AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les larmes vont couler mais il faut résister (Joan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin MurrayGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/11/2017
Pages lues : 106
Crédits : night sky. (ava) crackintime (signa)
Avatar : André Hamann
Pseudo : smoking cat
Schizophrénie : Maëlys la danseuse & Sarah la poupée russe
Disponibilités : Il faudra attendre, je ne suis pas encore validé !
Âge : Trente et un ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Les larmes vont couler mais il faut résister (Joan)    Lun 19 Mar - 0:08

JOAN
&
BEN

Les larmes vont couler mais il faut résister
Il est neuf heures quand tu te lèves. Tu as passé la nuit avec Joan pour la rassurer et la conforter dans son choix, dans votre choix. Elle est enceinte par ta faute et la belle brune ne se voit pas garder l’enfant. Toi non plus d’ailleurs. Tu n’es pas prêt à devenir père. Vie professionnelle instable, alcoolique et dépressif, ce ne sont pas les meilleures conditions pour accueillir un bébé. Alors d’un commun accord, vous avez décidé que Joan avorterait. Tu ne pensais pas qu’un jour cela t’arriverait. Tout comme ta rencontre avec Joan. Car il y a quelques temps, tu pensais faire ta vie avec une toute autre personne, une petite demoiselle rencontrée lors d’une mission. Sauf que le destin en voulu autrement et te voilà dans le lit de la belle Joan. Elle dort encore alors tu quittes doucement le lit pour aller préparer le petit déjeuner. Puis une fois que tout est prêt, tu viens l’embrasser sur la joue pour la réveiller. Vous avez rendez-vous à dix heures et vous êtes presque en retard.
Après un petit déjeuner en silence, tu laisses Joan aller prendre une douche pendant que tu remets tes fringues de la veille. Faudrait qu’un jour, tu penses à prendre un sac avec des affaires de rechange. Tu attends sagement, installé sur le canapé, sentant bien que le stress commence à monter. Heureusement qu’il n’y a pas d’alcool qui traine devant toi ou tu aurais bu un grand verre pour tenter de te calmer. Comme si l’alcool faisait quelque chose contre le stress. Cela aurait été une bien mauvaise idée de ta part de te saouler avant un rendez-vous aussi important. Tu entends la porte qui s’ouvre et tu comprends que la belle brune a terminé de prendre sa douche. Tu en profites alors pour aller te passer un coup sur le visage. Quand tu sors de la salle de bain, tu lances à la jeune femme. "Ca va ? Pas trop stressée..?" Question complètement con, elle doit l’être encore plus que toi mais tu te dois de lui demander, pour lui faire comprendre que tu es là et que tu ne la lâcheras pas.
Tu lui tends la main pour rejoindre ta voiture et prendre ensuite la direction de l’hôpital quand vous êtes enfin dans le véhicule. Durant une grande partie du trajet, tu gardes la main de Joan dans la tienne. Contact qui te permet de te calmer mais aussi de la rassurer. Cela va être pour elle un moment douloureux physiquement et psychologiquement mais tu essaies de trouver les gestes qu’il faut pour ne pas qu’elle se sente encore plus nerveuse qu’elle ne l’est déjà. Après cet événement, tu ne sais pas trop ce qui va se passer entre vous. Tu as peur que cela casse quelque chose entre elle et toi. Sauf que tu ne veux pas la laisser, l’abandonner, parce que tu dois bien avouer que tu commences réellement à t’attacher.
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR prométhée.

Revenir en haut Aller en bas
Joan McKayGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 16/07/2017
Pages lues : 115
Crédits : (ava : januaray cosy.).
Avatar : Emily Ratajksowki.
Pseudo : Emilie.
Schizophrénie : Zach, le magnifique pompier & louis, le bad boy handicapé.
Disponibilités : un rp sur trois. venez, je ne mords pas, promis. (:
Âge : vingt-trois ans.
MY SOUL

MessageSujet: Re: Les larmes vont couler mais il faut résister (Joan)    Lun 19 Mar - 17:24

Hier soir a sans doute été la soirée la plus difficile de toute ta vie. Il y a quelques jours, t'as appris que tu es enceinte. Tu portes la vie en toi. Cet enfant, tu l'as fait avec Benjamin. Même si ces derniers temps vous passez pas mal de temps tous les deux, tu ne te vois pas avoir un enfant dans ces conditions. Rien est sûr entre Benjamin et toi. Tu aimes beaucoup la compagnie du jeune homme. Néanmoins, vous avez décidés, d'un commun accord, que tu avorterais. Toutefois, ça te fait mal. Tu n'as pas vraiment envie de tuer cet enfant. Mais c'est la meilleure solution. Si vraiment tu dois faire ta vie avec Benjamin, alors vous aurez d'autres occasions de fonder une famille. Hier soir, le jeune homme est venu passer la soirée chez toi. En ce moment, il vient souvent passer la nuit avec toi. Ce n'est pas pour te déplaire. Dormir dans ces bras e rend tellement heureuse. Sentiment de bien être qui s'installe en toi quand il est près de toi. Serais-tu amoureuse ? Peut-être. Mais pour le moment, tu ne te prends pas la tête. Tu profites simplement de cette relation légère qui existe entre vous.

Endormie profondément, une main sur ton ventre, tu n'entends Benjamin qui se lève. Tu n'as pas envie de te lever. Tu n'as pas envie d'aller à ton rendez-vous et de tuer cet enfant. Mais il le faut. Ce sont les baisers du jeune homme qui te réveille. Tu souris en le voyant et passes ta main sur son visage. Il te demande comment ça va. Tête baissée, tu caresses ton ventre. "ça va .." Petit mensonge. En réalité, t'as envie de hurler, de pleurer. Tu déjeunes ce qu'il t'as préparé. Puis direction la douche. Une longue douche bien chaude. Tu essais de retarder le départ mais impossible. Dans ta chambre, t'enfiles un jean et une chemise blanche à poids noir. Pour tes cheveux, tu les attaches simplement en queue de cheval. Pas de maquillage aujourd'hui. Juste du mascara et du baume à lèvres. C'est tout. Dans le salon, tu rejoins Benjamin. chaussures, manteau, sac à main. Vous êtes prêts. C'est lui qui roule jusqu'à l'hôpital. Ton coeur bat vite et fort. Tu crèves d'envie de lui demander de faire demi tour. Mais non. il le faut. Main dans la main, vous traversez le parking. Grand silence entre vous. Tu présentes à l'accueil. La dame, pas très aimable, vous envoie dans la salle d'attente. Tu t'assois près de Ben. Ta tête qui repose sur son épaule. Tu devrais lui en vouloir de t'avoir fait un gosse mais non. Tu ne lui en veux pas du tout. Tu as même besoin de lui, de sa présence. tu enlaces tes doigts aux siens et l'embrasse sur la joue. "j'ai peur Ben.." chuchotes-tu en plongeant ton regard dans le sien. Peur de quoi ? De le perdre après tout ça et peur de l'intervention aussi. Tu restes blottis dans ses bras. Ta tête enfouie dans son cou.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les larmes vont couler mais il faut résister (Joan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Vivez, hommes, vivez, mais si faut-il mourir. »
» C'est dégradant... Mais il faut le faire ! Fallait pas salir.
» Pour parvenir à réussir quelque chose il faut s'en donner les moyens [en cours]
» Le sablier du temps...
» Il faut surtout pas confondre le plaisir et le travail, mais il faut mélanger les deux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Georgetown :: MedStar Georgtown University Hospital-
Sauter vers: