AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 There is no exercise better for the heart than reaching down and lifting people up ✘ Avery McGuinness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christian DawsonGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/12/2017
Pages lues : 667
Crédits : Tumblr & endlesslove
Avatar : Zac Efron
Pseudo : Sweety
Schizophrénie : Oui, je suis dingue mais ce n'est pas ça la question.
Disponibilités : ✰ A sister is a gift to the heart, a friend to the spirit, a golden thread to the meaning of life. + Carter Gardner

✰ The mind replays what the heart can't delete ◇ Libre

✰ Say it before its too late ♡ Lisbeth K. Mikkelsen

✰ Help your brother’s boat across and your own will reach the shore ♡ Noah H. Dawson & Alec J. Miller

✰ Friendship is a wildly underrated medication ♔ Elena Braxton

✰ Dealing with ambiguity is far easier if you learn how to enjoy it ✤ Sasha M. Hawpkins

✰ The fault in our stars ♡ Mila Reynolds

There is no exercise better for the heart than reaching down and lifting people up ✘ Avery McGuinness

Un frère est un ami donné par la nature + Summer C. Dawson

Where were you during all these years ? ✤ Kayla Collins
Âge : 30 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: There is no exercise better for the heart than reaching down and lifting people up ✘ Avery McGuinness    Mar 6 Mar - 6:28

There is no exercise better for the heart than reaching down and lifting people up.Avery McGuinness & Christian Dawson En ce début d'après-midi, le soleil brillait au dessus de Washington et les températures qui n'avaient eu de cesse de s'adoucir ces derniers jours annonçaient l'arrivée prochaine du printemps. Dans la mesure où je pouvais à nouveau profiter de ma piscine, je m'en donnais à cœur joie et au quotidien, je veillais à faire quelques longueurs durant environ une heure afin de me maintenir en forme. Depuis mon adolescence, j'étais un sportif accompli : devenir la star de l'équipe de football de mon lycée m'avait obligé à effectuer pas mal de détours par la salle de musculation afin de me bâtir un corps d'athlète. Je ne cachais pas qu'au départ, j'en avais sacrément bavé mais j'avais vite compris que le jeu en valait la chandelle. Depuis ce temps-là, je veillais à m'entretenir et ma maladie n'avait rien changé à mes habitudes : ce n'est pas parce que mes jours étaient comptés que j'avais dans l'idée me laisser aller.

Alors que j'étais plongé dans mes songes, un aboiement me fit sortir de mes pensées. Comme toujours, Lucky mourrait d'envie de se jeter à l'eau mais il se gardait bien de passer à l'acte car il savait parfaitement qu'il n'en avait pas le droit. Sans doute que cela l'agaçait au plus haut point et que d'une certaine manière, il me faisait part de son mécontentement en aboyant de la sorte. Toujours est-il qu'au bout de quelques minutes, je décidai de lui accorder un peu d'attention : après être sorti de la piscine, je m'empressais d'attraper sa balle préférée et fis en sorte de la lancer le plus loin possible. Après tout, il fallait bien que lui aussi se dépense surtout qu'il avait de l'énergie à revendre.

Par la suite, je compris qu'il était plus que temps que je me prépare : en effet, j'avais prévu de rendre visite à l'un de mes amis. Effectuant un petit détour par ma chambre, je décidai d'adopter un look décontracté tout en chantonnant une musique qui me tenait à cœur. Je ne cachais pas que depuis quelques temps, j'étais pleinement heureux et que malgré ma maladie, j'avais envie de sourire à la vie. Depuis que j'avais arrêté de bosser, mon emploi du temps s'apparentait parfois à celui d'un ministre mais j'en étais le premier ravi. L'avantage, c'est que je n'avais pas le loisir de m'ennuyer et encore moins de cogiter inutilement en pensant à ma tumeur. Après avoir vérifié que je n'avais rien oublié, je veillai à caresser Lucky tout en lui indiquant d'être bien sage et finis par quitter ma demeure.

Un quart d'heure plus tard, j'arrivai à destination. Le centre où se trouvait mon ami était un lieu que j'avais pris l'habitude de fréquenter ces derniers temps puisque j'y étais devenu bénévole. C'est en discutant avec une jeune femme du nom d'Avery que j'avais éprouvé l'envie de travailler dans cet établissement et je ne regrettais aucunement mon choix. C'était un rôle qui me tenait à cœur et me remplissait de joie : il faut dire qu'aider mon prochain était devenu essentiel à mes yeux. Connaissant parfaitement le centre, je saluai les membres du personnel dont je croisais la route avant de me rendre au chevet de mon ami. Comme souvent, on se mit alors à discuter de tout et de rien : disons que je faisais de mon mieux pour lui changer les idées.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
There is no exercise better for the heart than reaching down and lifting people up ✘ Avery McGuinness
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Downtown-
Sauter vers: