AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand on prend soin du grand blessé (josh)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athena P. SkellingtonGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 10/02/2018
Pages lues : 123
Crédits : Psychadelya • tumblr
Avatar : Kat Dennings
Pseudo : Juju ou Juline
Schizophrénie : Nop
Disponibilités : Rps en cours
■ Renée
■ Daryl
Âge : 30 ans

MessageSujet: Quand on prend soin du grand blessé (josh)   Sam 10 Fév - 22:04

Athena & Josh
Quand on prend soin du grand blessé



Le samedi, on se fait facilement gangbanger au boulot ou déboîter ou fracasser, bref ya du taffe en gros. Et ça n'arrête pas, on court partout, c'est pour vous dire ! En cuisine, on était à deux, on lançait les plats à tout va. Il m'arrivait de sortir, bousculer un nouveau avec trois plats dans les bras pour servir les gens et accessoirement le dégommer devant tout le monde. Non mais lemec avance pas, on se fait rétamer et il chouine. Alors oui c'est pas cool de le défoncer mais le mec fou des larmes SALEES DANS MES PLATS BORDEL ! Bon on a fini quand même par faire un beau service et le patron m'a ordonné de me presser de faire des desserts en avance, puisque mon service terminerait dans quelques heures. Putain, ma pause j'l'ai dans l'os ENCORE ! Fais chier. Faut que j'me grouille presto et l'autre chouineur s'il touche à MES gâteaux ou gourmandises, j'lui arrache son service trois pièces avec les ongles ! Non parce que j'le vois v'nir ce con !

Bref. Le service enfin terminé, je discute quelques minutes avec le chef qui me rappelle à l'ordre sur ma manière de bosser. Gueuler sur les collègues, oui, mais pas devant les clients ! Je soupire, croise les bras et rumine « maiiiis il était lent !! » râle je, il soupire « Skellington, j'veux rien savoir ! t'as pas à gueuler comme une forcenée ! Laisses lui sa chance ! S'il te plait ... mon petit cupcake coloré » je me remue dans mon siège alors qu'il me fait les yeux doux « je HAIS, mais d'une force monumentale quand tu fais ça .... oooooh bon d'accord !!! Mais je sortirais plus aider hein ! » l'avertis je, parce que sinon j'le tue ce gosse, sisi, sans pression, sans remords, j'le dégomme. Je finis par sortir du bureau et croise le jeune qui baisse la tête. Je soupire, m'arrête, fais demi tour et fais face au jeune avant qu'il ne rentre dans le bureau du chef « la prochaine fois, tu respires un coup, prends quelques secondes pour te poser avant de te lancer à l'assaut des tables. Vous étiez trois serveurs t'es celui qui a merdé parce que t'as paniqué. Prochaine fois, t'appelles, on est une équipe, on bosse ensemble. Et chouines plus, parce que j'te louperais pas »  

Je finis par partir du boulot, envoyant des sms à Josh, qui finit par m'apprendre que 1) oui sont silence radio c'était parce qu'il était à l'hosto et 2) qu'il était coincé chez lui. « Putain, encore un débile sous l'bras » je soupire et râle en pressant le pas, faut vraiment que j'fasse tout dans cette foutue ville ! Je prends mon vélo, enlève le cadenas, fourre mes écouteurs dans mes oreilles, l'enfourche et file jusque mon appartement.

Je ne mets pas énormément de temps ... bon ok une bonne trentaine de minutes, avec raccourcis. Raccourcis pas forcément idéal en vélo ou en tenue de serveuse. Mais j'm'en cogne. Après quelques coups de pédales, j'arrive enfin à mon immeuble, après avoir failli me faire écraser quelques fois et insulté copieusement ces chauffards de mes boobs. Comme je n'ai pas confiance aux résidents, j'embarque mon vélo dans l'ascenseur pour le mettre dans le placard de mon entrée, ouais j'ai de la chance d'avoir un grand placard avec une bonne profondeur. J'vous épargne la suite des événements, parce que bon, me laver, me sécher et m’habille, ça coule de source non ? Mon portable continue de vibrer, je sais que c'est Josh, mais je ne lui réponds pas. Flemme. Je finis par prendre des plats en plastiques de mon frigo, plats que j'ai préparé à l'avance, et dans l'un d'eux, il y a une bonne portion de lasagne. Je récupère un autre plat : un tiramisu. Bordel, qu'est-ce que je gâte ce con. Je reprends mon portable et lui envoie un
Code:
j'vais prendre soin de toi mon chou

Tu parles, il mériterais une claque. Mais j'l'aime bien et puis, ça me détendra de voir sa bouille. Je finis par sortir de mon appart' en tenue assez sexy (comme toujours !), donc une jupe, un décolleté et mes chaussons. Oui parce que faut pas aller bien loin pour l'emmerder ce débile hein ! Je sonne et il vient m'ouvrir « salut le blessé » lance je en souriant « allez bouges, j'suis là, j'vais prendre soin de toi ... putain si on m'avait dit que je serais la mère d'un grand dadet de 30 piges, qui sait pas ce que ça veut dire "prévenir quand ça va VRAIMET pas" .... sauf quand t'as b'soin d'aide pour ... attends tu veux quand même pas que j't'aide à te laver ? Boh tu me diras ça sera toujours un plaisir » lance je avec un sourire qui en disait long tandis qu'il ferme la porte. Je le suis avec mes plats tandis qu'il s'installe « je t'ai pris des lasagnes et du tiramisu, j'espère que ça te conviens ? » demande je en souriant tandis que je mets le tout au frais, connaissant l'appart' comme ma poche.  « Euuuh ... dis vois, tu veux manger maintenant ou plus tard ? » lance je de la cuisine

©️ code par Nostaw.


Dernière édition par Athena P. Skellington le Sam 24 Fév - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Josh HawpkinsGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 09/02/2018
Pages lues : 251
Crédits : junkiie (gif) dodixe (vava)
Avatar : Jared padalecki
Pseudo : Junkiie
Schizophrénie : trey
Disponibilités : Oui un rp
Âge : 30

MessageSujet: Re: Quand on prend soin du grand blessé (josh)   Lun 12 Fév - 3:42

Je commençais clairement à m'ennuyer. Certes mon appartement avait fini par ressembler à un moulin je pouvais pas nier qu'elle avaient défilé une à une. Je souris à l'idée. Dire que la st val débarquait bientôt et moi j'étais mort de rire en pensant que si je m'offrais pour cette fête, c'était tous les jours la fête. Après avoir fait le tour de tout le monde - parfois on se demandait si j'étais pas effrayé par meg - j’avais envoyé un sms à Athéna. Je me doutais pas qu'elle débarquerait elle aussi aussi vite. Punaise elle était rapide. Faut dire que la route qu'elle prenait avait peu de bouchons. Elle arriva dans la pièce et tout ce que je voyais c'était. Son décolleté. En fait sans ça même pas certain que je l'aurais laisse prendre autant de place dans mon quotidien. Cette fille était une bombe à retardement. Mais sa poitrine me faisait l’effet d’hypnose. D’ailleurs je l'avais pas caché et elle mettait que des tenues qui les mettaient en valeur. Il y avait aussi les pâtisseries et autres trucs. Je cuisinais très bien mais en ce moment c'était plus compliqué. J'étais horrible. Mais bon les trois quarts du temps elle était comme branche à une prise. Elle commença à déblatérer sans me laisser en placer une. Honnêtement elle pourrait dire n'importe quoi je fixais ses lèvres pour autre chose. Quand je lui ai ouvert elle était rentré comme un violent vent qu'on arrête pas. - me laver ? J’y arrive très bien merci. - ok j’avais failli me ramasser mais il était pas question qu'on m'aide à ça. Astiquer la porcelaine à la limite mais sinon non. - j'ai rien demandé Athé. J'ai dis que j'étais en arrêt. Pas agonisant. - Elle écoutait mais n'enregistrait que ce qu'elle voulait. Omg. Tiramisu et lasagnes. Elle savait y faire pour me faire fondre. Ou du moins me faire oublier qu'elle était dingue. - un peu que oui. Jvais me régaler. - J’avais continue d’envoyer des SMS à liz en même temps et je riais devant ses réponses. Je retins que je devais pas tout engloutir.  Je reviens à Athéna. - J'ai pas faim là de suite. Mais jcomptais te dire merci. - Je la rejoins aussi sec. Je la supportais à peine mais elle avait ses moyen pour annihiler tout bon sens. Ma main était sur ses fesses. Mon ventre contre son dos. Ma bouche venait jouer dans son cou. - Si t'es d'humeur. - Que j'ajoute. J’ai jamais été très subtil quand tout est clair. Et elle savait, que j’en avais envie. Parfois j'aurais presque honte. Presque. Ma main remontait sous son top. Mes doigts étaient sur sa peau laiteuse. - Tu me dis.. - J'aurais du attendre qu'elle atteigne le canapé. Malheureusement... j'étais pas si patient. Et puis j'avais assez baptisé celui ci…


Dernière édition par Josh Hawpkins le Dim 25 Fév - 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Athena P. SkellingtonGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 10/02/2018
Pages lues : 123
Crédits : Psychadelya • tumblr
Avatar : Kat Dennings
Pseudo : Juju ou Juline
Schizophrénie : Nop
Disponibilités : Rps en cours
■ Renée
■ Daryl
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Quand on prend soin du grand blessé (josh)   Lun 12 Fév - 14:32

Athena & Josh
Quand on prend soin du grand blessé



A peine arrivée que je bouscule le grand blessé. Oui, je suis incorrigible je sais. Sinon, ce n'est pas amusant n'est-ce pas ? Josh ne voulait pas qu'on l'aide à se laver, pas drôle celui-là, mais je rebondis « Roooh qui te dit qu'on fera QUE se laver ? Moi j'aime bien astiquer la tuyauterie » lance je avec un sourire en coin et des idées bien arrêtées. Bah quoi ? Oui on peut très bien jouer avec l'eau ou ... bon ok s'envoyer en l'air c'était très suggestif je suis d'accord, même si dans son état ça reste d'être compliqué ! Raaah je devrais certainement attendre avant de coucher avec lui. Merde fais chier, c'est mon seul sex friend actif régulier et qui ne m'a jamais déçu. Bon faut que je prenne soin de lui comme ça il reviendra à la charge ! Faut qu'il guérisse pour me faire grimper aux rideaux merde ! Comment ça égoïste ? Oui et alors ça pose un soucis ? EN attendant, je lui offre MON tiramisu et MA lasagne ! C'est une belle preuve d'amitié non ? Bon ok j'ai encore mieux à la maison mais chut ! J'hausse les épaules ... t'as rien d'mandé ? M'en fou. J'en fais qu'à ma tête, comme toujours et pour bien montrer cela, je sors mes plats de mon sac et les annonces « tu peux pas rechigner à med plats mec, sinon jles embarque » lance je amusée.

Lorsque je lui demande s'il veut manger, ce coquin en avait profiter pour se faufiler contre moi et pas n'importe où : derrière moi. Je me mords la lèvre inférieure et souris, frissonnant sous son souffle et sa main sur mes fesses « Oh si tu as faim mon chou, mais ... pas cette faim là » je reste dos lui et m'appuie doucement contre lui, pas trop j'ai pas envie qu'il tombe, prends sa main valide et la promène contre mon corps, tout en la remontant vers ma poitrine « t'es sûr que ça va aller ? Je pense que tu as besoin d'une infirmière » je souris, amusée. Je me tourne doucement face à lui, enlève ma veste et la poste sur la chaise de cuisine « j'suis d'humeur à être sur ton lit plutôt que ton canapé si ça te dérange pas » dis je en l'attirant vers moi pour l'embrasser « j'vais te faire oublier cette vilaine poutre » ma voix se faisait sensuelle et coquine. Ce con a cette fâcheuse manie de me faire énormément d'effet. Mais ce que je ne dirais pas ... c'est que je suis heureuse qu'il n'ait rien, à part son bras et sa jambe. Mais les plus profonds de mes pensées, il les ignorera.

©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Josh HawpkinsGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 09/02/2018
Pages lues : 251
Crédits : junkiie (gif) dodixe (vava)
Avatar : Jared padalecki
Pseudo : Junkiie
Schizophrénie : trey
Disponibilités : Oui un rp
Âge : 30

MessageSujet: Re: Quand on prend soin du grand blessé (josh)   Dim 25 Fév - 23:13

Astiquer la tuyauterie. Tu aimes sa franchise, sa conneries, ses remarques de derrière les fagots. Elle te fait rire même quand y’en a pas envie, même quand t’es d’une humeur de chien. Tu l’aimes comme elle est et elle te dérange pas. Elle est différente des filles avec qui tu couches, elle elle mélange tout, et tu n’es pas contre. - Ah, je comprend mieux. - Que tu lui dis avec un grand sourire. Tu savais que si elle debarquerait tu broierais moins de noir. Tu sourirais, tu rirais et avec un peu de chance, tu te régalerais. Elle parle de rechigner. qui a dit ça ? Qui pourrait dire ça après avoir gouté. - Hein ? De quoi tu parles ? ‘ai dis que je vais me régaler ! J'adore ta cuisine et tu le sais. Je parle de me pouponner comme si j’étais handicapé ou un gamin de deux ans. - Ok ronchon le ptit ? Et pas qu’un peu, mais dès qu’on te parlait de tes limitations actuelles, tu prenais la mouche. A croire que c’était le sujet sensible du moment. Mais la suite effaçait assez facilement ta mauvaise humeur. Elle avait l’air d’avoir compris, la bouffe attendrait. Voilà qu’elle te prends la main et la place vers sa poitrine. Cette fille a une intuition de fou, tu rêvais d’y mettre les doigts, d’y mettre la bouche. - Arrête athena tu vas tout gacher, je suis pas un bébé. - A d’autres moments tu aurais trouvé ça sexy, mais là, le terme était à double sens pour toi et tu ne voulais pas savoir ce que tu avais besoin si ce n’était de la prendre. Elle ôte sa veste. Elle a raison, c’était de trop. - Et si jsuis pas d’humeur à être ni sur l'un ni sur l’autre ? - Que tu dis en la poussant contre le meuble de cuisine, sans ménagement. Il était pas question que ton accident t’empêche de le faire à ta façon, tu étais pas encore prêt pour la version papy mamie. Elle te tire à elle et t’embrasse. Tu y réponds, comme un drogué en manque. A croire que tu ne fais que ça parfois. Faut dire que d'habitude tu bosses entre les deux. C’est dingue la place que ton boulot prend. ou le sexe, l’un des deux. Mais réfléchir c’est se rendre compte, comprendre, et tu ne veux pas. Tu veux oublier ton prénom et le reste. Tu te tiens d’une main et tout ton corps est contre elle. Tu ne veux pas changer de position. Même si tu dois le faire par terre. Ou avoir mal. Tu lâches le meuble et remonte le long de sa cuisse.
Revenir en haut Aller en bas
Athena P. SkellingtonGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 10/02/2018
Pages lues : 123
Crédits : Psychadelya • tumblr
Avatar : Kat Dennings
Pseudo : Juju ou Juline
Schizophrénie : Nop
Disponibilités : Rps en cours
■ Renée
■ Daryl
Âge : 30 ans

MessageSujet: Re: Quand on prend soin du grand blessé (josh)   Mar 27 Fév - 18:12

Athena & Josh
Quand on prend soin du grand blessé



Je lui souris,
avec ce petit air pervers, comme j'aime le faire. La tension qui arrive à la volée, des envies et une discussion à double sens se forment. Je suis amusée par la tournure que cela prend. Je venais de déposer à manger dans son frigo, faut dire que j'ai pas envie de manger lasagne ce soir, je me suis prévue ... autre chose. De la chair fraîche ... bon ok on dirait que j'suis cannibale, mais j'ai faim de sexe. Je roule des yeux et soupir « parce que j'ai une tête à poupouner le grand dadet qu't'es ? » lui lance je genre "seriously t'as vu ma gueule ?" j'suis pas assez patiente pour ça et puis j'ai plus envie d'être au petit soin pour qui ce soit, si ce n'est pour ma maman ou mes clients bon ok c'est pas pareil, mais quand même.

Finalement, ce petit con, enfin grand con, a de la suite dans les idées et ça m'plait. J'lui pose sa main valide sur un de mes seins et me colle à lui, accentuant cette tension entre nous. Je soupire et secoue la tête « j'parlais d'une infirmière cochonne espèce de débile » ralala faut tout leur dire à ces mecs, tous aussi débiles les uns que les autres, mais j'suis sûre qu'il fait exprès juste pour m'faire chier et qu'il a compris où je voulais en venir par "infirmière". Après bon, j'ai pas la tenue, mais je peux prendre soin de sa tuyauterie avec mes outils. J'enlève ensuite ma veste, découvrant un peu plus le décolleté de ma robe patineuse, sexy et légère. Surtout sexy. Parce que je l'aime beaucoup. Et qu'elle me fait des seins de malade. Même si j'ai pas besoin de robe pour.

Je souris et secoue la tête, ah il est pas d'humeur ? Il se foutrait pas un peu d'ma gueule, j'hausse les épaules « bah si t'es pas d'humeur, j'm'en vais » lâche je alors que je le tire vers moi pour l'embrasser. Il répond à ce baiser avec envie et tout ce que j'ai envie là maintenant, c'est de m'abandonner dans ses bras et qu'il en fasse de même entre mes cuisses. Le baiser est fougueux, enivrant, il me donne envie de le manger tout cru. Il est contre moi, il me rend dingue ce con. Je lui enlève son haut, reprend ses lèvres, m'assois sur ce meuble et place mes jambes contre ses hanches tout en caressant ce corps bien saillant, bordel qu'est-ce qu'il est sexy ... mais j'ai envie de prendre mon temps et de le manger à petit bout

©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand on prend soin du grand blessé (josh)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on prend soin du grand blessé (josh)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le fils prend soin de la mère [Pv Nunured]
» [M/LIBRE] Quand on a trouvé le grand amour on ne le lâche plus, même lorsque l’objet de tout vos désirs vous supplie d’abandonner.
» « Quand j’danse avec le grand frisé... »
» IVY - Quand on a trouvé le grand amour on ne le lâche plus, même lorsque l’objet de tout vos désirs vous supplie d’abandonner.
» Quand petit scarabée deviendra grand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: La cour d'école, tant de plaisir :: Les oubliettes :: Les rp's archivés-
Sauter vers: