AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's at night when my dreams come alive ✻ Heath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Solora IpkissGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 930
Crédits : #avatar : monocle. #gif & crackship : tumblr, shellhead. & pilgrim
Avatar : Chloe Wonderful Bennet
Pseudo : monocle. #alice
Schizophrénie : Derrick #Wood Rhett #Gustin Chip #Holland Carter #Kendrick Lowen #Stevens Devon #Kravitz Jesabel #Collins Jonas #Egerton
Disponibilités : closed (6/5) resto à 5 ; percy ; heath ; simon ; heath ; trent
waiting list ▲ lisbeth
old memories ▲ kelvin ; trent ; cherry blossom ; trent ; trent
Âge : Trente-et-un ans. ▲ 20 juin 1987

MessageSujet: It's at night when my dreams come alive ✻ Heath   Sam 3 Fév - 0:20

Heath & Solora

your nightmares follow you like a shadow, forever

It's at night when my dreams come alive
Mes nuits n’étaient pas des plus reposantes, bien souvent je me retrouvais à faire face à cet homme. Celui qui du jour au lendemain avait fait voler mon univers en éclat. Plus d’une année c’était écoulée et j’avais encore l’impression que c’était hier que je rampais sur le plancher de ma cuisine à San Diego pour échapper à cet individu. J’avais beau faire comme si cela m’affectait beaucoup moins, le seul à qui j’en parlais c’était le docteur Ashford, sinon je taisais cette peur qui me suivait telle une ombre. Où que j’aille, j’avais l’impression de devenir parano, que cet homme allait de nouveau resurgir dans ma vie sans que je l’y invite. Il y avait toutefois une chose que je ne comprenais pas, c’était pourquoi nous ? Pourquoi changer de ville ? Sans vouloir être cruelle, ce genre d’histoire arrivait tout de même assez souvent, tout du moins c’était moins rare qu’on pouvait le croire. Ce n’était pas parce que les médias n’en parlaient pas que ça n’arrivait pas. Mais ces gens se trouvaient-ils aussi délocalisés ? Je n’y connaissais pas grand-chose dans le domaine. Après tout, je n’étais qu’une petite pâtissière devenue agente immobilière. Qu’importe, de toute manière j’avais fini par m’y faire à cette vie. À ce confort bien différent de celui que j’avais toujours connu. Enveloppé dans mes draps, je me réveillais en sursaut, la peau ruisselante, la respiration haletante, le cœur battant une chamade que je connaissais. Je posais mon regard sur les silhouettes de ma chambre, découpé par les rayons de la lune, je me recouchais. Me tournant sur le côté, je poussais un soupir. Les secondes défilaient et je n’arrivais pas à fermer les yeux, à me rendormir. Ce visage, ce souffle dans mon cou hantait toujours mes pensées. Je repoussais mes draps prenant mon portable pour regarder l’heure. Deux heures du matin… J’allais pour écrire un sms à Trent, mais cette sensation d’inconnu dont je lui avais fait part la première fois que j’avais été dans son appartement m’envahissait. Pourquoi le déranger ? Mes cauchemars étaient pourtant fréquents, rien de nouveau et depuis des mois déjà j’avais trouvé la manière de les faire fuir. Au fond de moi, je me sentais tout de même coupable de prendre cette porte d’échappatoire, mais je ne savais quoi faire d’autre. Il n’y avait pourtant rien de mal dans ce que je faisais. Si ? Je sortais mes pieds de la chaleur de mes draps pour les poser sur le sol froid, pinçant mes lèvres, je me levais. Je replaçais mon débardeur gun’s and roses sur mes fesses, j’en profitais aussi pour déloger mon short de celles-ci. À pas feutrer, je me dirigeais vers le couloir, ouvrant la porte de ma chambre, je glissais ma tête à l’extérieur. La maisonnée semblait endormie, je prenais la direction de la chambre du marshal Pollard. Me croyant légère, je grimaçais au moindre craquement du parquet. Finissant par arriver devant la chambre d’Heath, je poussais la porte doucement. C’était étrange de m’incruster ainsi dans la chambre de quelqu’un, surtout d’un homme qui n’était pas le mien. J’en avais néanmoins pris l’habitude, si avant cependant, je lui demandais si je pouvais venir le rejoindre, aujourd’hui, je n’avais aucun mal à me glisser sous ses draps. Et c’est une fois de plus que j’arrivais près de son lit, soulevant les draps pour m’y glisser. La chaleur s’y trouvant avait quelque chose de réconfortant, je me glissais jusque dans le dos large d’Heath. C’était quelque chose de réconfortant d’être pressé contre le marshal. Si parfois je ne savais pas quoi penser de lui, il en restait pas moins qu’il apportait ce dont j’avais besoin en ce moment : de la sécurité. Blotti contre lui, j’appuyais mon front sur son dos, fermant mes yeux. Avais-je le droit de faire cela ? Je n’en étais pas certaine, mais avais-je d’autre choix ? Bien sur que j’en avais d’autre, mais c’est celui-ci que j’avais décidé de prendre oubliant ce qui pourrait faire parler les gens. Après tout, ici pratiquement personne savait que j’étais marié à Trent. Est-ce que ça me donnait le droit d’aller me réconforter dans les bras d’un autre ? Sans doute pas, seulement, ce n’était pas mon mari qui vivait avec moi. Ce n’était pas lui qui était le plus présent. J’avais beau me dire que tout cela n’avait pas de sens, que je jouais avec le feu, je ne désirais qu’une chose : toucher cette flamme. J’aurais voulu que ce soit différent, mais c’était ainsi et je ne pouvais rien faire de plus. Gardant mes yeux clos, je me blottissais un peu plus cherchant à réchauffer mon corps qui avait su se refroidir entre ma chambre et la sienne.

_________________
★ I'll never be the same
────────────────────────
You're in my blood, you're in my veins, you're in my head


Dernière édition par Solora Ipkiss le Dim 18 Mar - 4:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heath PollardGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 22/01/2018
Pages lues : 1253
Crédits : Lallybroch - Tumblr
Avatar : Charlie Hunnam
Pseudo : Mimi
Schizophrénie : Liam le sportif au destin brisé
Disponibilités : Solora + Percy + Jesabel + Elliot + Repas au restaurant
Âge : 35 ans

MessageSujet: Re: It's at night when my dreams come alive ✻ Heath   Jeu 15 Fév - 11:05

Heath & Solora

your nightmares follow you like a shadow, forever

It's at night when my dreams come alive
Depuis que Heath avait été missionné pour protéger Solora et son fils Percy, le jeune homme ne dormait plus aussi profondément qu'avant. Toujours en alerte, il se réveillait au moindre bruit qu'il pouvait entendre dans la maison. Heureusement la majorité du temps ses bruits étaient totalement anodins, et il n'avait par conséquent pas de mal à se rendormir les quelques secondes qui s'en suivaient. Par contre cela était nettement plus difficile pour le jeune homme de retrouver le sommeil lorsque la responsable de son réveil nocturne se matérialisait sous ses draps quelques secondes après. Solora avait en effet depuis quelques mois pris l'habitude de rejoindre le beau blond dans son lit. Une manière pour elle de retrouver du réconfort après les cauchemars qui la tourmentait certaines nuits. Au début le Marshall avait plutôt été surpris d'entendre la jeune femme lui demander si elle pouvait le rejoindre dans son lit. Ce n'était tout de même pas anodin. D'autant plus que la brune était une femme mariée et qu'elle n'était ici que pour la protection d'Heath. Seulement en un regard il avait compris que cette demande n'avait rien de sexuel. La jeune femme étant visiblement totalement bouleversée. Lors des premières nuits Solora était resté silencieuse, et Heath n'avait pas trouvé utile de la questionner. Puis un jour la jeune femme avait fini par avouer au blond les raisons de ses réveils nocturnes et de son besoin affectif. À ce moment-là le Marshall s'était trouvé totalement impuissant, et il n'avait rien fait d'autre que de la tenir dans ses bras. La brune avait besoin d'être réconforté et c'était exactement ce que le jeune homme avait fait, tout en l'écoutant lui parler de ses rêves qui la tourmentaient la nuit. À chaque fois c'était la même chose, la jeune femme revivait son agression jusqu'à se réveiller en sursaut.

Cette nuit-là n'avait pas semblé faire exception à la règle lorsqu'un bruit de craquement de plancher avait réveillé Heath. Les sens en alerte, il avait une nouvelle fois tendu l'oreille en entendant des pas se rapprocher de sa chambre jusqu'à ce que la porte s'ouvre. N'esquissant pas un geste, le jeune homme était resté allongé dans son lit, la tête tranquillement posée sur son oreiller, jusqu'à ce qu'il sente ses draps se lever. Clairement il y avait peu de chances qu'un agresseur prenne le risque de venir se glisser dans son lit, alors cela ne pouvait être que Solora. Le blond en avait d'ailleurs eu la confirmation quelques secondes après, lorsqu'il avait senti l'odeur parfumée de Solora venir chatouiller ses narines. Le corps de la demoiselle venant se coller au sien ce qu'il lui avait provoqué un léger frissonnement. Il était vraiment difficile de rester de marbre lorsqu'une jeune femme aussi désirable que Solora venait se coller contre vous. C'était même très compliqué de ne pas avoir d'arrières pensées lorsqu'il pouvait sentir le souffle chaud de la jeune femme dans son dos, et ses courbes venir épouser son corps. Non Heath n'était pas du genre à rester impassible dans ce genre de moment et pourtant le jeune homme faisait de son mieux pour se contrôler. Solora avait besoin de réconfort et c'était tout ce que le blond pouvait lui offrir. Toutefois le jeune homme avait fini par se retourner, glissant une main sous le corps de Solora dans une invitation silencieuse pour qu'elle se colle à lui, tandis qu'il avait posé son autre main dans le bas du dos de la jeune femme. Lui déposant un léger baiser sur le haut du front, le jeune homme lui avait ensuite murmuré quelques mots.   « Est-ce que tu veux en parler ? » Si elle venait à lui donner une réponse positive, Heath savait déjà ce qu'elle lui raconterait, mais cela ne le dérangeait pas. Peu importe qu'elle lui parle encore et toujours de ce cauchemar, le Marshall savait mieux que personne qu'il était important d'extérioriser ses peurs. D'autant plus que pour le jeune homme cela lui éviterait de penser au corps de la brune blottit contre le sien.

Revenir en haut Aller en bas
Solora IpkissGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 930
Crédits : #avatar : monocle. #gif & crackship : tumblr, shellhead. & pilgrim
Avatar : Chloe Wonderful Bennet
Pseudo : monocle. #alice
Schizophrénie : Derrick #Wood Rhett #Gustin Chip #Holland Carter #Kendrick Lowen #Stevens Devon #Kravitz Jesabel #Collins Jonas #Egerton
Disponibilités : closed (6/5) resto à 5 ; percy ; heath ; simon ; heath ; trent
waiting list ▲ lisbeth
old memories ▲ kelvin ; trent ; cherry blossom ; trent ; trent
Âge : Trente-et-un ans. ▲ 20 juin 1987

MessageSujet: Re: It's at night when my dreams come alive ✻ Heath   Dim 18 Mar - 4:54

Heath & Solora

your nightmares follow you like a shadow, forever

It's at night when my dreams come alive
Perdue dans le méandre de ses souvenirs, la jeune trentenaire ne trouvait pas mieux que de se glisser une fois de plus dans les draps de l’homme qui devait veiller à sa protection. Un geste audacieux pour certain, mais purement innocent pour Solora. Si par moment elle pouvait un battement de cœur plus présent dans sa poitrine en présence du marshal, elle contenait ce sentiment. Elle chassait toute penser surfant sur ce que pouvait être ce sentiment qui l’envahissait. Elle ne lui cherchait aucun nom, puisqu’il n’avait pas lieu d’être. Son mari lui manquait, c’était la seule explication qu’elle retirait de ces battements. Rien de plus, rien de moins. Elle était fidèle à Trent. Elle aimait Trent. Et pourtant, ce n’est pas lui qu’elle allait voir lorsqu’elle avait besoin de sentir une étreinte chaleureuse et sécurisante. Ce n’était pas lui qu’elle appelait lorsqu’elle se sentait seule et qu’elle avait besoin de compagnie. Elle se tournait de plus en plus vers le marshal. Sa présence la sécurisait, alors qu’un faussé se creusait entre Trent et elle. Lui savait pour ses cauchemars, alors qu’elle n’en avait jamais dit un traitre mot à son mari. Peut-être voulait-elle le préserver de tout cela ? Mais avant ce jour fatidique, c’était à lui qu’elle aurait raconter ses craintes, ces cauchemars. Se glissant sous les draps du blond, elle tentait de se faire discrète. Peine perdue, puisqu’elle ne pouvait faire autrement que de presser son corps contre lui, moulant son dos de son frêle petit corps. Elle se sentait la chaleur de celui-ci l’envelopper, lui donner ce dont elle avait besoin à cet instant même. Elle callait progressivement sa respiration avec la sienne, écoutant les battements de son cœur comme l’aurait fait un nouveau-né cherchant le réconfort de sa mère. Seulement, Heath n’avait rien d’une mère et ça Solora le savait. Il était séduisant. Il avait tout pour plaire, c’est ce qu’elle découvrait de jour en jour. Et dire qu’ils avaient passé les premiers mois à se crêper le chignon. Le laissant se retourner, elle soulevait doucement son corps pour l’aider à passer sa main sous elle. Se rapprochant, brisant les limites du raisonnable, elle se collait à lui. Ses mains posées sur son torse, elle fermait les yeux au contact de ses lèvres sur son front. Elle aimait ce simple contact. Elle ne sentait pas d’arrière pensé dans ce geste et pour cela, elle en serait toujours reconnaissante envers Heath. Au son de la voix du blond, elle avait ouvert les yeux, elle pouvait à peine le distinguer dans la pénombre de la chambre, mais elle le savait là – assez perspicace comme pensée. Ses pieds glacés se glissaient entre ceux de l’homme, cherchant une source de chaleur. Si elle ne parlait pas, si elle ne répondait pas à sa question, c’était simplement parce qu’elle cherchait une possible réponse. Elle lui avait déjà parlé de ses cauchemars et il devait bien commencer à en avoir assez de l’entendre parler de cet homme. À force, il pouvait se projeter dans ce moment sans même qu’elle ait à lui décrire. Ses doigts dessinaient des formes abstraites sur son torse, se mordant la lèvre, elle se résignait à lui parler. D’une voix faible et rouillée par le sommeil, elle disait : « Tu crois qu’un jour j’arriverais à le chasser de mes rêves ? » Elle savait qu’il n’aurait sans doute pas la réponse à sa question, mais elle n’avait pu faire autrement. Elle désirait tant retrouver un sommeil paisible, un sommeil sans le visage de cet homme. Un sommeil où ce n’était pas en sursaut qu’elle se réveillerait. « J’aimerais tellement rêver d’autre chose. Tu sais quelque chose comme des lapins, des arcs-en-ciel, des licornes… » Elle n’était pas sérieuse, mais c’était l’extrême de ses rêves qu’elle faisait en ce moment et elle avait besoin d’autre chose. Des choses aussi enfantines que pouvaient l’être cette idée. Elle n’aurait pas dit non à n’importe quoi d’autre, même un rêve érotique aurait été plus agréable que de revoir le visage de cet homme. « …n’importe quoi, tant que je peux oublier cet homme. Mais j’ai l’impression que peu importe, il trouve le moyen de s’insinuer dans ma tête. J’en deviens folle. J’ai la sensation que je ne peux plus réfléchir. Je ne sais pas comment faire pour le chasser de mes songes. » Elle marquait une pause. En fait, si. Elle avait trouvé une méthode, mais elle n’osait pas la formuler à voix haute. Et pourtant, les mots sortaient bien avant qu’elle ne puisse les en empêcher : « Il n’y a qu’avec toi qu’il semble se tenir à distance. » Pas avec Trent. Pas avec Percy. Mais bel et bien avec lui. Heath.

_________________
★ I'll never be the same
────────────────────────
You're in my blood, you're in my veins, you're in my head
Revenir en haut Aller en bas
Heath PollardGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 22/01/2018
Pages lues : 1253
Crédits : Lallybroch - Tumblr
Avatar : Charlie Hunnam
Pseudo : Mimi
Schizophrénie : Liam le sportif au destin brisé
Disponibilités : Solora + Percy + Jesabel + Elliot + Repas au restaurant
Âge : 35 ans

MessageSujet: Re: It's at night when my dreams come alive ✻ Heath   Lun 7 Mai - 19:20

Heath & Solora

your nightmares follow you like a shadow, forever

It's at night when my dreams come alive
Si en premier lieu Heath avait été surpris la première nuit où Solora l'avait rejoint dans son lit, aujourd'hui c'était une situation à laquelle il ne se formalisait plus. Depuis la première nuit le beau blond avait en effet compris que ce comportement n'avait rien d’ambigu pour la jeune femme. Rapidement le jeune homme avait compris que tout ce que la belle brune avait besoin c'était du soutien et du réconfort qu'il était capable de lui donner. Voilà pourquoi lorsqu'elle apparaissait sous ses draps, comme cette nuit-là, et qu'elle venait coller son corps contre le sien, le jeune homme ne s'en offusquait pas. Comment pourrait-il en même temps la rejeter alors qu'elle semblait avoir tant besoin de lui ?

Comme bien souvent lorsqu'il se retrouvait dans ce genre de situation et qu'il sentait le souffle chaud de la jolie brune dans son dos, le Marshal avait fini par se retourner. Glissant un bras sous le corps de la jeune femme avant de poser l'autre dans le bas de son dos et ainsi tenir la belle dans ses bras. Heath étant torse nu, il n'avait pas eu de mal à sentir les mains de la brune contre sa peau, alors qu'il était venu lui poser un bisou sur son front en signe de réconfort. Après quoi le blond avait finalement brisé le silence de la nuit pour interroger la belle brune afin de savoir si elle voulait en parler. Au fond, le jeune homme ne savait pas vraiment si ça lui faisait du bien d'en parler. Si lui raconter ses cauchemars la soulageait véritablement. Dans ce genre de situation, le jeune homme se sentait même assez impuissant face à la détresse de la jeune femme. La tenir dans ses bras et l'écouter, voilà simplement ce qu'il pouvait faire.

Pendant de longues secondes le silence avait été de mise dans la chambre et Heath avait patienté, attendant que Solora soit enfin capable de lui répondre. Même sans un mot et dans le noir, le jeune homme arrivait d'ailleurs à ressentir la détresse de la brune. Le blond savait mieux que personne à quel point ses cauchemars la détruisaient encore un peu plus à chaque fois. Être aussi impuissant l'agaçait profondément, mais pour l'heure le jeune homme essayait d'être au maximum présent pour la brune. Cette dernière avait d'ailleurs enroulé ses pieds glacés entre les jambes du jeune homme, ce qui l'avait de nouveau fait quelque peu frisonner. Il était tout de même assez difficile pour le jeune homme de rester de marbre dans ce genre de situation. Heureusement la voix de Solora s'infiltrant dans ses oreilles avait permis au jeune homme de se concentrer de nouveau sur autre chose que cette proximité avec la belle brune. Sans répondre à sa question, la belle l'avait interrogé à son tour pour savoir si le blond croyait qu'un jour elle arriverait à le chasser de ses rêves. Elle parlait bien évidemment de son agresseur, mais à cette question Heath ne se sentait pas vraiment capable de lui répondre de façon positive. Ou même de façon négative. Comment pouvait-il après tout avoir une réponse à une question aussi complexe que les cauchemars qui la tourmentaient chaque nuit ? Alors que le jeune homme peinait à trouver une réponse, la brune avait finalement repris la parole pour lui avouer à quel point elle aurait aimé rêver d'autre chose comme des lapins, des arcs-en-ciel ou bien des licornes. Un aveu dont Heath n'avait pas pu s'empêcher de sourire, tandis que la brune avait poursuivi en lui avouant qu'elle aurait aimé rêver de n'importe quoi tant que ça lui ferait oublier cet homme. Seulement la jeune femme avait l'impression que peu importe ce qu'elle faisait, cet homme s'insinuait toujours dans sa tête. Elle en devenait folle et avait même la sensation de ne plus pouvoir réfléchir. La jeune femme ignorait véritablement comment faire partir cet homme de ses songes. Sans un mot, Heath avait écouté la belle brune se confier à lui. Calme et attentif, il l'avait laissé lui parler de ses émotions et des sentiments dans lesquelles elle se trouvait. Distraitement il avait laissé ses doigts caresser le bas du dos de la brune sur lequel il avait posé une de ses mains. Le jeune homme ne savait pas véritablement qu'elle pouvait être le meilleur moyen de rassurer Solora. Il n'était pas maître en la matière. Il faut dire que le blond n'avait vraiment jamais su régler ses problèmes autrement que par ses poings, alors il était d'autant plus difficile pour lui de trouver des mots adéquats dans ce genre de situation. D'ailleurs il en était venu à se dire qu'elle attendait probablement une réponse de sa part maintenant qu'elle lui avait avoué tout ça. Seulement avant que le jeune homme n'avait eu le temps de reprendre la parole, Solora l'avait surpris en lui avouant qu'il n'y avait semble-t-il qu'avec lui que son agresseur arrivait à se tenir à distance. Un aveu que le jeune homme ne s'était pas préparé à entendre de la bouche de la brune. Voilà pourquoi il n'avait pas sorti un mot de sa bouche pendant quelques secondes, avant de finalement réussir à se reprendre pour répondre d'un air plutôt amusé et détaché à la brune. « Il faut dire que je suis plutôt impressionnant comme garçon » Ce qui était sûr c'était que si l'homme avait été en face de lui, Heath n'en aurait fait qu'une bouchée. Mais pour l'heure, le jeune homme ne pouvait qu'être là pour la jeune femme à ses côtés, et si grâce à sa présence Solora réussissait à mieux dormir, le blond ne serait certainement pas homme à ne pas lui laisser une place dans son lit. « Enfin plus sérieusement j'ignore si un jour tu arriveras à oublier tous ses souvenirs qui te hantent la nuit, mais si dormir avec moi te le permets et bien je te laisserais toujours une petite place. » Comment pourrait-il lui refuser en même temps ? Même si cela venait lui troubler son sommeil, jamais il n'aurait été capable de la chasser de son lit. « Et puis pour être honnête j'ai toujours rêvé qu'une femme me réveille la nuit avec ses pieds glacés » Avait-il ajouté de façon un peu plus amusée, histoire de détendre l’atmosphère et faire oublier ses cauchemars à Solora l'espace d'un instant.

Revenir en haut Aller en bas
Solora IpkissGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 930
Crédits : #avatar : monocle. #gif & crackship : tumblr, shellhead. & pilgrim
Avatar : Chloe Wonderful Bennet
Pseudo : monocle. #alice
Schizophrénie : Derrick #Wood Rhett #Gustin Chip #Holland Carter #Kendrick Lowen #Stevens Devon #Kravitz Jesabel #Collins Jonas #Egerton
Disponibilités : closed (6/5) resto à 5 ; percy ; heath ; simon ; heath ; trent
waiting list ▲ lisbeth
old memories ▲ kelvin ; trent ; cherry blossom ; trent ; trent
Âge : Trente-et-un ans. ▲ 20 juin 1987

MessageSujet: Re: It's at night when my dreams come alive ✻ Heath   Mer 9 Mai - 0:51

Heath & Solora

your nightmares follow you like a shadow, forever

It's at night when my dreams come alive
Perdue dans la pénombre de cette chambre, la jeune femme tissait silencieusement un cocon autour d’eux. Elle en oubliait l’extérieur. Elle en oubliait son fils dormant sans doute paisiblement dans une chambre voisine. Son mari habitant dans un logement avec un homme. Elle ne pensait à rien de tout cela, laissant les échos de ses cauchemars se verbaliser, prendre forme d’une autre façon que par ses songes. Elle verbalisait par la même occasion ses craintes qu’elle éprouvait de plus en plus fort. Tiraillé par ce sentiment de ne jamais être pleinement seule, celui d’être épiée par une chose qu’elle n’arrivait pas à expliquer.  Comment aurait-elle pu ? Ce n’était pas vraiment monnaie courante qu’une personne ait le même ressenti qu’elle pouvait avoir depuis plusieurs mois. Elle en devenait parano un peu plus chaque jour, mais elle se montrait forte en camouflant son angoisse sous un sourire réconfortant. Seule dans la chambre d’Heath, elle trouvait la force de lever cette barrière si soigneusement implanté dans sa vie courante. Elle lui dévoilait ses faiblesses et égoïstement, elle profitait de lui pour y chercher une sécurité, un réconfort que nulle part ailleurs elle pouvait le retrouver. Il était devenu sa bouée, son salue. Envers Heath, elle éprouvait une reconnaissance indescriptible. Ses doigts sur son torse, elle sentait cette chaleur que le blond dégageait. Une douce chaleur à laquelle elle ne pouvait que s’accrocher durant ces interludes de silence qu’ils créaient. Les contacts humains qu’elle échangeait étaient ceux-ci, tapis dans la pénombre d’une chambre qui n’était pas la sienne. Un léger rire s’échappait de ses lèvres à la plaisanterie que le Marshal faisait, libérant la tension qui avait envahi la brune. Elle avait bel et bien besoin de cela, des mots légers pour chasser ces angoisses. Souriant, elle se collait un peu plus au blond, tendant l’oreille pour l’écouter parler. Il lui ouvrait les bras et elle réalisait qu’elle ne savait pas quoi dire, attendrit par ses paroles et gestes, elle fermait les yeux laissant ses doigts continuer à jouer sur son torse comme elle le sentait caresser son dos. Elle se sentait bien. « Rien qu’une petite place, tu pourrais être plus généreux. » disait-elle sourire aux lèvres. « Mais merci. » Elle ne pouvait faire que cela, le remercier. C’était son boulot de prendre soin d’elle, mais en aucun cas il n’était obligé d’en faire autant. Elle se doutait que ce qu’il lui disait était de son propre chef, une décision qu’il prenait et non qu’on lui imposait. Il plaisantait à nouveau et cette fois, elle laissait un rire lui échapper, rire qu’elle étouffait en collant sa tête à son torse. Au lieu d’amener ses mains à ses lèvres pour étouffer son rire, elle amenait ses lèvres à ses mains. Geste non contrôler pour l’empêcher de rire plus fort qu’elle ne devrait dans ce silence nocturne. La brune ne désirant pas réveiller son fils, même si elle préférait qu’il l’entende rire plutôt que pleurer. « Tu as de drôle de fantasme… » Elle butait sur le mot qu’elle venait de choisir pour commenter ce qu’il lui avait dit. « Enfin, si on peut appeler ça un fantasme… » Comment pouvait-elle nommer cela, sinon ? Elle collait un peu plus ses pieds légèrement réchauffés par la chaleur de l’homme qui se tenait près d’elle. « Autant accomplir tes rêves alors. » Peut-être que le mot rêve était plus adéquat finalement, le therme qu’il avait lui-même employé. Bien qu’elle se doutait qu’il n’était pas sérieux, si elle désirait se changer les idées, elle ne pouvait qu’en ajouter une couche. Le rire qui résonnait encore dans sa gorge s’évanouissait peu à peu, retrouvant le silence de la nuit. Elle posait son regard sur son torse où ses doigts s’y trouvaient toujours. Plus d’une année qu’ils vivaient ensembles, qu’ils jouaient le rôle de cousin. Il savait tout d’elle, mais elle ignorait tellement de chose à son sujet. Elle connaissait le Marshal, mais si peu l’homme qu’il était. Elle n’avait jamais vraiment chercher à savoir plus, en arrivant dans sa vie, elle avait cru que son agresseur aurait été appréhendé beaucoup plus tôt et qu’elle serait redevenue Raschelle. Seulement, rien de tout cela ne semblait être sur le point de se réaliser et elle ignorait combien de temps elle vivrait avec le Marshal. « Il n’y a pas beaucoup de femme qui se glisse dans ton lit. » Elle disait cela comme si elle affirmait la chose, aucunement ponctué par l’interrogation, mais ça se voulait d’avantage être une question qu’une affirmation. Après tout, elle voyait très peu de femme venir chez lui. Ne venaient-elles pas parce qu’elle était là ? Pourtant, elle avait le simple rôle de cousine, elle n’était pas là pour qu’il arrête de vivre ! « Enfin, ce n’est pas mes oignons. » se ravisait-elle après avoir compris qu’en fait ce n’était pas ses affaires, que leur relation ne pourrait être que professionnel et pourtant, près de lui son cœur s’emballait.

_________________
★ I'll never be the same
────────────────────────
You're in my blood, you're in my veins, you're in my head
Revenir en haut Aller en bas
Heath PollardGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 22/01/2018
Pages lues : 1253
Crédits : Lallybroch - Tumblr
Avatar : Charlie Hunnam
Pseudo : Mimi
Schizophrénie : Liam le sportif au destin brisé
Disponibilités : Solora + Percy + Jesabel + Elliot + Repas au restaurant
Âge : 35 ans

MessageSujet: Re: It's at night when my dreams come alive ✻ Heath   Mer 6 Juin - 21:50

Heath & Solora

your nightmares follow you like a shadow, forever

It's at night when my dreams come alive
Protéger Solora et son fils, voilà qu'elle était la mission du Marshal. Hors lorsque la brune venait ainsi le rejoindre pendant la nuit dans son lit, le blond en venait vite à oublier sa mission première. À ce moment-là il était simplement un homme qui se devait de réconforter une femme en détresse. D'ailleurs à chaque fois qu'elle le rejoignait dans son lit c'était pour la même raison c'est à dire ses cauchemars qui venait troubler son sommeil. Parfois elle en était même venu à lui raconter, contrairement à cette nuit là où la brune lui avait simplement demandé si de son avis est ce qu'il pensait qu'elle arriverait un jour à le chasser de ses rêves. Une question difficile à laquelle le jeune homme n'avait pas vraiment su quoi à répondre, mais de toute façon la jeune femme ne lui en avait pas laissé le temps puisqu'elle avait préféré lui confié ce qu'elle aurait plutôt aimé rêver. En fin de compte n'importe quoi tant que cela lui aurait permis de tenir cet homme éloigné d'elle. D'ailleurs la jeune femme avait même fini par ajouter qu'il n'y avait qu'avec le Marshal que son agresseur semblait se tenir à distance. Une confession aussi surprenante qu'inattendue et à quoi Heath avait préféré de répondre de façon amusée, prétextant qu'il était en effet un homme plutôt impressionnant. Le rire de la brune qui avait suivi cette remarque avait été une douce mélodie à l'oreille du blond, qui avait apprécié de voir la jeune femme se détendre quelque peu. Après quoi le jeune homme était tout de même redevenu un peu plus sérieux en confiant à la brune qu'il ignorait si un jour elle arrêterait de faire ses cauchemars, mais en attendant le blond acceptait de lui laisser une petite place dans son lit si cela lui permettait de ne plus faire de mauvais rêves. Les doigts du blond n'avaient d'ailleurs eu de cesse de caresser le dos de la jeune femme, tandis qu'il sentait les doigts de la belle sur son torse. Une sensation plus qu'agréable, alors qu'il avait écouté la jeune femme se plaindre de la taille de place qu'il lui proposait avant de toutefois le remercier. « Tu pourrais avoir plus de place si tu faisais 15 centimètres de plus » Lui avait-il alors de nouveau rétorqué de façon taquine, parce qu'il était clair que la taille de Solora ne jouait pas en sa faveur pour avoir plus de place dans le lit. La brune était même nettement plus petite que le blond, même si en l’occurrence là ça ne posait pas vraiment de problème tant ils étaient collés l'un à l'autre. D'ailleurs avec cette proximité Heath n'avait pas eu de mal à sentir les pieds glacés de la jeune Ipkiss entre ses jambes et il lui en avait même fait la remarque comme quelque chose qu'il avait toujours rêvé de ressentir. Quelques mots qui avaient cette fois-ci laissé échapper un rire beaucoup plus franc entre les lèvres de la brune. Un rire qu'elle avait même eu bien du mal à étouffer tandis qu'elle lui avait fait remarquer qu'il avait de drôle de fantasme, enfin si elle pouvait appeler ça comme ça. Le quiproquo de la jeune femme avait fait sourire le blondinet qui n'avait ensuite pas été surpris de sentir encore plus les pieds de la jeune femme entre ses jambes. Si cela pouvait accomplir ses rêves... « Et bien je te remercie » Lui avait-il alors rétorqué à son tour en rigolant, bien heureux de voir que ses bêtises arrivaient à distraire la jeune Ipkiss. Puis petit à petit le silence s'était de nouveau fait entendre dans la chambre du Marshal à mesure que les rires s'étaient éteint. Pendant plusieurs secondes rien n'étaient alors venu perturber ce calme seulement troublé par leur respiration. Après quoi Solora avait soudainement repris la parole et avait fait remarquer au jeune Pollard qu'il n'y avait pas beaucoup de femmes qui se glissaient dans son lit. Une remarque pour le moins intime et qui avait surpris le jeune homme. Il était même resté silencieux, ne comprenant pas vraiment pourquoi elle lui avait fait cette remarque. Certainement consciente du silence du blond, la jeune femme s'était finalement repris en affirmant que ce n'était en fin de compte pas ses oignons. Heath qui n'était pas vraiment du genre à étaler sa vie sexuelle, ou encore moins sentimental, s'était en partie senti soulagé de ne pas devoir répondre à ça. Surtout pas alors qu'une femme se trouvait bel et bien dans son lit à ce moment-là. Le jeune homme ne comprenait pas pourquoi Solora lui avait fait remarquer ça aujourd'hui et il se sentait même bête d'être aussi pudique devant une femme qui vivait pourtant avec lui depuis plus d'un an et qui aussi partageait son lit parfois. Soupirant, il avait finalement repris la parole après quelques hésitations. « Il n'y en a pas beaucoup c'est vrai » Et ça c'était aussi parce qu'Heath n'avait jamais été un coureur de jupons. « Mais c'est aussi parce que la plupart du temps je préfère me glisser dans leur lit plutôt qu'elles ne viennent se glisser dans le mien » Et cela ne c'était pas arrangé depuis que Solora et Percy vivaient chez lui. Il n'avait en effet aucune envie que son plan cul les rencontre au petit déjeuner le lendemain matin. Sans parler que le jeune homme n'avait aussi aucune envie que Solora débarque dans sa chambre au mauvais moment. Voilà pourquoi il n'invitait que très rarement de femmes à passer la nuit chez lui. « Tu es la seule exception » En disant cela Heath s'était tout de suite rendu compte que cela pouvait porter à confusion. En tout cas même s'il le pensait, l'avouer à Solora était une tout autre chose. « Enfin même si je sais que toi tu aimerais mieux être avec quelqu'un d'autre » Et ce quelqu'un n'était autre que son mari. Ce cher Trent. Un homme que le blondinet détestait au plus au point et cela ne s'était pas arrangé depuis ses derniers mois. La présence de Solora à ses côtés n'avait pas été étranger à la prise de position du jeune Pollard, qui voyait le mari de Solora comme un ennemi et cela allait bien au-delà du cadre de son travail.

Revenir en haut Aller en bas
Solora IpkissGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 930
Crédits : #avatar : monocle. #gif & crackship : tumblr, shellhead. & pilgrim
Avatar : Chloe Wonderful Bennet
Pseudo : monocle. #alice
Schizophrénie : Derrick #Wood Rhett #Gustin Chip #Holland Carter #Kendrick Lowen #Stevens Devon #Kravitz Jesabel #Collins Jonas #Egerton
Disponibilités : closed (6/5) resto à 5 ; percy ; heath ; simon ; heath ; trent
waiting list ▲ lisbeth
old memories ▲ kelvin ; trent ; cherry blossom ; trent ; trent
Âge : Trente-et-un ans. ▲ 20 juin 1987

MessageSujet: Re: It's at night when my dreams come alive ✻ Heath   Ven 29 Juin - 6:36

Heath & Solora

your nightmares follow you like a shadow, forever

It's at night when my dreams come alive
« C’est très mal de se moquer de la taille des autres, monsieur le grand dadais ! » rétorquait-elle à sa plaisanterie, ponctuant sa phrase du même humour qu’il avait fait preuve. Elle n’avait rien contre les hommes grands, bien au contraire, lorsqu’on savait que son mari faisait pratiquement deux mètres, il était évident qu’elle n’avait rien contre. Elle pouvait se sentir en sécurité, se faisant envelopper tour entière par ce corps. C’est ce qu’elle ressentait aussi entre les bras du Marshal, une douce sécurité dont elle ne se sentait pas prête de quitter. Elle désirait en profiter tant que la nuit lui en offrait la possibilité, cette même nuit qui gardait secret leur petite rencontre nocturne. Au matin, la magie s’envolerait, leur vie reprendrait leur court, lui devenant le protecteur camouflé comme étant le cousin de celle dont il devait assurer la protection. Ses jambes enrouler avec les siennes, ses pieds se collant à sa peau chaude, elle souriait contre son torse en commençant doucement à faire une légère friction contre sa peau pour réchauffer sa peau fraîche. La brune ne faisait que répondre à la demande, il en rêvait, comment pouvait-elle refuser d’accomplir le rêve d’autre. Un sacrifice bien maigre sachant que c’était au final elle qui en profitait le plus ! Laissant le silence planer autour d’eux, elle finissait par le briser une fois de plus. Pourquoi une telle question ? Elle ne savait pas, elle l’avait dit sans même réfléchir. Peut-être qu’elle désirait tout simplement comprendre l’homme qu’elle avait devant elle. Mais pourquoi une question si intime ? Elle ne savait pas. Une façon de se dire que s’il avait des fréquentations, elle s’empêcherait de pousser la chose plus loin. Car elle devait bien admettre, elle se plaisait à se retrouver entre ses bras, humer son odeur musquée, écouter son cœur ainsi que sa respiration. Mais tout ceci, elle n’était pas supposée y avoir droit. Chassant ses mots, affirmant qu’elle n’aurait pas dû, que tout ceci ne la regardait pas, elle laissait le silence retomber sur eux. Elle ne parlait plus, craignant d’avoir jeter un froid, elle se mordait la lèvre inférieure. Sa curiosité venait se jouer d’elle. Elle allait se forcer à fermer les yeux, à dormir lorsque le blond avait repris la parole. Il se confiait à elle, une chose qu’elle n’aurait pas cru possible, mais qui la faisait tout de même sourire. Parce qu’il lui parlait ou bien parce qu’il affirmait qu’il n’y avait pas beaucoup de femmes ? Elle aimait à croire que c’était pour la première question, même si en réalité savoir qu’il ne fréquentait pas une masse de femme la réconfortait dans l’idée que… Quelle idée ? Elle perdait peu à peu ses idées, confondant certain ressentiment. « Oh. » Ça avait été plus fort qu’elle. Si elle avait cru qu’il n’y avait pas tant de femme qui partageait la vie du Marshal, tout pouvait être remis en question à cet instant. Elle se faisait du mal, alors qu’elle n’aurait pas dû, il était libre de mener sa vie comme bon lui semble, après tout, elle était mariée. Elle ne pouvait se permettre d’écouter son cœur qui s’emballait lorsqu’elle se trouvait aussi proche de lui qu’à cet instant. Fermant les yeux, elle laissait un faible sourire se dessiner sur ses lèvres. Une exception. Elle n’avait rien d’une exception, il l’acceptait dans son lit parce qu’elle était un travail et non… Elle fermait plus durement ses paupières. Elle pouvait s’en vouloir, elle avait marché dans ce chemin escarpé et désormais qu’elle ressentait une certaine douleur à ses mots, elle regrettait d’avoir voulu savoir, d’avoir parlé, d’avoir dit ces mots. Trent. Elle n’y avait pas pensé et elle se sentait coupable de cela, mais elle devait bien admettre que son époux tout comme elle se forgeait chacun leur vie sans l’un et l’autre. Elle ignorait tellement de chose désormais sur son mari, ce qu’il ressentait vraiment. Une chose qu’elle n’aurait eu aucun mal à discerner avant, aujourd’hui face à son mari, elle ne savait pas à quoi il pensait, elle réalisait qu’ils ne se connaissaient plus aussi bien. Ce qui avait pris des années à se construire s’effritait avec une aisance déconcertante. « Qui a dit que ce n’est pas ici que je voulais être ? » Elle relevait la tête, elle l’avait dit, peut-être dans un sous-entendu, mais s’il était capable de ligne entre les lignes il pourrait aisément comprendre ce qu’elle venait de lui dire. Elle voulait être dans cette chambre, dans ce lit, entre ses bras. « Ce n’est pas lui que j’appelle quand quelque chose ne va pas. Ce n’est pas lui que je vais voir quand j’ai mes cauchemars. Ce n’est pas à lui que je dis en premier mes bonnes nouvelles… » Elle se taisait, pourquoi lui disait-elle tout cela ? Encore une question qui resterait sans doute sans réponse. « C’est toi. » murmurait-elle finalement.

_________________
★ I'll never be the same
────────────────────────
You're in my blood, you're in my veins, you're in my head
Revenir en haut Aller en bas
Heath PollardGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 22/01/2018
Pages lues : 1253
Crédits : Lallybroch - Tumblr
Avatar : Charlie Hunnam
Pseudo : Mimi
Schizophrénie : Liam le sportif au destin brisé
Disponibilités : Solora + Percy + Jesabel + Elliot + Repas au restaurant
Âge : 35 ans

MessageSujet: Re: It's at night when my dreams come alive ✻ Heath   Jeu 2 Aoû - 0:11

Heath & Solora

your nightmares follow you like a shadow, forever

It's at night when my dreams come alive
« Loin de moi l'idée, mais n'oublie pas que de toute façon tout ce qui est petit est mignon »  Lui avait alors rétorqué Heath par rapport aux propos de la jeune femme sur les moqueries supposées du beau blond. Oui certes il s'était un peu amusé de la situation en évoquant la petite taille de Solora, mais pour autant ce n'était pas quelque chose qui le dérangeait. Il préférait même nettement avoir dans ses bras des femmes de la corpulence de la jolie brune, plutôt que des femmes trop grandes. Probablement était-ce à cause de son petit côté protecteur. En tout cas le jeune homme se plaisait à sentir les jambes de la belle s'enrouler autour des siennes, et ses mains se poser contre son torse nu. Il aimait sa présence et encore plus lorsqu'elle venait se coller ainsi à lui. Pourtant au fond le jeune homme savait aussi à quel point la situation n'était pas correcte. Que jamais il ne devrait ressentir ce genre de chose pour une femme qu'il était censé protéger, une femme qu'il faisait passer aux yeux de tous pour sa cousine. Malgré tout son attirance pour elle n'avait de cesse de grandir à mesure que les jours passaient et les nuits passaient ensemble n’arrangeaient pas les choses. L'intimité partageait allant bien au-delà de ce qu'il était préconisé. D'ailleurs cela avait un peu changé le mode de vie du jeune Pollard par rapport aux femmes qu'ils pouvaient fréquenter. En effet depuis que Solora et son fils avaient emménagé chez lui, le Marshall avait cessé d'emmener des femmes dans son lit. Le trentenaire préférant se glisser dans leurs lits, plutôt que l'inverse. Toutefois ce n'était pas quelque chose qui arrivait fréquemment au blondinet depuis qu'il avait reçu la responsabilité de protéger la famille Ipkiss. Heath avait d'ailleurs confié tout ceci à la jeune femme dans ses bras, ajoutant même qu'elle était la seule exception à ainsi pouvoir rejoindre son lit. Une confession qu'il avait un instant regretté dans la mesure où tout ceci devenait une nouvelle fois beaucoup trop intime entre les deux jeunes gens. Voilà pourquoi le blondinet avait ajouté quelques instants après qu'il savait toutefois que la jeune femme préférait elle, être probablement avec quelqu'un d'autre. Et par ce quelqu'un d'autre, il pensait bien évidemment à Trent, le mari de la jolie brune. Un homme qu'il n'aimait pas certes, mais il n'en restait pas moins l'époux de la femme qu'il était censé protéger. Pourtant bien des fois il lui avait été plus facile pour lui d'oublier cette information. Une attitude loin d'être professionnelle, contrairement à cette nuit où de son plein gré il avait évoqué Trent. Pourtant alors qu'il s'était attendu à ce que la jeune femme rebondisse sur le sujet, cette dernière l'avait totalement pris au dépourvu en lui demandant qui avait dit que ce n'était pas ici qu'elle voulait être ? Surpris d'entendre une telle chose, le jeune homme n'avait pas su quoi répondre. Après tout peut-être avait-il mal compris et qu'il extrapolait sur les propos de la jeune femme ? Ça n'aurait rien d'étonnant. Seulement la suite des propos de la belle brune ne lui avait cette fois-ci laissé aucun doute. Solora argumentant sur le fait que ce n'était pas lui qu'elle appelait quand quelque chose n'allait pas, que ce n'était pas lui qu'elle allait voir quand elle faisait des cauchemars et que ce n'était pas à lui qu'elle disait ses bonnes nouvelles. Non tout ça, elle le disait à Heath. Des propos qui n'avaient pas laissé de marbre le Marshall. L'homme était aussi bien tiraillé par sa raison que par ses envies. Il serait tellement facile pour lui de céder là, maintenant, tout de suite. De laisser libre cours à ses pulsions que les mots de Solora n'avaient fait que raviver. « Solora.... » Murmurait-il à la jeune femme, incapable qu'il était d'oublier ce qu'elle venait de lui dire. Le jeune homme avait baissé sa tête vers la belle brune, levant en même temps sa main qui était initialement dans le dos de la jeune femme pour venir replacer l'une de ses mèches de cheveux. Même dans la pénombre le blond arrivait à distinguer les traits de l'agente immobilière. « Tu n'as pas le droit de me dire des choses pareilles. Pas quand tu es comme ça dans mon lit. » Parce que pour Heath, rien de tout ceci n'était innocent et le risque de céder à la tentation était aussi bien trop important. « Peut-être que là tout de suite parce que je suis là, tu te dis que tu n'as pas besoin de lui, mais il reste tout de même ton mari. » Un mari qu'elle aimait probablement depuis de nombreuses années et Heath n'était bien peu de chose à côté de ça. « Jamais je ne viendrais profiter de la situation » D'ailleurs le jeune homme avait bien conscience que le jour où cette histoire prendrait fin, Solora et Percy seraient bien heureux de retrouver leur ancienne vie et à ce moment-là Heath n'aurait pas le choix que de retrouver la monotonie de la sienne. Il devait donc plus que jamais veiller à ne pas trop s'attacher à la mère et son fils. Malheureusement le mal était sûrement déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Solora IpkissGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 930
Crédits : #avatar : monocle. #gif & crackship : tumblr, shellhead. & pilgrim
Avatar : Chloe Wonderful Bennet
Pseudo : monocle. #alice
Schizophrénie : Derrick #Wood Rhett #Gustin Chip #Holland Carter #Kendrick Lowen #Stevens Devon #Kravitz Jesabel #Collins Jonas #Egerton
Disponibilités : closed (6/5) resto à 5 ; percy ; heath ; simon ; heath ; trent
waiting list ▲ lisbeth
old memories ▲ kelvin ; trent ; cherry blossom ; trent ; trent
Âge : Trente-et-un ans. ▲ 20 juin 1987

MessageSujet: Re: It's at night when my dreams come alive ✻ Heath   Jeu 9 Aoû - 4:36

Heath & Solora

your nightmares follow you like a shadow, forever

It's at night when my dreams come alive
Mignon ne voulait pas forcément dire désirable. Quelque chose de mignon n’était pas sexy. Toutes des choses que Solora n’aurait vu aucune importance en d’autre temps, mais elle avait un léger pincement au cœur en se posant toutes ces questions qui lui trottait en tête en ce moment. Elle remettait tout en question, alors que ça n’avait tout simplement pas lieu d’être. Elle était mariée, heureuse dans son mariage, toujours aimante de son mari. Mais encore là, une question persistait dans ses pensées : Quel mariage ? Elle ne pouvait nier que sa vie de couple en ce moment était au point le plus bas. Un néant absolu et auquel elle ne pouvait rien faire de plus qu’attendre. Plus d’une année qu’elle attendait sans retour. Sans qu’on lui dise si oui ou non elle retrouverait sa vie. Pour certain c’était peu, pour elle c’était une éternité. Sa vie avec Trent avait une harmonie sans égale, ils avaient vécu la majeure partie de leur vie côte à côte, elle n’avait jamais cru qu’un jour elle aurait à s’éloigner de lui aussi longtemps. Qu’elle connaitrait un autre homme que l’italien. Et elle avait fait la rencontre d’Heath. Une rencontre qu’elle pouvait qualifier de bouleversante. S’il l’avait longtemps mis dans tous ses états, aujourd’hui, elle s’attachait à lui. Elle s’attachait comme elle l’avait fait autrefois avec Trent. Mais Solora n’avait jamais été le genre de femme possédant le sens de la drague. Pour elle, elle était banale, loin d’être désirable et si Lisbeth lui disait toujours le contraire, elle n’en croyait pas un mot. Dans son esprit, le garçon manqué qu’elle avait été plus jeune si trouvait toujours, il n’y avait que pour Trent qu’elle se montrait désirable, belle, séduisante. Des choses qu’elle commençait à montrer ouvertement au Marshal, mais elle, elle n’en avait pas forcément conscience ou alors c’est qu’elle avait été toujours été ainsi sans s’en apercevoir. Puisqu’elle n’avait jamais vu que Trent, mais désormais son regard se tournait sur un autre homme. Elle ne pouvait pas, elle le savait, ce n’était pas approprié. Ce n’était pas professionnel. Ça ne l’empêchait pas de lui dévoiler qu’il prenait de plus en plus de place dans sa vie. De son point de vue à elle, il n’était pas là pour remplacer Trent, il était quelqu’un à part, celui avec qui elle se sentait merveilleusement bien. Son époux gardant sa place qu’il avait toujours eu, sauf qu’il n’était pas là. Le blond venait de prononcer son nom, la faisant relever la tête. Elle ne pouvait pleinement le distinguer, mais elle sentait tout de même son regard se poser sur elle. Ses yeux se fermaient alors qu’il passait une main dans ses cheveux sombres. Elle ressentait ce doux contact, quelque chose qui lui manquait terriblement. Elle se trouvait égoïste, mais elle avait besoin de cela, ces petits gestes affectifs qui rendaient plus supportable tout le reste. Elle ouvrait les yeux lorsqu’il recommençait à parler, entrouvrant ses lèvres. « Où pourrais-je le dire si ce n’est ici ? » demandait-elle, sachant que ce n’était pas pertinent comme question. Seulement, en dehors de cette chambre leur vie les empêchait d’être totalement franc. Elle n’était autre que sa cousine aux yeux de tous. Elle ne pouvait se montrer aussi proche de lui devant son fils. Comment Percy réagirait en découvrant que sa mère développait des sentiments pour le Marshal ? Que dirait-il à propos de Trent ? Elle préférait se voiler le regard plutôt que d’imaginer tout ce que cela pourrait engendrer si elle disait tout cela en dehors de cette chambre. Bien entendu, elle n’avait pas pris en considération qu’il pouvait parler du fait qu’elle soit collée à lui, leur corps entrelacé. Elle baissait la tête, retirant ses pieds d’autour de ses jambes, mais gardant tout de même ses mains sur son torse. « Trent sera toujours important pour moi, là n’est pas la question. Je sais que ce que je dis, je ne devrais pas le dire. Peut-être que j’aurais mieux fait de garder ça pour moi. » Elle poussait un soupir, caressant son torse avant d’arrêter se disant intérieurement que ce n’était plus approprié, pas après ce qu’il venait de lui dire. « Mais ça fait plus d’une année que je ne vis plus avec Trent, que je n’ai pas le droit de le voir. Comment veux-tu que je reste de marbre face à cela… » Elle ne posait pas réellement une question, puisqu’elle ne souhaitait pas de réponse. Elle repoussait les draps pour aller s’asseoir sur le rebord du lit. « J’aime Trent, je n’ai jamais aimé que lui de toute ma vie. Mais passé du temps avec toi, vivre avec toi… Des sentiments se forment sans que je puisse les empêcher. Est-ce mal d’éprouver quelque chose pour un homme qui n’est pas son mari ? Notre situation n’a rien à voir avec n’importe qui. Je ne cherche pas à tromper Trent, tout ce que je souhaite c’est vivre le moment présent et c’est avec toi que je le vis et non lui et cela depuis plus d'un an. » Elle poussait un soupir, prenant son visage entre ses mains, passant ses mains dans ses cheveux relevant la tête pour regarder le plafond. « Je ferais peut-être bien de retourner dans ma chambre. » disait-elle ne se voyant pas rester là alors qu’elle venait de lui dire des choses qu’elle ne pensait jamais dire de vive voix.

_________________
★ I'll never be the same
────────────────────────
You're in my blood, you're in my veins, you're in my head
Revenir en haut Aller en bas
Heath PollardGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 22/01/2018
Pages lues : 1253
Crédits : Lallybroch - Tumblr
Avatar : Charlie Hunnam
Pseudo : Mimi
Schizophrénie : Liam le sportif au destin brisé
Disponibilités : Solora + Percy + Jesabel + Elliot + Repas au restaurant
Âge : 35 ans

MessageSujet: Re: It's at night when my dreams come alive ✻ Heath   Lun 20 Aoû - 0:18

Heath & Solora

your nightmares follow you like a shadow, forever

It's at night when my dreams come alive
À la base, la conversation avait été plutôt anodine et ça même si ça n'avait pas empêché Heath de taquiner Solora. Le jeune homme avait sourit, amusé par la légèreté de leur discussion et ça bien malgré leur position actuelle. En effet la proximité de la jolie brune aurait largement pu faire déraper le blond. Pour autant le Marshal arrivait à se maîtriser. Son attention focalisait sur les paroles de Solora et non pas sur son corps collé au sien. Toutefois le jeune homme ne s'était soudainement pas attendu à ce que la jeune femme le contredise sur la personne qu'elle aurait aimée avoir auprès d'elle en ce moment même. Pour lui cela ne faisait en effet aucun doute qu'elle aurait préféré avoir son mari auprès d'elle. À côté de lui le jeune Pollard n'était bien peu de chose. Juste l'homme engagé pour la protéger et cela ne pouvait effacer les années de vie commune de la brune avec Trent. Seulement contre toute attente Solora avait confié au jeune Pollard que ce n'était pourtant pas lui qu'elle appelait quand quelque chose n'allait pas ou lorsqu'elle faisait des cauchemars. Non dans ce genre de moment c'était vers Heath que la brune se tournait systématiquement. Des aveux qui avaient troublé le Marshal qui ne s'étaient pas attendu à ce genre de révélation. D'ailleurs il était dans un temps resté silencieux, avant de finalement avertir la brune qu'elle n'avait pas le droit de lui dire ce genre de chose. Surtout pas lorsqu'elle se trouvait ainsi dans son lit, les jambes entrelacées aux siennes et les mains posés sur son torse. Une remarque à laquelle la jeune femme avait répondu en lui demandant où est-ce qu'elle pourrait le dire si ce n'était ici. Soupirant, le jeune Marshal n'avait préféré rien lui répondre, incapable qu'il était de répondre à cette interrogation. À la place il avait choisi d'évoquer de nouveau son mari et l'importance qu'il pouvait avoir pour elle. Le jeune homme lui avait même confié qu'il ne profiterait jamais de la situation. Des paroles qui avaient visiblement refroidi la jeune Ipkisspuisque la jeune femme avait à la suite de cela retirait ses pieds autour des jambes du jeune homme. Puis reprenant la parole, la brune lui avait avoué à quel point Trent serait toujours important pour elle. Une affirmation qui contre toute attente avait provoqué un petit pincement au cœur du jeune Pollard. Après quoi la jolie brune avait poursuivi en disant qu'elle savait que ce qu'elle lui disait, elle ne devrait pas lui dire et qu'elle aurait même mieux fait de garder ça pour elle. Retirant cette fois-ci ses mains qui depuis plusieurs minutes caressaient le torse du beau blond, Solora avait poursuivi en disant que cela faisait plus d'une année qu'elle ne pouvait pas voir son mari, et dans ces circonstances la jeune femme se demandait bien comment elle pouvait rester de marbre face à ça. Se redressant, la jeune femme avait tout d'un coup quitté les draps du blond pour s’asseoir sur le bord du lit. Un mouvement que le jeune Marshal n'avait pas pu empêcher. À son tour le jeune homme s'était d'ailleurs redressé pour s'appuyer contre ses oreillers dos à lui. La chaleur de la brune lui manquant soudainement cruellement. Ne sachant pas quoi faire, il l'avait écouté reprendre la parole. Les premiers mots de la jeune femme le blessant plus qu'il ne l'aurait pensé. Il n'avait en effet dans le fond pas envie de savoir à quel point la jeune Ipkiss aimait son mari. C'était assez paradoxal dans la mesure où c'était lui qui avait évoqué le jeune homme. Seulement en entendant la suite des confidences de la jeune femme, le blond avait senti son cœur loupé un battement. Il avait été loin d'être préparé à entendre ce genre de chose. Jamais il n'aurait pensé que Solora puisse éprouver le moindre sentiment pour lui et pourtant c'était justement ce qu'elle venait de lui avouer. Des sentiments venaient à se former sans qu'elle puisse les en empêcher. Était-ce pour autant mal d'éprouver quelque chose pour un homme qui n'était pas son mari l'avait-elle alors interrogé, avant de poursuivre qu'elle ne cherchait pas à tromper son mari. Non tout ce qu'elle souhaitait c'était vivre le moment présent et c'était avec le jeune Pollard qu'elle le vivait depuis plus d'un an.

Fermant un instant les yeux, Heath avait gardé le silence tout en posant sa tête contre le mur derrière lui. Les mots de Solora n'ayant de cesse de tourner dans sa tête. Il se sentait tiraillé entre ses envies, ses sentiments, et sa raison. Toutefois en entendant Solora évoquer la possibilité de retourner dans sa chambre, il avait de nouveau ouvert les yeux, relevant la tête tout en déclarant. « Non » Le blondinet n'avait aucune envie de la voir partir et faire comme si de tout ça n'avait pas existé. Au contraire, le jeune homme s'était déplacé pour se mettre à genoux derrière elle. « Je ne veux pas que tu partes »  Lui avait-il murmuré avant de poser une main sur l'une de ses hanches, puis l'autre sur l'une de ses joues. Heath l'avait ensuite incité à tourner la tête vers lui. Son visage se trouvant à quelques centimètres du sien. « Tu penses que c'est mal d'éprouver quelque chose pour une femme qui est déjà mariée ? »  L'interrogeait-il à son tour, incapable qu'il était de répondre à la question de la brune. Il n'avait en effet ni envie de la culpabiliser, ni envie de lui répondre négativement. Tout ce qu'il voulait maintenant c'était profiter de l'instant présent. Abandonner les armes l'espace de quelques heures entre les murs de sa chambre. Se mordillant un instant la lèvre inférieure, le jeune homme avait d'ailleurs hésité encore quelques secondes avant de finalement poser ses lèvres sur celle de la brune dans un baiser tout d'abord timide, puis de plus en plus passionné. Peut-être était-il en train de faire une bêtise, mais définitivement ça serait la plus belle qu'il ait faite depuis plusieurs années.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It's at night when my dreams come alive ✻ Heath   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's at night when my dreams come alive ✻ Heath
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Cathedral Heights :: home-
Sauter vers: