AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Elisa McLeodGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 09/10/2017
Pages lues : 1695
Crédits : benficagirl aka moi-même
Avatar : Lucy Hale
Pseudo : benficagirl
Schizophrénie : Maxine Emerson la fille qui tombe sous le charme de son meilleur copain.
Kacey Aldean l'ancienne chanteuse de country.
Jason McLean le musicien, célibataire.
Layla M. Stone la psychologue, célibataire qui est bisexuelle.
Disponibilités : Mes RP's en cours
NoahLennonAmaliaAmaya
Mes RP's terminés
Noah
Mes RP's abandonnés
OféliaMegaraFranke & EloweenMilaAmayaYohannElenaChristian
Âge : 25 (31.10.1993)

MessageSujet: Re: Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}   Jeu 10 Mai - 21:00

Visite d'un spectacle de musique classique

feat. Sasha & Lennon

Sasha ne savait pas trop quoi penser du jeune homme. Durant un long moment elle songeait à la question, s’il ne voulait pas lui adresser la parole, peut-être que la brune venait de dire quelque chose, qu’elle n’aurait pas dû dire. Cela fait vraiment chier de temps en temps, si les paroles sortent de ta bouche, avant que ton cerveau arrive à réfléchir aux bonnes expressions à utiliser. La jeune femme n’a pas de problème à utiliser sa voix pour parler, mais il lui arrive souvent de dire des choses étranges et qui ceux-ci sont souvent mal pris. Sasha a déjà entendu parler de personnes, qui ont des soucis à parler, peut-être le jeune homme est une de ces personnes. Une question que la brune se pose durant ce moment précis. Une autre question que la jeune femme se pose est, si peut-être elle ne sait pas comment adresser la parole à quelqu’un d’autre. Après avoir pour une fois réfléchi, Sasha demande si peut-être, il ne veut pas parler avec elle et espère avoir une réponse qui n’est pas forcément négative. Mais si jamais, le jeune homme ne sait pas vraiment parler avec d'autres personnes, peut-être, Sasha est la bonne personne pour lui aider. Elle, qui est une personne, qui ne sait pas quand il vaut mieux se taire. « Non… C’est que… » Réaction assez étrange, mais d’un côté, la réaction est positive, car le jeune homme vient d’avouer que la faute ne vient pas de Sasha. Que ce n’est pas parce qu’il ne veut pas lui adresser la parole, qu’il ne parle pas, mais parce qu’il a une autre raison derrière tout cela. Au début la brune voulait répliquer quelque chose, mais elle réussit encore à se taire à la dernière minute. La raison pourquoi elle se tait finalement est la peur de dire quelque chose, qui pourra bloquer le jeune homme encore plus et c’est justement ça, que la jeune femme ne veut pas faire. Bien sûr Sasha entend le soupir que le jeune homme laisse échapper et pendant un moment elle songe à dire quelque chose, mais elle finit par se taire. « Je… J’ai… Un peu… De mal à… Communiquer… » Avoir du mal à communiquer ce n’est pourtant rien de grave. Sasha en connaît encore des autres personnes qui ont le même souci. Mais comment faire comprendre, que cela ne la gêne pas et qu’elle ne risque pas de le juger pour cela. La brune ne le sait pas, parfois la jeune femme se dit, que c’est bien, qu’elle n’a pas choisi la médecine pour ses études. Dans ces études, elle aura foiré avec grâce. « Mais ce n’est rien de bien mal. Je comprends en tout cas mieux, car à vrai dire, j’avais déjà peur d’avoir fait ou dit quelque chose de mal. » La brune se met à parler sans vraiment respirer. Une chose qu’elle essaie de contrôler le plus possible, mais qu’elle ne réussit pas toujours. Après avoir tenu ce petit discours, la brune devient légèrement nerveuse et remet une de ses mèches, de cheveux, derrière son oreille droite. Sasha était contente que le jeune homme ait accepté d’aller boire quelque chose. Au moins lorsqu’elle aurait quelque chose à boire ou manger, la jeune femme ne risque pas d’autant parler. « Je ne saurais pas te dire… Je suis plutôt du genre à boire de l’eau, en fait. » Quelqu’un qui ne boit presque que de l’eau. Sasha ne croise pas souvent des hommes qui sont de ce genre. Sur le visage de la jeune femme on peut très bien remarquer la surprise. Après un instant, elle se met à sourire de nouveau. « Est-ce que tu as une marque d’eau que tu préfères ? » La jeune femme ne connaît pas trop les différentes marques, elle prend toujours l’eau qui est la moins chère. « J’en déduis, que tu ne bois pas non plus de l’alcool. Ou est-ce que je suis en train de me tromper ? » La brune demande, toujours avec son sourire sur les lèvres. La jeune femme essaie de trouver un moyen pour avoir une légère discussion avec le jeune homme et elle ne risque pas d’abandonner aussi facilement. Si elle a un but, la brune ne s’arrête pas avant de l’avoir atteint. La peur de blesser quelqu’un en route, la jeune femme ne connaît pas. « Sinon, tu te sens plus alèse à parler de quel sujet ? » Peut-être c’est plus facile, de discuter sur un sujet, qui intéresse le jeune homme, que de parler de Sasha.


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}   Ven 25 Mai - 1:51


Sasha & Lennon

Visite d'un spectacle de musique classique

Let the music enter your soul
Refusant que la demoiselle vienne à croire qu’elle avait fait quelque chose de mal à mon égard, je secouai la tête, n’osant toutefois pas lui dire qu’au contraire, elle ne pouvait pas s’y prendre mieux, puisqu’elle ne me jugeait pas par rapport à mon inconfort, elle ne se sentant pas - visiblement en tout cas - dégoûtée ou embêtée par celui-ci. Et pour ça, je lui en étais reconnaissant, je ne pouvais pas le nier. Et si je ne lui dis pas, c’était surtout parce que je préférais lui fournir une preuve plus concrète du fait que je ne voulais pas cesser de lui parler, en continuant de tenir la conversation, en répondant à ses questions. Mais à un moment, quand elle me demanda si j’avais une marque d’eau préférée, j’eus un blocage. Non pas que la question était idiote, mais parce que la réponse la plus logique que je pourrais fournir, c’est l’eau du distributeur de la salle des employés de la base où je travaillais. Clairement, je n’avais aucune idée de ce qu’ils utilisaient, alors je ne pouvais pas me prononcer. Tristement, je me résignai donc à lui répondre:  « Pas vraiment, non… » Et puis, en fait, je ne pouvais pas vraiment être difficile de ce côté: tant et aussi longtemps que l’eau était un minimum propre et fraîche, ça me convenait. Heureusement, je n’eus pas tant à rattraper le coup malgré ma réponse négative, Sasha prenant les devants, me posant une autre question. Au moins, je pus lui fournir une réponse un tantinet plus élaboré, venant donc à dire:  « Non… Enfin, parfois… Mais seulement en mangeant… » Cela faisait partie des mes habitudes pointues, de mes mimiques caractéristiques, de ce qui avait pour habitude de me rendre nerveux alors que la normale des gens s’en souciaient que très peu ou pas du tout. Mais au moins, j’avais une raison, raison que je trouvais valide, que je me décidai à, en quelques sortes, partager, en ajoutant:  « Je supporte difficilement si je ne mange pas en même temps en fait, vu ma condition… » Ce qui n’était pas prévu par contre, c’était cette dernière partie, qui venait trahir ce que je ne voulais pas dire, le sujet que je ne voulais pas aborder. Mais m’étant compromis seul, sans qu’on me demande quoi que ce soit, je ne pouvais pas le reprocher à qui que ce soit. Je me trouvai un peu honteux, non pas de ma condition - que j’acceptais si la situation me le permettait - mais bien du fait d’en avoir parlé ainsi. Sachant mon interlocutrice curieuse, je décidai, pour une rare fois, de prendre les devants, et donc d’ajouter:  « Je suis Asperger… » Savait-elle en quoi ça consistait ? L’avait-elle déjà deviné, ou elle n’avait aucune idée de ce qui en était ? Peu certain de quoi que ce soit, je décidai de ne rien dire de ce côté, me contentant d’attendre, laisser tomber, en quelques sortes, la nouvelle. Qui sait, peut-être ç’allait passer, peut-être que nous n’aborderions même pas le sujet, pour laisser la discussion suivre son cours, avec des questions un peu plus banales, que je me mis même à chercher instinctivement après, sans nécessairement répondre à sa question directement, cherchant encore à faire dans le concret, ne trouvant toutefois pas mieux que:  « Mise à part la musique… Tu… Aimes autre chose ? » La formulation était très certainement à retravailler, mais pour moi, ça représentait un effort, considérable de ma part, et j’espérais qu’au minimum, il n’allait pas tout faire planter.
Revenir en haut Aller en bas
Elisa McLeodGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 09/10/2017
Pages lues : 1695
Crédits : benficagirl aka moi-même
Avatar : Lucy Hale
Pseudo : benficagirl
Schizophrénie : Maxine Emerson la fille qui tombe sous le charme de son meilleur copain.
Kacey Aldean l'ancienne chanteuse de country.
Jason McLean le musicien, célibataire.
Layla M. Stone la psychologue, célibataire qui est bisexuelle.
Disponibilités : Mes RP's en cours
NoahLennonAmaliaAmaya
Mes RP's terminés
Noah
Mes RP's abandonnés
OféliaMegaraFranke & EloweenMilaAmayaYohannElenaChristian
Âge : 25 (31.10.1993)

MessageSujet: Re: Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}   Sam 9 Juin - 18:56

Visite d'un spectacle de musique classique

feat. Elisa & Lennon

Elisa est du genre à ne jamais juger quelqu’un. Mais en contrepartie, elle ne veut aussi pas qu’on la juge. La brune a commis des fautes dans son passé et même dans son présent, comme toutes les autres personnes. Elisa est loin d’être parfaite. Cette rencontre inattendue fait en sorte que la brune réfléchisse à nouveau, quoi faire de sa vie. Changer de domaine d’étude sera la meilleure chose à faire. La belle brune espère ne pas trop parler et ne pas poser trop de questions indiscrètes. Déjà la brune est contente d’avoir des réponses à ses questions. Les deux prennent la décision de boire quelque chose ensemble. Vu que le jeune homme préfère boire de l’eau, Elisa demande laquelle il préfère. Peut-être c’est une question bête, elle l’ignore. La brune remarque, que le jeune homme bloque pendant un instant. La peur qu’elle vient de dire quelque chose de faux, mais peut-être qu’il réfléchit aussi seulement à la réponse à fournir. Toujours un sourire amical sur les lèvres, la brune essaie de ne pas montrer son inquiétude. Non, Elisa n’est pas inquiète de dire quoiqu'il soit, mais la jeune femme a peur qu’elle empire l’état du jeune homme. Le moment ou Lennon reprend la parole, le soulagement se voit sur le visage de la belle brune. « Pas vraiment, non… » C’était un essai d’Elisa à débuter une conversation. Une chose dans laquelle elle n’était apparemment pas vraiment doué, en tout cas pas autant que dans d'autres domaines. Un soupir échappe des lèvres de la jeune femme. « Donc en gros même l’eau du robinet te convient, tant que l’eau n’est pas sale. J’en déduis. » La brune dit à voix haute. La jeune femme se demande durant un long instant, combien de différentes marques d’eau existent dans le monde entier. Certainement assez pour ne pas pouvoir les citer que dans une courte phrase. Elisa est du genre à souvent poser des questions avant d’avoir les réponses de ses interlocuteurs. Une chose qu’elle doit absolument changer. Lorsqu’elle déduit que le jeune homme ne boit pas d’alcool, elle écoute attentivement laquelle est la réponse, que le jeune homme lui donne. « Non… Enfin, parfois… Mais seulement en mangeant… » Elisa de son côté boit aussi seulement si elle mange. Si elle ne mange pas durant qu’elle boit, la jeune femme risque de faire des conneries. Bon, il faut avouer qu’elle en fait aussi quand elle est sobre. « Je supporte difficilement si je ne mange pas en même temps en fait, vu ma condition… » Le moment ou le jeune homme prononce ces mots, Elisa commence tout de suite par se poser de diverses questions. Elle se demande de quelle maladie il s’agit, s’il risque d’en mourir et encore beaucoup d’autres questions, mais pour une fois dans sa vie, la jeune femme réussit à se taire. Un bon choix qu’elle vient de faire, car le jeune homme reprend la parole. Peut-être il ne l’aura pas fait, si Elisa l’aurait interrompu. « Je suis Asperger… » Surprise par ce que la jeune femme vient d’entendre, elle ne sait pas trop quoi répliquer. La jeune femme ne connaît pas grande chose sur cette maladie. Bien sûr, elle en a déjà entendu parler, mais à vraie dire la jeune femme ne c’était jamais vraiment intéressé à ce sujet. Peut-être la brune devait demander à Lennon pour avoir plus d’explications. « Je dois avouer, que je ne connais pas grande chose au sujet de cette maladie. » Elisa finit par avouer. Pourtant la belle brune ne sait pas trop, si elle a le droit de poser des questions au sujet de la maladie. « Je ne sais pas trop comment le demander. Est-ce que je peux te demander de m’expliquer la maladie ? » La jeune femme finit par demander au jeune homme. Peu après Elisa prend la décision de changer de sujet. Mais il faut avouer qu'Elisa ne sait pas vraiment quel sujet aborder. « Mise à part la musique… Tu… Aimes autre chose ? » Bien sûr Elisa aime aussi autre chose que la musique. La belle brune est une passionnée de la lecture et des promenades. Souvent la jeune femme aime bien se promener le soir dans le parc. Personne qui l'emmerde et qui ne lui pose des questions stupides. « Je suis une passionnée de la lecture et des promenades. Aller me promener dans le parc le soir me fait du bien. Surtout quand il y a personne d’autre qui me fait chier avec des questions stupides. Désolé si je me mets à nouveau à parler sans point et virgules. » La brune s’excuse tout de suite, lorsqu’elle réalise qu’elle est à nouveau entrain de parler sans point et virgules. Parfois elle a envie de se fermer la bouche avec de la colle pour se taire.


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}   Mar 19 Juin - 0:39


Elisa & Lennon

Visite d'un spectacle de musique classique

Let the music enter your soul
 « C’est un peu ça, oui. » Voici comment je résumai mes préférences concernant l’eau, ne sachant qu’ajouter de plus, ne serait-ce qu’un sourire timide, pour conclure la discussion, pour montrer que je ne savais pas tellement ce que je pourrais ajouter de plus. Cela n’empêcha pas la discussion de se poursuivre, même qu’elle prit une tournure un peu plus personnelle que je ne l’aurais cru. Mais pour ça, je ne pouvais blâmer que ma personne, puisque j’étai celui qui s’était grillé, seul, comme un grand, m’obligeant ensuite de préciser ma pensée pour éviter d’autres questions. Enfin, je ne m’attendais pas non plus à ce que mon interlocutrice vienne à acquiescer, comme ça, sans ajouter. Je ne m’attendis pas non plus à ce qu’elle me dise qu’elle ne savait pas du tout ce que c’était, ce qui vint me troubler un peu. Mais malgré cela, je fus quand même capable de lui fournir un minimum d’explications, lui disant alors:  « En gros… J’ai… Un peu de mal… Avec les relations sociales… » Et j’étais sensible, nerveux, j’aimais m’enfermer dans une petite routine quand cela m’était possible. Je passai outre ces détails, ne les jugeant pas nécessairement pertinents, estimant que l’essentiel était ce que j’avais affirmé, puisque cela venait justifier bien des choses, à mon avis, sur le comportement que j’adoptais avec elle, que j’adoptais avec bien des gens, voire tout le monde en fait. Et encore là, c’était un comportement qui se voulait amélioré, puisque lorsque j’étais adolescent, c’était pire. Pour ça, l’armée m’avait changé, m’avait amélioré, et j’étais éternellement redevable à cela. Parce qu’autrement, jamais je n’aurais pu répondre à Elisa, jamais je n’aurais trouvé le courage de lui poser des questions pour apprendre à la connaître. J’aurais certainement eu un blocage, je n’aurais rien dit, j’aurais peut-être même trouvé une excuse pour m’éloigner, ce qui aurait été sommes toutes bien étrange, compte tenu que nous avions encore la seconde partie du spectacle à passer l’un à côté de l’autre. Pas à discuter, mais quand même, la proximité aurait pu être encore plus inconfortable, et pour sûr, ça ne m’aurait pas aidé à apprécier la suite du spectacle qui, sommes toutes, était fort agréable pour le moment. Mais là, j’avais pu lui poser la question, la laisser répondre, l’écoutant attentivement. D’abord, j’accusai réception des informations qu’elle me donna d’un air que je voulus neutre, avant d’avoir l’air un peu plus troublé par la suite des propos de la demoiselle. Non pas tant parce qu’elle disait qu’elle aimait être parfois seule - là-dessus, je pouvais limite me réjouir du fait que nous avions un point en commun en fait - mais en ce qui concernait les questions stupides. Sachant très bien que je n’avais nullement l’âme d’un reporter, que jamais je ne saurais trouver des questions pertinentes à poser à qui que ce soit, à moins que celles-ci soient écrites au préalable - et idéalement par quelqu’un d’autre - je ne pus m’empêcher de m’inquiéter un peu de mon comportement, et donc dire:  « Je… J’espère juste que je ne suis pas en train d’être embêtant… » J’eus un rire par la suite, rire que je voulais utiliser pour montrer que je plaisantais, mais qui, au bout du compte, se fit nerveux, puisqu’une once de moi était quand même stressé à l’idée que ce soit le cas, mais qu’Elisa soit trop polie pour me le dire. Quand je disais que j’étais sensible à pas mal tout et que je stressais facilement, je ne plaisantais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Elisa McLeodGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 09/10/2017
Pages lues : 1695
Crédits : benficagirl aka moi-même
Avatar : Lucy Hale
Pseudo : benficagirl
Schizophrénie : Maxine Emerson la fille qui tombe sous le charme de son meilleur copain.
Kacey Aldean l'ancienne chanteuse de country.
Jason McLean le musicien, célibataire.
Layla M. Stone la psychologue, célibataire qui est bisexuelle.
Disponibilités : Mes RP's en cours
NoahLennonAmaliaAmaya
Mes RP's terminés
Noah
Mes RP's abandonnés
OféliaMegaraFranke & EloweenMilaAmayaYohannElenaChristian
Âge : 25 (31.10.1993)

MessageSujet: Re: Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}   Dim 1 Juil - 3:16

Visite d'un spectacle de musique classique

feat. Elisa & Lennon

C‘est la première fois que la jeune femme a du mal à vraiment débuter une conversation. Il faut qu‘elle trouve le sujet parfait, pour débloquer la timidité du jeune homme. « C’est un peu ça, oui. » La brune remarque tout de suite, que cela n'est pas le sujet, pour que leur conversation puisse avancer. Mais le sourire timide du jeune homme, montre qu'il n'est pas encore emmerdé par la jeune femme. Elisa a tendance à faire chier les personnes, avec ses paroles, qui ne cessent pas de sortir de sa bouche. Mais, Elisa essaie de faire de son mieux, pour ne pas trop parler. Une tâche, qui n'est pas vraiment facile. « Alors, j'ai bien compris. » La jeune femme dit, pour clôturer cette conversation un peu étrange. Un sourire, s'affiche aussitôt sur le visage de la jeune femme, qui ne veut pas prendre le risque de faire fuir Lennon. Elisa se pose bien sûr la question si elle risque de le faire fuir, si elle continue à parler. Surtout qu'elle ne sait pas vraiment comment s''y prendre. Peut-être, poser des questions sur la maladie du jeune homme n'est pas vraiment le point le mieux pour essayer de trouver un autre sujet à discuter. Mais, la jeune femme veut apprendre un peu plus sur cette maladie. « En gros… J’ai… Un peu de mal… Avec les relations sociales… » Dans le cerveau de la brune, les neurones se mettent à travailler. Elle vient enfin, de comprendre un peu la maladie que le jeune homme a. Même si elle n'est pas certaine, si elle a bien compris, ou si elle le pense seulement. Pendant un moment la brune ouvre la bouche pour laisser sortir une autre question, mais elle réussit encore à se retenir. La jeune femme ne veut pas force Lennon a lui parler. Cela risque de devenir encore intéressant, comme Elisa est une personne parfois vraiment bavarde. La jeune femme se rend bien compte, que le brun ne va pas dans les détails de sa maladie. Peut-être, il ne sait pas trop comment le faire. « Cela ne doit pas être facile. » La jeune femme finit par répondre et essaie d'affiche un sourire, qui ne veut pas montrer, je suis triste pour toi, mais qui est sensé, de lui montrer, qu'elle n'est pas en train de se foutre de sa gueule. « Je… J’espère juste que je ne suis pas en train d’être embêtant… » Le rire, qui suit cette phrase, montre à Elisa, que le jeune homme a l'air d'avoir peur, qu'il est vraiment en train de l'embêter. Ce qui n'est pas le cas. Pourtant, Elisa n'est pas certaine, s'il va lui croire. « Non, tu ne m'embêtes pas. » La brune dit avec un sourire sur les lèvres. « Si jamais cela serait le cas, je risque de le dire à voix haute. Je pense que tu préfères cela non? » Elisa espère ne pas se tromper. « Mais, si je parle trop, fait moi signe. » La brune ajoute à ce qu'elle vient de dire. Depuis sa tendre enfance, Elisa a du mal à se taire et ne sait jamais quand est le meilleur moment pour le faire. Souvent elle s'est fait engueuler par les membres de sa famille. Une chose, que la brune n'a pas réussi à comprendre lors de sa jeunesse, mais qu'elle comprend maintenant.


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}   Ven 6 Juil - 23:47


Elisa & Lennon

Visite d'un spectacle de musique classique

Let the music enter your soul
À la supposition d’Elisa comme quoi les choses n’avaient pas toujours été simples, je me contentai d’hausser les épaules, ne sachant pas par où je pourrais commencer si je venais à lui expliquer tout ce que j’avais pu vivre, traverser. Peut-être aurais-je pu lui dire que maintenant, ce n’était pas la fin du monde, mais mon haussement d’épaules, en mon sens, le laissait croire assez bien. Si j’en avais vraiment encore souffert aujourd’hui, certainement que je me serais refermé sur moi-même, que je n’aurais pas voulu en parler, et peut-être même que je serais allé jusqu’à fuir la discussion. Adolescent, c’était ainsi que j’étais. Incompris dans un monde qui ne me ressemblait pas et auquel je n’arrivais pas à me fondre, même pas pour passer inaperçu. J’avais dû attendre d’être un adulte, intégrer l’armée, pour trouver ma place, pour tenter de grandir, et m’intégrer un peu mieux en société. Évidemment, ce n’est pas parfait, mais ce n’était pas complètement mal non plus, l’exemple que j’avais de plus frais, de plus près, c’était le fait que je discutais toujours avec la jeune femme, sans avoir cette envie de m’enfuir. Enfin, pour le moment, elle ne me donnait pas envie de m’enfuir, et elle ne semblait pas encline à ce que je parte non plus. Ou du moins, ce fut ce que je pensai jusqu’à ce qu’elle vienne faire son discours sur le gens qui l’énervaient, qui vint m’inquiéter quelque peu, si bien que je lui demandai de me rassurer sur ce point. Soulagé avec si peu, j’hochai la tête pour confirmer que oui, c’était mieux. Même que dans mon cas, c’était plus que mieux, considérant le fait que j’étais loin d’être le meilleur pour déceler les sous-entendus et les émotions plus ou moins cachées. Du coup, je préférais toujours que ce soit clair, comme je préférais toujours que mon interlocuteur soit celui qui tienne la conversation, puisque moi, je n’étais pas tant doué, voire pas du tout, pour le faire. C’était étrange, mais alors que pour les autres, une personne qui parlait trop était peut-être un fardeau, pour moi, ce ne l’était pas, d’où le fait que je secouai la tête pour signifier à la demoiselle que je ne trouvais pas ça embêtant, ajoutant un petit:  « T’inquiète. » qui mena une pause, pause suite à laquelle j’ajoutai:  « En fait… Je trouve ça mieux… Ça me rend plus… À l’aise… » Un sourire timide montrait que je n’avais pas de mauvaises intentions par ces propos, même si mon ton ne s’était pas voulu des plus convaincus. Après, c’était un peu étrange de tenir un tel propos - quoique moins maintenant qu’Elisa savait pour ma condition - d’où le fait que je n’étais pas plein d’assurance, mais je ne voulais pas mal faire, et j’espérais qu’elle allait le prendre ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Elisa McLeodGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 09/10/2017
Pages lues : 1695
Crédits : benficagirl aka moi-même
Avatar : Lucy Hale
Pseudo : benficagirl
Schizophrénie : Maxine Emerson la fille qui tombe sous le charme de son meilleur copain.
Kacey Aldean l'ancienne chanteuse de country.
Jason McLean le musicien, célibataire.
Layla M. Stone la psychologue, célibataire qui est bisexuelle.
Disponibilités : Mes RP's en cours
NoahLennonAmaliaAmaya
Mes RP's terminés
Noah
Mes RP's abandonnés
OféliaMegaraFranke & EloweenMilaAmayaYohannElenaChristian
Âge : 25 (31.10.1993)

MessageSujet: Re: Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}   Dim 29 Juil - 15:29

Visite d'un spectacle de musique classique

feat. Elisa & Lennon

Elisa est une personne, qui observe souvent les gens et peut très bien voir, si on lui ment ou si on ne veut pas tout lui raconter. Parfois, la brune regrette d'avoir ce don, car elle réalise vite quand son frère lui ment. Mais le pire est de réaliser, que la personne avec laquelle tu partages ta vie, te ment. Mais là, la brune, remarque très bien qu'il ne lui ment pas sur tout ce qu'il vient de lui raconter. Même si Lennon n'a pas employé beaucoup de mots pour le faire. Parfois Elisa réfléchit deux fois avant d'adresser la parole au jeune homme, de peur de le faire fuir. Il a l'air d'être quelqu'un de fragile, de peureux. Malgré le fait, qu'elle est au courant pour sa maladie, elle ne peut pas à cent pour cent s'imaginer l'effet de la maladie. Un doux soupir s'échappe des lèvres de la brune, avant d'afficher à nouveau un sourire sur ses lèvres. Elisa est du genre à souvent s'excuser, on lui dit toujours de s'arrêter et de ne pas s'excuser pour tout et pour rire. Quelque chose de facile à dire, mais pas tellement facile à faire. Là encore une fois, la jeune femme se met à parler sans points et virgules, ainsi pour elle c'est normal de s'excuser. Mais dans sa tête, la jeune américaine entend son frère, dire arrête-toi! « T’inquiète. » Un sourire s'affiche aussitôt sur les lèvres d'Elisa. La jeune femme est contente, qu'il ne le lui prend pas mal. « Je suis une personne qui adore parler, déjà lorsque j'étais enfant, je n'arrivais pas à me taire. » On peut croire que c'est encore une fois une excuse, mais Elisa essaie d'expliquer pourquoi elle est comme elle est, même si la brune ne le fait pas très bien. Elle n'est pas vraiment douée pour les explications. « En fait… Je trouve ça mieux… Ça me rend plus… À l’aise… » Un sourire amical et calme s'affiche sur les lèvres de la jeune femme. « Alors, j'en suis contente. » La brune réplique toujours avec un sourire sur ses lèvres. Que le jeune homme affiche aussi un sourire sur ses lèvres, même qu'il soit timide, rassure la jeune femme, de ne pas abandonner leur conversation. « Donc, je te fais une proposition. » La brune commence par dire, avant de faire une petite pause. « Dit-moi, de quoi tu veux discuter, quel sujet te mets le plus à l'aise. » La jeune femme lui propose, dans l'espoir qu'il accepte.


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}   Ven 3 Aoû - 2:57


Sasha & Lennon

Visite d'un spectacle de musique classique

Let the music enter your soul
Une nouvelle fois à court de mots pour m’exprimer, ce fut d’un rire nerveux que je répondis lorsque la jeune femme me confia avoir beaucoup de locution et de vocabulaire et ce, depuis qu’elle était enfant. Je ne riais pas d’elle, bien loin de là. En fait, si je devais rigoler à quoi que ce soit dans le cas présent, c’était surtout du fait que le contraste entre nous deux était énorme, et ses propos en étaient encore une preuve. De mon côté, ç’avait tout pris pour que je commence à parler. Le fait que j’avais été tardif à le faire avait d’ailleurs été un des signes captés par ma mère comme quoi je ne me développais peut-être pas comme un enfant normal. Petit à petit, c’était venu, mais lentement, très lentement. Et encore aujourd’hui, même si je n’avais aucun trouble de la parole officiel, parler pendant longtemps, m’ouvrir aux autres, c’était encore difficile. Inutile de mentionner qu’une conversation avec une personne aussi peu loquace que moi pouvait devenir particulièrement ennuyante et ce, très rapidement. Mais là, Elisa venait compenser, faire un équilibre qui me rendait un peu plus à l’aise, même si le stress revint à la charge au bout d’un petit moment, plus précisément au moment où elle me proposa d’évoquer un sujet de conversation quelconque, tout ça pour me mettre à l’aise. L’intention était plus qu’adorable, je ne saurais m’en plaindre, bien loin de là. Mais quel pourrait être notre sujet de conversation ? Voilà ce qui me stressait peut-être un peu plus, me forçant à réfléchir à toute vitesse, me forçant à trouver de quoi parler exactement. Fronçant les sourcils, j’écartai aussitôt le sujet du métier, de la boisson, la musique classique, réfléchissant à ce que je vivais au quotidien, quotidien qui, bien malheureusement, n’était pas tant garni, pour tout dire. Mais finalement, je me risquai sur quelque chose, demandant:  « Est-ce que tu as… Des animaux ? » Je n’avais pas accepté concrètement sa proposition, mais pour moi, lui poser une telle question en ouvrant la discussion venait faire le même boulot. J’espérais juste que ce soit suffisant, que ma question était convenable, et permettrait d’en parler un peu. À moins qu’Elisa n’aime pas du tout les animaux, ce qui expliquerait pourquoi elle n’en avait pas ? Je ne saurais pas le dire, le mieux que je pouvais faire, c’était attendre de voir ce qu’elle aurait à me répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Elisa McLeodGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 09/10/2017
Pages lues : 1695
Crédits : benficagirl aka moi-même
Avatar : Lucy Hale
Pseudo : benficagirl
Schizophrénie : Maxine Emerson la fille qui tombe sous le charme de son meilleur copain.
Kacey Aldean l'ancienne chanteuse de country.
Jason McLean le musicien, célibataire.
Layla M. Stone la psychologue, célibataire qui est bisexuelle.
Disponibilités : Mes RP's en cours
NoahLennonAmaliaAmaya
Mes RP's terminés
Noah
Mes RP's abandonnés
OféliaMegaraFranke & EloweenMilaAmayaYohannElenaChristian
Âge : 25 (31.10.1993)

MessageSujet: Re: Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}   Mer 15 Aoû - 16:25

Visite d'un spectacle de musique classique

feat. Elisa & Lennon

La conversation entre les deux jeunes personne est calme et ils ne parlent pas beaucoup. Cela vient peut-être du fait, que c'est la première fois, que la belle brune ne trouve pas les mots. Un soupire l'échappe de ses lèvres, mais de façon, que personne d'autre que la jeune femme peut l'entendre en tout cas, elle l'espère. La jeune femme cherche un sujet, qui pourra mettre à l'aise le jeune homme, mais elle n'est pas certaine, lequel elle pourra utiliser. Elle ne veut pas le faire fuir, elle veut débuter une légère conversation sans, qu'elle se perd au bout de deux phrases, parfois même une seule. La musique n'était pas la conversation idéale, pour les deux apparemment. Peut-être, les deux peuvent débuter une conversation intéressante, sur un sujet qui sera choisi par le jeune homme. Après quelques instants, Lennon reprend la parole et la brune est surprise par la question, qui sort de la bouche du jeune homme. « Est-ce que tu as… Des animaux ? »  Un sujet qui fait bien rire la jeune femme. Il y a quelques temps encore, la jeune femme n‘en avait pas encore. Mais depuis quelques temps, elle est maître d‘un joli chien, qu‘elle adore plus que tout au monde, son petit Hannibal. Oui, le nom sort du film le silence des anneaux. La belle brune est fan des films d‘horreur, il ne faut pas la juger sur ce fait. « Oui, j’ai un petit chien depuis quelques temps. » La jeune femme réplique avec un large sourire sur ses lèvres. « Il n'est pas encore vieux, donc il adore jouer et manger mes pantoufles. » Elisa est en train d'expliquer un peu plus sur son chien adoré. « La raison pour laquelle j'ai acheté un chien ? La simple raison est que je ne voulais plus être seule dans mon appartement. Je ne suis pas du genre à pouvoir vivre seule, je pense. » Pendant un long moment, la brune se met à réfléchir. Lorsqu'elle était encore plus jeune, elle vivait dans le manoir de ses parents avec son frère et maintenant, elle vit toute seule. Une grande différence, peut-être, elle s'est seulement pas encore habituée à sa nouvelle vie. Un soupire s'échappe des lèvres de la jeune femme. « Est-ce que tu aimes bien les chiens ? » La jeune femme demande tout à coup, en posant son regard sur le visage du jeune homme. Peut-être, les deux vont finir par trouver un sujet commun dont ils peuvent discuter. « Autrement demandé, est-ce que tu as des animaux ? » La brune est parfois bien curieuse et là, elle veut apprendre un peu plus sur la vie du jeune homme, sans poser des questions indiscret. Une chose dont la belle brune est bien capable de temps en temps. Pendant un court moment, elle lance des regards autour d'elle et se rend compte, que la plupart des tissus utilisés dans la salle, sont dans des tons rouges. Ce qui fait sourire la brune pendant un instant.


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}   Lun 20 Aoû - 17:07


Elisa & Lennon

Visite d'un spectacle de musique classique

Let the music enter your soul
Je fus soulagé, plus que soulagé de constater que même si le sujet de conversation que j’avais choisi n’avait pas fait foirer la discussion, malgré sa banalité, malgré le fait qu’un simple « non » aurait pu venir tout faire planter. Encore mieux, compte tenu qu’Elisa en avait long à dire, aimait parler, elle ne se contenta pas de me répondre par la positive, venant m’expliquer qu’elle avait un jeune chien, qui avait parfois ses moments moins mignons et moins agréables. D’un petit sourire, j’accusai réception de l’information, même si je ne pouvais pas tant compatir, la raison étant que je n’avais pas eu à vivre cette phase de la vie de mon animal de compagnie. De toute façon, même si j’avais voulu lui faire part de cette information, je n’en aurais pas eu le temps, puisque suite à ses explications, la demoiselle vint me rendre la question, à sa façon. Enfin, ce n’était pas vraiment pareil, mais ça restait dans le même sujet, approximativement. Du moins, ce ne fut pas assez lointain pour que je ne sache pas réagir. Sans hésiter, j’hochai positivement la tête pour lui dire que oui, j’aimais les chiens, attendant un peu avant de développer. Je me congratulai même d’avoir attendu, puisqu’elle vint à poser une question plus claire, plus similaire à la mienne que la précédente. Et puisque c’était un sujet avec lequel je n’étais pas tant inconfortable, bien loin de là, je n’attendis pas davantage pour lui répondre:  « Oui, j’ai un chien aussi… Enfin… Une chienne… » J’aurais pu m’arrêter là, facilement, mais je ne me vis pas de le faire. Pourquoi ne pas développer après tout ? J’avais l’impression que je lui devais bien ça, et parler de Nalà n’était pas tant personnel, pas autant que ma condition, que je lui avais déjà partagée précédemment. Du coup, j’ajoutai:  « C’était une chienne militaire que j’ai accueillie chez nous après sa retraite. » Et après mon départ du terrain également. Tout avait concordé à merveille, et du coup, je n’avais pas su trouver quelconque raison pour refuser, même si jamais je n’aurais su refuser une telle idée. Non pas que je voulais à tout prix un chien, mais parce que l’idée de l’avoir me faisait du bien, à tel point que je me permis d’avouer:  « Je suppose que je ne voulais pas être totalement seul, non plus… » Enfin, ce n’était pas tout à fait exact. Jamais je n’aurais su prendre un colocataire, par exemple. Vivre avec quelqu’un en permanence, je n’en étais pas là, même plus d’un après mon retour. Et paradoxalement, l’idée de rentrer dans une maison en silence ne me plaisait pas non plus, me faisait angoisser. Nalà était le parfait réconfort, l’équilibre entre une présence et une présence qui n’était pas tant envahissante, présente pour me rassurer, pour éclairer mes journées, sans que ce soit trop difficile de m’en occuper, compte tenu d’à quel point elle avait été bien dressée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite d'un spectacle de musique classique {ft. lennon p. daugherty}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le topic de la musique classique
» Résumé chronologique de la musique classique. Part. 3.
» Fiche de demande de partenariats
» musique celtique
» Théâtre, musique, cirque, danse ... allez-vous au spectacle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: La cour d'école, tant de plaisir :: Les oubliettes :: Les rp's archivés-
Sauter vers: