AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On avait dit pas maintenant, mais puisque t'es là (daryl) +18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athena P. SkellingtonGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 10/02/2018
Pages lues : 100
Crédits : unwanted • tumblr
Avatar : Kat Dennings
Pseudo : Juju ou Juline
Schizophrénie : Nop
Disponibilités : Rps en cours
■ Josh
■ Christian (Event st Valentin)
■ Renée
■ Daryl

Âge : 30 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: On avait dit pas maintenant, mais puisque t'es là (daryl) +18   Jeu 10 Mai - 2:15

Daryl & Athena
On avait dit pas maintenant, mais puisque t'es là



La journée avait bien commencé. Non c'est faux c'était d'la merde : mon chat a vomi, j'ai dû nettoyer avant de partir au boulot, où j'suis arrivée en retard parce qu'un baltringue m'a coupé la route en vélo et que j'me suis pris son pneu dans mon pneu et fais un vol plané. Résultat : vélo presque foutu, j'ai des bleus et des écorchures, donc comment dire qu'au boulot ils ont paniqué en voyant ma tête et mon état. On a donc pris soin de moi, de mes écorchures et mes larmes, parce que j'étais paniquée, que j'étais en boule et sacrément énervée. Une fois calmée, je me mets en tenue et commence à travailler. Je suis donc souriante, avenante, sauf que les clients ont décidé d'être con. Genre ...  VRAIMENT con. Et j'ai perdu patience avec l'un d'entre eux qui me demande cash : "sandwich" en me faisant un signe de tête « Pardon ? » il me regarde, comme si je me moquais de lui, je perds patience « Alors mon p'tit gars, on va être clair : 1) tu dis BONJOUR ! Parce que MOI je t'ai dis BONJOUR ; 2) tu fais une PHRASE complète, sujet verbe complément c'est pas très compliqué pour toi non ? et 3) la politesse ça tue pas donc recommences on dégages » j'arque mon sourcil et il comprend vite qu'il doit pas m'énerver sinon j'le fracasse.

Autant dire que c'est pas ma journée. A un moment, on a été extrêmement sexiste et pas poli, du coup, j'ai hurlé et insulté copieusement le mec en face tout en sortant mon énorme couteau de cuisine avec un sourire sadique. Le patron s'est précipité pour que j'aille me calmer dans la salle de pause quelques minutes. Le client lui a donné raison, mais le patron lui a clairement dit qu'il tenait à sa boutique et qu'il ne voulait pas nettoyer de sang d'un gros con parce que c'est chiant. Pendant ce temps, j'en profite pour envoyer un texte à Daryl, lui demandant s'il y avait moyen qu'on se voit pendant ma pause d'une heure trente, vers les coups de 14 heures.

Je retourne ensuite travailler et jusque 14 heures, il n'y avait plus d’embûches ni de gros cons. L'heure de ma pause arrive, je mets une veste et vois sur mon portable qu'il m'attend derrière l’arrière-boutique, là où on se fait livrer. Je passe par la cuisine, ouvre une porte qui mène à l'arrière-boutique et à la réserve, ouvre la porte et heures « Bon, du coup, tu veux qu'on aille manger où ? » demande je en étant ravie de le retrouver. Au moins une note positive et sexy dans cette journée de merde

©️ code par Nostaw.


Dernière édition par Athena P. Skellington le Lun 14 Mai - 2:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
A. Daryl ReevesGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 1105
Crédits : amber (avatar) ;; Tumblr (gifs)
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Levi #THoechlinBaby #JHoughAmalia #DCameronLennon #ERedmayneIsaiah #KHaringtonMicah #NJonasNoah #DO’BrienCarson #KMcGrathJordan #SAmell
Disponibilités : Totalement disponible, viens faire ta demande !

#EnCours Athena ; Maddison
Âge : Trente-cinq ans (30.10.1982)
MY SOUL

MessageSujet: Re: On avait dit pas maintenant, mais puisque t'es là (daryl) +18   Dim 13 Mai - 23:30


Athena & Daryl

On avait dit pas maintenant, mais puisque t'es là

Pourquoi ne pas en profiter ?
J’avais passé la matinée sur la piste de course locale, réservée pour mon entraînement, entre plusieurs autres. Ce n’était pas obligatoire, mais dans ma tête, c’était nécessaire. Nécessaire non pas parce que j’avais perdu la main, mais parce que j’avais perdu le contrôle de ma personne, de mes émotions, et tout portait à croire que si je restais ainsi, je n’allais pas tenir le coup à ma prochaine course, et je refusais d’opter pour perdre si cela pouvait me sauver. Devrais-je plutôt consulter un psychologue à ce point ? Peut-être bien, même si je n’en voyais pas l’intérêt. Pour moi, ma cure passait par le fait de reprendre le dessus sur la course, pour ne pas perdre ce que j’avais de plus précieux, soit ma carrière. Malgré ces pensées lourdes, l’entraînement ne se déroula pas plus mal que ça. Ce n’était pas parfait, et ma tête était loin d’être vidée de ses maux et de ses tourments, mais au moins, je n’avais pas perdu complètement la main, ce qui était, sommes toutes, encourageant pour la suite. Néanmoins, cela ne voulait pas dire que je ne me sentais pas complètement à l’aise et heureux de ma performance, d’où le fait que me changer les idées autrement était plus que bienvenu. Comment faire ? Je n’eus même pas le temps d’y réfléchir que la réponse se présenta à moi sous forme de message, un message texte tout simple me proposant un petit rendez-vous au caractère ouvert et clandestin. Sourire en coin, je ne tardai pas à répondre Pas de problème, je serai là, au même endroit que d’habitude. Après tout, je n’avais rien d’autre à faire, alors pourquoi pas ? Sitôt que je fus prêt à quitter la piste, je pris la route, à un rythme plus normal - mais insupportable pour ma personne - et je me rendis sur le lieu de travail de mon amie. Je ne passai pas par la porte d’avant comme n’importe quel client, puisque je n’étais pas comme n’importe quel client. À la place, je me rendis à l’arrière-boutique. Ce n’était pas glamour, ce n’était pas dans mes habitudes, mais ça valait le coup. Et ça valut encore plus le coup au moment où Athena arriva, m’arrachant un sourire, un des rares que j’eus ces derniers temps. Ce sourire ne resta pas bien longtemps sur mes lèvres, disparaissant dès que je vis la mine déconfite de mon amie. Je n’en fis pas un cas, n’étant pas du genre à m’inquiéter pour les autres. De plus, elle ne me donna pas tant de temps pour le faire, me demandant directement où je voulais aller manger. À cela, ce fut quasiment d’instinct que je lui répondis:  « Ça dépend, tu as faim de quoi ? » Est-ce qu’il y avait un sous-entendu quelconque dans mon propos ? Totalement. Et je ne le cachais pas, je l’assumais parfaitement, qu’importe ce que ça donnait à la suite, puisque mon appétit n’était jamais quelque chose que je remettais en question, qu’importe c’était pour quoi.

_________________

Going out of my mind, staring at you. Burning up in your fire that I've fallen into. Got a death wish baby, don't want you to save me tonight
Revenir en haut Aller en bas
Athena P. SkellingtonGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 10/02/2018
Pages lues : 100
Crédits : unwanted • tumblr
Avatar : Kat Dennings
Pseudo : Juju ou Juline
Schizophrénie : Nop
Disponibilités : Rps en cours
■ Josh
■ Christian (Event st Valentin)
■ Renée
■ Daryl

Âge : 30 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: On avait dit pas maintenant, mais puisque t'es là (daryl) +18   Hier à 17:34

Daryl & Athena
On avait dit pas maintenant, mais puisque t'es là



Il m'attend souvent à l'arrière boutique, on a plus facile d'accès pour le centre ville. et puis, ça me changera du diner, je dois dire que manger ici pendant ma pause ce n'est pas vraiment quelque chose que j'apprécie faire. Je préfère largement prendre l'air et être tranquille. Je file vers les vestiaires pour pouvoir me changer, rester en tenue de travail me déplaît et j'ai envie d'être à l'aise, donc je change cette robe pour une autre avec un décolleté assez sympathique, vu que j’adore en mettre je ne vais pas m'en prier. J'en profite pour me rafraîchir et le rejoindre. Je sors des vestiaires pour passer une fois encore par la cuisine. Faudra sincèrement que je me décide à ouvrir mon propre restau', mais faut que je trouve la motivation, ce qui n'est pas encore prêt d'arriver. Je finis par ouvrir la porte et le rejoindre. Le pauvre, il m'accueille avec un largre sourire et moi une tronche plus bas que terre. Aller Athé tu sais que tu peux mieux faire ! Je m'arrête devant lui pour savoir où il souhaterais déjeuner. A sa réponse, je fronce mes sourcils, soudainement amusée, le sourire aux lèvres « Et bien ... ça dépend de ce que tu appelles ... "faim" » répondis je en devinant exactement ce qu'il désire. Enfin, si j'ai bien compris. Je détends mon visage, mais garde mon sourire coquin pour l’agrandir vers le côté « tu sais très bien que je suis une grande gourmande » ajoute je intéressée par une potentielle proposition. Je dois dire que si la deuxième partie de ma journée commence ainsi, je ne dis sincèrement pas non. « Je te suis » dis je en humectant mes lèvres avec une manière assez ... sensuelle je dois dire. Oui, j'assume entièrement ce que je fais, ça pose un soucis ? Je ne pense pas
©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: On avait dit pas maintenant, mais puisque t'es là (daryl) +18   

Revenir en haut Aller en bas
 
On avait dit pas maintenant, mais puisque t'es là (daryl) +18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Anacostia-
Sauter vers: