AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 West&Micah ▬ I need my dad this time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Micah Landry-PalmerGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 30/04/2017
Pages lues : 159
Crédits : lannisters (avatar) ;; tumblr (gifs)
Avatar : Nick Jonas
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneDaryl #CHemsworthIsaiah #KHaringtonNoah #DO’BrienCarson #KMcGrathJordan #SAmell
Disponibilités : Disponible pour un RP, viens demander !

#EnCours Jessie ; Kayla ; West


Âge : Vingt-six ans (18.12.1991)

MessageSujet: Re: West&Micah ▬ I need my dad this time   Ven 25 Mai - 2:00


West & Micah

I need my dad this time

I don't want to be home alone tonight
Bien que profondément touché par les propos de mon paternel, ce ne fut pas avec le plus large sourire du monde que je lui servis. Celui-ci se fit particulièrement timide, timide comme si je n’arrivais pas à réaliser qu’on me l’offrait, puisque ça faisait une éternité que personne ne s’était proposé pour être une oreille attentive à mon égard. Évidemment, mes grands-parents me répétaient sans cesse que jamais je ne saurais les déranger, mais je ne voulais pas déranger non plus, sachant pertinemment que parler de gens qu’ils aimaient, qui leur manquait également, les affectait. Pourquoi voudrais-je donc leur faire de la peine, si c’était que pour, au final, râler, en quelques sortes ? En mon sens, c’était leur manquer de respect, surtout après tout ce qu’ils avaient fait pour moi. C’était, en quelques sortes, pareil concernant mon paternel. Parce que je parlais de la femme qu’il aimait, avec qui il faisait sa vie, alors que ça devait le blesser aussi, au fond, toute cette histoire. Donc oui, il était certain que je ressentais un bien-être, un poids de moins sur mes épaules, mais ça ne voulait pas dire que je comptais en abuser. Prenant quand même le propos en considération, je ne dis rien, le laissant poursuivre, fermant les yeux quand il vint à parler de son rôle de père me sentant un peu plus faible, et comprenant surtout que même si j’essayais encore d’être fort, j’avais besoin de lui. Pendant neuf ans, j’avais su me débrouiller seul, autant que je le pouvais, mais au fond, j’avais besoin d’un père, et sa présence m’avait manqué, pas seulement en complément dans ma vie, mais en nécessité. Craquant, je lâchai un petit:  « Papa ? » D’une voix plus brisée que je ne l’aurais voulu, un peu enfantine même. Me raclant la gorge pour tenter de me reprendre un peu, j’en profitai pour aussi rassembler mes propos, et ensuite dire:  « Je sais que… tu penses à te trouver un autre logement, et je ne t’en veux pas… Mais… Est-ce que ça te gênerait… » Terriblement embarrassé de le lui demander, parce que je sentais que j’étais en train de lui imposer quelque chose d’énorme, de le forcer à rester alors que c’était limite anormal, je finis quand même par aller au bout de mon propos, demandant:  « De rester… Plus longtemps… Ici ? » Parce que je me sentais déjà terriblement seul, quand je me tenais debout à l’accueil de l’hôpital, attendant de voir si ma mère voulait bien me voir, que je ne voulais pas me tenir debout, seul, dans mon logement. Pas pour le moment en tout cas. Était-ce égoïste de ma part ? Un peu, je ne pouvais le nier, et je ne me sentais pas tout à fait à l’aise à cette idée non plus, mais la solitude me rendait maintenant nerveux, alors j’avais préféré le demander, non sans ajouter:  « Si tu ne veux pas, je comprendrai… », pinçant ensuite les lèvres, gardant le silence, refusant d’ajouter quoi que ce soit par après, déjà assez tendu comme ça qu’il vienne à avoir une mauvaise réaction à ma demande.
Revenir en haut Aller en bas
West PalmerGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 15/07/2017
Pages lues : 122
Crédits : Tag
Avatar : James Marsden
Pseudo : Lenvy
Schizophrénie : Nope
Disponibilités : 1/3 Libre - Micah / Lennon

Finis: Joyce / Micah
Âge : 45

MessageSujet: Re: West&Micah ▬ I need my dad this time   Dim 3 Juin - 19:53


Micah & West

I need my dad this time

I don't want to be home alone tonight
Est-ce que cela me faisait mal de parler de ma femme ? Oui et non. D'une part, je ne l'avais pas revu depuis mon retour et de ce fait, pour moi, un jour de plus ou de moins c'était la même chose. Dans le sens où ce manque que j'avais d'elle, de la serrer dans mes bras, de lui parler, de rire avec elle était toujours présent. Mais il n'empirait pas, puisqu'il était déjà a un haut degré. Alors en parler ou non ne changerai pas ça et je me disais que si mon fils en avait le besoin, alors il était de mon devoir de l'écouter et de le rassurer. Parce que oui, j'étais prêt à faire tout ce qu'il voulait pour qu'il ne se sente plus aussi... triste ? Et pour autant, j'essayais de ne pas me comporter avec lui comme si je parlais à un enfant. C'était pas si dur, puisque bon, l'adolescence lui avait donné ce droit de me dire qu'il n'était plus un gamin et je l'avais bien compris avant de partir lors de ma dernière mission. Alors quand je l'entendais m'appeler Papa, je tournais la tete doucement. Il me semblait plus que triste en fait. Une petite mine, une voix brisée. Une déprime ? Ca me semblait déjà plus probable. « Oui mon grand ? » C'est donc ainsi qu'il commença à me dire qu'il savait que je cherchais déjà un logement pour moi. Evidemment, j'avais promis de ne pas tant le déranger que ça, alors aussitot j'avais quelques économies, je cherchais un appartement ou quoique ce soit du genre afin de ne plus être un squatteur chez mon propre fils. Mais il semblait vouloir me faire une requete. Je m'installais un peu mieux en conséquence, comme si je m'apprêtais à bien écouter ce qu'il avait à me dire. Comme si je devais m'y préparer alors qu'en soit, c'était bien facile de l'écouter. Je le regarda quand la "sentence" tomba. Je n'étais pas tant perturbé par ça. Mais j'avais juste du mal a comprendre. C'était un de mes soucis principaux depuis mon retour. J'avais du mal à comprendre les émotions humaines des autres. De la difficulté a comprendre la logique derrière tout ça. Et mon silence le fit parler davantage, comme pour s rattraper, disant qu'il me comprendrait si je ne voulais pas arreter de rechercher un logement. Je secouais la tête. Si j'étais la, c'était pour lui alors ca ne me dérangeait pas tant. « Non non, ca me va. Tant que tu viens me dire quand je t'embête ou quand tu veux de l'intimité. » Car c'était vraiment ça que je ne voulais pas. Je ne voulais pas interferer avec la vie de mon fils. Car je supposais que quand bien meme je n'étais pas là, il a bien du faire sa vie et des relations, tant amicale qu'autre. « Mais... Je veux bien rester si tu préfères ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Micah Landry-PalmerGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 30/04/2017
Pages lues : 159
Crédits : lannisters (avatar) ;; tumblr (gifs)
Avatar : Nick Jonas
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneDaryl #CHemsworthIsaiah #KHaringtonNoah #DO’BrienCarson #KMcGrathJordan #SAmell
Disponibilités : Disponible pour un RP, viens demander !

#EnCours Jessie ; Kayla ; West


Âge : Vingt-six ans (18.12.1991)

MessageSujet: Re: West&Micah ▬ I need my dad this time   Dim 10 Juin - 15:20


West & Micah

I need my dad this time

I don't want to be home alone tonight
Mon père ne semblait pas tant perturbé par ma requête, ni même embêté. Et pourtant, je ne fus pas certain que je pouvais m’en montrer rassuré ou si je pouvais prendre pour acquis que je m’en étais fait pour rien avant de le lui demander. J’avais un peu peur, alors que je restais dans le flou ainsi. Il fallait avouer aussi que ce n’était pas vraiment mon genre, faire des demandes comme ça, déranger à ce point. Parce que dans ma tête, j’étais en train de déranger, déranger les plans de mon père qui demandait probablement juste à retrouver un semblant de vie normal après tout ce temps éloigné, et moi, j’exigeais quelque chose de sa part, qui n’était pas de faire la vaisselle, mais de beaucoup plus gros, pour me réconforter moi, et personne d’autre. C’était égoïste, et je m’en sentais mal, mais c’était dit, alors je ne pouvais pas vraiment faire plus que d’attendre et de voir. Et au bout du compte, je ne fus pas déçu, mais plutôt soulagé, soulagé parce que mon père vint me répondre par la positive, me demandant juste de le prévenir quand je voulais avoir mon espace à moi, comme précédemment. Sentant mes nerfs lâcher un peu, j’eus un sourire à la fois nerveux et timide, et ce fut d’une voix plus tremblante que je ne l’aurais voulu dans un premier temps que je répondis:  « Merci… » Malheureusement, ce ne fut pas pour autant que je me sentis parfaitement calme. Au contraire, dans ma tête, je sentais que ça ne faisait pas de sens, si bien que j’en eus un rire nerveux, que je fus ensuite obligé de justifier en disant:  « Je… J’ai tellement été habitué à me débrouiller à peu près seul… » Le « à peu près » était essentiel dans ce propos parce que je ne pouvais pas nier le travail que mes grands-parents avaient fait avec moi, m’apportant une aide terriblement précieuse, et même encore aujourd’hui. Mais reste que ce n’était pas mes parents, parents que je pensais avoir perdus à jamais. Pour ma mère, il y avait encore du travail à faire, mais mon père… Ça venait tout changer, ça venait me faire redevenir cet adolescent un peu perdu, qui ne comprenait pas tout à l’autonomie, qui se retrouvait maintenant à dire:  « Je… Je n’ai plus envie d’être seul… Plus maintenant… » Et il y avait une explication, bien simple à cela, qui ne nécessitait pas beaucoup de mots, juste un brin de courage pour que je me permette finalement de dire, en gardant une certaine contenance:  « Tu m’as manqué, papa… » N’osant pas en dire davantage, je me contentai de sourire encore plus faiblement et timidement que précédemment, tentant de me remettre de tout ça, mais sentant déjà un poids de moins en sachant que je ne verrais pas mon paternel repartir de si tôt, que je pourrais encore le retrouver au quotidien, même si ce n’était qu’un petit temps.
Revenir en haut Aller en bas
West PalmerGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 15/07/2017
Pages lues : 122
Crédits : Tag
Avatar : James Marsden
Pseudo : Lenvy
Schizophrénie : Nope
Disponibilités : 1/3 Libre - Micah / Lennon

Finis: Joyce / Micah
Âge : 45

MessageSujet: Re: West&Micah ▬ I need my dad this time   Dim 24 Juin - 19:59


Micah & West

I need my dad this time

I don't want to be home alone tonight
Je me devais de le dire encore et toujours mais voir mon fils ainsi, dans cette état de détresse, ne me faisait vraiment pas envie de chercher quoique ce soit. En terme d'appartement ou autre. Si ce simple fait de se retrouver tout seul pouvait le faire broyer du noir, il était de mon devoir de rester, ne serait qu'un petit temps jusqu'a ce qu'il se sente capable de nouveau d'avoir son chez lui rien que pour lui notamment, sans moi dans l'équation. En disant cela, on aurait dit un vrai squatteur. Ceux qui disent "Bon... si tu insistes" en prenant ton lit et restant trois ans alors que tu avais dis trois mois, et sans payer le moindre loyer. Ce genre là. Mais je n'étais pas comme ça. Parce que la première chose que je lui avais dit, c'est que je chercherai dès que je le pourrais un logement, et c'est ce que je faisais. « Tu n'as pas à me remercier Micah. Tu m'as juste demandé. Alors pour le moment, j'arrete simplement mes recherches. » Entendre mon garçon dire qu'il s'était habitué à se débrouiller quasi seul, avec cette voix en quelque sortes, me faisait mal au coeur. Je savais bien que je ne pouvais pas faire grand chose contre ça, que le fait que je n'étais pas là, ça n'avait pas été clairement de mon plein gré, mais je m'en sentais terriblement coupable. Parce qu'aucun fils ne devrait grandir sans l'un de ses deux parents. Et pour Micah, il avait du le faire, perdant d'abord son père, puis ensuite sa mère. « Tu m'as manqué aussi mon grand. Tous les jours que j'ai passé en enfer, je n'ai jamais arrêté de penser à ma famille. » Et c'était sincère. Cela m'avait fait tenir, penser aux êtres chers m'avait tout bonnement sauvé de la folie certainement, ou d'un effet de perdition bien trop grand. Bien sur, cela ne résoudait pas tous les maux, mais cela en ôtait déjà un grand nombre à mon sens. J'ouvris grand mes bras en riant quelques peu « Tu veux un câlin tout sauf mature de ton vieux père ? » Parce que personne ne nous voyait. Parce qu'il pouvait donc montrer sa vulnérabilité s'il le voulait -sauf le chien qui était là- . Parce que si simplement cela pouvait lui faire du bien et bien qu'il en soit ainsi. Autant qu'il voulait pour se dire que je n'allais pas partir loin. « Mais du coup, je vais devoir être totalement franc avec toi. Je repars à l'armée. » Je l'avais dit d'une voix fébrile, ayant peur de sa réaction. Et pour éviter une panique inutile, je reprenais directement : « Comme Instructeur en tout cas. Je ne suis plus apte au terrain. Donc je ne partirai pas de la base. Aucune opération je ne sais où ou quoi que ce soit du genre. » Et j'espérais que cela ne le dérangerai pas, bien que je savais que l'armée était presque un sujet tabou.
Revenir en haut Aller en bas
Micah Landry-PalmerGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 30/04/2017
Pages lues : 159
Crédits : lannisters (avatar) ;; tumblr (gifs)
Avatar : Nick Jonas
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneDaryl #CHemsworthIsaiah #KHaringtonNoah #DO’BrienCarson #KMcGrathJordan #SAmell
Disponibilités : Disponible pour un RP, viens demander !

#EnCours Jessie ; Kayla ; West


Âge : Vingt-six ans (18.12.1991)

MessageSujet: Re: West&Micah ▬ I need my dad this time   Dim 1 Juil - 15:27


West & Micah

I need my dad this time

I don't want to be home alone tonight
Être fort, ne pas laisser paraître mes émotions. Ç’avait toujours été mes mots d’ordre, ceux qui m’avaient permis d’avancer sans rencontrer trop d’obstacles que j’étais susceptibles de m’imposer. J’avais toujours tenté d’être fort, comme j’avais toujours vu, imaginé mon père l’être. Malgré la distance et les longues absences, il avait toujours été mon modèle, il avait toujours été celui qui m’avait inspiré dans tout ce que je faisais. Et encore aujourd’hui, il m’impressionnait, par sa capacité de s’adapter à cette réalité qui était bien différente de celle qu’il connaissait au moment de son départ. Comme là, plutôt que de réitérer qu’il avait besoin d’espace, il préférait me dire qu’il voulait bien rester avec moi, arrêter de chercher un logement comme je venais de lui demander, sans broncher. Et autant je me sentais coupable, autant je l’admirais pour ça, et définitivement, je ne pouvais pas me montrer triste. Mais petit à petit, je me montrais encore plus faible, et lorsque mon paternel vint à me proposer de me prendre dans ses bras, j’oubliai mon âge, j’oubliai le fait que j’étais un adulte, et je craquai. Sans hésiter un instant, j’hochai la tête pour lui répondre par la positive, d’un air qui devait certainement faire un brin pitié, avant de me laisser aller pour me nicher dans ses bras, comme je le faisais, petit, quand il était en permission, à quelques jours de repartir et que justement, je ne voulais pas qu’il parte. Sauf que là, il ne partirait pas. Ou du moins, ce fut ce que je pris pour acquis jusqu’au moment où il m’annonça, comme ça, sans introduction ou quoi que ce soit, qu’il allait repartir à l’armée. Toujours contre lui, je me tendis, je devins crispé, et mes yeux s’écarquillèrent. Je fus même persuadé que mon souffle s’accéléra, au vu de la panique qui montait, mais qui redescendit quelque peu - pas en entier - quand il m’expliqua qu’il serait qu’instructeur, qu’il ne retournerait pas sur le terrain. Ça voulait dire qu’il ne partirait pas, n’est-ce pas ? Mais comme si je n’en étais pas convaincu, comme si cette crainte de le voir disparaître de nouveau était en train de cumuler et prendre le dessus, je me décalai, et je me sentis obligé de lui demander:  « À… Andrews Force Base ? » Mes mots étaient sortis d’une petite voix peu confiante, et je me demandais même si j’avais clairement dit le nom de la base où il était établi avant son départ, celle non loin de Washington, qui lui permettrait de rester, et non pas de déménager à un moment ou un autre, même si au fond, cette question était peut-être quelque peu idiote, puisque s’il devait se déplacer, pourquoi aurait-il accepter de rester vivre avec moi ? Malgré tout, je préférais en avoir la confirmation, plutôt que de prendre certaines choses pour acquis et finalement, être pris de court et empirer ma situation.
Revenir en haut Aller en bas
West PalmerGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 15/07/2017
Pages lues : 122
Crédits : Tag
Avatar : James Marsden
Pseudo : Lenvy
Schizophrénie : Nope
Disponibilités : 1/3 Libre - Micah / Lennon

Finis: Joyce / Micah
Âge : 45

MessageSujet: Re: West&Micah ▬ I need my dad this time   Lun 10 Sep - 13:29


Micah & West

I need my dad this time

I don't want to be home alone tonight
Rester pour mon fils était loin d'être une corvée ou une espèce de barrière à mes projets de trouver un endoit où rester. Maintenant que je revenais peu a peu à la réalité et que le fait est que nous n'avions plus la maison d'avant ou autre était bien clair dans ma tête. Mais laisser paraitre mes émotions face à cela était bien difficile, cela l'avait toujours été et depuis gamin. Mon père n'était pas non plus doué dans ce domaine, allez savoir pourquoi. Ca doit s'être transmit tout simplement de père en fils de cette génération précise alors. Je ne savais pas tant si Micah avait hérité de ce trait. Et en toute honneteté, qu'il le soit ou pas ne changeait rien. Mon père avait toujours lu en moi comme dans un livre ouvert et pourtant... Je me souviens encore de l'appel téléphonique à mon père quand j'ai su que j'allais être Papa. Cette voix posé qu'il avait, ne reflétant aucune émotion. Et me demandant de ne pas paniquer, comme s'il cherchait quoi faire, me demandant de ne pas me laisser submergé. Dis comme ca, on ne dirait pas quelque chose de bon, mais j'en garde un souvenir mémorable et joyeux. Je ne disais pas que ce serait pareil avec mon fils. Puisque l'absence de l'adolescence à l'age adulte était une conséquence grave à ce fait en soit. Cela ne m'aidait pas à savoir s'il avait changé ou pas. J'avais un début d'idée de réponse, mais entre son travail et les petits boulots que je faisais... Il est vrai que ce n'était pas réellement ça et ca n'aidait pas à savoir. Mais cela ne m'empêcha aucunement de lui proposer un câlin, comme avant. Comme au bon vieux temps en fait. Et j'en fus plus que ravi qu'il l'accepte, et vienne tout contre moi, me permettant de le rassurer un peu. Bien que je voulais etre totalement transparent avec lui, puisqu'il l'avait été avec moi. Alors oui, le rassurer en disant que je repartais pour l'armée, c'était franchement pas la meilleure idée qui soit. Mais évidemment je ne m'arrêtais pas là. Et il me demanda alors si c'était la base militaire ou j'étais avant. J'acquiesca, bien que je ne savais pas s'il l'avait vu.  « Oui mon grand. » Je restais là, à le sentir tout tendu contre moi. Il n'était pas à l'aise de me savoir dans cette situation. C'était compréhensif après tout. Il avait peur. Peur que je disparaisse une nouvelle fois et que je le laisse. Mais ça n'arrivera pas deux fois. « J'aurais un horaire journalier, par moment je devrais peut etre dormir à la base mais mis à part ça... Je rentrerai quasi tous les soirs. Je ne peux plus être qu'un viel instructeur maintenant. Ma jambe ne me permet plus d'être aussi endurant qu'auparavant. » Je me mets à sourire. Ce n'était pas si mal, bien que ma jambe, même avec de la réeducation, me faisait terriblement mal. Une punition divine j'imagine. Rien est hasard dans la vie, à force, j'ai bien du le comprendre, quoiqu'il m'en coute. « Ca te va ?» Ce serait mieux pour nous deux. Moi je retrouvais le metier dans lequel j'avais baigné toute ma vie, et comme ça, Micah ne m'aurait plus dans les pattes aussi souvent que ces derniers temps...
Revenir en haut Aller en bas
Micah Landry-PalmerGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 30/04/2017
Pages lues : 159
Crédits : lannisters (avatar) ;; tumblr (gifs)
Avatar : Nick Jonas
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneDaryl #CHemsworthIsaiah #KHaringtonNoah #DO’BrienCarson #KMcGrathJordan #SAmell
Disponibilités : Disponible pour un RP, viens demander !

#EnCours Jessie ; Kayla ; West


Âge : Vingt-six ans (18.12.1991)

MessageSujet: Re: West&Micah ▬ I need my dad this time   Jeu 13 Sep - 15:16


West & Micah

I need my dad this time

I don't want to be home alone tonight
Le fait que mon père vienne me confirmer qu’il allait travailler à la base située non loin - enfin, c’était relatif - du domicile que je partageais avec lui en ce moment était rassurant, mais malheureusement, pas assez pour moi à cet instant précis. En effet, j’avais toujours cette petite crainte que son travail ne se limite pas seulement à ce qu’il devait faire auprès des militaires en sol américain, et que pour une raison ou une autre, prévue ou pas, il soit obligé de repartir sur le terrain, pour un temps indéterminé, loin de moi, loin du reste de sa famille. Mais je n’osais pas le lui demander, je n’osais même pas lui montrer à quel point cela pouvait m’angoisser à l’intérieur. Pourquoi ? Parce que je me trouvais égoïste de penser ainsi. Parce que oui, le métier de mon père avait ses inconvénients, comme le fait d’être toujours loin de ses proches, mais il l’aimait, son métier. Autrement, comment serait-il parvenu à y retourner, malgré sa disparition qui avait duré presqu’une décennie ? Je n’y connaissais pas grand-chose, mais je supposais que ça n’aurait pas été psychologiquement possible. Mais au bout du compte, je n’eus pas à lui demander quoi que ce soit; était-ce parce qu’il avait lu dans mon regard, dans mon expression, que j’avais besoin de plus de détails, ou bien c’était lui qui avait décidé de m’en donné de son plein gré. Mais ce qu’il me fournit, en me parlant de son horaire régulier - bien que certaines nuits pouvaient venir l’entrecouper - du fait qu’il n’était qu’instructeur, parce qu’il ne pouvait pas faire autre chose, c’était suffisant pour me conforter et me faire sentir mieux. Enfin, me faire sentir mieux, c’était là un grand mot, mais histoire de ne pas l’alarmer, quand il me demanda si c’était un arrangement qui me convenait, j’hochai la tête positivement, puis je dis, même si ce ne fut pas d’un ton aussi convaincu que je ne l’aurais voulu dans un premier temps:  « Oui, ça va… » Et sachant très bien que je venais de me trahir en tenant ces mots de cette façon, je secouai la tête, tentant de chasser ce qui me perturbait, mais ce fut impossible. Par conséquent, je me retrouvai à dire:  « Et toi… Ça te va ? » Voilà ce qui m’embêtait le plus dans toute cette histoire. Condition physique ou pas, il fallait que ça lui convienne, pour la simple et bonne raison que:  « Il faut que ça t’arrange aussi… Je ne veux pas que tu te prives ou tu acceptes quelque chose que tu ne veux pas pour moi… » Maintenant que le moment de panique était passé, c’était ce que je redoutais le plus; qu’au final, sa décision ne repose que sur ma personne. Et déjà que j’avais fait ce que je considérais être un caprice en lui demandant de rester avec moi, plutôt que de se trouver un endroit où il pourrait habiter tranquillement, sans que je ne le dérange, je ne voulais pas contrôler toute sa vie non plus, alors qu’il n’avait nullement cherché à faire ça pour moi, alors qu’il aurait des raisons bien plus légitimes de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
West PalmerGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 15/07/2017
Pages lues : 122
Crédits : Tag
Avatar : James Marsden
Pseudo : Lenvy
Schizophrénie : Nope
Disponibilités : 1/3 Libre - Micah / Lennon

Finis: Joyce / Micah
Âge : 45

MessageSujet: Re: West&Micah ▬ I need my dad this time   Lun 8 Oct - 22:34


Micah & West

I need my dad this time

I don't want to be home alone tonight
Franchement, je ne savais pas quoi dire d'autre. Je veux dire voila, il a déballé son sac à propos de son ressenti avec sa mère, et moi, j'ai déballé mon sac avec le travail, tout simplement car je ne pourrais pas le cacher plus longtemps étant donné que je reprends bientot, un poste plus stage, assez physique malgré tout -bien qu'avec ma jambe, tout est plutot relatif-. Et je n'avais pas vraiment envie de rallonger la conversation sur moi et mon travail militaire que je reprendrais plus que bientot. Mais je ne pus pas vraiment changer de sujet, puisque mon fils vint à me demander si moi, ça allait. Enfin, si le fait de reprendre un travail comme celui çi m'allait. Je me mis malgré tout à réfléchir. Devais-je lui mentir ? Je ne sais pas. Un parent doit toujours protéger son enfant de n'importe quel manière à mes yeux.
Alors je souris, et j'acquiesce doucement. « Ca me va. Ce n'est pas vraiment si compliqué quand on a baigné dans a toute sa vie, donc... Ca me va.» Oui. Le protéger était l'important. Parce qu'en soit, travailler dans un garage que quelques heures par semaine n'était clairement pas suffisant, pas assez pour me permettre de vivre, ou même de payer un loyer decent à Micah -je sais que je pourrais aussi juste donner ce que je gagne et voila, mais non, j'ai une dignité et une fierté mal placé-. Alors en soit, la vraie réponse c'est non : ca ne va pas tant, parce que c'est un travail on ne peut plus physique. Je ne serai pas là à les regarder simplement. Non, c'est plus que ça. Alors je que je me sais pas totalement rétablie, et je ne le saurais jamais. Que ca me fera mal, mais c'est nécessaire pour avoir un bon salaire, et une bonne assurance malgré tout. Ca ne va pas parce que je n'ai plus tant envie de servir mon pays. Je ne suis pas devenu un anti-militaire évidemment, mais au vu que j'ai directement été fiché soldat mort, c'est vrai que j'ai une petite dent contre ça. Et non... Ca ne va pas, car cela veut dire que j'aurais moins de temps à accorder à Micah, même si dans un sens, ca doit malgré tout etre une bonne nouvelle, je serais moins invasif, c'est déjà ça... « Ca nous aidera tous les deux. J'en suis sur » sur quoi je me base ? Rien en fait, mais bon... J'espère que cela pourra le rassurer. Tandis que moi, je caresse le chien doucement, c'est que je me suis attaché à cette bete semblant de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Micah Landry-PalmerGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 30/04/2017
Pages lues : 159
Crédits : lannisters (avatar) ;; tumblr (gifs)
Avatar : Nick Jonas
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneDaryl #CHemsworthIsaiah #KHaringtonNoah #DO’BrienCarson #KMcGrathJordan #SAmell
Disponibilités : Disponible pour un RP, viens demander !

#EnCours Jessie ; Kayla ; West


Âge : Vingt-six ans (18.12.1991)

MessageSujet: Re: West&Micah ▬ I need my dad this time   Sam 13 Oct - 18:13


West & Micah

I need my dad this time

I don't want to be home alone tonight
Je pensais dans un premier temps que mon paternel voulait retourner à la vie militaire parce que ça lui manquait, parce qu’il se cherchait une vocation, proche de ce qu’il connaissait déjà, qui pourrait lui permettre de se faire une nouvelle vie, sans un trop gros changement de ce qu’il avait connu auparavant. Évidemment, c’était là une énorme hypothèse, hypothèse de laquelle j’étais tout sauf certain tellement elle me semblait énorme pour le coup. Je ne pouvais pas me mettre à sa place, mais pour être franc, j’étais persuadé que jamais je ne serais parvenu à revenir sur ce que je connaissais déjà quand cette vie m’avait fait tant de mal. Mais mon père avait une bravoure, une force d’esprit que je ne pouvais pas toujours m’expliquer, mais que j’admirais profondément, en silence. Sauf que là, en me confirmant que cela lui convenait, il me semblait plus résigné que motivé à cette idée, et pour tout dire, ça m’inquiétait un peu. Je ne sus totalement le cacher, me retrouvant à froncer quelque peu les sourcils, mais au final, je ne dis rien. Ça ne me rendait pas fier, de garder le silence, surtout si c’était pour son bien, mais en même temps, qui étais-je pour lui dire quoi que ce soit ? Je voulais faciliter sa transition entre cette vie dont il me parlait trop peu, voire jamais, à un retour à ce qui était un quotidien normal, peut-être même un brin monotone pour lui, mais en même temps, je savais que je ne pouvais pas tout contrôler. En fait, en ce moment, je n’avais pas l’impression de contrôler grand-chose, que ce soit concernant ma mère ou mon père. Le mieux que je pouvais faire à mon avis, c’était l’accepter, faire avec, me montrer disponible si nécessaire, même si ce n’était que pour de petits détails. Hochant la tête au final, je me permis même un sourire, quoique timide, ne sachant pas encore si ce serait le mieux pour nous deux, mais ne voulant pas me montrer pessimiste. Ni lui ni moi avions besoin de ça en ce moment. Gardant le silence, je le considérai alors qu’il offrait un peu d’affection à Spike, qui l’acceptait bien. Il n’avait eu clairement pas de mal à l’accueillir, mais mieux encore, ils s’étaient attachés, tous les deux, l’un à l’autre. Souriant doucement à la vue de ce petit spectacle, je me permis de dire, à tout hasard:  « Tu sais, si tu veux, tu pourrais l’emmener avec toi, au travail. » Mon but en lui proposant une telle chose n’était pas de mettre le chien en danger. En fait, je pensais que ce serait une formule gagnante pour tout le monde. Spike apprendrait à être dans un autre environnement puisque ça faisait partie de son entraînement, et puis, je savais que mon paternel l’appréciait. Peut-être sa présence pourrait lui apporter un petit réconfort au passage ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: West&Micah ▬ I need my dad this time   

Revenir en haut Aller en bas
 
West&Micah ▬ I need my dad this time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» (Terminée) l'Appel du Far West.
» En route pour le Old West!
» Far-west en Auvergne
» WILD WILD WEST.
» Black West Indies Leaders And The American Connection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Cathedral Heights :: home-
Sauter vers: