AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A new tradition begins ✰ Deved #HOT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Devon FloydGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 21/10/2017
Pages lues : 617
Crédits : Lempika. (avatar) ✰ gif (tumblr) ✰ ship (shellhead. & tag)
Avatar : Zoe sweety Kravitz
Pseudo : monocle. ✰ alice
Schizophrénie : Derrick #CWood Rhett #GGustin Chip #THolland Carter #AKendrick Solora #CBennet Lowen #DStevens Jesabel #LCollins Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (7/5) nash ; austin ; jared ; benjamin ; alec ; maëlys (uc.) ; roman
waiting list ≡ nothing
Âge : 24 ans ✰ 31 juillet 1993

MessageSujet: A new tradition begins ✰ Deved #HOT   Sam 25 Nov - 7:32

Jared & Devon

x'mas is comming

A new tradition begins
Le froid commençait à se faire sentir, surtout pendant la nuit. J’en profitais donc pour me réchauffer sous la couette, que ce soit seul ou bien en compagnie de quelqu’un. Toute source de chaleur était la bienvenue ! Mais un corps était toujours plus appréciable que le radiateur ! Et c’est les yeux clos que je me collais à ma dernière conquête, me pressant contre lui, alors que le drap qui couvrait mon épaule retombait le long de mon corps, laissant une brise venir frôler ma peau. Je fronçais le nez et battais des cils, en ouvrant les yeux lentement, mais surement, prenant le temps pour assimiler où je me trouvais. Difficile à dire quand la seule chose que vous voyez c’est le torse de quelqu’un. Je battais des cils, avant de me dégager de ces bras, sortant du lit pour me diriger vers la salle de bain. Comme à de nombreuse fois, je sortais de l’appartement en douce, ne cherchant pas à m’éterniser. Inutile de créer un moment embarrassant. Je n’avais plus la moindre idée de nom de celui chez qui je me trouvais, en fait, je ne savais même pas où je me trouvais… Après quelques minutes de recherche, je trouvais un lieu plus familier et delà, je trouvais le moyen de rentrer chez moi. Un simple saut, le temps de prendre une douche et de me changer, que je repartais déjà. Aujourd’hui, j’avais une mission et même mon portable me le rappelait. En chemin vers ma destination, je m’arrêtais pour aller acheter quelques trucs… quelque… quel euphémiste. Ne pouvant pas reprendre le bus en étant chargé comme un mulet, j’appelais un taxi tout en donnant l’adresse de Jared. Je ne l’avais prévenu d’aucune façon, de toute manière j’en avais que faire qu’il soit là ou pas. Au pire, je l’attendrais, ça ne changerait pas trop de d’habitude ! Et s’il était avec quelqu’un tant pis, elle pourrait nous aider ou ils pourraient continuer à faire je ne sais quoi. De toute manière, je n’avais besoin de Jared que pour une chose. Posant mon regard sur l’extérieur, je souriais naïvement en repensant à l’année où j’avais rencontré Jared. Cette soirée, j’avais tout ressenti à son égard, de la fureur, de la tendresse, de l’attirance, du bonheur… Tout y était passé, me donnant cette vie qui allait devenir mienne. Je sortais mon porte clé où une clochette s’y trouvait. Elle était grosse contrairement au reste de mon trousseau et bien souvent on me demandait ce que je faisais avec celle-ci. Un petit souvenir. Voilà ce que c’était. Je l’avais subtilisé lorsqu’on avait défait le sapin, cette première décoration de noël que j’avais suspendu à une branche pour la première fois de ma vie. Le taxi s’arrêtait et le chauffeur vint m’aider à monter les quelques paquets que j’apportais sur le perron. J’aurais bien aimé ouvrir la porte, faire ma grande entrer, mais j’avais trop de chose dans les bras pour cela. Un carton rempli à rebord de sac eux aussi rempli de décorations, sans parler de ce que j’avais à mes pieds, d’autres sac tous aussi rempli. J’avais littéralement dévalisé les magasins. Toute une soirée de pourboire – peut-être un peu plus tout de même – avait passé dans l’achat de décorations. J’aurais pu abstenir, je savais qu’il en possédait déjà, mais j’avais été emporté par l’euphorie de l’instant. Telle une enfant dans un magasin de confiserie, j’avais tout simplement perdu le contrôle – ou la raison. Je tentais d’atteindre la sonnette avec mon doigt, me levant sur la pointe des pieds et étirant le doigt. Je regrettais de ne pas poster les échasses du boulot, j’aurais atteint le petit bouton plus aisément. Poussant des sortes de plainte, je faisais un effort surhumain pour y parvenir. Quelques grognements plus tard, je parvenais à sonner et il me restait plus qu’à attendre que Jared m’ouvre – ou toute autre personne pouvant se trouver dans la maison à cet instant. La porte s’ouvrait finalement sur le brun, je lui adressais un sourire. « Il était temps, ça pèse une tonne ! » disais-je en m’invitant à entrer sans prendre la peine de le saluer. « Tu peux rentrer le reste. » En fait, je ne lui laissais pas trop le choix, puisque je me dirigeais déjà vers le salon, déposant le carton sur le sol dans un soupir lasse. Je me redressais, me tournant vers lui. « Tadam ! » disais-je en levant les bras comme si je lui dévoilais une surprise qu’il ne venait pas tout juste de voir. « J’ai un peu… » Je mettais une courte distance entre mon pouce et mon index. « …exagéré, mais on pourra décorer plus que le sapin. » continuais-je en lui adressant un large sourire. « Tu es seul ? » Oui c’est après tout mon baratin que je m’enquérais à savoir s’il était seul ou non !

_________________
I've got no roots I like digging holes and, hiding things inside them When I grow old, I hope I won't forget to find them Cause, I've got memories and travel like gypsies in the night I build a home and wait for, someone to tear it down Then pack it up in boxes, head for the next time around Cause, I've got memories and travel like gypsies in the night And a thousand times I've seen this road A thousand times


Dernière édition par Devon Floyd le Sam 5 Mai - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jared SilvesterGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 1972
Crédits : TAG
Avatar : Ian Somerhalder
Pseudo : TAG
Schizophrénie : La barmaid au caractère bien trempé alias Megara feat Phoebe Tonkin & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Scott Eastwood & La blonde un peu folle et excentrique alias Sam feat Candice Accola & La croqueuse de diamant fêtarde alias Lexie feat Margot Robbie & Le ptit con arrogant qui se la joue alias Elijah feat Nathaniel Buzolic
Disponibilités : COMPLET
DevonLisbethArizona
Âge : 33 ans

MessageSujet: Re: A new tradition begins ✰ Deved #HOT   Sam 25 Nov - 22:39



❝A new tradition begins❞
Devon & Jared
Je sentais quelque chose me chatouiller la peau du dos et j'ouvrais lentement les yeux encore à moitié endormis. Que faisait cette fille dans mon lit ? Enfin question idiote. Je savais comment elle y était arrivé, la question c'était plutôt que faisait cette fille encore dans mon lit. J'avais pourtant dû lui dire de partir... Ou bien je m'étais endormis avant. C'était aussi une possibilité. Et donc ce que je sentais c'était ses ongles qui se baladaient dans mon dos. "Quitte à me tripoter le dos autant me faire carrément un massage" je pensais que ça serait suffisant pour qu'elle prenne la mouche et parte en me disant qu'elle était pas ma bonniche mais finalement après un haussement d'épaule elle se mit finalement à califourchon sur mes fesses pour s'exécuter. Après quelques secondes je lâchais finalement un rire "C'est pas un massage ça c'est des caresses" pas que les caresses me dérangeaient non plus mais j'avais pas envie qu'elle traîne trop longtemps. Manquait plus qu'elle me demande mon numéro de téléphone. D'ailleurs cette fois ci elle prit bel et bien la mouche et se barra dans la salle de bain après avoir bougonné. Je me tournais pour la regarder y aller en fronçant des sourcils. Mais qu'est ce qu'elle foutait ? Elle s'était vraiment crus chez elle ou quoi ?

Mais le bruit de la sonnette me sortie de mes pensées. J'attrapais mon portable pour regarder l'heure. Pour le coup je me demandais bien qui ça pouvait être, j'attendais personne, pas même un colis. Je me levais et enfilais rapidement un boxer et un pantalon avant de foutre mes bras dans les manches de la première chemise que je trouvais. Sans perdre du temps à fermer les boutons j'allais enfin ouvrir la porte et mes yeux se posèrent dans un premier temps sur un carton plein de décoration. J'écarquillais les yeux. « Il était temps, ça pèse une tonne ! » C'était donc Devon cachée derrière tout ce bordel ! Bon je déconne on la voyait dépasser de derrière le carton quand même. Je la laissais rentrer alors que mes yeux se posèrent sur d'autres sacs par terre que je pointais des doigts en ouvrant la bouche puis finalement en tournant la tête vers elle sans avoir rien dit « Tu peux rentrer le reste. » Olalalalalalaaaa "Mais c'est quoi tout ce foutoir ??" Elle se tourna vers moi après avoir posé son carton au sol « Tadam ! » Ah ben oui elle était fière d'elle évidemment ! Mais je pensais savoir pourquoi. Sa réaction devant mes déco de noël sur le sapin deux ans auparavant restait ancrée dans ma mémoire encore aujourd'hui. Je levais les yeux au ciel en secouant la tête mais tout de même avec un petit sourire et prenait les sacs qu'elle avait laissé au sol pour les rentrer et fermer la porte en la poussant avec mon pied. Je venais les déposer à côté du carton « J’ai un peu… » beaucoup « …exagéré, mais on pourra décorer plus que le sapin. » un rire m'échappa "Ah ben c'est sûr que si tu mets tout ça sur le sapin on va plus le voir" en plus j'en avais déjà des décorations de Noël et elle le savait, pourquoi est ce qu'elle m'avait ramené tout ce bordel, je vous jure je savais pas du tout où est ce qu'on allait mettre tout ça « Tu es seul ? » "Yep !" merde la fille ! "Enfin non" j'avais répondu du tac au tac et je l'avais complètement zappé. D'ailleurs elle devait forcément nous avoir entendu "Elle est dans la salle de bain, je sais pas ce qu'elle fou" je plongeais ma main dans un des sacs pour en sortir une guirlande, ou plutôt essayer de la sortir. Une guirlande électrique. Sauf que même le bras levé au maximum et sortait pas encore entièrement du sac. Je regardais Devon en souriant "Sérieusement ? T'as dévalisé la caverne d'Ali Baba ?" je prenais une autre guirlande et lui mettait en écharpe avant de faire pareil avec moi "Magnifique ! Tu sais que Noël c'est le mois prochain ? Tu voulais être sûr que je commence pas à décorer sans toi ?"
©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
Devon FloydGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 21/10/2017
Pages lues : 617
Crédits : Lempika. (avatar) ✰ gif (tumblr) ✰ ship (shellhead. & tag)
Avatar : Zoe sweety Kravitz
Pseudo : monocle. ✰ alice
Schizophrénie : Derrick #CWood Rhett #GGustin Chip #THolland Carter #AKendrick Solora #CBennet Lowen #DStevens Jesabel #LCollins Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (7/5) nash ; austin ; jared ; benjamin ; alec ; maëlys (uc.) ; roman
waiting list ≡ nothing
Âge : 24 ans ✰ 31 juillet 1993

MessageSujet: Re: A new tradition begins ✰ Deved #HOT   Dim 26 Nov - 2:53

Jared & Devon

x'mas is comming

A new tradition begins
Cette brillante idée m’avait traversé l’esprit ces derniers jours où j’avais vu les filles du club sortir les tenues de noël, me rappelant ainsi vaguement Jared lorsqu’il avait mis ce bonnet de lutin. Je ne savais tout simplement pas qui était le plus sexy, Jared ou les filles ! Et dans l’empressement et l’excitation des fêtes qui arrivaient beaucoup plus vite qu’on pouvait le croire, je me retrouvais à dévaliser – en payant – une boutique de décoration. Ça venait de me couter pas mal, mais j’étais excitée à la simple idée de décorer le sapin une nouvelle fois avec Jared. On pouvait dire que c’était un moment à nous, rien qu’à nous. Passant près de lui, je ne prenais pas la peine de répondre à sa question, il devait bien savoir maintenant que j’aimais pimenter sa vie avec mes idées abracadabrantes ! Le carton, que j’avais entre les mains, déposé sur le sol, je regardais le trentenaire. « Arrête de te moquer ! » répliquais-je en déposant mes mains sur mes hanches. D’accord, je n’y étais pas allé de main morte, mais quand même. C’était trop difficile de choisir, il y avait tant de choix que je n’avais pas su où donner de la tête et voilà ce que ça avait donné. Mon regard se posait finalement sur sa tenue. Une chemise entièrement déboutonnée… Ça m’évoquait quelque chose, quelque chose que j’avais pris l’habitude de voir en venant chez lui à l’improviste. Ce qui m’amenait à ma question : Était-il seul ? Oui. Non. « T’es seul ou tu l’es pas ? Faut se brancher, l’âge te fait pas ! Tu deviens sénile ! » disais-je avec ce petit sourire en coin, alors que je me penchais pour sortir les sacs du carton. Hum. Il était donc bel et bien avec une femme. Surprenant. Pas tant que ça en fait. « Elle attend que tu ailles la rejoindre, voyons. Tu sais toi-même combien on peut avoir du plaisir sous la douche. » Je relevais mon regard vers lui, un petit sourire en coin. « Mais si tu veux je m’occupe d’elle. » Et non pas comme il pourrait l’espérer, j’avais beau avoir grandi sexuellement parlant, il en restait pas moins que j’aimais être exclusive et me taper une fille avec qui il avait couché… non sans façon. Non, je pouvais tout simplement jouer la petite-amie arrivée à l’improviste qui pétait un câble parce qu’elle trouvait son petit-ami avec une autre. Le coup typique qu’on avait l’habitude de faire pour se sortir des mauvais pas. Presque aussi efficace que de demander à une amie si elle a un tampon devant un mec trop lourdo. « À moins que tu veuilles la rejoindre. » disais-je en haussant les épaules. Je n’avais besoin de lui que pour monter le sapin et non pour le décorer. S’il préférait aller faire mumuse, je n’allais pas le retenir, bien que je me doutasse que ce n’était pas tant ce qu’il désirait. Je farfouillais dans les sacs, jetant un coup d’œil à ce qu’il faisait. Il semblait se débattre avec une guirlande, ce qui me fit sourire. « Qui ? » demandais-je en fronçant les sourcils, je connaissais aucun Ali Baba… J’en sortais une boule, alors qu’il venait passer une guirlande autour de mon cou. « J’étais trop impatiente, et puis quand on regarde bien les vendeurs vendent déjà des sapins et les centres commerciaux font déjà jouer des chants de noël. On est pas si en avance que cela. » disais-je en déposant la boule dans le carton, m’approchant de lui je prenais chaque extrémité de la guirlande qu’il avait autour de son cou entre mes mains, le tirant un peu vers moi. « Tu ne voudrais pas me priver de souvenir, n’est-ce pas ? » demandais-je en approchant mes lèvres des siennes. « Et ça me donnera le temps de penser à ton cadeau de noël. » Comment faire mieux qu’il y a deux ans ? Je devais vraiment y réfléchir, je n’allais quand même pas me transformer en cadeau à chaque année… Mes lèvres touchèrent presque les siennes. « C’est quoi ce bordel ! » Oh tien, j’en avais presque oublié qu’il y avait quelqu’un avec lui. Gardant Jared près de moi, je murmurais contre ses lèvres : « Tu as vraiment le don de les choisir… » Je me reculais un peu, le relâchant pour poser mon regard sur la jeune femme. « Noël ? » Innocente. Ou pas. « Comment dire… Sa chérie vient de rentrer et toi ma belle t’es de trop. » J’haussais un sourcil, si autrefois ce genre de situation m’avait gêné, je ne l’étais plus aujourd’hui. Peut-être que travailler au club m’avait donné cette assurance qui me manquait. Je ne craignais plus d’affronter ces filles qui se pensaient tellement supérieures aux autres. J’observais son petit minois, voir sa réaction, mais étrangement, celle-ci semblait vouloir s’accrocher. Jared était-il tombé sur un pot de colle ?

_________________
I've got no roots I like digging holes and, hiding things inside them When I grow old, I hope I won't forget to find them Cause, I've got memories and travel like gypsies in the night I build a home and wait for, someone to tear it down Then pack it up in boxes, head for the next time around Cause, I've got memories and travel like gypsies in the night And a thousand times I've seen this road A thousand times
Revenir en haut Aller en bas
Jared SilvesterGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 1972
Crédits : TAG
Avatar : Ian Somerhalder
Pseudo : TAG
Schizophrénie : La barmaid au caractère bien trempé alias Megara feat Phoebe Tonkin & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Scott Eastwood & La blonde un peu folle et excentrique alias Sam feat Candice Accola & La croqueuse de diamant fêtarde alias Lexie feat Margot Robbie & Le ptit con arrogant qui se la joue alias Elijah feat Nathaniel Buzolic
Disponibilités : COMPLET
DevonLisbethArizona
Âge : 33 ans

MessageSujet: Re: A new tradition begins ✰ Deved #HOT   Jeu 7 Déc - 16:24



❝A new tradition begins❞
Devon & Jared
Décorer le sapin de noël avec Devon c'était un peu devenu une tradition. Bon certes c'était une tradition plutôt récente pour quelque chose qui ne se passait qu'une fois par an vu qu'on ne se connaissait que depuis deux ans mais ça restait une tradition que j'aimais. Et puis si s'en était devenu une c'était parce que le premier soir où je l'avais ramené chez moi elle s'était émerveillée comme une enfant devant les décos de mon sapin de noël et c'était une image qui était restée gravée dans ma mémoire. Avant ce soir la on c'était déjà rencontré une fois où je lui avais sauvé la mise quand elle volait et après ça je l'avais revu ce soir la. J'avais voulu la draguer, forcément. Et si c'était plutôt mal partit et qu'elle m'avait même fuit à cause de mon fric qui me faisait passer à ses yeux pour une personne qui ne lui plaisait pas, elle avait finit par venir chez moi pour ne plus en partir. Faut dire que c'était mieux que la rue. Si c'était à refaire je referais exactement la même chose. Devon était une des meilleures rencontres que j'avais fait dans ma vie, si bien qu'aujourd'hui je n'imaginais pas ma vie sans la petite métisse. Même si ça voulait dire la voir sur le pas de ma porte avec des décos de noël jusqu'au cou alors que j'avais ma conquête de la veille dans la salle de bain.

« Arrête de te moquer ! » C'est qu'on la prendrait presque au sérieux avec ses mains sur ses hanches ! Je souris "C'est pas mon genre !" Comme si je pourrais arrêter de me moquer un jour ! On me reconnaîtrait plus ! Je savais bien qu'elle m'aimait comme ça de toute façon « T’es seul ou tu l’es pas ? Faut se brancher, l’âge te fait pas ! Tu deviens sénile ! » Gnagnagnaa oui bon ça va j'avais légèrement zappé que j'étais pas seul mais ça m'était revenu rapidement et je m'étais corrigé "C'est faux ! Je suis comme le bon vin, de mieux en mieux avec l'âge" et puis j'étais pas vieux d'abord mais expérimenté ! Après tout j'y pouvais rien si avoir une fille dans mon lit était tellement régulier que j'en venais à oublier que ça n'était pas une situation classique ! Devon avait l'habitude de toute façon maintenant, elle en avait fait fuir plus d'une au petit matin. Oh j'étais loin de lui en vouloir pour ça, au contraire ! Les filles trop collante c'était chiant. « Elle attend que tu ailles la rejoindre, voyons. Tu sais toi-même combien on peut avoir du plaisir sous la douche. » un sourire étira mes lèvres, repensant à quelques moments qu'on avait partagé elle et moi sous la douche « Mais si tu veux je m’occupe d’elle. » mon sourire disparu "Quoi ?" Heuuu j'étais pas sûr de comprendre. j'avais loupé quelque chose ? Un épisode de l'évolution sexuelle de Devon ? "T'as changé de bord ?" j'espérais bien que non ! Ou alors juste bi, ça bi ça m'allait. Non parce que si elle devenait lesbienne il allait falloir que je la fasse de nouveau changer de bord ! Attend ça serait du gâchis ! « À moins que tu veuilles la rejoindre. » Je secouais la tête "Je me suis déjà occupé d'elle, faudrait pas qu'elle se fasse de fausses idées non plus" à trop lui en donner elle allait finir par penser que j'avais envie de la revoir!; Déjà qu'elle s'était permise de squatter ma salle de bain fallait pas pousser non plus. Ouais j'avais pas le même taux de gentillesse avec toutes les femmes. De toute façon de base j'avais toujours eu plus une réputation de coureur connard avec les femmes que d'ange gardien hein. Devon faisait partit des rares exceptions. Même si en soit paradoxalement quand on y réfléchissait j'avais plus de filles que de mec dans mon entourage proche. En dehors de Julian mais la c'était familial. Devon, Lisbeth... Dede ! Yep he's my girl. Bref je m'égarais la ! « Qui ? » "Ali B..." je m'interrompais en comprenant qu'elle n'avait pas mal entendu mais qu'elle n'avait juste pas la référence "Aaalala il va aussi falloir que je m'occupe de ta culture cinématographique, y'a du boulot !" mais j'allais pas m'arrêter en si bon chemin ! Maintenant que j'avais avancé sa culture sexuelle il fallait que je m'occupe de celle cinématographique. Pis qui sait peut-être qu'après j'allais lui apprendre à jouer au poker ! On se demandait après pourquoi je la considérais comme ma petite sœur alors qu'on couchait ensemble mais c'était pour ça en partie. Parce que je lui apprenait des choses, à vivre d'une nouvelle façon même si maintenant elle avait aussi appris pas mal d'autres choses par elle même. J'étais tout fier de moi après lui avoir mis une guirlande autour du cou ! Après tout y'avait assez pour nous décorer nous deux en plus du sapin « J’étais trop impatiente, et puis quand on regarde bien les vendeurs vendent déjà des sapins et les centres commerciaux font déjà jouer des chants de noël. On est pas si en avance que cela. » j'haussais les épaules "Argument recevable" et ces mêmes vendeurs devaient être ravis d'avoir vendu la moitié de leur magasin aujourd'hui ! Je la suivais du regard en la voyant s'approcher de moi et bien que je restais droit mes yeux eux se posèrent sur ses lèvres et un léger sourire étira le coin de celles ci « Tu ne voudrais pas me priver de souvenir, n’est-ce pas ? » Je regardais toujours ses lèvres en train de s'approcher "Mais en aucun cas" « Et ça me donnera le temps de penser à ton cadeau de noël. » je souris un peu plus en glissant ma main dans le creux de son dos pour la serrer un peu plus contre moi "Tu crois que tu peux faire mieux que le premier que tu m'as offert ?" ça risquait d'être compliqué ! Elle avait quand même placé la barre très haut dès le début ! Ses lèvres étaient tellement proches qu'elles frôlaient les miennes. Je ne comptais pas me faire prier ou bien entendre qu'elle se ravise mais la nana qui ne savait pas masser avait choisit ce moment la pour réapparaître et me rappeler son existence. Elle osait demande ce que c'était que ce bordel. J'avais très envie de rire. Sérieusement ? Elle croyait quoi ? Que le fait d'avoir coucher avec moi faisait d'elle ma nana exclusive ? Que j'avais des comptes à lui rendre ? Non mais fallait plus se sentir pisser pour penser comme ça ! « Tu as vraiment le don de les choisir… » je souriais à nouveau "Je les choisis sur d'autres critères, pas pour leur capacité à réfléchir" parce que clairement pour sortir ça elle n'avait pas dû réfléchir longtemps, à moins qu'elle ne soit vraiment choquée par la scène. Enfin peu importe ça finirait de la même manière de toute façon. Je retirais la pression qu'exerçait ma main contre son dos pour la laisser retomber sur ses talons et s'éloigner un peu puis tournais enfin la tête vers la blonde. « Comment dire… Sa chérie vient de rentrer et toi ma belle t’es de trop. » c'était parfait j'avais même plus besoin de rien faire, Devon se chargeait du sale boulot à ma place. Mais apparemment la maîtresse semblait plus jalouse que la petite amie, génial... "C'est marrant il ne m'a pas parlé de toi une seule fois" je l'avais fréquenté une soirée et on l'avait passée sous la couette, quand est ce que j'aurais pu placer Devon dans la conversation ? On était pas vraiment en mode faisage de connaissance, oui je sais ce mot n'existe pas. "Et c'est mon nom qu'il soupirait sous les draps cette nuit" elle gardait mieux son sang froid que je ne m'y attendais et elle semblait vouloir la jouer femme fatale et compter les points pour savoir qui avait la première place. Sauf qu'elle oubliait un gros détail. Je ne voulais pas d'elle, elle risquait de vite le comprendre "Je ne sais même pas comment tu t'appelles blondie" ce qui faussait l'affirmation qu'elle venait de donner et la rendait par la même occasion plutôt ridicule. Elle devrait abandonner directement au lieu de s'accrocher, elle avait perdu avant même d'avoir commencé. Ça aurait été une personne avec qui je couchais régulièrement et que je connaissais du genre Arizona ça aurait été différent. Mais cette fille n'était rien du tout pour moi à part un coup d'un soir, ça ne lui donnait aucune importance et aucun droit de s'imposer comme elle semblait penser être légitime de faire ! "Mais comme tu tiens à ce que je te parle d'elle je te présente Devon" je passais mon bras autour de la taille de la brune pour de nouveau l'amener contre moi "Ma petite amie" j'en profitais pour descendre ma main sur ses fesses en souriant. Jouer les ptits couples bizarres avec Devon ça me posait aucun problème "Allez oust blondie, et épargne moi la morale sur le fait que je suis un goujat, je le sais déjà" sans attendre de voir si elle partait ou non je tournais de nouveau ma tête sur ma petite Devon "On devrait aussi décorer le lit chérie qu'est ce que t'en pense ?" et si je mettais un boxer de noël elle aurait même déjà deux boules de noël !
©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
Devon FloydGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 21/10/2017
Pages lues : 617
Crédits : Lempika. (avatar) ✰ gif (tumblr) ✰ ship (shellhead. & tag)
Avatar : Zoe sweety Kravitz
Pseudo : monocle. ✰ alice
Schizophrénie : Derrick #CWood Rhett #GGustin Chip #THolland Carter #AKendrick Solora #CBennet Lowen #DStevens Jesabel #LCollins Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (7/5) nash ; austin ; jared ; benjamin ; alec ; maëlys (uc.) ; roman
waiting list ≡ nothing
Âge : 24 ans ✰ 31 juillet 1993

MessageSujet: Re: A new tradition begins ✰ Deved #HOT   Sam 9 Déc - 7:46

Jared & Devon

x'mas is comming

A new tradition begins
Que Jared soit accompagné d’une conquête, de Lisbeth, Derrick ou Julian, rien ne m’avait jamais empêché de m’incruster. C’est pas comme si je le dérangeais – enfin peut-être, mais qu’importe ! Aujourd’hui était égal à tous les autres jours. « À moins que tu sois bouchonné et que tu l’ignores ! » plaisantais-je en mettant ma main devant mes lèvres pour cacher mon sourire. Tuer son égo était tout de même plaisant, il ne manquait jamais de se mettre à son avantage et le faire descendre était bien quelque chose que je me devais de faire. Si je ne le faisais pas, un jour sa tête ne passerait plus par une porte et là, se serait le drame. Mais avant d’en arriver là, il y avait toujours cette fille dans la maison. Elle devait attendre patiemment que Jared aille la rejoindre. Penché par-dessus le carton, je relevais la tête pour regarder le trentenaire. « De quoi ? » Changé de bord… « Mais où tu vas pêcher cette idée ? » disais-je en me redressais, le regardant avec étonnement. Il savait bien que les filles ne m’avaient jamais vraiment intéressé. Enfin, je ne ressentais pas le besoin d’aller vers elles. Et puis, quelle femme voudrait de moi ? « Si tu veux mon avis, elle doit déjà s’en être faites, sinon elle serait déjà partie. » Je commençais à reconnaître le genre de conquête qu’il pouvait ramener chez lui, que ce soit les femmes qui comme lui désiraient simplement passer un bon moment et celles qui espéraient plus, beaucoup plus. Il faudrait bien plus qu’un dessin pour les faire partir, celles-là ! Et c’est bien souvent là que j’arrivais à la rescousse tel Supergirl ! Tiens ça l’exciterait sans doute de me voir vêtue d’une jupe courte et d’un one piece moulant. Une idée comme une autre ! « Mais ! » m’indignais-je lorsqu’il me parlait de ma culture cinématographique. D’accord, je n’y connaissais pas grand-chose, mais tout de même. « Elle est pas si nulle ! » continuais-je en affichant une moue enfantine. Jared semblait s’être donné pour mission de devenir mon professeur et cela pour plusieurs sujets. Je devrais peut-être lui demander combien j’avais obtenu lors du dernier examen sur la sexologie ! Bin quoi ! Il me formait davantage sur ça ! Guirlande autour du cou, je lui souriais. Comment ne pas sourire avec la simple idée que Noël arrivait à grand pas. Ce qui me faisait penser que je devais lui trouver un cadeau de Noël pour cette année, seulement, je n’avais pas la moindre idée. Comment faire mieux que le dernier ? Sa main dans mon dos, je me collais à lui gardant mon regard vissé sur son visage. « J’ai assez d’imagination pour cela. Mais tu aimerais quelque chose ? » Autant m’aider avec une piste, infime soit-elle. Bien que s’il me dît tout avoir c’est un coup dans les burnes qu’il allait recevoir ! Mes lèvres s’approchaient de celles de Jared, brisant de plus en plus la limite. Quelques centimètres de plus et j’aurais pu lui voler un baiser si l’autre greluche n’était pas arrivé. Dommage. « Tu devrais arrêter de penser avec ce que tu as entre les jambes. » Il aurait peut-être mieux à ramener chez lui que ce genre de fille. Je me tournais pour la regarder. Ouais… Elle ressemblait à beaucoup d’autre que j’avais déjà vu passer dans son lit. Pas étonnant qu’elle s’y soit trouvé, sauf que là, je désirais de plus en plus Jared pour moi seule. Mes souvenirs avec lui avaient toujours quelque chose d’intime et ce n’était pas avec elle que ça serait intime. Sortant les ongles – et attention ils étaient pas inoffensif, je regardais la blonde. Elle semblait prête à me confronter. Tapotant ma lèvre de mon index, je la détaillais. « C’est assez rare qu’un mec qui sort avec quelqu’un va parler de sa copine. Ma belle on appelle ça de l’adultère pas un brin de causette. » Je me tournais pour regarder le brun, plissant mes paupières. « Et toi. On va devoir causer. » La menace en l’air. Au pire des cas, il aurait droit à une fessée, mais ce n’était pas pour l’adultère, juste pour mon plaisir. Je ramenais mon regard sur la blonde. Dis donc, elle ne lâchait pas le morceau ! « BAM bitch ! » disais-je sans prendre le temps de tourner ma langue sept fois avant de parler. Réalisant mon franc parlé, je plaçais ma main devant ma bouche. « Oups. » Elle semblait tout à coup furieuse, perdant un peu de son assurance. Laissant Jared parler, je me collais à lui, glissant mes doigts sur les siens qui se trouvait à ma taille. Saluant la conquête de mon faux petit ami en levant ma main libre. Son visage semblait fondre à vue d’œil, alors que Jared se permettait de glisser sa main sur ma fesse. « C’est moi qui devrait te faire la morale de ramener une fille dans notre lit. » Bon c’était n’importe quoi, mais autant en ajouter un peu plus. Posant mon regard sur les yeux bleus du trentenaire, je lui adressais un sourire, passant mes bras autour de lui, laissant mes doigts marcher dans son dos. « Oh oui. Et si on commençait par là ! » Ça ressemblait à quoi un lit décoré ? J’entendais le bruit des talons de la femme, puis la porte claquer. Elle ne voulait pas assister au spectacle ? J’enfonçais mes ongles dans le dos de Jared. Punition de la petite-amie. Et c’était bien fait monsieur le goujat. Je ne lui laissais pas le temps d’en placer une pour demander une explication que j’enchérissais déjà sur un tout autre sujet. « On en était où avant qu’elle nous dérange ? » disais-je un sourire sur les lèvres, ramenant mes mains sur la guirlande autour de son cou. Je le tirais vers moi à nouveau. « C’était quelque chose comme ça. » Mes lèvres se trouvaient de nouveau près des siennes. Quelques centimètres. « Bonjour. » Ouais j’avais quand même zappé de lui dire en arrivant. Sourire aux lèvres, je les posais finalement sur celles du brun, allant même jusqu’à passer une de mes jambes autour de lui pour le ramener à moi. On était peut-être qu’un faux couple quand ça pouvait nous arranger, mais par moment, on devait vraiment laisser entrevoir autre chose.

_________________
I've got no roots I like digging holes and, hiding things inside them When I grow old, I hope I won't forget to find them Cause, I've got memories and travel like gypsies in the night I build a home and wait for, someone to tear it down Then pack it up in boxes, head for the next time around Cause, I've got memories and travel like gypsies in the night And a thousand times I've seen this road A thousand times
Revenir en haut Aller en bas
Jared SilvesterGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 1972
Crédits : TAG
Avatar : Ian Somerhalder
Pseudo : TAG
Schizophrénie : La barmaid au caractère bien trempé alias Megara feat Phoebe Tonkin & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Scott Eastwood & La blonde un peu folle et excentrique alias Sam feat Candice Accola & La croqueuse de diamant fêtarde alias Lexie feat Margot Robbie & Le ptit con arrogant qui se la joue alias Elijah feat Nathaniel Buzolic
Disponibilités : COMPLET
DevonLisbethArizona
Âge : 33 ans

MessageSujet: Re: A new tradition begins ✰ Deved #HOT   Mer 10 Jan - 4:16



❝A new tradition begins❞
Devon & Jared
Voir Devon débarquer chez moi sans prévenir ça n'était plus une surprise. Et encore la j'avais dû aller lui ouvrir la porte parce qu'elle avait les bras chargés mais je ne comptais plus les fois où je l'avais trouvé déjà à l'intérieur à vaquer à ses occupations le temps que je montre le bout de mon nez. Faut dire que c'était un peu comme chez elle ici. Certes elle n'y vivait plus et parfois d'ailleurs ça me manquait mais elle avait le droit de vouloir de lancer dans une colocation avec sa meilleure amie après tout c'était compréhensible. Quoi que moi si je devais supporter Dede H24 je péterais probablement un câble, enfin j'imagine, même si sur d'autres points ça pourrait être aussi vachement sympa ! Enfin ça restait quand même probablement le seul mec avec qui je pouvais envisager une colocation de quelques semaines. Bref pour en revenir à nos moutons depuis que j'avais offert le double des clés à Devon pour lui faire comprendre qu'elle était chez elle je ne les lui avais jamais reprise. Donc pour moi la signification était la même. Même si elle ne vivait plus ici ça restait chez elle. Chose que je n'aurais jamais envisagé quelques années auparavant, avant de la rencontrer. Ça avait été un coup de foudre amical, avec supplément sexe, et une attirance un peu plus qu'amicale au début de notre relation. « À moins que tu sois bouchonné et que tu l’ignores ! » Oooh la saloperie ! Hors de question que je lui laisse le dernier mot avec ça ! "En effet je peux pas le savoir, il va falloir que ça soit toi qui me regoûte pour t'assurer que je le sois pas" je ponctuais ma phrase d'un grand sourire fier de mes lourds sous entendus. Du toute façon elle savait bien que si elle me cherchait sur ce sujet elle allait me trouver. Pis faut dire que j'aimais bien qu'elle me cherche la dessus aussi on va pas se mentir. « De quoi ? » Quoi quoi ? « Mais où tu vas pêcher cette idée ? » Elle était réellement en train de me demander comment j'avais pu penser qu'elle pouvait changer de bord après m'avoir proposer d'aller s'occuper de la nana qui se trouvait dans ma salle de bain ? "Tu me l'as tendu sur un plateau cette idée !" je lâchais un rire avant d'ajouter "En tout cas si tu deviens bi préviens moi ça m'intéresse" quel mec hétéro normalement constitué ça n'intéresserait pas ? Seul au milieu de deux femmes bi, le paradis ! « Si tu veux mon avis, elle doit déjà s’en être faites, sinon elle serait déjà partie. » Hm ouais pas faux, mais du coup autant éviter de renforcer ça, de toute façon la désillusion allait probablement arriver assez vite. « Mais ! » je fis un grand sourire « Elle est pas si nulle ! » je ris en hochant la tête. Elle était mignonne, mais elle ne connaissait même pas Ali Baba ça faisait quand même partie des personnages cultissimes ! "Oh que si ! Mais t'en fais pas je suis la" je souriais toujours. Ah non je n'avais aucun soucis à me placer en super héro de sa culture cinématographique. Un de ses quatre j'allais la coller devant la télé pendant une semaine avec des chips et des pop-corns et on allait se faire de marathons de films cultes ! Et encore même ça ça serait loin d'être suffisant. « J’ai assez d’imagination pour cela. Mais tu aimerais quelque chose ? » je pris deux secondes pour réfléchir "Hmm un plan à trois ?" elle allait me taper ! Ou pas ! Mais ça me faisait rire. Faut bien avouer que c'était difficile de trouver mieux que ce qu'elle avait déjà fait deux ans auparavant ! Le regard sur ses lèvres elles allaient enfin rejoindre les miennes mais la nana de la salle de bain débarqua. Comme dans un film où on était bêtement interrompu alors que je l'avais quasiment oublié, chiotte. « Tu devrais arrêter de penser avec ce que tu as entre les jambes. » C'était pas la première fois que j'entendais ça "Pas possible je suis un homme" fallait pas trop m'en demander non plus.

C'était marrant de voir Devon rentrer dans ce petit rôle de copine en face de la blondinette. Je ne m'en lasserait jamais. Elle était convaincante mine de rien ! « C’est assez rare qu’un mec qui sort avec quelqu’un va parler de sa copine. Ma belle on appelle ça de l’adultère pas un brin de causette. » je me retenais pour ne pas éclater de rire après tout c'était vrai que c'était évident « Et toi. On va devoir causer. » je me raclais la gorge et ravalais non sans peine le petit sourire que je n'avais pas pu caché jusque la à cause de mon amusement. Bon par contre quand la blondinette se mit à inventer des arguments en parlant de soupirer son nom j'étais obligé de rouvrir ma gueule « BAM bitch ! » oh ça c'était trop beau ! Cette fois ci j'avais été obligé de rire ! C'était sortit tellement naturellement que s'en était hilarant ! « Oups. » En s'en rendant compte Devon avait placé sa main sur sa bouche quand à moi je passais mon bras sur son épaule opposée à moi et la tirais contre moi pour lui embrasser le haut du crâne. Elle m'avait tué, mais la blonde ne semblait pas trouvé ça aussi marrant bizarrement ! Ma main retourna bien vite sur ses hanches, rejoint par celle de la brunette avant de descendre jusqu'à ses fesses. « C’est moi qui devrait te faire la morale de ramener une fille dans notre lit. » Vu sa façon de le dire qui prêtait plus à croire qu'on allait se réconcilier sous la couette que vraiment s'engueuler on devait donner l'air d'un couple assez spécial mine de rien. Après tout quelle femme acceptait si naturellement un adultère ? Mais c'était marrant quand même « Oh oui. Et si on commençait par là ! » ce fut le déclic apparemment puisque la blonde se barra. Elle avait enfin compris le message ! Je gardais mes yeux dans les siens sans prendre la peine de regarder la porte se fermer derrière la miss. « On en était où avant qu’elle nous dérange ? » attend attend ça devrait me revenir rapidement, ah oui ! Ne me laissant pas le temps de répondre elle attrapa la guirlande qui me servait d’écharpe pour me rapprocher d'elle « C’était quelque chose comme ça. » elle approcha de nouveau ses lèvres, aussi prêtes qu'elles étaient des miennes avant qu'on ne soit effectivement interrompu « Bonjour. » je souris "Salut" Ses lèvres se posèrent enfin sur les miennes et je fermais les yeux pour m'emparer de ses lèvres et également glisser ma main sur sa cuisse qui s'était relevée contre moi. Je déboutonnais son pantalon sans lâcher ses lèvres, après tout ses intentions étaient aussi claires que les miennes non ? Pis si c'était pour le rôle elle m'aurait pas embrassé juste après que la blonde soit partit pis même si c'était le cas elle savait dire non. Bien que je pouvais me venter de ne pas vraiment l'entendre ce non quand il s'agissait de moi ! Je glissais mes mains entre ses fesses et son pantalon et lui empoignais dans un premier temps en douceur. Je mordillais doucement sa tête lèvre inférieure en souriant "On va le redécorer ce lit ?" je souriais avant d'aller mordiller le lobe de son oreille "A moins que tu préfères..." je glissais mes lèvres dans son cou "Redécorer le canapé, le mur, le plan de travail ?" Oh ça ne manquait pas de lieux où faire l'amour ici, même si on avait déjà baptisé toutes les pièces. Je baissais son pantalon jusqu'en dessous de ses fesses et passait derrière elle pour me coller à ses fesses tout en passant mes mains devant, en glissant une entre ses jambes par dessus sa culotte et remontant l'autre sous son débardeur jusqu'à sa poitrine.
©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
Devon FloydGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 21/10/2017
Pages lues : 617
Crédits : Lempika. (avatar) ✰ gif (tumblr) ✰ ship (shellhead. & tag)
Avatar : Zoe sweety Kravitz
Pseudo : monocle. ✰ alice
Schizophrénie : Derrick #CWood Rhett #GGustin Chip #THolland Carter #AKendrick Solora #CBennet Lowen #DStevens Jesabel #LCollins Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (7/5) nash ; austin ; jared ; benjamin ; alec ; maëlys (uc.) ; roman
waiting list ≡ nothing
Âge : 24 ans ✰ 31 juillet 1993

MessageSujet: Re: A new tradition begins ✰ Deved #HOT   Jeu 11 Jan - 4:49

Jared & Devon

x'mas is comming

A new tradition begins
« Et qui dit que je veux boire de ton nectar ? » Quel mal poli ! Comme si on pouvait demander une telle chose à une femme… Rectification, venant de Jared c’était à s’y attendre ! Et il était fier en plus, ça se voyait parfaitement sur son visage. J’en avais peut-être ajouté une couche, mais hors de question qu’il s’en tire avec autant de fierté sans que je daigne répliquer ! Si pour cela je n’avais eu aucun mal à répliquer, la suite fut autre chose. Pour une fois, je ne faisais pas allusion au sexe et voilà que lui y avait trouvé un sens. Un sens que je n’avais même pas pris le temps d’établir. Roulant mon regard vers le ciel, je le regardais entrer dans son petit monde. Un endroit rempli de licorne et de chocolat s’il s’imaginait que j’allais devenir bisexuelle ! « Tu ne crois pas plus tôt que si je touche aux femmes, je ne risque pas plutôt ne désirer qu’elles ? » demandais-je un sourire espiègle sur les lèvres. Ça pouvait être le cas. Ne plus vouloir d’homme et tous les remplacer par la douceur d’une femme… Ça c’était peu probable, j’aimais trop les queues pour pouvoir m’en passer. Mais comme on pouvait le dire, tant qu’on n’y a pas goûter on ne sait pas si on aime ou non. En parlant de goûter, il y avait plusieurs choses que je n’avais pas encore eu le plaisir de découvrir et Jared ramenait cela sur le tapis. « Je devrais au contraire me méfier ! » Va savoir quelle idée il pouvait avoir en tête et sachant l’éducation qu’il m’avait fait, je n’étais pas certaine qu’Ali baba soit quelque chose de très saint. Il allait sans doute me montrer un vieux porno… Je ne voyais que ça, après tout, ce n’était pas vraiment l’archétype du cinéphile. Le seul rayon où il devait être incollable c’était la porno ! Je ne voyais que cela, mais je n’en disais rien de toute manière on aurait tôt fait d’oublier ce détail dans notre conversation, puisqu’on arrivait dans un sujet qui devrait lui plaire. « Décidément, tu ne lâches pas l’affaire. Pourquoi tu désires tant un plan à trois ? Je ne te suffis pas ? » disais-je en faisant la moue d’une enfant. Il allait finir par me blesser à force de vouloir une autre fille. Loin de chercher toujours l’attention, il y avait bien des moments où je souhaitais être la seule et unique. Les parties de jambe en l’air se trouvant au sommet de ma liste. J’aimais qu’on s’occupe exclusivement de moi tout comme je m’occupais de mon partenaire avec une attention toute particulière. À trois ce n’était pas la même chose, j’en étais certain et c’était hors de question que je démorde à cette idée. Toutefois, c’est ce qu’il désirait pour noël. Pinçant mes lèvres, je plongeais mon regard dans le sien : « Je devrais trouver de quoi pour ton cadeau… » Comment j’allais trouver ce cadeau désormais ! Je n’en avais pas la moindre idée, mais qu’importe pour l’heure mon attention était attiré par ses lèvres que je rapprochais dangereusement des miennes avant que la blonde ne fasse surface. « Je suis un homme » Laissez-moi rire. Je roulais mon regard vers le plafond : « Animal. » S’il choisissait mieux ses conquêtes, je n’aurais pas eu à sortir les griffes, mais cette meuf commençait à me taper sur le système. Elle ne semblait pas prête à lâcher l’affaire d’aussitôt. Je crois qu’elle aurait été prête à inscrire son prénom sur la fesse droite de Jared si on l’avait laissé faire ! – Note à moi-même vérifier que ce ne soit pas arrivé, autant sur la droite que sur la gauche ! – En tout cas, elle mit plus de temps que je l’aurais cru pour partir d’où elle était venue, nous laissant seuls. Elle aurait très bien pu rester, je n’avais peut-être pas envie de partager, mais des spectateurs pourquoi pas ? Elle aurait su au moins comment dompter la bête que pouvait être Jared. De nouveau dans l’intimité du salon, l’un face à l’autre, on reprenait où on s’était arrêté. Guirlande entre les mains, je le ramenais vers moi. Dominante juste ce qu’il faut pour rendre le moment plus électrique. Mes lèvres contre les siennes, je fermais les yeux, laissant ma jambe venir caresser sa cuisse. Je sentais ses mains, l’une contre ma cuisse, l’autre s’occupant de mon pantalon. Il était sacrément impatient ! Cette blonde ne l’avait-elle pas rassasié ? J’en venais à me faire cette réflexion. Certes j’aurais pu dire que c’était tout simplement parce que c’était moi, mais je pouvais bien bitcher cette blondinette par la pensée ! Sentant ses mains glisser sur mes fesses, je fermais davantage mes yeux en me collant le plus possible à lui. Un soupir m’échappait lorsqu’on rompait notre baisé, penchant la tête pour lui donner accès à mon cou. Mon idée de décorer s’envolait sous le contact de ses lèvres sur ma peau. Je resserrais mon emprise sur la guirlande. « On peut tout redécorer… » disais-je en poussant un soupir, le voyant s’éloigner. Je n’avais pas envie que ça s’arrête pas maintenant. Peut-être que je parlais trop vite, le sentant dans mon dos, je collais mes fesses à lui, basculant ma tête sur son épaule. Glissant ma main sur la sienne qui se trouvait par-dessus ma culotte, je la guidais pour la mener sous ma culotte. Mordant ma lèvres inférieure, je guidais sa main, laissant ses doigts faire quelques rotations. Mes yeux clos, je me contenais pour ne pas pleinement déraper. Retirant au bout de quelques instants ses mains, je restais dos à lui tout en me penchant descendant pantalon et culotte jusqu’à mes chevilles. Lui offrant ainsi une vue unique sur son postérieur. Deux petits coups pour me débarrasser du jean ainsi que de la culotte. Penchée, je tournais la tête pour le regarder, avant de me redresser et de me tourner pour lui faire face. Ma main vint glisser sur son entrejambe, à mon tour je m’occupais de son pantalon, glissant ma main entre le tissu de son pantalon et celui de son boxer. Caressant cette bosse volumineuse. « Dis-moi où veux-tu décorer mon biscuit en premier ? » un sourire taquin illumina mon visage, alors que je me rapprochais, laissant nos corps se coller l’un à l’autre.

_________________
I've got no roots I like digging holes and, hiding things inside them When I grow old, I hope I won't forget to find them Cause, I've got memories and travel like gypsies in the night I build a home and wait for, someone to tear it down Then pack it up in boxes, head for the next time around Cause, I've got memories and travel like gypsies in the night And a thousand times I've seen this road A thousand times
Revenir en haut Aller en bas
Jared SilvesterGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 1972
Crédits : TAG
Avatar : Ian Somerhalder
Pseudo : TAG
Schizophrénie : La barmaid au caractère bien trempé alias Megara feat Phoebe Tonkin & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Scott Eastwood & La blonde un peu folle et excentrique alias Sam feat Candice Accola & La croqueuse de diamant fêtarde alias Lexie feat Margot Robbie & Le ptit con arrogant qui se la joue alias Elijah feat Nathaniel Buzolic
Disponibilités : COMPLET
DevonLisbethArizona
Âge : 33 ans

MessageSujet: Re: A new tradition begins ✰ Deved #HOT   Mer 24 Jan - 0:20



❝A new tradition begins❞
Devon & Jared
Mon sourire s'étendis à sa réponse « Et qui dit que je veux boire de ton nectar ? » elle l'avait pourtant bien cherché cette remarque. Ça aurait presque été un crime que de passer à côté. "Et bien écoute y'a pas trente-six façon de savoir si je suis un bon cru ou non" elle avait osé dire que ça pouvait ne pas être le cas alors je n'allais me priver d'aucune allusion graveleuse ! Et qu'elle ne me sorte pas que je n'avais qu'à juger par moi même, ça ne pourrait pas être objectif voyons. « Tu ne crois pas plus tôt que si je touche aux femmes, je ne risque pas plutôt ne désirer qu’elles ? » je souriais toujours, me retenant de rire tout en la regardant amusé. S'en était presque touchant, elle était mignonne. Mais non ça va je ne me faisais pas trop de soucis à ce niveau la "N'essaye pas de faire comme si tu pourrais te passer de moi" Oui j'étais sûr de moi, vive la prétention ! Et puis après tout si coucher avec des hommes ne lui plaisaient pas elle l'aurait déjà remarqué je pense. Donc même si elle venait à prendre plaisir à coucher avec des femmes je doutais que pour autant elle n'apprécie d'un coup plus le sexe masculin. Et puis j'aimais à penser que je pouvais toujours la faire craquer. Ça plaisait aussi à mon ego. Bon après on allait pas se mentir ça n'était pas non plus comme si j'étais du genre à résister à la petite métisse non plus. « Je devrais au contraire me méfier ! » je levais les yeux au ciel "Non mais oh ça va je te parle pas de porno mais de vrais culture cinématographique, c'est fou ce que t'as l'esprit mal tourné" Oui on est d'accord c'était l'hôpital qui se foutait de la charité. Mais pour le coup c'était vrai Ali Baba c'était pas porno c'était même un truc pour enfant, enfin... Maintenant que j'y pensais devais sûrement y avoir une version porno mais ça en même temps c'était pour tout et donc ça n'était pas de ça que je parlais.

« Décidément, tu ne lâches pas l’affaire. Pourquoi tu désires tant un plan à trois ? Je ne te suffis pas ? » J'haussais un sourcil avant de secouer la tête "Pourquoi vous les femmes faut toujours que vous transformiez ce qu'on vous dis comme si on vous insultait ? Ça n'a rien à voir avec le fait que tu me suffisses ou non c'est un fantasme tout simplement faut pas chercher plus loin" Non mais sérieusement. Evidemment que coucher avec Devon sans personne d'autre me convenait parfaitement mais je ne vois pas en quoi ça pouvait empêcher s'amuser à trois non ? "Tout ça pour nous faire culpabiliser et pour qu'on abandonne nos idées, manipulatrices" Non mais c'est vrai c'était ça j'en étais sûr. Tourner ça pour nous donner l'impression qu'on venait de les insulter, jouer les vexée pour qu'on se sente coupable et qu'on oublie cette idée. C'était pas gentil de faire ça ! C'était même cruel de faire culpabiliser d'avoir des fantasmes ! Bon certes c'était un fantasme déjà réalisé donc je ne savais pas si on pouvait encore considérer ça comme un fantasme mais il n'empêchait que faire un plan à trois c'était un truc cool. Pas forcément parce que c'était mieux que baiser à deux mais plutôt parce que c'était différent et que ça arrivait beaucoup plus rarement. « Je devrais trouver de quoi pour ton cadeau… » Non mais vous l'auriez vu. C'est bon elle avait gagné je culpabilisais "Arrête c'est bon laisse tomber j'ai l'impression d'être un bourreau" j'allais pas la forcer à faire quoi que ce soit. Elle m'avait demandé ce qui me plairait alors je lui avais dis mais si elle n'avait pas envie je n'allais pas lui dire de le faire quand même sous prétexte que c'était sur ma liste pour le Papa Noël, non mais sérieux. Certes le jour où elle voudrait bien je serais super content mais ça ne sera pas parce que je l'y aurais forcé. J'étais peut-être un con mais y'avait des limites quand même. Mais en attendant on serait bientôt plus que nous deux et ça ça ne la dérangeait pas du tout. « Animal. » je ne pu m'empêcher de lâcher un rire "Rooh c'est la même chose" mais animal ça m'allait aussi hein. Je trouvais ça même plutôt sexy sur le plan sexuel. Et puis à quoi bon choisir mes partenaire avec ma tête si c'était pour me servir de mon sexe ? Je ne comptais pas les épouser que je sache. Bon après c'est vrai que certaines étaient collantes comme la blonde d'aujourd'hui mais je n'allais pas me mettre à leur faire remplir un formulaire avant de coucher pour autant. Il fallut insister un peu pour qu'elle se rentre dans le crâne qu'elle n'était pas la bienvenue mais elle finit quand même par partir. Et heureusement parce que reprendre notre petit jeu avec Devon était une activité bien plus intéressante. La sapin attendrait. Mes mains s'engouffraient entre son pantalon et ses fesses pour la serrer contre moi « On peut tout redécorer… » je souris dans son cou avant de relever la tête "C'est une idée qui me convient aussi" Comment dire non ? Bon y'avait des chances qu'on s'épuise avant tout de même mais on avait tout notre temps. Je m'étais finalement glissé derrière elle et quand elle bascula sa tête en arrière sur mon épaule je lui embrassais la tempe. Oui avec Devon il m'arrivait d'avoir des gestes affectueux ce qui était loin d'arrivé avec tout le monde pendant le sexe. Je caressais et malaxais lentement sa poitrine alors que sa main rejoignais la mienne entre ses jambes pour l'accompagner sous sa culotte. Bien sûr je n'y opposais aucune résistance et sentant son sexe sous mes doigts je me mis à lui donner du plaisir en stimulant ses points sensibles. Guettant ses réactions je souriais du coin des lèvres en la voyant se mordre la lèvre. Avant que je n'ai pu aller trop loin elle retira mes mains de son corps pour finir de se débarrasser de son pantalon et sa culotte en se penchant en avant. Inutile de dire sur quoi mes yeux étaient rivés. Cette fois ci c'était à mon tour de me mordre la lèvre. Comment résister à une telle vue ? Mes mains s'étaient posée sur ses fesses remontant sur ses hanches. Cette position m'allait parfaitement bien pour ma part mais elle se releva pour se tourner vers moi. A son tour elle glissa sa main entre mon pantalon et mon boxer sauf qu'elle ça n'était pas au niveau des fesses. Il m'était tout à fait impossible de lui cacher mon excitation, elle devait parfaitement bien le sentir et sa main me procurait des frissons. « Dis-moi où veux-tu décorer mon biscuit en premier ? » je remontais lentement mes mains le long de ses hanches, de ses côtes, retroussant son débardeur et venant découvrir ses seins pour passer mes pouces sur ses tétons déjà redressés tout en les regardant. "Pourquoi s'embêter à aller ailleurs" Ah oui j'étais maintenant trop impatient pour avoir envie d'aller m'installer ailleurs. Je remontais une main dans ses cheveux pour pouvoir lui agripper tout en m'emparant fougueusement de ses lèvres. De mon autre main je me dépatouillais pour baisser mon pantalon et mon boxer avant d'attraper ses cuisses pour la soulever sans lâcher ses lèvres puis de la poser sur un fauteuil, les fesses sur l'accoudoir. Je m'accroupissais pour venir embrasser son sexe et jouer de ma langue contre son clitoris, puis, gardant ses jambes sur mes épaules je remontais embrasser sa poitrine en soupirant d'excitation.
©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
Devon FloydGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 21/10/2017
Pages lues : 617
Crédits : Lempika. (avatar) ✰ gif (tumblr) ✰ ship (shellhead. & tag)
Avatar : Zoe sweety Kravitz
Pseudo : monocle. ✰ alice
Schizophrénie : Derrick #CWood Rhett #GGustin Chip #THolland Carter #AKendrick Solora #CBennet Lowen #DStevens Jesabel #LCollins Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (7/5) nash ; austin ; jared ; benjamin ; alec ; maëlys (uc.) ; roman
waiting list ≡ nothing
Âge : 24 ans ✰ 31 juillet 1993

MessageSujet: Re: A new tradition begins ✰ Deved #HOT   Sam 5 Mai - 22:57

Jared & Devon

x'mas is comming

A new tradition begins
Un sourire prenant place sur les lèvres de la jeune métisse, elle regarde Jared qui ajoute une couche de plus à leur conversation qui prend une tournure plus qu’explicite sur son membre. Elle ne réplique toutefois pas, inutile d’en ajouter d’avantage, pour la simple et bonne raison, que ce jeu pourrait durer une éternité si personne n’y met fin. Laissant un sourire planer sur ses lèvres, elle exprime le sous-entendu d’une réponse dans celui-ci, une réponse qu’il doit se faire lui-même et qui amuse la jeune femme. Leur relation est rendu à ce point, nul besoin de mot pour sous-entendre la moindre petite information. Il suffit simplement de décrypter le langage corporel. Et inutile de dire que Devon, niveau langage corporel avec les femmes, c’est surtout un point mort. Elle n’a jamais ressenti le désir de démontrer un tel intérêt envers les femmes et elle sait que Jared le sait. « Il n’y a pas que toi dans la vie mon chou ! » ajoute-t-elle avec un large sourire. Fini le temps où elle ne baisait qu’avec ce trentenaire qui l’avait accueillit chez lui. La jeune femme innocente n’était plus depuis un moment, prenant plaisir à s’amuser avec d’autres hommes. Tous plus attrayant les uns que les autres. Et c’est peu dire, à voir le nombre d’hommes qu’elle met dans son pieu, il va s’en dire qu’elle serait presque prête à tourner dans un porno – ou pas. Mais dans tous les cas, Jared y est pour quelque chose, il l’a bien dévergondée ce petit brin de femme. « Avec toi, je ne m’étonne plus de rien. » Elle n’aurait pas été surprise que ce dont il lui parle soit bel et bien un porno, c’est le contraire qui l’aurait d’avantage étonnée. Et elle est étonnée, même si elle ne l’affiche pas. Ce mec la paterne, il semble bien décidé à prendre les devants pour tout lui apprendre, lui faire découvrir ce qu’elle n’a pas eu la chance de découvrir jusqu’à présent. Devon ne peut nier que pour l’instant, il accompli à merveille cette tâche, sauf qu’elle aime bien le taquiner à propos de tout ceci. Elle lui doit tant, alors qu’elle n’aime pas être redevable, autant noyer ce sentiment sous une marée de plaisanterie. Des plaisanteries qui prennent fin dès l’instant où il évoque un plan à trois, elle ne sait pas comment le prendre, comment gérer cette situation, même si au fond d’elle, elle veut lui faire plaisir. Elle croise ses bras sous sa faible poitrine : « Quand je t’avais demandé tes fantasmes à l’hôtel, tu n’en avais pas. Pourquoi ça changerait ? » C’est plus fort qu’elle, elle veut savoir pourquoi ce revirement de situation. Elle n’aborde pas cela sur un ton agressif ou autre, elle cherche juste à comprendre pourquoi il ne lui a jamais dit qu’il désirait faire un plan à trois. Au mot manipulatrice, elle laisse un sourire en coin se former sur ses lèvres charnues, il n’a pas tort, mais elle aime bien garder une forme de contrôle, bien que très souvent celui-ci lui échappe. « Un bourreau. » Elle rigole. Si elle est arrivée à ses fins, sa réaction l’amuse, il en fait presque autant qu’elle, quel enfant ! Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre ! Mais qu’importe, la blonde partie, ils sont enfin seuls et libres de faire ce qu’ils aiment le plus faire lorsqu’ils sont ensembles. Elle ne peut pas dire que ce soit la seule chose qu’elle apprécie faire avec lui, mais bien souvent ça arrive au moins une fois lorsqu’ils sont ensembles, donc personne ne peut nier qu’ils aiment cela, en tout cas, elle, elle ne peut pas. Elle sent ses mains sur ses fesses, fermant les yeux pour savourer cette caresse. Enivrée par ces pulsions qui parcourt son corps, elle pousse un soupire en sentant ses lèvres se poser sur sa tempe. Elle le sait délicat, mais elle ne pense pas qu’il soit ainsi avec toutes les femmes qu’il ramène dans son lit. Et un côté d’elle ne souhaite pas qu’il soit ainsi avec tous ces femmes, elle n’a pourtant aucun droit sur cela, mais l’idée d’être unique lui plait. Quelques caresses et baisers échangés, elle laisse ses lèvres être capturées fougueusement, partageant un baiser animé, avant qu’il ne la soulève, la faisant passer ses bras autour de son cou. Docile, elle le laisse mener le bal, trouvant place sur l’accoudoir du canapé, elle le regarde plonger entre ses jambes. Ses doigts parcours sa nuque, laissant ses griffes masser le fond de sa tête. Elle bascule sa tête vers l’arrière, son entrejambe fondant sous ses caresses. Il remonte et elle a presque envie de le pousser pour qu’il retourne s’occuper de sa cavité, mais elle le laisse venir à elle. Ces caresses, ils les avaient vécu encore et encore, elle les connait. Elle désire passer au niveau suivant et si celui-ci ne consiste pas à faire un plan à trois, c’est une chose qu’elle n’a jamais fait, mais elle ne niera pas, la rend curieuse. « Jared, j’aimerais… » Elle ne fini pas sa phrase, le poussant doucement pour retirer ses jambes de sur ses épaules. Elle aime lui faire croire qu’elle ne veut pas de lui, mais à chaque fois, elle lui offre quelque chose qu’elle pense le surprend. Elle pose son regard sur lui, surtout sur son sexe qui durci à vue d’œil. Harpant sa lèvre inférieure, elle se tourne, prenant appui sur l’accoudoir, elle passe une main entre ses jambes. Ses doigts viennent caresser son sexe, mais elle ne s’y attarde qu’un instant, un infime instant, avant de poursuivre, remontant entre ses fesses. Sa joue vient s’appuyer doucement sur l’accoudoir, alors qu’elle utilise sa seconde main pour écarter une joue de fesse, lui montrant son doigt qui gravité autour de cet auréole encore vierge. Elle penche la tête pour le regarder : « J’en ai envie. » qu’elle dit en se mordant la lèvre.

_________________
I've got no roots I like digging holes and, hiding things inside them When I grow old, I hope I won't forget to find them Cause, I've got memories and travel like gypsies in the night I build a home and wait for, someone to tear it down Then pack it up in boxes, head for the next time around Cause, I've got memories and travel like gypsies in the night And a thousand times I've seen this road A thousand times
Revenir en haut Aller en bas
Jared SilvesterGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 1972
Crédits : TAG
Avatar : Ian Somerhalder
Pseudo : TAG
Schizophrénie : La barmaid au caractère bien trempé alias Megara feat Phoebe Tonkin & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Scott Eastwood & La blonde un peu folle et excentrique alias Sam feat Candice Accola & La croqueuse de diamant fêtarde alias Lexie feat Margot Robbie & Le ptit con arrogant qui se la joue alias Elijah feat Nathaniel Buzolic
Disponibilités : COMPLET
DevonLisbethArizona
Âge : 33 ans

MessageSujet: Re: A new tradition begins ✰ Deved #HOT   Dim 6 Mai - 2:46



❝A new tradition begins❞
Devon & Jared
Nos conversations avaient toujours tendance à un moment ou un autre à tourner autour du sexe. C'était presque inévitable, faut dire que je faisais déjà assez d'allusion perverses en temps normal mais en plus de ça maintenant Devon y était convertis aussi ! Imaginer Devon avec une fille... Pourquoi pas, mais de la à ne plus aimer que les filles ça non j'y croyais pas une seconde. « Il n’y a pas que toi dans la vie mon chou ! » Mais ça je n'avais jamais prétendu qu'il n'y avait que moi, simplement qu'elle ne pouvait pas se passer de moi, c'était différent, non ? Bon okay je savais bien qu'elle baisait avec d'autres hommes et elle avait le droit je ne pouvais pas contrôler sa vie sexuelle mais j'avoue que si j'avais droit de faire passer des tests pour les hommes qui méritent de l'avoir ou non je le ferais ! Bon au final elle baiserait pas beaucoup du coup j'imagine... Mouais. "Il n'y a pas que moi mais il y a moi et les autres" je lui fit un grand sourire. Fallait bien que je me mette moi même en avant puisqu'elle elle adorait m'enquiquiner. Même si au final elle pouvait m'embêter en disant ce qu'elle voulait je savais que ça n'était que ça, de la taquinerie, vu qu'à côté on couchait toujours régulièrement ensemble. « Avec toi, je ne m’étonne plus de rien. » Pas vrai ! Elle avait été étonnée que je ne parle pas de porno, ah ! Mais bon c'est vrai qu'elle me connaissait bien maintenant et pour tout ce qui se rapportait au cul ça ne devait pas vraiment la surprendre. D'ailleurs le fait que je veuille faire un plan à trois avec elle non plus ça ne devrait pas la surprendre « Quand je t’avais demandé tes fantasmes à l’hôtel, tu n’en avais pas. Pourquoi ça changerait ? » Je baissais mes yeux sur sa poitrine quand elle se croisa les bras dessus puis je relevais les yeux sur elle "Ben d'une, les fantasmes ça peut très bien venir plus tard, on les a pas tous dès le départ et de deux, je l'ai pas évoqué comme fantasme parce que c'est quelque chose que j'avais déjà réalisé. Sauf que la mon fantasme c'est pas seulement un plan à trois mais un plan à trois avec toi" Mais elle avait quand même finit par réussir à me faire culpabiliser, alors que j'avais très bien compris son ptit jeu. Mais avec sa ptite bouille la et son air d'agneau sacrificiel j'avais vraiment l'impression de la forcer à quelque chose d'horrible donc je ne pouvais pas insister « Un bourreau. » Et ça la faisait rire en plus ! Non mais je vous jure !

Enfin peu importe nos petits jeux ça ne nous empêchait pas de passer aux choses sérieuses. L'excitation était monté assez rapidement et elle avait pu le constater d'elle même en glissant sa main dans mon boxer. Je l'avais finalement soulevé contre moi. Devon était ce qu'on appelle un poids plume alors j'aimais bien l'attraper de cette façon et ça m'évitait d'avoir à me pencher pour l'embrasser. Après l'avoir allongée sur un fauteuil, hanche surélevée par l’accoudoir, j'avais passé mes bras sous ses cuisses pour aller agiter ma langue et mes lèvres contre son sexe dans le but de l'exciter plus encore. Ce qui fonctionna parfaitement bien puisqu'au fur et à mesure que je sentais ses ongles me provoquer des frissons dans la nuque je sentais également sa mouille inonder mes papilles. La sentant prête à me recevoir et me sentant impatient de la combler j'avais décidé de remonter mes baisers le long de son corps et c'est quand je m'attardais sur sa poitrine qu'elle me fit relever la tête en s'adressant à moi « Jared, j’aimerais… » je la regardais en l'interrogeant du regard pour avoir la suite de sa phrase. "Hum ?" qu'elle me dise ce qu'elle aimerait moi je n'attendais que ça. Elle me repoussa un peu vers l'arrière pour retirer ses jambes de ses épaules. La je commençais à m'interroger, que ce passait-il ? Ceci dit mes pensées passèrent rapidement à autre chose en la voyant se tourner et se pencher sur l'accoudoir, me tendant ses fesses. Je penchais la tête sur le côté en me mordant la lèvre. Elle se mis à se caresser, bon sang ce que j'avais chaud d'un seul coup ! Mais elle ne s'arrêta pas la et remonta sa main pour écarter ses fesses et me désigner très clairement un trou qui d'après ce que je savais n'avait encore jamais servis « J’en ai envie. » Alors la oui je dois avouer que j'étais surpris, mais pas désagréablement ! Non loin de la ! Je glissais mes mains sur ses fesses pour les lui agripper "Et moi donc" En plus de ça, le fait d'être le premier à qui elle offrait son orifice arrière rendait la chose encore plus excitante. En revanche comme c'était une première il fallait que je fasse ça correctement, je ne pouvais pas la pénétrer d'un coup sans préparation je m'en voudrais de lui faire mal. Je passais ma main le long de son dos avant de m'accroupir à nouveau fasse à ses fesses que je happais un instant entre mes dents. Je glissais mon pouce dans son vagin tout en venant titiller son deuxième trou avec ma langue, m'humidifiant un maximum. Si la salive et sa mouille ne suffisait pas j'avais toujours du lubrifiant dans ma chambre. Je retirais mon pouce se son sexe pour le remonter, le laissant prendre la place de ma langue. Je le faisais tourner contre l'entrée de sa cavité puis l'enfonçais lentement entre ses fesses, entre ouvrant la bouche sous l'excitation. Je me redressais et me penchais pour embrasser son dos tout en retirant mon pouce pour caresser son sexe et m'humidifier les doigts par la même occasion. Je murmurais à son oreille tout en pénétrant deux doigts entre ses fesses "Surtout n'hésite pas à me dire si quelque chose ne va pas" je faisais de lents mouvements de vas et viens avec mes doigts. J'y allais doucement mais je voulais quand même être sûr qu'elle ne s'empêche pas de me dire que je lui faisais mal pour ne pas me vexer. Et si tout allait bien et bien c'était parfait ! Après tout peut-être qu'elle allait vite trouver ça agréable et s'y faire et que je pourrais y aller plus franco dans peu de temps. Peut-être même qu'elle allait découvrir que ça l'excitait plus que tout et qu'elle allait vouloir que je la prenne sauvagement dans cinq secondes ! La pour le coup, pour le début, j'étais bien obligé d'attendre de voir comment elle réagissait.
©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A new tradition begins ✰ Deved #HOT   

Revenir en haut Aller en bas
 
A new tradition begins ✰ Deved #HOT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le rara: une tradition populaire toujours vivace
» Paret Petroleum Begins Geological Survey For Hydrocarbons in Haiti
» La tradition perdure : Chapitre 1 [fin 1623, Terminé]
» tradition magazine n°267 article sur cavaliers russes !!
» La problématique de l’albinisme en Afrique: superstition ou corruption?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Capitol Hill :: home-
Sauter vers: