AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Never be alone in Christmas ✻ Avrick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Derrick HolloranGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 4348
Crédits : #avatar : monocle. ≡ #crackship : bae ♥ & monocle. ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Shipshape Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Schizophrénie : Rhett #GGustin ≡ Chip #THolland ≡ Carter #AKendrick ≡ Solora #CBennet ≡ Lowen #DStevens ≡ Devon #ZKravitz ≡ Jesabel #LCollins ≡ Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (4/5) meg ; sam ; jessie ; lisbeth
waiting list ≡ carson, levi, haley
old memories ≡ shaz ; meg ; freya ; "jazz" ; levi ; savannah ; sheri ; declan ; lisbeth ; zoya ; lisbeth ; zoya
Âge : Trente deux ans ≡ 31 août 1986

MessageSujet: Never be alone in Christmas ✻ Avrick   Dim 17 Déc - 4:23

Avri & Derrick

x'mas is comming

Never be alone in Christmas
Les flocons flottaient devant la fenêtre de la chambre, tapissant sans doute la ville d’un léger tapis blanc dans cette soirée sombre. Étendu entre les draps d’un lit qui n’était pas le mien, je tirais sur une longue taff, laissant une volute de fumer s’échapper de mes narines dans un tourbillon dansant. Rien de mieux qu’une cigarette après le sexe. Je repliais une jambe, venant poser mon avant-bras dessus. Mon regard prenait le temps de balayer la pièce, des chambres d’hôtel j’en avais vu de toute sorte et bien souvent avec la personne qui partageait le lit avec moi à cet instant. Je posais mon regard sur Avri étendue. Laissant ma cigarette pendre à mes lèvres, je venais laisser mes doigts parcourir son dos jusqu’à remonter vers son visage pour y repousser quelques mèches de ses cheveux dévoilant son visage. Comment définir notre relation… Je n’avais jamais trouvé de mot pour la définir réellement. Nous n’étions pas de véritable sexfriend, certes on se voyait régulièrement si on se trouvait tous les deux à Los Angeles, mais outres cela, je savais qu’elle bossait dans la restauration, mais ça se limitait un peu à cela. On ne connaissait pas tant de chose l’un sur l’autre et c’était sans doute mieux ainsi. Nous étions donc peut-être qu’un simple plan cul, quelqu’un avec qui on prend contact lorsqu’on a besoin de « s’amuser ». C’est la sensation que j’avais eu un peu plus tôt lorsque j’avais eu un sms de sa part. Ne la sachant pas dans ma ville natale, j’avais d’abord été étonné, puis sans chercher à savoir plus, j’avais déboulé dans sa chambre d’hôtel et la suite on peut très bien l’imaginer. Être le jouet de quelqu’un n’était pas chose rare pour moi, bien que je préférasse de loin être le dominant si on avait besoin de me voir comme un simple objet, je n’allais pas m’en plaindre. Ça avait ses bons comme ses mauvais côtés. Mon portable vibrait et j’allais le prendre avant qu’il ne finisse par réveiller la brune. Un simple coup d’œil et je poussais un soupir. Un sms d’Isobel. Elle avait le don de m’écrire lorsque j’étais avec une autre, comme si elle sentait la soupe chaude ou alors qu’elle avait un troisième œil pour cela. Un radar à infidélité. C’était un des nombreux inconvénients de l’infidélité, une copine un peu trop suspicieuse, bien qu’elle misât sur le mauvais cheval. Jessie par-ci, Jessie par-là… Elle focussait un peu trop sur ma partenaire à l’écran et les rumeurs pour voir que le danger était bien réel, mais ailleurs. Enfin… Un danger… Ce n’était pas ainsi que je voyais la chose, bien loin de là. Voir d’autres filles me permettait de canaliser certaine pulsion que je ne pouvais pas me permettre de libérer devant Isobel. Bien des gens n’accepteraient pas cette vision, mais j’étais le mieux placé pour savoir comment j’étais et je n’étais pas prêt à lui laisser entrevoir cet animal. Un animal que j’avais fini par canaliser en allant butiner à droite et à gauche, variant l’intensité du plaisir que je pouvais éprouver. C’est pourquoi Avri n’avait jamais vu elle non plus la bête, contrairement à Lisbeth avec qui je m’étais laissé aller pleinement. Douceur et bestialité se battaient tous deux pour l’emporter sur l’autre. Je prenais le temps de répondre à ma copine, quelque chose qui n’éveillait pas les soupçons quant à savoir ce que j’étais en train de faire, où je me trouvais et surtout avec qui j’étais. Je me relisais plus d’une fois avant d’envoyer le message accompagnant l’envoi d’un soupir las. Déposant mon portable sur la table de chevet, je venais passer ma main dans mes cheveux tout en tirant sur ma cigarette pour en souffler la fumée. Perdu dans mes pensées, je posais mon regard sur la fenêtre, observant les flocons danser entre eux. Noël approchait à grand pas, quelques jours encore et tout le monde serait en famille pour passer le réveillon ensemble. Je posais mon regard sur la brune. Et elle ? Je ne savais toujours pas ce qu’elle faisait à Washington. Je remarquais qu’elle avait ouvert les yeux, lui adressant un sourire : « Salut… Enfin, je devrais dire bonsoir. » disais-je en laissant fuir un léger rire entre mes lèvres.

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Avri HallerGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 12/09/2017
Pages lues : 124
Crédits : kane.|avatar ✻ tumblr|gifs
Avatar : alicia vikander
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Declan (stan) Nash (evans) Neil (downey) Rhys (pine) Trent (hammer)
Disponibilités : open lowen; lowen (2); jacob
Âge : 27 ans ✻ 26 juillet 1990

MessageSujet: Re: Never be alone in Christmas ✻ Avrick   Sam 6 Jan - 22:58

Avri & Derrick

x'mas is coming

Never be alone in Christmas
Il était réveillé, une cigarette aux lèvres et le regard vissé sur son téléphone. Avri l'observa en silence, cette silhouette mélancolique et sensuelle. Son regard s'attarda un instant sur ses lèvres et les volutes de fumée qui s'en échappait. Des lèvres qu'elle commençait à connaître et qui ne lui promettait rien. Exactement comme elle le souhaitait. Elle observait la manière dont ses sourcils se fronçaient légèrement tandis que ses pouces pianotaient sur l'écran pour répondre à un message. Qu'est-ce qui le souciait à cette heure de la nuit? Qui perturbait le moment de paix qu'il volait dans cette chambre d'hôtel? Avri n'en savait rien et s'en moquait plus ou moins. Ils ne se connaissaient pas vraiment lui et elle. Ils s'étaient échangés quelques banalités au cours de conversation bien vite haltées par des actes plus physique. Des informations légères qui les maintenaient dans la périphérie l'un de l'autre. L'attirance physique était le principal moteur de leur relation, et ils ne s'en cachaient pas. Avri ne cherchait pas activement de relation stable, pas avec son train de vie, pas avec son éthique professionnelle. Derrick, elle se plaisait à le désirer, à passer de bons moments occasionnels avec lui, rien de plus. Elle avait une certaine affection pour lui, quelque chose de léger et innocent qui naissait de l'harmonie de leurs pensées. Ils étaient tous les deux sur la même longueur d'ondes. Ils ne se promettaient rien, et se savaient capable de cesser toute activité si les aléas de leur cœur le demandait. Avri n'était amoureuse de personne, et ne voyait pas quel mal il y avait à se faire du bien, avec lui ou un autre. Elle savait très bien ce qui cela changeait, l'acteur accueillerait la nouvelle avec nonchalance. Alors qu'elle l'observait taper son sms, elle se demandait sa conscience a lui était aussi légère que la sienne. Il l'envoya dans un soupir. Un agent trop pressant? Ou peut-être une fille trop impatiente? Peut-être quelqu'un comme elle, qui avait un jour partagé ses draps et imaginé bien plus? Peu importe. C'était ses problèmes, et ils ne les partageaient pas. Avri sentait le sommeil tirer sur ses paupières, mais son regard n'avait pas fini de balayer le profil de Derrick. Il rencontra finalement son regard, et elle laissa ses lèvres s'étirer dans un sourire discret. « Bonsoir » répondit-elle, amusée. Elle était terriblement confortable, lovée sous la couette avec la chaleur humaine de son compagnon. Cela aurait presque été cliché de se retrouver dans une chambre d'hôtel s'il ne s'agissait pas de son lieu de résidence actuel. C'était une situation qu'elle devrait peut-être penser à changer, mais ce n'était pas une priorité. Elle ne ressentait pas le besoin d'avoir un vrai chez elle dans la Capitale. Il y avait quelque chose de libérateur dans le fait de vivre à l'hôtel, peut-être un écho de l'enfance et des courses qu'elle s'amusait à faire dans les couloirs des hôtels avec ses frères. Derrick n'avait pas été perturbé par l'endroit, répondant à son sms et à sa demande devenue récurrente. Derrick observait les flocons par la fenêtre. Peut-être pensait-il aux fêtes qui approchaient. Peut-être que le mystérieux sms avait quelque chose à voir là-dedans. « Tu fait parti de ces personnes qui adorent la période des fêtes? » demanda-t-elle soudainement, curieuse et imprévue, d'une petite voix. Presque un murmure, comme si elle ne souhaitait pas briser la quiétude du moment.
Revenir en haut Aller en bas
 
Never be alone in Christmas ✻ Avrick
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne
» Christmas Hat on a Pole Match : Trish Stratus vs Brooke Tessmacher vs Serena vs Angelina Love
» We wish you a merry christmas [PV] [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: La cour d'école, tant de plaisir :: Les oubliettes :: Les rp's archivés-
Sauter vers: