AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Daddy I need you! {ft. Lisbeth}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Maxine EmersonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 19/12/2017
Pages lues : 129
Crédits : megara
Avatar : Maisie Williams
Pseudo : benficagirl
Schizophrénie : Sasha M. Hawpkins petite soeur de Megara Very Happy
Valentina Munõz la jeune mexicaine.
Disponibilités : Disponible
En attente ->
En cours -> Adela J. Garcia, Levi Abberline, Lisbeth K. Mikkelsen, Luna Howden
Âge : 17 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Daddy I need you! {ft. Lisbeth}   Mar 23 Jan - 15:26

» Daddy I need you! «

Comme souvent ces derniers mois, je ne voulais pas voir mon père, ainsi je sortais tôt le matin et je rentrais tard le soir. On ne se voyait pratiquement pas du tout. Mais à vrai dire quelque chose est étrange. D‘habitude, je trouve toujours une notice de mon père, que je lui manque, ou bien, il me demande ce que je fais, si je vais bien. Mais depuis quelques jours, rien, aucun message, je n‘ai même pas d‘appels en absences sur mon portable. Et si jamais il lui est arrivé quelque chose? Je ne sais pas ce que je vais faire si je perds mon père, déjà que je n‘ai plus ma mère. J‘ai encore. Lisbeth, mais ce n‘est pas la même chose, que d‘avoir encore ses parents. Peut-être mon père n‘avait pas d‘autre choix que de partir. Peut-être qu‘il a tout simplement oublié de me laisser un message. Même si jusqu‘à aujourd‘hui cela ne lui est encore jamais arrivé. Je dois contacter Lisbeth, peut-être qu'elle est courant de quelque chose, mais elle m‘aurait aussi contacté. Tout cela me fout la trouille. Mon père me manque déjà, même si en ce moment, je ne lui parle pas. Il était toujours là, je l‘entendais toujours quelque part dans la maison. Je ne veux pas être seule ici, cela me fait peur, même si je ne risque pas de le dire à voix haute. Doucement je sors mon portable, pour regarder quelle heure il est. Normalement Lisbeth devrait être à la maison. Je m‘habille vite fait, met mes bottines, prend mon manteau et je vais prendre le bus, direction son appartement. Je suis certaine, que je suis en train de me faire des soucis pour rien, mais on ne peut jamais en être certaine. Quand ma mère était mourante, j‘avais toujours l‘espoir qu‘un miracle allait arriver et qu‘elle allait survivre. Je ne veux pas sentir encore une fois cette douleur, la douleur de la perte de ma mère, je la sens encore toujours. Après quelques minutes dans le bus, qui pour une fois n‘avait pas retard, j‘arrive à l‘arête qui ne se trouve non loin de l‘appartement de Lisbeth. En m‘avançant doucement vers la porte d‘entrée de son appartement, un sentiment étrange se fait sentir dans mon ventre. Et non, je n‘ai pas faim et je n‘ai aussi rien mangé, qui est périmé, en tout cas je le pense, je dois avouer que je n‘ai pas vérifié la date. Peu après je sonne à la porte de Lisbeth et elle risque de tout de suite s‘en rendre compte que quelque chose ne va pas. Lorsque tu m‘ouvre la porte, je n‘hésite pas longtemps et je te pose tout de suite la question, qui m‘est sur la langue. « Dit mon père, il est chez toi ? » J’ai l’air d’être désespérée.

◊ kyro. ldd 016 epicode.


Dernière édition par Maxine Emerson le Dim 4 Fév - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
Lisbeth K. MikkelsenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 29/11/2017
Pages lues : 316
Crédits : shiya &tumblr
Avatar : Emmy Rossum
Pseudo : Pilgrim
Schizophrénie : Jada, la bitch traumatisée de la vie.(Ft. Gal Gadot) & La romantique et pure,Zoya.
Disponibilités : Full 0/6
Devon*Lennon*Lowen*
Maxine*Derrick*Josh
fini: Derrick

Âge : 31 ans (10/08/1986)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Daddy I need you! {ft. Lisbeth}   Mar 30 Jan - 0:39

» Daddy I need you! «

Aujourd’hui, je ne travaillais pas. J’avais prévu d’aller rendre visite à Jared ou à Derrick pour savoir s’ils allaient bien et si l’un ou l’autre était tenté de sortir avec moi ce soir. J’aurais pu les appeler pour le savoir mais je savais qu’un coup de téléphone ou un texto pouvait facilement être ignoré quand ils étaient occupés. Je n’avais pas peur de débarquer chez l’un ou chez l’autre même si je risquais de les croiser au lit avec une énièmes conquêtes. En réalité, quand ça arrivait, parce que bien entendu, ça arrivait souvent. Je me faisais toujours une joie de me rincer l’œil. Mes meilleurs potes étaient canons et en général, ils baisaient des bombes. Et moi, j’avais un petit côté voyeur quand je n’étais pas tenté de participer à leurs petites sauteries. Mais avant ça, l'intention de passer voir Scott pour savoir pourquoi est-ce qu’il ne répondait pas au téléphone. D’habitude, il ne manque jamais de me répondre ou de m’informer de sa dernière dispute en date avec Maxine ou tout simplement pour prendre des nouvelles. Il aimait savoir si je mangeais bien, si j'avais ou non décidé de construire une sorte de relation à peu près sérieuse avec quelqu'un. On s'appelait pour un rien ou pour un tout mais entre nous, il n'y avait jamais eu de silence radio. Jamais! Je n’étais pas le genre de femme à m’inquiéter mais là, je devais bien avouer que je commençais à trouver ça bizarre.  Depuis la morte de Kat, Scott et moi étions devenus très proche et on était quasiment inséparable. Alors je me demandais bien quel mouche lui avait piqué pour qu'il se décide à m'ignorer de la sorte ou encore savoir, que ce j'avais bien pu faire de mal. Parfois, je disais et faisais tellement tout ce qui me passait par la tête que je ne prenais pas le temps de réfléchir si oui ou non je le faisais avec tact. J'étais de ces femmes spontannée et indépendante qui faisait ce qu'elle voulait, quand elle le voulait. Et ça, Scott le savait pertinement. C'était comme la fois où je lui avais proposé de coucher avec moi et Kat. Ils étaient tellement beaux ensemble et tous les deux que je n'avais pas pu m'empêcher de demander s'ils pouvaient me faire une petite place dans leur nid d'amour. Bon, ça n'avait pas été un succés, ils avaient pensé que je plaisantais. Le fait est qu'avec ce genre de chose, je ne plaisante jamais. Mais je n'avais pas jugé bon de le préciser à l'époque. C'est juste qu'il ne m'est pas facile d'avoir des relations strictement platonique mais avec Scott et Kat, ça avait été le cas. J'avais eu un gros coup de coeur sur Kat parce qu'elle m'avait tellement fait pensé à ma soeur. Et aujourd'hui, elles sont toutes les deux mortes. A croire qu'il n'y avait vraiment que les meilleurs qui partaient en premier. Et Scott était un des meilleur et moi, j'étais inquiète. Ce n'était pas normal qu'il ne me contact pas, pas normal du tout. Et il me manquait. Sa chaleur, sa douceur, son amitié et ses bons petits plats.   Puis si je passais au café, j’étais certaine qu’il me ferais de quoi manger même si pour une raison inconnue, il était faché contre moi. C'était étrange d'imaginer Scott être fâché contre quelqu'un et encore plus contre moi. Notre relation était devenue tellement fusionnelle que j'étais persuadée qu'il n'aurait pas bouder dans son coin si quelques choses que j'avais fais ou dis l'avait énervé. Entre nous, il y avait une sorte de transparence quasi totale. Plus j'essayais de trouver une raison pour expliquer cette situation et plus j'étais inquiète. Il fallait que j'aille voir par moi-même. Je n'avais pas envie de mêler Maxine à ça. Ca concernait Scott et moi si vraiment, il y avait une sorte s'embrouille et la gamine n'avait pas besoin d'y prendre part. Peut-être qu'il a apprit que parfois je faisais fumer Max? A ce moment là, ouais, il pourrait vraiment m'en vouloir à mort. Même si concrètement, je jugeais que c'était un peu hypocrite dans la mesure où lui aussi, je le faisais fumer. Mais il était le père de Maxine, je supposais que ça devait inclure la responsabilité de tenir son enfant éloigné des drogues. J'en savais rien. Mon père nétait pas le paternel de l'année et ma mère, je n'en parlerais même pas. Paix à son âme. Pas un pour rattraper l'autre.

J'avais enfilé ma veste en cuir et enroulé mon écharpe rouge autour de mon cou. J'avais glissé mon cellulaire dans ma poche, ainsi que mes clé et ma carte bleue. Le strict minimum. Je n'avais jamais aimé sortir avec un sac. A tous les coups, j'étais sûre de l'oublier quelque part. Je tirais la dernière latte de mon pétard quand on sonna à ma porte. Je n'attendais personne mais mes potes avaient de toutes façon la facheuse manie de s'inviter chez moi. Non que ça me dérange, au contraire. Je posais mon joint dans le cendrier, le laissant s'éteindre tout seul puis j'allais ouvrir la porte. Je ne cachais pas ma surprise en trouvant Maxine sur le pas de ma porte. Elle semblait inquiète et moi, j'avais soudainement la boule au ventre. Et sa question me laissa quelques secondes sans voix. Putain, j'étais même pas certaine de pouvoir respirer après ça. J'ouvrais la porte, je lui prenais la main pour l'attirer à l'intérieur de l'appartement et je refermais derrièrement elle. Elle semblait tellement désespérée et moi, je retrouvais toujours pas mon souffle. Mon coeur cognait dans ma poitrine et je savais que si je ne me reprenais pas bien vite, j'allais tout simplement m'évanouir. Mon coeur n'avait jamais été taillé pour subir ce genre de choc, ce genre d'inquiétude qui vous retourne l'estomac. "Tu..", je me forçais à inspirer et expirer longuement et je plongeais mon regard dans le sien. "Tu sais pas où est ton père?", ça, c'était ce n'était pas bizarre. C'était juste impossible, improbable. Jamais Scott n'irait quelque part sans prévenir sa fille. Jamais de la vie! Elle semblait tellement pale et ça faisait bien longtemps que je ne l'avais pas vu dans ce genre d'état. "Il n'est pas là et je n'ai pas eu de nouvelle. Je m'apprêtais à aller au café ou chez vous pour savoir pourquoi est-ce qu'il faisait le mort...", je me mordais la langue après avoir prononcer le mot qu'il ne fallait pas. Fort, jusqu'au sang. Si bien que les larmes me montèrent aux yeux. Il n'est pas mort, n'est-ce pas? N'est-ce pas? Mon coeur et ma respiration s'enrayaient de nouveau et je fixais l'adolescente. J'attendais qu'elle me rassure alors que ça aurait dû être mon rôle de l'apaiser. Je n'étais pas experte en enfant mais ça, je pouvais aisément le deviner. Mais s'il était mort, ils l'auraient su, non? Non, il n'est pas mort. Non, il peut pas. "Ca fait combien de jour que tu l'as pas vu?", je ne savais pas mais ça faisait quelques jours qu'il ne répondait pas. Et Maxine ne serait jamais venue jusqu'ici pour chercher son père si elle avait juste pu lui téléphoné ou si elle l'avait vu la veuille.


◊ kyro. ldd 016 epicode.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxine EmersonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 19/12/2017
Pages lues : 129
Crédits : megara
Avatar : Maisie Williams
Pseudo : benficagirl
Schizophrénie : Sasha M. Hawpkins petite soeur de Megara Very Happy
Valentina Munõz la jeune mexicaine.
Disponibilités : Disponible
En attente ->
En cours -> Adela J. Garcia, Levi Abberline, Lisbeth K. Mikkelsen, Luna Howden
Âge : 17 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Daddy I need you! {ft. Lisbeth}   Lun 5 Fév - 0:03

» Daddy I need you! «

Mon père il sait, que quoique je suis froide avec lui, il est la personne qui m'est le plus important au monde et que j'allais jamais de ma vie le laisser tomber. Ainsi, je ne comprends vraiment pas le fait, qu'il ne m'a pas laissé de message, qu'il n'a même pas essayé de me parler. Je remarque vite, que mes yeux sont en train de se remplir de larmes. Je ne sais pas ce que je vais faire, si je perds aussi mon père. J'ai fait quoi de mal, pour qu‘on me fasse ça? Ne suffit-il pas, qu'on m'a déjà pris ma mère? Je suis encore un enfant, j'ai besoin d'un de mes parents dans ma vie. Lisbeth ne réussit pas à dire grand-chose au début, seulement un mot. Un mot qui dit large. «  Tu.. » Quand Lisbeth plonge son regard dans le mien, mon coeur se sert et me fait mal. Je sais que quelque chose n’est pas normal. Mon père n’est pas chez elle, il n’est pas venu voir Lisbeth. Il m’a abandonné tout comme ma mère l’a fait en mourant. Mes pensés sont en train de tourner et pendant un instant, j’ai l’air d’avoir arrêté de respirer. Je réfléchis et je réfléchis encore au pourquoi. « Tu sais pas où est ton père? » Lorsque Lisbeth me pose cette question, mes yeux se remplissent de larmes. « Non. Il n’est pas à la maison et il ne m’a pas laissé de message. Il me laisse toujours un message s’il part, lorsque je ne suis pas à la maison. » Je suis vraiment un enfant, qui n’est pas sage. Je ne fais pas, ce que mon père veut, je fais tout à ma tête. Je fais que souffrir mon père et je ne le veux pas, je ne veux pas le faire souffrir. Je ne sais tout simplement pas comment gérer la mort de ma mère et il le sait. En tout cas je l’espère. Peut-être il a besoin d’une pause de moi . Peut-être il ne veut plus de moi . Que des pensés sombre passent par ma tête, ce n’est pas un bon signe. Je sors de mes pensées lorsque Lisbeth reprend la parole. « Il n'est pas là et je n'ai pas eu de nouvelle. Je m'apprêtais à aller au café ou chez vous pour savoir pourquoi est-ce qu'il faisait le mort... » Quoi ? Lisbeth n’a aussi pas de nouvelle de lui . Ce n’est pas normal tout ça. Pourquoi il faisait le mort… quelque chose que je n’aime pas du tout entendre. La mort est quelque chose de définitive. Je sais que Lisbeth voulait dire qu’il n’a rien laissé entendre de lui, mais je réagis mal à ce mot. « Je pense que peut-être il est fâché contre moi. Peut-être, je viens de faire quelque chose, que je n’aurais pas dû faire. » Les larmes se mettent à couler les longs de mes joues. Je n’aime pas que quelqu’un me voie pleurer, mais là, je ne sais pas où est mon père, je ne sais pas si je me retrouve seule au monde. Je ne sais pas si je suis devenue orphelin. Je ne le veux pas. Je ne veux pas que les gens me regardent comme si je serais malade. Je ne veux pas qu’on aille me traiter comme quelque chose de fragile. Je ne veux pas que les gens se mettent à me regarder avec ce regard… « Ca fait combien de jour que tu l'as pas vu? » Est-ce que Lisbeth va m’engueuler que je ne suis pas venue tout de suite chez elle ? Je ne voulais pas l’emmerder, je pensais que c’était seulement quelque chose entre moi et mon père, je ne voulais pas le mêler dans nos problèmes. Mais là, un, peut-être même deux jours, j’accepte encore, mais là cela fait bien plus longtemps. « Cela doit faire bientôt une semaine. Je sais, j’aurais dû te dire quelque chose, mais je ne voulais pas te mêler de cette histoire. Je pensais que c’était qu’un de nos problèmes, comme toujours. » Je laisse échapper un soupir de mes lèvres. En même temps, j’essaie d’enlever les larmes de mon visage, mais je n’arrive pas, car mes yeux n’arrêtent pas d’en verser. « J’ai déjà essayé de l’appeler, je ne sais pas combien de fois, mais il ne décroche pas. Cela me fait peur. » Mes yeux se remplissent à nouveau de larmes. « Je ne veux pas être seule à la maison... » Je dis encore, avant d’essayer de me calmer, je me trouve encore toujours devant la porte. Les voisins ils vont encore penser, je ne sais pas quoi de moi. Ils vont encore penser que j’essaie de faire je ne sais pas quoi ici.


◊ kyro. ldd 016 epicode.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
Lisbeth K. MikkelsenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 29/11/2017
Pages lues : 316
Crédits : shiya &tumblr
Avatar : Emmy Rossum
Pseudo : Pilgrim
Schizophrénie : Jada, la bitch traumatisée de la vie.(Ft. Gal Gadot) & La romantique et pure,Zoya.
Disponibilités : Full 0/6
Devon*Lennon*Lowen*
Maxine*Derrick*Josh
fini: Derrick

Âge : 31 ans (10/08/1986)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Daddy I need you! {ft. Lisbeth}   Hier à 18:50

» Daddy I need you! «

J’avais du mal à saisir les informations qui m’étaient données. A mesure que les mots passaient la barrière des lèvres de Max, mon inquiétude accroissait. Je n’étais pas la femme la plus sensible du monde, j’en avais bien conscience mais voir des larmes envahir le regard de la jeune fille m’angoissait. Je n’avais jamais su  gérer les émotions lié à la tristesse mais je sais que je n’ai jamais aimé la voir comme ça. Maxine n’était pas vraiment le genre de fille qui se mettait dans tous ses états pour un rien. Enfin, dans la mesure du raisonnable puisqu’elle était tout de même une adolescente. Mais Maxime gueulait, claquait des portes. Elle avait tendance à exagérer par moment, certes, mais elle n’était surement pas une pleurnicheuse. Et tout comme moi, elle n’était pas du genre à se faire du souci pour un rien. Si Maxine était là, c’était pour la même raison qui m’avait poussé à aller chez les Emerson, aujourd’hui. Son père n’était pas à la maison, il n’avait même pas laissé de message. Pour avoir surpris Scott à écrire ses petits mots à sa fille, je savais que je faisais encore face à un fait étrange. Scott n’allait jamais nulle part sans prévenir sa fille, même s’il devait juste descendre à l’épicerie, il la prévenait toujours. Et ça, qu’ils se soient encore une fois disputé ou non. Scott était un homme qui vivait pour sa fille et jamais de la vie, il ne serait parti sans la prévenir. Mais ni elle, ni moi n’avions eu de nouvelle. Je m’étais mordu la langue en la voyant visiblement pâlir suite au choix de mes mots. A croire que j’étais vraiment débile. Je savais très bien que la mort était un sujet sensible pour la jeune ado. San compter que la situation de se prêter pas à l’usage de ce genre d’expression. Je ne voulais pas envisager le pire, je ne voulais vraiment pas mais à mesure que la conversation avançait, je me rendais compte qu’il n’y avait rien de bon qui allait en ressentir. J’avais un putain de mauvais pressentiment et tout ce que Maxine me disait ne faisait que le renforcer. Mon cœur s’était emballé dans ma poitrine et j’avais comme des nœuds dans l’estomac. «Hey, heeey, dis pas ça. », j’avais pris une de ses mains dans la mienne et ma deuxième était monté caresser doucement la joue de la jeune fille. « Tu connais ton père. Il ne te ferait jamais ça, jamais de la vie. », elle devait le savoir pourtant ! Moi, en tout, je le savais. Mais bon, c’était une réaction que je comprenais puisque moi-même, je m’étais demandé si je n’avais pas fait quelques choses pour mériter son silence. Mais si Max et moi avons eu toutes les deux eut droit au silence radio, on ne pouvait que présager le pire. Et ça se confirma quand Maxine me fit savoir que ça faisait une semaine qu’elle ne l’avait plus vue ou eut de ses nouvelles. « Tu te fous de ma gueule ?! », j’avais relâché et sa main et sa joue pour la regarder droit dans les yeux, mes mains sur mes hanches, l’air désapprobateur. Maxine balbutiait ses excuses et je savais que c’était loin d’être la réaction que je devrais avoir mais j’étais furieuse, putain. « Une semaine entière que tu n’as ni vu, ni reçu de message de ton père et tu continues à vivre ta vie ?! », Je levais les mains au ciel. C’était une blague ou quoi. La mine contrite de la jeune femme me força à soupirer longuement dans l’espoir de me calmer quelques peu. Ma réaction était déplacée ou justifiée, j’en savais rien. Je ne savais rien du tout. La seule chose que je savais c’était qu’il était arrivé quelque chose de grave à Scott. Ca ne pouvait qu’être ça. Je soupirais une nouvelle fois et j’attirais la petite brunette dans mes bras. Doucement, je caressais son dos. « Je sais, je sais… Moi aussi, j’ai peur. », et c’était vrai. J’étais terrifiée. « On… On va aller voir les flics. Ils pourront surement… j’en sais rien… Savoir où il est… », Je me détachais de Maxine, plantant mon regard dans le sien pour lui sourire. Enfin, faire une tentative tout du moins. « On va le retrouver. », Et je l’espérais tellement. Je la relâchais, je retournais dans mon appartement pour attraper ma veste, mes clés et je ressortais aussitôt pour refermer derrière moi. « On y va ! », je prenais la main de la jeune fille et l’entrainais vers les escaliers. Je n’étais pas d’humeur à attendre l’ascenseur. Vraiment pas.

◊ kyro. ldd 016 epicode.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Daddy I need you! {ft. Lisbeth}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daddy I need you! {ft. Lisbeth}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crownless [PV Lisbeth]
» Vous avez vu les éléphants roses derrière vous, M'dame Lisbeth ? {PV}
» Daddy, le prédateur?
» Daddy V de retour au sommet...
» Big Daddy V en interview... Part II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Capitol Hill :: home-
Sauter vers: