AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vol en délicatesse [Feat. Roman Hollister]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Johan RiederGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 31/10/2017
Pages lues : 92
Crédits : Odyssea (avatar), astra (sign).
Avatar : William Franklyn Miller.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Joyce Sandberg.
Disponibilités : RPs en cours (4/3) - Indisponible

Carson × Devon × Lukyan × Roman
Âge : 13 ans (25 Mars).
MY SOUL

MessageSujet: Vol en délicatesse [Feat. Roman Hollister]   Lun 1 Jan - 12:36

Comme tous les jours, Johan devait se rendre en cours, parfois il y allait, d'autres fois il était aux abonnés absents. La vérité c'est qu'il ne voyait aucune raison d'y aller étant donné que les professeurs l'avaient déjà catalogué dans le groupe des glandeurs. C'était un peu la réalité et l'allemand n'avait jamais rien fait pour se défaire de cette image. 


Mais c'était bien plus compliqué que ça pour le jeune garçon, malgré son "don", il préférait faire comme si c'était un mauvais élève, alors qu'au fond, il lui suffirait d'y mettre un peu du sien pour prouver à ses enseignants qu'ils ont tord et qu'il a des capacités. Cependant, il préférait les entendre lui dire qu'il n'arriverait à rien, parce que c'est ce qu'il méritait. Du moins c'est comme ça qu'il avait toujours été habitué, à être rabaissé.


Aujourd'hui donc, le jeune allemand n'avait pas été au lycée, mais qui dit ne pas aller au lycée, dit aussi qu'il n'avait rien mangé depuis la veille. Alors petit à petit, pour tenir le coup, Johan avait commencé à toucher à la drogue et chaque minutes qui passait le rendait un peu plus dépendant à cette saleté que la veille. Afin de se remplir l'estomac, le jeune garçon était obligé de faire ce qu'il n'aimait pas, c'est-à-dire voler chez les commerçants. Ce n'était jamais rien de très important, mais il avait besoin de se nourrir s'il voulait survivre dans ce monde là. 


Après avoir fait du repérage des lieux, mais également des personnes présentes sur place, Johan s'était approché d'un étalage où était installé tout un tas de fruits et légumes. Le jeune garçon n'était pas adepte de gros vols, généralement ça se résumait à un ou deux fruits, mais s'il venait à se faire attraper par la police à laquelle il avait échappé jusqu'alors, un vol resterait un vol, peu importe ce qui a été subtilisé.


Toute en délicatesse, le gamin s'empara de deux pommes et s'en alla comme si de rien n'était. Un rapide coup d'oeil aux alentours, pas de cris, pas de sifflet. C'est bon, visiblement il ne risquait plus rien, mais ce n'est pas pour autant qu'il ne restait pas sur ses gardes, il y était constamment. Johan vivait dans la peur au quotidien, que ce soit celle de se faire attraper par la police, ou bien celle de se faire agresser dans la rue ou même que quelqu'un découvre sa situation au lycée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Roman HollisterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/10/2017
Pages lues : 101
Crédits : lempika (avatar) ✻ tumblr, julian morris ressource (gifs)
Avatar : Julian fucking hot Morris
Pseudo : silver ✻ cindy
Schizophrénie : aeddan c. hastings (jack falahee) ✻ eden willem-sparks (jennifer morrison).
Disponibilités : busy but ask (5/3) ; devondevon (noël)johanjadaeleanor.
Âge : Le jeune homme a atteint l'âge honorable de 32 ans. Il est loin d'atteindre la maturité liée à son âge cependant. Sorti de prison depuis seulement quelques mois, le jeune homme profite de sa liberté pour faire tout ce qu'il n'a pas fait ces six dernières années.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Vol en délicatesse [Feat. Roman Hollister]   Ven 19 Jan - 18:11


✻✻✻
vol en délicatesse
johan & roman

Roman s'étira. Il avait des courbatures et il était fatigué. C'était fréquent depuis qu'il avait rencontré Devon. Ce petit bout de femme était infatigable. Et chaque fois qu'il la voyait, il sentait son corps s'embraser, incapable de lui résister. Le jeune homme se retourna dans son lit. La jeune femme n'était plus là. Rien de bien surprenant à cela. C'était juste que Roman avait plus l'habitude d'être celui qui plantait la nana que d'être celui que l'on plantait. Juste comme ça. Soupirant, le jeune homme décida de se lever. Il n'avait jamais été un lève tard, sauf quand il se couchait trop tard le soir. Et la veille, il n'avait pas beaucoup dormi. Pour se réveiller, il se décida à prendre sa douche. Il avait le temps de traîner aujourd'hui, puisqu'il ne travaillait pas. L'avantage de travailler pour papa. Enfin … Le jeune homme n'arrivait toujours pas à considérer cet homme comme son père. Non pas qu'il ait la moindre affection pour le connard qui l'avait élevé et battu toute son enfance. C'était juste très compliqué de considérer un homme comme son père alors qu'on ne connaissait rien de lui. Non, Roman ne parvenait pas à passer le cap. Surtout qu'il n'était pas certain de pouvoir lui faire confiance. Enfin bon. Une fois lavé, le jeune homme se prépara son petit déjeuner. Force lui était de constater que ses placards et son frigo étaient plutôt vides. Pas étonnant, le jeune homme était gourmand, mais il était très feignant. Faire les courses, ce n'était pas sa tasse de thé. Alors il y allait le moins souvent possible, souvent quand il n'avait plus rien à manger, un peu comme maintenant quoi. Le jeune homme, une fois habillé, passa son manteau d'hiver et sorti dans la rue. Par chance, Roman n'avait pas loin à aller pour faire ses courses. Tant mieux. Feignant, tout ça. Il préférait ne pas avoir un trop grand chemin à faire. Le jeune homme s'arrêta dans une épicerie, pour acheter des légumes frais. Le jeune homme n'était pas un adepte du bio ou de ces conneries, mais il était quand même d'avis qu'il fallait manger des légumes pour être en bonne santé. Et comme il ne roulait pas sur l'or et qu'il n'avait pas l'argent pour se rendre tous les jours au restaurant, il avait apprit à cuisiner. Tandis que Roman choisissait ses légumes, un jeune homme attira son attention. Il avait l'air de ne pas avoir envie d'être vu. Roman haussa les sourcils en le voyant fourrer des pommes dans ses affaires. Putain. Il ne voulait pas intervenir. Pourquoi le ferait-il ? Ça ne le regardait pas. Et d'un autre coté, c'était plus fort que lui. Il avait vécu la misère. Il avait connu la prison. Ce n'était qu'un gosse. Pourquoi faisait-il ça ? Roman se décida rapidement et le rattrapa. « Au cas où tu n'étais pas au courant, tu n'es pas très discret », souffla-t-il. Il observa le jeune homme pour constater qu'il était encore plus jeune que ce qu'il avait imaginé. Est-ce qu'il avait une vie misérable lui aussi ? Roman soupira. « Je vais pas te balancer. Mais pourquoi tu fais ça ? », demanda-t-il. Il voulait une explication. Si c'était un petit con qui faisait ça juste pour le fun ou l'adrénaline, il se ferait un plaisir de le traîner par la peau des fesses chez le commerçant qu'il venait de voler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Johan RiederGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 31/10/2017
Pages lues : 92
Crédits : Odyssea (avatar), astra (sign).
Avatar : William Franklyn Miller.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Joyce Sandberg.
Disponibilités : RPs en cours (4/3) - Indisponible

Carson × Devon × Lukyan × Roman
Âge : 13 ans (25 Mars).
MY SOUL

MessageSujet: Re: Vol en délicatesse [Feat. Roman Hollister]   Ven 19 Jan - 20:58

Il y a quelques années de ça, Johan était un enfant comme un autre. À première vue, on ne doutait absolument pas du calvaire qu'il vivait au quotidien. Élevé en foyer pour jeunes, sous les insultes et les moqueries de ses camarades, l'allemand avait grandi aussi bien qu'il le pouvait. Ce n'était pas vraiment la vie dont il rêvait, mais c'était la seule qui s'offrait à lui.


Depuis quelques mois, sa situation s'était empirée. Son arrivée à Washington avait signé sa descente aux enfers. En commençant par sa scolarité au lycée où il était entouré que par des jeunes de plusieurs années que lui. Ensuite, il y avait ce manque de repère, pas de famille, pas de foyer, Johan avait dû se débrouiller seul pour trouver un endroit où dormir, et ce, chaque soir. Pour finir, il avait fini par se laisser happer par les méandres de la drogue ainsi que ses effets néfastes. Mais il était tombé dedans après avoir lutté, c'était un cri de désespoir et il avait trouvé un semblant d'existance en prenant cette substance illégale.


Aujourd'hui encore, il avait le ventre vide qui ne cessait de lui rappeler qu'il n'avait pas manger depuis plusieurs heures, trop longtemps pour un enfant qui a besoin de nourriture pour grandir. Alors oui, il s'était aventuré en centre ville pour essayer de trouver de quoi se restaurer. Bien évidemment, il n'avait pas les moyens de se payer quoique ce soit, il n'avait pas un rond, alors il était forcé de faire quelque chose qu'il l'appréciait pas : c'est-à-dire voler, mais c'était sa seule façon de survivre, il espérait que s'il finissait par se faire arrêter par la police, ils seraient assez compréhensifs pour comprendre sa situation. Mais il savait aussi que si ça lui arrivait, c'était le foyer qui l'attendait, et il refusait d'y retourner.


Soudain, après avoir fait quelques pas une fois qu'il avait subtilisé quelques fruits, une voix retentit à côté de lui. Un coup d'oeil pour voir la silhouette de son interlocuteur, et le jeune garçon fut pris d'une angoisse immédiate. Visiblement il l'avait vu, et si c'était un policier en civil ? Ça y est, c'était la fin pour lui, c'était peut-être mieux comme ça après tout.. Cependant, ce n'est pas pour autant qu'il comptait se laisser faire. Sa seule défense c'était l'agressivité.


" - Qu'est-ce que ça peut vous faire ? Vous êtes flic ?"


Hormis son agressivité, Johan était tout simplement un gamin fragile qui avait besoin d'aide, mais pour le reconnaître, il allait devoir faire un gros effort, et ce n'était pas à cet homme qu'il allait faire la confession de son mode de vie. Il ne pouvait s'empêcher de dévisager l'homme qui lui faisait face. D'un côté, il craignait qu'il finisse par le balancer, même s'il lui avait dit le contraire, et de l'autre, il était sur la défensive, ne sachant quel comportement il devait adopté face à cet inconnu qui l'avait pris la main dans le sac.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Roman HollisterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/10/2017
Pages lues : 101
Crédits : lempika (avatar) ✻ tumblr, julian morris ressource (gifs)
Avatar : Julian fucking hot Morris
Pseudo : silver ✻ cindy
Schizophrénie : aeddan c. hastings (jack falahee) ✻ eden willem-sparks (jennifer morrison).
Disponibilités : busy but ask (5/3) ; devondevon (noël)johanjadaeleanor.
Âge : Le jeune homme a atteint l'âge honorable de 32 ans. Il est loin d'atteindre la maturité liée à son âge cependant. Sorti de prison depuis seulement quelques mois, le jeune homme profite de sa liberté pour faire tout ce qu'il n'a pas fait ces six dernières années.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Vol en délicatesse [Feat. Roman Hollister]   Dim 18 Fév - 21:06


✻✻✻
vol en délicatesse
johan & roman

Roman avait toujours gardé un très mauvais souvenir de son séjour en prison. En même temps, le contraire aurait été très étonnant. Mais disons que le brun avait déjà vécu une enfance difficile. Se retrouver derrière les barreaux n'avait été que plus pénible encore. Il avait eu l'impression d'être à nouveau un gamin perdu. Pas étonnant. Il s'était battu et même s'il était capable de se défendre maintenant, il se souvenait des coups qu'il avait prit quand il était enfant. Jamais il ne réussirait à sortir de son esprit les moments qu'il avait vécu en prison. Ces moments où il avait eu l'impression d'être un petit garçon dans un corps d'adulte. Personne ne méritait ça. Encore moins un gamin comme celui qu'il avait en face de lui. « Pas du tout, à vrai dire je m'en fou », répondit-il. Pourquoi est-ce qu'il aurait du se préoccuper d'un gamin qu'il ne connaissait même pas ? Ce n'était absolument pas ses affaires et s'il avait été intelligent, il se serait occupé de ses affaires. Mais Roman ne pouvait simplement pas le laisser partir comme ça. Lui aussi il avait été un gamin complètement paumé un jour. Alors peut-être qu'il ferait bien de remettre ce gamin sur le droit chemin. « A vrai dire, je ne suis pas flic. Je suis juste un ancien taulard. Et crois-moi, tu n'as pas envie de te retrouver un jour derrière les barreaux », se décida-t-il finalement à dire. Peut-être qu'il allait regretter cette conversation. C'était même certain. Roman n'était pas un fin psychologue, il n'avait certainement pas les capacités de raisonner un sale gosse. Enfin, il n'en savait rien si c'était un sale gosse. Il savait juste qu'il était agressif. Probablement sur la défensive. Rien de très surprenant à cela, puisqu'il avait été prit la main dans le sac en train de voler. Ce que Roman savait en revanche, c'est qu'un enfant qui n'était pas recadré, avait tendance à dévier toujours un peu plus de la ligne de conduite. Il en savait quelque chose, il avait lui-même un peu trop dévié, bien trop longtemps, avant de carrément franchir la limite sans possibilité de se remettre sur le droit chemin. « Pourquoi tu fais ça ? », redemanda-t-il. S'il ne lui répondait pas cette fois, le brun risquait de perdre patience. Déjà que la patience n'était pas son fort, il s'estimait plutôt cool jusqu'à présent. En même temps, il aurait également pu passer son chemin et faire sa vie. Mais on ne savait jamais. « Tes parents ne te filent pas à manger ? », demanda-t-il encore. S'il se retrouvait face à un gamin maltraité par ses parents, nul doute qu'il finirait par s'identifier encore plus à lui. Et s'il y avait bien une chose que Roman ne souhaitait pas, c'était s'identifier à quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Johan RiederGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 31/10/2017
Pages lues : 92
Crédits : Odyssea (avatar), astra (sign).
Avatar : William Franklyn Miller.
Pseudo : Odyssea.
Schizophrénie : Joyce Sandberg.
Disponibilités : RPs en cours (4/3) - Indisponible

Carson × Devon × Lukyan × Roman
Âge : 13 ans (25 Mars).
MY SOUL

MessageSujet: Re: Vol en délicatesse [Feat. Roman Hollister]   Lun 19 Fév - 6:36

Le gamin se sentait pris sur le fait, et ce n'était pas juste une impression, il venait de se faire prendre la main dans le sac par un gars qu'il ne connaissait absolument pas. Pendant un cours instant, il avait un mauvais pressentiment, si c'était un flic en civil, alors il était fait comme un rat, il ne donnait d'ailleurs pas cher de sa peau. Mais il fut rassuré que ce ne soit pas le cas. Dans ces cas-là, il ne devait rien craindre de cet homme qui avait mis le nez dans ses affaires sans raison apparente. De quoi se mêlait-il ? Johan était bien assez grand pour faire sa vie tout seul sans avoir besoin d'un baby-sitter pour lui dire quoi faire.

Il haussa les épaules en entendant les propos de l'inconnu. Il n'était pas flic, en revanche, il avait été de l'autre côté de la barrière en faisant de la prison. Devrait-il le craindre pour une quelconque raison ? Au vu de ses propos, s'il sortait de prison, il n'avait certainement aucune envie d'y retourner, donc il ne pouvait pas s'en prendre à lui. Même si la situation l'effrayait, la seule défense qu'il avait c'était l'agressivité. Voilà pourquoi il l'était avec cet inconnu qui s'immiscait dans sa vie sans y avoir invité.

" - Chaque personne doit faire des choix, vous avez fait les mauvais, ça ne veut pas dire que tout le monde vous ressemble."

Ça ne ressemblait clairement pas à Johan d'être aussi aggresif, mais il refusait d'exposer ses faiblesses, sinon il donnait l'occasion à qui saurait les voir, de le détruire entièrement. Cependant, lorsqu'il capta le regard de l'homme, il ne put s'empêcher de se demander ce qu'il avait pu commettre comme erreur pour avoir été en prison. Avait-il commis un simple vol comme lui ? Avait-il tué quelqu'un de ses propres mains ? Il n'était pas sûr d'avoir envie de le savoir. D'autant plus quand l'homme se montrait insistant avec cette fameuse question.

" - Ça ne vous ai jamais arrivé de vouloir tester vos limites ? De prendre une bouffée d'adrénaline ?"

C'était ça sa réponse, alors qu'au fond, il faisait ça uniquement pour survivre, mais il était bien trop honteux de la situation dans laquelle il évoluait pour le dire clairement à cet inconnu qui n'hésiterait pas avant de s'en servir contre lui, il en était persuadé.

" - J'ai pas de parents."

C'était sorti plus rapidement qu'il ne l'aurait voulu, mais au moins, c'était la première vérité qu'il prononçait. Sa mère était décédée il y a de ça de longues années, quant à son père, il était ici justement pour le retrouver, mais jusqu'à maintenant, il avait grandi seul, sans règles, sans barrières, livré à lui-même face au monde cruel dans lequel il évoluait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Vol en délicatesse [Feat. Roman Hollister]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vol en délicatesse [Feat. Roman Hollister]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon Premier Roman (début)
» Pub pour mon roman ^^
» Igor le chat, roman jeunesse
» Roman policier Alice de Caroline Quine
» [COLIS] Roman - Amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Anacostia-
Sauter vers: