même occasion. Je n’allais pas le nier, même si je tentais de faire comme si cela ne m’affectait pas autant, il n’en demeurait pas moins de la voir aussi fatiguée, de la voir parfois avoir mal et tout ce qui venait avec, ça me rendait nerveux. Mais sachant que je ne pouvais plus être le maillon faible, que ma fiancée ne devait pas constamment me surveiller, mais plutôt le contraire désormais, je faisais comme si cela ne m’affectait pas, espérant en silence que j’allais savoir que tout allait bien à un moment ou un autre et que j’aurais fini de m’inquiéter pour elle, ou du moins, un peu moins qu’actuellement. Mais ça, je n’en fis pas part à mon amie, pas pour le moment en tout cas, la laissant alors me parler de ce qui se passait avec son fils, des démarches qu’elle souhaitait entreprendre et des blocages qu’elle expérimentait par rapport à tout cela. Silencieux, triste pour elle, je la laissai aller jusqu’au bout, accusant réception de ses dires sans trop savoir quoi y répondre, grimaçant quand elle vint à proposer de l’enlever pour le faire passer pour son fils et voilà tout. Il était vrai que techniquement, ce serait là la façon la plus simple de s’y prendre, mais je me doutais bien que ce ne serait pas la plus judicieuse. Et même si elle paraissait plaisanter, je crus quand même bon de lui dire:  « Ça ne fera que reporter le problème plus loin… » Mais me doutant bien qu’elle était au courant de ça, je ne poussai pas davantage ma pensée, détournant quelque peu le sujet en lui demandant:  « Et… Tu l’as revu ? » Dans ma question, je parlais de son fils, mais je ne l’avais pas dit, non seulement pour ne pas retourner le couteau dans la plaie, mais aussi parce que je n’étais pas certain d’avoir posé une question bien logique ou possible, d’où le fait que j’étais resté vague et que je n’osai pas aller plus loin, attendant de voir ce qu’elle allait me dire.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: you're in my life for ever | Tommy G.   Sam 2 Déc - 21:55


« you're in my life for ever »
Tommy Grayson & Aurora Perkins
Aurora possédait déjà un garçon, de ce fait elle avait été comblée, cependant elle avait été privée de cet enfant pendant longtemps et elle savait qu’il s’agissait d’un long combat avant qu’elle puisse obtenir la garde de cet enfant qu’elle voulait récupérer depuis des années. Aurora interrogeait son meilleur ami à propos du sexe du bébé, après tout c’était malgré tout important, quoi que futile tant que l’enfant était en bonne santé et qu’il avait tout ce qu’il fallait où il fallait. Il fallait dire aussi que c’était un peu embêtant d’être dans l’ignorance. Aurora ignorait par exemple, que son fils avait quitté l’orphelinat et qu’il avait été adopté temporairement. Il s’agissait d’une femme qui l’avait recueillie, et elle devait avouer qu’elle était craintive quant au fait qu’elle voudrait peut-être l’adopter.

« Tu as bien raison, tant qu’il est en bonne santé, c’est le principal. » dit-elle. Aurora était pressée de découvrir comment ils souhaitaient l’appeler. Il fallait peut-être qu’elle l’interroge à propos de ça, à moins qu’ils ne souhaitassent pas le divulguer dans l’instant. « Vous avez déjà une idée du prénom que vous voulez, je veux dire des prénoms filles et prénoms garçons ? » dit-elle prudemment. Ils ne connaissaient pas le sexe du bébé, cependant ils avaient peut-être réfléchi à un prénom fille et un prénom garçon.

Nombreuses étaient les raisons qui pouvaient faire qu’une grossesse se déroulait difficilement, et de manière imprévue, après, elle espérait et croisait les doigts que la grossesse se déroulerait sans encombre, cependant elle n’était pas médecin, elle attendrait tout comme l’heureux couple, de savoir si cette grossesse allait se dérouler correctement. Aurora exposait après quelques instants, le fait qu’elle craignait que sa mère adoptive de ces derniers temps se lie à Elijah et qu’elle veuille l’adopter, après tout c’était tout à fait possible et cela serait un drame si une fois de plus, elle venait à être séparée de ce fils qu’elle aimait tant et envers lequel elle remuait ciel et terre afin de le récupérer.

« Tu as raison, c’est la déception, le désespoir qui me fait envisager de telles façon d’agir, et je sais que j’en serais incapable, et pourtant je serais prête à tout afin de le récupérer, sauf que je veux ce qu’il y a de mieux à lui offrir, et de ce fait, je sais que je dois faire ça dans les règles. » confie-t-elle tristement.

Si elle l’avait revu, elle s’en souvenait comme-ci elle l’avait vu la veille, sauf que cet enfant, ignorait totalement qui elle était et c’était ça le souci. Il avait une photo, sauf que la photo en question, elle n’y ressemblait plus du tout à ce jour, et il était de ce fait difficile de savoir que c’était elle. Aurora soupirait, elle était un peu nostalgique aussi, et de ce fait, elle voudrait l’avoir maintenant.

« Oui et c’était si court, j’aurais aimé que ça dure plus longtemps, j’aurais aimé lui avouer tout, et dire que j’étais sa mère, et puis je me suis retrouvée… comme une statue. Tu sais, je voudrais tant agir comme je me l’étais fixé, cependant si cela le faisait souffrir. » dit-elle alors. C’était une situation complexe, d’autant plus depuis qu’elle savait qu’il avait tant grandi, et pourtant il attendait après elle. « Que ferais-tu à ma place ? » dit-elle alors attendant une réponse.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
A. Daryl ReevesGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 1150
Crédits : rogers (avatar) ;; tumblr (gifs)
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #NJonasNoah #DO’BrienCarson #KMcGrathJordan #SAmell
Disponibilités : Disponible pour un Rp, viens faire ta demande !

#EnCours Athena ; Kacey ; Maddison ; Toi ?
Âge : Trente-cinq ans (30.10.1982)

MessageSujet: Re: you're in my life for ever | Tommy G.   Lun 4 Déc - 2:17


Aurora & Tommy

You're in my life forever

You and me will always be friends
Il y avait quelques mois de cela, il était évident que je ne me serais pas senti aussi à l’aise de parler de la grossesse de ma fiancée et de ma paternité qui approchait de plus en plus. Mais maintenant que je l’acceptais de mieux en mieux, c’était plus simple pour moi, malgré le fait que dans certains cas, je me rendais compte que j’avais encore fort à faire, fort à apprendre, et que peut-être cela me faisait passer pour paumé aux yeux des autres. Cette constatation, je la fis encore une fois lorsque mon amie vint à me demander si nous avions réfléchi à des prénoms, prévoyant pour un sexe ou pour l’autre. Était-ce normal d’avoir décidé à ce stade ? Ne sachant pas trop, ce fut avec un air un peu plus timide qu’à la normale que je vins à lui dire:  « Non, pas encore. » Je ne m’osai pas à lui demander si peut-être nous aurions dû commencer à y songer ou quelque chose du genre, me disant que dans le pire des cas, nous avions encore du temps, d’autant plus que ce serait encore plus clair d’ici quelques semaines, quand nous aurions finalement le sexe du bébé. Ainsi, nous aurions à choisir qu’un seul prénom, ou deux tout au plus. Ou bien était-ce vraiment la façon de faire ? Peu certain, je compris toutefois bien rapidement que ce n’était pas le moment de commencer à me prendre la tête sur des détails sommes toutes futiles. Limite ce serait égoïste devant mon amie qui, elle, traversait un drame beaucoup plus important que le fait de ne pas savoir le prénom de son futur enfant. De ce fait, je jugeai plus sage de reporter mon attention sur elle, l’écouter parler de son problème concernant son fils, tentant de l’aider du mieux que je pouvais, même si j’estimais que j’étais loin d’être le mieux placé pour ce genre de chose. Enfin, je tentai quand même de lui faire savoir mon point de vue, tout en conservant une attitude relativement neutre, histoire de ne pas l’influencer ou m’enfoncer de quelconque façon. Dans un premier temps, cela sembla fonctionner, au vu de comment elle sembla me donner raison suite à mes propos. Je ne m’en congratulai pas tant, puisque pour moi, c’était qu’une normalité de ne pas aller kidnapper son fils. De ce fait, je n’en fis pas trop, mais clairement, je ne m’attendis pas à ce que par la suite, quand elle me parla du fait qu’elle avait revu vite fait son fils, elle en vienne à me demander mon avis, des conseils sur ce qu’elle devrait faire. Un peu troublé, je ne sus que lui dire, et mon silence fut probablement interprété par une occasion pour la serveuse la plus près pour venir voir si nous avions choisi quoi manger. Personnellement, je n’avais pas choisi, alors poliment, je demandai un petit moment de plus. Cela pourrait paraître égoïste, mais je n’avais pas envie de couper la conversation ainsi, d’autant plus que le restaurant n’était pas encore bondé, alors ça ne pressait pas. Ensuite, je reportai mon attention sur mon amie, et après un bref instant de réflexion, je finis par dire:  « Je ne sais pas si c’est la réponse que tu cherches, mais je crois que… Je lui dirais la vérité. » Personnellement, j’étais tout sauf un adepte des mensonges, du fait de cacher la vérité, donc il était évident que j’allais dire ça, mais au fond, c’était plus que ça, comme je le démontrai en ajoutant:  « Ça va peut-être lui faire un choc, mais au moins, il saura la vérité, et peut-être que lui-même, il va pouvoir décider ce qu’il veut… » Après, cette dernière partie, je n’en étais pas totalement convaincu, mais j’avais choisir d’en parler quand même, terminant mes dires sur ces mots toutefois, ne me sentant pas placé pour continuer sur cette théorie.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: you're in my life for ever | Tommy G.   Lun 11 Déc - 19:39


« you're in my life for ever »
Tommy Grayson & Aurora Perkins
Tommy s’apprêtait à être père et elle trouvait, que c’était une nouvelle des plus positives, après il était évident que ça changeait le quotidien d’être parent et il l’apprendrait sans doute d’ici peu de temps. Aurora, quant à elle, s’apprêtait également à devenir ce qu’elle aurait dû être depuis longtemps, à savoir, depuis quelques années déjà. Ces quelques années avaient été difficiles, elle avait été privée de l’enfant qu’elle aurait dû avoir et qui lui avait été enlevé de force, et à présent qu’elle voulait le récupérer, elle ignorait de quelle façon s’y prendre étant donné les circonstances. Il habitait auprès d’une assistante sociale, elle, elle était infirmière à l’hôpital, donc elle pouvait, médicalement comprendre le dossier médical de son fils, cependant, elle ignorait ce qui avait poussé l’assistante sociale à l’accueillir chez elle sachant qu’il était un enfant en bonne santé. Elijah, c’était son existence toute entière, c’était envers cet enfant qu’elle s’était battue, alors elle était un peu assommée qu’il habite déjà auprès de quelqu’un.

Ils n’avaient pas songé à un quelconque prénom, et en réalité, c’était sans doute normal. Il y a des parents qui, préféraient tout décider quand l’enfant aura décidé d’être présent. Il faut admettre que c’est une sécurité, et que d’ici peu de temps, ils pourraient y songer, puisqu’après tout c’était le bonheur de tous les parents que d’avoir un enfant. Ils changèrent alors de sujet, Aurora exposait ses projets complètement irréalisables de kidnapper Elijah afin de le récupérer. Or, c’était complètement faux évidemment, sauf qu’elle devait se rendre à l’évidence, elle n’avait pas autant de solutions devant elle. Soit, elle adoptait l’enfant comme étant le sien, soit elle l’adoptait comme étant un enfant qu’elle voulait et qu’elle refusait un bébé puisque c’était des contraintes. Sauf que voilà, c’était un choix à faire, une fois de plus, et elle n’était pas habituée à faire des choix, enfin des grands choix, elle avait l’habitude, cependant par rapport à un enfant, c’était différent.

« C’est aussi ce que je me suis dit et puis, je me suis souvenue qu’il n’avait que huit ans. A huit ans, tu penses qu’il serait en mesure de comprendre que mon père me l’a enlevé à la naissance, que j’ai essayé en vain de le récupérer, que j’ai eu un instant avec lui alors qu’il avait deux-trois ans et qu’il m’a été de nouveau enlevé ? J’ai été incapable de lutter. Je n’ai pas envie qu’il me déteste. » dit-elle le visage triste. « Je sais que c’est la meilleure solution, sauf que je crains qu’il me dise qu’il ne veut pas vivre avec moi, qu’il préfère la personne avec qui il est maintenant. Tu comprends ce que je veux dire ? J’ai tant de craintes face à ça. Ma première idée était bien sûr de lui dire la vérité, mais, je ne sais pas s’il comprendra tout, s’il acceptera tout. » dit-elle alors dans un soupir.

Quelques instants s’écoulaient, la serveuse revenait plutôt impatiente qu’ils choisissent. Aurora commandait puis attendit qu’il fasse pareil. Une fois cela fait, elle souriait simplement à la serveuse non agréable qui leur tournait à présent le dos puis elle haussait les épaules. Sans doute avait-elle eu une mauvaise matinée, elle l’ignorait. Aurora essayait de chercher un moyen de voir son fils.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
A. Daryl ReevesGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 1150
Crédits : rogers (avatar) ;; tumblr (gifs)
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #NJonasNoah #DO’BrienCarson #KMcGrathJordan #SAmell
Disponibilités : Disponible pour un Rp, viens faire ta demande !

#EnCours Athena ; Kacey ; Maddison ; Toi ?
Âge : Trente-cinq ans (30.10.1982)

MessageSujet: Re: you're in my life for ever | Tommy G.   Lun 18 Déc - 1:44


Aurora & Tommy

You're in my life forever

You and me will always be friends
Ce fut un sourire à la fois triste et résigné que j’offris à mon amie quand celle-ci vint à me demander si son enfant serait capable de comprendre la dure réalité à laquelle elle avait du faire face pour arriver à ce moment, ce moment où elle pouvait le voir de nouveau et reprendre son rôle de mère auprès de lui. Triste parce que je me doutais bien que tout cela n’avait pas dû être facile, résigné parce qu’en vérité, je me disais qu’en effet, c’était complexe, et même si je ne remettais pas en cause l’intelligence de cet enfant, il n’en demeurait pas moins que je n’étais pas certain qu’il pourrait tout saisir, sachant que peut-être même certains adolescents, voire adultes ne pourraient tout comprendre. Mais qui étais-je pour évaluer une telle chose ? J’avais beau être sur le point de devenir père dans quelque temps, il n’en demeurait pas moins que je n’y connaissais rien aux enfants. Comme tout le monde, j’apprenais, au fur et à mesure, mais j’étais loin d’en être à apprendre comment interagir avec un enfant de huit ans, ses capacités et tout ce qui venait avec. Me disant que le mieux était que je ne dise rien, je laissai Aurora poursuivre sur sa lancée, confirmant ce que je pensais déjà, soit que toute cette histoire était loin d’être simple. Mais après, est-ce que cela signifiait que je voulais rester ainsi, sans ajouter quoi que ce soit ? Clairement pas, mais après, que pouvais-je lui dire ? Je n’en avais aucune idée dans l’immédiat, d’où le fait qu’il me fallait un temps de réflexion supplémentaire, temps que je ne pus m’octroyer, puisque la serveuse revint à la charge, et au vu de son regard, je compris que je ne pourrais pas vraiment lui demander de faire demi-tour une nouvelle fois. Soupirant discrètement pour que personne ne s’en rende compte, détestant être pressé dans le temps, je commandai un peu au hasard une fois mon tour venu, reportant ensuite mon attention sur Aurora. J’attendis un instant que la serveuse s’éloigne, et finalement, je me décidai à lui dire:  « Et si… Tu essaies de lui dire dans des mots… Qu’il comprendrait ? » Sachant mon idée très vague, même pour moi qui venais de la formuler, je marquai une pause pour repenser mes mots, ma façon d’aborder cette idée, puis je finis par ajouter:  « Enfin… Ce que je veux dire, c’est que peut-être tu n’as pas à lui dire la vérité comme ça, avec des faits… Mais au moins lui faire comprendre que tu n’as jamais voulu l’abandonner et que tu l’aimes… ? » Est-ce que ça revenait à lui mentir ? De la façon dont je voyais ça dans ma tête, non, pas vraiment, mais ça, ce n’était que mon avis, ce n’était que moi, et pour moi, lui dire le minimum représentait, en mon sens, l’essentiel, quitte à tout lui expliquer plus tard… Était-ce plausible ? C’était ce que j’attendais qu’Aurora vienne à me dire par sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: you're in my life for ever | Tommy G.   

Revenir en haut Aller en bas
 
you're in my life for ever | Tommy G.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: La cour d'école, tant de plaisir :: Les oubliettes :: Les rp's archivés-
Sauter vers: