AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Liz Landry-PalmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/02/2018
Pages lues : 28
Crédits : @Even
Avatar : Katheryn Winnick
Pseudo : L.
Disponibilités : Il faudra attendre, je ne suis pas encore validé !
Âge : 42 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.    Jeu 15 Fév - 16:18

Liz Landry-Palmer
« dans son œil, ciel livide ; où germe l'ouragan »


Prénoms Elizabeth, mais tout le monde l'appelle Liz.
Noms Née Landry, mais mariée Palmer.
Date & lieu de naissance Née le 13.03.1976 à Montréal, Canada.
Âge 42 ans.
Métier Avant de tomber malade, Liz était sans emploi. Mais à sa sortie de l'hôpital, cela va changer.
Orientation sexuelle Hétérosexuelle mais totalement fidèle à son mari.
Statut civil Mariée à @West Palmer
Statut financier En commun avec son époux, mais personnellement elle n'a pas grand chose actuellement.
Parti Politique Hillary forever & ever.
Caractère Têtue, fidèle, dévouée, sensible, colérique, impulsive.
GroupeMe, Myself and I.

Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
J'ai toujours aimé lire des livres, mais j'avais surtout une préférence pour les rares lettres que mon mari m'a envoyée. A l'hôpital, j'étais bien obligée de lire, pour passer le temps. J'ai commencé à lire plusieurs ouvrages européens et américains du XIXème siècle surtout, et je dois avouer que j'aime énormément cette époque littéraire. Stevensson, Allan Poe, Victor Hugo, Baudelaire... je crois que Les Fleurs du Mal resteront à jamais mon livre préféré.

Pour toi, l'amitié c'est...
L'amitié c'est débarquer chez une amie avec une bouteille de téquilla parce qu'elle vient de se faire larguer. C'est s'oublier soi-même pour s'occuper des autres lorsque ceux-ci en ont besoin. L'amitié et l'amour, c'est quelque chose de très fusionnel pour moi. West est à la fois mon meilleur ami et mon mari. Ca va généralement ensemble... mes amis peuvent compter sur moi, n'importe quand. Et même si j'ai été déçue après la disparition de West, je n'en veux pas à mes amis. Parce qu'aimer, c'est surtout pardonner et rester humble.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
La plus grosse rumeur que l'on ait pu dire sur moi ?
Je vous laisse le choix entre deux...
La première étant l'annonce de ma grossesse après mon retour de vacances, alors que je n'avais que dix-sept ans. Vous imaginez bien... la fille bien sage, qui n'est jamais dans les histoires, dans les problèmes, qui mène une vie presque parfaite et qui après des vacances revient au lycée en étant enceinte ? Bon, ça ne s'est pas su dès le retour des vacances, mais quand l'arrondi de son ventre se dessinait... les rumeurs enflaient tout autant.
Pour la seconde... ça serait quand j'ai pété les plombs, après la disparition de West. Là aussi, ça s'est fait lentement, au fil des semaines... de mal en pire. Les voisins m'entendaient pleurer, crier, jeter des objets contre les murs. Je ne m'habillais plus, je ne sortais presque plus, hormis pour rester des heures sur le perron, attendant que mon mari revienne. Alors ouais là aussi... la rumeur de « la voisine devient complètement folle » a commencé à s'ébruiter dans le voisinage.
+ Liz adore le moment du petit déjeuner. Pour elle, c'est le meilleure moment d'une journée et le meilleur des repas. Elle adorait se lever alors que tout le monde dormait encore. Elle adorait observer la lumière entrer dans la maison, une lumière vive, douce et chaleureuse. Elle adorait préparer le café pour son mari et elle, qu'elle boit toujours avec du lait froid. Elle aimait dresser une table, remplir les estomacs de ses hommes pour qu'ils entament une bonne journée. Elle aimait les voir discuter, de chamailler pendant qu'elle buvait son café en silence. Ces moments-là restent des souvenirs dont elle aime repasser les films dans sa tête pour réchauffer son cœur. + La jolie blonde aime énormément les pivoines. Pour elle, ce sont des fleurs sublimes, élégantes, douces et magnifiques. West lui en avait offert une après leurs retrouvailles quand ils n'étaient pas encore mariés, et ce symbole était resté... voilà tout. + Liz n'est pas une viandarde, elle n'en mange que très rarement. En fait, elle en cuisinait surtout pour son mari et son fils, mais elle évitait d'en consommer. Non pas qu'elle trouve ça répugnant, mais simplement parce qu'elle n'aime pas vraiment ça, ainsi que le poisson d'ailleurs. + Liz s'est mise à la peinture depuis la disparition de son mari et surtout, depuis son internement à l'hôpital. Elle peint plusieurs choses, qu'il s'agisse de paysage presque abstraits, ou bien de portrait très sombres à la Schiele, Freud ou Bacon. + Liz n'a jamais pu retirer son alliance. Elle continue de la porter et pour elle, son âme et son corps tout entier appartiennent à son mari, même s'il est aujourd'hui disparu. Il est inconcevable pour elle d'aller voir ailleurs. + Liz n'aime pas spécialement aller au restaurant, même si parfois elle aimait cela avec West, elle préfère le cocon de leur foyer et leur intimité. + Liz adorait les films d'horreur à une époque, elle adorait aussi les films noirs des années 20 à 70. Hitchcock bien sûr, mais aussi et surtout des réalisateurs européens d'avant-guerre. C'était son petit plaisir secret à elle. + Liz adorerait avoir un chien, un Golden Retreiver, et c'est un grand regret que de n'en avoir jamais eu. + La jolie blonde est une personne très drôle, lorsqu'elle n'est pas sujette à ses névroses bien entendu. Elle a un très bon humour et une bonne répartie, qui va de paire avec son fort caractère bien trempé.
Prénom : L. Pseudo sur le net : L. Âge : 25yo. Pays : BZH Célébrité : Katheryn Winnick Scénario, inventé ou pré-lien ? Scénario ! Comment as-tu découvert le forum ? Partenariat Quelles sont tes premières impressions ? J'suis très contente d'avoir choisie ce scénario et de faire deux heureux haha. Crédits : Even. Un petit mot pour la fin ?    

Code:
<pris>KATHERYN WINNICK</pris> ► Liz Landry-Palmer


Dernière édition par Liz Landry-Palmer le Jeu 15 Fév - 17:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liz Landry-PalmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/02/2018
Pages lues : 28
Crédits : @Even
Avatar : Katheryn Winnick
Pseudo : L.
Disponibilités : Il faudra attendre, je ne suis pas encore validé !
Âge : 42 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.    Jeu 15 Fév - 16:19

The story of my life
Dans son oeil livide où germe l'ouragan.


Liz est née au Canada, à Montréal même. Sa famille descend d'une lignée française, ce qui a fait que le français était parlé couramment au sein du foyer. La jeune femme a un grand frère, Liam et un petit frère nommé Arthur. Ensemble, ils ont fait les 400 coups. Liam était vraiment une tête brûlée et Arthur les suivait comme une ombre. C'était souvent Liam qui se faisait punir, mais il avait l'air de s'en ficher. Liz était plutôt bien protégée avec son frère. La maison n'était certes pas très riche, mais c'était un foyer solide. Le poids des traditions se faisait néanmoins sentir, notamment le poids de la religion que sa famille tendait à poursuivre. Liz suivit donc ce chemin que l'on traçait pour elle à cette époque. Le chemin d'une fille bien sage, qui ne répond pas, qui ne fait pas de bêtises, qui se conduit bien. La petite fille s'intéressait à tout, ce qui rassuraient ses parents sur un possible avenir brillant pour elle. Les années passèrent, Liz devenait effectivement une élève sage et brillante. Tout le contraire de Liam qui commençait à déserter l'école et à se faire remarquer. Les parents de Liz l'envoyèrent d'ailleurs en Louisiane, chez un oncle. Liam y resta plus d'une année. Liz fut complètement perdue sans son frère. Pour lui remonter le moral, ses parents l'inscrivirent à un camp de vacances l'été de ses quinze ans, aux abords de Montréal.

C'est à ce camp de vacances que la jeune fille vécu ce qui allait changer sa vie. Ce genre de moment fort, puissant qui finit par régir une vie, voir plusieurs, toutes entières. A l'enregistrement, alors qu'elle tenait son sac de ses mains bien fermes, la jeune adolescente laissa son regard parcourir la foule d'adolescents qui l'entourait. Tous étaient en train de se chamailler, de rire, de se retrouver mais elle, elle ne connaissait personne. Ses parents venaient de la déposer, elle devait avancer vers la table où les animateurs prenaient les enregistrements, afin de signaler son arrivée. A ce moment là, elle soupira, ne sachant franchement pas si tout ça était une bonne idée. Liam lui manquait et elle aurait aimé qu'il soit là, où même Arthur, mais il était encore trop petit pour ça. A ce moment là, son regard clair valsait entre les jeunes gens avant qu'il ne se pose sur un autre regard bleu azur. Un garçon était à plusieurs mètres d'elle, il souriait doucement et il la fixait. Ils étaient restés ainsi pendant un moment, à soutenir le regard de l'autre et à ne pas réussir à décrocher des pupilles azures de l'autre. Cette personne, c'était West, mais elle ne le connaissait pas encore.

Cet été là, West et elle apprirent à se connaître. Devenant d'abord des amis, doucement, s'apprivoisant. Il lui parlait de sa vie en Amérique, de sa famille, de ses envies d'aller faire l'armée. Elle, elle lui parlait de sa famille, de son frère, et de l'avenir tracé pour elle. C'est à ses côtés qu'elle se levait la nuit de sa tente pour aller observer les étoiles en pleine forêt. Heureusement que West avait le sens de l'orientation, franchement. C'est avec lui qu'elle passa tout son temps cet été là. Il y avait bien les activités de groupes, les animations, mais ils étaient ensemble à chaque secondes. Sans aucune ambiguité. Il était devenu son meilleur ami et elle aimait être avec lui, rire avec lui, s'amuser de façon totalement innocente.

A la fin des vacances, lorsque West du rentrer chez lui, Liz sentit quelque chose se briser en elle. Elle ne voulu pas parler à ses parents pendant des jours, avant de recevoir une lettre de West. Pour lui aussi le retour semblait difficile. Alors ils commencèrent à s'écrire, une lettre, puis deux, puis une tous les jours. Ils se racontaient leurs journées, leurs ressentis par rapport au monde, au lycée, à l'avenir... C'est à ce moment là que Liz comprit qu'elle ressentait le manque de lui. Que sa présence, ses yeux, son sourire, sa fossette, son assurance lui manquaient au point de la faire souffrir. Ils avaient le droit de s'appeler qu'une seule fois par semaine, étant donné qu'ils ne vivaient pas dans le même pays et qu'à l'époque, tout se payait très cher. Liz commençait à voir ses notes chuter à l'école et ses parents la menaçaient de ne pas la faire retourner au camp l'été prochain, si elle ne se reprenait pas en mains. A cet instant de sa vie, Liz se prenait à rêver... rêver de voler de l'argent à sa famille pour prendre un train pour l'amérique. Pour essayer de le retrouver, de le voir.

Finalement, l'été de ses seize ans, la jeune femme et West se retrouvèrent enfin au camp de vacances. C'était étrange, parce qu'elle savait qu'elle l'aimait, elle en était même sûre. Mais pour le moment, ils étaient encore amis... ce fut un soir, enfin, que West l'embrassa pour la première fois. Liz su. Elle su que ce n'était pas juste une amourette de vacances et même si ça l'était... ça allait être la plus belle chose qu'elle allait vivre dans sa vie. Cette sensation ne la quitta jamais, à aucun moment depuis ce soir-là. Cet été là fut le plus beau, le plus libre, le plus heureux de sa vie. Mais encore une fois, il prit fin. A son retour chez elle, Liam était lui aussi de retour. Elle pu enfin tout lui raconter, et lui demander son aide auprès de ses parents.

L'année qui suivie, les deux adolescents se débrouillèrent pour se voir. Souvent, West venait la voir à Montréal. Les parents de Liz acceptaient qu'ils viennent seulement deux ou trois jours et avec ordre de dormir dans le salon, ou bien dans la chambre de Liam avec ce dernier. C'était pas le top... mais ils n'étaient que des enfants. Liz se souvint de la fois où elle était venu le voir chez lui, en amérique, pour la période de Noël. C'était un magnifique souvenir... et c'est aussi lors de ce séjour qu'ils firent l'amour pour la première fois. Liz et West étaient follement amoureux.

Il avait déjà commencé sa formation militaire et essayait de venir le plus souvent possible. Et puis un jour... la nouvelle tomba. Liz commençait à se sentir vraiment mal, elle vomissait sans raison, sa poitrine devenait douloureuse mais elle ne comprit pas ce qu'il se passait. Même si elle n'avait plus ses règles. C'est en rentrant du lycée que la jeune femme et Liam comprirent que quelque chose n'était pas normal. Liam était au courant que sa sœur et West étaient passés à l'étape supérieure, mais il n'était pas franchement fan de l'idée. C'est lui qui allait acheter un test de grossesse pour sa sœur. Il fut donc le premier à être au courant. Malheureusement, le père Landry débarqua au même moment et surprit Liam avec le test dans les mains. Pour lui, son fils avait mis une gamine enceinte et il commença à lui faire la leçon et à le frapper. A ce moment là, sa mère s'interposa, ainsi que Liz et elle avoua la vérité. Elle reçu la plus grosse baffe de toute sa vie. Sa mère fondit en larmes. Arthur comprenait pas ce qu'il se passait et Liam se tenait fermement devant sa sœur, face à son père. Liz eu droit à la leçon de morale sur sa vie, son avenir fichu en l'air, sur West, sur tout. Ce fut très dur, la peur la terrorisait, elle avait peur de voir sa vie gâchée, elle avait peur de le dire à West. Peur de le perdre, peur de perdre ce bébé aussi et de le regretter, mais aussi peur de l'assumer à dix sept ans. La jeune femme avait le soutien de Liam, mais ses parents voulaient avoir une conversation avec West. Lorsqu'il arriva pour passer quelques jours chez eux, elle lui annonça sa grossesse très vite, sur le pas de la porte, avant qu'il ne rentre dans la cage aux lions. A la réaction du jeune homme, Liz fondit en larmes. La pression, la peur, tout venait de s'envoler. Il était content, il était même plus que content. Pas une seule seconde la peur s'était inscrite en lui. Pas une seule seconde il lui fit part d'une peur, d'un doute, d'une angoisse. Liz adorait ça chez lui, il était confiant, il n'avait peur de rien, il la rassurait pour tout.

La vie de Liz fit son chemin. Elle était devenue la femme de West peu de temps après la naissance de leur fils, Micah. Malgré tout, ils n'avaient pas pu vivre ensemble tout de suite, parce qu'elle n'était pas citoyenne américaine. Mais désormais, tout ça semblait si loin derrière eux... Ils formaient la parfaite famille américaine. West avait réussi sa carrière et était désormais militaire et actuellement en mission quelque part en Afrique. Pendant ce temps-là, la jeune femme s'occupait de Micah et du foyer. Ils vivaient sur la base militaire de son mari, dans une maison ravissante. Et puis un jour... la hantise de toutes les femmes de militaire surgit devant son perron. La voiture noire qui s'arrête, les gradés militaires qui en sortent, un drapeau plié dans les mains. Liz était en train de faire une machine, lorsque la sonnette se fit entendre. Vêtue assez grossièrement, les cheveux attachés en chignon, elle avait ouvert en rigolant de son état, s'attendant à voir l'une de ses amies de la base. A la vision des deux militaires, elle su. Ils n'avaient pas eu besoin d'ouvrir la bouche, une seule seconde, pour un seul mot. Elle avait su. A cette seconde, son cœur s'arrêta de battre et explosa à l'intérieur de sa poitrine. Ses jambes se mirent à ne plus supporter son corps et elle se laissa tomber contre la porte ouverte. L'un des militaires voulu l'aider, mais un cri se fit entendre. Transperçant alors la base militaire toute entière. Les voisins, alertés, sortaient de chez eux, tout le monde comprenait ce qu'il se passait. Pour Liz, on venait de lui arracher le cœur à pleine main. Une douleur insupportable se fit ressentir à l'intérieur de son être et en plus de son cri, des larmes commençaient à joncher ses joues. Ses mains tremblaient, réaction suite au choc de la nouvelle. Ce n'était pas possible. Ils se trompaient forcément. Les images de West à leur rencontre dans le camp, les images de leurs souvenirs d'adolescents au camp, puis après, la naissance de Micah, leur mariage, leur emménagement ici, leurs rires, leurs moments de bonheur, toutes ces images venaient l'acculer de plus belle d'une douleur horrible. Liz sentait que son cœur et son corps tout entiers n'étaient plus capables, pas capables de supporter ça. Elle ne pouvait pas vivre sans lui. Il était son cœur, son monde, son amour, son espoir, son passé, son présent et son avenir... même s'il était militaire, qu'elle connaissait les risques... elle s'était toujours dit que non, ça ne leur arriverait pas. Pas à lui... pas à eux... Pourtant c'était la réalité.

Les jours qui suivirent l'annonce de la disparition de son mari furent terrible au sein de leur maison. Liz ne pu pas l'annoncer à son fils. Se furent les mêmes militaires qui firent ce sale boulot. Elle... elle ne parvenait pas à accepter l'idée, ni à la comprendre, ni à réaliser. Allongée dans son lit, morte de chagrin, ne désirant voir et parler à personne, pas même à son fils, Liz se laissait dépérir. Parfois, elle traînait devant le perron, les yeux cernés et gonflés dans le vide, pendant des heures entières. Micah était obligé de la ramener à l'intérieur. La nuit, souvent, il lui prenait de tout casser chez elle, d'hurler jusqu'à la mort, avant de se laisser tomber sur le sol froid de sa maison, fermant les yeux et se raccrochant à ses souvenirs avec son mari. Mais la douleur n'était pas supportable. Bientôt, on lui annonça qu'elle n'avait plus le droit de vivre sur la base. Il fallait qu'elle quitte la maison... mais pour aller où ? Pour quoi faire ? Cette nouvelle et l'idée de perdre leurs souvenirs et cette maison fini de l'achever. Pour Liz, West allait revenir, et il fallait qu'elle soit là, dans cette maison, à l'attendre. Au moment de partir de la maison, Micah plaça sa mère dans un institut spécialisé. Liz n'était plus vraiment là... elle ne pouvait pas en vouloir à son fils, elle ne l'écoutait pas quand il lui parlait et elle était ailleurs. Compliqué à dire, mais à ce moment là, Liz était dans ses souvenirs. Refugiée dans son cocon chaud et chaleureux, de ses souvenirs avec West, plutôt que de vivre et combattre la réalité. Elle aurait pu tenir sans son mari, elle aurait pu continuer, se battre pour son fils. Seulement depuis l'âge de quinze ans, West avait construit un monde autour d'elle, des murs hauts pour que rien ne vienne jamais l'atteindre, jamais lui faire de mal. Il avait passé sa vie à la protéger, à la rendre heureuse et elle ne s'était jamais demandé si elle pouvait l'être d'une autre façon. Aujourd'hui, il n'y avait plus de défense, plus d'espoir, plus de bonheur, c'était comme si tout avait disparu. Alors certes oui, il y avait Micah, mais pour Liz, c'était trop douloureux. Trop dur de voir son fils et d'y voir le visage de son père. Trop dur de voir son fils vivre sans son père et surtout, avec une mère comme ça... elle n'était plus une mère, elle n'était plus une femme, elle n'était plus qu'une coquille vide. Son fils méritait mieux que ça. Alors quand il décida de la mettre en HP, elle ne résista pas. C'était ce qui était le mieux pour son avenir. Il fallait qu'il avance, sans elle.
A l'Institut, Liz suivit un traitement pour ses névroses et sa dépression sévère, ainsi que le traumatisme subi. Un traitement psychiatrique, psychologique et aussi médicamenteux. La-bas, Liz comprit au fil des séances avec les psys et les médecins qu'il fallait qu'elle se découvre par elle-même, et qu'elle se teste, qu'elle s'apprenne par elle-même. On lui proposa plusieurs technique pour ça, mais se fut la peinture qui attira son attention. A travers cette pratique, Liz découvrait ses peurs, ses démons, ses angoisses, mais aussi, elle parvenait à les illustrer, à les montrer, à les extraire. Petit à petit, sa thérapie commença à faire ses preuves. Mais ses nuits étaient toujours aussi agitées et perturbées. Les insomnies, ou même les terreurs nocturnes veillaient à lui rappeler ses traumatismes liés à la mort de son mari. Ses médecins voulaient qu'elle retire son alliance, pour qu'elle symbolise le fait de tourner la page, d'accepter la mort de son mari, mais elle s'y refusa toujours. La jeune femme est encore fragile, le traitement qu'elle suit depuis de nombreuses années désormais fait ses preuves, mais sera t-elle véritablement guérie un jour ? Qui pourrait le savoir ?


Dernière édition par Liz Landry-Palmer le Jeu 15 Fév - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sasha M. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/10/2017
Pages lues : 423
Crédits : moi-même
Avatar : Lucy Hale
Pseudo : benficagirl
Schizophrénie : Maxine Emerson la fille de Scott.
Valentina Munõz la jeune mexicaine.
Disponibilités : Disponible
En attente -> Josh Hawpkins
En cours -> Ofelia Morello, Noah H. Dawson, Amaya Nakamura, Megara A. Hawpkins, Lennon P. Daugherty, Yohann Ferguson, Elena Braxton, Amaya Nakamura,
Âge : 24
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.    Jeu 15 Fév - 16:21

Bienvenue Very Happy et courage pour cette fiche Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
West PalmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/07/2017
Pages lues : 106
Crédits : Tag
Avatar : James Marsden
Pseudo : Lenvy
Schizophrénie : Nope
Disponibilités : 1/3 Libre - Micah / Lennon

Finis: Joyce / Micah
Âge : 45
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.    Jeu 15 Fév - 16:22

BIENVENUE PAR ICI

Bon courage pour ta fiche ma petite femme que j'aime

Si tu as la moindre question, ma boite mail est ouverte

Bisouu !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crystal S. HansonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 12/09/2016
Pages lues : 633
Crédits : Niagara
Avatar : Nina Dobrev
Pseudo : Niagara
Schizophrénie : Arizona S. Campbell (Claire Holt)
Disponibilités : Dispo pour RP [3/5]
www. Luna
www. Baby
www. Sam
www.
www.
Âge : 27 ans (20.05.90)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.    Jeu 15 Fév - 16:30

Bienvenuuuuuuuuuuuue !! pink
Très bon choix de scenario et d'avatar malou
Bonne chance pour ta fiche !

_________________
Carpe diem
Vis, même si tu comprend pas pourquoi, même si tu fais les mauvais choix, après tout ça en tient qu'à toi. Vis, ne reste pas dans l'ordinaire, cherche en toi un peu de lumière et ne revient jamais en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sam MorganGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 16/01/2018
Pages lues : 87
Crédits : TAG
Avatar : Candice Accola
Pseudo : TAG
Schizophrénie : Le seksy beau brun masseur et sereal baiseur alias Jared feat Ian Somerhalder & La barmaid au caractère bien trempé alias Megara feat Phoebe Tonkin & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Jake Gyllenhaal
Disponibilités : CrystalRhys
Âge : 28 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.    Jeu 15 Fév - 16:35

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!! string

Excellent choix de scénaaaa

Bonne chance pour ta fichette ! xD
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Liz Landry-PalmerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/02/2018
Pages lues : 28
Crédits : @Even
Avatar : Katheryn Winnick
Pseudo : L.
Disponibilités : Il faudra attendre, je ne suis pas encore validé !
Âge : 42 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.    Jeu 15 Fév - 16:35

Merci tout le monde !
Je suis tellement contente d'avoir choisi ce scénario haha ! Je vais commencer mon histoire Smile @"Wes Palmer" je viendrai vers toi si j'ai besoin de détails hihi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Josh HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 09/02/2018
Pages lues : 179
Crédits : junkiie
Avatar : Jared padalecki
Pseudo : Junkiie
Disponibilités : Complet.
Âge : 30
MY SOUL

MessageSujet: Re: ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.    Jeu 15 Fév - 16:39

Bienvenue par ici !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Naomi CollinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 23/01/2018
Pages lues : 179
Crédits : .sparkle (avatar), may0osh (premier gif), natalieofrph (deuxième gif) & anaëlle (signature)
Avatar : caity lotz
Pseudo : mannie
Schizophrénie : zara daugherty (ft. kristen bell)
Disponibilités : j'ai une place de libre!
jadacarsonloterie saint-valentin
Âge : naomi a trente et un ans. le fait de vieillir ne la dérange pas réellement. elle sait que ça fait partie de la vie et elle accepte ses petits cheveux blancs.
MY SOUL

MessageSujet: Re: ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.    Jeu 15 Fév - 17:05

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Derrick HolloranGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 3473
Crédits : #avatar : monocle. ≡ #crackship : mon ananas (.truelove), mehza & chounette ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Shipshape Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Schizophrénie : Rhett #GGustin ≡ Andy #RGosling ≡ Chip #THolland ≡ Carter #AKendrick ≡ Solora #CBennet ≡ Lowen #DStevens ≡ Devon #ZKravitz
Disponibilités : really closed haley ; meg ; jessie ; lisbeth ; avri ; azraël ; jada ; carson (uc.) ; zoya
alternative life ≡ jessie
waiting list ≡ alaska
old memories ≡ shaz ; meg ; freya ; "jazz" ; levi ; savannah ; sheri ; declan ; lisbeth
Âge : Trente-et-un ans ≡ 31 août 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.    Jeu 15 Fév - 17:30

Bienvenue parmi nous avec la sublime Katheryn
Excellent choix de scénario !!
Bon courage pour ta fichette

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
awards
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: ❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.    

Revenir en haut Aller en bas
 
❥ Liz Landry-Palmer ; dans son oeil, ciel livide, où germe l'ouragan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La flèche qui ne perça pas que l'oeil de boeuf (Pv Camelle)
» Dans l'Oeil d'Or
» Dans l'oeil du chat, l'au-delà
» Ayton le bouledogue américain
» Comment on arrête ce truc ?! [PV : May]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: