AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you'll find theres no need to cry. (selina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Summer DawsonGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 26/05/2018
Pages lues : 96
Crédits : (c) blue comet ; (c) tearsflight
Avatar : la douce suki waterhouse.
Pseudo : nab.
Disponibilités :
to the moon and back. ♡

carter selina noah
Âge : vingt-trois ans. (21.06.1995)

MessageSujet: you'll find theres no need to cry. (selina)    Jeu 31 Mai - 20:45

    Ce matin, en entendant son réveil, Summer n’avait pas vraiment l’envie de se lever ou de sortir de son lit. Alors que ses mères étaient déjà parties au travail, la jeune blonde se sentait seule. Pourtant, c’est une situation qu’elle avait choisi. Elle avait décidé, de garder ce secret qui la rongé de l’intérieure dans tous les sens du terme. Depuis un peu plus de trois semaines, elle se sentait renfermée sur elle-même. Pourtant, personne ne l’avait remarqué, elle continuait de sourire, de rire, de prendre des nouvelles des autres et de faire comme si rien n’avait changé et que tout allait pour le mieux. Se redressant sur son lit, Summer attrapait son journal intime qu’elle avait rangé dans sa petite cachette la vieille au soir. Son crayon dans la main, la demoiselle tapotait dessus, ne sachant pas ce qu’elle pouvait vraiment écrire. Aucun mot ne pouvait décrire ce qu’elle ressentait. Bien sûr, elle était moins effrayé parce qu’elle l’avait déjà vécu mais dès que le soleil se couche, juste avant de fermer ses yeux pour une nuit de sommeil, elle ne peut s’empêcher de se demander : et si tu venais de vivre ta dernière journée ? Serait-elle fière de celle-ci ? Aurait-elle fait tout ce qu’elle aurait dû ? Avait-elle dit à ses proches qu’elle les aime ? A chaque fois, son cœur se serre un peu plus, comme si elle partait vraiment. En ce jour, c’est ce que la demoiselle écrivit dans son journal intime. Chaque sensation était décrite : la peur, la tristesse, l’angoisse, le courage, la force de vaincre. Mettant le dernier point à sa phrase, Summer se rendit compte de l’heure qu’il était. Dix-heures et demie, elle avait rendez-vous à l’hôpital dans une heure pile, il fallait vraiment qu’elle se prépare. Sortant à toute vitesse, la demoiselle se rendit dans salle de bain, se contenta d’un chignon un peu bâclée, une combinaison short noire, une paire de converse. Elle attrapa son exemplaire de The Notebook et descendit les escaliers assez rapidement. Sac à main, téléphone portable, elle se contenta de claquer la porte de la maison avant de partir. La demoiselle décida de prendre les transports en commun, elle ne pouvait se permettre de conduire après sa chimiothérapie et demander à quelqu’un de la ramener à la maison depuis l’hôpital serait beaucoup trop suspect à son goût. Bien sûr, elle devrait un jour en parler à quelqu’un mais elle n’avait pas encore le courage de le faire. Elle devait se concentrer sur sa force de vaincre et rien d’autre.

    Arrivant à l’hôpital, Summer se rendit directement au service cancérologie et s’installa dans la salle d’attente. Elle connaissait presque tout le monde et cela ne la rendait pas plus joyeuse. Ils étaient tous dans la même situation depuis des années, la maladie revenait s’en cesse pour chacun d’entre eux. Mais lorsqu’elle aperçut un petit garçon à peine plus âgé que son neveu, son cœur se déchira. Comment est-ce possible ? Il est si jeune, il n’a rien demandé. « Summer. » Relevant son visage, elle croisa le regard du docteur Thomas et le suivit. Comme habituellement, il lui expliqua toutes les conséquences et les effets de la chimiothérapie mais Summer n’avait pas eu le temps de les oublier. Un petit sourire aux lèvres, elle s’installa dans la salle. D’autres personnes étaient présentes, certains étaient même accompagnés. Elle s’installa dans son fauteuil et les infirmières commençaient les branchements. Elle sentit un léger pincement et regarda le produit qui commençait à couler dans ses veines. Sortant son livre et sa paire d’écouteur, la jeune blonde s’apprêtait à s’occuper pendant une longue heure.

    Finalement, l’heure passa plus vite que prévu et Summer attendit quelques minutes avant de se lever. Elle revu le docteur Thomas avant de partir et appris le prochain rendez-vous de sa chimio. « Au revoir Summer, on se voit la semaine prochaine. » Sortant de la salle, la demoiselle rangea son livre dans son sac mais continua son chemin. Elle prit l’ascenseur tout en continuant d’écouter la musique. Arrivant dans le hall d’entrée, Summer continuait son chemin. L’avantage dans les hôpitaux c’est qu’on ne connait quasiment personne. Les chances de tomber sur quelqu’un sont très rare.
Revenir en haut Aller en bas
 
you'll find theres no need to cry. (selina)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Glorfindel • Mornie utúlië... believe and you will find your way
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.
» Basement Vodou: Haitian Spirituality in Brooklyn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Georgetown :: MedStar Georgtown University Hospital-
Sauter vers: