AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Percy&Trent + I love you but why ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Percy IpkissGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 12/02/2017
Pages lues : 133
Crédits : Asmodée【avatar】tumblr【gif】
Avatar : Asher Angel
Pseudo : Danael
Schizophrénie : Austin【F. Harries】Alec【F. Lachowski】Simon【C. Christian】
Nael【A. Gallagher】
Lukyan【H. Tommeraas】
Disponibilités : disponible jazz ; kelvin ; solora
event cherry blossom
Âge : 14 ans【16 mars 2004】
MY SOUL

MessageSujet: Percy&Trent + I love you but why ?    Sam 17 Fév - 0:07

Percy finissait de s'habiller, il stressait un peu en réalité debout au milieu de sa chambre. Il ne savait pas vraiment quoi penser. Il enfilait enfin un pull léger pour ne pas avoir trop froid, avant d'aller consulter l'écran de son téléphone posé sur le coin de son lit afin de voir quel heure il était. Le temps n'avançait tellement pas, c'était encore plus stressant, à croire que les secondes s'étaient allongées rendant les minutes interminables. Il quittait sa chambre pour se rendre dans la cuisine boire un verre d'eau tant il sentait sa bouche sèche. Etait-ce normal de stresser autant pour simplement aller voir son père ? Non, pas vraiment mais dans le cas de Percy, c'était totalement différent puisqu'au dernière nouvelle, son père était décédé à l'autre bout du pays, enfin simplement aux yeux de son fils qui visiblement était le seul à ne pas être au courant de toute cette mascarade, puisque pour une obscure raison on le tenait éloigné de lui. Serait-il encore dans le mensonge si jamais Trent ne leur était pas tombé dessus au moment du Cherry Blossom ? Sans doute que oui puisque personne n'avait eut vraiment envie de lui en parler, pas Heath qui s'arrangeait pour même le tenir éloigné de lui, pas sa mère qui pourtant avait égoistement laissé Percy faire des efforts pour la réconforter alors qu'elle allait parfaitement bien en le voyant en secret, et même pas le principal concerné qui savait que son fils vivait dans cette ville mais qui n'avait rien fait pour aller le voir. La vérité était certes un peu différente, mais c'est ainsi que Percy la voyait, injustement par ailleurs. Mais il avait décidé de laisser une seconde chance à son père, sans vraiment en parler à personne en réalité. Il n'avait pas envie d'entendre Heath essayé de l'en dissuader. En réalité pour une fois, Percy voulait faire les choses qu'il voulait, sans qu'on lui dise quoi faire. Il avait beau être un enfant de nature calme et n'ayant pas tendance à faire des conneries, Percy s'était senti trahi et blessé par tout ceux qu'il aimait alors maintenant il ferait ce qu'il avait envie.

Et ce dont il avait envie, c'était de revoir son père, pour lui demander des explications et surtout pour comprendre. Car même s'il avait eu la chance d'apprendre que Trent n'était finalement pas mort, Percy n'avait pas eut la chance de le revoir. Il ne pourrait alors pas se sentir mieux sans l'avoir revu et surtout lui avoir parlé, car malgré tout, Percy était heureux de cette nouvelle. Il se sentait aussi tellement mieux maintenant que celui dont il ne parvenait pas à faire le deuil soit encore en vie. En revanche, c'était Heath qui devait l'emmener. Ainsi pour la première fois depuis qu'il connaissait le marshall, l'enfant des Donnelly n'avait jamais menti à celui-ci. Mais cette fois-ci c'était différent, il savait qu'il lui mettrait des batons dans les roues. C'était pourtant un comble de devoir faire des pieds et des mains pour simplement aller voir son père. Ainsi, Percy devait officiellement aller Wesley en ville, malgré les réticences d'Heath et de sa mère qui avaient accepté que parce que Percy serait en public. Officieusement, c'était bien Trent qu'il rejoignait.

Il était maintenant l'heure d'y aller par ailleurs, il était monté dans la voiture du Marshall qui l'y avait conduit non sans lui rappeler quelques règles de sécurité. Percy l'avait rassuré mais la conversation entre les deux n'étaient à ce moment pas encore totalement revenu et ça peinait Percy qui considérait vraiment Heath comme un confident et une personne de confiance. Mais il savait que ce n'était pas définitif et que ça finirait bien par revenir. Percy avait fait exprès de dire une heure un peu en avance de leur rendez-vous pour ne pas que le marshall et son père ne se rencontrer, ains il attendait patiemment l'arrivée de Trent. Lorsqu'il l'aperçut enfin, Percy ne put s'empêcher de sourire, timidement. Ca lui faisait tellement plaisir de le revoir, il ressentait une telle joie au fond de lui. Une joie immense qu'il canalisait au fond de lui derrière un sourire assez timide. Il le revoyait vraiment après tant de temps et ça restait étrange tout de même. Lorsqu'il arrivait face à lui, Percy ne put s'empêcher d'enlacer son père tout de même, passant ses bras autour de lui. Parce que cette étreinte, il avait prié pour avoir la chance d'y avoir droit un jour. « B-Bonjout Papa... » Malgré tout, tout était devenu si étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Trent DonnellyGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 02/02/2017
Pages lues : 610
Crédits : shelhead|vava+crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Declan (stan) Nash (evans) Neil (downey) Rhys (pine) Avri (vikander)
Disponibilités : closed solora; lowen; maxence; lowen AU; solora (II); resto à cinq; percy
Âge : 31 ans ◈ 26 juillet 1986
MY SOUL

MessageSujet: Re: Percy&Trent + I love you but why ?    Mar 27 Fév - 21:35

Percy & Trent

I love you, but why?

father to son
Aujourd’hui, Trent allait voir son fils. Dans un coin de son esprit, sa raison se rebellait. Il y avait après tout, quelque chose de très singulier et désagréable dans le fait de voir son seul et unique enfant à un endroit et une heure précise, tel un rendez-vous prit par obligation plus que volonté. Ou même à l’image d’une garde alternée, là où un divorce déchirant l’aurait réduit à voir Korben ponctuellement, dans un cadre bien établi par un juge intransigeant. Mais Trent ne se trouvait dans aucune de ces situations. Non, ce contexte particulier était bien plus compliqué et insolite. Trent n’avait pas beaucoup vu son fils depuis qu’il était arrivé à Washington et avait retrouvé la trace de sa famille. Ce n’est l’envie qui lui manquait, bien évidemment. Il voyait sa femme guère plus d’ailleurs. Cela pourrait paraître insensé maintenant qu’ils se trouvaient tous dans la même ville, mais les choses restaient compliquées. Ils n’étaient pas censés se connaître premièrement, Raschelle et Korben ayant adopté une toute nouvelle identité, une vie fabriquée de toute pièce, dans laquelle il n’avait jamais existé. C’était dur à avaler. Aux yeux de leurs nouveaux amis, leurs collègues, leurs voisins, il n’était rien. Trent Donnelly n’avait aucune raison de côtoyer les Ipkiss, et encore moins se montrer familier avec eux en public. Et puis, bien sûr, ils vivaient avec Heath. Lui, avait toute la légitimité de leurs temps. Une place bien établie dans leur sphère. Sa place, en somme. Trent n’était pas vraiment amer, pas convaincu le moins du monde que sa femme et son fils l’avaient remplacé par un autre, mais l’agacement restait néanmoins réel. Ça n’était la faute de personne, finalement. Sauf celle de son père, lui qui continuait à gâcher sa vie. Il y avait quand même du positif : ils s’étaient retrouvés, chacun vivant un quotidien correct, et ils pouvaient se voir de temps en temps. Trent s’était arrangé pour voir Korben, décidé à passer du temps avec son fils et lui expliquer à sa manière la situation. Il n’était pas aussi serein qu’il aurait dû l’être. C'était idiot. Il s'agissait de son fils! Son bébé, bien qu'il approchait dangereusement des quatorze ans. Ils avaient toujours été proches et complices malgré les différents inévitables qui avaient pu se passer entre parent et enfant. Mais ça, c'était avant que Trent se fasse passer pour mort. L'annonce prématurée de son décès n'avait pas été son fait, mais une mascarade maladroite de la part du FBI. Il n'avait en revanche aucune excuse pour ne pas avoir mis Korben en courant de la vérité une fois arrivé à Washington. Sur le coup, lui et Raschelle avaient pensés qu'il serait mieux de ne rien dire en attendant d'échafauder un plan. Tu parles d'une bonne idée. Ils n'étaient pas plus avancé quant à quant à leur vie future, et Korben avait appris par surprise la supercherie. C'était normal qu'il lui en veuille, mais Trent souhaitait quand même s'expliquer avec ses propres mots. Il ne pouvait qu'imaginer ce que lui avait raconté Heath, les mensonges élaborés pour le tenir éloigné de son propre père. C'était l'occasion de mettre les cartes sur la table et de passer enfin un moment en tête à tête avec son fils. Bon Dieu qu'il lui avait manqué. Trent n'avait plus rien d'un père ces derniers mois. Il se perdait presque dans ce mensonge qu'était devenu sa vie: celle d'un chirurgien célibataire, sans enfant et sans attaches apparentes. Ca n'était pas ce qu'il était, et pas ce qu'il souhaitait devenir. Si Trent avait des doutes, ceux-ci s'évaporèrent en voyant son fils. Une joie pure et vibrante s'empara de lui, son visage s'étirant autour d'un grand sourire. Il avait beau être un ado, Trent le voyait toujours comme son petit garçon, et l'affection et l'amour qui le percutaient en le voyant n'avait pas changé au fil des années. Il serra le garçon dans ses bras, sans doute un peu trop fort, sans doute un peu trop longtemps, mais il en avait été trop privé pour ne pas en profiter. Il déposé un baiser contre sa tempe avant de le relâcher. Dans un autre contexte, Korben aurait sous doute rouspété, comme tous ces gamins de son âge qui ont honte des démonstrations d'affection de leurs parents. « C'est tellement bon de te voir Korben » dit-il, gardant une main contre son épaule. « Désolé, je peux pas me résoudre à t'appeler Percy » continua-t-il, taquin malgré la vérité derrière ses mots. Il se moquait bien qui pouvait l'entendre. C'était un jeu auquel il ne voulait pas se prêter.    

_________________

It’s so much darker when a light goes out than it would have been if it had never shone
Revenir en haut Aller en bas
Percy IpkissGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 12/02/2017
Pages lues : 133
Crédits : Asmodée【avatar】tumblr【gif】
Avatar : Asher Angel
Pseudo : Danael
Schizophrénie : Austin【F. Harries】Alec【F. Lachowski】Simon【C. Christian】
Nael【A. Gallagher】
Lukyan【H. Tommeraas】
Disponibilités : disponible jazz ; kelvin ; solora
event cherry blossom
Âge : 14 ans【16 mars 2004】
MY SOUL

MessageSujet: Re: Percy&Trent + I love you but why ?    Lun 23 Avr - 12:08

Il y arrivait enfin, à voir son père. Il avait tellement espéré ce moment. De longues nuits entières Percy avait imaginé que son père ne soit pas mort et qu'il puisse revenir dans leur vie. Mais jamais le jeune adolescent n'avait imaginé que ça se passerait de cette façon, avec un tel scandale et en découvrant que tous le monde sauf lui savait la vérité. En réalité, il n'aurait jamais pensé que ça se produirait vraiment. Maintenant il avait besoin de le voir. Parce que Trent était son père, et Trent avait longtemps été son héros. Celui que Korben voulait devenir. En découvrant le monde, en en apprenant plus sur l'histoire et en sauvant des vies. Maintenant il ne savait plus ce qu'il voulait ou non, il se sentait méfiant. Néanmoins, son amour pour lui restait inchangé, alors il avait rusé pour réussir à le voir sans avoir le regard protecteur d'Heath sur lui prêt à mordre dès qu'il penserait un geste suspect. Il n'en avait pas besoin car il savait que son père ne pourrait jamais toucher le moindre de ses cheveux et ça malgré tout ce qu'il avait découvert, il en restait convaincu.


Percy patientait maintenant en attendant l'arrivée de Trent. Il n'était pas en retard, Percy l'avait prévu il était volontairement venu en avance pour être sur que le marshall ne croise pas le chirurgien. Ainsi rien ne pourrait lui mettre la puce à l'oreille à propos de son petit mensonge. Toutefois, malgré tout l'attente le faisait un peu stressé. C'était idiot, c'était son père et les choses avaient toujours été tellement simples entre eux. Mais voilà, maintenant il avait l'impression qu'il allait le redécouvrir malgré tous l'amour inconditionnel qu'il pouvait lui porté. Enfin il l'avait aperçu et il avait sourit. Timidement. De toute façon rien ne pourrait traduire la joie immense qui l'habitait. Il l'enlaçait de ses bras, entourant sa taille. C'est ainsi qu'il se rendait compte qu'il avait bien grandit, car la dernière fois qu'il l'avait vu, il le voyait de bien plus bas. Tant de temps perdus l'un sans l'autre. Il se sentait rassuré contre lui, ce sentiment non plus n'avait pas changé, alors qu'est ce qui était tant différent ? Il ne saurait l'expliquer mais il espérait que ce petit rendez-vous permettrait de mettre tous les problèmes de côté. Percy avait une chance inimaginable, son père revenait d'entre les morts, enfin il ne l'était pas. C'était presque digne de certaines séries télévisés. Percy restait contre sous père jusqu'à ce qu'il ne le libère de cette étreinte. Percy n'était pas pressé au contraire il en avait profité. Il souriait lorsque son père lui avouait qu'il était bon de le revoir, l'appelant Korben. Ca aussi ça lui faisait tellement étrange. C'était idiot pourtant, Korben était son véritable prénom et pourtant au fil du temps il s'était habitué à Percy. Mais tout comme son père qui ramenait son ancienne vie à lui, ce prénom faisait parti de ce même passé. Percy souriait lorsqu'il ajoutait qu'il n'arrivait pas à se résoudre de l'appeler Percy. « Pourtant Percy sommes mieux que Korben… Je me demande qui avait eut cette idée de prénom d'ailleurs... » En réalité, Korben Donnelly lui manquait, il ne l'était plus et il était même totalement différent. Mais ça ne le dérangeait pas au fond. « Mais c'est pas grave, c'est mon prénom après tout... » Il n'ajoutait rien de plus. Cette nouvelle identité, il s'y était habitué et c'était un peu la sienne maintenant. Mais il ne voulait pas l'imposer à son père. « On… Va s'installer ? » Percy préférait être au calme pour parler, il craignait tout de même de revoir débarqué le marshall à tout moment. « Je suis content qu'on arrive enfin à se voir... » Il ouvrait la porte de la boutique dans laquelle ils allaient boire un petit quelque chose et parler entre père et fils. « Parce que tu m'as manqué papa... »
Revenir en haut Aller en bas
Trent DonnellyGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 02/02/2017
Pages lues : 610
Crédits : shelhead|vava+crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Declan (stan) Nash (evans) Neil (downey) Rhys (pine) Avri (vikander)
Disponibilités : closed solora; lowen; maxence; lowen AU; solora (II); resto à cinq; percy
Âge : 31 ans ◈ 26 juillet 1986
MY SOUL

MessageSujet: Re: Percy&Trent + I love you but why ?    Lun 14 Mai - 12:13

Percy & Trent

I love you, but why?

father to son
C'était terriblement simple. Pendant un cours instant, son enfant dans ses bras et un sourire taquina aux lèvres, il lui était facile de croire qu'ils n'avaient jamais quitté leur vie d'avant. Une sortie père-fils des plus normales, dans un lieu public ou un autre, à ne se soucier de rien: ni du temps qui leur était compté, ni des visages anonymes autour d'eux qui pourraient percer leurs secrets. Trent oubliait d'être parano alors que son enfant semblait tout aussi heureux de le voir. Il en avait douté à un moment, persuadé que son fils ne lui pardonnerait pas ses mensonges, persuadé que la colère était plus facile à manier que l'incompréhension. Il n'en était rien. Cela pouvait être un moment normal, en effet, mais ça ne l'était pas vraiment. La simple discussion autour du prénom du jeune homme le prouvait. A force, Trent s'était plus ou moins habitué à leurs nouvelles identités. Cela ne le faisait plus tiquer d'entendre le prénom de Solora ou Percy, mais ça n'était pas pour autant devenu moins désagréable. Trent s'était demandé au début si lui aussi aurait du se faire passer pour un autre, dissimuler son identité derrière un personnage pour faciliter sa traque. Mais outre les problèmes administratifs que cela supposait – il n'était pas un criminel, prêt à falsifier tous ses documents, et n'avait pas non plus l'aide de la police -, il aurait été bien incapable de se défaire de son prénom et nom. Même si celui-ci lui avait été légué par un monstre. Trent exagéra une grimace lorsque son fils estima que Percy sonnait mieux que Korben. C'était peut-être vrai, mais il avait assez de mauvaise foi pour ne pas l'admettre. Il n'allait certainement pas glorifier ce prénom choisi par un autre pour nommer son enfant. « Tes parents ô combien merveilleux et originaux, voilà qui » répondit-il, amusé face à la moue du garçon. Raschelle et lui avaient été jeunes, on ne pouvait pas les blâmer pour leurs choix parentaux. Et franchement, il y avait pire que Korben. « Pas pour le moment... » ne put-il s'empêcher de dire, légèrement amer. Mais il se reprit très vite. Ça n'était pas sa faute, il ne faisait que subir les erreurs de son père et les ordres des forces de l'ordre. Trent acquiesça lorsque son fils leur proposa de rentrer s'asseoir. Il lui emboîta le pas. Trent ne put s'empêcher de balayer la pièce du regard, à l'affut d'un visage familier. Satisfait de ne voir personne qu'il connaissait, il prit place à une table. Un sourire perça sur son visage en entendant son fils.  « Tu m'as terriblement manqué aussi, tu n'as pas idée » dit-il. Ça avait été horrible, cette période avant de les retrouver, où pendant un court instant il avait été persuadé qu'il ne reverrait plus jamais sa femme et son fils. « C'est juste compliqué de s'organiser » expliqua-t-il; l'euphémisme du siècle. C'était Heath le problème, ni plus ni moins. Mais il n'allait pas attaquer de plein fouet le nouvel "ami" de son fils. Il devait vivre avec lui après tout. « Je viendrai te voir tous les jours si je pouvais » lui dit-il avec ferveur, désespéré que son fils lui fasse confiance sur ce point. Il ne l'avait jamais abandonné et ne le ferai jamais.   

_________________

It’s so much darker when a light goes out than it would have been if it had never shone
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Percy&Trent + I love you but why ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Percy&Trent + I love you but why ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Cathedral Heights-
Sauter vers: