AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What have I done again? (Azraël ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oliver DeirdreGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 15/10/2017
Pages lues : 174
Crédits : hjs (avatar) tumblr & hjs (gifs).
Avatar : rufus sewell.
Pseudo : hjs.
Disponibilités : Azraël & Lowen (2/2).
Âge : forty seven.

MessageSujet: What have I done again? (Azraël ♥)   Lun 5 Mar - 23:12

Azraël & Oliver
You shine when I'm alone
Cette barbe, tu la traînes depuis quelques jours, elle est irritante, mais cette affaire dans laquelle tu t'es plongé l'est encore plus. Seul, évidemment, tu trimes comme un idiot parce que tu as cette petite voix qui te dit que ton client est loin de l’innocence, malheureusement, tu ne peux pas juger, tu ne peux rien dire, tu dois agir pour l'argent. C'est un client que vous connaissez, une femme de vingt ans ton aînée, elle perd un peu la tête, elle rencontre les mauvaises personnes et elle se fait manipuler, vous êtes ses avocats depuis plus de cinq ans désormais et vous la connaissez bien et cette affaire, celle que tu portes sur tes épaules, elle n'est pas normale. De la drogue, dans sa voiture ? Un contrôle de police fortuit ? Comment est-ce que tout cela est possible en si peu de temps, la concordance, les objets, les identités des policiers... Il y a un problème. Tu n'arrives pas à mettre le doigt dessus et évidemment, elle, elle ne se souvient de rien, elle perd la mémoire. Tu mets ta main à couper que son mari qui est plus jeune que toi est responsable de cette histoire mais évidemment, il a un alibi en or, du coup, vous n'avez pas de preuves et elle, elle ne jure que par son Joseph. Elle risque la prison et vu son âge, elle n'y restera pas longtemps. Elle ne veut pas divorcer, évidemment et même si avec Paul vous avez un contrat de mariage en béton, il gagnera quand même beaucoup d'elle, elle a déjà perdu ses deux premiers enfants. Tu te souviens, Paul aurait tout donné pour lui trouver un enfant illégitime quitte à inventer une histoire rocambolesque. Mais là, tu dois gérer, la protéger alors que tout est contre vous. Tu ne sais pas comment est-ce que tu vas faire et elle non plus. Cela fait deux semaines que tu travailles dessus et dans exactement trois jours, c'est le procès. Tu n'es pas prêt et tu doutes de l'être un jour parce que votre défense, elle a beau être en béton, vous allez faire un procès d'une éternité. Psychologiquement pour elle, ça ne passera pas et malheureusement tu n'as pas de solution secrète. Elle abandonnera et avouera quelque chose qui n'est pas de sa faute. Cette femme a beau avoir énormément d'argent, elle ne pourra pas se sortir de cette histoire dans un procès digne de ce nom.

Tu passes tes mains sur ton visage, tu le frottes vigoureusement et tu regardes autour de toi, ton bureau est un vrai bordel, ton téléphone ne fait que sonner ou vibrer simplement, c'est la même chose, ça t'énerve. Tu observes tes quelques tasses de café en face de toi, elles sont vides et il est à peine midi. Tu soupires fortement et tu te redresses sur ta chaise, tentant de faire un peu de ménage mais malheureusement tu n'as pas le temps, quelqu'un vient toquer à la porte et tu ne dis rien, tu ne regardes même pas, certainement un junior qui a besoin de toi et vu qu'ils se croient tous à la maison, ils entrent sans ton avis, mais là... C'est le père de ton ex qui se dresse devant toi, le torse bombé, le regard inquisiteur. Il se croit chez lui, il ferme la porte du bureau et s'installe en face de toi, un sourire au coin des lèvres. Il observe ton bordel et puis toi, il te juge avant de s'installer en face de toi, croisant ses jambes, comme si tout allait bien, comme si vous étiez proches. Tu serres les dents, bien décidé à ne pas parler le premier. Tu hais cet homme et franchement, ce n'est pas le bon jour pour venir discuter. « Always a pleasure to see you. » Tu hausses un sourcil, tu croises tes bras sur ton torse et tu tentes de prendre une position plus détendue. « Not shared. » Réponds-tu entre tes dents et il continue de sourire. « Come on Deirdre, we're friends. No need to be this unpleasant. » Tu lui jettes un regard noir. « I'm actually busy as you can see, so either you have a real reason to be there in my office, disturbing me or either you just leave and find something usefull to do. » Un sourire s'accroche à tes lèvres et lui ne se stoppe pas non plus. « I just wanted to know if you've stopped your... » Il bouge ses mains avec peu de cohérences, certainement gêné de prononcer ce mot. « ...with my daughter » Tu lâches un rire déplacé et tu secoues la tête silencieusement. « You should ask her and how lucky you are, she's here. » Tu lui montres, d'un coup de menton vers le couloir qu'elle est là, qu'elle se balade avec un dossier collé contre elle.
Cette journée pue vraiment pour toi, vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Azraël ChapmanGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Arrivé à Washington le : 26/10/2017
Pages lues : 157
Crédits : uc
Avatar : jenna cutie coleman
Pseudo : HARLEEN. / Marion
Disponibilités : 1/3

en cours :
you gotta be tough if you wanna survive ♡ olivaël #2

terminé :
♡ olivaël #1
Âge : trente-et-un an.

MessageSujet: Re: What have I done again? (Azraël ♥)   Mer 7 Mar - 21:47

Elle voit bien qu’il est agacé en ce moment, elle peut voir cette ride de lion qui pousse trop souvent sur son front et pourtant elle ne lui parle pas. Elle a bien compris que leurs relations désormais se limiteront à des relations professionnelles. Elle a tiré un stupide trait sur leur histoire et même si c’était une jolie histoire, elle ne peut que se rendre à l’évidence que c’est terminé. Qu’il n’y aura plus jamais rien entre eux. Elle se rend à l’évidence et au moins, elle n’a plus le coeur encombré ni même les pensées. Elle est là, derrière son bureau à traiter sur des dossiers presque inintéressants mais elle savait pertinemment que ça serait comme ça parfois, que les dossiers ne seraient jamais pas toujours intéressants mais elle accepte sans broncher parce que c’est bientôt. Les résultats finaux. Savoir qui de tout le monde va avoir droit à son bureau. Et Azrael, elle veut vraiment avoir son bureau. Sa place. Elle est persuadée de la mériter. Peut-être pas plus qu’un autre mais elle sait qu’elle doit faire partie des sélectionnés. Et si jamais, elle saura que ce n’est pas à cause ou même grâce à Oliver. Mais grâce à elle-même. Armée de ses stabilos, elle surligne encore, toujours et elle ne comprend Pas certaines choses, alors elle se lève, colle le dossier contre sa poitrine et elle se dirige vers le bureau de Sophie « I don’t get it. I’m pretty sure that there is a trick but I can’t see where. » Sophie lui sourit alors et tend la main pour qu’Azrael s’assoit. Elle ne voit pas ce qu’il se trame derrière elle, elle est concentrée sur ce que Sophie lui dit et elle note les conseils qu’elle lui prodigue, toujours aussi bienveillante. Et quand elles ont enfin terminé, Azrael reprend le même chemin et son œil est attiré par l’homme de dos dans le bureau d’Oliver. Elle reconnaîtrait cette carrure parmi une foule d’étrangers. « What the... » qu’elle siffle entre ses dents avant de déposer le dossier dans son bureau pour finir par tomber nez à nez avec son père « Dad ? What on earth are you doing here ? » Elle hausse un sourcil étonné et attend qu’il daigne lui répondre « I came to say hi honey. You seem tired. I hope Deirdre is nice with you. » Pourquoi est-ce qu’il lui parlait d’Oliver ? Elle ne comprenait pas et l’attirer alors vers la machine à café pour lui en obtenir un et en prendre un par la même occasion. « I’m not working with Master Deirdre. I told you that last night. And I don’t want you to come at my working place. If you want to see me, text me, call me, whatever. » Elle était agacée et elle serrait les dents quand il arborait un sourire mesquin « If I wanna see my daughter, I see her. If I wanna come here, I come. But I’m glad to hear that you’re not working with him. » Et Azrael ça l’agace cette façon qu’il a de vouloir contrôler sa vie même de l’autre côté du continent. Mais heureusement pour elle, il se congédie lui même en finissant son gobelet de café et en l’embrassant sur la tempe. Comme une petite fille à papa.

Il lui aura fallu une semaine, trois jours et une journée avant qu’elle ne se retrouve dans le bureau d’Oliver, seule. Bon, c’était un peu de la faute de Sophie qui ne s’était pas sentie bien et de Paul qui n’était pas là, et Azrael avait besoin de vérifications. Et il était tard, la seule personne encore présente dans les locaux c’était lui. Oiseaux de nuits qu’ils étaient. « Don’t think that I was waiting for an empty office. » Elle déposait le dossier sur le bureau encombre d’Oliver entre deux tasses de café et des stylos usés. « I need you for a checking. Sophie was sick, Paul was away. You’re the only eye I can have. » Et elle ne le regardait même pas. Le regard était fuyant et pourtant, elle voulait le regarder. Mais les rêves un peu étranges qu’elle avait fait lui revenaient en mémoire des fois quand elle l’apercevait et c’était gênant. Cependant, elle devait avoir une réponse à ses questions. « Would you mind tell me why my dad was here this morning ? » Elle était toujours de dos et elle venait de fermer la porte, faisant les cent pas, comme quand c’est trop encombré la dedans. Il allait sûrement deviner qu’elle était contrariée. Mais tant pis. « He said that he wanted to see me. And he asked me if you were kind with me. I told him that we were not working together. Which is true. What did he tell you ? Does he wants to have a collaboration with the office ? If it’s that, say no. Please. » Savoir que son père pouvait venir d’un instant à l’autre ? Merci mais non merci.
Revenir en haut Aller en bas
Oliver DeirdreGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 15/10/2017
Pages lues : 174
Crédits : hjs (avatar) tumblr & hjs (gifs).
Avatar : rufus sewell.
Pseudo : hjs.
Disponibilités : Azraël & Lowen (2/2).
Âge : forty seven.

MessageSujet: Re: What have I done again? (Azraël ♥)   Lun 12 Mar - 19:46

Azraël & Oliver
You shine when I'm alone
Sa présence t'empêche de tout faire dans ton bureau. Tu hais cet homme parce qu'il a du pouvoir certainement plus que toi et qu'il est le père de la femme que tu as dû abandonner pour son bien-être, mais pas à elle, non, à lui. Tu n'as pas la main sur lui et même dans tes propres bureaux. Il s'y invite comme dans un moulin et pour des raisons presque diplomatiques tu n'as pas le droit de le renvoyer, cependant, tu n'en manques pas une pour lui montrer qu'en plus de ne pas l'apprécier, tu veux qu'il s'en aille. Tu es loin de la politesse qui te va si bien, mais faut dire qu'en ce moment, tu n'es pas le plus gentil, tu es occupé, tu t'éloignes de tout tes proches pour te focaliser sur cette putain d'affaire qui ne t'apportera rien de bon. Tu entames une guerre, ancrant ton regard dans le sien, sans un sourire, sans un mot, tu attends qu'il baisse les yeux le premier, malheureusement, c'est toi, surprit par la chute d'un objet de ton bureau. Manifestement, ça venait de lui, il se redresse, triomphant, parle, rapidement, tellement que tu ne comprends pas un mot et tu t'en fous, tu ne le regardes même plus, tu le laisses partir et comme un  idiot, il laisse la porte du bureau ouverte et tu te dois de te lever, de la fermer toi-même en la claquant, espérant le faire sursauter à son tour. Cet homme est une plaie et tu le détestes, tu n'arrêtes pas de te dire ça, dans ta tête que tu le détestes et ça t'emmerde d'y songer. Tu dois bosser et maintenant qu'il est passé ici, tu ne peux pas te concentrer. Tu retournes sur ton siège, tu poses tes mains sur ton visage en soupirant. Il faut que tu récupères un peu de concentration, il faut que ça aille, tu as un dossier à poser pour dans trois jours, dans un procès que tu risques de perdre sans pouvoir faire quoi que ce soit. Tu prends ton manteau, une écharpe et tu files sur le toit fumer quelques cigarettes, t'octroyant quelques minutes de repos afin de récupérer ta concentration qui a décidé de se montrer absente aujourd'hui. Tu restes sur le toit un moment au final, te laissant prendre par le froid, occupé par la fumée de tes cigarettes que tu allumes, une à une, regrettant d'avoir oublié un café. Tu finis par prendre ton téléphone, passer une commande pour manger un morceau, te faire livrer une demi-pizza en fin d'après-midi, ça semble être une bonne idée. Tu quittes le toit, de retour dans ton bureau, déposant manteau et écharpe sur le canapé, tu notes le bordel sur le desk, ça te fait sourire, tu te revois quand tu débutais, avec ces affaires qui demandaient trop de toi et tu n'abandonnais jamais. La chute était toujours conséquente, tu avais peur de perdre. Tu avais du mal à comprendre, souvent le jury était contre toi et tu demandais à quelqu'un d'aller discuter avec le jury, chercher le pourquoi du comment. Et soudainement, voilà que tu as une once d'espoir, pourquoi ne pas utiliser le jury en ta faveur, attirer sa sympathie parce que ta cliente est âgée et qu'elle a toujours une gueule d'ange. Il faut que tu tournes tout ce que tu as à dire dans le sens ou elle a peut-être été manipulé, sans pourtant dire que c'est le mari. Tu vas y arriver, la voilà ta solution miracle.

Du coup, tu passes le reste de la journée en cherchant des possibles détails dans les discussions que vous avez pu avoir tous les deux, dans le travail des investigateurs et dans tous les rapports que tu as éparpillé sur ton bureau. Tu arrives à quelque chose de correct certes, mais le travail est loin d'être terminé mais au moins, tu sais que ce soir, tu vas pouvoir te reposer et souffler. La simple idée de pouvoir te caler sur le canapé devant un bon documentaire tu fais sourire, elle te soulage. Tu pourras aussi peut-être te raser ou non, justement rester comme ça, montrer que tu t'inquiètes et que tu n'as rien. À voir. En attendant, tu en profites cette soirée là, au bureau pour lire tes mails y comprit ceux de Paul qui parlent du choix des juniors, malheureusement, tu ne peux pas le faire pendant longtemps, voilà Azraël. « Hey. » Après le père, la fille. Tu changes d'onglet sur ton ordinateur et tu hausses un sourcil, à l'écoute de ses premiers mots qui sont une justification pure et dure de sa présence ici. « I'll do that. » Tu la laisses poser ses papiers sur ton bureau encore un peu plus en bordel. « He wanted to see you. » Dis-tu simplement en haussant les épaules, parce que c'est la vérité au final, il voulait voir sa fille, tout en faisant un détour dans ton bureau, venant s'assurer que tu n'étais plus avec sa petite fille chérie. « Well even if it was the case, him wanting to work with us, you wouldn't have a chance to say a word, you're not a partner. » Tu hausses un sourcil intrigué par sa réaction et surtout espérant que celle-ci n'a rien avoir avec votre relation, ni même juste elle qui ne veut pas travailler avec, mais simplement elle juste qui pense que son père n'est pas un atout pour vous. « So what's your problem with that case? » Tu tires les papiers contre toi, débutant la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Azraël ChapmanGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Arrivé à Washington le : 26/10/2017
Pages lues : 157
Crédits : uc
Avatar : jenna cutie coleman
Pseudo : HARLEEN. / Marion
Disponibilités : 1/3

en cours :
you gotta be tough if you wanna survive ♡ olivaël #2

terminé :
♡ olivaël #1
Âge : trente-et-un an.

MessageSujet: Re: What have I done again? (Azraël ♥)   Mar 13 Mar - 12:47

Elle aimerait bien ne jamais avoir besoin d'un œil extérieur au dossier mais pourtant, elle sait qu'elle n'a pas encore l'oeil assez avisé pour remarquer les failles et les pièges dans les dossiers, c'est d'ailleurs pour cela qu'il fallait qu'elle aille voir Oliver, et elle n'en avait pas franchement envie. Non pas que sa présence l'insupportait -c'était même le contraire- mais elle n'avait juste pas envie qu'il pense qu'elle avait toujours besoin de lui, malgré tout. Elle s'était rendue à l'évidence qu'il l'avait sûrement utilisé, que tout ce qu'ils avaient vécus n'était que du vent et qu'ils n'avaient sûrement jamais rien été l'un pour l'autre si ce n'est que deux personnes qui passaient du bon temps ensemble malgré tout ce qu'il avait pu lui dire. Et tout cela, et bien, ça lui manquait mais elle aimerait que ça ne lui manque plus, elle aimerait que ses rêves et ses cauchemars ne jouent plus à la roulette de savoir si elle va se réveiller en pleine nuit avec cette sensation de vide au cœur, ou si, elle allait être en pleine forme le lendemain matin malgré le fait qu'elle s'est endormie à une heure avancée de la nuit. Mais de toutes façons, elle devait aller le voir pour avoir des réponses à ses questions qui tournaient sans cesse, pas celles où elle se demandait pourquoi il avait fait ça, pourquoi il l'avait trahi, non celles-là, elle se doutait bien qu'elle n'aurait plus jamais de réponses, que ce serait fini, que jamais plus elle ne pourrait en avoir parce qu'il ne les lui donnerait jamais, mais, celle qui se creuse là, dans sa poitrine, quand elle a vu le visage de con deson père sortir du bureau d'Oliver et surtout, surtout, venir la voir, alors qu'ils auraient pu juste se voir en dehors. Ca, elle ne le comprenait définitivement pas, et c'était épuisant. Mais elle n'a pas réellement le temps d'être épuisé puisqu'il faut qu'elle planche sur ce dossier et elle n'a pas envie de quitter à des horaires folles ce soir. Même si elle sait que c'est ce qu'elle fera. Comme toujours.

Quand elle a enfin fini, la perspective de voir Oliver ne la réjouit pas spécialement mais pourtant, elle y est bien obligée, elle ne sait pas comment elle peut amener le sujet de son père, ni même comment elle peut faire pour qu'il ne se braque pas si jamais elle se décide à lui parler, alors trouver une raison de sa visite ici est sûrement la meilleure des choses à faire. « Thanks. » Elle ne voulait pas y mettre trop d'entrain, mais pourtant, le voir lui donner envie de sourire, c'était incontrôlable et insupportable ce contrôle qu'il avait sur le cœur de la brune. Elle détestait cela, mais heureusement pour elle, elle s'en était accommodée. Quand il lui annonçait qu'il voulait la voir, son père, elle n'y croyait pas, et les sourcils qu'elle haussait de surprise en témoignait. Elle n'y croyait pas une seconde mais pourtant, c'était la plus plausible des choses. « And why did he... whatever. » Elle se stoppait elle-même de parler, c'était une chose qu'elle tentait de contrôler, cette paroles qu'elle prenait tout le temps, trop souvent, pour tout et rien. Elle parlait trop et elle avait envie d'arrêter ça, alors elle apprenait. C'était compliqué. Elle venait de s'arrêter et lui faisait face maintenant. C'était ça qu'elle redoutait le plus, lui faire face, parce qu'elle sait qu'elle perd pied quand elle est avec lui et pourtant, elle se croyait forte. « And you... Well. Got it. » Elle n'avait pas son mot à dire, mais elle savait, ou du moins, elle se doutait qu'il n'était pas venu pour ça, il avait l'air de ne pas apprécier Oliver pour une raison qu'elle ignorait totalement, ou alors qu'elle savait mais qu'elle ne voulait pas admettre. C'était plus facile de ne pas vouloir savoir que de vouloir oublier. Alors qu'il prenait le paquet de feuilles, elle le regardait, toujours de loin, trop loin, puis elle se décidait à se rapprocher de lui, passant derrière le bureau, et elle restait à une distance raisonnable, mais elle pouvait sentir ce parfum qui lui avait tant de fois tourné la tête et elle allait devenir folle, il fallait que ça aille vite. « May I ? » Elle attrapait la liasse de feuille, le contact qui venait de se passer entre eux, lui tirait un frisson incontrôlée et son cœur manquait un battement mais elle ne démontrait rien, elle avait juste un stupide sourire qui se pointait sur ses lèvres, discrètement, toujours. « Right there, I'm not sure about my side note. » Elle déposait le dossier sur le bureau une fois encore et elle pointait son doigt sur une annotation qu'elle avait fait, puis elle tournait les pages avant d'en trouver une autre « And... right there as well... » Elle retirait alors son doigt pour se reculer et s'appuyer un peu sur le bureau, comme avant, c'était gênant, mais elle n'avait pas vraiment envie de s'asseoir. « And I think that you can have an idea if it's right or wrong, it's about an alternating custody, the dad wants more, but the mom disagree because he... well, he did some bad things. » Oui, il avait trompé sa femme, mais elle ne disait pas ça sur le fait que lui aussi l'avait trompé, que c'était pour ça qu'il avait sûrement une idée de si elle avait bon, ou faux. Sa phrase était terriblement mal tournée et elle, elle se sentait terriblement stupide sur le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Oliver DeirdreGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 15/10/2017
Pages lues : 174
Crédits : hjs (avatar) tumblr & hjs (gifs).
Avatar : rufus sewell.
Pseudo : hjs.
Disponibilités : Azraël & Lowen (2/2).
Âge : forty seven.

MessageSujet: Re: What have I done again? (Azraël ♥)   Mar 20 Mar - 17:54

Azraël & Oliver
You shine when I'm alone
Le comportement d'Azraël en ta compagnie est vraiment bizarre, elle ne sait pas comment se comporte ou alors elle le sait mais elle est maladroite, une nouvelle fois, elle ne t'a pas salué, tu ne lui en veux pas, mais c'est une habitude avec elle. Par contre, ce qui l'est moins c'est de l'entendre commencer une phrase mais ne jamais la terminer, ce qui n'est pas son genre et qui rend la conversation absolument incohérente, comme si elle ne te croyait pas alors que tu ne mens même pas. Son père est venu pour elle, tout en faisant un détour chez toi. Tu n'as pas besoin de lui parler la discussion que vous avez eu tous les deux, ça reste personnel et ça, même si c'est son père. Tu hausses les sourcils, tu roules des yeux et tu la laisses faire ce qu'elle veut, espérant qu'elle ne revienne pas en arrière pour poser mille et unes questions au sujet de son père Elle va le faire, plus tard tu le sens, tu la connais, à moins qu'elle se freine comme jamais, à voir si elle en est capable. Après tout, ce qu'elle a dit la dernière fois au sujet de parler moins, ça va peut-être se réaliser. Enfin, sujet clos de ton côté, tu préfères t'occuper des papiers qui sont en face de toi, tu commences sagement ta lecture, mais elle vient t'interrompre, s'approchant de toi, elle te montre alors des notes en bas de certaines pages et reste de ton côté, comme elle le faisait tout le temps avant, tu ne comprends pas. Tu ne dis rien, tu préfères lire, ça t'occupe, au moins, tu ne la regardes pas, tu ne la vois pas te regarder, mais tu sens son regard sur toi. Tu souris en coin, sans qu'elle puisse le voir lorsqu'elle reprend la parole. Bad things ? Tu as l'impression d'avoir une enfant à côté de toi qui a peur des mots et de leur impact, elle n'ose pas te dire ce qu'il s'est clairement passé entre ce couple qui apparemment se bat pour la garde d'un ou de plusieurs enfants, ça n'est pas explicitement marqué dans ces pages et Azraël décide de ne pas te le dire, soit. Tu lis quelques lignes, tu regardes les notes et tu te dis que ça fait beaucoup de pages pour une simple affaire et tu te demandes d'ailleurs pourquoi elle a l'air si inquiète à ce sujet, si effectivement le mari a trompé sa femme elle n'a rien à craindre. « Are you sure that the woman did nothing wrong? » Parce que vous en avez eu des affaires ou des personnes n'arrêtaient pas de dire qu'ils disaient la vérité jusqu'au procès ou ça tournait mal, voir même très mal. « I mean, she probably told you she's white as snow, but did you ask the investigator to work on her? » Il faut que ça soit fait immédiatement, franchement, les paroles des gens sont tellement mais alors tellement peu fiables que vous devez parfois faire absolument tout le boulot. « Because if she did nothing, if he's the one who cheated and made the mistake, you have absolutely nothing to worry about unless they have a surprise. » Tu hausses les épaules, tournant les pages, regardant en diagonal tout ce qu'il y a dans le dossier. « If you've been thorough through everything on her side, it's all good for you, he won't have what he asked for. » Il n'y a pas de quoi s'inquiéter et l'affaire se déroulera parfaitement bien, après tout, parfois, certaines personnes ne veulent simplement pas perdre et encore moins accepter les erreurs, ce qui est peut-être le cas de ce père de famille. Après, il faut espérer que le jury soit favorable, parce que si il y a des pères qui ont été dans le même cas que lui, par contre, ça risque d'être une affaire très intéressante. Quoi qu'il en soit, le verdict sera certainement le bon, il ira dans le sens de l'enfant ou de l'adolescent là aussi, tu n'as pas vu l'âge du coup, tu ne peux pas juger complètement. Si leur enfant a l'âge de parler pour lui/elle-même alors ça jouera aussi en la faveur du jugement d’autant plus que depuis un moment, les parents n'ont pas de honte à faire appel aux enfants pour parler et parfois, c'est problématique, des psys diront que c'est une bonne idée, d'autres pas, là aussi, il y a débat, à voir vraiment jusqu'où cette affaire va aller, si une audience sera suffisante ou si ça va prendre plus de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Azraël ChapmanGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Arrivé à Washington le : 26/10/2017
Pages lues : 157
Crédits : uc
Avatar : jenna cutie coleman
Pseudo : HARLEEN. / Marion
Disponibilités : 1/3

en cours :
you gotta be tough if you wanna survive ♡ olivaël #2

terminé :
♡ olivaël #1
Âge : trente-et-un an.

MessageSujet: Re: What have I done again? (Azraël ♥)   Sam 24 Mar - 12:36

Azrael elle aimerait bien que ce soit moins compliqué, que ça fasse moins mal dans le palpitant ou au moins, que ça ne soit pas si compliqué d’avoir un comportement normal en sa présence. Parce qu’elle sait bien qu’elle se comporte comme une imbecile, que ne pas terminer ses phrases n’est pas une chose logique et surtout qu’il ne doit pas comprendre. Elle qui est habituellement un moulin à paroles, maintenant elle ne parle pas ou du moins elle se bride. Elle s’était toujours dit qu’elle y arriverait mais c’est vraiment compliqué quand on y pense. Elle a l’impression de ne pas être elle-même. De n’être que l’ombre d’elle-même. Pas la même personne mais toujours le même cœur insupportablement nucléaire, qui manque d’exploser à la gueule des que l’occasion se présente. Dès qu’il est un peu trop proche. Et qu’il est si loin à la fois. Cœur contradictoire. Et puis les mots ne viennent pas comme elle le voudrait. Parce qu’elle a peur qu’il prenne mal le fait qu’elle vienne le voir pour une affaire d’infidélité alors que c’est ce qu’il s’est passé entre eux. Mais elle sait qu’il n’est pas comme ça. Malheureusement elle ne peut retirer ses mots prononcés un peu trop vite. “well, I have her testimony and we met her earlier in the week. And she seems really sad about that situation and she said that she is destroyed. Blabla” Elle n’avait pas envie de reporter tout ce qu’il s’était passé durant cet entretien, les larmes, les cris, la détresse de cette femme qui lui avait brisé le cœur et Azrael s’était tellement sentie impuissante. Quand elle l’entend parler des détectives elle se frappe le front. Bien évidemment. “No I didn’t... I always forget the investigators but I will, tomorrow.” A la première heure. Elle sortait son téléphone de son gilet pour le noter dans ses rappels. Elle serait bien capable de ne pas s’en souvenir. Elle restait à le regarder quelques secondes et elle souriait parce que des images stupides lui revenaient en mémoire avant qu’elle ne brise le silence “Thanks... for you words. I mean, your advices.” Elle restait immobile un instant et doucement, elle récupérait le dossier qu’elle refermait précautionneusement avant de se placer en face de lui et s’installer dans le fauteuil. Elle ne savait pas réellement ce qu’elle était en train de faire mais elle devrait partir, elle le sait et pourtant elle n’en fait rien. ”I’m gonna leave.” Elle se levait et récupérer ses affaires avant de se retourner “Do you want to share a cigarette on the roof ? I owe you a lot.” Elle lui souriait en haussant les épaules, légère. Il était vrai que pendant un temps, leur temps à eux, elle n’hésitait pas à lui piquer une cigarette par ci par là. Alors bon, elle lui devait bien ça. “Take this offer as a Thank you.” Et pour paraphraser Elle sortait son paquet de cigarettes et lui en tendait une, un peu tremblante. Elle n’avait pas franchement envie qu’il refuse mais au fond d’elle son cœur lui hurlait que ce n’était pas franchement une bonne idée. Mais Azrael n’a jamais vraiment de bonnes idées.
Revenir en haut Aller en bas
Oliver DeirdreGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 15/10/2017
Pages lues : 174
Crédits : hjs (avatar) tumblr & hjs (gifs).
Avatar : rufus sewell.
Pseudo : hjs.
Disponibilités : Azraël & Lowen (2/2).
Âge : forty seven.

MessageSujet: Re: What have I done again? (Azraël ♥)   Sam 31 Mar - 23:47

Azraël & Oliver
You shine when I'm alone
Elle avait l'air triste ? Tu ne te fis jamais sur les gens, sur les émotions, elles sont malheureusement souvent trompeuses et étant avocat, vous devez vous méfier de tout et c'est pourquoi vous avez des investigateurs qui dans l'ombre cherchent ce que parfois les gens refusent de vous dire. Il y a toujours une part d'ombre que les clients cachent, que les clients parfois, ne connaissent même pas. Toi, tu as l'habitude, tu es rapide, tu demandes toujours un full back-up parce qu'il ne faut jamais prendre de risques inutiles et souvent dans l'entourage des clients vous trouvez toujours des détails et autres preuves qui ne mentent pas. Les mots de leurs côtés sont manipulables, les émotions aussi, les preuves réelles, quant à elle ne peut pas être modifiées et elles sont utiles. C'est aussi pourquoi vous demandez plusieurs rendez-vous, en tout cas, toi, tu le fais, un premier pour la rencontre, la découverte de l'affaire et ensuite, tu donnes deux, trois jours à un investigateur pour faire son travail et ensuite, tu demandes un nouveau rendez-vous et là, ça devient plus sérieux, c'est là que l'affaire se met en place et que le travail commence. « Well I hope you can trust her. » Dis-tu simplement en haussant les épaules, tu te doutes qu'Azraël soit du genre à croire en ses clients, toi sincèrement, tu as du mal, sauf avec des clients de longue date, comme celle que tu as en ce moment, pour le reste, tu es sur tes gardes. Tu n'accordes pas ta confiance comme ça et surtout pas en des gens qui viennent pour se protéger de retombées qui peuvent les mettre en prison pas exemple, de toute façon, des cas comme ceux-là, très complexes c'est Paul qui s'en charge, toi, tu ne peux pas même pour de l'argent défendre quelqu'un coupable. Parce que oui, les coupables eux-aussi ont besoin d'avocats. Souvent lorsque vous savez, ou que vous vous doutez, c'est un vice de procédure que vous allez chercher afin d'éviter les problèmes et un procès qui vous donnera une mauvaise image. Là pour son affaire à elle, même si la femme n'est pas blanche comme neige, ce n'est pas réellement un souci, ça se joue sur la garde d'un enfant, ou d'un adolescent, tu n'en sais rien, tu n'as pas les détails de l'affaire et Azraël n'a pas l'air de vouloir te les donner, elle ne s'étend même pas sur les explications, elle se contente simplement de s'excuser sur les investigateurs dont elle ne se sert jamais et tu espères que c'est la dernière fois. Là, tu pourrais le dire à Paul et elle se ferait jeter de la liste des cinq personnes qui ont été choisit pour le dernier test. Mais comme toujours, dans l'ombre, tu la protèges. Tu ne devrais pas avoir à lui rappeler tout ça, les autres n'en ont pas besoin. Tu es là pour elle, sans que personne ne le sache. Heureusement. « No problem. » Tu sors de tes pensées, elle vient de reprendre le dossier et elle s'installe en face de toi et te dit qu'elle va partir, tu hausses un sourcil, interrogatif parce qu'elle ne bouge pas, elle reste là et puis, elle reprend la parole te proposant une cigarette, en remerciement de toutes celles qu'elle a pu te prendre lorsque vous étiez tous les deux, tu souris avec tendresses, pourquoi pas. Prendre un peu l'air avant de reprendre le travail, ça ne peut pas te faire de mal. Tu te redresses rapidement, prenant ton manteau qui était sur ton siège, tu l'enfiles d'un coup et tu sors le premier, lui tenant la porte galamment, comme toujours, comme pour tout le monde. Vous prenez les escaliers pour monter cette fois, pas le temps d'attendre l'ascenseur de l'immeuble, tu sais que deux étages en dessous, il y a une soirée, du coup, ça risque de prendre une plombe. Tu la laisses te suivre et arrivé en haut, tu lui tiens la porte et bloque celle-ci avec le pot de fleur que vous avez acheté. Pourquoi ? Parce que la porte ne s'ouvre pas de l'intérieur et que tu n'as pas envie de devoir passer un coup de fil pour que quelqu'un vienne vous chercher. Tu t'adosses au mur, les yeux fermés, cherchant un peu de calme et de repos et surtout, attendant qu'elle te donne cette fameuse cigarette afin de satisfaire ton envie de fumer qui est apparue dès qu'elle a prononcé le mot cigarette. Ton addiction aura ta peau, certainement, mais bon, tu le vis bien.
Revenir en haut Aller en bas
Azraël ChapmanGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Arrivé à Washington le : 26/10/2017
Pages lues : 157
Crédits : uc
Avatar : jenna cutie coleman
Pseudo : HARLEEN. / Marion
Disponibilités : 1/3

en cours :
you gotta be tough if you wanna survive ♡ olivaël #2

terminé :
♡ olivaël #1
Âge : trente-et-un an.

MessageSujet: Re: What have I done again? (Azraël ♥)   Dim 8 Avr - 12:33

C'est fou cette façon qu'elle a de ne pas savoir se comporter quand elle est avec lui désormais. Elle a l'impression que tout va être mal interprété, que les gestes vont être interprétés comme ceux d'une pauvre fille désespérée et qu'il va encore l'envoyer bouler. Ils seront interprétés de la plus injuste des manières alors qu'elle se comporte toujours de la même façon, c'est juste qu'avant, elle se bridait, avant, elle n'avait pas envie de passer pour quelqu'un de maladroit, quelqu'un de trop franc, ou même d'un peu stupide. Avant, elle n'était pas elle-même. Et pourtant, maintenant, c'est le cas. Mais elle s'en veut un peu parce qu'elle peut être elle-même, mais tout va être mal interprété. Elle en est persuadée. Et pourtant, il manque à sa vie, il lui manque et elle n'a pas envie de lui dire parce qu'il lui dira que ce n'est pas bien, qu'ils ne sont plus ensemble. Mais c'est la personne qu'elle était avec lui qui lui manque. Même parfois, les moments charnels qu'ils partageaient, et pourtant, elle n'a plus de sentiments pour lui. Ou du moins, si c'est le cas, ils sont là, cachés derrière un palpitant vêtu d'une armure pour se protéger des sentiments et se protéger des coups qu'il pourrait recevoir. Et le seul à pouvoir enclenché la mise à mort est là, en face d'elle, dans ce fauteuil de cuir et elle, elle est là, imprudente, elle pourrait danser avec le diable pour voir un sourire apparaître sur son visage fatigué. Elle pourrait danser avec le diable pour son bonheur, poupée abîmée par le temps et les crasses de la vie. Elle laisse les investigateurs dans un coin de sa tête pour y penser la prochaine fois et elle se hait de ne jamais y penser. Parce qu'elle n'a pas l'habitude. Parce qu'elle devrait la prendre l'habitude mais le problème d'Azraël c'est qu'elle n'aime pas déranger, et elle devrait le faire parce que ça risque de lui coûter son post. Malheureusement. Elle a besoin de fuir parce que son corps et son cœur commencent à trop penser et à imaginer des choses intolérables mais elle lui propose une cigarette, une dernière, pour rallonger le temps qu'elle passera à ses côtés, pour lui donner une raison d'avoir le cœur un peu plus léger avant de rentrer chez elle. Elle s'attendait à une réponse mais à défaut il se lève et elle fait la même chose avant de sortir quand il lui tient la porte, laissant le dossier sur le bureau, il faudrait qu'elle y pense par la suite. Elle le suit alors dans les escaliers, le seul bruit de ses talons contre les marches qui brisent le silence, et elle sort en sentant son cœur qui se serre quand elle se rappelle de la dernière fois qu'ils étaient ici tout les deux. Elle se sent honteuse mais elle ne dit rien. Elle ne veut pas que le son de sa voix la trahisse. Elle le regarde du coin de l'oeil, appréciant le silence, elle ne sait pas vraiment ce qu'elle attend, mais elle attend avant de se rendre compte que c'est elle qu'ils attendent « Oh yeah. Cigaretts. » Elle lève les yeux au ciel et dans la précipitation, elle fait tomber le contenu de ses poches. Elle regarde le paquet de cigarettes qu'elle tient dans les mains, soupire un peu avant de lui en tendre une, d'en caler une entre ses lèvres et elle ramasse le contenu de ses poches, avant de tout remettre à sa place et elle se redresse, passant une main dans ses cheveux. Elle ne s'était pas rendue compte qu'ils étaient si proches, elle se recule alors d'un pas avant d'allumer sa cigarette pour lui tendre son briquet par la suite avec un petit sourire en coin. « Some things never change. Clumsy one day, always a clumsy. » Et elle rit un peu en tirant sur sa cigarette, se détestant de ne pas avoir prit le temps d'avoir été cherché sa veste, son pauvre gilet ne peut rien contre le vent et les frissons la trahissent. « Thanks for sharing this cigaretts with me. I truly appreciate it. » Puis des fois, elle ferait mieux de se taire, parce que les mots pourront être mal interprétés. Encore. Toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Oliver DeirdreGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 15/10/2017
Pages lues : 174
Crédits : hjs (avatar) tumblr & hjs (gifs).
Avatar : rufus sewell.
Pseudo : hjs.
Disponibilités : Azraël & Lowen (2/2).
Âge : forty seven.

MessageSujet: Re: What have I done again? (Azraël ♥)   Dim 22 Avr - 11:46

Azraël & Oliver
You shine when I'm alone
Au fond, tu ne sais pas ce qu'est le pire, le silence pesant qui s'installe entre vous, parce que tu sais qu'elle se retient de parler ou elle, qui parle pour juste combler le silence et du coup, t'empêcher d'être apaisé. Cependant, lorsqu'elle ne parle pas, il manque quelque chose, tu as l'impression qu'elle marche sur des braises avec toi, qu'elle ne sait pas si quel pied danser, comment te parler, quoi faire, comment le faire. Tu ne lui demandes pas de se brider, elle fait absolument ce qu'elle veut, parce que toi, c'est ce que tu fais. Tu te comportes de la même manière avec tout le monde, pourquoi est-ce que tu ferais une exception, sérieusement ? Tu attends la cigarette, observant la ciel sombre et tu entend un bruit, plus précisément des bruits, elle vient de faire tomber le contenu de son sac au sol. Tu prends la cigarette qu'elle t'offre, tu la glisses dans le coin de tes lèvres et tu l'allumes silencieusement après un remerciant silencieux. Tu tires dessus, profitant de la douce fumée qui remplie tes poumons, c'est délicieux. Tu la regardes ramasser tout ce qui traîne par terre d'un œil amusé tout en fumant tranquillement. « I know. » Réponds-tu toujours avec ce regard amusé. Elle a toujours été maladroite comme elle le dit si bien, mais bizarrement au début, c'était plus amusant, qu'est-ce qui a changé depuis, à méditer. Quoi qu'il en soit, tu ne peux même pas l'aider, elle se débrouille bien toute seule apparemment et d'autant plus qu'elle est rapide, tu pourrais en déduire qu'elle est mal à l'aise, mais il faudrait être aveugle pour ne pas voir que c'est effectivement le cas. « It's only a cigarette you know, we shared more then one before, we will probably share more again. » Tu hausses les épaules, marchant sur le toit, ne cherchant pas la proximité, mais surtout te dégourdir les jambes, parce qu'avoir monté les escaliers c'est bien, mais ça ne retire pas cette douleur dans le dos que tu as d'être resté dans ton siège le reste de la journée. Tu clopes, en toute tranquillité, tu la laisses vivre sa vie, tu t'éloignes d'elle parce que tu sais que c'est toi qui la rend pareille. Tu sors ton téléphone de ta poche afin de regarder si tu as des messages et c'est le cas, des appels manqués aussi par la même occasion. Elle a apparemment tenté de te joindre et tu n'as rien entendu, faut dire que la sonnerie est au plus bas. Tu te tâtes à rappeler maintenant, mais pas en la compagnie d'Azraël, tu as un peu de tact quand même. Malgré tout ce que tu lui as fais traversé, avec votre rupture, tu penses que tu t'en es mieux sorti qu'elle, parce que sans le vouloir, ou pas, elle a bien joué son rôle, surtout avec l'autre junior avec lequel elle se pavanait devant toi. Oh que oui, tu l'as bien en travers de la gorge. Vous n'étiez plus ensembles, mais tu ne supportes pas ce genre de comportement, absolument pas. Tu ne devrais pas lui en vouloir, mais tu ne peux pas t'en empêcher, tu es comme ça. Cette soirée, elle a à peu près tout foutu en l'air entre vous, après le passage de son père, c'était comme faire survenir une tornade, après le passage d'un ouragan, ou simplement frapper quelqu'un déjà blessé et à terre. Tu te doutes bien qu'elle a été blessé, sans problèmes, tu t'en veux de lui avoir fait du mal, mais des coups bas, comme avec ce type et puis faire comme si il n'y avait rien, comme si eux deux, après quelques jours de rupture, ce n'était rien du tout. C'est elle qui est venu sur ce même toit te faire une déclaration des plus douloureuse, à sous-entendre l'impardonnable et l'impossible. Azraël est au delà d'une énigme, tu as parfois l'impression de connaître plusieurs Azraël toutes différentes les unes des autres, comme si chaque situation avait sa propre Azraël.
Revenir en haut Aller en bas
Azraël ChapmanGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Arrivé à Washington le : 26/10/2017
Pages lues : 157
Crédits : uc
Avatar : jenna cutie coleman
Pseudo : HARLEEN. / Marion
Disponibilités : 1/3

en cours :
you gotta be tough if you wanna survive ♡ olivaël #2

terminé :
♡ olivaël #1
Âge : trente-et-un an.

MessageSujet: Re: What have I done again? (Azraël ♥)   Lun 7 Mai - 22:17

Azrael se sent un peu nerveuse, elle ne sait pas pourquoi. Le travail principalement puis le fait de se retrouver avec Oliver. Seule. Ça fait longtemps que ça n’été pas arrivé. Et ça refait remonter les souvenirs en mémoire. Les souvenirs brûlants, puis les souvenirs nostalgiques. Ceux où ils attendaient que tout le monde soit parti du bureau pour se retrouver, ceux où elle repassait chez elle pour chercher des affaires avant de revenir au bureau avec du chinois à emporter pour plancher sur un dossier avec lui. Puis les souvenirs douloureux aussi, et ce toit en est le principal investigateur. Quand elle allait mal, quand le cœur battait irrégulièrement parce qu’elle venait de se faire quitter par message, puis parce qu’elle a une tolérance trop faible à l’alcool. Et qu’elle avait bu ce soir la et les mots ont dépassés la pensée alors qu’elle devrait savoir qu’on se remet d’un cœur brisé. Elle l’a fait la première fois quand c’est lui qui lui a brise le coeur, cet ex qui a mit a mal son âme, ses pensées et son palpitant. Quand il a tout brise en elle et qu’il a prit une part de son humanité. Quand il a tout cassé en elle et qu’elle a eu bien du mal à recoller les morceaux, mais elle l’a fait à coups d’anti-depresseurs. Et Oliver avait réussi à lui consolider son pauvre cœur. Mais il a brisé son propre travail et être là, avec lui, sur le toit, ça lui rappelle tout ça et elle est perturbé. Ça se voit quand elle renverse tout le contenu de ses poches pour lui donner sa cigarette. Elle a peur de l’importuner. Elle a peur qu’il la trouve stupide finalement. Mais c’est ce qu’elle est quand elle y pense. Stupide. Stupide d’avoir cru que ça durerait, stupide d’avoir cru qu’elle aurait une jolie vie à ses côtés. Elle n’était qu’une gamine à ses côtés. Elle n’avait certainement pas vécu la moitié de ce qu’il avait vécu. Que pouvait-elle espérer de plus ? Rien. Maintenant il n’y aurait plus rien et pourtant, quoi qu’elle dise, elle l’aimera toujours un peu. Rien que pour le fait qu’il a réussi à consolider son cœur. Alors qu’elle écrase sa cigarette dans le silence le plus pesant du monde, elle frotte ses mains le long de ses bras pour se réchauffer et un message d’Alix lui donne une excuse pour s’enfuir comme une voleuse « Gotta go... Alix is stuck outside of our apartment... she forgot her keys. And Alessia is apparently somewhere else. » Elle se rapproche de lui et une fois à sa hauteur, elle ne sait pas quoi faire, elle ne veut pas tout briser alors elle se contente de lui sourire « Thanks again for that moment and for your help. I truly appreciate it. Take care, don’t go home too late... » Un sourire en coin se laisse entrevoir sur ses lèvres, ça lui rappelle quand ils étaient ensemble et qu’elle lui râlait dessus parce qu’il rentrait trop tard et il n’allait certainement pas dormir. Elle soupirait et glissait dans le bâtiment, récupérant ses affaires et elle s’enfuyait, un coup d’œil vers le toit et un battement raté avant de se presser dans les couloirs du métro. Le cœur abimé, l’âme soulagée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: What have I done again? (Azraël ♥)   

Revenir en haut Aller en bas
 
What have I done again? (Azraël ♥)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Protection rapprochée [Pv Azraël]
» Azraëlle Hirau
» Un fruit pour Azraël
» La loi d'la Jungle (PV Azraël)
» Azraël - Acid - Bleu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Capitol Hill-
Sauter vers: