AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Où m'emmènes-tu comme ça??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jayden LewisGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 21/01/2018
Pages lues : 65
Crédits : @ .Cranberry@tumblr @ wiise
Avatar : Ricky Whittle
Pseudo : Sugarbabe
Schizophrénie : Haley ( ft Danielle Rose Russell) & Kayla ( ft Marie Avgeropoulos)
Disponibilités : 3/5

Âge : 33 ans

MessageSujet: Où m'emmènes-tu comme ça??    Mer 11 Avr - 21:56


Où m'emmènes-tu comme ça??  
ft Jayden & Carson

Recevoir un sms de Carson un matin, ce matin. C’était tout à fait son genre. Une chance que je l’avais malgré tout. Sans elle je pense que j’aurais vraiment coulé. Carson on se connait depuis toujours, oui c’est plus ou moins ça toujours. Et elle est toujours là pour me mettre un coup de pieds dans le cul quand je déraille. Déjà quand j’ai commis cette grosse erreur qui a gâché une partie de ma vie et depuis mon retour et mon état psychologique lamentable, je pouvais compter sur elle pour me botter le cul en beauté. Dans un sens heureusement qu’elle était toujours là et qu’elle m’avait en partie pardonné ma grosse erreur. Je l’entendais me dire que j’avais payé mon erreur assez cher. Mais là, je ne comprenais pas ce qu’elle me disait, un sms assez court pour le soir, je ne pouvais pas refuser c’était certain et je l’avais rapidement compris qu’il était préférable de ne pas refuser. Mais je n’aimais pas quand mon amie me faisait des cachoteries comme ça. Mais bon….J’avais malgré tout pu profiter de la journée, un bon jogging, un peu de musculation et là une bonne douche pour me préparer.Je vérifiais le sms qui donnait rendez-vous dans un bar. Ce n’était pas vraiment l’endroit où je me sentais le plus à l’aise en ce moment mais bon. Je m’étais vraiment bien détendu dans cette douche. Je me disais que je forçais peut-être un peu trop sur le sport, mais sans ça c’était juste la catastrophe. Je ne savais pas ce que j’allais porter, mais bon je n’allais pas non plus enfiler un costard cravate, il ne fallait pas abuser non plus. Un bon jeans et un haut col en V moulant était parfait. Bon et alors j’avais le droit de me la jouer un peu beau gosse sans avoir d’arrière pensée. Une fois prêt, un dernier coup d’oeil dans le miroir,il me semblait que j’étais parfait. J’avais fait appel à un taxi pour me rendre dans ce fameux bar. Je soufflais un peu en voyant le monde qui entrait et qui sortait mais je devais y aller. J’entrais tranquillement, les mains dans les poches et j’espérais que Carson serait déjà arrivée. Et bingo, elle était au bar et elle devait m’attendre bien évidemment. Je jetais un oeil à ma montre et j’étais juste un peu en retard. Je m’approchais pour m’appuyer contre ce fameux bar “ Bonsoir mademoiselle “ Je comptais m’amuser un peu sur le moment “ Vous êtes seule? Est-ce que je peux me permettre de vous offrir un verre? “ Bien qu’il y avait beaucoup de bruits, mais c’était amusant. Finalement je me penchais pour l’embrasser sur la joue “ Bonsoir toi. Maintenant tu vas me dire ce que je fais ici ? S’il te plait” Je m’installais sur le tabouret après avoir commandé deux bières.  


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Carson A. McLaughlinGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/01/2018
Pages lues : 107
Crédits : tag (avatar) & Tumblr (gifs)
Avatar : Katie McGrath
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneDaryl #CHemsworthIsaiah #KHaringtonMicah #NJonasNoah #DO’BrienJordan #SAmell
Disponibilités : Indisponible, mais n'hésite pas à demander pour plus tard !

#EnCours Bradley ; Isobel ; Jayden ; Layla ; Rhett ; Toi ?
#EnAttente Isobel

Âge : Trente-trois ans (28.09.1985)

MessageSujet: Re: Où m'emmènes-tu comme ça??    Mar 17 Avr - 23:45


Jayden & Carson

Où m'emmènes-tu comme ça ?

Fais-moi confiance et ça ira
Après maintes heures à chercher, j’avais finalement trouvé; j’avais trouvé ce témoin qui, bien interrogé, bien abordé, saurait m’aider grandement dans mon enquête. J’avais surtout trouvé où je pourrais le trouver, quelles étaient ses habitudes. Ainsi, j’avais appris que l’individu en question, une femme avec une histoire complexe avec son mari, avait tendance de se rendre dans un bar, bien souvent, le soir, pour noyer certainement la peine liée à sa vie qui semblait tout sauf facile. Son mari avait tendance à la suivre, appréciant autant la bouteille qu’elle. Mais c’était à elle que je devais parler, alors l’isoler par le flirt, ce serait trop étrange, trop louche, comme le fait d’être seule et aller lui parler. Histoire que mon plan ne foire pas, je me devais de trouver une stratégie, une approche. En venant à la conclusion qu’être seule, dans tous les cas, serait trop étrange, je me forgeai une couverture, me choisissant un rancard, qui eut droit qu’à un simple message comme quoi nous allions nous retrouver dans le bar où je trouverais certainement ma cible, à une heure précise. J’avais fait exprès de ne rien dire d’autre à Jayden, conscient que si j’en disais trop, il risquait de se poser des questions, douter de sa personne, et ce n’était pas ce que je voulais, ce n’était pas ce dont j’avais besoin. Et puis, je ne sentais pas que je l’utilisais, j’estimais que c’était une situation gagnante tant pour lui que pour moi, dans le sens où il avait besoin de se changer les idées, et donc, sortir un peu ne lui ferait certainement pas de mal. Pour mon bonheur, il accepta sans trop de problème. Motivée, je rentrai chez moi dès que j’en eus l’occasion, pour prendre une douche rapide, puis enfiler une robe moulante noire, appropriée pour ce genre d’endroit. À l’heure convenue, je me rendis au bar, m’installant sur un tabouret en attendant mon ami, qui arriva quelques instants, jouant le jeu, alors que je ne lui avais rien demandé. Amusée, je souris, et à sa proposition, je répondis, jouant le jeu moi aussi:  « Je ne dirai pas non. » Sachant que mon ami connaissait mes goûts, et sachant que je lui faisais confiance de ce côté, je n’ajoutai pas quoi que ce soit. Je n’en aurais pas tant eu le temps de toute façon, puisque Jayden me demanda ce qu’on faisait. Me disant que parce qu’il était là, sur place, je pouvais le lui dire maintenant, je dis:  « Nous sommes en mission, mon cher. » Le laissant commander, compte tenu que le barman était venu finalement à notre rencontre, j’en profitai pour tenter de formuler le tout, même si pour moi, c’était pas mal clair. N’ayant pas tant besoin de réflexion au bout du compte, dès que j’eus l’occasion, j’ajoutai donc:  « J’attends de voir un couple, parce que je dois poser des questions à Madame, et puisqu’elle est mariée, il serait difficile de faire des avances, donc je me suis dit qu’en tant que couple… Ce serait plus facile. » Bon d’accord, finalement dit à voix haute, c’était un peu plus étrange que je l’aurais voulu dans un premier temps. Mais quand même, je restai sur ce plan, demandant plutôt à Jayden:  « Tu veux bien être mon mec pour une soirée, dis ? », lui servant par la suite un regard suppliant qui se voulait mignon - même si ce n’était pas mon champ d’expertise - histoire de m’assurer qu’il allait être d’accord et accepter de m’accompagner dans mon idée.
Revenir en haut Aller en bas
Jayden LewisGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 21/01/2018
Pages lues : 65
Crédits : @ .Cranberry@tumblr @ wiise
Avatar : Ricky Whittle
Pseudo : Sugarbabe
Schizophrénie : Haley ( ft Danielle Rose Russell) & Kayla ( ft Marie Avgeropoulos)
Disponibilités : 3/5

Âge : 33 ans

MessageSujet: Re: Où m'emmènes-tu comme ça??    Sam 5 Mai - 0:17


Où m'emmènes-tu comme ça??  
ft Jayden & Carson

Je me doutais parfaitement que je n’allais pas passer une soirée banale, j’avais appelé le barman et je nous avais commandé une petite bière pour commencer, et je savais qu’on allait sûrement en boire d’autres. Avec Carson j’étais vraiment loin de toutes les surprises possibles, et je savais aussi que j’avais intérêt à me tenir à carreaux depuis mon retour ici. Ma meilleure amie me connaissait depuis toujours, et elle avait été témoin de mes changements quand je suis revenue du terrain après la disparition de mon frère. J’avais énormément de chance de l’avoir, car cette jeune femme avait réussi à me garder la tête hors de l’eau quand j’avais l’impression de couler. Je n’étais pas encore guéri psychologiquement, les cauchemars étaient toujours présents, mais je commençais petit à petit à faire face à mes démons, la preuve je me trouvais au milieu d’un bar rempli de monde c’était une chance non, une belle progression. J’écoutais mon amie me dire que nous étions en mission “ En mission, j’ai une tête à faire partie de la police ?? Tu me fais quoi là Carson?” J’étais certain que je ne savais pas trop ce qu’il en découlais, j’étais loin d’être la meilleure personne pour ce genre de mission, mais j’allais être aussi bon que possible et surtout prendre cela très au sérieux. J’écoutais en prenant une gorgée de ma bière ce dont j’allais être utile. Et je fus assez surpris par la demande, mais apparemment c’était très important et c’était le seul moyen d’y arriver. En soi ce n’était absolument pas une mauvaise approche. Je m’approchais de mon amie, l’embrassant assez fougueusement, en souriant ensuite  “ Alors je pense que je peux faire ça pour toi mais dis moi qu’est ce que j’aurai en échange?? Tu ne vas pas me larguer à la fin de la soirée n’est-ce pas? “ Je jouais un peu le jeu, mais j’attendais évidemment toutes les explications plus précises “ Que veux-tu que je fasses, je drague la dame et je tente de lui soutirer des infos? Où je joue le mari top qui laisse sa femme parler? D’ailleurs si nous sommes mariés où est mon alliance mon coeur?” Bon là, il était évident que je la taquinais, mais je comptais vraiment prendre ce rôle au sérieux, je n’avais vraiment pas envie de faire capoter sa mission de la plus haute importance “ Je tiens à faire le maximum pour que tu puisses arriver à soutirer le plus d’informations possible, je pense que je devrais être un bon compagnon. Pour se mettre d’accord, pour le métier, militaire ça fait toujours mieux que glandeur pro” C’était certain que pour le moment je n’avais toujours pas d’emploi, même si j’allais chaque après-midi trois heures à la bibliothèque pour feuilleter des bouquins de médecine. “ Tu les as déjà rencontrés où tu as une description du couple?”



black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Carson A. McLaughlinGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/01/2018
Pages lues : 107
Crédits : tag (avatar) & Tumblr (gifs)
Avatar : Katie McGrath
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneDaryl #CHemsworthIsaiah #KHaringtonMicah #NJonasNoah #DO’BrienJordan #SAmell
Disponibilités : Indisponible, mais n'hésite pas à demander pour plus tard !

#EnCours Bradley ; Isobel ; Jayden ; Layla ; Rhett ; Toi ?
#EnAttente Isobel

Âge : Trente-trois ans (28.09.1985)

MessageSujet: Re: Où m'emmènes-tu comme ça??    Jeu 10 Mai - 14:38


Jayden & Carson

Où m'emmènes-tu comme ça ?

Fais-moi confiance et ça ira
Jayden avait un visage dur, paraissait fort, mais il n’avait pas la tête d’un policier. Et dans le cas présent, c’était une bonne chose, ça venait même justifier à quel point il était parfait pour cette petite mission que j’avais décidé de lui confier. Évidemment, une personne avec un air plus autoritaire aurait très bien fait l’affaire aussi, mais ces gens outres, je ne leur accordais pas la confiance que je pouvais avoir en mon ami. Et surtout, ce n’était pas tout le monde qui était capable d’accepter sans broncher, comme lui vint à le faire, pour mon plus grand plaisir. Pour le remercier, je l’embrassai sur la joue, ce qui était une première forme de redevance. Ensuite, pour lui montrer que je ne voulais pas m’arrêter là, je lui dis:  « Dis-moi ce qui te ferait plaisir. » Jayden étant mon ami, ses demandes diverses ne me faisaient pas tant peur. Et puis, ce n’était pas comme si celles-ci pourraient nous empêcher de passer une bonne soirée, ce que j’avais bien l’intention qu’il passe d’ailleurs, qu’au moins, tout cela vienne lui changer un minimum les idées, que ça l’amuse un peu. Mais bien rapidement, je compris que mon ami n’avait pas la tête à la plaisanterie quand il reprit son sérieux, me demandant tout de suite quoi faire, s’assurant des moindres détails. Du coin des lèvres, je souris, ayant toujours aimé son souci de bien faire, qui expliquait encore une fois pourquoi je lui faisais tant confiance. Plus encore, il trouvait des détails auxquels moi-même, je n’avais pas pensé, par exemple, notre faux statut civil pour la soirée. Rigolant doucement à son commentaire, je réfléchis vite fait, et je répondis:  « On peut être fiancés, si tu veux. » Sur ces mots, je relevai ma main droite, là où trônait mon ancienne alliance. Je pourrais toujours la changer de doigt pour une soirée, ce n’était clairement pas la fin du monde, même si pour moi, l’essentiel n’était pas là. Mais si ça pouvait aider Jayden dans son rôle, alors pourquoi pas ? Même si en fait, il n’avait pas tant à faire, comme je vins à le lui affirmer en disant:  « En fait, il faut surtout que tu serves de distraction pour le mari, et moi, je dois discuter avec sa femme. » Était-il capable de faire ça ? J’étais certaine que oui, autrement, je ne lui aurais jamais proposé. Désormais prête à tout lui partager concernant l’affaire, je sortis mon téléphone portable pour lui fournir la fameuse description qu’il souhaitait avoir, sortant les photos que j’avais pu obtenir pour m’aider dans mon travail. Je les montrai à mon ami, avant de lui préciser, pour qu’il ne cherche pas trop longtemps:  « Ils ne sont pas encore arrivés, mais ça ne saurait tarder. On peut boire un peu, tranquillement… » Parce que si on restait sans rien faire, ç’aurait l’air louche, à mon avis. Et puis, ce n’était pas comme si on ne pouvait pas discuter non plus. Comme si je voulais le prouver, je m’appuyai sur le comptoir, et je demandai, comme si rien n’était:  « Comment tu vas toi ? » parce que je voulais savoir, parce que j’avais aussi envie de parler de sa personne, et non pas de ma petite affaire, surtout que ce n’était pas nécessaire, pas pour le moment en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Jayden LewisGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 21/01/2018
Pages lues : 65
Crédits : @ .Cranberry@tumblr @ wiise
Avatar : Ricky Whittle
Pseudo : Sugarbabe
Schizophrénie : Haley ( ft Danielle Rose Russell) & Kayla ( ft Marie Avgeropoulos)
Disponibilités : 3/5

Âge : 33 ans

MessageSujet: Re: Où m'emmènes-tu comme ça??    Dim 17 Juin - 23:07


Où m'emmènes-tu comme ça??  
ft Jayden & Carson

Carson avait toujours de très bonnes idées, et elle savait comment réussir à me sortir de mon quotidien, même si j’en avais pas trop envie, je ne pouvais pas lui en vouloir de me faire sortir et surtout de tenter de me faire penser à autre chose, à tourner une page. Ce n’était pas le plus simple mais petit à petit j’avais l’impression d’y arriver même si je ne comptais rien oublié. J’étais là face à la jolie jeune femme qui m’expliquait comment les choses allaient se dérouler. Nous étions donc fiancés c’était une bonne chose pour éviter les erreurs. “ Parfait donc notre mariage est bien programmé pour dans six mois? “ Je jouais vraiment le jeu, mais au moins on aurait sans doute des choses pour rebondir en cas de moment blanc.  Je regardais le téléphone de Carson, prenant le temps de m’imprégner des personnes. “ Sans soucis, je vais m’occuper de lui, avoir une vraie conversation d’hommes pendant que tu tenteras de tirer les vers du nez de sa femme. Par contre il faudrait qu’on trouve un signe ou un geste pour que tu me rappelles à l’ordre quand tu as ce qu’il te faut. Je n’ai pas envie qu’il pense qu’on se fait un peu la tronche “ Il fallait penser à tout. Je commandais une seconde tournée pour répondre à la question que je redoutais plus que le reste. Je souriais en faisant un petit non de la tête amusé “ comme je vois tu attends de savoir si tu dois me donner un coup de pied au cul.? Du coup j’hésite sincèrement là. “ Je finis par rire, au moins rire était déjà une preuve que psychologiquement ça allait mieux non? “ Alors, je n’ai toujours de réel boulot, mais je suis chaque jour pendant au moins trois heures à la bibliothèque. J’ai replongé dans les livres de médecine. Je veux me perfectionner mais je ne veux pas retourner à la fac. Je cherchais un boulot dans le milieu médical quand je me sentirai assez formé intellectuellement. Pour la suite on verra. Comme tu vois, je ne baisse pas les bras et tu avais raison je n’avais pas le droit de m’enterrer et rester enfermé chez moi n’était sûrement pas la meilleure solution. “ Mon frère n’aurait jamais voulu ça, il voudrait que je m’en sorte, même si dans mon idée je me punissais moi-même. “ Et toi comment ça va? A part le boulot qui me semble si compliqué . Dans la vie? “ Il était vrai que je ne sortais pas souvent, que je m’étais enfermé comme un ermite, j’avais souvent refusé de voir Carson alors que jamais elle ne m’avait laissé tomber. Je m’étais battu pour lui prouver que j’étais toujours celui qu’elle avait connu “ bon, je ne veux pas de, tu vois je te l’avais dit.” Je penchais un peu la tête pour voir comment elle allait réagir mais la connaissant elle allait me sortir sa grande phrase . Mais Je comptais vraiment la remercier pour son soutien qui avait été bien plus qu’important pour moi et surtout sur la façon dont elle avait toujours cru en moi.



black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Carson A. McLaughlinGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/01/2018
Pages lues : 107
Crédits : tag (avatar) & Tumblr (gifs)
Avatar : Katie McGrath
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneDaryl #CHemsworthIsaiah #KHaringtonMicah #NJonasNoah #DO’BrienJordan #SAmell
Disponibilités : Indisponible, mais n'hésite pas à demander pour plus tard !

#EnCours Bradley ; Isobel ; Jayden ; Layla ; Rhett ; Toi ?
#EnAttente Isobel

Âge : Trente-trois ans (28.09.1985)

MessageSujet: Re: Où m'emmènes-tu comme ça??    Mar 26 Juin - 22:22


Jayden & Carson

Où m'emmènes-tu comme ça ?

Fais-moi confiance et ça ira
 « Et on va se marier sur une plage en Jamaïque, c’est ça. » Est-ce que cette partie de l’histoire était vraiment nécessaire ? Non, pas du tout, surtout que venant de moi, c’était cliché, c’était une blague plus qu’autre chose. Mais c’était si mignon de voir Jayden jouer le jeu que je ne voulais pas gâcher son enthousiasme, que je ne voulais pas prendre le risque de le voir perdre tout enthousiasme et non pas seulement gâcher mes plans, mais bien sa soirée par la même occasion. Mais ce que je trouvai encore plus admirable dans le dévouement de Jayden, ce fut le fait qu’il continua, proposant même un signe, un mot pour pouvoir s’accorder discrètement, sans que personne ne vienne nous démasquer et qu’on pense vraiment que nous étions un couple sur le point de se marier qui discutait avec un autre. Un sourire amusé et ravi aux lèvres, ce fut à la blague que je lui demandai, puisque c’était plus fort que moi:  « Tu es certain que tu n’as pas envie de devenir agent ? » C’était évident que c’était une plaisanterie, mon regard, tout le faisait dire. Mais sérieusement, j’étais persuadée qu’il serait doué. Avec sa formation militaire et son souci des détails, il ne serait pas mal du tout. Et honnêtement, je ne me plaindrais certainement pas de travailler en sa compagnie. Mais ça, je ne lui dis pas tout de suite, et heureusement que je ne le fis pas, puisque Jayden m’expliqua rapidement qu’il avait d’autres objectifs, d’autres plans de carrière. Et c’était des plans de carrière qui se voulaient honorables, qui n’allaient pas balancer sa vie en l’air. Je ne pouvais pas lui reprocher, je ne pouvais pas le forcer à faire quelque chose qui ne lui faisait pas envie. Et puis, au vu de sa situation, j’étais juste contente de constater qu’il se reprenait en main, vraiment, comme je le prouvai avec un petit sourire. Mais avant que je prenne la parole, que je vienne à lui dire ce qui se passait avec moi, venant à me narguer quelque peu. Après avoir rit légèrement, je lui répondis:  « Non, pas cette fois-ci. Je suis contente de voir que tu vas mieux, vraiment. » Je marquai une pause pour montrer que je ne disais pas cela que pour être polie, mais parce que je le pensais, parce que j’étais sincèrement contente pour lui. La pause passée, après un temps convenable, j’ajoutai:  « De mon côté, il ne se passe pas grand-chose, je t’avoue. » C’était limite ironique que ce soit moi qui semblait tourner en rond maintenant, même si bon, je n’étais pas à la dérive non plus. Pour le justifier, j’ajoutai:  « Je sors une fois de temps en temps, mais le boulot me prend du temps ces derniers jours. » En fait, il prenait même sur mon temps personnel. Par exemple, là, à cette heure-ci, je serais sortie pour le plaisir, ou bien je serais chez moi, tranquille, mais à la place, j’étais dans un bar, pour des raisons professionnelles. Est-ce que j’en souffrais ? Pas vraiment, comme je le prouvai en affirmant, avec un enthousiasme non-feint:  « Mais tu sais quoi ? Ça me va, et ça ne m’empêche pas de te voir en plus. », avant de considérer mon ami d’un sourire satisfait avant de prendre une gorgée de ma boisson, sans le quitter des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Jayden LewisGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 21/01/2018
Pages lues : 65
Crédits : @ .Cranberry@tumblr @ wiise
Avatar : Ricky Whittle
Pseudo : Sugarbabe
Schizophrénie : Haley ( ft Danielle Rose Russell) & Kayla ( ft Marie Avgeropoulos)
Disponibilités : 3/5

Âge : 33 ans

MessageSujet: Re: Où m'emmènes-tu comme ça??    Jeu 9 Aoû - 23:02


Où m'emmènes-tu comme ça??  
ft Jayden & Carson

C’était la meilleure personne que je connaissais. Même quand j’étais sur le front, je l’appelais. Au moins elle m’avait permis de garder un peu dans la réalité et d’avoir été un point d’ancrage, Carson savait tout ça. “ Oh en Jamaïque? je te pensais bien plus originale, un pays bien plus cher voyons, tu me déçois un peu ma chérie” Je me retenais de rire “ Mais adjugé pour la Jamaïque alors. J’espère que ta robe sera magnifique” C’était amusant, mais je comptais en remettre une couche “ Et surtout, tu ne pourras pas la retirer, je compte bien la salir le plus possible ça porte bonheur” Je lui fis un petit clin d’oeil. Mais bon il fallait tout de même revenir sur du sérieux non? J’avais après avoir expliqué ce que je faisais, une proposition de job, un vrai job, quelque chose sur lequel je pouvais raccrocher, quelque chose de réelle. “ Un agent? Tu crois que j’ai les épaules pour devenir agent? Car en y réfléchissant, c’est un boulot qui n’est absolument pas plat. Je suis certain que je m’ennuierais pas” C’était même certain, mais je ne voulais pas que Carson pense qu’elle brisait un de mes rêves “ Et rassure moi, la médecine cela peut rester un rêve et une envie de me surpasser. Mais il est certain que je ne peux pas rester à ne rien faire. Je crois que j’ai besoin de quelque chose de concret. Alors pourquoi pas. Mais tu as quelque chose à me proposer? “ Je réalisais que je n’avais aucune formation dans ce métier.  Mais je ne devais pas perdre mon sang froid, j’avais de fameuses épaules non?  Et puis j'avais déjà un bon vécu , j'étais peut-être prêt . Je reposais mon attention sur mon amie. Je réalisais combien son métier était prenant, mais j’avais peur pour elle, s’enfermer dans son boulot ce n’était pas la meilleure des solutions non plus. “ Carson, tu ne dois pas oublier de prendre du bon temps aussi à côté, ce n’est pas bon de s’enfermer comme ça non plus. Oui tu vois moi aussi je peux te donner des conseils. Je ne veux pas que ne profite pas Carson.” Je prenais sa main pour la réconforter “ On doit sortir vraiment sortir” Je commandais une bouteille de champagne, cela pouvait faire vrai dans notre rôle et puis un peu de folie “ Tiens regarde, c’est pour fêter notre mariage “ J’étais enfin détendu et j’en oubliais vraiment le stress de mal faire face à ce couple qui venait de faire son entrée. “ Tu as déjà réfléchi à une approche? Car ils viennent d’entrer” Je trinquais et buvais ma coupe, un clin d’oeil et nous étions dans notre rôle et je ne pouvais plus reculer maintenant. Je posais ma main sur celle de mon amie que je caressais tendrement du pouce.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Carson A. McLaughlinGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/01/2018
Pages lues : 107
Crédits : tag (avatar) & Tumblr (gifs)
Avatar : Katie McGrath
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneDaryl #CHemsworthIsaiah #KHaringtonMicah #NJonasNoah #DO’BrienJordan #SAmell
Disponibilités : Indisponible, mais n'hésite pas à demander pour plus tard !

#EnCours Bradley ; Isobel ; Jayden ; Layla ; Rhett ; Toi ?
#EnAttente Isobel

Âge : Trente-trois ans (28.09.1985)

MessageSujet: Re: Où m'emmènes-tu comme ça??    Lun 20 Aoû - 15:56


Jayden & Carson

Où m'emmènes-tu comme ça ?

Fais-moi confiance et ça ira
J’avais choisi la Jamaïque au hasard, tout à fait au hasard. Ou bien était-ce parce que je m’étais inspiré d’un souvenir, souvenir des seules vacances que j’avais vraiment eues en famille avec mes parents ? C’était possible aussi. Mais il y avait peu d’intérêt à interpréter le tout, donc je gardai ça pour moi, préférant rigoler du petit délire dans lequel mon ami était parti, même si celui-ci devint quelque peu louche après un petit moment. Pas de chance, il était tombé sur une personne - moi - qui n’était nullement complexée par ce genre de chose. Pire encore, je poussai le vice à rendre le tout encore plus salace, lui disant d’un faux air de tentation:  « Alors salis-moi, chéri. » Je mis l’emphase sur le dernier mot, montrant qu’effectivement, je plaisantais. Et je ne m’y attardai pas plus longtemps, reprenant mon sérieux. Enfin, pas complètement dans un premier temps, taquinant mon ami plus qu’autre chose à l’idée qu’il devienne agent, mais quand je me rendis compte que ceci ne semblait pas complètement le désintéresser, j’oubliai l’idée de plaisanter. Évidemment, je souris en coin, ravie de voir que je ne venais pas de lancer quelque chose en l’air - surtout que je pensais ce que je lui avais dit - mais je ne cherchai pas à rigoler davantage. Bon d’accord, je m’accordai un peu de sarcasme, quand j’haussai les épaules et que je dis:  « Certainement pas de la paperasse de bureau ! » Et encore là, c’était sérieux; jamais je ne voudrais lui faire subir une telle chose, et puis, j’étais persuadé qu’il serait pas mal plus compétent sur le terrain, comme il était en train de me le prouver. Reprenant contenance, j’ajoutai:  « Mais sur le terrain, je crois qu’il y aurait moyen qu’on te trouve quelque chose à faire. » Bien sûr, quand je disais « on », je parlais du FBI, de mes supérieurs, parce que j’avais les mains liées concernant l’embauche des autres. Par contre, rien ne m’empêchait de faire des recommandations si demandé, et il était évident que si on me posait la question concernant Jayden, je n’allais certainement pas dire quoi que ce soit de négatif à son sujet. Je pourrais même avoir preuve à l’appui, au vu de ce que nous étions en train de faire, même si bien sûr, nous tombions parfois dans l’informel, ce qui était tout à fait normal. Pour moi, c’était joindre l’utile à l’agréable, c’était même ma définition d’une bonne soirée. Évidemment, ce n’était que mon interprétation, ce qui ne sembla pas être celle de mon ami. Et même si j’appréciais le fait qu’il s’en souciait, même si d’une certaine façon, je trouvais ça adorable, je ne voulus pas aller dans les détails non plus, me contentant donc de répondre à ses inquiétudes:  « T’inquiète. » J’ajoutai un sourire qui se voulait rassurant, histoire de lui montrer que je ne disais pas ça que pour le faire taire ou quelque chose du genre, mais bien pour lui montrer que je m’occupais à ma façon, et que j’avais quand même un mode de vie équilibré, même si mon emploi me prenait du temps, des heures pas possibles chaque jour, chaque semaine. Évidemment, si j’étais complètement renfrognée, j’aurais bien peur pour ma personne, mais j’étais encore capable de m’amuser. Autrement, jamais je n’aurais souri quand Jayden commanda une bouteille de champagne, ne cherchant pas à le retenir non plus, même si évidemment, je ne comptais pas le laisser tout payer, surtout si on restait un moment. Mais après, il fallait encore faire gaffe, surtout que les gens que j’attendais venaient d’entrer. Discrètement, je jetai un oeil pour voir où ils se dirigeaient, satisfaite de voir qu’ils s’installaient au bar aussi, plus loin, ce qui rendrait la conversation, au moment voulu, plus facile à entamer. Ayant réponse à la question de mon ami, je pus donc lui dire, à voix basse toutefois:  « Pour le moment, on continue de discuter, puisqu’aller vers eux d’emblée, ça va sembler suspect. » En effet, il fallait que ce soit naturel, qu’ils ne soient pas sur leurs gardes, quelque chose comme ça. Par conséquent, nous avions encore quelques minutes devant nous, quelques minutes que nous devions utiliser à bon escient quand même, pour, encore une fois, faire en sorte que tout paraisse encore normal. Enfin, normal dans notre rôle de jeune couple en plein épanouissement en tout cas. Et pour ce faire, et aussi pour demander silencieusement à mon ami s’il était partant, j’entourai mon bras autour de son épaule, le regardant d’un air complice et d’un sourire espiègle pour voir s’il était aussi prêt à le faire que moi je l’étais.
Revenir en haut Aller en bas
Jayden LewisGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 21/01/2018
Pages lues : 65
Crédits : @ .Cranberry@tumblr @ wiise
Avatar : Ricky Whittle
Pseudo : Sugarbabe
Schizophrénie : Haley ( ft Danielle Rose Russell) & Kayla ( ft Marie Avgeropoulos)
Disponibilités : 3/5

Âge : 33 ans

MessageSujet: Re: Où m'emmènes-tu comme ça??    Sam 8 Sep - 0:18


Où m'emmènes-tu comme ça??  
ft Jayden & Carson

Je me sentais vraiment bien, et finalement je ne regrettais pas d’être venu. Finalement discuter avec Carson ce n’était que du bonheur. Nous étions le pilier l’un de l’autre et je ne regrettais pas de l’avoir rencontrée, pourtant dieu sait que nous sommes totalement opposés; mais les opposés s’attirent non? J’appréciais de voir combien Carson rentrait dans le jeu avec la robe de mariée, mais j’avais envie de pousser le vice un peu plus loin, taquin un peu voir beaucoup même “ Fais attention que te salir arrive bien plus vite que le soir de notre lune de miel” Je lui faisais un petit clin d’oeil. Bah quoi? Je pouvais la salir peut-être ce soir non? Mais non redevenons sérieux , c’était important. Je grimaçais, la paperasse ce n’était pas pour moi “ Tu me connais très bien, je suis incapable de rester des heures assis sur une chaise à lire de la paperasse, si c’est pour me punir de je ne sais pas quoi c’est la bonne planque” Je penchais la tête en grimaçant, mais Carson me connaissait parfaitement “ Le terrain c’est mon dada, tu crois que je pourrais y entrer? Je devrais préparer quoi un CV? “ Voilà que je réalisais que je n’avais jamais écrit un CV, enfin il n’était jamais trop tard pour le coup. Mais bien sûr que je m’inquiétais pour elle, son boulot ce n’était pas une mince à faire “ Tu sais que tu ne pourras pas m’empêcher de vouloir m’inquiéter pour toi, de vouloir te sortir un peu hors de ton boulot. Je vais te hanter Carson.” Je posais la main sur la sienne pour ensuite la prendre pour la poser contre mes lèvres. J’observais le couple qui venait d’entrer, rien de plus normal, mais on pouvait être normal et cacher quelque chose. Je devais continuer à nouveau l’amoureux, enfin ce n’était pas si compliqué que cela non plus, il fallait se l’avouer, Carson était une jeune femme vraiment magnifique. J’approchais mon visage du sien, je relevais doucement son menton pour l’embrasser tendrement , bah quoi je prenais mon rôle très à coeur . Je restais proche de sa bouche pour murmurer “ Et tu comptes les approcher comment car là… Je suis un peu perdu sur la tactique à adopter" Mais j’appréciais être proche d’elle. L’alcool adoucissait quand même un peu. J’attrapais la bouteille de champagne pour lui remplir sa coupe “ Il va falloir vider la bouteille princesse “ Je réalisais combien je n’avais plus vraiment parler de cette manière à une femme depuis des années.” Carson, elle va aux toilettes, je pense que c’est le moment que tu entres en action avant qu’il ne soit trop tard” Un dernier baiser sur sa joue pour ensuite vider ma coupe cul sec. Finalement je me sentais de moins en moins dans un rôle et plus dans quelque chose qui me semblait naturel c'était une sensation étrange, mais je devais clairement rester les pieds sur terre et réussir cette mission pour avoir un espoir de pouvoir entrer au FBI au côté de Carson.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Carson A. McLaughlinGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/01/2018
Pages lues : 107
Crédits : tag (avatar) & Tumblr (gifs)
Avatar : Katie McGrath
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinKaya #JDewanLennon #ERedmayneDaryl #CHemsworthIsaiah #KHaringtonMicah #NJonasNoah #DO’BrienJordan #SAmell
Disponibilités : Indisponible, mais n'hésite pas à demander pour plus tard !

#EnCours Bradley ; Isobel ; Jayden ; Layla ; Rhett ; Toi ?
#EnAttente Isobel

Âge : Trente-trois ans (28.09.1985)

MessageSujet: Re: Où m'emmènes-tu comme ça??    Lun 17 Sep - 0:29


Jayden & Carson

Où m'emmènes-tu comme ça ?

Fais-moi confiance et ça ira
Il était bien amusant de voir Jayden jouer ce jeu à ce point. En fait, c’était tel que le mot amusant n’était pas ce que j’estimais être le plus approprié dans le cas présent. En effet, je commençais même à me dire que ça en devenait presque excitant, pour moi en tout cas. Mais cette idée, je me devais de la garder pour ma personne. Il était hors de question que je me laisse tenter. Il fallait que je lutte contre mes instincts, refusant de gâcher une amitié pour une histoire de désir, d’une envie de sensations autres avec une personne que j’appréciais. Plus encore, nous étions en mission, officiellement, même si ça ne ressemblait pas tant à ça pour le moment. Histoire de garder contenance, je laissai ces idées plus rationnelles tourner dans ma tête tout en essayant d’avoir une discussion un peu plus sérieuse avec Jayden, faire trêve de plaisanterie pendant un temps. Parler d’un potentiel boulot au FBI fut la discussion excellente pour ce faire. Me ressaisissant, je lui montrai de mes expressions que je pouvais parfaitement comprendre son dégoût concernant la paperasse, moi-mêne n’appréciant pas cette partie du boulot alors que c’était pas mal plus requis pour ma personne que pour un agent de terrain. De toute façon, comme je lui avais franchement dit, je ne le voyais pas encastré dans un bureau, et ses compétences seraient parfaites pour l’extérieur. Et s’il était partante, je ne voyais pas pourquoi je pourrais l’aider, même si je ne pouvais pas tout faire dans son processus d’embauche. Au minimum, je pouvais jouer les intermédiaires, tel que je m’offris de le faire en disant à Jayden, dans un haussement d’épaules:  « Tu ne perds rien à le faire. Après, tu n’as qu’à m’en donner une copie et je la remettrai à mes supérieurs. » Et bien sûr, je n’allais pas la remettre à n’importe qui, mais bien entre les mains d’une personne de confiance, qui allait écouter, et qui allait faire les démarches nécessaires. Et bien sûr, je le ferais sans aucune gêne, puisque non seulement, j’avais confiance en les capacités de mon ami, mais de plus, je savais que les militaires étaient bien vus dans les bureaux fédéraux, alors je ne voyais pas pourquoi il ne pourrait avoir sa chance. Et bien sûr, je pourrais aussi le surveiller un peu, afin qu’il ne s’enfonce pas trop dans le boulot et n’aie pas de mal avec son lui-même, bien que ce soit ironique que je pense ainsi, considérant que là, c’était lui qui s’inquiétait de mon bien-être. C’était mignon, je devais le dire, mais quand même, je ne voulais pas qu’il s’en fasse, d’où le fait que je me contentai de roulai les yeux, sans rien dire. En fait, je n’aurais pas pu dire quoi que ce soit, puisque dans un geste spontané, inattendu, Jayden posa ses lèvres sur les miennes, dans un baiser qui avait quelque chose de délicieux, même si je me doutais bien que c’était pour jouer son rôle. Joignant l’utile à l’agréable, je lui rendis pendant un temps, jusqu’à ce que le détachement soit à peu près naturel. Et dans un petit rire, je répondis à sa question:  « Être naturels, c’est ça, la tactique. » Pendant un instant, j’eus envie de l’embêter et lui dire que le champagne était monté à la tête, ou bien que c’était moi qui lui faisait un peu trop d’effet, mais je me gardai une gêne, surtout que ç’aurait été un peu étrange, considérant qu’il avait profité de ce moment pour vider le reste de la bouteille dans nos verres. Prenant une gorgée du mien, je ne pensai plus au couple pendant un temps, laissant mon ami me rappeler à l’ordre, remarquant que la dame allait aux toilettes. Et bien que ce ne soit pas mon genre, je savais quand même très bien que c’était le style de bien des dames, de papoter dans la salle de bains. Jugeant que peut-être ce serait un temps pour l’approcher, je souris, me levai, et je dis à voix basse:  « Si ça s’éternise, essaie juste de faire la conversation à Monsieur, pour qu’il ne se pose pas de questions. » Et pour jouer le jeu moi aussi - et parce que j’étais un brin gourmande - je me permis de l’embrasser à mon tour, cette fois-ci avec un brin plus de fougue que précédemment. M’éloignant, je dis:  « Je reviens. » sur un ton sérieux, mais qui cachait une pointe de malice, et tel que dit, je tournai les talons, prenant la direction des toilettes, en espérant pouvoir y accomplir ma mission.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Où m'emmènes-tu comme ça??    

Revenir en haut Aller en bas
 
Où m'emmènes-tu comme ça??
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» les bugnes comme chez le patissier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Anacostia :: Coles coffee-
Sauter vers: