AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kate - Que la force soit avec toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
Kate J. ClaytonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/02/2018
Pages lues : 50
Crédits : TAG
Avatar : Noomi Rapace
Pseudo : TAG
Schizophrénie : Le seksy beau brun masseur et sereal baiseur alias Jared feat Ian Somerhalder & La barmaid au caractère bien trempé alias Megara feat Phoebe Tonkin & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Jake Gyllenhaal & La blonde un peu folle et excentrique alias Sam feat Candice Accola
Disponibilités : Il faudra attendre, je ne suis pas encore validé !
Âge : 35 ans
MY SOUL

MessageSujet: Kate - Que la force soit avec toi   Jeu 15 Fév - 4:49

Kate Jo Clayton
Citation qui représente le personnage ici


PrénomsKate, prénom de ma mère biologique. Jo, prénom de mon père biologique.
NomsClayton, nom que je tiens de mon défunt mari. Avant je portais celui de Hanson, ma famille adoptive. Encore avant ça je n'en avais pas, durant des années.
Date & lieu de naissanceDe ce que je sais je suis née à Los Angeles le 01 novembre 1982. Mais je n'ai fais qu'y naître et y passer quelques mois.
Âge35 ans pour le moment
MétierGarde du corps - Pas un boulot de femme, c'est ce qu'on dit, milieu d'hommes. Et pourtant je prenais un homme au hasard il ne serait pas capable d'assurer mon job. Alors est ce que c'est vraiment le sexe qui fait les compétences au final ?
Orientation sexuelleBisexuelle, du moment où la personne m'attire je n'ai jamais eu de problème avec son sexe.
Statut civilVeuve depuis peu et célibataire depuis autant de temps
Statut financierJe m'en sors bien, sans faire partie des riches mais j'ai les moyen de vivre correctement.
Parti PolitiqueDémocrate, inutile de s'étaler
CaractèreSi quand elle met des perruque Kate peut se montrer parfois féminine elle reste ce qu'on appelle un garçon manqué. Elle a toujours été quelqu'un avec un comportement plus masculin que féminin bien que de nos jours la limite entre les deux se fasse un peu floue. Méfiante, à cause des trahisons qu'elle a pu connaitre, elle accorde difficilement sa confiance. Ce qui ne veut pas dire qu'elle ne parle à personne ou quoi. A un moment elle était très renfermée, maintenant ça n'est plus le cas, elle a apprit à s'accepter et de ce fait a réussis à accepter plus facilement les autres. Quand elle est énervée elle a deux façon de réagir. Soit elle reste silencieuse et ignore en faisant sentir son mépris pour la personne si c'est une personne qu'elle n'apprécie pas qui l'a mise en colère. Soit ça pète et dans ces cas la c'est que le stade de la colère est à passé au niveau au dessus. Parfois ça va crescendo, d'autre fois ça peut monter d'un truc parce que quelqu'un aura fait ou dit quelque chose qu'elle ne supportera pas. Elle ne s'emporte pas pour autant à la moindre réflexion, si elle était aussi susceptible que ça elle aurait pas fait long feu. Elle se bat, elle ne tire pas les cheveux non elle fou des coups de poings et des coups de boules et puis elle connait suffisamment de prises de combat, vu son métier c'est normal. Parfois elle aime bien s'isoler pour être au calme, le silence lui fait du bien. Le reste du temps elle aime bien avoir de la compagnie, les soirées entre potes ça ça lui convient parfaitement. Bien plus que les boites d'ailleurs, ça ça n'est pas du tout son truc ! Les bars en revanche elle en fréquente pas mal. Elle n'est pas très séductrice mais quand un mec ou une nana lui plait elle n'aura pas de mal à aller à eux pour faire connaissance. Elle sait s'amuser et elle a un certain goût pour l'interdit, le danger en général en fait si on y réfléchis et qu'on regarde son passé, bien qu'elle soit devenue plus raisonnable quand elle s'est rangée, avec son mari. Elle ne va pas dire des choses blessante aux gens s'ils n'ont rien demandé, la méchanceté gratuite ce n'est pas son truc. En revanche quand on lui demande son avis elle est franche. Fidèle, que ça soit en amour ou en amitié. Quand elle aime elle aime, elle ne fait pas semblant, elle ne se la joue pas inaccessible alors qu'elle a envie de tout le contraire juste pour se donner un genre. Donc quand elle est en couple c'est inconcevable pour elle d'aller voir ailleurs et y'a pas de problème elle sait dire non aux personnes un peu trop insistantes. Et pour ce qui est de l'amitié elle a tellement de haine contre les personnes qui se sont montrées déloyales envers elle qu'elle ne se supporterait plus elle même si elle venait à faire de même. En dehors du lit inutile de dire qu'elle a plus de facilité à s'entendre avec les hommes que les femmes. Ce qui ne veut pas dire qu'elle n'a aucune femme dans son entourage proche mais simplement que les femmes ont tendance à la juger beaucoup plus facilement que les hommes qui se contenteront juste de penser qu'elle est lesbienne. Ils ne font moins de chichi et la voient plus facilement comme un bon pote.
GroupeMe, Myself and I

Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
Ça m'arrive de lire des bouquins mais c'est assez rare je dois dire. Quand j'ai rien à faire je peux continuer le livre que j'ai commencé quelques mois plus tôt. Sauf que c'est assez rare que j'ai rien à faire, je trouve toujours quelque chose à faire du coup en fonction de la taille du livre je peux très bien l'avoir commencé en janvier et finit en novembre. J'ai plus tendance à écrire que lire même si ça n'est que pour moi.

Pour toi, l'amitié c'est...
Dangereux ? On fait confiance et un jour ça tangue. Je sais très bien ce qu'on va me dire, que ça n'est pas parce que j'ai vécu quelques trahison que je dois mettre tout le monde dans le même sac. Ça n'est pas ce que je fais, j'ai quelques amis proches mais ils sont peu nombreux parce que j'ai peur de laisser d'autres personnes entrer. J'estime avoir eu mon lot de cicatrices alors pour faire confiance à quelqu'un au point de le considérer comme un ami et non un pote il faut du temps et des preuves de sincérité.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
Est ce que c'est la plus folle ou pas je ne sais pas mais ado on disait que j'étais un mec. Je le savais très bien puisque c'était moi qui était à l'origine de cette rumeur.  Sinon on a déjà dit aussi que j'avais subit un changement de sexe, assez classique. Les premières années avec mon mari on a aussi dit que j'étais avec lui par couverture pour que personne ne se doute que j'étais lesbienne. Après tout une femme qui s'habille parfois en homme c'est une lesbienne non ? Raté j'aime les femmes certes mais aussi les hommes.
Fume généralement un paquet de clopes par jour • Fait du sport de combat régulièrement depuis des années • A l'habitude de changer de tête régulièrement en mettant des perruques de toutes sortes différentes par dessus ses cheveux courts • Agit comme un vrai garçon manqué • Se déplace beaucoup plus souvent en moto qu'en voiture bien qu'elle en ai une • A été trahis par un ami qui a mis une sextape d'elle sur internet • S'est déjà faite étrangler et a bien faillit y rester • Ne chantera jamais même sous la contrainte • N'est pas non plus à l'aise quand il s'agit de danser • N'écoute que des musiques du siècle dernier • A perdu sa virginité à 15 ans • Sait se servir d'une arme • Elle adore les bières, quelle qu'elles soient • Elle est tatouée • Elle déteste la cuisine chinoise ça l’écœure.
Prénom : Meg Pseudo sur le net : Tag Âge : 22 pour l'instant Pays : France Célébrité : Noomi Rapace Scénario, inventé ou pré-lien ? Inventé Comment as-tu découvert le forum ? J'y suis depuis le début, par les admins xD Quelles sont tes premières impressions ? Les premières ?   Je dirais que pour faire encore un perso j'aime bien ce fo xDD Crédits : Tag & tumblr Un petit mot pour la fin ? Pouet string

Code:
<pris>NOOMI RAPACE</pris> ► Kate J. Clayton


Dernière édition par Kate J. Clayton le Mar 20 Fév - 23:55, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Kate J. ClaytonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/02/2018
Pages lues : 50
Crédits : TAG
Avatar : Noomi Rapace
Pseudo : TAG
Schizophrénie : Le seksy beau brun masseur et sereal baiseur alias Jared feat Ian Somerhalder & La barmaid au caractère bien trempé alias Megara feat Phoebe Tonkin & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Jake Gyllenhaal & La blonde un peu folle et excentrique alias Sam feat Candice Accola
Disponibilités : Il faudra attendre, je ne suis pas encore validé !
Âge : 35 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Kate - Que la force soit avec toi   Jeu 15 Fév - 4:49

The story of my life
Citation qui représente le personnage ici


"Mais je ne suis pas folle putain foutez moi la paix !!!" J'en avais marre, je perdais patience et je me faisais harceler pour aller voir un psy. Je n'avais pas fait attention mais ma main était brusquement venue taper la table restant à plat contre celle ci. Sous l'énervement. J'avais besoin qu'on me laisse tranquille c'est tout, c'était trop demandé ? Apparemment oui parce qu'après un soupire elle revint à la charge "Ça peut pas te faire de mal" toujours les mêmes arguments mais qui lui disait que ça me fera du bien ? Qu'elle s'occupe de sa vie je gèrais la mienne ! Mais non. Elle ne m'avait pas lâché la grappe. Au final le seul moyen que j'avais trouvé pour qu'elle arrête de me gonfler avec ça avait été de lui dire d'accord. Comme ça elle était contente et moi j'avais la paix. En tout cas avec elle parce que maintenant il allait falloir que je fasse face à un psy. Je n'avais jamais été voir de psy avant alors j'en avais l'image que je m'étais faite, pas forcément juste mais de toute façon comme je n'y allais pas de mon plein gré je partais forcément avec l'idée que ça allait me faire chier. Du coup je me retrouvait la devant ce quarantenaire frisé comme un mouton qui me fixait d'une telle façon que je me sentais presque déshabillée. Pas dans le sens pervers du terme non du tout, cependant si j'avais pu mettre une veste en plus comme si c'était une barrière pour l'empêcher de rentrer dans ma tête je l'aurais fait. Pourtant il n'était pas médium "Kate ça fait deux mois que votre mari est mort et depuis ces deux mois vos proches me rapportent un comportement totalement différent, qui ne vous ressemble pas" Cinq en d'études supérieures pour me sortir ça ? Sérieusement ? Je savais que j'aurais dû choisir mon psy moi même et ne pas aller voir celui que mes amies m'avaient conseillées et avec qui elles avaient déjà parlé. Je levais les yeux au ciel "Vous venez de le dire mon cher Watson, mon mari est mort, poignardé, alors je veux qu'on me laisse péter un câble tranquille" C'était pourtant logique non ? Personne n'allait mieux deux jours après avoir perdu la personne qui partageait sa vie, surtout de façon aussi violente. "Vous auriez pas une clope ?" Il secoua la tête de gauche à droite. Pas de bol. "Depuis quand fumez vous ?" Il allait rebondir sur absolument tout ce que je disais ? "Depuis mes douze ans, vous voyez c'est pas nouveau, rien à voir avec la perte de mon mari" Il devait en voir un paquet de nanas comme moi en fait, peut-être pour ça qu'il avait un calme à tout épreuve. Enfin même si l'agacement montait en moi je restais tout de même plutôt calme aussi encore pour l'instant "Kate, avant l'incident vous étiez une personne pleine de vie, souriante, toujours de bonne humeur, ça serait dommage de perdre cette partie de vous si positive" Non non la il était juste idiot c'était pas possible ! Pourquoi fallait-il que pour une fois que j'allais mal après de longues années heureuse avec mon mari tout le monde pense que c'était la fin du monde? Que je ne sourirais plus jamais et que je serais un zombie pour le reste de ma vie ? "Mais bordel pourquoi tout le monde veut me "guérir" ?! Pourquoi j'aurais pas le droit d'aller mal comme tout le monde quand il arrive un drame ! C'est quand même une putain de réaction logique alors je veux qu'on me foute la paix le temps que je fasse mon deuil et je finirais bien par retrouver le sourire moi même !!" Je n'avais rien demandé à personne moi je n'étais pas allée me plaindre ou demander du soutiens. Je ne voulais pas qu'on me remonte le morale alors pourquoi est ce qu'on venait me chercher ? "J'ai une idée, vous allez me raconter votre vie" J'arquais un sourcil "Pardon ?" j'aurais dû m'en douter après tout dans les films les psy veulent toujours tout savoir du passé de leur client mais la on savait déjà d'où venait le problème, pas besoin de le localiser "La flemme" déjà que j'en voyais pas l'intérêt et que je n'en avais pas envie j'avais encore moins le courage de tout reprendre depuis le début avec quelqu'un que je ne connaissais pas "Par écris" "Encore plus la flemme" "Mais attendez laissez moi finir" Je soupirais et me mettais au fond du canapé en croisant les bras et les jambes "Vous allez donc m'écrire votre vie, vous n'êtes pas obligé de commencé par votre enfance mais écrivez les points qui vous on le plus marqué et n'hésitez pas à détailler. Puis le plus important il faut évidemment que vous parliez du tragique décès de votre époux. Ensuite nous brûleront ce que vous avez écrit, et ça sans même que j'y ai lu" Heuuu quoi ? J'avoue que la je ne m'attendais pas du tout à ça, j'étais suspicieuse "Donc si je veux je peux vous insulter en fait, vous n'allez rien lire ?" Ah ben ça le faisait sourire... Quel intérêt de se faire chier à écrire tout ça si c'est pour y brûler à la fin ? Bon j'allais faire son truc au moins après ça il me lâcherait la grappe lui aussi. Je me redressais sur le canapé et prit son stylo et sa feuille.

Bon alors voilà j'écrivais et je ne savais pas par où commencer... Bon sang je sentais que ça va être long à écrire tout ça. Il aurait pas pu m'y faire écrire sur word ? Fallait vivre avec son temps non ? Pis après ben... tu brûles l'ordi ! Bon bref je reprenais. Et pour ça je n'avais pas d'autres choix que de replonger dans mes souvenirs. Du moins au plus loin que je pouvais me souvenir. J'étais à l'orphelinat à New-York dans le quartier de Brooklyn. A grandir au milieu d'autres enfants dans la même situations que moi. Mes parents biologique mon laissé à l'orphelinat quelques mois après ma naissance. Je n'ai jamais su pourquoi et ils ont refusé de laisser un dossier pour moi. La seule chose qu'ils m'ont légué sont leurs prénoms à savoir Kate et Jo. J'ai toujours été plutôt rancunière envers eux. Le fait qu'ils ne laissent rien pour que je puisse les retrouver pour moi ça voulait dire qu'ils ne m'avaient pas abandonné uniquement parce qu'ils ne pouvaient pas subvenir à mes besoins. Sinon pourquoi refuser que je puisse les rencontrer à ma majorité ? Alors je ne ferais pas tout pour les retrouver non, je n'avais pas envie de les connaitre. A cause d'eux j'avais passé des années sans parents, sans autre famille que les autres gamins abandonnés. "Kate tu dors ?" "Hm non" La fille avec qui je partageais ma chambre descendis du lit superposé et vint s'incruster dans le mien qui se trouvait en dessous "Dit tu crois qu'on a encore une chance d'être adoptées ?" Oui c'était une question qu'on pouvait se poser à huit ans. A cet âge il y avait très peu de chance que ça arrive encore. Les parents voulant un enfant prenaient plutôt un bébé ou un tout jeune enfant pour pouvoir les voir grandir, les éduquer eux même, comment leur en vouloir ? "Non... je pense pas" J'étais déjà assez terre à terre malgré mon âge mais ma camarade de chambre s'en doutait déjà aussi, elle ne se faisait pas d’illusion. Elle commençait à jouer avec mes longs cheveux "Alors on va rester ici toute notre vie ?" je secouais la tête et me tournais vers elle "Quand on sera plus grandes on se cassera" on était trop petites pour réussir à survivre en dehors mais dans quelques années j'étais persuadée qu'on pourrait s'en sortir. Et puis on avait pas grandit de la même façon que les autres enfants, on était plus débrouillardes que la plus part des gosses de notre âge qui vivaient dans une famille. Au final ça avait peut-être son avantage même si jamais je ne pourrais me dire que l'orphelinat a été une meilleure chose qu'une vie de famille. Et pourtant contre toute attente l'année suivante... "Ce sont tes nouveaux parents et elle c'est ta grande sœur a présent" je ne savais pas comment réagir. J'étais paralysée. Une partie de moi se réjouissait de trouver enfin une famille alors que j'avais perdu espoir vu mon âge. Mais une autre partie de moi avait un peu peur de se changement vers l'inconnu. Je l'avais tellement imaginé que j'avais peur d'être déçu si ça ne correspondait pas à ce que je m'étais passé en boucle dans la tête. D'un seul coup je passais d'orpheline à enfant d'un couple avec une sœur. Et je me voyais attribuer le nom de Hanson. J'étais à présent Kate Jo Hanson. J'ai finalement finit par afficher un petit sourire timide. Je ne voulais pas qu'ils regrettent leur choix avant même que ça commence. Après tout ça pouvait très bien se passer et si c'était le cas je ne voulais pas passer à côté. A bientôt neuf ans je m'installais donc chez eux, dans le même quartier. Au moins je n'étais pas dépaysée à ce niveau la. En revanche pour ce qui était de la vie de famille c'était autre chose. Ma nouvelle soeur de six ans de plus que moi était assez envahissante ou en tout cas c'était l'impression qu'elle me donnait. Je n'étais jamais seul à l'orphelinat mais je connaissais les autres enfants depuis des années hors la c'était nouveau je ne la connaissais pas du tout alors c'était très différent. Mais heureusement j'avais ma propre chambre ça me permettait au moins d'avoir des moments seules, moments que je cherchaient à multiplier d'ailleurs. Je n'arrivais pas réellement à faire la conversation avec ma nouvelle famille. Mes parents avaient beau essayé de nouer le dialogue mes réponses étaient assez simple et courtes. Je n'étais pas une grande bavarde qui posaient des questions sur tout et n'importe quoi. Après quelques semaines d'efforts ils ont appelé la directrice de l'orphelinat pour savoir si c'était mon comportement habituel parce que d'après ce qu'elle lui avait dit j'étais plus sociable. Mais il fut rassuré quand elle lui fit comprendre que c'était tout à fait normal d'être un peu sauvage les premiers temps le temps de s'adapter à un si gros changement après n'avoir connu quasiment que l'orphelinat pendant des années. Pourtant on ne peut pas dire que ça ce soit particulièrement arrangé.

Il a fallut faire connaissance avec le reste de la famille aussi, ça en rajoutait un peu plus. Je n'avais pas d'autres choix que de m'adapter mais malgré mes efforts j'avais du mal, ça avait du mal à passer avec cette nouvelle famille. On est allé passer une journée chez le frère de mon nouveau père et sa famille. Ils avaient une fille de presque un an, Crystal. Elle était très éveillée et elle m'a collé toute la journée. Visiblement elle m'aimait bien pourtant j'avais rien fait. Ses parents étaient ravi et n'arrêtait pas de parler de leur petite Crys avec qui ça se passait tellement bien. Dire que moi je n'arrivais à rien avec mes nouveaux parents et eux non plus. D'ailleurs ils évitèrent le sujet au maximum. A chaque fois qu'on s'est revu la petite Crystal ne m'a jamais lâché. En constatant qu'elle m'appréciait autant ses parents ont eu la merveilleuse idée que je vienne la garder parfois. Autant dire que j'ai fais des yeux ronds ! J'étais pas forcément très enchantée à cette idée, je ne me voyais pas du tout m'occuper d'une petite. Sauf qu'au final la petite Crys était devenue probablement celle avec qui je m'entendais le mieux dans la famille. C'était plus facile avec ma petite cousine qu'avec ma grande sœur. De toute façon elle est partie en internat peu de temps après mon adoption donc au final je ne la voyais pas souvent et ça n'était pas forcément plus mal. Je n'allais pas à l'école j'avais des cours particuliers qui m'étaient donné à la maison. Mais ça n'était pas pour autant que je ne sortais pas. Au contraire, à chaque fois que je le pouvais je m'échappais de la maison le plus longtemps possible. Je n'étais pas insociable j'étais capable de me lier d'amitié avec d'autres personnes j'en étais convaincu. J'avais juste du mal avec cette famille. Je ne m'étais pas ouverte je n'y arrivais pas et ils avaient bien remarqué que ça ne changeait pas. Du coup j'avais l'impression d'être ce vilain petit canard qu'ils regrettaient. Le mauvais choix. J'avais bientôt douze ans, c'était l'âge idéal pour se faire des amis non ? Cependant ça ne fut pas comme je l'imaginais. J'avais essayé de faire connaissance avec des filles que j'avais croisé, en groupe pour la plus part et comment dire... On étaient clairement pas dans la même tripe. Enfin c'était moi j'imagine, je n'étais pas du tout dans le même délire que les filles de mon âge. Donc finalement je n'avais pas essayé trop longtemps et j'étais plutôt aller voir des mecs sauf que la réaction ne fut pas non plus celle que j'attendais. Disons que je ne m'attendais pas à être sexualisée à mon âge. Les clans filles/garçons c'était pas nouveau même si à l'orphelinat c'était moins marqué. Sauf que visiblement on était à un âge la rivalité se transformait en potentiel relation. C'était clairement pas l'état d'esprit dans lequel j'étais. J'avais l'impression de ne pas pouvoir me faire une place. Alors j'ai pris une décision plutôt radicale. Sur un coup de tête certes mais je ne l'ai jamais regretté. Alors que tout le monde dormais, j'ai pris des ciseaux, je suis allée dans la salle de bain et je me suis coupée les cheveux très court. J'ai ensuite ramassé mes longs cheveux au sol et j'ai tout foutu à la poubelle. Autant dire que le lendemain quand mes parents ont vu ma tête je me suis faite engueuler sévèrement. Et j'en ai entendu parler pendant encore des jours et des jours bien entendu. Mais peu importe ma décision était prise. J'avais réunis mes économies et j'avais été m'acheter des fringues de mecs. Je n'avais pas de poitrine, je ne me maquillais pas alors habillée comme ça et les cheveux courts à un âge ou les mecs n'ont pas encore de barbe ou de physique très développé ça passait crème. Je ressemblais à un ptit mec et c'était le but. De cette façon et en me présentant sous mon deuxième prénom qui était celui de mon père biologique j'avais pu me lier d'amitié avec une bande de mecs de mon âge. Et la ça se passait beaucoup mieux ! Dès que je sortais j'allais traîner avec eux.

J'avais treize ans le jour où un événement à trahis ma "couverture" de mec. Assise sur le bord du trottoir avec un des mecs avec qui je traînais, Eric Ashford. J'étais tranquillement en train de fumer en parlant avec lui quand je fus prise de violentes douleurs dans le bas du ventre. Ma clope m'a échappé des doigts et je me suis repliée sur moi en me tenant le ventre. "C'est rien je dois avoir une gastro" malheureusement la théorie ne tenue pas longtemps quand en me levant je pu voir une tâche de sang sur le trottoir à l'endroit où j'étais assise. C'était donc ça qui me faisait si mal. J'avais mes règles pour la première fois et il avait fallut que je ne sois pas seule. Oui parce qu'évidemment la tâche de sang il ne l'avait pas loupé lui non plus. Autant dire que quand l'a vérité fit son chemin jusqu'à son cerveau il fit une drôle de tête. C'est sûr que ça devait surprendre ! "Raaah putain merde oui je suis une fille !" c'est vrai il n'avait rien dit mais entre la douleur des règles et le fait d'être grillée l'énervement était monté. Pourtant il aurait pu avoir une réaction bien pire et m'en vouloir d'avoir mentit. Mais sur le coup c'était la surprise qui l'avait emporté "Faut que j'aille aux toilettes !" il m'a accompagné jusqu'aux premières toilettes publiques qu'on a pu trouver et je me suis enfermée dans une des cabines pour essayer d'éponger tout le sang. J'ai même dû l'envoyer me chercher des serviettes hygiénique et ensuite j'avais retiré mon pantalon pour essayer de retirer un maximum de sang en le lavant comme je pouvais dans le lavabo. Putain c'était vraiment pourri d'être une fille ! J'avais ensuite dû attendre qu'il sèche pour le remettre. Ce qui forcément nous avait laissé le temps de parler avec Eric. C'est sûr que pas mal de petites choses devaient s'éclaircir pour lui. Du genre pourquoi j'allais toujours dans une cabine plutôt que d'utiliser un urinoir. Je lui ai tout expliqué. Ça n'était plus la peine de mentir ça aurait été débile. Mais il a été compréhensif. Il n'a rien dit aux autres et on a tous les deux continué à faire croire aux autres que j'étais un mec. Du coup il était le seul au courant ce qui fait qu'on était plus proche à présent. Forcément, il connaissait la vérité ça me permettait d'avoir réellement quelqu'un à qui me confier sans avoir à faire gaffe à ce que je disais. D'ailleurs j'étais pas la seule à me confier. J'avais appris que de son côté aussi la famille était un problème, son père en particulier avec qui ça ne passait pas du tout. Un soir alors qu'on avait quinze ans et qu'on avait plus facilement la possibilité de sortir le soir sans rentrer avant le lendemain on c'était retrouvé au parc. Il faisait nuit il n'y avait plus personne et puis on avait pris l'habitude de se retrouver quelques fois le soir dans le but d'éviter nos familles respectives. On se prenait une petite couverture parce qu'il faisait pas chaud dehors, des trucs à grignoter, quelques bières et des clopes. Et puis ce soir la ça a dérapé. On était allongé sur la couverture à ce moment la et ça s'est fait sans aucune préméditation. On imaginait pas coucher ensemble le soir même mais ça c'était fait comme ça. C'était ma première fois mais également la sienne. Donc autant dire que c'était spécial. Je risque pas de l'oublier ! Je ne regrette pas bien évidemment. Et suite à ça j'ai également eu des relations avec des filles. Alors non je ne me suis pas mise à coucher trois fois par semaine après avoir perdu ma virginité. Ça m'arrivait de coucher de temps en temps mais ça n'était pas régulier. A seize ans j'ai arrêté de me faire passer pour un mec. Je me sentais mieux dans ma peau, dans ma vraie peau. En tout cas suffisamment pour ne plus me présenter en tant que Jo mais bien en tant que Kate. Cette même année j'ai trouvé ma voisine assez déstabilisée. Jada était une de mes voisines depuis que j'avais été adoptée. On c'était déjà croisée plusieurs fois, elle savait que j'étais une fille parce qu'elle m'avait vu avec ma métamorphose physique mais le jour où on avait appris à se connaitre je m'étais quand même présentée en tant que Jo. On c'était un peu rapprochée l'année d'avant parce que Jada avait voulu s'amuser à me prendre en photo. Alors quand je l'avais vu dans un état un peu inhabituel je m'étais demandé si elle était perturbée parce que je ne me la jouais plus garçon malgré mon comportement encore très garçon manqué. Sauf que j'ai finis par comprendre que c'était plus que ça et elle m'a finalement expliqué que c'était à cause de son père qui la frappait parce qu'il buvait trop, se droguait etc... Mon sang n'a fait qu'un tour. Par impulsion j'ai eu envie d'aller voir son père mais elle m'en a empêché. Elle m'a convaincu en me disant qu'elle se ferait de nouveau frapper si son père apprenait qu'elle en avait parlé et je n'avais pas envie qu'elle s'en prenne de nouveau à cause de moi. Cependant ça m'avait foutu la rage et j'étais frustrée de ne rien pouvoir faire. Plusieurs années plus tard, quand j'avais dix-neuf ans quand Jada et moi on a couché ensemble à une soirée d'une pote chez elle. Un an plus tard je quittais la ville pour aller m'installer à Washington.

Il recracha absolument tout le café qu'il avait dans la bouche en en foutant plein partout. Ben il aurait mieux fait de s’étouffer avec tien, parce que je savais ce qui le faisait réagir comme ça "Non mais attend, bodyguard ? Sérieusement ?" je savais bien qu'annoncer ce genre de projet allait faire réagir dans tous les cas de toute façon "J'ai une tronche à plaisanter ?" il me regarda un instant alors que mon visage restait impassible "Eeet non malheureusement t'es sérieuse"Je me laissais aller contre le dossier de ma chaise en croisant les bras "Ecoute Kate je veux pas te décourager" mon cul oui c'était justement complètement ce qu'il voulait faire "mais c'est un milieu d'hommes" je soupirais en levant les yeux au ciel, je l'attendais celle la je savais qu'elle allait arriver "Tu sais très bien ce que je pense de ça" et en plus de ça c'était faux. Je m'étais renseignée, les femmes étaient de plus en plus recherchée parce qu'elles étaient plus discrète et que c'était un critère important pour les gens maintenant. Et ça en étant tout aussi efficace qu'un homme. "Okay Kate écoute, je suis d'accord faut pas de différence entre les hommes et les femmes, d'ailleurs une femme peut faire un métier aussi intellectuel qu'un homme sans problème mais la c'est une question de capacité physique je veux dire je sais que t'es sportive mais quand même, enfin c'est..." "Arrête tu t'enfonces" et en plus de ça il allait m'énerver "Bon de toute façon j'ai pas besoin de ton avis ma décision est prise, je tenais juste au courant c'est tout. Si j'avais joué les barmaid pendant un an ça n'était pas uniquement dans le but de payer mon loyer, après tout je ne comptais pas faire carrière la dedans. Non j'avais aussi mis de l'argent de côté pour pouvoir me payer la formation mais je préférais être sûre d'avoir assez et attendre suffisamment pour être sûre que ça n'était pas une envie de passage avant d'en avertir mes amis proches. Je me suis donc lancée dans la formation appelée Red Carpet dans le but d'obtenir un diplôme d'agent de protection rapprochée pour les personnalités. Un programme qui consistait à apprendre tout sur le métier que ça soit la législation et réglementation de la profession, les différentes missions, les fouilles, les préparations d'itinéraires, les relations auprès des autorités locales, la mise en application de scénarios opérationnels et de cas concrets, le secourisme, la protection balistique et les munitions et bien évidemment une préparation physique et psychologique. En gros. Pour ce qui était physique je faisais régulièrement du sport de combat ce qui me permettais de ne pas partir de zéro. Entre la fin de ce programme et la mise en situation et en pratique on c'était organisé une petite soirée pour fêter la fin de la première partie. On s'amusait bien ! Je m'étais liée d'amitié avec mes camarades et je n'étais pas la seule femme à faire la formation. Je m’éclipsais dehors à un moment pour aller fumer. J'étais détendue et je faisais les cents pas sur la largeur de la ruelle quand un homme se pointa. "Jake ?" je le connaissais, c'était le petit copain d'une amie. Je ne savais pas comment elle faisait d'ailleurs. Je ne pourrais pas supporter d'être avec un mec aussi maladivement jaloux. En plus de ça il était du genre violent et trop autoritaire avec mon amie. Je lui avais plusieurs fois fait comprendre ma façon de penser parce qu'elle elle se laissait faire, et ça ne lui avait pas plu. Du coup je n'étais pas vraiment sûre d'être contente de le croiser ici. "Alors comme ça tu croyais vraiment que j'apprendrais jamais la vérité ? Je comprend mieux pourquoi tu la protégeais autant !" je fronçais les sourcils "Mais de quoi tu.." Le coup que je me pris dans la gueule m'empêcha de finir ma phrase et m'avait presque fait faire un demi tour complet. Alors que j'allais me retourner vers lui je sentis sa ceinture se s'appuyer sur ma gorge et se resserrer "Fait pas l'innocente elle m'a dit que c'était toi la personne avec qui elle couchait depuis deux mois sale lesbienne de merde" je n'arrivais plus à respirer. J'essayais de passer mes doigts entre la ceinture et ma gorge pour la desserrer mais impossible il tirait trop fort et moi je virais au rouge. Je suffoquais, le seule défense que j'ai trouvé sur le moment fut de donner un grand coup de tête en arrière. Vu qu'il tirait vers lui il ne posait aucune résistance de ce côté la. Du coup mon crâne vient frapper violemment son nez et il lâcha la ceinture. Heureusement je fus rejoins par deux potes qui se demandaient ce que je faisais et qui comprirent rapidement en voyant le pif du mec en sang et moi en train de reprendre ma respiration qu'il y avait eu un problème. Etant en supériorité numérique il n'insista pas et repartit non sans une menace à mon égard. Cependant ça n'était pas l'intervention violente de cet abrutit qui me faisait le plus mal. C'était la trahison de celle que je considérais comme une amie. Pourquoi elle avait sortit mon nom alors qu'on avait même pas couché ensemble une seule fois ? Qu'elle protège son amant c'était une chose, qu'elle balance le nom d'une amie et la mette en danger c'était autre chose. Un peu plus et je finissais morte étouffée alors autant dire que ça ça m'étais resté en travers de la gorge, sans mauvais jeu de mot. Elle avait entendu parler de moi dès le lendemain et suite à ça je l'avais sortie de ma vie. C'est d'ailleurs à cause d'elle que j'ai du mal à faire confiance maintenant, je ne l'aurais jamais imaginé me faire un coup pareil. Le pire c'était que pour se justifier elle m'avait sortit que dans la panique elle c'était juste rappelée que je faisais une formation qui m'apprenait à me défendre et du coup elle s'était dit qu'au moins en donnant mon nom elle donnait le nom de quelqu'un qui pourrait se défendre face à son mec. C'était l'excuse la plus bidon que j'avais jamais entendu. En plus elle ne m'avait pas prévenu par téléphone rien ! Alors se défendre c'est bien mais je ne m'étais pas méfiée moi ! Je savais qu'il était con mais comment j'aurais pu deviner qu'il allait me sauter dessus et m'étrangler ?! Suite à ça je me suis défoulée un maximum dans le sport et pour le coup la suite de la formation, la partie sur le terrain arrivait au bon moment ! On voyait les moyens de communication et de transmission au sein d'un dispositif, les dispositifs de protection rapprochée, la gestion des conflits et des agressions, la conduite de sécurité et organisation de convois mais on avait également des mises en situations réelles et exercices d'escortes véhiculées et à pied. Au moins je pouvais me concentrer un maximum sur tout ça et ne pas penser à l'autre connasse qui m'avait fait un coup de pute.

M'épanouissant dans mon travail j'arrivais enfin à me sentir totalement bien dans ma peau. Mais c'était également grâce à cette petite manie que j'avais depuis que j'étais "redevenue" une fille. Petit à petit je m'étais achetée des perruques pour voir les têtes que j'avais avec des coupes de cheveux différentes. Au début c'était seulement par amusement chez moi et puis au final j'avais finit par sortir avec. Parfois je n'en mettais pas je gardais mes cheveux courts et parfois, quand j'en avais envie, je changeais de tête. Après tout j'aimais bien alors pourquoi pas ? Et de cette façon en me voyant avec toutes les têtes possibles et inimaginables ça m'avait également aidé à m'accepter. Ceci dit peu importe la perruque que je portais, la personne qui était en dessous était toujours la même. Je ne devenais pas une petite princesse capricieuse parce que je portais une perruque aux cheveux roses ça ne marchait pas comme ça. Mes cheveux étaient blancs, longs et raides le jour où j'ai rencontré mon futur mari. "Tu sais que tu me fais penser à un personnage de jeu vidéo, je me rappelle plus lequel mais il était badass !" c'était ce qu'il m'avait dit la première fois qu'il m'avait abordé. Au moins c'était original ! J'avais eu droit à toute sorte de techniques de drague dès que je portais une perruque qui ne faisait pas cheveux naturels. Avec celle ci on m'avait déjà dit que j'étais un ange. Autant dire que le coup du personnage de jeu vidéo badass avait plus de chance de me séduire que l'ange ! Ça m'avait fait rire sur le coup et j'avais passé quelques heures de la soirée avec lui. Il m'avait laissé son numéro. Une situation assez classique. Il était mignon et plutôt marrant. Du coup à ce moment la oui je m'imaginais qu'on pouvait avoir une relation peut-être qui dépasserait le sexe. Mais jamais je n'aurais pensé que je voudrais carrément passer ma vie avec lui ! Vu que sa première remarque avait été à cause de ma perruque, je m'étais amusée à en mettre une différente à chaque fois qu'on se voyait. La première chose qu'il a enlevé quand on a fait l'amour pour la première fois c'était donc évidemment ma perruque. Il pouvait enfin voir la gueule que j'avais vraiment. Ça ne l'a pas fait fuir, au contraire ça lui plaisait ! Après trois ans de couple et deux ans de concubinage c'est moi qui l'ai demandé en mariage. Et comme vous le savez déjà il a dit oui. J'avais pris les devant parce que je n'avais pas envie d'attendre et puis je ne voyais pas pourquoi ça devait toujours être aux hommes de faire ça. Et de cette façon j'étais sûr qu'il n'allait pas m'acheter de bague hors de prix avec je ne sais combien de carras. Je n'étais pas très bijoux alors je préférais un anneau simple et sobre, pas quelque chose de très tape à l’œil qui brillait tellement que j'allais attirer les pies. En revanche je fis un effort pour le mariage, je savais qu'il avait envie de sa mariée en robe blanche. Ça n'était pas une robe à la cendrillon elle n'était pas très bouffante ni princesse mais elle était blanche et longue c'était suffisant. Et puis je lui avais ressortis les cheveux blanc pour la rappel de notre rencontre. On avait passé une journée merveilleuse, une nuit merveilleuse et une lune de miel merveilleuse. J'avais beau ne pas être vraiment dans le romantisme j'avais beaucoup apprécié. Puis après tout c'est normal qu'un mariage se passe aussi bien non ? Et puis ça me paraissait loin l'époque où j'étais renfermée. Je me sentais adulte et heureuse. Mon quelque chose ne changeais pas j'avais toujours un mal fou à accorder ma confiance mais ça ne m'empêchais pas de rigoler avec les gens et d'avoir une vie sociale. Ma vie était ce que je n'aurais jamais imaginé et ça me convenait parfaitement mais ça avait une durée limitée. Cinq ans en fait. Cinq ans après notre mariage ce fut la fin de tout ça. Cette soirée ma semblait floue pourtant la scène était parfaitement gravée dans ma tête. Je rentrais du boulot. Il était environ vingt trois heures. J'ai trouvé la porte de chez nous avec le verrou forcé, je n'eu qu'à la pousser. Vu le bordel monstre pas difficile de deviner qu'il s'agissait d'un simple cambriolage. C'était chiant mais ça aurait pu être bien pire, après tout je n'avais jamais été quelqu'un de très matériel. Cependant c'était effectivement bien pire que ce que je pensais. Apparemment mon mari avait surpris le cambrioleur, il avait du vouloir s'interposer. Enfin en réalité je ne saurais jamais vraiment ce qu'il c'était passé. Mais il était été poignardé. Je ne saurais pas décrire ce que j'ai ressentis à ce moment la si ce n'est évidemment une vive et violente douleur au cœur. J'avais cru crié mais aucun son n'étais sortis de ma bouche. Tout s'effondrais, je perdais celui qui était le pilier de ma vie depuis maintenant huit ans. J'ai pleurer toute les larmes de mon corps comme je ne l'avais encore jamais fait et j'ai passé la nuit à ses côtés avant de n'appeler la police que le lendemain. J'ai raconté ce qu'il c'était passé et ensuite j'ai pris quelques affaires et je me suis barrée. Je ne suis jamais retournée dans notre maison. Je ne pense pas y retourner un jour. Peut-être que ça me paraîtra envisageable quand j'aurais réussis à faire mon deuil mais pour l'instant je vie dans un appart que j'ai loué. On m'a donné des congés forcés. Autrement dit on m'a enlevé la meilleure façon que j'avais de penser à autre chose. Mais mon boulot était trop important pour prendre le moindre risque. Alors j'avais accepté les quelques semaines de repos même si ça me faisait chier. Le fait que je reste seule inquiétais beaucoup mes quelques amis proche et c'était pour ça que je me retrouvais chez un psy aujourd'hui. Pourtant je n'allais pas faire de connerie, je tenais à la vie malgré tout et je n'étais plus une loque depuis au moins un mois. D'ailleurs maintenant que j'avais finis d'écrire cette fichue lettre qui m'avait fait revivre un tas de moment de ma vie j'étais certaine d'une chose. La prochaine fois le psy c'était moi qui le choisirais.


Dernière édition par Kate J. Clayton le Mar 20 Fév - 23:49, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Josh HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/02/2018
Pages lues : 179
Crédits : junkiie
Avatar : Jared padalecki
Pseudo : Junkiie
Disponibilités : Complet.
Âge : 30
MY SOUL

MessageSujet: Re: Kate - Que la force soit avec toi   Jeu 15 Fév - 4:57

bienvenue par chez toi xDD
Ca promet jle sens !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kate J. ClaytonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/02/2018
Pages lues : 50
Crédits : TAG
Avatar : Noomi Rapace
Pseudo : TAG
Schizophrénie : Le seksy beau brun masseur et sereal baiseur alias Jared feat Ian Somerhalder & La barmaid au caractère bien trempé alias Megara feat Phoebe Tonkin & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Jake Gyllenhaal & La blonde un peu folle et excentrique alias Sam feat Candice Accola
Disponibilités : Il faudra attendre, je ne suis pas encore validé !
Âge : 35 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Kate - Que la force soit avec toi   Jeu 15 Fév - 5:02

Merciiiiii xDD

Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Solora IpkissGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 558
Crédits : #avatar : chounette #gif & crackship : tumblr, shellhead. & pilgrim
Avatar : Chloe Wonderful Bennet
Pseudo : monocle. #alice
Schizophrénie : Derrick #ChrisWood Rhett #GrantGustin Andy #RyanGosling Chip #TomHolland Carter #AnnaKendrick Lowen #DanStevens Devon #ZoeKravitz
Disponibilités : closed tommy ; eric ; trent ; trent ; resto à 5 ; percy (uc.) ; heath
waiting list ▲ nothing
old memories ▲ kelvin ; trent ; cherry blossom
Âge : Trente ans. ▲ 20 juin 1987
MY SOUL

MessageSujet: Re: Kate - Que la force soit avec toi   Jeu 15 Fév - 5:33

Rebienvenue chez toi
Noomi Tu sais ce que je pense de ce choix d’avatar
Bon courage pour ta fichette

_________________
★ I'll never be the same
────────────────────────
You're in my blood, you're in my veins, you're in my head
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kate J. ClaytonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/02/2018
Pages lues : 50
Crédits : TAG
Avatar : Noomi Rapace
Pseudo : TAG
Schizophrénie : Le seksy beau brun masseur et sereal baiseur alias Jared feat Ian Somerhalder & La barmaid au caractère bien trempé alias Megara feat Phoebe Tonkin & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Jake Gyllenhaal & La blonde un peu folle et excentrique alias Sam feat Candice Accola
Disponibilités : Il faudra attendre, je ne suis pas encore validé !
Âge : 35 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Kate - Que la force soit avec toi   Jeu 15 Fév - 5:35

Merciiiii tooiiiii pink

Ouiii je sais

Re merci xDDD
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Crystal S. HansonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 12/09/2016
Pages lues : 633
Crédits : Niagara
Avatar : Nina Dobrev
Pseudo : Niagara
Schizophrénie : Arizona S. Campbell (Claire Holt)
Disponibilités : Dispo pour RP [3/5]
www. Luna
www. Baby
www. Sam
www.
www.
Âge : 27 ans (20.05.90)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Kate - Que la force soit avec toi   Jeu 15 Fév - 9:25

Rebienvenue mon amouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuur

_________________
Carpe diem
Vis, même si tu comprend pas pourquoi, même si tu fais les mauvais choix, après tout ça en tient qu'à toi. Vis, ne reste pas dans l'ordinaire, cherche en toi un peu de lumière et ne revient jamais en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jessie MatthewsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 03/08/2017
Pages lues : 512
Crédits : blue comet (avatar) ✰ tumblr (gifs) ✰ mine (crackship)
Avatar : adelaide cutie pie kane
Pseudo : .truelove (sonia)
Schizophrénie : ofelia morello (lily james) ✰ alessia chapman-westmore (erin richards)
Disponibilités : somebody save me (derrick)say, whats your name, what you drinking (lennon)i drown in you hands (aeddan)et si ce qui se passait dans notre télévision était réel (derrick)
Âge : vingt-huit ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Kate - Que la force soit avec toi   Jeu 15 Fév - 10:22

C'est encore nécessaire de te dire bienvenue ?
Je ne connais pas Noomi, mais Kate a l'air d'un personne haut en couleur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Percy IpkissGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 12/02/2017
Pages lues : 127
Crédits : Alicette 【avatar】tumblr【gif】
Avatar : Ty Simpkins
Pseudo : Danael
Schizophrénie : Austin【F. Harries】Alec【F. Lachowski】Simon【C. Christian】
Disponibilités : disponible jazz ; kelvin ; solora
event cherry blossom
Âge : 13 ans【16 mars 2004】
MY SOUL

MessageSujet: Re: Kate - Que la force soit avec toi   Jeu 15 Fév - 12:58

Re-bienvenue chez toi Surprised Super choix original de vava ! J'aiiiiiiiiiime ! On essayera de se trouver un lien qui sait
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam MorganGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 16/01/2018
Pages lues : 87
Crédits : TAG
Avatar : Candice Accola
Pseudo : TAG
Schizophrénie : Le seksy beau brun masseur et sereal baiseur alias Jared feat Ian Somerhalder & La barmaid au caractère bien trempé alias Megara feat Phoebe Tonkin & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Jake Gyllenhaal
Disponibilités : CrystalRhys
Âge : 28 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Kate - Que la force soit avec toi   Jeu 15 Fév - 13:55

Crystal; MERCIIII MA CHERIIIIIIIIE !!!

Jessie; xDD Et bien elle a joué dans Seven Sisters récemment je te conseil le film il est génial, Milénium aussi, Sherlock 2, Alien et j'ai pas toute sa filmographie en tête mais voilà xDD
En tout cas merciiiiii !

Percy; Merciii beaucouuuuuup ! Je dis jamais non à des liens !
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Kate - Que la force soit avec toi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kate - Que la force soit avec toi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Citations de vos films préférés.
» Les souvenirs sont tes faiblesses. Que la force soit avec toi, jeune Padawan |Feat Padawan Québécoise|
» " Que la force ShaoLin soit avec toi, mon fils " Papa Hwang
» Gros Mek avec Champ de Force Kustom
» Voir avec la Force

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: